Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Quel est selon vous le meilleur classicman de l'histoire ?

Moreno Argentin
1
2%
Michele Bartoli
3
5%
Paolo Bettini
4
7%
Tom Boonen
3
5%
Fabian Cancellara
6
10%
Roger De Vlaeminck
15
25%
Philippe Gilbert
13
21%
Johan Museeuw
1
2%
Alejandro Valverde
2
3%
Rik Van Looy
12
20%
Autre choix
1
2%
Avatar de l’utilisateur
Par angelsB
#3141402
Là j'ai pris beaucoup plus de temps pour me décider… Spontanément j'aurais dit De Vaeminck parce que j'ai été énormément marqué par son côté rebelle partant à l'assaut à la moindre opportunité durant l'époque de l'hégémonie d'Eddy et de ses sbires… Mais je me suis dit ensuite que ce n'était quand même pas pour rien qu'on surnommait Rick "l'Empereur" sur les classiques à son époque… Puis je me suis souvenu du plaisir que j'avais pris à suivre les exploits de Boonen, Cancellara ou Museeuw sur les routes du Nord… des Italiens… Chacun de ces noms est lié pour moi à des souvenirs de moments inoubliables… Lequel privilégier? Impossible !
Alors je suis revenu à mon choix spontané ! :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par DanielH
#3141477
Pour ceux qui se paluchent sur les vainqueurs de la FW et qui ont moins de 30 ans, n'oubliez pas que la FW ne s'est pas toujours terminée au sommet du Mur de Huy... :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Rondeville
#3141600
DanielH a écrit :
01 avr. 2020, 14:16
Pour ceux qui se paluchent sur les vainqueurs de la FW et qui ont moins de 30 ans, n'oubliez pas que la FW ne s'est pas toujours terminée au sommet du Mur de Huy... :siffle:
Fait-on face à des huyx ?
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3141651
Comme Rik van looy et Roger de vlaemink sont incompatible avec Mon leader Merckx.
Meme si Roger peur remercier Eddy de l avoir sponsorise en fin de carriere.
Je choisirais donc Sean Kelly.

Eddy Merckx
Julio Jiménez
Erik Zabel
Sean Kelly
Avatar de l’utilisateur
Par SuperGibo
#3141848
Ralala Gato, Kelly vraiment? même le Murcian aurait été devant vu l'internationalisation du peloton et sa régularité. Ok Alejandro n'a quasi jamais rien fait en début de saison sur les courses d'un jour, mais il a quand même un putain de palmarès, qui le met, pour moi, facilement devant l'excentrique irlandais.

Et à l'instar de Gilbert qui a aligné les flandres et Roubaix ces 2 dernières années, il a réussi le miracle de devenir CDM, course d'un jour par excellence, que nombre de cadors n'ont pas réussi à accrocher à leur palmarès. Dont l'ami Sean ne fait pas partie.

Donc pour moi Gilbert > Valverde et > Kelly. Et ça m'en brise une en faisant bouger l'autre. Dur. Surtout après les propos au niveau des leaders que j'ai tenu sur l'autre fuoriclasse ibérique dont je tairais le nom.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3141857
Dans mon combat interne pour choisir entre les coureurs que j'ai vus courir (et qui ont donc l'avantage de m'avoir marqué émotionnellement) ou les coureurs que je n'ai pas vu courir, mais pour lesquels j'ai développé un imaginaire idéalisé, j'avoue que là mon imaginaire prend le dessus. Remporter les cinq monuments, c'est exceptionnel. Alors c'était sans doute plus accessible à une certaine époque, où il n'y avait pas cet hyper spécialisation. Mais mon choix va donc se porter entre les deux monstres : Van Looy et de Vlaeminck.
Et j'ai décidé de choisir le belge :green: enfin celui des deux qui a aussi été champion du monde et qui a toutes les classiques à son palmarès. J'ai donc choisi Van Looy.
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3141899
Van Looy et De Vlaeminck sont au dessus du lot dans la liste.
Leur palmarès sur les classiques ne permet pas forcément de les départager. 11 Monuments pour De Vlaeminck, 8 Monuments et 2 Mondiaux pour Van Looy, c'est kif kif.
De Vlaeminck est l'archétype du chasseur de classiques, qui plus est il a dû lutter non seulement contre Merckx mais aussi contre la ribambelle de cadors qu'il y avait sur les flandriennes dans les années 70.
Van Looy a pour lui d'avoir dominé son époque dans sa catégorie, où il était l'équivalent d'Anquetil dans la sienne.
Après avoir hésité assez longtemps, j'ai voté De Vlaeminck. Pour son style. Il était trop beau sur un vélo et il dégageait vraiment quelque chose de félin.

Le numéro 3 aurait pu être Kelly, mais il n'était pas dans la liste. :spamafote:
Boonen et Cancellara auraient aussi pu mériter d'être plus haut, s'ils étaient nés à des époques différentes et n'avaient pas eu à se répartir les trophées.
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3141902
Sinon, concernant les coureurs "modernes", je me suis fait mon petit classement. Il est vraiment sans aucune prétention, mais ça peut donner un ordre d'idée.
En remontant jusqu'en 1989 (année de création de la Coupe du Monde), il prend en compte les Monuments, les Mondiaux et les JO en ligne, les classiques Coupe du Monde puis World Tour, ainsi que quelques classiques historiques (notamment le Het Volk avant et Paris Tours maintenant).
Des points sont accordés aux 2, 3, 4 ou 5 premiers selon l'importance de la course, avec bien sûr plus de points pour les grosses courses et aussi une prime assez importante à la victoire (qui rapporte un peu plus que des places de 2 et 3 réunies).

Voilà ce que ça donne :
1 - Museeuw 211 points
2 - Valverde 209
3 - Bettini 186
4 - Gilbert 181
5 - Boonen 173
6 - Zabel 156
7 - Cancellara 156
8 - Sagan 142
9 - Bartoli 132
10 - Freire 129
NB : Valverde est un peu pénalisé car je note pas très bien la Flèche Wallonne (moins que l'Amstel), sinon il serait devant.

Pour les courses retenues, Gilbert a le plus grand nombre de victoires (17) devant Museeuw (14), Bettini, Boonen et Valverde (12), Sagan et Zabel (11) et Bartoli (10).

Les autres coureurs en activité qui sont dans le top 50 :
11 - Rebellin (il est à 9 points du top 10, il peut y croire)
12 - Van Avermaet
16 - Kristoff
23 - Kwiatkowski
29 - Nibali
31 - Alaphilippe
38 - Degenkolb
41 - Terpstra
43 - Dan Martin
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3141995
SuperGibo a écrit :
01 avr. 2020, 23:11
Ralala Gato, Kelly vraiment? même le Murcian aurait été devant vu l'internationalisation du peloton et sa régularité. Ok Alejandro n'a quasi jamais rien fait en début de saison sur les courses d'un jour, mais il a quand même un putain de palmarès, qui le met, pour moi, facilement devant l'excentrique irlandais.

Et à l'instar de Gilbert qui a aligné les flandres et Roubaix ces 2 dernières années, il a réussi le miracle de devenir CDM, course d'un jour par excellence, que nombre de cadors n'ont pas réussi à accrocher à leur palmarès. Dont l'ami Sean ne fait pas partie.

Donc pour moi Gilbert > Valverde et > Kelly. Et ça m'en brise une en faisant bouger l'autre. Dur. Surtout après les propos au niveau des leaders que j'ai tenu sur l'autre fuoriclasse ibérique dont je tairais le nom.
Bon, j'aurais dû m'arrêter là : "excentrique irlandais", comme d'habitude tu n'es là que pour troller :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3141999
Cette fois ci je me la joue coureur récents car dans les années 2010 ça avait sacrément de la gueule Cancellara, Boonen et Gillou! Mon vote va à Philippe avec ces antécédents et toutes les rumeurs il m'est impossible de voter pour le Suisse et ensuite, gagner un Ronde à 34 ans et Paris Roubaix et juste incroyable malgré le palmarès de Tom, d'autant plus après des saison de galère chez la BMC.
Par biquet
#3142102
J'aurais mis Kelly, perso. Pas seulement parce qu'il fait partie des 5 ou 6 meilleurs classicmens de l'histoire, mais parce qu'il l'était sans faire de préparation spécifique !!

Kelly, son 1er objectif, c'était Paris-Nice, et il le gagnait. Un monstre. Vraiment trés bizarre qu'il ne figure pas sur la liste, d'ailleurs. :reflexion: En son absence, j'ai voté Van Looy, l'empereur d'Herentals.

Moi j'estime que pour faire partie de la petite liste des classicmens historiques, il faut avoir remporté au moins 4 des 5 monuments. Pourquoi 4 et pas 3 ?? Parce qu'avec 3 monuments, tu peux avoir été totalement inexistant sur 2 classiques essentielles comme le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, c'est-à-dire les Flandriennes. Et pour moi, impossible de rentrer dans la caste sans s'être manifesté sur les Flandriennes. Elles sont trop importantes. Avec 4 monuments, tu es forcément parvenu à briller sur ces terres ingrates qui ne s'adressent qu'aux vrais guerriers de la route. Dans l'imaginaire collectif comme dans l'histoire du cyclisme, quand on parle des classiques, on évoque obligatoirement les pavés, le frimas, le vent. Faut vraiment avoir performé sur les Flandriennes pour faire partie des classicmens de référence, selon moi. Un Van Steenbergen sera toujours devant un Bettini ou un Valverde, pour moi.

Doit y avoir 7 ou 8 gars, pas plus, qui en ont claqué 4 ou 5 sur les 5. Ce sont eux les Géants parmi les Géants.
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3142639
biquet a écrit :
02 avr. 2020, 13:13
...
Doit y avoir 7 ou 8 gars, pas plus, qui en ont claqué 4 ou 5 sur les 5. Ce sont eux les Géants parmi les Géants.
Raté de peu, c'est 9 :
Les 5 : De Vlaeminck. Merckx. Van Looy.
4 différents : Bobet. De Bruyne. Derycke. Gilbert. Kelly. Kuiper.

Les vainqueurs d'au moins 3 Monuments : https://fr.wikipedia.org/wiki/Classique ... numents%22
#3142653
J' ai voté Van Looy à défaut de kelly qui n' était pas dans la pré selection.
#3142676
J'ai voté Gilbert, car réussir le 4/5 dans les années 2010 et l'hyper spécialisation, c'est un sacré exploit ! Et je pense qu'en plus le niveau moyen est plus élevé aujourd'hui que dans les années 80/70 et 60. Peut être pas niveau leaders, mais plus de densité niveau concurrence et surtout les équipiers sont bien plus forts qu'avant et les numéros à la Merckx dans Milan San Remo sont impossibles aujourd'hui.
Par biquet
#3142751
wallers a écrit :
02 avr. 2020, 23:42
biquet a écrit :
02 avr. 2020, 13:13
...
Doit y avoir 7 ou 8 gars, pas plus, qui en ont claqué 4 ou 5 sur les 5. Ce sont eux les Géants parmi les Géants.
Raté de peu, c'est 9 :
Les 5 : De Vlaeminck. Merckx. Van Looy.
4 différents : Bobet. De Bruyne. Derycke. Gilbert. Kelly. Kuiper.

Les vainqueurs d'au moins 3 Monuments : https://fr.wikipedia.org/wiki/Classique ... numents%22
:super: Pour moi, les 6 Géants sont dans cette liste: Merckx, De Vlaeminck, Van Looy, De Bruyne (trop sous-estimé), Kelly, Gilbert.

Parce que ces 6 n'ont pas seulement brillé dans tous les secteurs (le long de la Riviera, sur les pavés des Flandres, dans les monts Ardennais et sur la moyenne montagne Lombarde), mais ils l'ont fait sur la durée, de façon régulière. Je place Bobet, Kuiper et Derycke derrière les 6 (et même derrière certains autres plus spécifiquement Ardennais ou Flandriens), parce que c'était moins vrai pour eux. Pour moi, le super classicman, il ne se contentait pas d'un "one shot" de temps en temps , il était présent à l'avant quasiment tout le temps, sur les 5 terrains.

Mais en voyant ça, je comprends mieux pourquoi Raphael Géminiani, dans un vieil interview, affirmait que Bobet possédait un plus grand palmarès qu'Anquetil. Comme coureur complet, il se posait là, le champion breton.
Avatar de l’utilisateur
Par levrai-dufaux
#3142802
Si l'on ajoute les CDM, Bobet a l'un des palmarès les plus complets de l'histoire du cyclisme mais je trouve qu'il n'a jamais été vraiment dominateur comme Anquetil a pu l'être. Même lorsqu'il obtient trois victoires d'affilée dans le Tour, il bénéficie de quelques circonstances en sa faveur : en 53 et 54, il "profite" de deux abandons de Koblet alors que celui-ci semblait l'homme à battre, en 54 les Italiens sont absents du Tour pour des différents avec l'organisateur et en 55, Bobet reconnaîtra que si Brankart avait fait preuve d'un peu plus d'audace, c'est le Belge qui aurait du ramener le maillot jaune à Paris. Anquetil a un palmarès nettement moins garni que Bobet sur les courses d'un jour mais il a pour lui la qualité avec ses deux exploits sur Liège-Bastogne-Liège et Bordeaux-Paris, Et sans sa crevaison lors de Paris-Roubaix, qui sait le palmarès qu'il aurait pu y avoir s'il ne s'était "fâché" avec l'Enfer du nord...

Sinon au sujet du nombre de monuments gagnés, ne pas oublier pour les coureurs d'avant-guerre que, au-delà des difficultés à se déplacer d'un pays à l'autre selon les années, le Tour des Flandres était organisé le même week-end que Milan-San-Remo jusqu'à l'après-guerre et la création du challenge Desgrange-Colombo. Quant à LBL, elle arrivait souvent dans les mêmes eaux que Paris-Tours qui était une course plus prestigieuse à l'époque, ce dont témoigne le fait que LBL n'avait pas été intégré dans les premières éditions du challenge Desgrange-Colombo à la différence de Paris-Tours.
Par biquet
#3143660
levrai-dufaux a écrit :
03 avr. 2020, 11:43
Si l'on ajoute les CDM, Bobet a l'un des palmarès les plus complets de l'histoire du cyclisme mais je trouve qu'il n'a jamais été vraiment dominateur comme Anquetil a pu l'être. Même lorsqu'il obtient trois victoires d'affilée dans le Tour, il bénéficie de quelques circonstances en sa faveur : en 53 et 54, il "profite" de deux abandons de Koblet alors que celui-ci semblait l'homme à battre, en 54 les Italiens sont absents du Tour pour des différents avec l'organisateur et en 55, Bobet reconnaîtra que si Brankart avait fait preuve d'un peu plus d'audace, c'est le Belge qui aurait du ramener le maillot jaune à Paris. Anquetil a un palmarès nettement moins garni que Bobet sur les courses d'un jour mais il a pour lui la qualité avec ses deux exploits sur Liège-Bastogne-Liège et Bordeaux-Paris, Et sans sa crevaison lors de Paris-Roubaix, qui sait le palmarès qu'il aurait pu y avoir s'il ne s'était "fâché" avec l'Enfer du nord...

Sinon au sujet du nombre de monuments gagnés, ne pas oublier pour les coureurs d'avant-guerre que, au-delà des difficultés à se déplacer d'un pays à l'autre selon les années, le Tour des Flandres était organisé le même week-end que Milan-San-Remo jusqu'à l'après-guerre et la création du challenge Desgrange-Colombo. Quant à LBL, elle arrivait souvent dans les mêmes eaux que Paris-Tours qui était une course plus prestigieuse à l'époque, ce dont témoigne le fait que LBL n'avait pas été intégré dans les premières éditions du challenge Desgrange-Colombo à la différence de Paris-Tours.
Le Tour 53, si Robic ne chute pas lors de l'étape de Béziers (et aussi s'il avait un peu fermé sa bouche.. :green: ), c'est probablement la 2è victoire de Biquet. Il comptait quand même 9' d'avance sur Bobet au matin de cette funeste journée, et en montagne, un Robic en grande forme (et c'était le cas en 53) était supérieur à Louison. C'est vrai qu'entre la chute de Koblet dans la descente d'Aubisque et l'étape de Béziers ou Robic se fracasse pour la 1473è fois de sa carrière, Bobet a été quand même bien aidé.

Ineos et Kwiat, ça me rappelle trop les U[…]

enihpuad par élimination

Ce fut en effet une très bonne idée.[…]

Dopage 2020

Merci de ta reponse. En Espagne idem et c est 72 h[…]

Foot 2019-2020

Le format du match couperet est assez génia[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site