Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 20 sur 33
  • 1
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 33
#3197567
Pas vu les images...et je ne les verrai sans doute jamais, ça fait un peu "lâche", mais c'est le genre de truc qui me fout les j'tons, je peux pas.
J'ai parcouru le topic, tout le monde est un peu sur les nerfs, c'est bien normal. Faut juste espérer l'issue la moins dramatique possible pour Jakobsen.
Sinon, complètement en phase avec grasdouble. Marre du sprint en général, et encore plus quand c'est en faux plat descendant comme hier. C'est de la folie. J'ai d'ailleurs de plus en plus de mal à suivre un sprint massif, spécialement sur le Tour. Pas seulement le sprint, mais toute la préparation...ça frotte, chaque sprinteurs a son train, c'est devenu n'importe quoi depuis quelques années. L'argument en bois que les descentes sont aussi dangereuses, non, ça n'a rien à voir.
Je pense qu'il faut avoir une réflexion à propos de ces arrivées massives.
Genre, les 10 derniers km, tout le monde se relève, et on laisse 25 gus s'expliquer entre eux jusqu'à la ligne. Tout le monde va me sauter dessus, mais vraiment je déteste ces arrivées où les coureurs se déshumanisent et sont près à tout pour franchir la ligne en vainqueur.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3197572
loloherrera a écrit :
06 août 2020, 10:02
Pas vu les images...et je ne les verrai sans doute jamais, ça fait un peu "lâche", mais c'est le genre de truc qui me fout les j'tons, je peux pas.
J'ai parcouru le topic, tout le monde est un peu sur les nerfs, c'est bien normal. Faut juste espérer l'issue la moins dramatique possible pour Jakobsen.
Sinon, complètement en phase avec grasdouble. Marre du sprint en général, et encore plus quand c'est en faux plat descendant comme hier. C'est de la folie. J'ai d'ailleurs de plus en plus de mal à suivre un sprint massif, spécialement sur le Tour. Pas seulement le sprint, mais toute la préparation...ça frotte, chaque sprinteurs a son train, c'est devenu n'importe quoi depuis quelques années. L'argument en bois que les descentes sont aussi dangereuses, non, ça n'a rien à voir.
Je pense qu'il faut avoir une réflexion à propos de ces arrivées massives.
Genre, les 10 derniers km, tout le monde se relève, et on laisse 25 gus s'expliquer entre eux jusqu'à la ligne. Tout le monde va me sauter dessus, mais vraiment je déteste ces arrivées où les coureurs se déshumanisent et sont près à tout pour franchir la ligne en vainqueur.
Faut-il interdire Paris-Roubaix aussi et toutes les autres flandriennes tant qu'on y est ? Parce que ça frotte bcp à l'approche des secteurs clés.

J'ai toujours trouvé le sprint et sa préparation, très intéressants à regarder. Par exemple, le sprint de Milan-Turin est magnifique hier, avec un travail d'école de la GFDJ (bon j'aime bien cette équipe, ça m'aide à apprécier d'autant plus ce sprint). Après il y a parfois des chutes et il y en aura toujours. Par contre, je suis d'accord sur le fait qu'il faudrait travailler pour rendre les sprints globalement plus propres et sanctionner davantage les écarts et contacts volontaires.
Avatar de l’utilisateur
Par Mengin88
#3197576
loloherrera a écrit :
06 août 2020, 10:02
Pas vu les images...et je ne les verrai sans doute jamais, ça fait un peu "lâche", mais c'est le genre de truc qui me fout les j'tons, je peux pas.
J'ai parcouru le topic, tout le monde est un peu sur les nerfs, c'est bien normal. Faut juste espérer l'issue la moins dramatique possible pour Jakobsen.
Sinon, complètement en phase avec grasdouble. Marre du sprint en général, et encore plus quand c'est en faux plat descendant comme hier. C'est de la folie. J'ai d'ailleurs de plus en plus de mal à suivre un sprint massif, spécialement sur le Tour. Pas seulement le sprint, mais toute la préparation...ça frotte, chaque sprinteurs a son train, c'est devenu n'importe quoi depuis quelques années. L'argument en bois que les descentes sont aussi dangereuses, non, ça n'a rien à voir.
Je pense qu'il faut avoir une réflexion à propos de ces arrivées massives.
Genre, les 10 derniers km, tout le monde se relève, et on laisse 25 gus s'expliquer entre eux jusqu'à la ligne. Tout le monde va me sauter dessus, mais vraiment je déteste ces arrivées où les coureurs se déshumanisent et sont près à tout pour franchir la ligne en vainqueur.
Je suis comme toi, les sprints, ça me gave! Et en plus c'est hyper dangereux: entre les tops sprinters avec leurs trains, les petits sprinters aux dents longues et les leaders avec 1 ou 2 équipiers qui ne veulent pas prendre une cassure.
Les laisser s'expliquer à 25 dans les 10 derniers km, c'est utopique: comment tu désignes les 25 gugusses? sur quels critères? avec ou sans équipier? et surtout comment tu fais avec les échappés qui se font souvent reprendre à moins de 5 km?
Le problème, c'est que trop d'équipes comptent sur leurs sprinters maison alors qu'au final ce sont souvent les mêmes qui gagnent (souvent un DQS!). Le cyclisme moderne ne laisse plus autant de liberté aux équipiers qui courent soit pour une leader de CG, soit pour un sprinter. Et je suis persuadé que les oreillettes y sont en partie pour quelque chose.

Sinon, il faut de grosses sanctions (suspension longue ou amende salée) pour les coupables comme Groenewegen.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3197580
Personnellement, à froid, je n'ai pas changé d'avis sur le geste de Groenewegen. Je le trouve toujours aussi scandaleux. Je veux bien qu'on me dise qu'il ne faut pas l'accabler et qu'il doit être dévasté psychologiquement. Je suis d'accord avec cela. Mais j'ai quand même du mal à lire que c'est un geste qu'on voit quasiment sur tous les sprints. Il fait deux écarts, un premier pour fermer la porte à Jakobsen et un second pour l'envoyer dans les barrières. Autant le premier, on peut dire qu'on le voit sur tous les sprints, mais le second c'est quand même assez rare et bien heureusement.
Alors oui, avec la fatigue, l'adrénaline du sprint, le fait que tout se joue en quelques secondes hyper intenses, on peut lui trouver des circonstances atténuantes. Mais le geste reste bel et bien là. Et ce geste, c'est peut-être aussi une conséquence d'entasser les leaders dans une équipe et de ne donner que des miettes à un des meilleurs sprinteurs du monde. Il a peu d'espaces pour s'exprimer et ne doit rien lâcher.
Avatar de l’utilisateur
Par Adryy8
#3197581
blouss_ a écrit :
06 août 2020, 10:25
Personnellement, à froid, je n'ai pas changé d'avis sur le geste de Groenewegen. Je le trouve toujours aussi scandaleux. Je veux bien qu'on me dise qu'il ne faut pas l'accabler et qu'il doit être dévasté psychologiquement. Je suis d'accord avec cela. Mais j'ai quand même du mal à lire que c'est un geste qu'on voit quasiment sur tous les sprints. Il fait deux écarts, un premier pour fermer la porte à Jakobsen et un second pour l'envoyer dans les barrières. Autant le premier, on peut dire qu'on le voit sur tous les sprints, mais le second c'est quand même assez rare et bien heureusement.
Alors oui, avec la fatigue, l'adrénaline du sprint, le fait que tout se joue en quelques secondes hyper intenses, on peut lui trouver des circonstances atténuantes. Mais le geste reste bel et bien là. Et ce geste, c'est peut-être aussi une conséquence d'entasser les leaders dans une équipe et de ne donner que des miettes à un des meilleurs sprinteurs du monde. Il a peu d'espaces pour s'exprimer et ne doit rien lâcher.
Oui voilà le problème n'est pas tant l'ecart initial (enfin c'est un problème mais un qui a lieu dans tous les sprints quoi) mais le fait qu'il insiste derrière, même la fatigue il a forcément conscience de ce qu'il fait, ça aurait pu être lui, c'est ça qui me dérange le plus. Il a completement conscience du danger dans lequel il met Jacobsen (et personne ne peut dire le contraire là) et il persiste.
Avatar de l’utilisateur
Par Tosach
#3197582
blouss_ a écrit :
06 août 2020, 10:25
Personnellement, à froid, je n'ai pas changé d'avis sur le geste de Groenewegen. Je le trouve toujours aussi scandaleux. Je veux bien qu'on me dise qu'il ne faut pas l'accabler et qu'il doit être dévasté psychologiquement. Je suis d'accord avec cela. Mais j'ai quand même du mal à lire que c'est un geste qu'on voit quasiment sur tous les sprints. Il fait deux écarts, un premier pour fermer la porte à Jakobsen et un second pour l'envoyer dans les barrières. Autant le premier, on peut dire qu'on le voit sur tous les sprints, mais le second c'est quand même assez rare et bien heureusement.
Alors oui, avec la fatigue, l'adrénaline du sprint, le fait que tout se joue en quelques secondes hyper intenses, on peut lui trouver des circonstances atténuantes. Mais le geste reste bel et bien là. Et ce geste, c'est peut-être aussi une conséquence d'entasser les leaders dans une équipe et de ne donner que des miettes à un des meilleurs sprinteurs du monde. Il a peu d'espaces pour s'exprimer et ne doit rien lâcher.
Hypothèse intéressante. J'en ai une autre. Les coureurs ont peut-être aussi un stress du à la toute petite période cette saison pour s'exprimer. Seulement 3 mois pour faire des résultats, ça doit en faire cogiter certains :reflexion:
#3197587
rbl85 a écrit :
05 août 2020, 23:47

Les sprints massif ca fait parti du cyclisme.

On va pas interdire les descentes de cols parce que des coureurs y ont fait des chutes terrible.
Ben pour moi, le sprint ne devrait pas faire parti du cyclisme sur route et cela pour plusieurs raisons.

1 - Les sprinteurs sont des gars qui roulent à fond quelques kms par course ou étape et par rapport à l'effort fourni, c'est une honte qu'ils aient un palmarès 10 fois plus élevé en nombre de victoires par rapport à des immenses grimpeurs.

2 - La véritable place des sprinteurs n'est pas la route, on devrait les pousser vers la piste, c'est dans des vélodromes que se trouve leur véritable place.

3 - Cela éviterait les courses ennuyeuses car à quoi servant les étapes de plat qui font plus de 200 kms pour 3 kms de course, c'est du n'importe quoi.

Donc pour supprimer les sprinteurs du peloton, c'est très simple, on n'a qu'à faire des des tracés qui leur empêcherait de s'exprimer! Et ceci pour le plus grand bonheur des médias car les étapes de plat sont celles qui font le plus souvent des audiences ridicules.
Dernière édition par mc-enroe31 le 06 août 2020, 10:54, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3197588
Alexstru a écrit :
06 août 2020, 02:55


Cela devait finir par arriver malheureusement. Comme dans bcp de situation de la vie, on attend toujours le drame pour agir. Aujourd'hui, DG s'est rendu coupable d'un geste inadmissible. Il n'y a aucune excuse à lui trouver. C'est un pro. Même s'il va vite, même s'il est au bout de son effort, il sait très bien ce qu'il fait. Il n'a juste pas conscience que cela peut se finir si mal parce toutes les autres fois, c'est passé sans chute, avec une clavicule en moins ou juste avec des problèmes de "carrosseries". Mais même s'il est inexcusable, il ne faut pas non plus le mettre au bucher. Il doit être puni, sévèrement, mais sa pire punition sera de vivre avec ça sur la conscience. Et bien sur qu'il a le droit de remonter un jour sur son vélo pour faire son métier. Dans notre société, chacun a droit à une deuxième chance, qu'il s'agisse d'un criminel ou d'un simple coureur cycliste. Enfin, il ne faut pas rater l'occasion de tirer des leçons de cet épisode dramatique. L'UCI, les organisateurs, les équipes, les sprinteurs, tout le monde à une petite ou grande responsabilité dans ce crash. On a trop vu des comportements inadaptés dans ces sprints. Sous prétextes des enjeux, les coureurs sont rarement sanctionnés. Et quand je me souviens du débat au sujet de la justification ou pas de l'exclusion de Sagan au TDF, je me dis que nous aussi sommes parfois passé a côté de quelque chose. Mais ainsi sont les choses. On réagit avec nos tripes, nos sentiments et en fonction de nos coureurs préférés. DG doit payer, c'est clair. Mais sur le seul prétexte de la gravité des conséquences de son acte, il ne doit pas non plus payer pour tout le monde.
Je te suis sur tous les points
#3197591
J'ai pas voulu regarder la chute mais je souhaite évidemment le meilleur pour Jakobsen.

Pour parler un peu vélo, si l'étape du jour a lieu de manière normale, je me demande quelles conséquences ça peut avoir. J'ai du mal à voir tous les sprinteurs y retourner dès le lendemain, peut être qu'une échappée de baroudeurs "arrangerait" un peu tout le monde.
Par BennyFDJ
#3197593
mc-enroe31 a écrit :
06 août 2020, 10:53
rbl85 a écrit :
05 août 2020, 23:47

Les sprints massif ca fait parti du cyclisme.

On va pas interdire les descentes de cols parce que des coureurs y ont fait des chutes terrible.
Ben pour moi, le sprint ne devrait pas faire parti du cyclisme sur route et cela pour plusieurs raisons.

1 - Les sprinteurs sont des gars qui roulent à fond quelques kms par course ou étape et par rapport à l'effort fourni, c'est une honte qu'ils aient un palmarès 10 fois plus élevé en nombre de victoires par rapport à des immenses grimpeurs.

2 - La véritable place des sprinteurs n'est pas la route, on devrait les pousser vers la piste, c'est dans des vélodromes que se trouve leur véritable place.

3 - Cela éviterait les courses ennuyeuses car à quoi servant les étapes de plat qui font plus de 200 kms pour 3 kms de course, c'est du n'importe quoi.

Donc pour supprimer les sprinteurs du peloton, c'est très simple, on n'a qu'à faire des des tracés qui leur empêcherait de s'exprimer! Et ceci pour le plus grand bonheur des médias car les étapes de plat sont celles qui font le plus souvent des audiences ridicules.
Un sprinteur de piste n'a RIEN à voir avec un sprinteur de route. Tu parles de deux choses aussi opposées qu'un sprinteur de route et qu'un grimpeur ! Sur piste ce sont des sprinteurs dis "court" capable de déchirer les Démare, Groenewegen, Gaviria de façon absolu sur l'épreuve de vitesse. MAIS si tu leur rajoutes 180km avant dont 5-10km très rapide en approche ils explosent complètement !! Regardes les Viviani, Cavendish, Coquard, etc... quand ils vont sur piste, ils font les poursuites-keirin-omnium qui sont des épreuves d'endurance et non de vitesse car ils son incapable d'obtenir le moindre résultat contre les monstres comme Kenny, Baugé, etc... Et à l'inverse Theo Bos qui a fait le chemin inverse n'a obtenu que peu de résultats significatif en comparaison de la piste et ce malgré un travail immense d'adaptation j'en suis sur !

Tout ça pour dire, on s'enflamme beaucoup sur l'exercice du sprint en ce moment, et c'est légitime. Mais de là à le voir disparaître... ça me semble autant absurde que le geste de Groenewegen hier ! Le réformer ? Là d'accord !!

Imposer un difficulitée, même légère dans le final,
Plus de final tortueux,
Un nombre maximum de coureurs par équipe dans les 10 derniers km d'étapes à sprints massifs,
Un système de pénalités sur la saison qui interdit à un sprinteur de disputer certains sprints d'une épreuve, voire certaines épreuves après un nombre d'erreurs,
Des barrières dignes de ce noms imposés sur chaque courses !! (là le Tour de Pologne va manger très cher !! L'an prochain si il existe encore, ce sera en .1 ou .2...),
une élimination pure et dure dès qu'un changement de trajectoire est trop prononcé ou qu'un équipier se relève en plein milieu de l'emballage,
...

Allons-y rajoutons des propositions et soumettons-les à qui de droit !
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3197597
mc-enroe31 a écrit :
06 août 2020, 10:53
rbl85 a écrit :
05 août 2020, 23:47

Les sprints massif ca fait parti du cyclisme.

On va pas interdire les descentes de cols parce que des coureurs y ont fait des chutes terrible.
Ben pour moi, le sprint ne devrait pas faire parti du cyclisme sur route et cela pour plusieurs raisons.

1 - Les sprinteurs sont des gars qui roulent à fond quelques kms par course ou étape et par rapport à l'effort fourni, c'est une honte qu'ils aient un palmarès 10 fois plus élevé en nombre de victoires par rapport à des immenses grimpeurs.

2 - La véritable place des sprinteurs n'est pas la route, on devrait les pousser vers la piste, c'est dans des vélodromes que se trouve leur véritable place.

3 - Cela éviterait les courses ennuyeuses car à quoi servant les étapes de plat qui font plus de 200 kms pour 3 kms de course, c'est du n'importe quoi.

Donc pour supprimer les sprinteurs du peloton, c'est très simple, on n'a qu'à faire des des tracés qui leur empêcherait de s'exprimer! Et ceci pour le plus grand bonheur des médias car les étapes de plat sont celles qui font le plus souvent des audiences ridicules.
Pardon mais c'est débile comme commentaire. désolé hein mais pour répondre point par point :

1/ N'importe quoi : le propre du cyclisme comme sport, qui est apparu assez vite, c'est l'effet du peloton qui fait que ce n'est pas chacun de son côté mais en groupe que l'on court la majorité du temps parce que c'est le plus efficace et que dans ce cas celui qui tire le mieux son épingle du jeu dans cette configuration c'est celui qui est capable de vaincre l'ensemble du groupe à la fin, donc le sprinteur quand c'est cette configuration. Or la majorité des routes du monde ne sont pas des cols de montagne. Que les sprinteurs gagnent plus de course est juste NORMAL. On peut avec moins de coureurs par équipe, des parcours plus vallonnés, etc tirer un peu à la hausse ou à la baisse cette part, mais les sprinteurs remporteront la majorité des courses. Dire qu'ils ont 10 fois plus de victoires que les grimpeurs et que c'est injuste c'est absurde. Les victoires des grimpeurs sont en générales bien plus visibles et vendues, ils ont aussi certains CG pour eux, bref. CE n'est pas aux sprinteurs d'être pénalisés parce qu'ils ont la qualité la plus importante dans leur sport.

2/ Moins n'importe quoi : c'est clair que beaucoup de sprinteurs sont ou feraient des supers pistards, l'idéal et de permettre de faire les deux (comme certains l'ont fait ou le font), pas de décider que DG ou le Cav ou quoi ne doivent faire que de la piste.

3/ N'importe quoi aussi : les courses ennuyeuses ne sont aps le fait des sprinteurs, c'est absurde de les accuser. On a eu pleins de courses de côté ultrachiantes aussi.. Les LBL gagnés par Gerrans ou autre c'est un enfer à suivre. Les fusées à étage d'INEOS castrant la course c'est ultra pénible... Bref l'ennui est au coeur du cyclisme depuis toujours, personne n'a dit qu'il fallait regarder 200 bornes à la télé. Dans ce cas réduisons la durée d'un match de foot parce que c'est chiant les 0-0, réduisons les courses de F1 au départ + 5 tour, parce qu'on sait bien qu'il ne se passe rien entre les 3 premiers tours et les 3 derniers à part des ravitos, etc...

Désolé d'être brutal
#3197600
BennyFDJ a écrit :
06 août 2020, 11:07


Un sprinteur de piste n'a RIEN à voir avec un sprinteur de route. Tu parles de deux choses aussi opposées qu'un sprinteur de route et qu'un grimpeur !
.
Je n'ai jamais dit qu'il fallait que les sprinteurs sur route deviennent sprinteurs sur piste, ils se feraient explosés.

Non, les sprinteurs sur route font de la Poursuite, de l'Omnium ou de l'Américaine. Cavendish par exemple a un excellent palmarès sur piste.
#3197603
Si on veut empêcher les sprints, "suffit que" les coureurs se bougent. En Pologne, t'as Groenewegen, Jakobsen, Ackermann et Philipsen/Sarreau en gros. Je vais caricaturer un peu mais si toutes les autres équipes mettent un gars dans l'échappée, c'est moins facile à contrôler que 3/4 gars d'équipes conti. Et à part Ineos dont c'est pas vraiment le genre, les autres équipes pourraient le faire :spamafote:
#3197604
Je ne vois pas trop comment on peut supprimer les sprints!
D'accord sur tout ce que j'ai pu lire sur l'obligation d'imposer des arrivées dignes de ce nom, pour le reste, ça parait difficile de faire évoluer les règles.

Le sprint et le vélo sont indissociables, peu importe le nombre. Je garde encore en mémoire l'arrivée fantastique de Milan San Remo avec Kwiat, Sagan, Alaf, épaules contre épaules dans un sprint à 3.
Le gars qui a su travailler ces qualités de finisseurs et qui a su conserver la fraicheur qui lui permettra de remporter la course doit être valorisé!
Donc interdire les sprints : impossible! minimiser l'arrivée en gros groupe dépend de la difficulté du parcours mais on ne va pas tous les ans ignorer la normandie, les pays de la loire, le centre et l'est pour tracer un Tour en ce sens par exemple.

Après, je vous rejoins, depuis la Saeco et il Re Leone qui cumulait des victoires d'étapes sur le Tour en faisant un effort de 30", ce principe nous saoule tous, d'autant plus que plus aucun échappés n'a de possibilité d'aller au bout.
Dans l'histoire, c'est le role des équipiers dans un travail collectif qui portera son sprinteur dans les meilleures conditions pour débouler à 60/70/80 à l'heure qui peut être remis en cause. Ce sont eux qui condamnent les échappés, ce sont eux qui viennent tous frotter dans les derniers kilomètres, etc... mais comment faire en sorte que cela évolue, et finalement pourquoi faire changer une stratégie que des équipes ont suivi depuis des années?

Je pense clairement qu'on ne devrait plus voir ce genre d'arrivée en faux plat descendant, pour le reste, il n'y aura pas d'évolution
#3197606
veji2 a écrit :
06 août 2020, 11:13

Pardon mais c'est débile comme commentaire. désolé hein mais pour répondre point par point :

1/ N'importe quoi : le propre du cyclisme comme sport, qui est apparu assez vite, c'est l'effet du peloton qui fait que ce n'est pas chacun de son côté mais en groupe que l'on court la majorité du temps parce que c'est le plus efficace et que dans ce cas celui qui tire le mieux son épingle du jeu dans cette configuration c'est celui qui est capable de vaincre l'ensemble du groupe à la fin, donc le sprinteur quand c'est cette configuration. Or la majorité des routes du monde ne sont pas des cols de montagne. Que les sprinteurs gagnent plus de course est juste NORMAL. On peut avec moins de coureurs par équipe, des parcours plus vallonnés, etc tirer un peu à la hausse ou à la baisse cette part, mais les sprinteurs remporteront la majorité des courses. Dire qu'ils ont 10 fois plus de victoires que les grimpeurs et que c'est injuste c'est absurde. Les victoires des grimpeurs sont en générales bien plus visibles et vendues, ils ont aussi certains CG pour eux, bref. CE n'est pas aux sprinteurs d'être pénalisés parce qu'ils ont la qualité la plus importante dans leur sport.

2/ Moins n'importe quoi : c'est clair que beaucoup de sprinteurs sont ou feraient des supers pistards, l'idéal et de permettre de faire les deux (comme certains l'ont fait ou le font), pas de décider que DG ou le Cav ou quoi ne doivent faire que de la piste.

3/ N'importe quoi aussi : les courses ennuyeuses ne sont aps le fait des sprinteurs, c'est absurde de les accuser. On a eu pleins de courses de côté ultrachiantes aussi.. Les LBL gagnés par Gerrans ou autre c'est un enfer à suivre. Les fusées à étage d'INEOS castrant la course c'est ultra pénible... Bref l'ennui est au coeur du cyclisme depuis toujours, personne n'a dit qu'il fallait regarder 200 bornes à la télé. Dans ce cas réduisons la durée d'un match de foot parce que c'est chiant les 0-0, réduisons les courses de F1 au départ + 5 tour, parce qu'on sait bien qu'il ne se passe rien entre les 3 premiers tours et les 3 derniers à part des ravitos, etc...

Désolé d'être brutal
.
Pour le point 1. Tu dis que les victoires des grimpeurs sont mieux vendus. Alors que penses-tu des médias qui n'arrêtaient pas de nous rabâcher que le Cav allait battre le record de Merckx concernant le nombre de victoires d'étapes sur le TDF!

Aurait-il été normal qu'un sprinteur batte le record de Merckx? Surtout que le Cav aurait du être disqualifié de la plupart des TDF qu'il a fini, on sait très bien qu'il s'est fait souvent tracter par des voitures dans les étapes de montagne difficiles pour ne pas finir hors délai.

D'ailleurs à ce sujet, on sait qu'à part des coureurs au profil de Sagan, Zabel et quelques autres, la plupart des sprinteurs trichent en montagne, c'est bien la preuve qu'ils n'ont pas leur place sur certaines courses sur route.

Pour le point 3, oui il n'y a pas que les étapes ou courses pour sprinteurs qui sont chiantes mais en pourcentage, tu compares ce qui est incomparable. Personne ne force les spectateurs à regarder les étapes en entier mais elles sont diffusées en entier et sur 200 bornes de vélo, les moments ennuyeux sont largement plus longs proportionnellement par rapport à un match de foot ou à une course de F1.
Avatar de l’utilisateur
Par Steph86
#3197611
TommySheeran a écrit :
06 août 2020, 09:43
Le problème c'est qu'on à été trop clément sur certains geste (coup de casque,lancée de bidon, coup d'épaule...) car il n'y avait pas eu de graves conséquences. Mais moi je suis désolé mais comment se relevait en plein sprint et au milieu du peloton Sabatini, c'est tout autant dangereux que ce qu'a fait Groenewegen. On doit punir la faute pas la conséquence.
A chaque fois qu'il y a eu lancer de bidon ou coup de tête, il y a eu exclusion, donc on ne peut pas parler de clémence pour ces faits là. Renshaw ou Moncassin il y a plus longtemps peuvent en témoigner. :wink: Concernant les sprints, je ne fais que répéter une lapalissade mais c'est un exercice qui est en soi extrêmement périlleux, d'où le fait que j'ai dit hier qu'il fallait être un peu "fêlé" ou si vous préférez "kamikaze" pour être sprinter.
Je redis que ce qu'a fait hier DG est extrêmement grave à cause des conséquences pour au moins 2 personnes mais pas plus dangereux que le coup de coude de Sagan sur le Cav en 2017. Pour autant, personne ne pense sérieusement que Sagan est un sale type qui mérite d'aller en taule...
Ressortir une vidéo où DG tasse Naesen ne fait pas de lui spécialement un danger public ou alors quasiment tous les sprinters sont des dangers publics. Certains ont la mémoire courte mais Cavendish, Bouhanni ou Bonifazio pour ne citer qu'eux n'ont pas spécialement bonne réputation. Dans un passé récent, Ferrari, Renshaw ou Farrar voire même Romain Feillu au début de sa carrière passaient pour des dangereux cow-boys. Et que dire de "l'express de Tachkent" qui n'a jamais su tenir sa ligne pendant les sprints et zigzaguait à qui mieux mieux sur la route. D'ailleurs Abdou disait que pour gagner, il fallait prendre tous les risques !
#3197615
Steph86 a écrit :
06 août 2020, 11:41
mais pas plus dangereux que le coup de coude de Sagan sur le Cav en 2017. Pour autant, personne ne pense sérieusement que Sagan est un sale type qui mérite d'aller en taule...
.
Mais Sagan a t'il donné un coup de coude?

Car je suis resté sur la version qu'il sort son coude en reprenant son équilibre après que Cavendish l'ai touché à l'arrière?

A t'on donc eu le fin mot de cette histoire?

Il me semble que de nombreuses voix se sont élevées pour dire qu'il ne méritait pas cette exclusion.
Par papou06
#3197616
mc-enroe31 a écrit :
06 août 2020, 11:33
veji2 a écrit :
06 août 2020, 11:13

Pardon mais c'est débile comme commentaire. désolé hein mais pour répondre point par point :

1/ N'importe quoi : le propre du cyclisme comme sport, qui est apparu assez vite, c'est l'effet du peloton qui fait que ce n'est pas chacun de son côté mais en groupe que l'on court la majorité du temps parce que c'est le plus efficace et que dans ce cas celui qui tire le mieux son épingle du jeu dans cette configuration c'est celui qui est capable de vaincre l'ensemble du groupe à la fin, donc le sprinteur quand c'est cette configuration. Or la majorité des routes du monde ne sont pas des cols de montagne. Que les sprinteurs gagnent plus de course est juste NORMAL. On peut avec moins de coureurs par équipe, des parcours plus vallonnés, etc tirer un peu à la hausse ou à la baisse cette part, mais les sprinteurs remporteront la majorité des courses. Dire qu'ils ont 10 fois plus de victoires que les grimpeurs et que c'est injuste c'est absurde. Les victoires des grimpeurs sont en générales bien plus visibles et vendues, ils ont aussi certains CG pour eux, bref. CE n'est pas aux sprinteurs d'être pénalisés parce qu'ils ont la qualité la plus importante dans leur sport.

2/ Moins n'importe quoi : c'est clair que beaucoup de sprinteurs sont ou feraient des supers pistards, l'idéal et de permettre de faire les deux (comme certains l'ont fait ou le font), pas de décider que DG ou le Cav ou quoi ne doivent faire que de la piste.

3/ N'importe quoi aussi : les courses ennuyeuses ne sont aps le fait des sprinteurs, c'est absurde de les accuser. On a eu pleins de courses de côté ultrachiantes aussi.. Les LBL gagnés par Gerrans ou autre c'est un enfer à suivre. Les fusées à étage d'INEOS castrant la course c'est ultra pénible... Bref l'ennui est au coeur du cyclisme depuis toujours, personne n'a dit qu'il fallait regarder 200 bornes à la télé. Dans ce cas réduisons la durée d'un match de foot parce que c'est chiant les 0-0, réduisons les courses de F1 au départ + 5 tour, parce qu'on sait bien qu'il ne se passe rien entre les 3 premiers tours et les 3 derniers à part des ravitos, etc...

Désolé d'être brutal
.
Pour le point 1. Tu dis que les victoires des grimpeurs sont mieux vendus. Alors que penses-tu des médias qui n'arrêtaient pas de nous rabâcher que le Cav allait battre le record de Merckx concernant le nombre de victoires d'étapes sur le TDF!

Aurait-il été normal qu'un sprinteur batte le record de Merckx? Surtout que le Cav aurait du être disqualifié de la plupart des TDF qu'il a fini, on sait très bien qu'il s'est fait souvent tracter par des voitures dans les étapes de montagne difficiles pour ne pas finir hors délai.

D'ailleurs à ce sujet, on sait qu'à part des coureurs au profil de Sagan, Zabel et quelques autres, la plupart des sprinteurs trichent en montagne, c'est bien la preuve qu'ils n'ont pas leur place sur certaines courses sur route.

Pour le point 3, oui il n'y a pas que les étapes ou courses pour sprinteurs qui sont chiantes mais en pourcentage, tu compares ce qui est incomparable. Personne ne force les spectateurs à regarder les étapes en entier mais elles sont diffusées en entier et sur 200 bornes de vélo, les moments ennuyeux sont largement plus longs proportionnellement par rapport à un match de foot ou à une course de F1.
Il aurait battu le record de Merckx, et alors ? La belle affaire...
Quand on parle des plus grands coureurs de l'histoire, il ne viendrait jamais à l'idée de citer un sprinteur. Considérer que le nombre de victoires d'étapes est le critère déterminant, c'est avoir une méconnaissance totale du cyclisme. Les étapes portent d'ailleurs bien leur nom, elles ne sont qu'une dimension parcellaire vers le but ultime, qui est de gagner la course dans sa globalité.
Cipollini a battu le record de Binda sur le Giro, pourtant tu auras du mal à trouver quelqu'un connaissant le cyclisme considérer que Cipo est un plus grand coureur que Binda.

C'est un faux débat, qui n'existe d'ailleurs nulle part ailleurs que dans ton esprit j'ai l'impression.
Avatar de l’utilisateur
Par gradouble
#3197618
manu74annecy a écrit :
06 août 2020, 11:29

Donc interdire les sprints : impossible! minimiser l'arrivée en gros groupe dépend de la difficulté du parcours mais on ne va pas tous les ans ignorer la normandie, les pays de la loire, le centre et l'est pour tracer un Tour en ce sens par exemple.
Dans toutes les régions et tous les abords des villes, on peut trouver des difficultés pour durcir la fin d'un parcours. Il y a toujours une ou deux côtes qui "traînent" dans le coin.
Et des faux-plats montants pour les arrivées, je pense que ça n'est pas difficile à trouver.
Une chute à 45 km/h fera toujours bien moins de dégâts qu'une chute à 70 ou 80 km/h; surtout si quelques'uns de ces fous de sprinters ont sauté avant.

Peut-être qu'il faudrait plus favoriser les sprinters endurant passant bien les bosses que les fous de vitesse.
Ainsi le profil à la Kittel-Cavendish-Groenewegen tendrait à disparaître au fur et à mesure, pour voie l'émergence de coureurs moins rapides et plus complets (style Matthews, WVA, MVDP, etc...); et surtout ayant encore accés à quelques neurones lors d'un emballage final.
  • 1
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 33

Si ils arrivent les deux ensemble, ça risqu[…]

Je sais plus où donner de la tête e[…]

Movistar Team 2020

Une catastrophe les Movistar dans les é[…]

Athlétimse

Théoriquement, il doit se faire tordre...[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site