Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 51 sur 54
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
Avatar de l’utilisateur
Par Racemousse
#3072761
Je sais pas chez vous, mais ici en Suisse on profite de températures agréablement douces pour la saison.
Du coup ces derniers jours je me suis lancé à l'assaut de trois cols à plus de 2000m dont le pied se situent à 2h de voiture de chez moi.
Vendredi passé Grimsel et Furka, deux cols plutôt roulants, situés perpendiculairement l'un par rapport à l'autre, pas mal de circulation mais des routes larges, donc ça passe bien :
Image
(photo prise un peu avant le sommet de la Furka, à droite on aperçoit les lacets des 6 derniers km du Grimsel, à gauche une section de la route vers la Furka, et la petite rivière qui coule au centre c'est tout simplement le Rhone (son glacier est juste à côté))

Aujourd'hui je me suis attaqué au Nufenen (2478m). Pas trop long (13,5 km) mais bien plus pentu (8,5% de moyenne), cela dit assez régulier, route large, un peu moins de véhicules, belle vue au sommet, une beau col.
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3072812
Jolie photo Racemousse !

Moi j'ai fait le Ventoux aujourd'hui, par Bédoin et Malaucène ! Je voulais faire Sault aussi, mais un soucis de santé de ma maman m'a fait rentrer plus tôt. :spamafote:

PS : Au final elle va très bien, une simple frayeur, mais j'étais très inquiet pendant le trajet...
Par Benji24
#3072821
GG à toi El_Pistolero_07 :super:
Je comprend bien que tu étais très inquiet pendant le trajet mais le principal c’est qu’elle n’ait rien :smile:
Moi j’ai fais le Ventoux il y a 3 semaines, par Sault justement. Je l’ai descendu par Bédoin et c’est là que je me suis dis que j’ai bien fait de monter par Sault, à partir de St-Esteve la pente aurait trop duré pour mon faible entraînement...
C’est quand même un col vraiment mythique, à partir du chalet Reynard j’ai pris un pied fou jusqu’en haut :smile: j’ai quelques photos si ça intéresse :smile:
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3072834
Oui vas y poste les !

C'est vraiment magnifique le Ventoux quand tu sors du bois et que tu vois l'antenne ! :love:
Par Malaucène, c'est moins typique, on a pas l'impression de grimper le Ventoux je trouve. Y'a juste un moment à 2km du sommet où l'on voit l'antenne et la fin de la route, superbe, mais que ça parait loin ! :pinch:
Avatar de l’utilisateur
Par Baignereau
#3072843
El_Pistolero_07 a écrit :
16 sept. 2019, 21:01
Jolie photo Racemousse !

Moi j'ai fait le Ventoux aujourd'hui, par Bédoin et Malaucène ! Je voulais faire Sault aussi, mais un soucis de santé de ma maman m'a fait rentrer plus tôt. :spamafote:

PS : Au final elle va très bien, une simple frayeur, mais j'étais très inquiet pendant le trajet...
Bravo El'Pistolero pour la double ascension dans la journée, le Ventoux c'est quand même un sacré morceau. Selon toi y'a t'il une grosse difference de difficulté entre les deux côtés?
Je reverai de voir le Tour l'emprunté à nouveau par Malaucène qui est le premier versant utlisé en 1951 et qui n'a pas été emprunté depuis 1972 je crois.
Avatar de l’utilisateur
Par loloherrera
#3072845
Yes, je suis devant le pisto côté Malaucène :green:
Chapeau, faut le mental pour se taper les 2 faces les plus dures. T'as eu le beau temps en tout cas. Pas trop de vent ?
Avatar de l’utilisateur
Par El_Pistolero_07
#3072847
Non mais Lolo, si là t'étais pas devant moi, faudrait arrêter le vélo ! :elephant:

C'est très dur de juger car j'étais frais pour Bédoin et pas pour Malaucène où j'ai passé un très mauvais moment. Je pense que les versants sont kiff-kiff en vrai. Puis par Bédoin, même si je l'ai pas fait à fond, y'a des moments où comme un idiot, je refusais de passer le 28, car ça passait en 25... Pour faire le "Cinglé du Ventoux" va falloir que j'accepte de monter "lentement" le Ventoux.

C'est quand même con, les conditions étaient idéales...
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3072902
Oui les 2 côtés sont proches en terme de difficulté. L'un est plus "mythique" que l'autre, mais pour les jambes c'est proche. :)
Par biquet
#3072912
weeman6442 a écrit :
05 sept. 2018, 12:36
Ce dimanche je me suis attaquer à un monstre, une montée que je n'avais pas fait depuis 2 ans je pense, l'Artzamendi.

Cette montagne, située au pays basque, culmine à juste 926mètres d'altitude. La particularité est que la montée est très, très irrégulière. La montée fait 10.5kms. Pendant les 6 premiers kilomètres d'ascensions, on alterne petits murs (les % vont déjà jusq'à 15-16% mais sur de courts passages) et petites descentes, ce qui fait que l'on ne prend pas trop de dénivelé. Si bien qu'arrivé à 4km de l'arrivée, il reste 500 mètres de dénivelé positif à prendre... ces 4 kilomètres sont une vraie épreuve, les pentes sont quasiment tout le temps supérieures à 15%, allant jusqu'à 21% au compteur, avec un petit replat d'une trentaine de mètres permettant de souffler un peu, et un replat un peu plus long de 200mètres avant le dernier kilomètre, tout aussi dur. Le compteur descend jusqu'à 7km/h dans les passages les plus durs... Ici, pour moi qui n'arrive pas à monter en force et qui ai besoin de tourner les jambes, ces 4 derniers kilomètres ont été faits sur un 30/28. Je pense que j'aurais pu passer le 30/25, mais cela aurait été dur.

Même la descente est galère, on ne peut pas prendre de vitesse car il est impossible de s'arrêter à cause de la raideur de la pente.

Voici le lien de la sortie.
https://www.strava.com/activities/1813815084
Au final STRAVA indique une pente de moyenne de 7.8%, sur 10.5km, monté à 13km/h.

Voici le profil de la montée :
https://www.google.fr/search?q=mont+art ... oNJVEOamUM:

Et une image du dernier km pour illustrer mes propos...
https://www.google.fr/search?q=mont+art ... uID21ldT9M:

Pour tous les amateurs de pente raide, si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à y passer... mais n'oubliez pas d'adapter le braquet pour ceux qui n'aiment pas passer en force comme moi. Pour ma part, j'ai pas mal vagabondé dans les Pyrénées, et c'est la montée la plus dure que j'ai faite.
Je pense que tu peux aller sans problème dans les Alpes également, tu trouveras pas plus dur. J'y suis allé encore ce Week-end (en bagnole.. :tonton: ), ce truc m'impressionne toujours autant. :ouch: Sur un autre forum, un intervenant trouvait même que le Grand Colombier était du gâteau sucré à côté des 3,5 derniers km d'Artzamendi. Grand respect pour toi et pour ceux qui parviennent à l'escalader sans mettre pied à terre. :jap: (surtout via le col de Legarre et son km à 15°/°)
Par Benji24
#3072933
Exactement El_Pistolero, du Sault au chalet tu n’as que 10 kms à peu près à 6% je dirais, le reste c’est plus roulant entre 3 et 4%. Après le chalet, les 6 derniers kms c’est une autre histoire...
Par contre j’ai pris un plaisir fou du chalet au sommet même si c’est très très dur. Je revoyais les images de mon enfance avec le duel Pantani/Armstrong :smile:
Après, j’ai lu que depuis Sault ce serait passer crème, aucunes face du Ventoux ne passe crème, c’est un col traître, à partir du chalet, dans la zone déserte, il faut souvent chaud, le soleil tape en plein, le vent est souvent présent, de la stèle Simpson au sommet c’est à 10%, on est à plus de 1800m d’altitude.. C’est vraiment LE col à ne pas prendre à la légère
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3072982
Le beau temps perdurant, il semble que tout le monde fasse des cols.

De mon côté Dimanche j'ai monté le Col de la Croix de Fer, côté Oisans. Il n'est pas très réputé pour faire des écarts chez les pros car il y a deux replats qui aident pas les échappés, et est souvent utilisé en début ou milieu de course pour fatiguer le peloton. Mais pour un cyclo comme moi cela reste une belle saloperie....

Au pied, il reste 23 km d'ascension. Les premiers 6 km alternent des passages de 500-700m proches de 10% et de qq replats de 200-300m à 5-6%. Au milieu de ce premiers tiers il y a tout de même un bon km 1/2 à 9-5-10% qui piquent les jambes. Tout cela en remontant la vallée dans les bois. Donc très irréguliers, mais qui pèsent bien dans les jambes déjà.

Puis on arrive au dernier village où faire le plein des gourdes et là il y a un vrai plat de 2km, suivi d'une descente assez raide sur un km (celle là elle fait mal au retour quand elle devient une belle bosse à 8-9% en plein milieu de la descente).

On attaque la deuxième partie à 15-16km du sommet. Et là ça pique avec 2km au dessus de 10%, on est plus vers 11% avec qq passages autour de 12%. Puis cela décroit mais on continue à avoir souvent des pentes vers 8-9% pendant 5 km (toujours entrecoupé de quelques replats à 5-6%). Tout cela en continuant de monter en vallée, la foret commence à se clairsemer car on monte en altitude.

On arrive alors au second replat, au barrage du lac de Grand maison vers 1700m d'altitude, s'ensuit 2km à 3-5% et une petite descente sur 1km. Et là c'est beau :love: :love: :love:

Image

Une fois cette petite descente très rapidement avalé, on attaque la 3iem partie difficile. D'abord 3km entre 6 et 8%, puis les 2 derniers km plus facile (5-6%), mais comme on a les jambes dures on n'arrive pas à relancer :ambulance:

Montée pas mal sur 2 premier tiers de mon côté (pour mon tout petit niveau) et puis grosse explosion dans les 4 derniers km, je n'avance plus sur la fin... Et au final je vois que j'ai mis presque 15min de plus que l'année dernière. Bon j'ai du m'arrêter pour laisser passer un gros troupeau de mouton, mais cela n'a pris que 3min... L'essentiel du temps perdu dans les 4 derniers km, cela n'allait vraiment pas vite du tout. Bon pour tout dire ce fut une année un peu compliqué côté sport, et j'ai à peine 1000km dans les jambes, il faut que je fasse mieux l'année prochaine.

Mais c'était chouette et c'était beau. On était 4 copains du boulot + mon gamin. Envie de retourner en haute montagne sur mon vélo, de suite...
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3072983
Sur la papier, la Croix de Fer est assez "weak" par ce côté en effet.

Une fois dedans, c'est une autre histoire, et pour peu qu'il y ait un grain de sable pour enrayer la machine (plus solex que 750 cm cube :green:) ça peut vite devenir un calvaire.
Je l'ai monté une seule fois, en fin de sortie assez épique (Galibier, Sarenne, puis les balcons à partir de l'Alpe pour redescendre sur Vaujany) dans une certaine chaleur. Je n'avais plus rien dans les jambes mais les pieds en feu et un genou qui couinait à force de pédaler de travers. Les 26km ont été trèèèèèès longs, j'ai également détesté ce fameux mur à 11-12% après une petite redescente ...
Avatar de l’utilisateur
Par Angels
#3111741
Cette année, je serai à Martiny pour les Mondiaux avec mon vélo pour 1 semaine (comme à Innsbruck il y a 2 ans). En plus de la petite Forclaz, j'avais bien envie de me farcir le Col de la Gueulaz :reflexion: Quelqu'un l'a déjà fait ?
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3111888
Xav_38 a écrit :
17 sept. 2019, 15:20
De mon côté Dimanche j'ai monté le Col de la Croix de Fer, côté Oisans. Il n'est pas très réputé pour faire des écarts chez les pros car il y a deux replats qui aident pas les échappés, et est souvent utilisé en début ou milieu de course pour fatiguer le peloton. Mais pour un cyclo comme moi cela reste une belle saloperie....
Comme tu dis, il est surtout utilisé en début/milieu d'étape et c'est pour cette raison qu'il ne crée pas vraiment d'écart. Parce que sinon, cette alternance de passages pentues et de replats/descentes, c'est la configuration presque idéale pour créer des beaux écarts entre les meilleurs.

Je suis étonné que Prudhomme et Gouvenou n'ont toujours pas proposé une arrivée au sommet de ce col depuis qu'ils sont au commande. Il y a de quoi faire un truc sympa pourtant. Un Saint-Jean-de-Maurienne - Col de la Croix de Fer par le Galibier et Sarenne, ça aurait quand même de la gueule. Ca pourrait même être une étape du Tour. Et nul doute qu'il y aurait des écarts dans la Croix de Fer dans cette configuration.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3111891
Baignereau a écrit :
16 sept. 2019, 22:00
Je reverai de voir le Tour l'emprunté à nouveau par Malaucène qui est le premier versant utlisé en 1951 et qui n'a pas été emprunté depuis 1972 je crois.
Il y a eu une arrivée de Paris-Nice au Mont Serein il y a une dizaine d'année mais c'est le seul souvenir que j'ai de ce versant dans une course pro récente :reflexion:
Par Nico2938
#3118457
Benji24 a écrit :
17 sept. 2019, 11:45
Exactement El_Pistolero, du Sault au chalet tu n’as que 10 kms à peu près à 6% je dirais, le reste c’est plus roulant entre 3 et 4%. Après le chalet, les 6 derniers kms c’est une autre histoire...
Par contre j’ai pris un plaisir fou du chalet au sommet même si c’est très très dur. Je revoyais les images de mon enfance avec le duel Pantani/Armstrong :smile:
Après, j’ai lu que depuis Sault ce serait passer crème, aucunes face du Ventoux ne passe crème, c’est un col traître, à partir du chalet, dans la zone déserte, il faut souvent chaud, le soleil tape en plein, le vent est souvent présent, de la stèle Simpson au sommet c’est à 10%, on est à plus de 1800m d’altitude.. C’est vraiment LE col à ne pas prendre à la légère
L'an passé, je l'ai fait à la fin du mois de mars depuis Bédoin. J'avais repris le vélo 10 jours avant et j'en avais un peu chié. :rieur:
En plus, on était parti avec des copains pour faire 5h de sortie donc on était censé grimper cool. Je me détache un peu puis d'un coup, j'entends un mec qui ventile derrière moi. Je me dis "ils ont craqué pour monter à cette allure !" En fait, c'était un coureur de Delko Marseille. Du coup, en bon compétiteur, j'ai suivi pendant 10' puis j'ai un peu levé le pied pour ne pas finir en PLS ! Je crois que j'avais mis 1h23 pour grimper depuis Bédoin. Tu te demandes comment on fait pour monter en moins de 1h. :wink:
Après, on est descendu par Sault et Bédoin et le col de la Madeleine puis on a fait le versant côté Malaucène jusqu'au Mont Serein (route enneigé au dessus). C'est vraiment un bel endroit pour faire des cols longs à cette époque. On était resté une semaine à Malaucène et il y avait des tours sympas. On fait plus de la course à pied donc on fait souvent 2-2h30 de vélo et malgré des durées limitées, on a fait des trucs sympas.
Cette année vu les enneigements, On peut rouler partout au mois de février si on caricature. J'ai fait le col de l'Arzelier (Vercors) la semaine dernière et malgré une chute de neige 2 ou 3 jours avant, la route est presque sèche partout. Il restait juste une ou 2 plaques de neige sur le sommet mais en montée, ça passe tranquille.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3118489
Nico2938 a écrit :
12 févr. 2020, 08:39

Cette année vu les enneigements, On peut rouler partout au mois de février si on caricature. J'ai fait le col de l'Arzelier (Vercors) la semaine dernière et malgré une chute de neige 2 ou 3 jours avant, la route est presque sèche partout. Il restait juste une ou 2 plaques de neige sur le sommet mais en montée, ça passe tranquille.
Un de mes cols favoris d'entrainement, à côté de chez moi :love:

Oui les montées jusqu'à 1500-1600 ne posent pas de problèmes actuellement dans les Alpes. Mais comme tu le sous-entends, le piège c'est la plaque de glace en descente et là ça peut ne pas pardonner.
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
LE MME IRMA DU FORUM SAISON 5

Vous devez trouver le 37ème de la Flè[…]

matchs entre coureurs

fleche wallone 3 HIRSCHI Marc 2 VANENDERT Jelle 6[…]

la cagnotte 2020

Flèche Wallonne : 200 points

Fracture de la colonne vertébrale pour Ni[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site