Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 25 sur 72
  • 1
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 72
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3149234
Quef a écrit :
09 avr. 2020, 16:09
Je vous rappelle juste, même si je pisse dans un violon, que le Hellfest n'a pas été annulé parce qu'on sera encore en confinement, mais parce que l'organisateur a besoin du secteur public pour l'organiser, et qu'il n'est pas possible de le mobiliser même pour envisager un report.

De la même façon, ASO a besoin de travailler avec les maires et avec les préfectures pour déplacer son épreuve. Et actuellement ce n'est juste pas possible, et ce ne le sera pas avant septembre au minimum.

Tous les maires que je fréquente n'ont qu'une chose à l'esprit : aider leurs concitoyens pendant le confinement. Et ils ne projettent qu'une chose lorsqu'il sera fini : réussir le plus tôt possible le retour à la vie quotidienne, et pour certains repréparer les municipales.
Tous les projets qui ne sont pas complètement ficelés sont reportés à 2021. D'ici là il faut s'inquiéter des commerces, des emplois, de l'offre de soins, de la casse sociale, des enseignements à tirer concernant les Ehpad, des problèmes économiques des associations, des décisions fiscales qui seront prises par l'Etat, des inscriptions scolaires, des congés d'été des agents, de la constitution de stocks de masques, etc. Comment voulez-vous qu'ils s'attellent à la reconfiguration du TdF ? Surtout si en cas d'annulation il peuvent retrouver leur subvention qui sera bien utile.

J'espère me tromper, mais je n'y crois pas.

Sans parler de la création d'un nouveau calendrier : bouger la Vuelta ça n'a pas de sens.
Et se repositionner hors vacances scolaires cela signifie revoir les montants des contrats avec les collectivités et avec les télévisions. C'est compliqué d'autant qu'on ne saura que tardivement qu'elle serait la période possible...
c'est vrai que ça va leur faire pas mal de taff aux collectivités (mais peut être que décaler ça demande pas beaucoup plus d'efforts que ce qui était prévu?)
mais oui ya des arguments en défaveur là

maintenant s'il n'y a pas de tour de france, on peut penser que ça va de paire avec la suppression des vacances sur la plage ou tout endroit touristique du style. C'est envisageable mais est-ce que ce sera le cas ?

tout est possible. Je le répète mais c'est une question de choix et j'attends toujours de connaître la stratégie des autorités. Quels sont leurs objectifs ?
Déjà on sait que ce n'était pas d'empêcher une épidémie car ils n'ont pas empêcher l'entrée du virus sur le territoire.
Après il reste 3 grandes lignes :
1- limiter au maximum le nombre de morts : pour cela il faudrait confiner de façon hyper stricte (ce qui est loin d'être le cas) et hyper longtemps (jusqu'à ce qu'on ait un vaccin ou au moins des dizaines de millions de tests). ça ne semble pas être la volonté car ça tuerait encore plus l'économie et à un tel niveau, si on souhaite le minimum de morts directes du coronavirus cela donnerait un max d'effets négatifs y compris des morts indirects (par manque de soins et d'alimentation). Donc un vrai confinement très stricte de toute la france est pas du tout recommandé. Après, si on a des équipements de protection en nombre et que les procédures sont rigoureusement suivies on peut éviter le confinement : exemple => aller voir les résidents d'ehpad ais avec masque et alcool. Pour ce dernier choix il faudra attendre d'avoir les équipements donc quelques mois visiblement (je me suis pas assez renseigné ou je me souviens plus)
2 - empêcher une surmortalité par manque de soins et de lits d'hospi ou de réa : j'avais fait un calcul l'autre fois sur ce topic et en gros on peut accueillir 2000 patients par jour. Sachant que la moitié des cas déclarés se font hospitaliser, il faudrait rester sur le rythme actuel (bon ya des différences d'activité selon les régions), à savoir 4000 cas déclarés de + par jour. Il s'avère qu'on peut même être un peu au dessus car on est un petit peu en dessous du nombre d'hospi que j'avais prévu. Mais bon faudrait rester dans ces eaux-là. Si on va en dessous le confinement durera plus longtemps (on peut ajouter cet objectif temps), sachant que déjà à ce rythme il faudrait bcp de temps => 4000 cas déclarés = 50x plus de cas réels(à la grosse louche) soit 200 000 ; 80% de la population pour immunité collective ça fait 50 M ; 50M/200 000 = 250 jours soit 8 mois
3 - accepter une surmortalité par manque de soins pour revenir (au moins en partie) à la vie d'avant : ça semble difficile à faire accepter à la population, d'autant que le discours va dans le sens de sauver des vies depuis le confinement. Après si ya des pressions de par les différents acteurs de la société, le gouvernement pourra tjs se cacher derrière eux

donc la solution 2 est la plus probable mais ça peut durer longtemps donc si c'est simplement ça. Les tests sanguins pourraient permettre de déconfiner les personnes avec des anti corps et d'isoler/localiser les personnes encore contagieuses mais on est très loin de produire assez de tests. Il faudra faire des choix et les orienter en priorité sur certains publics. Le matériel de protection peut permettre de déconfiner aussi un peu plus. Personnellement je ferai le choix d'autoriser les personnes peu âgées ET en bonne santé à se déconfiner (si elles le souhaitent), tout en leur interdisant d'enter en contact avec des personnes à risque, et que ces dernières restent confinées et/ou porteuses de matériel de protection. Car sans immunité collective le virus reviendra et autant que l'immunité collective se fasse sur le dos des "sains". Car j'imagine qu'il est prévu que la majorité de la population soit infectée (le gouvernement a un tout petit peu communiqué là dessus avec blanquer et peut être philippe), on va pas attendre un vaccin dans 1 an ou un hypothétique traitement miracle ?

pavé césar je vous salue
Dernière édition par trevorphilips le 11 avr. 2020, 00:44, édité 1 fois.
Par Fusagasuga2
#3149271
-Vélomen- a écrit :
09 avr. 2020, 17:01
@Quef. Ce n'est pas seulement une question d'organisation. C'est surtout une question de santé.

A l'heure actuelle, le virus n'est pas éradiqué. Nous n'avons pas de solution pour l'éradiquer. On sait juste limiter sa propagation en se confinant. Le Tour refuse un huis clos et propose tout l'inverse d'un confinement. Nous n'aurons pas de vaccin utilisable avant des mois et des mois (voire années). Nous n'avons pas de traitement.

Comment peut-on imaginer les 500 000 personnes par jour que représente le Tour ?

Il y a un point qui pourrait peut être donner un petit espoir et qui semble peu évoqué ici c'est si des traitements testés actuellement, par exemple avec l'étude discovery, s'avèrent efficaces. Dans ce cas je suppose que les pressions et les envies de revivre comme avant ou presque seront fortes ou qu'en tout cas des hypothèses de changement de cap complet seront envisagés.
Cela dit je ne sais pas si on peut tabler la dessus; l'hydroxichloroquine semble toujours discuté, le remdesivir semblait ouvrir pas mal d'espoir mais là on commence à douter.
Dans le cas où on ne trouve pas de traitement je suis assez dubitatif sur la possibilité de courir le tour, en public en tout cas.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3149305
-Vélomen- a écrit :
09 avr. 2020, 16:57
blouss_ a écrit :
09 avr. 2020, 12:46


Tout simplement, parce que nous réagissons différemment face à l'adversité. Certains préfèrent imaginer le pire, d'autres veulent garder espoir. En sorte, il y a les pessimistes et les optimistes, que ce soit pour l'évolution sanitaire de la situation et la reprise économique. Il y a normalement une 3ème catégorie, qui est les réalistes. Mais étant donné qu'on ne maitrise rien de la situation, je ne sais pas si cette catégorie a vraiment lieu d'être aujourd'hui.
Ce qui est sûr, c'est que quelque soit la décision prise, certains se targueront d'avoir eu raison, que c'était l'évidence même, que les autres sont des cons... Mais pour moi, aujourd'hui, il n'y a aucune évidence.
Il y a en effet des pessimistes et des optimistes devant tout chose. Et des réalistes.

Mais là, dire qu'organiser le Tour en juillet ou août serait terrible et totalement improbable, tu ne trouves pas que c'est seulement réaliste ?

Quels sont tes arguments nous permettant de positiver et de voir un Tour se tenir ?
Les raisons d'être optimiste ?
Déjà, il semblerait qu'ASO est loin d'avoir lâché l'affaire. Donc il y a encore de l'espoir. Ensuite, si il y a une course cycliste, qui doit avoir lieu avant la fin de cette année, c'est bien le Tour de France. Le cyclisme, c'est aussi une économie. Et on peut le déplorer, mais cette économie dépend en grande partie du Tour. En vrac :
"Sans le Tour de France, le cyclisme aurait un très gros problème" patron de Bora
"Si le Tour venait à ne pas être disputé, ce serait un coup dur qu’ASO pourrait probablement encaisser mais pas les équipes. Cela pourrait faire s’effondrer tout le modèle sur lequel est construit notre sport" patron de DQS
"Si le Tour de France est annulé, je vois beaucoup d’équipes arrêter en fin de saison parce que leurs sponsors les laisseront tomber. Une annulation de la Grande Boucle serait une catastrophe pour le cyclisme." Thomas De Gendt
Donc le cyclisme dépend du tour et va tout faire pour qu'il ait lieu. Et le Tour de France dépasse même le cadre du cyclisme. Il est indéniable, que chaque année, bcp de gens, qui n'en ont globalement rien à secouer du cyclisme, suivent le Tour. Il fait partie du patrimoine de la France. Ce serait un symbole fort, dans une phase de reprise d'activité de voir le Tour se courir.
Alors bien sûr, tout cela va dépendre de la situation sanitaire et du déconfinement. Aujourd'hui on ne peut pas exclure la possibilité que dans 2 mois, le virus soit globalement "maitrisé", qu'il y ait très peu de nouveau cas chaque jour, qu'on soit en mesure de tester à foison et donc d'isoler assez rapidement les malades. Ce n'est peut-être pas le scénario le plus probable, mais il existe. Et à un moment donné, il va bien falloir réouvrir, les bars, les restaurants, les cinémas,... Et à partir de là, je ne vois pas pourquoi le Tour ne pourrait pas avoir lieu.
Par zwhisop
#3149394
L engouement médiatique pour un tour huis clos, très gros événement en reprise,aurait été colossal
D autant que les pouvoirs publics s y associaient ,ce qui n est pas rien
Une épreuve annulée est toujours beaucoup plus compliquée a réorganiser ,c qui n eut pas été le cas
ASO aurait pu au moins attendre un peu avant de refuser sèchement et d être pris dans l étau, sans aucune alternative
je ne crois pas beaucoup au mois d août tant au point de vue pandémie que logistique
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3149398
zwhisop a écrit :
10 avr. 2020, 12:49
L engouement médiatique pour un tour huis clos, très gros événement en reprise,aurait été colossal
D autant que les pouvoirs publics s y associaient ,ce qui n est pas rien
Une épreuve annulée est toujours beaucoup plus compliquée a réorganiser ,c qui n eut pas été le cas
ASO aurait pu au moins attendre un peu avant de refuser sèchement et d être pris dans l étau, sans aucune alternative
je ne crois pas beaucoup au mois d août tant au point de vue pandémie que logistique
+1 , tout arrive :wink:
Par zwhisop
#3149403
:super:
jimmy39 a écrit :
10 avr. 2020, 12:57
zwhisop a écrit :
10 avr. 2020, 12:49
L engouement médiatique pour un tour huis clos, très gros événement en reprise,aurait été colossal
D autant que les pouvoirs publics s y associaient ,ce qui n est pas rien
Une épreuve annulée est toujours beaucoup plus compliquée a réorganiser ,c qui n eut pas été le cas
ASO aurait pu au moins attendre un peu avant de refuser sèchement et d être pris dans l étau, sans aucune alternative
je ne crois pas beaucoup au mois d août tant au point de vue pandémie que logistique
+1 , tout arrive :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par twisty
#3149415
Je vais me répété, vu que certains ont la tête dure, Prudhomme a dit qu'il excluait l'option huit-clos CAR il avait la conviction qu'en décalant le Tour de 2 ou 3 semaines, c'était jouable d'avoir du public sur le bord de la route.

Mais lorsqu'il va comprendre que c'est impossible (et surtout que les autorités n'accepteront pas de voir des milliers de personnes ensemble), il va faire machine arrière, c'est évident.

Il va tout faire pour que le Tour ait lieu cette année.
ASO, l'UCI, les équipes, tout le monde veut faire le Tour pour sauver l'économie du cyclisme.

Si la condition c'est le huit-clos, Prudhomme n'est pas un âne entêté, il validera cette option.
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3149420
twisty a écrit :
10 avr. 2020, 13:39
Je vais me répété, vu que certains ont la tête dure, Prudhomme a dit qu'il excluait l'option huit-clos CAR il avait la conviction qu'en décalant le Tour de 2 ou 3 semaines, c'était jouable d'avoir du public sur le bord de la route.

Mais lorsqu'il va comprendre que c'est impossible (et surtout que les autorités n'accepteront pas de voir des milliers de personnes ensemble), il va faire machine arrière, c'est évident.

Il va tout faire pour que le Tour ait lieu cette année.
ASO, l'UCI, les équipes, tout le monde veut faire le Tour pour sauver l'économie du cyclisme.

Si la condition c'est le huit-clos, Prudhomme n'est pas un âne entêté, il validera cette option.
Au moins d'août il n'y aura plus de virus. :siffle:
Tout le monde reprendra sa vie normale, ira en vacance et le Tour aura lieu il aura lieu pas fin juin (et ça m'arrangerai les oraux du bac sont maintenus :genance: ) mais plutôt en août je pense.
#3149441
Ancelin a écrit :
10 avr. 2020, 13:45
twisty a écrit :
10 avr. 2020, 13:39
Je vais me répété, vu que certains ont la tête dure, Prudhomme a dit qu'il excluait l'option huit-clos CAR il avait la conviction qu'en décalant le Tour de 2 ou 3 semaines, c'était jouable d'avoir du public sur le bord de la route.

Mais lorsqu'il va comprendre que c'est impossible (et surtout que les autorités n'accepteront pas de voir des milliers de personnes ensemble), il va faire machine arrière, c'est évident.

Il va tout faire pour que le Tour ait lieu cette année.
ASO, l'UCI, les équipes, tout le monde veut faire le Tour pour sauver l'économie du cyclisme.

Si la condition c'est le huit-clos, Prudhomme n'est pas un âne entêté, il validera cette option.
Au moins d'août il n'y aura plus de virus. :siffle:
Tout le monde reprendra sa vie normale, ira en vacance et le Tour aura lieu il aura lieu pas fin juin (et ça m'arrangerai les oraux du bac sont maintenus :genance: ) mais plutôt en août je pense.
Mais bien sur... Et la marmotte ?


Tu dois pas connaître cette référene moisie...
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3149459
AlbatorConterdo a écrit :
10 avr. 2020, 14:16
Vous vous leurrez, je pense.
Pour moi, pas de retour en arrière possible. Il y aura un monde après Covid 19, mais pas tout à fait identique à celui d'avant...
Il suffirait pourtant qu'un traitement ou un vaccin soit trouvé ou même que le virus disparaisse comme il est apparu, pour que tout redevienne comme avant. On peut se leurrer en étant optimiste, tout autant qu'en étant pessimiste.
#3149463
El_Pistolero_07 a écrit :
10 avr. 2020, 14:17
AlbatorConterdo a écrit :
10 avr. 2020, 14:16
Vous vous leurrez, je pense.
Pour moi, pas de retour en arrière possible. Il y aura un monde après Covid 19, mais pas tout à fait identique à celui d'avant...
Clairement.
Faisons-en sorte qu'il soit meilleur que l'avant COVID :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3149471
El_Pistolero_07 a écrit :
10 avr. 2020, 14:17
AlbatorConterdo a écrit :
10 avr. 2020, 14:16
Vous vous leurrez, je pense.
Pour moi, pas de retour en arrière possible. Il y aura un monde après Covid 19, mais pas tout à fait identique à celui d'avant...
Clairement.
Je ne suis pas de votre avis, l'humanité a une énorme capacité de résilience et une fois la maladie bien connue elle fera beaucoup moins peur. Il faudra peut être du temps pour s'en remettre, surtout au niveau économique plus qu'au niveau sanitaire. Mais bien sur cela se base sur le feeling de chacun.

Le cyclisme (puisque c'est de cela que l'on parle) repartira, comme le reste. Il faudra peut être du temps si des structures sportives ou d'organisation souffrent beaucoup, mais cela repartira (peut être plus vite dans certains pays que d'en d'autres).
Par zwhisop
#3149520
blouss_ a écrit :
10 avr. 2020, 14:35
AlbatorConterdo a écrit :
10 avr. 2020, 14:16
Vous vous leurrez, je pense.
Pour moi, pas de retour en arrière possible. Il y aura un monde après Covid 19, mais pas tout à fait identique à celui d'avant...
Il suffirait pourtant qu'un traitement ou un vaccin soit trouvé ou même que le virus disparaisse comme il est apparu, pour que tout redevienne comme avant. On peut se leurrer en étant optimiste, tout autant qu'en étant pessimiste.
Hypothèse très improbable de la disparition
Vaccin d ici un an
  • 1
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 72
Dopage 2020

https://www.uci.org/fr/inside-uci/press-releases[…]

DECEUNINCK QUICK STEP 2020

https://www.instagram.com/p/CBGuOqxnlJM/?igshid=1k[…]

PCM et TDF 2020

Perso j'avais peur pour la vue première per[…]

Apres il a été confiner bien plus lo[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site