Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 152 sur 183
  • 1
  • 150
  • 151
  • 152
  • 153
  • 154
  • 183
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3232983
Le nouveau communiqué de presse d'Arkea:

Emmanuel Hubert et l’équipe Arkéa-Samsic ont été informés que deux de leurs coureurs avaient été entendus par les forces de l’ordre comme témoins libres et qu’à l’issue de cette audition ils avaient pu regagner leur domicile, en étant libres de pouvoir exercer leur métier de coureurs cyclistes professionnels et sans aucune restriction.


L’équipe Arkea Samsic et son manager général sont satisfaits de ces nouvelles informations rassurantes et renouvellent leur attachement aux valeurs de probité et d’éthique sportive. N’ayant pas accès aux pièces du dossier inscrites dans la procédure et les investigations menées, Emmanuel Hubert et son équipe restent toutefois attentifs et vigilants quant à la suite des événements.


Enfin, membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, l’équipe Arkéa-Samsic a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l’éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage et ne déviera jamais de cette philosophie en faveur d’un sport éthique, moral et juste.


En gros, circulez, il n'y a rien à voir. Reste à savoir si c'est un voeu ou une réalité...
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3232995
Bradounet_ a écrit :
23 sept. 2020, 14:38
biquet a écrit :
23 sept. 2020, 13:22

Les aveux de Denifl nous ont déjà donné un début de réponse (micro-doses d'EPO, transfusions, Cétones, corticoides), mais j'ai tendance à penser qu'on en restait encore à la 2è division de la préparation médicale, même si le Fondeur Alexey Poltoranin est un grand nom de son sport. Quintana évolue en 1ère division, lui. :reflexion:
Non, souviens-toi l'enquête nous avait appris que, grâce à un nouveau protocole, les mecs étaient revenus aux transfusions standards des années 2000 : tout se fait à présent en une journée : on attend quelques heures après le lever pour s'assurer qu'il n'y aura pas de contrôleurs qui débarquent à l'hôtel et vers 9h30/10h, on se transfuse une grosse popoche de mélasse.
Après les étapes, les contrôles sanguins sont plus rares et on se retire alors un demi-litre/un litre de sang (le même volume de sang transfusé le matin-même) le soir à l'hôtel. D'où l'intérêt d'avoir toujours sous son lit ou dans le bus, un kit de perfusion de solution saline en cas d'urgence avant un contrôle imprévu en rentrant à l'hôtel ou juste avant le départ.
Suite à ces révélations, l'UCI avait revu sa stratégie de contrôle sur le TdF l'an passé en testant parfois juste avant le départ des étapes une fois que l'équipe a quitté son hotel donc directement à la sortie du bus :
https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... if/1043788 :green: :hehe:

Ce nouveau protocole de transfusion pourrait bien expliquer certaines variations de forme importante entre les étapes et on pourrait bien imaginer qu'un coureur veuille tout miser sur une ou deux étapes à présent en espérant qu'il limite la casse sur le reste de l'épreuve lorsqu'il a un demi-litre de sang en moins sur lui.
Un CLM pourrait être l'étape idéale pour le faire car généralement tous les coureurs de l'équipe ne débarquent pas sur le lieu de départ en même temps (je crois qu'il faut se présenter à la signature 1h ou 1h30 avant son départ) donc difficile pour les contrôleurs d'organiser des prélèvements sanguins groupés et quand un coureur arrive sur les lieux de la course, il démarre son échauffement donc les contrôleurs ne peuvent pas venir l'emmerder, sinon ça fausserait toute équité sportive, à la différence d'une étape en ligne où les coureurs n'ont pas besoin de s'échauffer et peuvent très bien être contrôlés 45 minutes avant le départ dès qu'ils arrivent sur les lieux.

Après m'avoir lu, vous allez tout de suite penser à Froome et à Pogacar, mais il n'y a peut-être pas qu'eux.
Quintana par exemple justement, on l'a vu très fort sur une seule étape ces dernières années (Valloire, Portet) comparé au reste du TdF, après, il a eu des chutes aussi...
Après sur des courses par étapes, certains leaders pourraient très bien avoir recours à ce protocole à toutes les étapes de montagne, mais c'est multiplier les risques liés à un contrôle sanguin imprévu le soir ou juste avant le départ comme c'est arrivé avec les Jumbo l'an passé.
C'est marrant comme ça fait écho à toute la prépa mise en place pour le CLM de Tadej : https://pezcyclingnews.com/interviews/u ... de-france/

We let him sleep in until 10:00 am, he did 30 minutes on the rollers, he had some breakfast then we moved him to a hotel just four kilometres from the start with a soigneur for his massage where he had lunch and a sleep before his final warm up. It meant he was away from all the hustle and noise of the start area – we wanted as little stress for him before the race as possible.

:siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par SuperGibo
#3232996
M'a bien fait marrer la vidéo de Fritsch! En même temps, il allait pas nous sortir qu'il était une chaudière et que Gianetti organisait un dopage d'équipe.

S'il veut prendre les gens d'eurosport pour des baltringues, c'est son choix. Mais ici, ça risque d'être plus dur... Et pour la X ième chance du patron de l'équipe, c'est du grand n'importe quoi. Et pourquoi pas Saiz, Bruyneel ou Riis.....

Et je remercie Charlix pour le ton employé, c'est bien de rappeler que le garçon n'a aucune crédibilité. C'est même essentiel, étant donné qu'il a accès à des médias et donne son avis. Avis qui est très argumenté, en gros:

je ne sais, je ne suis au courant de rien, mais il n'y avait pas, et il n'y a pas ou plus de dopage organisé dans le peloton 2020

Mais t'as raison gros!
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3233000
On3 a écrit :
23 sept. 2020, 15:17
Bradounet_ a écrit :
23 sept. 2020, 14:38


Non, souviens-toi l'enquête nous avait appris que, grâce à un nouveau protocole, les mecs étaient revenus aux transfusions standards des années 2000 : tout se fait à présent en une journée : on attend quelques heures après le lever pour s'assurer qu'il n'y aura pas de contrôleurs qui débarquent à l'hôtel et vers 9h30/10h, on se transfuse une grosse popoche de mélasse.
Après les étapes, les contrôles sanguins sont plus rares et on se retire alors un demi-litre/un litre de sang (le même volume de sang transfusé le matin-même) le soir à l'hôtel. D'où l'intérêt d'avoir toujours sous son lit ou dans le bus, un kit de perfusion de solution saline en cas d'urgence avant un contrôle imprévu en rentrant à l'hôtel ou juste avant le départ.
Suite à ces révélations, l'UCI avait revu sa stratégie de contrôle sur le TdF l'an passé en testant parfois juste avant le départ des étapes une fois que l'équipe a quitté son hotel donc directement à la sortie du bus :
https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... if/1043788 :green: :hehe:

Ce nouveau protocole de transfusion pourrait bien expliquer certaines variations de forme importante entre les étapes et on pourrait bien imaginer qu'un coureur veuille tout miser sur une ou deux étapes à présent en espérant qu'il limite la casse sur le reste de l'épreuve lorsqu'il a un demi-litre de sang en moins sur lui.
Un CLM pourrait être l'étape idéale pour le faire car généralement tous les coureurs de l'équipe ne débarquent pas sur le lieu de départ en même temps (je crois qu'il faut se présenter à la signature 1h ou 1h30 avant son départ) donc difficile pour les contrôleurs d'organiser des prélèvements sanguins groupés et quand un coureur arrive sur les lieux de la course, il démarre son échauffement donc les contrôleurs ne peuvent pas venir l'emmerder, sinon ça fausserait toute équité sportive, à la différence d'une étape en ligne où les coureurs n'ont pas besoin de s'échauffer et peuvent très bien être contrôlés 45 minutes avant le départ dès qu'ils arrivent sur les lieux.

Après m'avoir lu, vous allez tout de suite penser à Froome et à Pogacar, mais il n'y a peut-être pas qu'eux.
Quintana par exemple justement, on l'a vu très fort sur une seule étape ces dernières années (Valloire, Portet) comparé au reste du TdF, après, il a eu des chutes aussi...
Après sur des courses par étapes, certains leaders pourraient très bien avoir recours à ce protocole à toutes les étapes de montagne, mais c'est multiplier les risques liés à un contrôle sanguin imprévu le soir ou juste avant le départ comme c'est arrivé avec les Jumbo l'an passé.
C'est marrant comme ça fait écho à toute la prépa mise en place pour le CLM de Tadej : https://pezcyclingnews.com/interviews/u ... de-france/

We let him sleep in until 10:00 am, he did 30 minutes on the rollers, he had some breakfast then we moved him to a hotel just four kilometres from the start with a soigneur for his massage where he had lunch and a sleep before his final warm up. It meant he was away from all the hustle and noise of the start area – we wanted as little stress for him before the race as possible.

:siffle:
:balloon: :balloon: :balloon:
Par biquet
#3233050
Bradounet_ a écrit :
23 sept. 2020, 14:38
biquet a écrit :
23 sept. 2020, 13:22

Les aveux de Denifl nous ont déjà donné un début de réponse (micro-doses d'EPO, transfusions, Cétones, corticoides), mais j'ai tendance à penser qu'on en restait encore à la 2è division de la préparation médicale, même si le Fondeur Alexey Poltoranin est un grand nom de son sport. Quintana évolue en 1ère division, lui. :reflexion:
Non, souviens-toi l'enquête nous avait appris que, grâce à un nouveau protocole, les mecs étaient revenus aux transfusions standards des années 2000 : tout se fait à présent en une journée : on attend quelques heures après le lever pour s'assurer qu'il n'y aura pas de contrôleurs qui débarquent à l'hôtel et vers 9h30/10h, on se transfuse une grosse popoche de mélasse.
Après les étapes, les contrôles sanguins sont plus rares et on se retire alors un demi-litre/un litre de sang (le même volume de sang transfusé le matin-même) le soir à l'hôtel. D'où l'intérêt d'avoir toujours sous son lit ou dans le bus, un kit de perfusion de solution saline en cas d'urgence avant un contrôle imprévu en rentrant à l'hôtel ou juste avant le départ.
Suite à ces révélations, l'UCI avait revu sa stratégie de contrôle sur le TdF l'an passé en testant parfois juste avant le départ des étapes une fois que l'équipe a quitté son hotel donc directement à la sortie du bus :
https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... if/1043788 :green: :hehe:

Ce nouveau protocole de transfusion pourrait bien expliquer certaines variations de forme importante entre les étapes et on pourrait bien imaginer qu'un coureur veuille tout miser sur une ou deux étapes à présent en espérant qu'il limite la casse sur le reste de l'épreuve lorsqu'il a un demi-litre de sang en moins sur lui.
Un CLM pourrait être l'étape idéale pour le faire car généralement tous les coureurs de l'équipe ne débarquent pas sur le lieu de départ en même temps (je crois qu'il faut se présenter à la signature 1h ou 1h30 avant son départ) donc difficile pour les contrôleurs d'organiser des prélèvements sanguins groupés et quand un coureur arrive sur les lieux de la course, il démarre son échauffement donc les contrôleurs ne peuvent pas venir l'emmerder, sinon ça fausserait toute équité sportive, à la différence d'une étape en ligne où les coureurs n'ont pas besoin de s'échauffer et peuvent très bien être contrôlés 45 minutes avant le départ dès qu'ils arrivent sur les lieux.

Après m'avoir lu, vous allez tout de suite penser à Froome et à Pogacar, mais il n'y a peut-être pas qu'eux.
Quintana par exemple justement, on l'a vu très fort sur une seule étape ces dernières années (Valloire, Portet) comparé au reste du TdF, après, il a eu des chutes aussi...
Après sur des courses par étapes, certains leaders pourraient très bien avoir recours à ce protocole à toutes les étapes de montagne, mais c'est multiplier les risques liés à un contrôle sanguin imprévu le soir ou juste avant le départ comme c'est arrivé avec les Jumbo l'an passé.
Dans le même style, les Alpes de Nibali lors du Giro 2016 avaient laissé certains "perplexes". Et ça pourrait expliquer aussi ces spectaculaires rebonds de forme de coureurs qui terminaient un GT complètement cuits, selon leurs propres mots.

Bref, vivement que les tests anti-transfusion se mettent en place, dans le cours de l'année prochaine. Je sais pas si la hiérarchie sera totalement changée, mais ça pourrait rouler à nouveau moins vite dans les cols. On pourrait revoir du cyclisme, et pas de la moto GP (référence à Jauregui).
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3233071
jimmy39 a écrit :
23 sept. 2020, 14:47
Le nouveau communiqué de presse d'Arkea:

Emmanuel Hubert et l’équipe Arkéa-Samsic ont été informés que deux de leurs coureurs avaient été entendus par les forces de l’ordre comme témoins libres et qu’à l’issue de cette audition ils avaient pu regagner leur domicile, en étant libres de pouvoir exercer leur métier de coureurs cyclistes professionnels et sans aucune restriction.


L’équipe Arkea Samsic et son manager général sont satisfaits de ces nouvelles informations rassurantes et renouvellent leur attachement aux valeurs de probité et d’éthique sportive. N’ayant pas accès aux pièces du dossier inscrites dans la procédure et les investigations menées, Emmanuel Hubert et son équipe restent toutefois attentifs et vigilants quant à la suite des événements.


Enfin, membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, l’équipe Arkéa-Samsic a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l’éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage et ne déviera jamais de cette philosophie en faveur d’un sport éthique, moral et juste.


En gros, circulez, il n'y a rien à voir. Reste à savoir si c'est un voeu ou une réalité...
Si ils pensent que ne plus être en garde a vue veut dire que l'affaire est finie, ils vont au devant de grande désillusions.

Surtout quand on sait que l'enquête est toujours en cours.
Par biquet
#3233077
rbl85 a écrit :
23 sept. 2020, 17:59
jimmy39 a écrit :
23 sept. 2020, 14:47
Le nouveau communiqué de presse d'Arkea:

Emmanuel Hubert et l’équipe Arkéa-Samsic ont été informés que deux de leurs coureurs avaient été entendus par les forces de l’ordre comme témoins libres et qu’à l’issue de cette audition ils avaient pu regagner leur domicile, en étant libres de pouvoir exercer leur métier de coureurs cyclistes professionnels et sans aucune restriction.


L’équipe Arkea Samsic et son manager général sont satisfaits de ces nouvelles informations rassurantes et renouvellent leur attachement aux valeurs de probité et d’éthique sportive. N’ayant pas accès aux pièces du dossier inscrites dans la procédure et les investigations menées, Emmanuel Hubert et son équipe restent toutefois attentifs et vigilants quant à la suite des événements.


Enfin, membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, l’équipe Arkéa-Samsic a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l’éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage et ne déviera jamais de cette philosophie en faveur d’un sport éthique, moral et juste.


En gros, circulez, il n'y a rien à voir. Reste à savoir si c'est un voeu ou une réalité...
Si ils pensent que ne plus être en garde a vue veut dire que l'affaire est finie, ils vont au devant de grande désillusions.

Surtout quand on sait que l'enquête est toujours en cours.
Et qu'ils doivent encore analyser les nombreux "médicaments" récupérés. Pas impossible, voire même assez probable, qu'ils y trouvent des produits dopants "classiques" (stéroides, testo, amphétamines, etc). Pour moi, ça pue carrément pour la structure Arkea-Samsic et suspensions en vue (et retour en Colombie) pour le trio Quintana Brothers-Anacona. Peut-être pas dans l'immédiat, mais à court ou moyen terme.
Par Caleb
#3233081
Vous croyez vraiment à la théorie des coureurs qui se dopent à l'insu de leur équipe, dans leur coin?

Vu l'encadrement et le suivi en 2020.. j'ai plutôt l'impression que tout se sait et que c'est uniquement quand l'un est pris que l'équipe, quelle qu'elle soit, joue à " On est trahi, on ne savait rien, nous on est irréprochable" et celui qui se fait attraper est jeté comme un mouton noir.

Sans distinction.. que ce soit les équipes détestées ou les équipes chouchoutes ici..

Omerta géante.
Avatar de l’utilisateur
Par SuperGibo
#3233083
Non mais ça fait des mois que les coureurs vivent dans leur bulle sans aucun contact.

Et là, Manu la science veut nous faire croire qu'il était au courant de rien. Il y a des types qui ne font pas partie de l'équipe et qui se trimbalent au milieu de ses coureurs et il n'est pas au courant?

Et les autres coureurs? Ils font "comme si de rien n'était"? Foutaises! Tout le monde est au courant de ce qui se trame dans ses cas là. Des soigneurs, aux kinés, en passant par les mécaniciens et les cuistots! Ils doivent bien manger ses gens là, non?

Si des faits de pratiques dopantes sont prouvées, TOUTE l'équipe bretonne doit s'arrêter sur le champs. Même les types qui n'étaient pas sur le Tour. Soigneurs, mécanos, kiné, cuistos, poubelle! Il faut faire un exemple.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3233092
Caleb a écrit :
23 sept. 2020, 18:20
Vous croyez vraiment à la théorie des coureurs qui se dopent à l'insu de leur équipe, dans leur coin?

Vu l'encadrement et le suivi en 2020.. j'ai plutôt l'impression que tout se sait et que c'est uniquement quand l'un est pris que l'équipe, quelle qu'elle soit, joue à " On est trahi, on ne savait rien, nous on est irréprochable" et celui qui se fait attraper est jeté comme un mouton noir.

Sans distinction.. que ce soit les équipes détestées ou les équipes chouchoutes ici..

Omerta géante.
Se doper avant une course sans que l'équipe le sache je pense que c'est faisable par contre pendant une épreuve aucune chance.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3233095
Vous les feriez courir sachant que l'enquête est toujours en cours ?

La police na pas le pouvoir de suspendre provisoirement des coureurs et l'UCI ne peut rien faire car pas de contrôle positif et surtout il y a peu de chance que l'UCI sache ce qu'il y a dans le dossier.
Par Caleb
#3233097
SuperGibo a écrit :
23 sept. 2020, 18:23
Non mais ça fait des mois que les coureurs vivent dans leur bulle sans aucun contact.

Et là, Manu la science veut nous faire croire qu'il était au courant de rien. Il y a des types qui ne font pas partie de l'équipe et qui se trimbalent au milieu de ses coureurs et il n'est pas au courant?

Et les autres coureurs? Ils font "comme si de rien n'était"? Foutaises! Tout le monde est au courant de ce qui se trame dans ses cas là. Des soigneurs, aux kinés, en passant par les mécaniciens et les cuistots! Ils doivent bien manger ses gens là, non?

Si des faits de pratiques dopantes sont prouvées, TOUTE l'équipe bretonne doit s'arrêter sur le champs. Même les types qui n'étaient pas sur le Tour. Soigneurs, mécanos, kiné, cuistos, poubelle! Il faut faire un exemple.
Parce que c'est une MPCC?

Personnellement, je ne stigmatisais pas Arkea, mais le monde du cyclisme en général.

Et si une équipe devait s'arrêter quand un coureur était pris, il n'en resterait quasiment plus une actuellement.
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3233100
rbl85 a écrit :
23 sept. 2020, 18:49
Vous les feriez courir sachant que l'enquête est toujours en cours ?
Vu le ton du communiqué de l'équipe, c'est parti pour...tant qu'il n'y a pas d'autres révélations compromettantes. :rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par SuperGibo
#3233101
La complicité de ses équipiers est flagrante. Les mecs savent mais se taisent. C'est un mensonge par omission?

Si les faits sont avérés, qu'on suspende tout ça et obligation de se mettre à table. Manu aussi.
Avatar de l’utilisateur
Par GinoBart
#3233102
biquet a écrit :
23 sept. 2020, 17:00
Dans le même style, les Alpes de Nibali lors du Giro 2016 avaient laissé certains "perplexes". Et ça pourrait expliquer aussi ces spectaculaires rebonds de forme de coureurs qui terminaient un GT complètement cuits, selon leurs propres mots.
A l'avenir, on parlera de "pique de forme". En tout cas, la conversation fait écho aux remarques sur les leaders capables d'être à 100% le jour voulu, alors que les coureurs "réguliers" plafonnent toujours à 90%. Bon, l'idée que les coureurs qui répondent toujours présents aux grands rendez-vous le sont notamment grâce à quelques expédients n'est pas neuve, je le concède :elephant: .
Par Tremiti
#3233104
GinoBart a écrit :
23 sept. 2020, 19:01
biquet a écrit :
23 sept. 2020, 17:00
Dans le même style, les Alpes de Nibali lors du Giro 2016 avaient laissé certains "perplexes". Et ça pourrait expliquer aussi ces spectaculaires rebonds de forme de coureurs qui terminaient un GT complètement cuits, selon leurs propres mots.
A l'avenir, on parlera de "pique de forme". En tout cas, la conversation fait écho aux remarques sur les leaders capables d'être à 100% le jour voulu, alors que les coureurs "réguliers" plafonnent toujours à 90%. Bon, l'idée que les coureurs qui répondent toujours présents aux grands rendez-vous le sont notamment grâce à quelques expédients n'est pas neuve, je le concède :elephant: .
"Pique de forme" :rieur:
(Diffamation concernant Nibali, cependant : il ne s'agissait que de la taille de ses manivelles :elephant: ).
Avatar de l’utilisateur
Par CrocoboyMr0
#3233111
GATO a écrit :
23 sept. 2020, 14:05
A quand le prochain espaguin/rital positif par les controles de la UCI ...
Passeport biologique, niveaux sanguins anormaux etc ...
C'est fatiguant ce discours de victime
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3233112
Bradounet_ a écrit :
23 sept. 2020, 18:58
rbl85 a écrit :
23 sept. 2020, 18:49
Vous les feriez courir sachant que l'enquête est toujours en cours ?
Vu le ton du communiqué de l'équipe, c'est parti pour...tant qu'il n'y a pas d'autres révélations compromettantes. :rieur:
Grosse prise de risque car si Quintana gagne une grosse course et qu'il est suspendu quelques semaines plus tard.....
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3233114
Pour l'instant Quintana est retiré du mondial (et remplacé).
Pour Arkea... j'imagine qu'ils vont courir mais peut être pas le trio en question
  • 1
  • 150
  • 151
  • 152
  • 153
  • 154
  • 183

Oui, ça devait pas être clair, je […]

Groupama-FDJ 2020

https://twitter.com/VeloPodcast/status/13341193[…]

Voile - Vendée Globe 2020

Je suis dans un no man's land! Ceux de devant vont[…]

D'après ce que j'ai pu voir sur Twitter[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site