le forum dédié aux émissions réalisées sur la Chaine Youtube de Velo-Club.net. Pour débattre, échanger, mais aussi suggérer vos propositions de thématique ou d'invités, c'est par ici.

Modérateur : Modos VCN

#2949325
Lotto-jumboy a écrit :
13 janv. 2019, 16:03
Quel sera le sujet de l'émission de ce soir?
J'ai oublié je fais le topic

Le programme de l'émission du 13 janvier :

- Invitations pour le Tour de France, qui va rester sur la touche (débat) ?

- Présentation du Tour Down Under, première épreuve World-Tour de la saison (parcours, favoris, chances françaises)
#2949879
JFKs a écrit :
23 oct. 2018, 12:59
Pourquoi Bardet devrait viser le Giro l'année prochaine? Charles a donné plusieurs arguments. Mais on pourrait les classer par thématiques

La logique de marché: Bardet va sur le TDF parce que le sponsor le veut, parce que les supporters de base le veulent. Bardet n'est plus un coureur, c'est une marque, un outil promotionnel. Quand bien même il est français et que le TDF est important, je préfère ne pas le limiter à cela. A moins que les équipes françaises n’aient rien d’autre à proposer ? Faible profondeur de banc s’il n’y a toujours que le même leader qui peut représenter l’équipe sur le tour.

La question du plaisir et le goût du risque : Il est entré dans sa petite routine. Pour un coureur fan de disruptivité, il serait peut-être temps d’essayer de nouvelles courses, de casser le train-train et découvrir de nouvelles sensations, d’autres ambiances, de nouveaux challenges. Et il pourrait potentiellement prendre son pied tout en étant plus libéré sur des courses où il n’est pas scruté par les médias.

La question du palmarès et de l’héritage qu’il va laisser: Combien de victoires sur des courses par étapes ? Combien de classiques à son palmarès ? Combien d’étapes sur des courses autres que le TDF ? Je ne devrais peut-être pas les mettre dos à dos, mais Pinot c’est un monument (Bardet y travaille aussi, il est actif sur les classiques), des grosses perf’ sur des courses plus courtes et des victoires d’étapes sur les 3 GT. En terme de palmarès et ampleur de coureur, cette année me fait penser à Tsonga-Wawrinka. Des coureurs proches, niveaux relativement semblables, et soudainement l’un se fait un véritable palmarès prestigieux alors que l’autre reste à son niveau. Pinot a fait une Wawrinka en 2018, son potentiel s’est réalisé et fait de lui coureur d’un tout autre calibre que Bardet. Je parle évidemment en termes de résultats. S'il veut marquer de son empreinte le cyclisme français, il doit tenter autre chose.

Les chances réelles : A l’heure actuelle, les chances que Bardet gagne le TDF sont faibles, très faibles. Akaion, tu l’as dis dans le podcast, tes espoirs semblent reposer sur des faits de courses, à savoir l’élimination ou la mise hors course pour le podium des coureurs meilleurs que lui. Compter sur les échecs des autres, ce n’est ni glorieux, ni ambitieux, ni probable.
Au contraire, les chances que Bardet étoffe son palmarès ou sa liste d’accessits me semble très élevée s’il change radicalement, qu’il vise un Giro ou une Vuelta, qu’il joue vraiment le général sur plus de courses d’une semaine. Là il a des chances de gagner des courses, des étapes, de se faire plaisir. Et cela ne l’empêchera pas de faire le TDF pour jouer des étapes. Tout le monde à y gagner à ce qu’il change de programme : lui, son équipe, ses équipiers et les courses auxquelles il n’a encore jamais particpé.

Alors je reformule ce que j’ai dit dans mon message précédant : ne plus forcément viser le TDF (avec peu de chances d’y arriver), se fixer de nouveaux objectifs est aussi se fixer de nouvelles ambitions.
Bonsoir et très Belle Année 2019,

Bon me voici de retour, après des soucis santé à répétition qui auraient pu m'amener dans la tombe.
Je vais donc tenter de profiter triplement des nouvelles, de la télé, du forum etc.

Je partage plutôt cette analyse. Malgré les grandes qualités et la régularité exceptionnelle de Romain, je sens que cela reste juste sur le TDF. L'heure me paraît venue pour qu'il relâche la pression sur cet objectif tant convoité par tant de coureurs tout aussi ou parfois plus talentueux (ex : Froome), chanceux. En gros, il y a, à mon sens, pas mal de requins pour croquer les autres poissons et accéder au trône. Mais .... il n'y a qu'1 seule place pour la 1ère marche. Ce qui signifie qu'à 1 moment, il faut switcher et regarder, se mesurer ailleurs et à d'autres compétiteurs, concurrents. C'est ce que je ferais en tant que coureuse ou coureur. Ou ce que je dirais à mes ouailles.

Quant à Tibo, qui est également pétri de qualités, et a un sacré palmarès, je le vois davantage remporter le Tour en 2020. Il a parfois des pbs de santé (bronches de mémoire), ce qui lui met des bâtons dans les roues et lui porte préjudice.
Il peut aller franco sur le Giro, ça marche pour lui et continuera de le faire.

De toute façon le facteur CHANCE est de mise (météo, chutes persos ou du peloton, incidents mécaniques, dérives comportementales de spectateurs, grève comme vu sur le TDF....) . Donc, si tout paraît écrit à l'avance, comme je ne cesse de leur répéter lorsque je les rencontre, tout peut très vite se désécrire :green: :mouchoir: ou se confirmer :love: :smile:

Pour moi, le TDF 2019 sera remporté par un coureur de nationalité étrangère : Dumoulin. Si c'est un compatriote, c'est génial.
#3043864
J'espère qu'il y aura un peu de lâcher-prise ce soir aux Commissaires de Course, j'écoute toujours avec intérêt mais depuis quelques jours ça tournait en rond, et hier soir, franchement, "27ème" mais "pourrait garder le maillot", c'était totalement jésuite, comme position. Il y a beaucoup d'interrogation sur les stratégies qu'adopteront les principales équipes (Ineos, bien sûr, mais que va faire Movistar ? par exemple), peut-être que c'est plus intéressant que de se demander si les relais de De Plus et Gaudu sont moins efficaces que le jumb de Pinot et Kruijswijk.
#3043894
Gino Bartali a écrit :
20 juil. 2019, 19:01
J'espère qu'il y aura un peu de lâcher-prise ce soir aux Commissaires de Course, j'écoute toujours avec intérêt mais depuis quelques jours ça tournait en rond, et hier soir, franchement, "27ème" mais "pourrait garder le maillot", c'était totalement jésuite, comme position. Il y a beaucoup d'interrogation sur les stratégies qu'adopteront les principales équipes (Ineos, bien sûr, mais que va faire Movistar ? par exemple), peut-être que c'est plus intéressant que de se demander si les relais de De Plus et Gaudu sont moins efficaces que le jumb de Pinot et Kruijswijk.
merci de ne pas m'insulter :elephant:
#3043908
charlix a écrit :
20 juil. 2019, 19:22
Gino Bartali a écrit :
20 juil. 2019, 19:01
J'espère qu'il y aura un peu de lâcher-prise ce soir aux Commissaires de Course, j'écoute toujours avec intérêt mais depuis quelques jours ça tournait en rond, et hier soir, franchement, "27ème" mais "pourrait garder le maillot", c'était totalement jésuite, comme position. Il y a beaucoup d'interrogation sur les stratégies qu'adopteront les principales équipes (Ineos, bien sûr, mais que va faire Movistar ? par exemple), peut-être que c'est plus intéressant que de se demander si les relais de De Plus et Gaudu sont moins efficaces que le jump de Pinot et Kruijswijk.
merci de ne pas m'insulter :elephant:
Benjamin, on dirait Mme Acarie quand il parle des Français :smile: (il a des palpitations, limite il lévite), alors la Compagnie de Jésus, c'est presque laïc à côté. Trêve de plaisanterie, continuez, on se régale, et j'y vais: c'est l'heure !!!
#3044176
Vraiment un grand bravo pour ton coup de gueule Charles. :applaud:
Le parti-pris de Jalabert, à la limite, je le comprends même si je ne le cautionne pas.
J'étais partisan de son maintien à l'antenne surtout que l'entente semble cordiale entre lui, Marion, Thomas et Alex... Désormais, malgré le fait que je le trouve top sur la forme, je ne le défends plus sur le fond et si il vient à être remplacé, ça ne me fera ni chaud, ni froid.
Adam, je m'en cire. Je n'attends rien de rationnel avec lui. J'attends tranquillement que l'heure de la retraite sonne. J'aurais aimé le voir à la place de Luyat mais visiblement, c'est pas possible.
Geay, par contre, c'est gênant. À la limite, il avancerait des arguments pour justifier les perfs d'Alaphillipe, je me dirais qu'il est sur une ligne, certes casse-gueule en cas de problème, mais au moins il serait un peu plus dans son rôle que celui qu'il occupe à l'heure actuelle.
Ces arguments existent... Après, c'est à chacun de voir si ils sont recevables ou pas.
Le fan-club, c'est juste pas possible. On dirait du Holtz mal réchauffé.
Même les intervenants de RMC sont moins maladroits sur le côté supporters de Julian... C'est dire...
En tous les cas, c'est agréable d'écouter vos analyses chaque soir. Je suis moins fan du concours de pronos mais c'est un détail.
Y-a-t-il une émission bilan/perspectives de prévu pour lundi?
:wink:
#3044288
Je suis d'accord sur le fond avec le coup de gueule de Charlix. Mais je suis moins à l'aise sur le ciblage, qui est très France Télévision d'une part et qui épargne un peu trop Alex Pasteur d'autre part.

Concernant ce dernier, il peut très bien lancer un échange avec ses consultants, en leur demandant par exemple comment un coureur que personne ne citait pour le Général à Bruxelles puisse avoir autant d'avance et surtout paraisse autant en contrôle. Alex Pasteur serait là dans son rôle et ne serait pas dans la polémique gratuite. Je n'ai rien entendu là-dessus, peut-être le fera-t-il dès aujourd'hui, mais il ne faudrait pas faire de la complaisance avec le futur invité des commissaires de course.

Concernant France Télévision, il semble en effet que si d'autres médias abordent la question (parfois en y répondant de manière acharnée en faveur d'Alaphilippe), la chaîne publique est-elle seule à mettre un voile ? Je n'ai pas accès au journal l'Equipe, savez-vous si ce matin un article est consacré à ce problème ?
Enfin plus spécifiquement sur Nicolas Geay, oui il pourrait être plus à la hauteur, oui il manque un peu de professionnalisme sur ce coup, mais avouons que ce ne doit pas être facile : il fait des reportages toute l'année sur ces coureurs, il est accompagner d'un consultant-amoureux d'Alaf et lui même au passé trouble, qui le reprendra publiquement en cas de question gênante. Ce ne sont pas des raisons suffisantes, mais je n'irai pas jusqu'à le jeter aux flammes depuis mon canapé.
L'année dernière j'avais proposé une question pour le débrief avec Alex Pasteur : comment vit-il le fait de travailler avec des consultants qui ont une réputation sulfureuse, cela lui pose-t-il un problème sur le plan strictement professionnel. Cette question gênante n'avait pas été posée, le sujet n'avait pas été abordé. Dès lors je ne comprends pas qu'on puisse s'en prendre à Nicolas Geay.
#3051033
Quand on voit la fin de Tour ça fait vraiment «sourire » ou plutôt vomir devrais-je dire tous ces sous entendus sur Alaphilippe et j’espère que les coupables sauront s’excuser.
Dès qu’il y a eu de la vraie montagne et des enchaînements de col il a perdu du temps et il en aurait encore perdu plus sans les neutralisations et raccourcissements....
#3051064
suker57 a écrit :
28 juil. 2019, 00:03
Quand on voit la fin de Tour ça fait vraiment «sourire » ou plutôt vomir devrais-je dire tous ces sous entendus sur Alaphilippe et j’espère que les coupables sauront s’excuser.
Dès qu’il y a eu de la vraie montagne et des enchaînements de col il a perdu du temps et il en aurait encore perdu plus sans les neutralisations et raccourcissements....
N'importe quoi.
#3051138
Je n'étais pas dispo pour l'émission d'hier soir (je vous ai écouté avec plaisir en différé :super: ) mais je voulais partagé une réflexion sur les délais qui, il me semble, n'a pas été débattue dans votre émission (c'est un peu long, désolé)
Spoiler : :
Le sucre sportif a écrit :
28 juil. 2019, 10:06
Au delà de ma déception Pinot (peut être qu'il était en forme trop tôt en première semaine, ou qu'étant du MPCC il n'a pas pu soigner sa blessure comme il faut), de ma déception sur le parcours raccourci (quand Mère Nature s'énerve, il faut faire le dos rond), je suis déçu de voir que les réglements sur les délais sont fait pour qu'il n'y ait plus aucun HD. A la moindre difficulté, le syndicat des coureurs s'en mêle, les délais s'allongent, et le tour est joué.

J'ai fait un calcul de tête, en considérant que la course d'hier a durée 2h (en voyant large, je suis gentil) et que les délais auraient du rester à 15% (c'est une course en ligne où les coureurs ont bénéficié de l'aspiration pendant la première partie de course dans la plaine, et même dans le gruppetto jusqu'à Val Thorens et non un CLM où c'est chacun pour sa peau) et non pas 25%, on aurait eu des délais à 18' et donc éliminés (je suis gentil avec Oss à 18'05") :

Ewan, Turgis (ces deux-là ne sont qu'à une minute, si les vrais délais avaient été conservé ils se seraient peut-être bougé pour arriver une minute plus tôt) mais les autres Greipel, Arndt, Wisniowski, Kwiatkowski, Trentin, Pasqualon, Moscon, Garcia, Mohoric, Debusschere, Dowsett, Asgreen, Langeveld, Lampaert, Bystrom, Teunissen, Kristoff, Morkov, Groenewegen, Jansen, Richeze, Kluge :carton:

Le problème : il n'y a aucune course d'usure, dès le départ du Tour, les coureurs savent que sans incident, ils seront à Paris. Plus personne ne craint le Tour. Cela donne l'impression que c'est facile, qu'il n'y a plus de sélection. Les coureurs peuvent se reposer comme bon leur chante, en fonction de leurs tâches à accomplir/objectif. Finir la course n'est plus aussi méritant qu'auparavant. La lanterne rouge n'a plus aucune valeur.

D'ailleurs, Offredo la perd à cause de ses histoires de délais, lui était dans les 15% de délais, pas Langeveld. Premier coureur lésé.

Ensuite, les sprinteurs qui seront sur les champs, avec une partie de leur train qui ont fini l'étape tranquilou à plus de 20', sur une course pro de moins de 2h purée, c'est pas croyable :paf-mur:

Greipel, Trentin, Pasqualon, Kristoff, Groenewegen. Alors on peut me répondre qu'ils auraient pu être dans les délais s'ils s'étaient bougé. Mais il est là le problème : s'il le peuvent, pourquoi ne met-on pas les délais à une grandeur respectable ? Cela les auraient émoussé et on aurait pas vu Groenewegen ou Kristoff, qui ne passent pas un pont, s'imposer à Paris.

Les coureurs lésés : Viviani, Stuyven, Sagan, Matthews, Colbrelli.
Avec des délais qui permettent une course d'usure parmi les sprinteurs et leurs équipiers, ces coureurs là auraient été récompensé de leur polyvalence, les trains et la course poursuite des échappés plus difficile. Et les Gougeard, Rossetto, A. De Gendt auraient eu plus de chances de jouer la gagne, rendant les étapes de plats plus passionnantes à suivre dans leur final. :mouchoir:
Donc mes questions en tentant d'être synthétique :green:
- Que pensez vous de l'influence de l'absence de délai sur la course (sprinteur et leurs équipiers non émoussés, lutte inégale avec les échappés sur les étapes de plaine)?

Concernant les baroudeurs/équipiers, je suis content qu'il y ait eu une émission qui leur a été consacré, c'est un bon point pour montrer cette facette du cyclisme souvent déconsidérée par rapport aux leaders (là c'est plus un merci à France TV :smile: )

Concernant la combativité: Pouvez-vous m'expliquer ce que c'est que la combativité ? Finir le tour malgré les blessures/maladies, bouffer le plus de vent en tête de course (échappé), faire le plus le show (attaques, wheeling, être à l'aise en interview d'après-course), lutter chaque jour pour conserver son maillot jaune ou son maillot à pois) ?

Concernant le maillot à pois : Là j'aimerais bien qu'on m'explique comment les barêmes ont pu faire qu'un coureur qui ne passe qu'une ou deux journée en tête soit maillot à pois.

Concernant le chauvinisme (là je vais mettre les pieds dans le plat) : A trop ensencer les coureurs français, et quand je lis les réactions d'après course sur certains coureurs, ne pensez-vous pas que cela incite, dans l'émotion, à ce que certains aient des propos plus que limites sur les coureurs étrangers qui réussissent ? Quand je vois ce qu'ils s'est dit sur Kruijswijck et Buchmann, j'aurais aimé qu'il ait été expliqué leurs intérêt, et le fait que Bernal ait été injouable, et que derrière à part une 3ème place, il n'y avait rien de mieux à espérer :reflexion:

Voilà ça fait beaucoup, j'espère au moins que vous allez parler (même rapidement) de cette évolution du cyclisme moderne vers des étapes de plus en plus courtes, et des délais qui "facilite" la course pour le coéquipier qui aurait pu passer à la trappe puisse se reposer un jour sur deux, influençant la course en profondeur, au détriment du spectacle.

Merci en tout cas pour vos émissions, pas facile d'intervenir chaque soir, à chaud, sur chaque étape et je trouve que vous avez fait du super boulot avec une bonne rotation entre les intervenants :applaud:
#3051162
Mais qu'appelles-tu absence de délais ? (je fais abstraction de l'étape d'hier, admettons que les organisateurs ont eu peur de renvoyer 30 mecs à la maison la veille de l'arrivée)
Est-ce que les délais ces dernières années ont été assouplis (je pose la question, j'en ai aucune idée) ou est-ce que les coureurs sont de mieux en mieux préparés, plus forts qu'avant ?
Running

:applaud: J'aime assez ces conditions: celles o&[…]

Cofidis (CaramelMou)

J'ai quelqu'un dans le viseur pour Sagan donc j'[…]

Paris sur le cyclisme

ATTENTION AUX OFFRES DE DEPOT « Je […]

A BICYCLETTE 2020

Hofstetter vs Skujins ?

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site