Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 55 sur 57
  • 1
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3259375
GATO a écrit :
14 nov. 2020, 15:49
Le cyclisme español est au plus bas ...
Les 40 ans de Valverde en fait.
Le reste des veterans Luisle Izagirre
Enric Mas n a pas encore franchit le dernier palier ...
Les jeunes me percent Pas
Un Elosegui etait du niveau de Almeida en Juniors, un triomphe au Giro l autre ben on l a pas vu.
Ayuso chez Colpack, García chez kernpharma ...
Et Carlos Rodríguez chez Ineos ou il y a mil chefs.
Viens te consoler ici :
viewtopic.php?f=49&t=61821
:jap:
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3259403
Mas a quand même fait une belle saison après son année 2019 décevante. On est un peu perturbé avec tous ces jeunes qui débarquent et qui cassent la baraque directement mais d'autres coureurs ont une maturation plus lente. Et Mas n'a que 25 ans. Il va continuer à progresser. Je pense que comme d'autres avant lui, il va profiter du fait d'avoir doublé deux grands tours cette année pour prendre de la caisse.

J'aimerai bien le voir faire Giro/Vuelta la saison prochaine mais je pense qu'il est lui aussi obnubilé par le Tour. En tout cas, avec lui et Landa, le cyclisme espagnol tient encore la route sur les course par étapes. C'est surtout sur les classiques que ça se gâte avec le déclin de Valverde et personne derrière pour prendre le relais. Garcia Cortina est un peu un mystère. On sent qu'il a un gros potentiel mais il tarde à le confirmer.
Par -Vélomen-
#3259414
Je ne vois pas trop Mas progresser.

D'ailleurs, s'il a été régulier cette année avec ses deux 5ème au Tour et à la Vuelta, je l'ai trouvé moins fort et aérien que sur la Vuelta 2018.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3259477
En chiffres, c'est la pire année du cyclisme espagnol depuis 50 ans. Mais elle s'explique principalement par la situation particulière qu'il y a en ce moment. Pas de courses espagnoles pour scorer, les Espagnols qui n'ont pas vraiment s'entraîner avec un confinement assez dur etc etc. À l'inverse, les espoirs ont été plutôt bons sur le Giro U23 (Ropero, Murguialday, C.García).

"Elosegui on l'a pas vu" Moi aussi je l'attendais à faire podium de la Vuelta et top 10 sur le Ronde dès sa première année chez les professionnels. Ah quel dommage. Non, Elosegui a été blessé au genou cette année + équipier chez Movistar, logique quoi, on est pas chez Quick-Step ici. Il fallait signer chez Lefevere pour avoir bonus +10 partout. On sait très bien ce que donne un jeune chez Quick-Step : il explose aussitôt dans une majorité des cas. Quand un néo-pro signe chez Movistar, il larbine pendant quelques saisons la plupart du temps. Surtout un Elosegui quoi. De ce qu'il a montré chez les espoirs, très bon coureur rien à dire. Mais je doute qu'il soit du niveau des meilleurs U23. À mon avis, il pourrait faire un excellent équipier + aller chercher quelques étapes sur de belles courses mais je ne le vois pas plus haut niveau.

Les jeunes arrivent. Ceux de 1999, 2000 voire 2001 + Ayuso et Arrieta chez les 2002 sont le futur du cyclisme espagnol et ont l'air plus costaud que les générations précédentes. Attendons déjà 2025/2026 avant de faire leur bilan. C'est sur que ceux de 24/25 ans en Espagne n'ont jamais percé mais je ne les attendais pas à avoir un grand niveau.

"Mas a quand même fait une belle saison après son année 2019 décevante. On est un peu perturbé avec tous ces jeunes qui débarquent et qui cassent la baraque directement mais d'autres coureurs ont une maturation plus lente."

Voilà, c'est exactement ça. Globalement, la saison de la Movistar est médiocre mais celle de Mas est très bonne. 5° du Tour de France et de la Vuelta la même année, je signe direct pour avoir un autre coureur espagnol qui fait ça à l'avenir. Par contre je ne le vois pas plus progresser que ça bizarrement. Je le vois dans les mêmes standards les années à venir.

Ça m'embête aussi de voir Rodríguez et Ayuso respectivement chez Ineos et UAE (08/2021) mais ils font partie de ces juniors qui sont recrutés le plus tôt possible par les grosses formations. Alors, il est impossible pour les Conti Pro espagnoles de mettre la main sur ce type de coureurs. Enfin Lizarte/Kern Pharma possède R.García qui est tout aussi talentueux. @GATO, je ne vois pas pourquoi tu n'as pas l'air satisfait de le voir ici. Concernant les deux premiers cités, Movistar a tenté de mettre la main dessus : Acquadro. Enfin, on ne va pas revenir dessus. Je ne suis pas certain que les deux auraient qu'apprendre le métier dans une autre équipe. En tout cas, ce n'est certainement pas chez Movistar que Rodríguez et Ayuso auraient eu des responsabilités à 19-21 ans.

Je ne sais pas quel âge tu as @GATO mais t'as l'air d'avoir vécu les belles périodes du cyclisme espagnol à partir d'Ocaña, alors que moi c'est pas trop le cas vu que j'ai 23 ans. :genance: J'ai commencé à réellement suivre le cyclisme alors que le niveau global semblait déjà ralentir malgré les Contador, Rodriguez et Valverde. Donc j'ai l'impression d'être plus optimiste que toi par rapport à ce que je vois en ce moment. C'est sur que ça fait quelques années que l'Espagne est dans une période creuse mais c'est souvent comme ça pour chaque nation. Des pics, des chutes etc. Elle va bien revenir à un très bon niveau un moment ou un autre. :spain: Bon espérons quand-même qu'on attende pas 2050.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3259654
Le cyclisme español a un probleme les Samitier, Carretero, Barceló, Verona, De la Cruz , Rodríguez, Cuadros, Fernández, etc nont pas confirme les espoirs
Soler est reste a mi chemin et Enric Mas n est pas pour le moment un futuro Vainqueur de GT.
Et les Elosegui, Juanpe, etc prennent le meme chemin on dirait.
Alors les nouveaux Juniors ...peut etre ...
Quand tu es tres bon tu perces voir Ocaña fuente delgado Indurain contador Valverde Freire etc
Et encore plus maintenant quand l on voit une dizaine de jeunes exploser a 20-22 ans.
La on a plus ríen
Movistar sa pire annee depuis ses debut en 1980 :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3259714
-Vélomen- a écrit :
14 nov. 2020, 18:07
Je ne vois pas trop Mas progresser.

D'ailleurs, s'il a été régulier cette année avec ses deux 5ème au Tour et à la Vuelta, je l'ai trouvé moins fort et aérien que sur la Vuelta 2018.
C'est logique. Froome semblait aussi moins fort et aérien quand il doublait Tour/Vuelta que quand il ne disputait que le Tour.

En 2018, Mas n'avait fait que la Vuelta comme grand tour. Il était tout frais en deuxième partie de saison et il avait face à lui des mecs qui avait déjà fait le Giro ou le Tour plus tôt dans la saison. C'est plus facile de briller dans ces conditions ou de paraitre plus fort/aérien.

Moi je pense que physiquement, le Mas du Tour 2020 n'avait rien à envier au Mas de la Vuelta 2018. Peut être même qu'il était plus fort mais que le niveau sur le Tour était également plus fort et que ça ne s'est donc pas forcément vu.

En tout cas, je maintiens que son année est très solide. Être capable d'enchainer deux grands tours qui se suivent en terminant dans le top 5 à chaque fois, peu de coureurs actuels en sont capables.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3261224
Enric Mas n est le meilleur nulle part ni en chrono ni en montagne et la n a meme Pas d acceleration ni de sprint .
C est un diésel fondiste du type de Carlos Sastre. Idem question caractere.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3263761
AlbatorConterdo a écrit :
11 oct. 2020, 17:39
Orodreth a écrit :
11 oct. 2020, 16:41
Martí Vigo del Arco 13° au sommet d'Arrate après avoir roulé pour Abner González. Il arrive avec Javier Romo. À voir s'il décide de changer de sport lui aussi, il a l'air bon.
Il a pour lui l'avantage de ne pas avoir touché un vélo auparavant, il va falloir capitaliser là dessus :super:
C'est fait. :genance:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3263819
Orodreth a écrit :
26 nov. 2020, 09:59
AlbatorConterdo a écrit :
11 oct. 2020, 17:39


Il a pour lui l'avantage de ne pas avoir touché un vélo auparavant, il va falloir capitaliser là dessus :super:
C'est fait. :genance:
Voilà, il ne lui manque plus qu'une bonne grosse blessure pour faire fructifier ce potentiel désormais. :super:
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3265152
1) Ce 2020 est une premiere depuis 1937 (guerre civile españole), première fois que un coureur español ne remporte pas une course par etapes.

2) Et c`est la 4e fois qu `un español ne monte pas sur le podium d`un grand Tour voir 1955, 1965, 2011,2017.

3) Todas las victorias españolas desde
-2014 (61)
-2015 (91)
-2016 (66)
-2017 (72)
-2018 (68)
-2019 (58)
-2020 (15)

OK la pandemie mais ....
C`est la fin (mode Albatorconterno)
:spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3265173
GATO a écrit :
30 nov. 2020, 13:46
1) Ce 2020 est une premiere depuis 1937 (guerre civile españole), première fois que un coureur español ne remporte pas une course par etapes.

2) Et c`est la 4e fois qu `un español ne monte pas sur le podium d`un grand Tour voir 1955, 1965, 2011,2017.

3) Todas las victorias españolas desde
-2014 (61)
-2015 (91)
-2016 (66)
-2017 (72)
-2018 (68)
-2019 (58)
-2020 (15)

OK la pandemie mais ....
C`est la fin (mode Albatorconterno)
:spamafote:
:genance:
Avec les Pays Bas, l'Espagne est la seule nation à avoir placé un coureur au moins dans le Top10 des 3 GT cette année
L'Italie se damnerait pour avoir de tels résultats.
2020 fut la pire année pour ce pays dans ce sport depuis qu'il existe.
Je suis d'ailleurs désormais de plus en plus persuadé qu' on n'assiste pas à une crise ou à un déclin, mais purement et simplement à la disparition définitive du cyclisme pro italien. Bientôt, parler de cyclisme italien aura autant de sens que de parler de handball italien.
(je le dis ici, discrètement, afin que Charlix ou Azzurro ne me sautent pas dessus :genance: )
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3265187
Le cyclisme italien est bien mieux que l español

Vous avez Ganna un crack
Et d autres jeunes comme Masnada et Bagioli
Sans parler de ciconne ou felline
Et encore de bon vieux veterans comme Nibali ou Ulissi.
Et un ou l autre Sprinter en devenir.

L Espagne a part Enric Más qui parait un diésel du type Sastre. Ben il y a plus ríen.
Pello Bilbao a 30 ans. Les Izagirre idem .
Valverde tout a une fin.
:spamafote:

Le hanball c est ok
Mais le volleyball ... Mort alors que l Italie.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3266204
C'est cyclique. Que ce soit pour le cyclisme italien ou le cyclisme espagnol, on retrouvera une bonne génération un jour ou l'autre et on verra de nouvelles structures.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3266212
Orodreth a écrit :
03 déc. 2020, 14:29
C'est cyclique. Que ce soit pour le cyclisme italien ou le cyclisme espagnol, on retrouvera une bonne génération un jour ou l'autre et on verra de nouvelles structures.
Non.
:elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par charlix
#3266225
Orodreth a écrit :
03 déc. 2020, 14:29
C'est cyclique. Que ce soit pour le cyclisme italien ou le cyclisme espagnol, on retrouvera une bonne génération un jour ou l'autre et on verra de nouvelles structures.
Oui c'est clairement ça l'idée, on l'a vu avec la France récemment, c'est une question de cycles pour les grosses nations.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3266242
charlix a écrit :
03 déc. 2020, 16:13
Orodreth a écrit :
03 déc. 2020, 14:29
C'est cyclique. Que ce soit pour le cyclisme italien ou le cyclisme espagnol, on retrouvera une bonne génération un jour ou l'autre et on verra de nouvelles structures.
Oui c'est clairement ça l'idée, on l'a vu avec la France récemment, c'est une question de cycles pour les grosses nations.
Je ne suis pas d'accord. (oui, je sais, c'est pas étonnant)
On a vu dans l'histoire des sports des tendances qui n'étaient pas cycliques.
Par exemple, la Suède en tennis était une nation très forte. Aujourd'hui, c'est terminé, et on peine à imaginer un rebond.
Idem pour l'Italie en ski de fond (en fait, pour l'Italie, cette tendance se retrouve quasiment dans tout les sports)
Je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas s'appliquer au vélo :
le nombre de coureurs, de courses, de structures est en chute libre, la moyenne d'âge des organisateurs d'évènements doit atteindre les 80 ans. Rien qu'en Toscane, c'est près de 50 courses amateurs qui sont en danger
Cela ne ressemble pas à une fin de cycle, mais plutôt à la fin d'une époque. où aucun retour en arrière ne semble possible.
Alors je ne suis sûr de rien, l'avenir nous livrera son verdict, mais je ne miserai pas sur une inversion de la tendance en cours, bien au contraire
Par azzurro
#3266327
je ne suis pas trop inquiet pour la santé du sport italien et espagnol quand on les compare. La meilleure preuve c'est la premiére demi finale du final four qui opposera ces 2 grands pays de football en octobre 2021... Idem pour l'athletisme, la natation etc...etc... Quant au ciclisme je donnerai un net avantage aux transalpins... Quand on a la chance d'avoir dans ses rangs comme locomotive le meilleur rouleur du monde, meilleur poursuiteur aussi... plus des jeunes de grand talent, on ne peut qu'être optimiste pour l'avenir
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3266407
AlbatorConterdo a écrit :
03 déc. 2020, 17:01
charlix a écrit :
03 déc. 2020, 16:13


Oui c'est clairement ça l'idée, on l'a vu avec la France récemment, c'est une question de cycles pour les grosses nations.
Je ne suis pas d'accord. (oui, je sais, c'est pas étonnant)
On a vu dans l'histoire des sports des tendances qui n'étaient pas cycliques.
Par exemple, la Suède en tennis était une nation très forte. Aujourd'hui, c'est terminé, et on peine à imaginer un rebond.
Idem pour l'Italie en ski de fond (en fait, pour l'Italie, cette tendance se retrouve quasiment dans tout les sports)
Je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas s'appliquer au vélo :
le nombre de coureurs, de courses, de structures est en chute libre, la moyenne d'âge des organisateurs d'évènements doit atteindre les 80 ans. Rien qu'en Toscane, c'est près de 50 courses amateurs qui sont en danger
Cela ne ressemble pas à une fin de cycle, mais plutôt à la fin d'une époque. où aucun retour en arrière ne semble possible.
Alors je ne suis sûr de rien, l'avenir nous livrera son verdict, mais je ne miserai pas sur une inversion de la tendance en cours, bien au contraire
Mais ça peut être des cycles de 50 ans. :elephant:

Concernant le cyclisme espagnol, je suis assez confiant avec les générations 2000-2002 qui m'ont l'air nettement supérieures à ce qu'on voit depuis quelques années. Par contre, c'est toujours la mouise par rapport à ce qu'on voyait encore il y a 20 ans.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3266433
Il faut quand même noter du positif.
Le cyclisme espagnol se diversifie et les jeunes sont intéressés par la piste et le CX. (Canal Orts Raul Garcia Benassar qui n’est pas pro et bcp d’autres comme Terrassa Sanchez...)
On peut voir que ce sont des bonnes écoles pour la route.

De plus le cyclisme pioche également dans d’autres disciplines ( Romo Okamika Vigo)
Il faut arrêter de dramatiser la situation.
La génération actuelle est faible faible.
Ceux entre 25 ans et 35 ans c’est quasiment le néant.
Très peu nombreux à être à un niveau satisfaisant.
Je vois Soler Herrada DL CRUZ IZAGIRRE BILBAO et LANDA. La génération 26/30 c’est 4 ans ou il y a seulement Soler et un peu Herrada.

La génération 95 c’est mieux déjà Mas IGC samitier Aramburu O Rodriguez
Derrière il y’a du mieux. Pas des vainqueurs de GT dans les espoirs (Elosegui Adria Agirre Romo Murguialday Berrade Lopez Ropero) mais des bons coureurs.
Et encore plus jeune il y’a 4 coureurs costauds : Ayuso Carlos Rodriguez Arrieta et R Garcia.

Ensuite si on regarde le nombre d’équipes espagnoles, il y a eu une belle augmentation du nombre.
Cette année il y a même un nouvelle avec l’équipe de Valence :elephant: Bon elle ne compte pas vraiment mais elle permet à 2/3 coureurs de pouvoir se montrer.

Je pense qu’on peut raisonnablement être plus optimiste qu’il y’a 5/6 ans.
Et le cyclisme s’est beaucoup internationalisé également donc chaque vielle nation devient moins forte( sauf la Belgique...)
  • 1
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57

Ravi de pouvoir apporter la 1ere victoire à[…]

Rugby

fallait s'y attendre en effet On galère d'[…]

AG2R - Citröen Team 2021

En Drôme-Ardèche, on part pas fav[…]

Oui au départ, le vallon, ça n'avait[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site