Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 42 sur 44
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
#3228149
sutter7 a écrit :
16 sept. 2020, 20:43
Les déclarations des Bahrein-Merida https://www.cyclingnews.com/news/no-rew ... de-france/

Ben moi je leur dis merci et leur tire mon chapeau. En gros ils disent, on allait quand même pas s'asseoir et regarder sans rien tenter?
Ça n'a pas marché, mais au moins on a essayé quelque chose. Et ils sont prêt à tenter des surprises demain!

:applaud:
Evidemment, meme si ca entraine des moqueries, ils ont tenté, ils ont rendu la course dure, ce qui a sans doute beneficié a Landa et a d'autres, peut etre qu'avec un rythme plus lent dans la Madeleine, Landa aurait perdu plus sur la Loze.
Bravo a eux.
#3228150
Fusagasuga2 a écrit :
16 sept. 2020, 17:27
Dumoulox a écrit :
16 sept. 2020, 17:24
Alaphilippe combatif du jour c'est une blague non ????????????
Bein il s'était échapppé déjà hier donc ça mérite récompense.... :elephant: Mince ça marche pas, l'autre aussi il était échappé.

Vivement que ce classement, bien trop influencé par la nationalité du jury disparaisse.

Alaphilippe combatif alors que Carapaz fait toute l’étape devant jusqu’aux 3 km :pt1cable: :pt1cable: :pt1cable:
#3228151
Ce Col est vraiment super! Je redemande. Il y a tellement à faire en plus. La montée par l'autre versant avec un mur final encore plus hallucinant qu'ici, possibilité de faire deux montée comme on avait eu avec l'Alpe une année, possibilité d'avoir La Loze côté méribel avant un descente vers courchevel et à Bozel partir pour la courte mais intense montée de Pralognan qui est la prochaine montée du projet Via 3vallee et qui sera directementrelié à la Loze... Bref on peut en avoir sous toutes les sauces!
#3228152
8 kms ça fait un peu loin. Et pour la victoire d'étape, comme je le dis c'est pas l'idéal.
mais du coup tu penses qu'il aurait creusé moins d'écarts sur ses concurrents au podium ? Car pour monter vite il faut de la puissance et le minimum de pertes, donc pour faire le max de puissance faut être à son seuil le plus longtemps possible. Je ne pense pas que MAL ait été à fond tout le temps (rien que le passage vers les 6 kms on voit que bahrein ralentit et que carapaz reprend du temps). Ensuite ya les pertes : être dans les roues ou pas ne change pas grand chose pour moi sur cette fin d'étape ; d'autant que rien ne dit que MAL se serait retrouvé seul et porte + uran dans les roues par exemple, ça aurait très bien pu être un groupe MAL+roglic+kuss+pogacar et derrière uran tout seul ou landa tout sseul (ou au rythme de son équipier qui commençait à s'épuiser)

donc non, en ce qi concerne l'objectif de reprendre du temps à ses rivaux, partir plus tôt n'est pas préjudiciable. Je vois pas pourquoi ça le serait au prétexte que les derniers kms sont très durs, au contraire c'est quand les derniers kms sont très roulants qu'il ne faut pas faire ça. Et quand je parle d'attaque c'est pas un sprint à bloque pendant 5 minutes pour se faire péter le caisson
j'ai l'impression que les non attaques (car trop loin de l'arrivée) sont entrées dans les mentalités
#3228154
Quand c'est du chacun pour sa peau, je ne vois pas en quoi ce serait préjudiciable d'attaquer 2 km avant en effet. L'écart serait logiquement plus grand.

Mais si les gars lâchés peuvent "se reposer dans les roues" pendant 2km de plus alors que l'attaquant est solo, oui là ça se discute.

Ya plus qu'à savoir dans laquelle des 2 situations les coureurs se trouvent :elephant:
#3228156
sinon belle et originale montée
par contre l'étape a été assez ennuyante, comme attendu

on remarque aussi, une fois de plus, que quand une autre équipe fait le train ça donne le même résultat : les équipiers du leader sont éjectés à peu près aux mêmes moments (pour moi ça montre que l'aspi change pas grand chose ; et même des fois c'est mieux d'être devant car l'équipe en question peut mieux gérer son rythme et ses hommes ; puis de toutes façons c'est que le gars en tête qui bouffe le vent)
#3228158
Nopik a écrit :
16 sept. 2020, 22:34
Quand c'est du chacun pour sa peau, je ne vois pas en quoi ce serait préjudiciable d'attaquer 2 km avant en effet. L'écart serait logiquement plus grand.

Mais si les gars lâchés peuvent "se reposer dans les roues" pendant 2km de plus alors que l'attaquant est solo, oui là ça se discute.

Ya plus qu'à savoir dans laquelle des 2 situations les coureurs se trouvent :elephant:
j'hésite à utiliser un calculateur pour voir combien de puissance on économise dans les roues à cette vitesse.
et encore c'est si on est solo
et si ses concurrents n'essaient pas de suivre l'accélération, car s'ils essaient (et qu'ils sont moins forts, ils vont suivre un moment puis exploser et perdre pas mal de temps)

le scénario classique c'est que quand on accélère, on est suivi par des gars au niveau similaire (s'il y en a) et qu'au bout d'un moment (assez rapide) ça roule en groupe. Et c'est plutôt les gars qui sont lâchés qui se retouvent seuls (comme on l'a vu aujourd"hui)
#3228161
GracchusBabeuf a écrit :
16 sept. 2020, 21:07
J'ai bien aimé ce col qui pour le coup change pas mal. Je trouve aussi qu'on a moins bloqué sur cette arrivée que sur certaines dernières étapes par le passés qui bloquaient la course juste par leur aura.
Les deux seules choses que ASO n'a pas encore tenté sont de remettre des chronos long et des étapes de montagnes avec un kilométrages décent. Je n'arrive pas à comprendre ces limites imposées par l'UCI en terme de distance etc. On perd l'ADN des grands tour.
Bon sinon d'habitude je lis le forum d'un oeuil discret pendant l'étape mais aujourd'hui j'ai lu d'une traite les 15 dernières pages après l’étape. Je doit reconnaître que c'est un exercice un peu décevant. La moitié des messages sont "pour ou contre Kuss, c'est un âne dopé qui marche que grâce à la potion Jumbo, vous êtes des con naïf si vous pensez autre chose/c'est le nouveau Pantani vous êtes des débiles si vous le voyez pas" dans une guerre de tranchée stérile ou "trololol ils ont donnée la combativité à Alaph au lieu de Carapaz c'est uniquement un prix franchouillard" (j'ai quand même du retourner voir si je l'avait bien vu avec un dossard rouge toute l'étape, preuve que le débat était posé ici sur des bases rationnelle et étayée...).
Je pense sincèrement que le tour est le moment ou le forum régresse le plus. Défois je penses que durant 3 semaines on s'abaisse au niveau des ahuris réunis à 2km du haut aujourd'hui...
Tu as sans doute raison. Élevons le débat:

Image
#3228165
Vous oubliez un truc les gars. Faire 20 minutes a fond c'est dur, mais faire 20 minutes a fond après avoir posé une grosse attaque (nécessitant le double de puissance que le "à fond" sur 20 minutes) c'est sacrément plus dur...

Histoire parallèle :
A 8 km de l'arrivée aujourd'hui. Lopez grille une cartouche pour attaquer, vu que l'aspiration est présente, il doit attaquer très fort et longtemps. Il le fait, prend de l'avance et part seul. Il creuse l'écart mais à 3 km de l'arrivée il commence a sur toxines... Il perd du temps sur Roglic et Pogacar. Puis à 2 km il butte totalement sur le mur à 20%... Et la Roglic et Pogacar reviennent sur lui... Pour le déposer sous la flamme rouge car il aura cramé ses cartouches...

Crois moi ça m'est arrivé plus d'une fois de partir un poil trop fort an bas d'une côte (pas grand chose en plus, en comparaison d'une ascension bien gérée) quand il te reste pas mal de temps a taper dedans, mais que les cuisses brûlent, que t'as le sternum qui fait mal... Et bien là tu subis... MAL a très bien couru aujourd'hui.
#3228166
Vous oubliez un truc les gars. Faire 20 minutes a fond c'est dur, mais faire 20 minutes a fond après avoir posé une grosse attaque (nécessitant le double de puissance que le "à fond" sur 20 minutes) c'est sacrément plus dur...

Histoire parallèle :
A 8 km de l'arrivée aujourd'hui. Lopez grille une cartouche pour attaquer, vu que l'aspiration est présente, il doit attaquer très fort et longtemps. Il le fait, prend de l'avance et part seul. Il creuse l'écart mais à 3 km de l'arrivée il commence a sur toxines... Il perd du temps sur Roglic et Pogacar. Puis à 2 km il butte totalement sur le mur à 20%... Et la Roglic et Pogacar reviennent sur lui... Pour le déposer sous la flamme rouge car il aura cramé ses cartouches...

Crois moi ça m'est arrivé plus d'une fois de partir un poil trop fort an bas d'une côte (pas grand chose en plus, en comparaison d'une ascension bien gérée) quand il te reste pas mal de temps a taper dedans, mais que les cuisses brûlent, que t'as le sternum qui fait mal... Et bien là tu subis... MAL a très bien couru aujourd'hui.
#3228182
gradouble a écrit :
16 sept. 2020, 21:01
Le sucre sportif a écrit :
16 sept. 2020, 19:04
Le 19ème à plus d'une heure, c'est pire que ce que je pensais :saoul:

Le 39ème (LLS) à plus de 2h;
le 66ème (Hermans) à 3h;
le 101ème (De Marchi) à 4h
etc...
:pt1cable:

Je n'ai jamais vu de tels écarts depuis que je suis le Tour (1989);
d'autant plus qu'il reste une étape difficile et un chrono qui devraient encore faire de sacrés écarts.

Preuve quand même que le parcours cette année est extrêmement difficile; et que ça ne débranche que très rarement.

Quand j'étais gosse, au début des années 90, le dernier avait en général 3h et quelques de retard; en 92 j'avais trouvé incroyable que le dernier (Quevedo) ait eu plus de 4h de retard.
Mais les étapes de montagne étaient carrément moins nombreuses (3, 4 ou 5 par Tour).

Donc certes ça ne bouge pas beaucoup chez les leaders, mais alors derrière faut voir ce qu'ils mangent!

Contrairement à autrefois, aussi, ça abandonne beaucoup moins qu'avant.
Il y avait en général une quinzaine d'abandons sur la première étape de montagne.
Et je dirais entre 50 et 60 par Tour.
ET ça j'ai plus de mal à me l'expliquer; peut-être qu'autrefois les coureurs ne voyaient pas l'intérêt de finir un Tour s'ils n'avaient plus rien à y foutre; notamment bon nombre de sprinteurs et autres flandriens.
Il me semble avoir lu sur le forum ces jours ci que les délais avaient été augmentés. Donc moins de HD, moins d’abandons programmés, plus d'écarts chronométriques.
#3228186
on n'a pas parlé de grosse attaque
il ne s'agit pas de se cramer et de vouloir absolument se retrouver tout seul tout de suite. Le but c'est que l'adversaire souffre davantage que soit. Comme il est plus fort que ses concurrents, il faut qu'il gère sa puissance de manière à ce que ses concurrents essaient de s'accrocher => comme ça c'est eux qui toxinent. S'il accélère trop fort il toxinera et ses concurrents choisiront de ne pas suivre l'attaque (et toxineront moins). Faut pas attaquer n'importe comment. Et déjà accélérer ne première fois pour voir comment réagissent ses adversaires, voir commet ils sont


et puis même, froome a déjà poser des attaques de malade lui pour le coup, et il l'a pas trop payé derrière^^ c'est même arrivé que porte fasse le boulot, se fasse lâcher, puis revienne (remembre PSM 2015)^^
#3228205
Liam a écrit :
16 sept. 2020, 22:08
sutter7 a écrit :
16 sept. 2020, 20:43
Les déclarations des Bahrein-Merida https://www.cyclingnews.com/news/no-rew ... de-france/

Ben moi je leur dis merci et leur tire mon chapeau. En gros ils disent, on allait quand même pas s'asseoir et regarder sans rien tenter?
Ça n'a pas marché, mais au moins on a essayé quelque chose. Et ils sont prêt à tenter des surprises demain!

:applaud:
Exactement.

Avec la difficulté des derniers kilomètres il n’y avait de toute façon rien à tenter individuellement avant. C’était du suicide. L’étape proposait deux ascensions d’une heure. Ce qui n’arrive quasiment jamais. C’était donc l’occasion de tester Roglic sur une filière différente

Roglic a trés bien montré qu'il savait suivre un/son train et que les efforts/filières longues ne lui faisait pas peur, pourquoi il aurait subitement sauté car la Bahrain menait ? Non, cette manœuvre n'a pas servi à grand chose, à part condamner les échappées, ménager les coéquipiers de Roglic et faire mal à Landa.
Une vraie tentative que j'aurai été le premier à saluer, c'est d'attaquer dés la Madeleine en envoyant Caruso en point d'appui, puis Landa, les Jumbo ont l'air usés, autant tenter d'attaquer de loin.
#3228212
trevorphilips a écrit :
16 sept. 2020, 22:38
sinon belle et originale montée
par contre l'étape a été assez ennuyante, comme attendu

on remarque aussi, une fois de plus, que quand une autre équipe fait le train ça donne le même résultat : les équipiers du leader sont éjectés à peu près aux mêmes moments (pour moi ça montre que l'aspi change pas grand chose ; et même des fois c'est mieux d'être devant car l'équipe en question peut mieux gérer son rythme et ses hommes ; puis de toutes façons c'est que le gars en tête qui bouffe le vent)
Le col de la loze est une réussite, gouvenou à réussi son pari !
Mais la course des leaders a commencé à 5 km, comme attendu, et l échappé était déjà formé, donc si on veut voir du spectacle sur toute l étzoe il faudrait une etape courte de 100 km avec madeleine et loze.

Ca assure la bagarre sur col de madeleine pour prendre l échappé et voir des relances sur la premier partie loze.

À revoir e' format sprint avec la madeleine avant pour le spectacle sur toute l étzoe
#3228216
xacasar a écrit :
16 sept. 2020, 23:30
Liam a écrit :
16 sept. 2020, 22:08


Exactement.

Avec la difficulté des derniers kilomètres il n’y avait de toute façon rien à tenter individuellement avant. C’était du suicide. L’étape proposait deux ascensions d’une heure. Ce qui n’arrive quasiment jamais. C’était donc l’occasion de tester Roglic sur une filière différente

Roglic a trés bien montré qu'il savait suivre un/son train et que les efforts/filières longues ne lui faisait pas peur, pourquoi il aurait subitement sauté car la Bahrain menait ? Non, cette manœuvre n'a pas servi à grand chose, à part condamner les échappées, ménager les coéquipiers de Roglic et faire mal à Landa.
Une vraie tentative que j'aurai été le premier à saluer, c'est d'attaquer dés la Madeleine en envoyant Caruso en point d'appui, puis Landa, les Jumbo ont l'air usés, autant tenter d'attaquer de loin.
Ce n’est pas aussi évident pour la capacité de Roglic à être très fort après plusieurs cols montés très vite. Sur l’étape de Loudenvielle, Balès est monté très vite pour un avant dernier col (6w/kg sur la dernière demi heure) et dans Peyresourde il ne suit pas Pogi. On peut penser qu’il gérait mais ce n’est pas une certitude non plus. Et sur l’étape du GC on sentait qu’il était à la limite dans le dernier kilomètre après des cols montés à un tempo très soutenu. Donc pour moi il y avait un doute.

Après coup oui on peut dire que ça n’a servi à rien et que ça a même peut-être été contreproductif pour Landa mais en théorie ce n’était pas si bête.
#3228224
Tolnoto a écrit :
16 sept. 2020, 18:02
Evidemment que tout le monde ou presque terminent dans les délais, ces départs d'étapes tout plats avantagent les sprinteurs. C'est pour ça qu' ASO ne met plus de cols en début d'étapes, pour éviter les nombreux hors délais comme en 2018. ASO n'avait pas trop apprécier de n'avoir plus que Kristoff, Sagan et Demare en sprinteurs après les Alpes.
non je ne pense pas, je pense qu'ASO ne propose pas de col au début car il augmente le nombre d'étapes de montagne mais l'uci leur impose une limite en nombre de cols (ou c'est eux qui s'imposent une limite).
Du coup, il y a toujours autant de cols mais répartis sur plus d'étapes.
Les étapes de montagne se retrouve avec 2 ou 3 cols le plus souvent, rarement plus.
#3228228
marooned a écrit :
16 sept. 2020, 22:04
biquet a écrit :
16 sept. 2020, 20:46
Je constate qu'au niveau du top 15 de l'étape, les écarts sont similaires à ceux du col de Portet (2250m), il y a 2 ans da ça. Et comme dans les Pyrénées, les coureurs sont arrivés un par un.

Conclusion ?? L'altitude et les longues ascensions, ça fait encore son petit effet, mine de rien. Même l'Iseran et ses pourcentages modérés ont fait du grabuge, l'an dernier. Bref, la moyenne montagne, les forts pourcentages (et y en avait des énormes sur les 2 derniers km de La Loze), c'est bien, mais les bons vieux cols de 15-25 bornes qui dépassent les 1800-2000m, il en faut aussi. Je trouve qu'il n'y en avait pas assez sur ce tracé 2020. :neutral:
C'est l'un des gros problèmes de Prudhomme et Gouvenou. Ils vont trop souvent dans l'excès par rapport aux thématiques qu'ils ont choisi avant de tracer le Tour en question. L'année dernière, c'était la haute altitude avec 7 montées à plus de 2000m. Cette année, ce sont les cols avec des gros pourcentages. Marie-Blanque, Pas de Peyrol, Selle de Fromentel, Loze, Glières demain. Ce serait bien qu'il veille à l'avenir à proposer des Tours plus équilibrés à ce niveau là.
Le pire ayant été la thématique "cols plats" du Dauphiné 2019 avec seulement 2 km à plus de 8% sur toute la semaine de course. Quelle horreur ! Bon, ça avait eu le mérite de plaire à Van Baarle. :rieur:
Mais je crois que ce n'est pas Gouvenou qui s'occupe du tracé sur le Dauphiné.
#3228230
Bradounet_ a écrit :
16 sept. 2020, 23:55
marooned a écrit :
16 sept. 2020, 22:04


C'est l'un des gros problèmes de Prudhomme et Gouvenou. Ils vont trop souvent dans l'excès par rapport aux thématiques qu'ils ont choisi avant de tracer le Tour en question. L'année dernière, c'était la haute altitude avec 7 montées à plus de 2000m. Cette année, ce sont les cols avec des gros pourcentages. Marie-Blanque, Pas de Peyrol, Selle de Fromentel, Loze, Glières demain. Ce serait bien qu'il veille à l'avenir à proposer des Tours plus équilibrés à ce niveau là.
Le pire ayant été la thématique "cols plats" du Dauphiné 2019 avec seulement 2 km à plus de 8% sur toute la semaine de course. Quelle horreur ! Bon, ça avait eu le mérite de plaire à Van Baarle. :rieur:
Mais je crois que ce n'est pas Gouvenou qui s'occupe du tracé sur le Dauphiné.
Non c'est Stéphane Boury.
#3228233
Vu la frilosité des leaders à lancer la course avant les 3/4 derniers km sur le TdF, ASO devrait expérimenter les bonifs à mi-pente pour faire en sorte de secouer le cocotier.
Qu'est-ce qu'il se passe si t'as aujourd'hui un sprint bonif (8/5/3 secondes) à 8 km du sommet du col de la Loze sur un passage bien raide ?
Depuis le début de la course, on a quand même vu Pogacar et Roglic très intéressés par ces sprints ou par la moindre bonif aux arrivées.
Imaginons que Roglic et que Pogacar se livrent un petit sprint sur 100m, bon même ça, ça foutrait un peu le bordel, les équipiers sauteraient, alors faudrait les attendre et pendant ce temps, on peut imaginer qu'un Uran (ah merde mauvais exemple), un Adam Yates ou Lopez continue son effort profitant de la désorganisation. De quoi vraiment lancer la course.
Ce n'est peut-être pas l'idée du siècle, mais je demande à voir après tout.
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
Israel Start-Up Nation 2020

Aniolokowski serait proche de l'équipe. :l[…]

Giro 2020 - 1 e étape Monreale - Pal[…]

Brandao devant Figueiredo, Antunes et Veloso dan[…]

Avec le chrono de demain, Pedersen pourrait av[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site