Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Qui va remporter le Tour de France ?

Julian Alaphilippe
11
10%
Geraint Thomas
13
12%
Steven Kruijswijk
3
3%
Thibaut Pinot
45
41%
Egan Bernal
30
27%
Emmanuel Buchmann
3
3%
Mikel Landa
5
5%
#3045716
biquet a écrit :
22 juil. 2019, 16:36
Pour renforcer encore le moral des religieux Pinotistes, faut quand même dire que c'est la première fois de sa carrière qu'on peut dire de lui, lors d'un GT, qu'il est le meilleur grimpeur de la course. Y a eu certains GT ou il faisait partie des meilleurs (Tour 2014, Giro 2017), mais jamais il ne s'était encore montré le plus constant dans la performance, en montagne.

Tandis que là, y a pas débat: petite, moyenne ou haute montagne (Tourmalet), c'était lui le plus efficient, en chaque circonstance. Il est largement possible qu'il reste encore le meilleur sur de très longs secteur de haute montagne, même si théoriquement, le coureur le plus avantagé par ces circonstances s'appelle Bernal.

Est-ce que l'enchainement de 3 étapes caractérisées par de très longs km en haute altitude vont permettre au colombien de compenser le léger déficit de force (et de forme) qu'il compte sur Pinot ? C la grande question, pour moi. :reflexion: J'ai le sentiment que la montée de Val Thorens pourrait être celle des fortes défaillances (dont celle d'Alaph), et à contrario, je vois bien un trés grand Bernal en cette occasion.
C'est la première et seule fois que Pinot est le meilleur grimpeur dans un GT et deuxième seulement dans une course de haut niveau (Tour de Suisse 2015).
Je le vois pas avoir une défaillance mais je ne le vois pas non plus tenir le rythme surtout si en face le nouveau condor se révèle et s’envole sur les pentes Alpins :reflexion:
Par Chtisiek
#3045727
Je n'aime pas me mouiller habituellement, parce que je ne fais quasi jamais de pronos en cyclisme. Et aussi je n'imagine jamais de scénarios lors des étapes. Comme ça au moins je savoure la course.
Là où je suis dans le néant c'est l'étape qui arrive à Valloire car aucune idée de ce qui pourrait s'y passer sauf que j'ai l'impression que les écarts entre favoris seront ténus. Mais ce sont les coureurs qui décident de la course.

Alaphilippe : je rejoins certains ici et le vois encore en jaune à Valloire, mais il aura du débours à Tignes et plus encore à Val Thorens.

Buchmann est la grosse interrogation, mais je ne vois comment il progresserait par rapport au beau niveau qu'il a sur ce Tour, et puis c'est la 3e semaine.

Landa avec le Giro dans les pattes aura bien du mal à 2'52'' de Bernal, à 3'04'' de Pinot, à 3'07'' de Kruijswijk et à 3'19'' de Thomas. Même s'il peut faire très mal j'estime que c'est trop.

Thomas : il semble un peu à la ramasse et ce n'est pas le sursaut qu'il a eu dans le Prat d'Albis suite au mot de Poels via les oreillettes quand Julian craquait, où on l'a vu reprendre des couleurs un instant (le dernier de ces instants sur ce Tour?) J'ai l'impression que ça ira de moins en moins bien pour lui dans les deux dernières étapes des Alpes. Même pas sur le podium à Paris. Euh mince alors y'a quand même un certain Eddy Merckx qui en fait son favori...

Kruijswijk : belle régularité de sa part mais pas de coup d'éclat et d'envolée qui semble possible. Pour cela je le vois 3e à Paris.

Bernal-Pinot : selon moi c'est le match pour le jaune final. Pinot a pour l'instant 12 secondes d'avance sur le porteur du maillot blanc, c'est rien. Tibo jusqu'alors a montré qu'il était le plus fort en montagne et ce sont les terrains qui arrivent, et je ne vois pas pourquoi cette dynamique s'estomperait. Allez va pour la canicule que hait Pinot. Ben il n'a qu'à se dire, à l'instar d'un Bernard Hinault (Merckx il est comme tout le monde il a deux bras, deux jambes, une tête – citation non conforme car m'en souvient plus de l'exactitude) que lui comme Bernal a une peau et un casque (et un vélo). Bernal va monter en puissance ? Suffisamment pour creuser un écart conséquent sur Pinot ? J'en doute. Même avec Thomas comme lieutenant ça ne sera pas suffisant. Du côté GFDJ les Gaudu et Reichenbach seront sans doute là aux moments les plus importants.
Alors je vote Tibo. Je ne crois pas que les planètes ou les astres soient alignés cette année pour lui, hormis dans le seul sens que l'équipe et le coureur s'en soient arrangés pour cela (ça s’appelle la préparation, l’entraînement et le travail) et puis je ne sais pas pourquoi mais je préfère voir Yvon Madiot que son frère s'exprimer pour la GFDJ. Et si le mental n'était pas d'acier chez Tibo en ce moment il n'y aurait plus rien à comprendre.

Je ne suis pas Madame Irma (ni son mari – manquerait plus que ça) et n'y voyez en rien des prédictions sur des événements qui ne manqueront pas de se dérouler.

Ah oui j'interviens peu sur le forum. C'est normal tous les intervenants sont tellement meilleurs que moi en connaissance du vélo. Mais je vous lis, et tout au long de l'année !
#3045742
jimmy39 a écrit :
22 juil. 2019, 11:35
CaptainMarvel a écrit :
22 juil. 2019, 11:27
Difficile de répondre à cette question :
Il y a pour moi 4 vainqueurs possibles

...

Buchmann le suiveur qui vise clairement le Top 5 et peut ramasser quelques morts mais sans Schachmann et avec un Konrad diminué difficile de faire mieux que de suivre le mouvement pour lui
la menace pour l 'Allemand sera le duo des Movistar Valverde/landa qui pourrait placer un pion dans le Top 5 grâce à leurs tactiques habituelles et un Landa qui partira de loin
Tu vas t'attirer (à raison) les foudres de Beobachter avec de telles "sottises". Buchmann c'est celui qui a le plus attaqué / le plus roulé des 5 premiers (à part Pinot) ...
:green: :jap:

J'en profite pour noter qu'il y a une autre erreur: Buchmann ne vise pas le top 5, il vise le top 10 :green:
Et il n'en démord pas. Interview après interview, il le redit, son objectif était le top 10, ça n'a pas bougé. Bien entendu, s'il y a mieux de possible il ira le chercher.
Une telle approche n'est pas inintéressante puisque ça veut dire que faire 4 ou 7, ça ne changerait pas des masses pour Buchmann. S'il disait viser le top 5, alors il faudrait jouer la place. Mais si faire 4 ou 6 c'est peu ou prou la même chose, ça veut dire que si une opportunité se présente d'aller chercher le podium (voire mieux :siffle: ) avec un risque de perdre le top 5, je doute qu'il ne saisisse pas cette chance :super:
Et c'est d'ailleurs assez cohérent avec son Tour jusqu'ici où il n'a pas hésité à attaquer (certes légèrement) sur le Tourmalet et à prendre un relais à Pinot hier (alors qu'il n'y avait rien qui l'y obligeait) et à tracter Bernal ainsi qu'avec le reste de ce qu'on voit de lui. Buchmann n'est pas vraiment le genre de leader à se cacher ou à être passif. Donc à mon sens, si opportunité il y a, il la jouera :super:

Ce qui par contre est évident c'est que le soutien qu'il aura en montagne risque d'être juste. Schachmann à la maison, Konrad à l'apport incertain, ça ne laisse en valeur sûre que le très valeureux Mühlberger. L'Autrichien a beau faire un superbe Tour de France, il risque de ne pas pouvoir tout faire, donc il faudra vraiment espérer que Konrad ait le temps de se rétablir d'ici aux Alpes, sinon Buchmann risque d'être vite isolé et de devoir surtout miser sur des alliances de circonstances :super:
#3045748
BennyFDJ a écrit :
22 juil. 2019, 15:54
Fantazor a écrit :
22 juil. 2019, 15:49


C'est simple, ils se font gazer par le TGV Tricolore de la Groupama :metalhead: :tonton:

Vous les voyez arriver aussi les 10 ans de règne du train blanc? :tonton: :france:
Oh oui avec 3-4 Tour d'affilée pour Pinot suivi de Gaudu qui prend le relais pour inscrire son nom au palmarès 3-4 fois également suivi de... :applaud: :hole: :metalhead: :banana: :pompom: :flags:
Euh... calmons nous... si on en gagne déjà un, et pourquoi pas celui-là, ça serait déjà esseptionnel !!! :love: :love:
Faut vraiment que vous le gagné chers amis Français, parce que dès 2026, le règne de Remco commence ! :metalhead:
Avatar de l’utilisateur
Par Mel*
#3045772
Très dur de répondre à cette question mais je reste persuadée que Alaphilippe va vendre chèrement sa peau dans les Alpes et il va falloir aller le chercher. Il a eu une journée de repos et va avoir une étape de plat demain pour se refaire un peu la cerise et après dans les Alpes il y a deux étapes courtes qui peuvent l'avantager. Il ne va pas falloir lesiner sur les attaques (et de loin) pour lui reprendre du temps... Tout ça prédit de belles étapes! :duel:
#3045776
J'avoue ne pas comprendre le théorème de Bernal sur la 3ème semaine comme quoi il est de mieux en mieux. Alors oui en terme de place, il progresse mais il perd de plus en plus de temps sur Pinot en fonction des étapes.
Et puis il finit systématiquement derrière Buchmann sur toutes les arrivées au sommet.
Alors oui, il a un palmarès et tout mais il est moins fort que pinot en ce moment.
Pareil pour G. certains parlent des 12" de pinot perdus dans les deux kms, mais pas de la 1' perdu sur les kms précédants en étant tracté par Wout et Alaf avant de suivre l'attaque du K. Je serai pas serein à sa place.
Ensuite le K. a une très bonne équipe et récupère bien en 3 ème semaine mais attention dans les descentes où pinot n'a rien à lui envier. C'était presque mon favori au Tourmalet mais il a montré ses limites.
Buchmann est pour moi le 2ème plus fort en montagne sur ce tour, mais derrière pinot et à part coup de bambou, je ne vois pas comment il pourrait lui reprendre du temps. Assez surpris quand même ce désintérêt envers ce coureur, tel un Zubeldia alors qu'il a le mérite de tenter.
L'inconnue reste Alaphilippe et finalement c'est lui qui a les cartes en main...
Avatar de l’utilisateur
Par Kaou
#3045791
Je vote et je souhaite/espère Thibaut Pinot. Y aura match avec Bernal sans aucun doute.

Après la véritable interrogation concernant Bernal se situe sur son rôle au sein d'Ineos. L'écart n'est pas suffisant avec G pour qu'il puisse avoir les coudées franches. Cependant ça n'a pas l'air de le brider vu son comportement lors des 2 dernières étapes.

C'est incroyable de pouvoir croire en un coureur français vainqueur du Tour. On attend ça depuis tellement longtemps, je vais sur mes 34 ans donc ça date autant que le blaireau en jaune à Paris :genance:

La seule incertitude sur une potentielle victoire au CG de Pinot serait bien sûr son coup de moins bien ou problème de santé récurent sur une épreuve de 3 semaines.

En tout cas vivement les alpes, les écarts sont si faibles. J'écarte Alaph' du CG je n'y croit pas et je souhaiterais même qu'il craque pour aller en chercher une belle dans les Alpes.

Pour la 3e place je vois bien le duel Thomas/Kruijswijk.
#3045872
Chtisiek a écrit :
22 juil. 2019, 19:26
...
Ah oui j'interviens peu sur le forum. C'est normal tous les intervenants sont tellement meilleurs que moi en connaissance du vélo. Mais je vous lis, et tout au long de l'année !
Ben pourtant, il ne faut pas hésiter à participer.
Si tu t'arrêtes à untel s'y connait mieux que moi ou untel s'exprime mieux que moi, le forum va vite se résumer à 2 ou 3 personnes qui causent et le reste (je m'inclus dans le reste) qui lisent (ou pas! :rieur: ).
Peu importe que l'on ne soit pas d'accord ou qu'on n'ait pas tous le même niveau. On est sur un forum, on est là pour échanger. :chimay:
N'hésite pas à intervenir.
:wink:
#3045875
PuncheurFou a écrit :
22 juil. 2019, 19:49
BennyFDJ a écrit :
22 juil. 2019, 15:54


Oh oui avec 3-4 Tour d'affilée pour Pinot suivi de Gaudu qui prend le relais pour inscrire son nom au palmarès 3-4 fois également suivi de... :applaud: :hole: :metalhead: :banana: :pompom: :flags:
Euh... calmons nous... si on en gagne déjà un, et pourquoi pas celui-là, ça serait déjà esseptionnel !!! :love: :love:
Faut vraiment que vous le gagné chers amis Français, parce que dès 2026, le règne de Remco commence ! :metalhead:
Remco devrait selon toute vraisemblance être sur le Tour de France en 2021 (vu qu'on envisage déjà de lui faire faire la Vuelta en 2020).
Je pense que son règne débutera à partir de 2022 et s'achèvera en 2027 après une sixième victoire.
Suite à cela et las de ne plus pouvoir être surclassé dans une catégorie supérieure et trop meurtri par une succession de chutes, il prendra sa retraite cycliste et se reconvertira dans le triathlon lui qui a de grosses capacités en course à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Par Taosloop
#3045890
Calisto631 a écrit :
22 juil. 2019, 20:24
J'avoue ne pas comprendre le théorème de Bernal sur la 3ème semaine comme quoi il est de mieux en mieux. Alors oui en terme de place, il progresse mais il perd de plus en plus de temps sur Pinot en fonction des étapes.
Et puis il finit systématiquement derrière Buchmann sur toutes les arrivées au sommet.
Alors oui, il a un palmarès et tout mais il est moins fort que pinot en ce moment.
Pareil pour G. certains parlent des 12" de pinot perdus dans les deux kms, mais pas de la 1' perdu sur les kms précédants en étant tracté par Wout et Alaf avant de suivre l'attaque du K. Je serai pas serein à sa place.
Ensuite le K. a une très bonne équipe et récupère bien en 3 ème semaine mais attention dans les descentes où pinot n'a rien à lui envier. C'était presque mon favori au Tourmalet mais il a montré ses limites.
Buchmann est pour moi le 2ème plus fort en montagne sur ce tour, mais derrière pinot et à part coup de bambou, je ne vois pas comment il pourrait lui reprendre du temps. Assez surpris quand même ce désintérêt envers ce coureur, tel un Zubeldia alors qu'il a le mérite de tenter.
L'inconnue reste Alaphilippe et finalement c'est lui qui a les cartes en main...
Pour ma part, je ne vois pas Bernal forcement mieux, je le vois plus regulier.
Pinot peut mal vivre une etape a cause de la chaleur/fatigue/etc, et je pense que c'est la plus grande interrogation aujourd'hui. C'est aussi vrai pour les autres coureurs, mais la probabilite pour Pinot est plus grande vu son passif et sa sensibilite aux microbes.

Je vois Thomas tres bien dans les Alpes. En ayant surcompense des 2 premieres semaines, il va faire mal. Mais sur une des 3 etapes, Bernal profitera sans doute de sa position de 2nd couteau pour suivre certaines attaques, ce qui piegera le tenant du titre (un peu comme le tenant du titre avait piege Chris Froome).
Dans ce scenario, Alaf craque a un moment.
Par mazinho93
#3045926
Taosloop a écrit :
23 juil. 2019, 03:53
Calisto631 a écrit :
22 juil. 2019, 20:24
J'avoue ne pas comprendre le théorème de Bernal sur la 3ème semaine comme quoi il est de mieux en mieux. Alors oui en terme de place, il progresse mais il perd de plus en plus de temps sur Pinot en fonction des étapes.
Et puis il finit systématiquement derrière Buchmann sur toutes les arrivées au sommet.
Alors oui, il a un palmarès et tout mais il est moins fort que pinot en ce moment.
Pareil pour G. certains parlent des 12" de pinot perdus dans les deux kms, mais pas de la 1' perdu sur les kms précédants en étant tracté par Wout et Alaf avant de suivre l'attaque du K. Je serai pas serein à sa place.
Ensuite le K. a une très bonne équipe et récupère bien en 3 ème semaine mais attention dans les descentes où pinot n'a rien à lui envier. C'était presque mon favori au Tourmalet mais il a montré ses limites.
Buchmann est pour moi le 2ème plus fort en montagne sur ce tour, mais derrière pinot et à part coup de bambou, je ne vois pas comment il pourrait lui reprendre du temps. Assez surpris quand même ce désintérêt envers ce coureur, tel un Zubeldia alors qu'il a le mérite de tenter.
L'inconnue reste Alaphilippe et finalement c'est lui qui a les cartes en main...
Pour ma part, je ne vois pas Bernal forcement mieux, je le vois plus regulier.
Pinot peut mal vivre une etape a cause de la chaleur/fatigue/etc, et je pense que c'est la plus grande interrogation aujourd'hui. C'est aussi vrai pour les autres coureurs, mais la probabilite pour Pinot est plus grande vu son passif et sa sensibilite aux microbes.

Je vois Thomas tres bien dans les Alpes. En ayant surcompense des 2 premieres semaines, il va faire mal. Mais sur une des 3 etapes, Bernal profitera sans doute de sa position de 2nd couteau pour suivre certaines attaques, ce qui piegera le tenant du titre (un peu comme le tenant du titre avait piege Chris Froome).
Dans ce scenario, Alaf craque a un moment.
Je ne comprends pas cette hype autour de Thomas, à part sa saison extraordinaire de l an dernier., toute sa carrière montre qu il n est pas dominant en haute montagne, sur ce tour il retrouve son niveau normal...

Face à 3 autenthique grimpeurs comment pourrait il rationnellement être devant ?
Par ulysse1
#3045955
" toute sa carrière montre qu il n est pas dominant en haute montagne, sur ce tour il retrouve son niveau normal... "

si ça se confirmait au-delà de cette année , on ne manquerait pas de se dire qu' à nouveau , comme avec wiggins et froome , la sky/ineos a transformé un beau métal en or pur pendant un temps ( plus ou moins long suivant le coureur ) ; ce n' est pas une accusation , j' ignore absolument ce qu' implique ou non cette remarque , mais on ne peut pas ne pas y penser je trouve
#3045975
Si on regarde les 3 étapes alpestres, on voit qu'aucune ne se termine par des très forts pourcentages.

Pour le Galibier, ce sera certes très long et en altitude mais seul le dernier km approche les 9% et ensuite il y a la descente.
Tignes, c'est court et la fin n'est pas très difficile. Il y a beaucoup de vallée après l'Iseran.
Val Thorens est interminable mais on ne dépasse pas les 8%.

Bref, on sera dans une configuration de course où celui qui veut reprendre du temps devra prendre un risque quelque part et ne pourra pas se contenter d'une accélération dans les 2 derniers kms. La question (pour Pinot ou Bernal), c'est où prendre ce risque et où durcir la course ? La réponse tactique des différentes équipes va être intéressante.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3045980
derniercol a écrit :
23 juil. 2019, 11:48

Bref, on sera dans une configuration de course où celui qui veut reprendre du temps devra prendre un risque quelque part et ne pourra pas se contenter d'une accélération dans les 2 derniers kms. La question (pour Pinot ou Bernal), c'est où prendre ce risque et où durcir la course ? La réponse tactique des différentes équipes va être intéressante.
Il n'y a que 15" entre Thomas et Pinot
27" entre Thomas et Bernal
39 " ente Thomas et Buchmann

Bref, si Alaphilippe craque dans une des ces très longues et difficiles montées (ce qui est probable), celui qui se sent le plus fort des 5 autres n'a pas besoin de prendre beaucoup de temps (au risque de coincer le lendemain). Donc je ne suis pas sur que l'on soit vers une prise de risque importante de ce côté là. Une bonne accélération dans les 2-3 derniers km sur des concurrents usés par les kilomètre de montée peut faire plus d'écart que de partir de loin.
Par ulysse1
#3045983
oui on peut imaginer que ça se joue dans le dernier km de val thorens , et peut-être à moins de 8 secondes près , imaginez pinot franchissant la ligne juste avant thomas , on compte seconde par seconde et grâce aux bonifications il gagne pour quatre secondes , ça ferait un beau souvenir !
Par andy55
#3045987
derniercol a écrit :
23 juil. 2019, 11:48
Si on regarde les 3 étapes alpestres, on voit qu'aucune ne se termine par des très forts pourcentages.

Pour le Galibier, ce sera certes très long et en altitude mais seul le dernier km approche les 9% et ensuite il y a la descente.
Tignes, c'est court et la fin n'est pas très difficile. Il y a beaucoup de vallée après l'Iseran.
Val Thorens est interminable mais on ne dépasse pas les 8%.

Bref, on sera dans une configuration de course où celui qui veut reprendre du temps devra prendre un risque quelque part et ne pourra pas se contenter d'une accélération dans les 2 derniers kms. La question (pour Pinot ou Bernal), c'est où prendre ce risque et où durcir la course ? La réponse tactique des différentes équipes va être intéressante.
Il n'y a pas que les pourcentage qui font des différences, au dessus de 2000m du 6-7% c'est aussi difficile que du 8-9% à 1500m..Et quand un coureur se fait lâcher sur ce genre de pente il perd souvent beaucoup plus gros que sur les très gros pourcentage ou tout le monde est à "l'arrêt".

Le Galibier et Val Thorens c'est deux monstres surtout placés en antepenultième et avant dernière étape ça va faire de gros dégâts je pense au contraire...
Par mazinho93
#3046002
andy55 a écrit :
23 juil. 2019, 12:24
derniercol a écrit :
23 juil. 2019, 11:48
Si on regarde les 3 étapes alpestres, on voit qu'aucune ne se termine par des très forts pourcentages.

Pour le Galibier, ce sera certes très long et en altitude mais seul le dernier km approche les 9% et ensuite il y a la descente.
Tignes, c'est court et la fin n'est pas très difficile. Il y a beaucoup de vallée après l'Iseran.
Val Thorens est interminable mais on ne dépasse pas les 8%.

Bref, on sera dans une configuration de course où celui qui veut reprendre du temps devra prendre un risque quelque part et ne pourra pas se contenter d'une accélération dans les 2 derniers kms. La question (pour Pinot ou Bernal), c'est où prendre ce risque et où durcir la course ? La réponse tactique des différentes équipes va être intéressante.
Il n'y a pas que les pourcentage qui font des différences, au dessus de 2000m du 6-7% c'est aussi difficile que du 8-9% à 1500m..Et quand un coureur se fait lâcher sur ce genre de pente il perd souvent beaucoup plus gros que sur les très gros pourcentage ou tout le monde est à "l'arrêt".

Le Galibier et Val Thorens c'est deux monstres surtout placés en antepenultième et avant dernière étape ça va faire de gros dégâts je pense au contraire...
Le galibier par le lautaret n est pas un monstre loin de la... Il y a 20 km de faux plat et 7 km entre 6 et 7 pour. Cent, seul le dernier km est dur...et après il y a 15 km de descente.......

Si tu cherche un monstre C est l iseran, le lendemain 13 km à 8 pour centre entre 1800 et 2600 mètre la c est un col monstrueux.....
Par mazinho93
#3046005
Xav_38 a écrit :
23 juil. 2019, 11:55
derniercol a écrit :
23 juil. 2019, 11:48

Bref, on sera dans une configuration de course où celui qui veut reprendre du temps devra prendre un risque quelque part et ne pourra pas se contenter d'une accélération dans les 2 derniers kms. La question (pour Pinot ou Bernal), c'est où prendre ce risque et où durcir la course ? La réponse tactique des différentes équipes va être intéressante.
Il n'y a que 15" entre Thomas et Pinot
27" entre Thomas et Bernal
39 " ente Thomas et Buchmann

Bref, si Alaphilippe craque dans une des ces très longues et difficiles montées (ce qui est probable), celui qui se sent le plus fort des 5 autres n'a pas besoin de prendre beaucoup de temps (au risque de coincer le lendemain). Donc je ne suis pas sur que l'on soit vers une prise de risque importante de ce côté là. Une bonne accélération dans les 2-3 derniers km sur des concurrents usés par les kilomètre de montée peut faire plus d'écart que de partir de loin.
Je suis d accord le seul qui a intérêt à attaquer loin C est landa
Par LGDG
#3046052
ulysse1 a écrit :
23 juil. 2019, 12:09
oui on peut imaginer que ça se joue dans le dernier km de val thorens , et peut-être à moins de 8 secondes près , imaginez pinot franchissant la ligne juste avant thomas , on compte seconde par seconde et grâce aux bonifications il gagne pour quatre secondes , ça ferait un beau souvenir !
puis les ineos creent une bordure dans l'etape des champs.

mibe :super: Pour une fois qu'aldafi et pasquin […]

C'est envoyé avec quelques choix à r[…]

Ils finissent à 30" et 1' sinon, donc […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site