Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 48 sur 55
  • 1
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
  • 55
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3194000
Orodreth a écrit :
30 juil. 2020, 19:37
C'est ce que je craignais et le suspens semble déjà terminé. Ayuso s'impose lors de la première étape. Il a attaqué dans l'ascension finale suivi par deux coureurs de l'UC Monaco : Nicolas Vinokourov et le Français Pablo Sanchez ainsi que par Pablo Carrascosa qui a disparu ensuite. Ayuso, Vinokourov et Sanchez ont mis le peloton à 2'. Ayuso s'impose sans trop de surprise dans ce sprint à 3.
Est-ce qu'Ayuso va remporter les 4 étapes ? Franchement c'est possible. Je ne vois pas Sanchez et Nicolas Vinokourov le battre et derrière personne n'est capable de renverser la situation sauf chute d'Ayuso.
Dommage pour Carrascosa... il a essayé de suivre
Ayuso c’est du très costaud
Allez il ne fera que 3/4. Une échappée ira au bout
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3194126
Bon un peloton a bien terminé à 2' mais le groupe des poursuivants est à 0'25" finalement. Dans l'ordre : Axier Casado, Sergio Gutiérrez (connaissais pas), Alexandre Vinokourov, Jorge Gutiérrez, Daniel Criado (je ne connaissais pas non plus), Iván Romeo, Arnau Gilabert, Antonio González, Guillem Fuentes (3ème que je ne connaissais pas), Ivan Bonilla et enfin Pablo Carrascosa.
Enekoitz Azparren termine assez loin mais il avait déjà attaqué avant l'ascension finale.

Sergio Gutiérrez, Daniel Criado et Guillem Fuentes sont des 2002. Criado a finalement fait de bons résultats sur les premières manches de la Coupe d'Espagne. Fuentes avait une plutôt bonne Vuelta al Besaya 2019 pour un J1. Bon, il avait abandonné lors de la dernière étape.
Si je ne me trompe, la MMR Academy place Gutiérrez, Romeo et Bonilla dans le deuxième groupe.

Comme 2003 : Casado, Romeo, González et Bonilla. Bonilla est un ancien champion d'Espagne (en 2017 dans la catégorie des -15 ans). Iván Romeo était un excellent cadet. Il a notamment couru les J.O de la jeunesse avec l'Espagne. Casado j'en ai déjà parlé. Idem pour González.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195135
J'essaye de faire le bilan de toutes les courses demain soir. Un petit avant goût : Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Lukas Nerurkar - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso - Juan Ayuso

Vous avez vu que j'ai placé un autre coureur au milieu d'Ayuso ? Suspens. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195294
Alerte noire : Arnau Gilabert fait coup double sur la dernière étape. Etape + général alors qu'il avait 2'36" de retard sur Ayuso au départ de la dernière étape.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3195301
Orodreth a écrit :
02 août 2020, 14:05
Alerte noire : Arnau Gilabert fait coup double sur la dernière étape. Etape + général alors qu'il avait 2'36" de retard sur Ayuso au départ de la dernière étape.
:ouch:

¿ Qué paso ?
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195311
AlbatorConterdo a écrit :
02 août 2020, 14:12
Orodreth a écrit :
02 août 2020, 14:05
Alerte noire : Arnau Gilabert fait coup double sur la dernière étape. Etape + général alors qu'il avait 2'36" de retard sur Ayuso au départ de la dernière étape.
:ouch:

¿ Qué paso ?
C'était donc l'étape reine. Les Kometa n'ont fait qu'attaquer. Un groupe s'est formé assez tôt avec Ayuso qui était déjà très loin. Avec 2/3 autres coureurs qui ont été lâchés ensuite, Gilabert est parti dans le final, pour le général, avec Enekoitz Azparren, pour l'étape. Au final ils ont fait un gros écart (+ 3'40 sur le premier "peloton") et Gilabert a fait le sprint a Azparren sans le vouloir et remporte étape et général. :genance: Première fois que je vois un coureur s'excuser d'avoir gagné.
Faut dire que la Bathco est toujours une bonne équipe car elle recrute des SudAm'. Mais cette année, il n'y a personne avec un bon niveau pour aider Ayuso. Pour une fois, il n'a pu tout faire tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195314
Bilan ce soir mais Jorge Gutierrez et Pablo Carrascosa se font sortir du top 10 aussi. Tout comme Vinokourov. Je pense qu'il y a eu un enterrement de grande classe des meilleurs coureurs.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195436
L'explication de ce chamboulement : Ayuso a eu plusieurs problèmes mécaniques en début d'étape. Apparemment sa voiture n'a pas pu le dépanner et il a dû rouler sur un vélo d'une autre équipe. Ils ont décidé de tous l'attaquer à cet instant. Il a réussi à revenir sur certains coureurs mais personne ne voulait rouler pour lui ensuite.
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3195524
Bilan de la Vuelta al Besaya. Je remets ce que j'avais mis pour la 1ère étape.
Orodreth a écrit :
30 juil. 2020, 19:37
C'est ce que je craignais et le suspens semble déjà terminé. Ayuso s'impose lors de la première étape. Il a attaqué dans l'ascension finale suivi par deux coureurs de l'UC Monaco : Nicolas Vinokourov et le Français Pablo Sanchez ainsi que par Pablo Carrascosa qui a disparu ensuite. Ayuso s'impose sans trop de surprise dans ce sprint à 3.
Est-ce qu'Ayuso va remporter les 4 étapes ? Franchement c'est possible. Je ne vois pas Sanchez et Nicolas Vinokourov le battre et derrière personne n'est capable de renverser la situation sauf chute d'Ayuso.
Orodreth a écrit :
31 juil. 2020, 07:47
Bon un peloton a bien terminé à 2' mais le groupe des poursuivants est à 0'25" finalement. Dans l'ordre : Axier Casado, Sergio Gutiérrez (connaissais pas), Alexandre Vinokourov, Jorge Gutiérrez, Daniel Criado (je ne connaissais pas non plus), Iván Romeo, Arnau Gilabert, Antonio González, Guillem Fuentes (3ème que je ne connaissais pas), Ivan Bonilla et enfin Pablo Carrascosa.
Enekoitz Azparren termine assez loin mais il avait déjà attaqué avant l'ascension finale.

Sergio Gutiérrez, Daniel Criado et Guillem Fuentes sont des 2002. Criado a finalement fait de bons résultats sur les premières manches de la Coupe d'Espagne. Fuentes avait une plutôt bonne Vuelta al Besaya 2019 pour un J1. Bon, il avait abandonné lors de la dernière étape.
Si je ne me trompe, la MMR Academy place Gutiérrez, Romeo et Bonilla dans le deuxième groupe.
Comme 2003 : Casado, Romeo, González et Bonilla. Bonilla est un ancien champion d'Espagne (en 2017 dans la catégorie des -15 ans). Iván Romeo était un excellent cadet. Il a notamment couru les J.O de la jeunesse avec l'Espagne. Casado j'en ai déjà parlé. Idem pour González.

Le cronoescalada (2ème étape) a été largement dominé par Juan Ayuso. Sur 4km à 6,4% de moyenne, il met Jorge Gutiérrez à + 0'26", Pablo Carrascosa à 0'33", Nicolas Vinokourov à 0'34" et José Luis Medina à 0'37". Autour de la minute, on retrouve Enekoitz Azparren, Ivan Romeo, Pablo Sanchez, Arnau Gilabert, Alexandre Vinokourov, Pablo Sanchez, Antonio Nieto.

La 3ème étape a donc de nouveau été remportée par Juan Ayuso. Il est sorti à plus de 40km de l'arrivée dans les pentes de l'Alto de Ubiarco. Seul Jorge Gutiérrez a pu répondre à ses attaques. Ils sont donc parti ensemble mais derrière Antonio Nieto, coéquipier de Gutiérrez a réussi à revenir sur eux. Sprint en côte. Ayuso qui est un coureur très rapide au sprint s'impose devant Gutiérrez et Nieto. Le premier groupe de poursuivants arrivent à 0'50" réglé par le britannique Luca Towers. Dans ce groupe de 14 coureurs, on retrouve la plupart que j'ai déjà cité auparavant, sauf Arnau Gilabert qui termine à 1'10".

Et donc dernière étape. L'étape reine. Normalement une formalité pour Ayuso. Et bien, pas vraiment. Il perd tout sur cette étape mais ce n'est pas le seul. 17 coureurs partent dès le début de la course avec plusieurs Kometa dont Arnau Gilabert. Enekoitz Azparren est aussi présent. Premier problème mécanique pour Ayuso. Quasiment 5' de retard pour lui au pied de l'Alto Brenes à 40 bornes de l'arrivée. Devant ça repart avec Alejandro Luna et Arnau Gilabert (Kometa), Enekoitz Azparren (Banco Santander) et Daniel Cavia (Atra Sport). Gilabert et Azparren les plus forts dans la dernière difficulté. Gilabert s'impose au sprint, et donc au GC, sans vouloir vraiment remporter l'étape. Il avait dit à Azparren qu'il lui laissait l'étape. Au final, il explique qu'il n'avait pas les bons écarts avec Ayuso et qu'il pensait que ce dernier allait s'imposer au général. Bon ça gueule sur twitter par rapport à ce qu'il a fait. Le mal est fait. :elephant: Cavia est 3ème de l'étape à une minute. Sergio Gutiérrez (MMR Academy) 4ème à 2'20", José Luis Medina (Kometa) 5ème à 2'29", Luca Towers 6ème à 2'32". Le groupe Ayuso arrive à 3'38". Il est réglé par Antonio Nieto. Beaucoup de dégâts : Pablo Sanchez perd 4'05", Ivan Romeo 4'26", Antonio González 5'46", Alexandre et Nicolas Vinokourov, Pablo Carrascosa 5'58" mais surtout Jorge Gutiérrez qui arrive avec Axier Casado à 8'20".
Forcément, gros changement au général. Voici le top 10 :

1. Arnau Gilabert (Kometa) 7h 26´20″
2. Juan Ayuso (Bathco) + 1´02″
3. Sergio Gutiérrez (MMR) +2’26″
4. Jose Luis Medina (Kometa) +3´11″
5. Pablo Sanchez (Monaco) + 3´28″
6. Daniel Criado (Salchi) + 3´50"
7. Daniel Cavia (Atra Sports) + 3´50"
8. Iván Romeo (MMR) + 4´00"
9. Enekoitz Azparren (Banco Santander) + 4´10"
10. Antonio Nieto (OID) + 4´24"

La Kometa remporte aussi le classement de la montagne avec Gilabert, les Metas Volantes avec Bennassar et le classement par équipes. Elle est loin du niveau qu'elle avait les deux dernières saisons mais collectivement on ne peut pas trop faire mieux en Espagne. Seule OID avec Gutiérrez, Carrascosa et Nieto peut faire le poids. Pablo Sanchez est le meilleur jeune. Sergio Gutiérrez meilleur local. Iván Romeo meilleur jeune de la course.
Arnau Gilabert était un bon équipier pour les Rodriguez, Garcia, Serrano et Tercero l'année dernière. Bon début de saison sur la Coupe d'Espagne mais il reste un vainqueur surprise. Antonio González et José Luis Medina vraiment pas mal aussi. González était un des meilleurs grimpeurs espagnols chez les cadets en 2019.

Bon tout ça confirme ce que je pensais. Ayuso est bien seul dans son équipe. Il perd dans des circonstances particulières mais avec d'excellents équipiers à ses côtés, tout aurait changé. J'ai déjà ce que j'avais à dire sur les Kometa. Même si on les a perdu sur la dernière étape, Jorge Gutiérrez et Pablo Carrascosa restent les meilleurs grimpeurs derrière Ayuso. Bon je ne prends pas en compte Igor Arrieta. On va les retrouver dans les meilleurs équipes espagnoles l'année prochaine. En montagne, je pense sincèrement qu'il est du niveau d'Ayuso. Antonio Nieto est une bonne surprise aussi. OID a vraiment une belle équipe cette année. Belle course d'Enekoitz Azparren même s'il a attaqué un peu n'importe comment sur la 1ère et 3ème étape. Lui aussi était bien seul, tous ses équipiers ont abandonné. Il est temps de retrouver son équipe de base, la AMPO. On le retrouvera sans doute dans la réserve d'Euskaltel en 2021. Iván Romeo confirme ce que j'avais vu chez les cadets. Solide coureur. Il sera à surveiller sur l'édition 2021 même si j'attends aussi de voir les Antonio González, Ruben Sánchez, Marc Terrasa et autre Jaime Guardeño. On m'avait dit que Pablo Sanchez était un puncheur, c'est confirmé. Un peu en retrait après la 1ère étape. Je m'attendais à ce que les Vinokourov soient les seuls à pouvoir rivaliser avec Ayuso après la 1ère étape, finalement ils sont un peu passés à la trappe.

Quelques photos :






Le podium pour voir la tête d'Ayuso. :elephant:


~~~~
Maintenant on passe au Pays basque avec le Critérium Júnior Ermitagaña où tous les Basques (sauf Azparren) étaient présents. 4 courses au total.

1. Trofeo Muskilda : 81km. Course vallonnée avec pour montée décisive l'Alto de las Coronas de 7,8 km à 4,4%. Ça part toujours dans tous les sens chez les juniors donc il y a plusieurs attaques tout au long de la course. Dans Coronas, des coureurs comme Aimar Erostarbe, Igor Arrieta, Juan Marín ont attaqué. Aucun n'a réussi à faire la différence. Sprint en petit comité au final et c'est Unai Aznar (Quesos Albeniz) qui s'impose devant Aimar Erostarbe (Ulma) et la nouvelle recrue de la Fundación Lintxu, le Britannique Lukas Nerurkar.



2. Trofeo Lacturale : 89km. Final assez compliqué avec Alto de Zuarrarrate (7,7 km à 4,7%) et l'arrivée au sommet de Goldaraz (3km à + 8% de moyenne). Igor Arrieta (Sakana Aralar) s'impose très facilement en mettant + 1'20" à Lukas Nerurkar et Juan Marín (Giménez Ganga). Dans le top 10 on retrouve Jaime Romero, Hugo Aznar, Unai Aznar, David Peñaranda, Aimar Erostarbe, Beñat Carbayeda et Haimar Etxeberria.



3. Trofeo Ayuntamiento Aranguren : 76km. Une petite côte (3% de moyenne...) à répéter trois fois mais on peut dire que c'était une course relativement assez plate. Ce sont surtout les conditions météorologiques et les chutes qui ont fait la course. Plusieurs chutes dans le final (dont Arrieta) et sprint entre 7 coureurs qui ont été épargnés par les incidents. Haimar Etxeberria (Buruntzazpi) bien lancé par Beñat Carbayeda s'impose donc. Lukas Nerurkar encore 2ème. Juan Marín est 3ème. Gorka Ortega (Teika) est 5ème, Aimar Erostarbe qui passe son temps à attaquer est 6ème et donc Carbayeda 7ème. Aucune casse pour Arrieta.



4. Aite Kutz Saria (Championnat de Biscaye) : 98km. Course très vallonnée avec de nombreuses petites côtes avec du %. Il est passé proche de la gagne les jours précédents, c'est fait pour Lukas Nerurkar qui bat au sprint Álvaro Torrella (Teika). Les deux ont réussi à faire la différence dans le final. Kimetz Etxabe ( Víveros San Antón) est 3ème. Le champion de Biscaye est le CXman Aiztol Sasieta (Ekin S.Coop-S.C.) qui termine 4ème. Il avait terminé 2ème des championnat d'Espagne de CX en début d'année. Arrieta avait remporté l'épreuve.



Pour le classement du challenge, je n'ai pas trouvé de confirmation. Normalement c'est Nerurkar mais je ne suis pas certain. Enfin bref, c'est pas bien grave. Très bon ce Lukas Nerurkar, je pense que c'est la première fois qu'il court en Espagne. Il est de 2002. La Fundación Lintxu arrive toujours à recruter de bons étrangers.


--> Les résumés en vidéo à retrouver ici : https://www.youtube.com/c/TXIRRINDULARIAKcom/videos

~~~~
Pour finir, chez les amateurs il y avait une nouvelle course en Galice : la Xacobeo 2021 avec un dénivelé assez important. Un petit peloton (20 coureurs) s'est joué la gagne et le futur professionnel (?) Felipe Orts (GSport) s'impose au sprint devant Marcos Jurado (Super Froiz) et Thomas Armstrong (Telco’m). Mauricio Moreira était présent et il rentre dans le top 10.
L'arrivée et la moto. :sarcastic:

Bon, je crois avoir fait mon boulot.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3195707
Ça s’est bien pourri la gueule sur Twitter mdr.
Hormis le championnat d’Espagne Arrieta et Ayuso vont s’affronter quelque part ?
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3203874
Toujours vivant. Pas mal de courses ces derniers jours : Coupe d'Espagne / courses basques chez les juniors dont le championnat du Pays basque, course U23 au Pays basque demain etc... J'essaye de faire un résumé dans la semaine qui arrive.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3204471
Orodreth a écrit :
15 août 2020, 20:59
Toujours vivant. Pas mal de courses ces derniers jours : Coupe d'Espagne / courses basques chez les juniors dont le championnat du Pays basque, course U23 au Pays basque demain etc... J'essaye de faire un résumé dans la semaine qui arrive.
:super:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3205498
U23/elite

- Fin juillet, Joan Martí Bennassar (Kometa) est logiquement devenu champion du CLM des Baléares. Il sera un des 2/3 favoris au titre de champion d'Espagne du CLM U23. La course en ligne a été remporté en solitaire par Pau Llaneras (Caja Rural).

- Fran García Rus (Aluminios) s'est facilement imposé au sprint lors du Circuito de Cartagena. Il devance Alejandro Gómiz (Caja Rural). Felipe Orts termine 4ème.

- Retour de la Coupe d'Espagne avec le Memorial Ángel Lozano de Valladolid. On s'était arrêté avec Jordi López qui était leader. Pas de longues montées mais une succession de petites côtes. Profil vallonné comme souvent sur la Coupe d'Espagne. Jordi López, malade, abandonne rapidement et laisse filer son maillot de leader. À 70 bornes de l'arrivée, Mauricio Moreira attaque et il est suivi par une petite dizaine de coureurs dont Vicente Hernáiz , Raúl García, Jokin Murguialday, Felipe Orts et Abel Balderstone (Valverde Team). Ca se regroupe puis on a encore plusieurs attaques avec Josu Etxeberria, Arturo Grávalos et Iñigo González. Dans les derniers kms, le groupe qui va se jouer la gagne semble partir avec Raúl García (Lizarte), Miguel Ángel Ballesteros (Caja Rural), Edwin Torres (Rías Baixas), Eduardo Pérez-Landaluce (Kometa), Carlos Gutiérrez (Aluminios Cortizo) et Reuben Thompson (Telco’m). Alors que Raúl García semble pouvoir s'imposer au sprint, un petit groupe de 15 coureurs revient et c'est le sprinteur de la Kometa David Martín qui s'impose en dépassant García sur la ligne. Vicente Hernáiz vient faire 3. Pas mal de surprises dans le groupe de 21. On retrouve des coureurs qu'on a pas l'habitude de voir sur la Coupe d'Espagne.
C'est David Martín qui est le nouveau leader de la Coupe d'Espagne devant Vicente Hernáiz. Hernáiz gros favori pour moi désormais.

Balderstone très bon encore une fois. On verra s'il est recruté par une des grosses formations amateurs.

Image


Juniors

- Jaume Vicenç champion des Baléares du CLM. Marc Dols remporte quant à lui le titre sur la course en ligne. Il a réussi à devancer Francesc Bennassar.

- Challenge Junior Vuelta a las Comarcas Región de Murcia : La première étape servait de championnat de Murcie. C'est l'Argentin de la Valverde Team, Francisco Chipolini qui s'est imposé sur la première étape dans un sprint à trois face à Gorka Ortega et Mikel Castellá. Le coéquipier de Chipolini, Sergio Geerlings, est champion de Murcie. Rubén Sánchez remporte la 2ème étape au sprint (course sur le circuit de Cartagène). Énorme sprint de sa part, il met plusieurs mètres au peloton. Je me répète mais c'est forcément un nom à surveiller pour le futur. Il devance les deux coureurs de la Manuela Fundación, Iker Bonillo et Gerard Montoro. Bonillo et Montoro étaient d'excellents cadets. Deux coureurs venant de la piste. Je garde un œil surtout sur Bonillo. Le général est remporté par Gorka Ortega.

- En Cantabrie petite course sympathique des MMR Academy qui font le triplé sur le Gran Premio El Cristo 50 Aniversario. Enchaînement de 2 côtes assez raides à monter plusieurs fois. Iván Romeo s'impose donc devant Diego Herrán et Iván Manuel Bonilla qui sont allés régler un petit groupe derrière lui.

- Première victoire chez les juniors pour le poids plume Jaume Guardeño sur le Trofeu Primavera Olot (je crois que c'est la Volta a Girona). Le final était composé de deux ascensions irrégulières. L'Alto del Mata Ca (2,4 à 5,5%) et l'Alto de Santa Margarita (6km à 4,5%). J'ai l'impression que ça continuait un peu à monter jusqu'à l'arrivée. Il est parti d'assez loin pour s'imposer en solitaire devant David Peñaranda. Bon la concurrence n'est pas fou mais Peñaranda avait fait quelques belles courses au Pays basque ces dernières semaines.

- La montée vers Urkiola faisait office de championnat de Biscaye du CLM. Bon 11km dont un peu plus de 4 en montée mais c'était le versant le plus roulant vers le sanctuaire. Xabier Aransolo s'impose devant Sergio Diego et Eneko Beldialauneta. Je n'en connais absolument aucun des trois.

- Encore le Pays basque avec une bien meilleure startlist. La Zumaiako Saria version junior a été remportée par Unai Aznar qui s'impose en battant au sprint Aimar Erostarbe. Le coéquipier d'Erostarbe, Danel Casais termine 3ème.

- Igor Arrieta écrase le championnat du Pays basque. Final difficile avec trois bonnes côtes dont l'Alto del Pueblo de Mendexa (2,3km à 8%). Sur un terrain comme ça, il semble imbattable. Aimar Erostarbe fut le seul à pouvoir le suivre lors de son attaque mais il a craqué dans le final. Quasiment tous les meilleurs juniors Basques sont dans le top 10. Unai Aznar termine 2° à 1'07". Suivent Haimar Etxeberria, Eder Camino, Kimetz Etxabe, Hugo Aznar, Aimar Erostarbe et Beñat Carbayeda. Enekoitz Azparren est 11°, Jaime Romero 13°, Asier Pozo 14° mais déjà à 3'. Juan José Oroz était présent sur la course.

- Et enfin encore une course au Pays basque, en Navarre, avec le Circuito Villatuerta. Danel Casais s'impose en solitaire. Il est sorti à 20 bornes de l'arrivée dans la principale difficulté de la journée. Un Aznar termine 2ème mais cette fois-ci c'est le grand frère, Hugo. Aitor Alberdi termine 3ème. Les Arrieta, Erostarbe, Unai Aznar etc terminent un peu plus loin dans le peloton principal. Assez étonnante la perf' de Casais qui a terminé quasiment dernier du championnat du Pays basque. Ou alors c'est l'inverse. Il a peut-être eu un soucis lors de la course.

Les championnats d'Espagne chez les juniors sont début septembre à Majorque. Voilà, avec ces résultats, je voulais faire une petite revue des coureurs qui semblent en forme.
On note aussi qu'il y a beaucoup de courses juniors au Pays basque alors que c'est tout l'inverse chez les espoirs. J'ai du mal à comprendre. L'organisation est plus "lourde" pour les espoirs ? :reflexion:

Je ferai une petite preview des championnats d'Espagne U23 et le live en direct. :genance:
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3206484
La pré-sélection espagnole chez les juniors pour les championnats d'Europe :

- Igor Arrieta (Sakana Group-Aralar)
- Juan Ayuso (Bathco)
- Enekoitz Azparren (AMPO)
- Pablo Carrascosa, Jorge Gutiérrez et Antonio Nieto (OID / Ciudad de Talavera)
- Aimar Erostarbe (Ulma)
- Arnau Gilabert et José Luis Medina (Kometa)
- Juan Marín (Giménez Ganga)

Difficile de faire mieux même si on aurait pu ajouter quelques J1.
Et pour le contre-la-montre : Arrieta, Ayuso, Gutiérrez et Marín.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3206566
Orodreth a écrit :
19 août 2020, 13:50
La pré-sélection espagnole chez les juniors pour les championnats d'Europe :

- Igor Arrieta (Sakana Group-Aralar)
- Juan Ayuso (Bathco)
- Enekoitz Azparren (AMPO)
- Pablo Carrascosa, Jorge Gutiérrez et Antonio Nieto (OID / Ciudad de Talavera)
- Aimar Erostarbe (Ulma)
- Arnau Gilabert et José Luis Medina (Kometa)
- Juan Marín (Giménez Ganga)

Difficile de faire mieux même si on aurait pu ajouter quelques J1.
Et pour le contre-la-montre : Arrieta, Ayuso, Gutiérrez et Marín.
Joli sélection
Avatar de l’utilisateur
Par Orodreth
#3207023
La sélection espoirs pour les championnats d'Europe :

- Carlos Rodríguez (Ineos)
- Oier Lazkano (Caja Rural)
- Roger Adrià (Kern Pharma)
- Raúl García (Lizarte)
- Jon Barrenetxea (Baqué BH)
- David Martín (Kometa U23)

Sélection assez logique même si on a toujours des coureurs professionnels dans la sélection espoir. Elle peut aller chercher un excellent résultat avec les 3 professionnels. García je le sens bien aussi. Je pense qu'il a un bon niveau face aux meilleurs espoirs. Barrenetxea est aussi excellent. Martín peut-être celui qui est en dessous des autres.

~~~


C'est le profil (assez moche, je le conçois) du CLM des championnats d'Espagne U23. Environ 26km. Première partie assez favorable pour un gros rouleur. Le final est en montée, vers La Iruela. Je crois que c'est là que Chaves s'est imposé sur la 5e étape de la Vuelta 2015.
Le niveau du CLM n'est pas fou en Espagne donc la startlist n'est pas terrible. 3 gros favoris se détachent. Le champion d'Espagne du CLM espoirs en 2019, Xabier Mikel Azparren (Euskadi), le très complet Raúl García (Madrid) qui court cette distance pour la première fois de sa carrière. Enfin Joan Martí Bennassar (Baléares) qui a déjà terminé deux fois 3e de l'épreuve. En 2018 et 2019. Derrière eux, on retrouve un ancien champion d'Espagne du clm, chez les juniors, Guillermo García (Galice). García a fait un stage avec Burgos BH à l'inter saison. Il ne confirme pas depuis son titre en 2017. Il y a aussi Arturo Gravalos (La Rioja). À voir si des coureurs vont s'inscrire au tout dernier moment. Je pense à Pau Miquel (Catalogne) qui peut très bien jouer une médaille.


Image

Enlever la première partie qui n'est pas en circuit, rajoutez un tour de circuit et c'est le parcours des espoirs. La première partie de l'ascension est roulante (plus des gros faux plats qu'autre chose) mais les 3/4 derniers kms montent pas mal. On atteint pas des pourcentages énormes mais on est sur du 6% voir 7% à certains endroits je pense. Profil assez désertique. La chaleur sera présente.



Impossible de vraiment dégager un favori sur les championnats d'Espagne. Un coup peut partir avec les grosses communauté autonomes qui sont représentées et ça fait rideau derrière. Même si ces dernières années on a d'excellents coureurs qui sont imposés, c'est souvent la roulotte russe sur cette course. Bon, là en l’occurrence c'est assez difficile pour qu'on avoir un gars costaud s'imposer.

3 grosses sélections se dégagent. Euskadi c'est du lourd avec notamment Azparren, Barrenetxea, Murguialday, Joseba López, González et Berasategi. La Catalogne avec évidemment Jordi López, Álex Martín, mais qui reprend la compétition je crois, Abel Balderstone, Alex Ruiz, Alex Jaime et Raul Rota. Mais pour les trois derniers, ce sont plus des sprinteurs. Madrid avec les frères García, Pablo García, Javier Serrano et Alberto Serrano. L'Andalousie est pas mal non plus avec Claudio Clavijo, Adrian Cobos, David Martín, Mario Vilches et Sergio Jimenez.
Pour le reste. Les deux Etxeberria (Josu et Asier) pour la Navarre. Cobo pour la Cantabrie. Gravalos pour La Rioja. Perez-Landaluce et Sinuhé Fernandez pour les Asturies. Barros pour la Galice. Le CXman Feijoo est aussi présent pour cette région. Eugenio Sanchez pour la Communauté valencienne. Fernando Tercero pour Castille-la-Manche. Vicente Hernaiz pour Castille-La-Manche. Raul Lopez pour l'Aragon. Benassar pour les Baléares. À noter la présence d'un coureur étranger, c'est le vénézuélien Ricardo Zurita mais qui court pour les Canaries. Cas un peu spécial je pense. La sélection de Melilla devait être présente mais finalement elle n'a pas pu faire le déplacement.
  • 1
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50
  • 55

Gradouble si ti veux je peux aider avec Ivan Quara[…]

Cyclisme à la télévision 2020

Le Giro ne sera plus sur lequipe 21 ?! :paf-mur: […]

Bilans 2020, 1ère saison en Pro Conti r&e[…]

top 10 mondial 2020

Très cohérent, assez d'accord, j'ava[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site