Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 17 sur 45
  • 1
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 45
#3148240
On3 a écrit :
08 avr. 2020, 18:15
J'ai checké vite fait, Lequipe21 ne va pas repasser toutes les étapes si j'ai bien compris ?

Autant celle d'aujourd'hui pourquoi pas, autant la précédente ?!

Dommage, j'aurais aimé revoir le Ventoux, Morzine ou celle de la veille de Morzine.
Demain le Ventoux ! Et vendredi Morzine.
On dit merci Pisto quand on est poli !
#3148243
-Vélomen- a écrit :
08 avr. 2020, 18:19
C'est une montée stratosphérique de LA. Et d'ailleurs, si on met de côté la haine qu'il dégage, c'était une montée sympa avec pas mal de craquage et des combats à tous les étages.

Il faut quand même dire que les grands favoris de ce Tour sont passé complètement au travers sur cette étape :

- Pantani qui attaque dés le pied et explose complètement (en parti mentalement j'ai l'impression) et termine à quasi 6 min.
- Ullrich qui termine avec Van de Wouwer et Bartoli et incapable de suivre Moreau.
- Zulle qui craque après s'être enflammé au pied.
Totalement d'accord.
#3148256
Oui, le Texan était encore plus impressionnant en 2001 et 2002. En 2002, Beloki, son plus proche rival, ne peut absolument rien faire.

En 2001, Ullrich non plus mais il avait retenu la leçon de 2000 et s'était mieux préparé, il était beaucoup plus affûté. S'ils remettent le Tour 2001, on pourra le constater (sauf à l'Alpe d'Huez où Ullrich est moyen, mais il l'est souvent dans les premières étapes de montagne)
Akaion a écrit :
08 avr. 2020, 17:11
Ancelin a écrit :
08 avr. 2020, 17:00
C'est la première fois que je vois une étape avec Armstrong.
Son rythme dans la montée finale. :saoul:
C'est l'étape la plus impressionnant d'Armstrong je pense visuellement, car même à l'Alpe en 2001 il repard un peu de temps sur la fin et il n'y "que" Ullrich. Là y'avait Zulle, Pantani, Ullrich, Virenque etc.

Mais le meilleur Armstrong pour moi, il est en 2001 car on avait aussi, cette année là, un Ullrich qui était très très fort et pourtant, l'Américain en faisait ce qu'il voulait. Pour Jan, malgré des erreurs tactiques débiles, aura tenté; dernière ascension, avant dernière, de très loin (l'étape du Pla d'Adet). Mais Armstrong était surpuissant. Même en 2004 il me parait moins impressionnant mais a une équipe de folie.
#3148259
-Vélomen- a écrit :
08 avr. 2020, 18:19
C'est une montée stratosphérique de LA. Et d'ailleurs, si on met de côté la haine qu'il dégage, c'était une montée sympa avec pas mal de craquage et des combats à tous les étages.

Il faut quand même dire que les grands favoris de ce Tour sont passé complètement au travers sur cette étape :

- Pantani qui attaque dés le pied et explose complètement (en parti mentalement j'ai l'impression) et termine à quasi 6 min.
- Ullrich qui termine avec Van de Wouwer et Bartoli et incapable de suivre Moreau.
- Zulle qui craque après s'être enflammé au pied.

Tout est a relativiser quand méme, aussi:

-Les adversaires d'Armstrong ont mal geré, sachant qu'il était seul depuis l'Aubisque les "gros" aurait pu harceler un peu plus.
-Sur l'attaque d'Armstrong, Pantani et Zulle arrive à le suivre 600/700m, Froome (par exemple) jamais personne n'a pu le suivre lorsqu'il était au top.
-Ensuite plus haut, Jimenez arrive à tenir sa roue sur 3/4km, ce qui montre que ce n'était pas un rythme inhumain non plus.

Et comme dit plus haut, Armstrong adorait ces conditions, les autres ont surement du plus piocher et se retrouver bien émousser dés le pied d'Hautacam.
#3148260
albo a écrit :
08 avr. 2020, 14:55
fred30 a écrit :
08 avr. 2020, 14:43
C'est clair qu'à partir d'Eaux-Bonnes ce n'est plus le même col. Le col va crescendo jusqu'au sommet d'ailleurs. Après Gourette, aie aie aie ...
Clair.
Les rampes sous les derniers tunnels pare avalanche déjà c’est vraiment dur.
Après Gourette c’est juste infâme. Dans mon souvenir y’a plus rien sous 11%.
Ici on entend souvent parler des cols des Alpes mais ceux qui ont aussi monté les cols pyrénéens il y en a quelques uns qui laissent des souvenirs aux jambes (et à la tête pour s'accrocher). L'enchainement Aubisque/Soulor/Argeles/Hautacam c'est vraiment quelque chose à faire en course ! :love:
#3148280
angelsB a écrit :
08 avr. 2020, 18:39
albo a écrit :
08 avr. 2020, 14:55

Clair.
Les rampes sous les derniers tunnels pare avalanche déjà c’est vraiment dur.
Après Gourette c’est juste infâme. Dans mon souvenir y’a plus rien sous 11%.
Ici on entend souvent parler des cols des Alpes mais ceux qui ont aussi monté les cols pyrénéens il y en a quelques uns qui laissent des souvenirs aux jambes (et à la tête pour s'accrocher). L'enchainement Aubisque/Soulor/Argeles/Hautacam c'est vraiment quelque chose à faire en course ! :love:

Ou pour durcir le game, Iraty, Soudet, MB, Aubisque, Soulor, Tourmalet, Luz Ardiden.
#3148294
Tremiti a écrit :
08 avr. 2020, 18:15
Une étape vraiment à gerber. J'étais en PLS à l'époque. Et à part dans Joux-Plane, ça va être ça tout le temps.

Le pire étant la longue échappée de Pantani (avec Escartin ?), dégueulassement contrôlée par l'US Postal avec les conseils en direct de Michele Ferrari qui faisait ses petits calculs. Le pire du pire en fait.
Je comprends que Pantani ait jeté l'éponge.
Pourquoi abandonne-t-il ce Tour d'ailleurs ?

Il était combien au général ?
#3148295
xacasar a écrit :
08 avr. 2020, 18:50
angelsB a écrit :
08 avr. 2020, 18:39

Ici on entend souvent parler des cols des Alpes mais ceux qui ont aussi monté les cols pyrénéens il y en a quelques uns qui laissent des souvenirs aux jambes (et à la tête pour s'accrocher). L'enchainement Aubisque/Soulor/Argeles/Hautacam c'est vraiment quelque chose à faire en course ! :love:
Ou pour durcir le game, Iraty, Soudet, MB, Aubisque, Soulor, Tourmalet, Luz Ardiden.
Rassures-toi : dans les années 90 "l'Isard -Bahamontes" de Sport Organisation c'était 204 km d'Argeles au sommet d'Hautacam par le Tourmalet pour commencer, retour par Bagnère vers Lourdes avant d'aller chercher l'Aubisque à Laruns et d'enchainer le parcours emprunté par l'étape d'aujourd'hui... Donc voir l'étape c'était surtout retrouver des émotions et des sensations attachées à jamais à chacune de ces portions de routes ! :super: :love:
#3148395
C' est le ventoux 2000 demain ? Et sur le site de france tv ce sera quoi ?

L.A a vraiment connu un pic incroyable de 3 ans entre 2000 2001 et 2002. Il bat un Jan Ullrich qui enchaine les places dans les trois premiers dans les étapes de montagne, l' allemand était en très grande forme en 2001.

Rudy pevenage racontera plus tard qu' Ullrich avait été motivé par l' instauration du nouveau controle de l' EPO et qu' il s' était préparé comme jamais , il fit ce tour de france avec pour seul arsenal testosterone corticoide etc ... Mais il ne prenait pas d' EPO sur le Tour 2001.

Il a fait ce témoignage dans l' équipe durant un des Tours gagnés par Froome, celui de 2015 je crois.
#3148411
nostradamus--dans--le--bus a écrit :
08 avr. 2020, 22:58
C' est le ventoux 2000 demain ? Et sur le site de france tv ce sera quoi ?

L.A a vraiment connu un pic incroyable de 3 ans entre 2000 2001 et 2002. Il bat un Jan Ullrich qui enchaine les places dans les trois premiers dans les étapes de montagne, l' allemand était en très grande forme en 2001.

Rudy pevenage racontera plus tard qu' Ullrich avait été motivé par l' instauration du nouveau controle de l' EPO et qu' il s' était préparé comme jamais , il fit ce tour de france avec pour seul arsenal testosterone corticoide etc ... Mais il ne prenait pas d' EPO sur le Tour 2001.

Il a fait ce témoignage dans l' équipe durant un des Tours gagnés par Froome, celui de 2015 je crois.
En fait en 2001, Ullrich est monstrueux avec du dopage à la papy et se fracasse contre un Amstrong, bien sûr dopé à l'EPO, couvert par l'UCI. Je me suis toujours demandé ce qui ce serait passé si l'EPO et le dopage sanguin ne s'était pas banalisé par le sport pro. Ce témoignage de Pévenage nous montre ce qui ce serait passé: Ullrich aurait mis une branlée monstre à tout le monde, le deuxième aurait terminé à 15 minutes.

Pour en revenir à Hautacam en 2000, ça me fait penser à la chose suivante: on a l'impression que Ullrich est un vieux gars de 50 piges avec du bide, que Pantani est un cadet 2 qui veut faire le caïd avec les adultes , que Zülle, Virenque, Moreau, Beloki, Heras, Botero, Escartin et Jimenez ressemblent à des cyclos qui ont décidés de grimper un col en ayant fait la teuf à fond la veille et que dire de Otxoa…..bref on a l'impression qu'il n'y a qu'un seul mec qui est affuté et le reste des kéké qui se sont déguisés en cyclistes….hallucinant
#3148433
ah ouais intéressant ce témoignage d'ullrich (s'il est vrai) ! ça me paraît possible. Dommage qu'il soit tombé sur un os

j'aimais pas armstrong mais je dois bien reconnaître qu'il avait du style, le meilleur selon moi. Comme quelqu'un l'a souligné : super style assis, en danseuse ça bouge pas il est bien gainé, ça avance très vite avec une grande fréquence de pédalage (et du braquet!). J'ai pas souvenir qu'une de ses attaques n'aie pas fait mouche (et encore moins qu'il se soit pris un retour de bâton), allure de tueur, attaque souvent prolongée (les pétards mouillés il connait pas trop :tonton: )

cette étape j'avais vu un résumé commenté ya pas très longtemps, je vous laisse savourer :green: : https://www.youtube.com/watch?v=BKjwShQ9UvY

et c'est vrai que le mec reprend 10 minutes à l'échappée en 10 kms! il a failli gagné l'étape, le truc complètement improbable de nos jours :rieur:
#3148449
Les gars, arrêtez de fantasmer sur Ullrich qui aurait été fort sans dopage. Il est né en 1973, en Allemagne et à l'époque c'était la RDA. Et la RDA c'est les filles à qui ont donnent des hormones mâles, la testostérone etc... Et aussi les dopages chez les jeunes. A l'adolescence, Ullrich était déjà chargé ! Donc il pouvait s'envoyer des charges d'entraînement supérieur à n'importe quel autre cycliste.
Comme Armstrong, comme Riis, comme Pantani etc... Aucune des performances d'Ullrich n'est fiable !


Et faudrait prouver qu'il était sans EPO en 2001, c'est facile quand tu fais second derrière un gars convaincu de ce dopage, de dire "Oui mais mon coureur, attention, il prenait pas d'EPO ! C'est le vainqueur moral de ce Tour !" Surtout qu'en 2001, ben c'est là où il est le plus mauvais stratégiquement parlant (l'étape de l'Alpe d'Huez...).
#3148476
Pourquoi Zülle et Pantani ont abandonné en 2000? Il me semble que Pantani était loin au général, au delà du top 10.

C'est vrai qu'en 2000, la concurrence paraît faible: abandons de Zülle et Pantani donc, Virenque plus au niveau de 1997, Ullrich qui a bâclé sa préparation (abandon au km 0 à la Classique des Alpes...) Il aurait fallu un mec comme Indurain à son sommet pour lui barrer la route

Ullrich va aller en s'améliorant durant ce Tour de France: à la rue à Hautacam, moyen au Ventoux et Courchevel, il fera une très belle étape à Joux-Plane et au dernier clm de Mulhouse où il fait quasiment jeu égal avec Armstrong.
#3148498
Nono2956 a écrit :
09 avr. 2020, 10:05
Pourquoi Zülle et Pantani ont abandonné en 2000? Il me semble que Pantani était loin au général, au delà du top 10.

C'est vrai qu'en 2000, la concurrence paraît faible: abandons de Zülle et Pantani donc, Virenque plus au niveau de 1997, Ullrich qui a bâclé sa préparation (abandon au km 0 à la Classique des Alpes...) Il aurait fallu un mec comme Indurain à son sommet pour lui barrer la route

Ullrich va aller en s'améliorant durant ce Tour de France: à la rue à Hautacam, moyen au Ventoux et Courchevel, il fera une très belle étape à Joux-Plane et au dernier clm de Mulhouse où il fait quasiment jeu égal avec Armstrong.
Pantani gagne à Courchevel et est 6ème du général à 9 minutes d'Armstrong (Ullrich, 2ème est à 7'26''...).
Donc le lendemain, pour la dernière étape de montagne, Pantani joue son va-tout. Le soir il est retombé à la 14ème place du général, le lendemain vers Lausanne il abandonne.
#3148512
El_Pistolero_07 a écrit :
09 avr. 2020, 08:22
Les gars, arrêtez de fantasmer sur Ullrich qui aurait été fort sans dopage. Il est né en 1973, en Allemagne et à l'époque c'était la RDA. Et la RDA c'est les filles à qui ont donnent des hormones mâles, la testostérone etc... Et aussi les dopages chez les jeunes. A l'adolescence, Ullrich était déjà chargé ! Donc il pouvait s'envoyer des charges d'entraînement supérieur à n'importe quel autre cycliste.
Comme Armstrong, comme Riis, comme Pantani etc... Aucune des performances d'Ullrich n'est fiable !


Et faudrait prouver qu'il était sans EPO en 2001, c'est facile quand tu fais second derrière un gars convaincu de ce dopage, de dire "Oui mais mon coureur, attention, il prenait pas d'EPO ! C'est le vainqueur moral de ce Tour !" Surtout qu'en 2001, ben c'est là où il est le plus mauvais stratégiquement parlant (l'étape de l'Alpe d'Huez...).


Il y a des témoignages à ce sens. Jeff d'hondt qui était soigneur chez Telekom disait que si le dopage n'existait pas( EPO, dopage sanguin), Ullrich aurait aligné 10 Tours de France avec 10 minutes d'avance sur le deuxième. Greg Lemond qui est dubitatif sur la probité et la lisibilité du cyclisme sur la période 90-2005 disait que le seul vrai grand talent de cette époque c'était Ullrich. Quand Lemond, dernier coureur à avoir gagné le Tour de façon propre( pas d'EPO) le dit, ça veut dire quelque chose.
#3148515
Nono2956 a écrit :
08 avr. 2020, 18:36
Oui, le Texan était encore plus impressionnant en 2001 et 2002. En 2002, Beloki, son plus proche rival, ne peut absolument rien faire.
Faut dire qu'il y avait 4 chronos en 2002. Un prologue de 7km, un CLM par équipe de 67,5km (heureusement gagné par la ONCE pour maintenir un semblant de suspens pendant quelques jours) et un CLM individuel de 52km avant même la première étape de montagne. Puis un dernier CLM individuel de 50 bornes la veille de l'arrivée.

Soit un total CLM de 176,5km ! Inutile de dire que Beloki et tous les autres (des seconds couteaux en plus) n'avaient aucune chance d'inquiéter Armstrong. La plupart des Tours se terminant par 2 sont chiants de toute manière (1992 et 2012 sont aussi pas mal dans le genre).
#3148569
marooned a écrit :
09 avr. 2020, 11:27
Nono2956 a écrit :
08 avr. 2020, 18:36
Oui, le Texan était encore plus impressionnant en 2001 et 2002. En 2002, Beloki, son plus proche rival, ne peut absolument rien faire.
Faut dire qu'il y avait 4 chronos en 2002. Un prologue de 7km, un CLM par équipe de 67,5km (heureusement gagné par la ONCE pour maintenir un semblant de suspens pendant quelques jours) et un CLM individuel de 52km avant même la première étape de montagne. Puis un dernier CLM individuel de 50 bornes la veille de l'arrivée.

Soit un total CLM de 176,5km ! Inutile de dire que Beloki et tous les autres (des seconds couteaux en plus) n'avaient aucune chance d'inquiéter Armstrong. La plupart des Tours se terminant par 2 sont chiants de toute manière (1992 et 2012 sont aussi pas mal dans le genre).
.
Ce qui est douteux chez Lance, c'est qu'à partir de 1999, il explose tout le monde en CLM (à part Jan) et avant 1999, on garde l'image de lui se prenant 6'23" minutes par Indurain en 1994 dans le CLM de Bergerac! Il finira 13ème du CLM, c'était un bon rouleur mais pas une terreur..

L'année d'après il se prend plus de 5 minutes dans le premier CLM en finissant 19ème mais de là à devenir une terreur du CLM, y a un pas que je ne franchis pas.
Dernière édition par mc-enroe31 le 09 avr. 2020, 12:53, édité 1 fois.
#3148570
Pantani abandonne tout simplement car il ne veut plus participer à cette mascarade.
Pour ceux qui parlent du style d'Amstrong en critiquant, et bien, vous devez pas aimer celui de Contador car il a copié le texan dont il était fan.

Pour l'instauration du casque obligatoire, cela s'est fait en deux étapes.
D'abord, après Paris-Nice 2003 (le début d'année 2003, on peut encore voir des coureurs sans casque sur n'importe quelle type de course) avec possibilité de l'enlever avant une ascension finale de plus de 5 km (ce qui est marrant c'est que certain détestaient tellement le casque qu'ils enlevaient trop loin de la dernière ascension ce qui était un risque de prendre une amende comme Pantani lors du Giro 2003 ou même Voeckler en 2004).
Puis, dès le début 2005, casque obligatoire tout le temps, certains diront que c'est à cause du foutoir au pied des cols lorsqu'il fallait donner le casque au staff, je pense perso que c'est pour du business...

Pour Ulrich, ce que l'on peut constater lors des années Amstrong c'est qu'il essuie une défaillance dans chaque première arrivée en col... sauf en 2001 et c'est là qu'il est le plus fort comme par hasard.

Ce Tour 2000, cela n'avait rien a voir avec le 99 (on avait Pantani, Ulrich, Heras, Jimenez, Botero) et c'est pour ça que la déception devait être encore plus grande pour les suiveurs... Ca me rappelle le Tour 2013 où dès la première étape de montagne coup de massue énorme : Contador, Quintana, Schleck, Evans lachés irrémédiablement.
#3148572
MannyManolo a écrit :
09 avr. 2020, 12:52

Ce Tour 2000, cela n'avait rien a voir avec le 99 (on avait Pantani, Ulrich, Heras, Jimenez, Botero) et c'est pour ça que la déception devait être encore plus grande pour les suiveurs... Ca me rappelle le Tour 2013 où dès la première étape de montagne coup de massue énorme : Contador, Quintana, Schleck, Evans lachés irrémédiablement.
.
2000 et 2013 c'est la même mascarade.

A 12", "Lance, sors de ce corps"!

https://www.youtube.com/watch?v=zyw8ia-Az4w
Dernière édition par mc-enroe31 le 09 avr. 2020, 13:02, édité 2 fois.
  • 1
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 45

Si seulement t'avais pas envoyé ce sale Knu[…]

... Je vote, sans aucun conteste pour moi, Andre[…]

pour l'élimination il y aura 1 élimi[…]

Sports mécaniques 2020

D'après Auto Bild, l'équipe Mercedes[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site