Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 23 sur 43
  • 1
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 43
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3246582
Tolnoto a écrit :
20 oct. 2020, 13:48
Pour l'instant on est parti pour 4 arrivées au sommet (Tignes, Ventoux, Luz Ardiden, Porter) et une arrivée en descente (Le grand Bornand). Logiquement, les étapes du dimanche 11 juillet (Ariège ?) et du 13 juillet devraient se terminer en vallée, si on veut un tour un minimum équilibré.
Je vois bien une arrivée à Foix par Péguère le dimanche 11 juillet. Et le 13, ce sera sans doute une étape pour les sprinteurs ou les baroudeurs avant les deux arrivées au sommet qui suivront.

Par contre, je ne vois pas très bien où vont se situer les nouveautés sur ce Tour 2021 :scratch:
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3247364
Article réservé aux abonnés.

Mais du coup, arrivée en descente après avoir grimpé le Ventoux ? :scratch:
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3247372
Ca changerait de l'arrivée traditionnelle au sommet et la descente sur Malaucène est rapide. Je valide.

D'après plusieurs intervenants de velowire, il devrait bien y avoir une arrivée d'étape (et une journée de repos) en Andorre. J'espère une arrivée à Andorre-la-Vieille plutôt qu'à Arcalis. Sachant qu'il doit déjà y avoir le Portet et Luz-Ardiden comme arrivée au sommet dans les Pyrénées, ça ferait beaucoup s'il devait aussi y avoir Arcalis.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3247853
marooned a écrit :
21 oct. 2020, 15:32
Ca changerait de l'arrivée traditionnelle au sommet et la descente sur Malaucène est rapide. Je valide.

D'après plusieurs intervenants de velowire, il devrait bien y avoir une arrivée d'étape (et une journée de repos) en Andorre. J'espère une arrivée à Andorre-la-Vieille plutôt qu'à Arcalis. Sachant qu'il doit déjà y avoir le Portet et Luz-Ardiden comme arrivée au sommet dans les Pyrénées, ça ferait beaucoup s'il devait aussi y avoir Arcalis.
Apparemment arrivée au Port de Cabus
https://www.lepetitjournal.net/82-tarn- ... &gsc.tab=0
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3247863
On3 a écrit :
21 oct. 2020, 15:23
Article réservé aux abonnés.

Mais du coup, arrivée en descente après avoir grimpé le Ventoux ? :scratch:
Ils veulent désengorger le Ventoux à mon avis après la précédent de 2016.
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3247879
rbl85 a écrit :
21 oct. 2020, 23:42
marooned a écrit :
21 oct. 2020, 15:32
Ca changerait de l'arrivée traditionnelle au sommet et la descente sur Malaucène est rapide. Je valide.

D'après plusieurs intervenants de velowire, il devrait bien y avoir une arrivée d'étape (et une journée de repos) en Andorre. J'espère une arrivée à Andorre-la-Vieille plutôt qu'à Arcalis. Sachant qu'il doit déjà y avoir le Portet et Luz-Ardiden comme arrivée au sommet dans les Pyrénées, ça ferait beaucoup s'il devait aussi y avoir Arcalis.
Apparemment arrivée au Port de Cabus
https://www.lepetitjournal.net/82-tarn- ... &gsc.tab=0
C'est une belle montée qui changera un peu d'Arcalis mais ça tourne à l'orgie si le Portet et Luz-Ardiden sont confirmés. Et ça ferait donc 3 arrivées à plus de 2000m d'altitude.
Par biquet
#3247941
L'étape de Saint Lary me fait rêver: Balès, Peyresourde, Azet, Portet, c'est un enchainement somptueux, digne des plus grandes journées des Dolomites. :love:

Ma grosse crainte, c'est qu'elle soit un peu annihilée par celle du lendemain, ou on annonce un possible duo Tourmalet-Luz Ardiden. Quels coureurs ou quelle formation oseront entreprendre une grande manoeuvre dans la grande étape Pyrénéenne, en prenant le risque de payer la note sur les pentes du Tourmalet le lendemain ?? Surtout en fin de Tour, ou les forces sont comptées. Cette paire d'étapes Pyrénéennes est magnifique sur le papier, en tout cas. Mais on verra ce que les coureurs auront la possibilité d'en faire, à quelques jours de l'arrivée. :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par cytep33
#3247942
Il faudrait espérer que ce soit les étapes du mardi et du jeudi avec une étape de plaine le mercredi dans le gers mais ça ne semble pas coller
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3247999
biquet a écrit :
22 oct. 2020, 10:01
L'étape de Saint Lary me fait rêver: Balès, Peyresourde, Azet, Portet, c'est un enchainement somptueux, digne des plus grandes journées des Dolomites. :love:

Ma grosse crainte, c'est qu'elle soit un peu annihilée par celle du lendemain, ou on annonce un possible duo Tourmalet-Luz Ardiden. Quels coureurs ou quelle formation oseront entreprendre une grande manoeuvre dans la grande étape Pyrénéenne, en prenant le risque de payer la note sur les pentes du Tourmalet le lendemain ?? Surtout en fin de Tour, ou les forces sont comptées. Cette paire d'étapes Pyrénéennes est magnifique sur le papier, en tout cas. Mais on verra ce que les coureurs auront la possibilité d'en faire, à quelques jours de l'arrivée. :reflexion:
C'est là que l'idée de tappone puis étape plus courte est pas mal : si tu mets 2 étapes de montagne dures qui s'enchainent, la première est toujours un peu annulée par la suivante car les coureurs veulent se ménager (c'est normal en un sens), donc autant que la première ait un impact même si finalement elle devait être courue de manière conservatrice via une grosse longueur. Si l'étape A fait 220 bornes et l'étape 2 en fait 120, il y a plus de chance qu'il se passe quelque chose sur l'étape 2 que si elles font toutes les deux 170kms...
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3248033
Portcabus du coté Andorra c est un bon col, la prolongation du col de la botella
mais du coté catalan, Lleida, :w00t: c est une ascension terrible.

Et les chronos ???
Par Zach
#3248052
Coté espagnol, il y a au moins 7 km de gravel. Et au col il y a plus de vaches et de chiens patous que de touristes.
Autant arrêter au col de la Botella, les 5,7 derniers km qui mènent au col de Cabus sont certes magnifiques mais pas indispensables sur le plan sportif (4 % de moyenne dont un faux-plat de 1 km), et de plus les installations techniques seraient implantées à la Botella.
Avatar de l’utilisateur
Par cytep33
#3248056
En fait Zach,je trouve justement ça intéressant le profil que tu décris pour allonger la bataille.Cette fin moins difficile peut être exploitée pour creuser les écarts
D'un point de vue de télespectateur ca me semble plus intéressant qu'un dernier km à 10% pour lequel tout le monde se réserverait qui nous offrirait 3 minutes de spectacle
Avatar de l’utilisateur
Par Dreki
#3248061
En lisant les dernières interventions, et au regard de ce qui se passe actuellement sur le Giro et la Vuelta, deux philosophies totalement inverses de la conception d'un parcours, j'aimerai donner mon avis...

Je pense qu'il faut surmonter le traumatisme de la Pierre St Martin et arrêter avec la sacro sainte dernière semaine et cette volonté de ménager le suspense. Là sur le Giro, ça tourne au ridicule. Bon pas aidé par l'annulation du passage en France, les abandons de nombreux dynamiteurs, mais on se retrouve face à un Tour qui va se jouer sur une étape, où on a quasi pas eu de bagarres entre les favoris en deux semaines et demi, et malgré ça, on a quand même une liste de favoris très éclairci. On a pas de suspense pour savoir qui des grands favoris va réussir à retourner la situation, parce qu'il n'y a pas a de situation à retourner, on attend encore la grande bagarre pour savoir quel est l'homme fort du Giro. C'est vraiment artificiel comme suspense.

Pour la Pierre Saint Martin, oui, c'est gênant d'avoir un Tour déjà plié en début de seconde semaine... mais, quelle autre étape a généré de tels écarts entre les favoris dans ces 10 dernières années ? (Quelque soit son placement dans le tour). C'est quand même un cas très exceptionnel, avec un Froome stratosphérique, le lendemain d'une journée de repos. Et la Pierre St Martin, c'est vraiment un col parfait pour faire des écarts (très dur dans sa première moitié pour faire exploser les concurrents, roulant dans la seconde partie pour creuser des écarts). Mais au vu du resserrement des niveaux ces dernières années, et les résultats sur ce type de profil (c'est roulant à la fin, on va pas attaquer de loin...) y'a fort à parier qu'on y verrait des attaques dans les 2 derniers kilomètres.

Cette année le Tour a tenté des arrivées au sommet (pas trop dur) assez précoce dans le Tour, on a pas vu le suspense tué en première semaine. La Vuelta propose des parcours difficiles en première semaine depuis longtemps, on a eu malgré tout des éditions assez folles niveaux bagarres et suspenses. Personnellement, j'ai plus été marqué par les défaites de Dumoulin, Yates, K (bon sur chute...) ou encore Rodriguez sur la Vuelta et le Giro, avec des retournements de situation, que la purge Joux Plane (j'ai plus l'année, je l'ai effacé de ma mémoire) avec des écarts ultras resserrés (et donc un super suspense sur le Tour :siffle: ). Mais c'est justement parce que ces coureurs ont pu se montrer dominant en première semaine, que leur défaite en fin de tour est marquante. Donc faut des difficultés en début de Tour pour voir des niveaux de formes fluctuantes, créer des écarts qui incitent au mouvement (et oui, il faut aussi des CLM), des profils variés pour que chaque favoris trouve un terrain pour s'exprimer. Surtout qu'en blindant la dernière semaine, tous les coureurs y préparent leur pique de forme, ce qui nivelle encore plus les perfs.

Une première semaine typé Vuelta, avec des muritos (avantage de créer des écarts même en cas de bagarre tardive à 1km). Un (voir deux) mur court (2-3km) en tout début de Tour, une arrivée en descente (un peu comme hier sur la Vuelta) et une vraie étape de montagne avec un final type Iraty en fin de semaine. On favorise les coureurs explosifs et ceux très en forme en début de Tour. Une seconde semaine avec un clm puis un massif léger (2 étapes) type Pyrénées du Tour cette année (mais une arrivée au sommet, genre Pla d'Adet après Paillhères par exemple). Et une troisième semaine avec 2 taponnes de plus 200km, avec cols à plus de 2000, dont la première avec arrivée au sommet (type Granon, Alpe) et une dernière étape sprint pour achever le tout, pour favoriser les grimpeurs endurants et à l'aise sur les longs cols à haute altitude.
  • 1
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 43
Infirmerie - Saison 2020

:applaud: Ça c'est une nouvelle qui fait […]

Les blagues sur Mathias Franck étaient peut[…]

Groupama-FDJ 2020

Oui, clairement.

1948 1 G. Bartali .. 94 2 A. Binda .. 69 3 C. Gi[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site