Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 28 sur 30
  • 1
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
#3199989
marooned a écrit :
09 août 2020, 18:02
Pour la course de mouvement, je ne vois que deux étapes de montagne qui le permettent : celle de Loudenvielle et celle de la Roche-sur-Foron.

Le problème de celle de Loudenvielle, c'est qu'elle arrive trop tôt dans la course et qu'il y a une autre étape "difficile" le lendemain. Reste celle de la Roche-sur-Foron qui, sur le papier, s'y prête encore mieux car c'est une étape toboggan qui survient en fin de Tour et qui ne s'achève pas par une arrivée au sommet. On peut imaginer que certains tenteront des trucs et il y aura quand même la fatigue des étapes précédentes qui auront éprouver un peu les équipiers (espérons le...).

En dehors de ça, ce sera un concours de watts au Pas de Peyrol, Grand Colombier et col de la Loze où tout le monde attendra la dernière montée et tentera de résister le plus longtemps possible au train qui sera à l'oeuvre.
Loudenvielle j y crois pas des masses car le peyrrsoudre est trop roulant, c est un col parfait pour les équipes qui on des trains...

Certes balès mais il est plus décisif quand l arrivée est à luchon je trouve.. La montée roulante de peyrrsoudre me laisse sur ma fin...

L etape de laruns me paraît mieux car le col de hourcere est un monstre il y a quasi 9 km à 9% enchaîne Avec le soudet, c est parfait pour faire sauter du monde.... Bon il y a de la vallée après mais il faut se farcir l I here moyennement difficile puis surtout marié banque et ses 4 km à 10% avant la plongée vers laruns...

Alors ça ne marche ce type d'étape que si une équipe fait exploser le peloton des le col de hourcere.....

Le problème c est que les équipes de fdj, arkea ne sont pas capable je le crains dedistancer'les équipiers de jumbo et ineos... Équipiers qui sont des leaders de grands tours...
#3199992
marooned a écrit :
09 août 2020, 18:02
Pour la course de mouvement, je ne vois que deux étapes de montagne qui le permettent : celle de Loudenvielle et celle de la Roche-sur-Foron.

Le problème de celle de Loudenvielle, c'est qu'elle arrive trop tôt dans la course et qu'il y a une autre étape "difficile" le lendemain. Reste celle de la Roche-sur-Foron qui, sur le papier, s'y prête encore mieux car c'est une étape toboggan qui survient en fin de Tour et qui ne s'achève pas par une arrivée au sommet. On peut imaginer que certains tenteront des trucs et il y aura quand même la fatigue des étapes précédentes qui auront éprouver un peu les équipiers (espérons le...).

En dehors de ça, ce sera un concours de watts au Pas de Peyrol, Grand Colombier et col de la Loze où tout le monde attendra la dernière montée et tentera de résister le plus longtemps possible au train qui sera à l'oeuvre.
Sur l étape de la loze il manque un col je trouve, on aurait pu mettre le glandon quitte à enlever un ou 2 cols le lendemain... Ça nous aurait fait le tryptique glandon madeleine plus. Arrivée HC sur l une des montées des 3 vallées, on avait cet enchaînement quasiment tous les ans dans les années 90.... Ça faisait des ecarts énormes à chaque fois....
#3200003
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 18:33
Sur l étape de la loze il manque un col je trouve, on aurait pu mettre le glandon quitte à enlever un ou 2 cols le lendemain... Ça nous aurait fait le tryptique glandon madeleine plus. Arrivée HC sur l une des montées des 3 vallées, on avait cet enchaînement quasiment tous les ans dans les années 90.... Ça faisait des ecarts énormes à chaque fois....
D'après ce qui est dit dans le guide du Tour, ASO voulait initialement proposer le col de la Croix de Fer dans l'étape arrivant au col de la Loze mais ils ont changé d'avis après avoir vu la difficulté de la montée finale.

Mais oui il manque clairement une très grosse étape sur le parcours. Que j'aurai plus vu dans les Pyrénées pour le coup (quitte à n'y faire qu'une seule étape).
#3200015
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 15:52
trevorphilips a écrit :
09 août 2020, 15:42
bon sinon j'ai eu raison que ça sentait la gestion de jumbo et l'attaque de roglic sur la toute fin

ier après l'étape jumbo (via roglic je crois) a dit que l'étape leur avait servi de répétition, à travailler les automatismes en équipe

aujourd"hui ils font un peu la même je pense. Dans une configuration de tdf ils peuvent faire ataquer le K ou dumoulin (si ces derniers en ont les moyens). Par contre roglic risque, oui, d'avoir une gestion défensive car pas super sûr de ses forces et car il se sait fort au "sprint" de côte

et je reste sur l'avis que jumbo grossit le train ineos (ou vice versa), donc config de gros rythme (je me base sur ce qu'on a vu d'eux au tdf 2019). Maintenant, sur 3 semaines il y a la fatigue et il peut y avoir des écarts de forme. Aussi ils peuvent faire partir le K dans une échappée comme ils l'ont fait en 2018. Enfin certaines étapes de ce difficile TDF sont assez épuisantes.
Je me demande comment et qui nous permettra d'éviter le scénario de la course bloquée hyper Chi.., on a tous les ingrédients de la course sans saveur en montagne, peu d écart car pas de chrono en début de tour, 2 armadas superpuissantes adeptes du train défensif, un épouvantail avec Roglic..
Des grimpeurs qui sont toujours prudents dans leur tactique : pinot, Quintana...
oui le chrono est en fin de tour cette année, alors que ces dernières années ils avaient compris qu'il fallait éviter ça
peut être est-ce pour suivre leur règle qui est "il n'y a pas de règle"

mais il y a l'étape île d'oléron-île de ré qui a de fortes chances de créer des bordures et donc du retard chez un certain nombre de leaders

donc l'incertitude du sport fait qu'il peut se passer quelque chose
aussi les coureurs et les équipiers peuvent faiblir en fin de tour ou avoir des jours sans

c'est sûr que sur le papier, à la base, c'est mal barré mais on sait jamais
ce tour est quand même difficile. A un moment ou à un autre il se passera quelque chose, même si ça sera plus sûrement qu'en fin de tour...
#3200034
marooned a écrit :
09 août 2020, 18:48
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 18:33
Sur l étape de la loze il manque un col je trouve, on aurait pu mettre le glandon quitte à enlever un ou 2 cols le lendemain... Ça nous aurait fait le tryptique glandon madeleine plus. Arrivée HC sur l une des montées des 3 vallées, on avait cet enchaînement quasiment tous les ans dans les années 90.... Ça faisait des ecarts énormes à chaque fois....
D'après ce qui est dit dans le guide du Tour, ASO voulait initialement proposer le col de la Croix de Fer dans l'étape arrivant au col de la Loze mais ils ont changé d'avis après avoir vu la difficulté de la montée finale.

Mais oui il manque clairement une très grosse étape sur le parcours. Que j'aurai plus vu dans les Pyrénées pour le coup (quitte à n'y faire qu'une seule étape).
Dommage car 3 cols HC C de 20 km c est du déjà vu chez ASO même sous l ère gouvenou, c est pas un truc impensable, c dommage c aurait fait une tapponne dantesque avec des possibilités tactiques de loin.... quitte à enlever des cols le lendemain ou on a plein de cols qui serviront ptet pas à grand chose...
#3200038
trevorphilips a écrit :
09 août 2020, 19:03
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 15:52


Je me demande comment et qui nous permettra d'éviter le scénario de la course bloquée hyper Chi.., on a tous les ingrédients de la course sans saveur en montagne, peu d écart car pas de chrono en début de tour, 2 armadas superpuissantes adeptes du train défensif, un épouvantail avec Roglic..
Des grimpeurs qui sont toujours prudents dans leur tactique : pinot, Quintana...
oui le chrono est en fin de tour cette année, alors que ces dernières années ils avaient compris qu'il fallait éviter ça
peut être est-ce pour suivre leur règle qui est "il n'y a pas de règle"

mais il y a l'étape île d'oléron-île de ré qui a de fortes chances de créer des bordures et donc du retard chez un certain nombre de leaders

donc l'incertitude du sport fait qu'il peut se passer quelque chose
aussi les coureurs et les équipiers peuvent faiblir en fin de tour ou avoir des jours sans

c'est sûr que sur le papier, à la base, c'est mal barré mais on sait jamais
ce tour est quand même difficile. A un moment ou à un autre il se passera quelque chose, même si ça sera plus sûrement qu'en fin de tour...
J espère que tu as raison, il reste l'incertitude et les aléas du sport, on verra bien même si sur le papier on voit mal la course de mouvement, espérons qu'on se trompe tous...
#3200042
La preuve est faite: on peut avoir sur un graphique 3 cols aussi terribles que Selle de Fromentelle, Biche , Grand Colombier, et tout de même s'emmerder de façon trés puissante devant sa télé. Et pas que sur le Tour. :hehe:

Bah, quand des gars comme Dumoulin, Froome, Thomas, Bennett ou Castroviejo mènent le tempo à tour de rôle, on peut mettre tous les cols et pourcentages qu'on veut, ça peut difficilement prendre plus de 2m50 quand ça bouge...
#3200044
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 19:26
marooned a écrit :
09 août 2020, 18:48


D'après ce qui est dit dans le guide du Tour, ASO voulait initialement proposer le col de la Croix de Fer dans l'étape arrivant au col de la Loze mais ils ont changé d'avis après avoir vu la difficulté de la montée finale.

Mais oui il manque clairement une très grosse étape sur le parcours. Que j'aurai plus vu dans les Pyrénées pour le coup (quitte à n'y faire qu'une seule étape).
Dommage car 3 cols HC C de 20 km c est du déjà vu chez ASO même sous l ère gouvenou, c est pas un truc impensable, c dommage c aurait fait une tapponne dantesque avec des possibilités tactiques de loin.... quitte à enlever des cols le lendemain ou on a plein de cols qui serviront ptet pas à grand chose...
Ah non, pas touche à l'étape du lendemain qui est très bien ! A la limite, c'est plus l'étape entre celle du Grand Colombier et celle du col de la Loze qui aurait pu être allégée.

Sinon tu as un exemple d'une étape avec 3 HC de 20km minimum depuis que Prudhomme et Gouvenou sont aux manettes ?
#3200132
Intéressant, même si aujourd’hui il faisait plus chaud, la difficulté de l’étape était différente puis la course s’est faite différemment.

2019 | 17.10 km, 7.20 %, 1232 m
Pinot: 47:45, 21.49 Kph, VAM 1548 m/h, 5.69 W/kg [DrF]

2020 | 17.17 km, 7.22 %, 1239 m
Roglic: 48:25, 21.28 Kph, VAM 1535 m/h, 5.64 W/kg [DrF]
#3200180
marooned a écrit :
09 août 2020, 19:42
mazinho93 a écrit :
09 août 2020, 19:26


Dommage car 3 cols HC C de 20 km c est du déjà vu chez ASO même sous l ère gouvenou, c est pas un truc impensable, c dommage c aurait fait une tapponne dantesque avec des possibilités tactiques de loin.... quitte à enlever des cols le lendemain ou on a plein de cols qui serviront ptet pas à grand chose...
Ah non, pas touche à l'étape du lendemain qui est très bien ! A la limite, c'est plus l'étape entre celle du Grand Colombier et celle du col de la Loze qui aurait pu être allégée.

Sinon tu as un exemple d'une étape avec 3 HC de 20km minimum depuis que Prudhomme et Gouvenou sont aux manettes ?
L'étape de l'Alpe d'Huez 2018 c'était quand même costaud, même si l'Alpe ne fait pas 20 km.

En 2015, l'étape de la Toussuire présentait 62 km de montée !
#3200185
Comme on s'en doutait, Ineos et Jumbo avec leur trains infernaux vont rendre la course chiante à souhait pendant au moins les 2 premières semaines en l'étouffant jusqu'au derniers hectomètes. En 3ème semaine INEOS mettra en route un train encore plus étouffant pour lancer Bernal sur les grandes montées finales des Alpes, Jumbo essaiera au contraire de contrôler avant le CLM final... Bref peu de marge pour qu'il se passe autre chose. Il faudrait qu'un troisième larron soit plus fort que Bernal et Roglic en début de tour et accumule de l'avance en les tapant de manière répétée sur le final pour qu'ils sortent un peu de leur filière. Et encore pas Roglic je pense parce que du moment qu'il est à moins de 2mn de son principal rival, si celui-ci n'est pas un top top rouleur il se dira qu'il peut le taper sur le CLM final.... Bref ça va être chiant. Faudrait en gros que ces deux équipes aient vite des gros soucis de collectifs (genre strike qui les ampute de coureurs clefs) pour que ça change quelque chose mais même ça, il faudrait au moins 2 lieutenants out pour que ça joue, très improbable.
#3200187
On parle d'un CLM dont la moitié du parcours est en côte.
Ca me parait très risqué de tout miser sur un CLM final, sachant que non seulement Bernal reste un bon rouleur, mais surtout que ça ne lui a pas réussi par le passé, notamment en 2018.
Puis attention, on est au Tour de l'Ain, une course de prépa, mais pas sur de voir Dumoulin, Kruijswijk, Froome ou Thomas se mettre à la planche comme ça
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3200189
Pour l'instant Ineos et Jumbo fonctionnent avec une stratégie de leader unique. Tout pour Bernal et Roglic. Les coureurs sont en rodage sur des courses de préparation, je ne suis pas aussi certain que ça fonctionne de manière aussi fluide sur le Tour. Jumbo vient de se mettre une énorme pancarte collective et Ineos pourrait très bien prendre la décision d'envoyer un Geraint Thomas ou un Sivakov à l'avant sur les 10/15 premiers jours pour brouiller les cartes. S'il se confirme que le train Ineos est moins fort que celui de Jumbo ils ont quand même tout intérêt à ne pas chercher la confrontation directe comme ils l'ont fait hier mais de trouver des stratégies alternatives. Ils l'ont d'ailleurs un peu fait en 2017 avec Landa, même si les situations ne sont pas tout à fait comparables. Mais l'inverse est aussi vrai, si Ineos reprend le dessus sur Jumbo, ces derniers pourraient avoir envie d'envoyer un Kruijswijk à l'avant pour créer du mouvement. Même si ça ne semble pas être le schéma qui corresponde le mieux à Roglic ça pourrait leur permettre de se décharger un peu, collectivement, du poids de la course. Même si j'y crois moins dans ce sens là. Pour l'instant c'est un peu chiant en effet, mais on est aussi en phase d'observation et dans une forme de lutte psychologique. Je crois que ça peut changer sur la course objectif, si l'une ou l'autre se sent dominée.
#3200190
Calisto631 a écrit :
10 août 2020, 09:08
On parle d'un CLM dont la moitié du parcours est en côte.
Ca me parait très risqué de tout miser sur un CLM final, sachant que non seulement Bernal reste un bon rouleur, mais surtout que ça ne lui a pas réussi par le passé, notamment en 2018.
Puis attention, on est au Tour de l'Ain, une course de prépa, mais pas sur de voir Dumoulin, Kruijswijk, Froome ou Thomas se mettre à la planche comme ça
Pas la moitié les 7 derniers kms après près de 30 bornes très roulantes... Non un Roglic il va être là pour faire jouer son punch sur les étapes genre Orcières, Aigoual, etc, contrôler Bernal ou des grimpeurs sur les étapes de montagnes dures jusqu'aux derniers hectomètres et finir le travail sur le CLM. Il a aucune raison de prendre de gros risques tant qu'il est dans les temps : si un Bernal est maillot jaune avec 1mn20 avant le CLM final, Roglic il signe je pense. Son but c'est de leur faire une Dumoulin Giro 2017.
  • 1
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

Faute de Dyggert selon Durand, qui a mal anticip&e[…]

Girmay jusqu'à fin 2024 chez Nippo. La[…]

Les classements de l'étape 4 [/u][/b[…]

Team Cofidis 2020

A noter que Guillaume Martin devrait faire l'impas[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site