Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 49 sur 64
  • 1
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
  • 51
  • 64
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#2731453
-Vélomen- a écrit :
06 janv. 2018, 17:19
Oui j'ai confondu avec Oropa.

Aprica via le Mortirolo, j'aimerais voir ça chaque année, mais l'organisateur n'a pas l'air de mon avis.
Pareil, j'adore cet enchainement. :love:
Par *Chouchou*
#2731605
Orodreth a écrit :
06 janv. 2018, 22:48
El_Pistolero_07 a écrit :
06 janv. 2018, 22:47
    M'enfin, la mythique remontada de Contador/Dieu/El Pistolero/l'Unique/l'Eternel en 2015 !
    Puis la victoire de Landani. :smile:
    Monstrueux ce Landa ! Il fait toute la montée en tête du groupe, éparpille tout ce petit monde qui s'accrochait à sa roue, pendant que Contador faisait sa remontada avec l'aide de plusieurs coureurs d'autres équipes. Il lâche même son leader Aru sans s'en apercevoir, mais se freine pour l'attendre. Et quand Contador attaque, il a encore des ressources pour le reprendre ! Et en + il gagne ! Quel plaisir de revoir cette étape ! :love:
    Après ça, on peut comprendre que Landa ait des envies de rouler pour lui-même quand il a des jambes de feu comme il a pu nous le démontrer à différentes reprises.
    Avatar de l’utilisateur
    Par piratapantani
    #2731609
    AlbatorConterdo a écrit :
    06 janv. 2018, 19:58
    dolipr4ne a écrit :
    06 janv. 2018, 19:19
    Vous avez une video de cet enchainement sur un ancien Giro? (suis pas sûr de l'avoir deja vu)
    En 2015, ou en 2010 :



    j'ai vu et revu la vidéo plusieurs fois et je ne comprends toujours pas comment et quand ça avait explosé dans la descente d'aprica :tonton:
    Par *Chouchou*
    #2731614
    Orodreth a écrit :
    06 janv. 2018, 23:59
    J'ai beau adorer Landa, quand je revois son retour sur Contador, je reste assez sceptique.
    Perso, je suis bon public, je ne me pose pas de question, je regarde le spectacle quand il y en a, ça devient tellement rare que j'en profite un max. :hole:
    Après je laisse faire les instances qui sont mieux placées que moi, et j'attends le décision définitive pour me prendre un grand coup sur la tête le cas échéant. :cry:
    Avatar de l’utilisateur
    Par dolipr4ne
    #2731653
    Merci pour les videos, en effet c'est une super montée, petite route et ça grimpe fort, on a l'impression, enfin surtout Cadel Evans, que ça va jamais finir... :genance:
    Avatar de l’utilisateur
    Par GATO
    #2731752
    15e étape du Giro de Italia de 1994 entre Merano et Aprica :
    Une étape entrée dans la légende du cyclisme.
    Image

    Marco Pantani: 6h 55′ 58” – 27,12 km/h
    Claudio Chiappucci a 2′ 52”
    Wladimir Belli a 3′ 27”
    Nelson Rodriguez m.t.
    Miguel Indurain a 3′ 30”
    Evgeni Berzin a 4′ 06”
    Udo Bölts m.t.
    Gianni Bugno a 5′ 50”
    Vladimir Poulnikov m.t.
    Pavel Tonkov m.t
    #2731764
    Surement une des plus belles étapes de la décennie avec des renversements de situation.

    A l' époque mon père achetait l' équipe et je me jetais dessus pour avoir les résultats du Giro et la page et demi qu' il y avait avec.

    Ce Giro est la première défaite d' Indurain après 5 GT gagné consécutivement ( Tour 91, doublé 92, doublé 93 ).

    Parcontre il sera intraitable sur le Tour 94 reléguant son second à 8 minutes après un chrono et deux étapes de montagne !!

    Le match avec Rominger n' aura duré que 11 étapes, c' était plié après une seule ascension, celle d' Hautacam et la victoire de Leblanc.
    Avatar de l’utilisateur
    Par AlbatorConterdo
    #2731766
    J'avais failli laisser tomber les GT après l'insipide TdF 1993, et ce Giro m'avait remis dans le bain...Berzin, Pantani...une nouvelle génération arrivait, le Roi Miguel semblait enfin faillible... :genance:
    Et ces braquasses sur le Mortirolo !! :w00t: :pt1cable: :love:
    Un vrai combat sur l'asphalte, où personne ne veut craquer le premier, ce qui provoque généralement ce type d'écarts improbables.
    #2731767
    C' est clair que Mortirolo Aprica devrait revenir chaque année, le Mortirolo ne monte pas trop en altitude et il n' est jamais annulé, ce qui est quand meme un gros plus sur le Giro.

    Cet enchainement n' a jamais déçu et tactiquement il est intéressant car il vaut mieux ne pas se retrouver seul dans la dernière montée finale très roulante.
    #2731772
    AlbatorConterdo a écrit :
    07 janv. 2018, 14:51
    J'avais failli laisser tomber les GT après l'insipide TdF 1993, et ce Giro m'avait remis dans le bain...Berzin, Pantani...une nouvelle génération arrivait, le Roi Miguel semblait enfin faillible... :genance:
    Et ces braquasses sur le Mortirolo !! :w00t: :pt1cable: :love:
    Un vrai combat sur l'asphalte, où personne ne veut craquer le premier, ce qui provoque généralement ce type d'écarts improbables.
    C' est clair que ce Giro avait fait du bien après un TDF 93 à sens unique avec Indurain controlant Rominger et Dojwa finissant treizième et premier français.

    Ce Giro 94 était diffusé en France ?

    Berzin qui n' a pas eu la carrière qu' on imaginait, et Pantani qui percuta une voiture de face sur Milan Turin 95 ... Le sort s' est acharné sur ce pauvre Pantani quand meme.

    Sans ce controle positif sur le Giro 99 on aurait peut etre jamais eu le règne d' Armstrong , après sa première victoire il avait suffisament d' argent et de personnel pour faire la loi dans le peloton et les instances.
    Par ulysse1
    #2732000
    mon plus ancien souvenir concret du giro remonte au jour ( qui va vous paraître préhistorique ) où j' ai lu sur un journal que julio jimenez venait de prendre le maillot rose , à la quatrième étape ou à peu près me semble-t-il , ce devait être en 67 ;
    puis j' ai suvi avec passion dans " l' équipe " le fameux giro 74 , totalement dominé par fuente qui a gagné pas moins de 5 étapes de montagne ( alors qu' il y avait le merckx grande époque ) avant qu' il perde tout sur une fringale un jour de grand vent

    ( et même , pour le cas où quelqu' un ait connu cette époque , je me souviens avoir vu , sur le miroir du tour 64 , une photo de rik van looy sur le stevio , dans le giro précédent probablement , avec dans les commentaires le fait que lui , le routier-sprinter , avait une fois dans sa vie attaqué et lâché tout le monde dans la haute montagne , probablement sans beaucoup de suite )
    Avatar de l’utilisateur
    Par AlbatorConterdo
    #2732002
    Suivre les courses à l'étranger à l'époque relevait de l'exploit.
    N'hésite pas à passer sur la partie "Histoire et palmarès" si tu as des anecdotes à ce sujet. :jap:
    Avatar de l’utilisateur
    Par cytep33
    #2732004
    GATO a écrit :
    07 janv. 2018, 14:16
    15e étape du Giro de Italia de 1994 entre Merano et Aprica :
    Une étape entrée dans la légende du cyclisme.
    Image

    Marco Pantani: 6h 55′ 58” – 27,12 km/h
    Claudio Chiappucci a 2′ 52”
    Wladimir Belli a 3′ 27”
    Nelson Rodriguez m.t.
    Miguel Indurain a 3′ 30”
    Evgeni Berzin a 4′ 06”
    Udo Bölts m.t.
    Gianni Bugno a 5′ 50”
    Vladimir Poulnikov m.t.
    Pavel Tonkov m.t
    Je me souviens très bien de l'article de l'équipe dévoré fiévreusement le lendemain.C'était l'avènement de Pantani. Je me souviens qu'il avait gagné une autre étape juste avant et que je m'étais dit "Ah un nouveau grimpeur italien" sans me douter du coup de massue d'Aprica qui allait être donné ce jour-là.
    Par contre 27 de moyenne .Impossible aujourd'hui.Je n'ai jamais vu d'image de cette étape,je vais me faire un petit plaisir un de ces jours...Merci pour le lien
    • 1
    • 47
    • 48
    • 49
    • 50
    • 51
    • 64

    Et bah voilà, Javier JAMAICA remporte l'&ea[…]

    La Mémoire des Courses

    Merci pour vos commentaires. Si le format vous pla[…]

    Gazprom Rus Vélo 2020

    La banque russe Ak Bars Bank signe un partenariat […]

    Oui exact, j'essaierai de m'y mettre pour fa[…]

    Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site