Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 8 sur 10
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
#3143742
metatron a écrit :J'ai pris aussi le départ... Et j'ai fait 10 minutes à pédaler fort pour essayer de rester placé, sauf que l'application buggait à mort et saccadait, surement à cause du nombre de concurrents. Résultat après 10 minutes à pédaler, mon écran affichait 2 minutes de course et 1 km effectué. J'ai tenté de redémarrer l'application mais ça m'a sorti de la course. Bien dégouté, c'est arrivé à vous aussi le bug ?
J'ai eu le même problème que toi. Je pédalais mais le circuit ne défilait pas (seulement une image figée toutes les 5 ou 10 secondes). Je me voyais 7000e/8000 et impossible de faire avancer mon bonhomme alors qu'au rythme où j'étais je devais être dans les 1000. Au bout de 30 minutes mon chrono affichait moins de 15 minutes. Ca plantait tellement que j'arrivais même pas à me déconnecter de la course. J'y suis arrivé au bout de 10km en bas de l'epic kom et là le circuit s'est remis à défiler normalement. J'ai pu finir le circuit hors course sauf que ça avait pas vraiment d'intérêt. Ca ne m'était pas arrivé sur de grosses épreuves à 2000 participants mais hier ma connexion était pas assez puissante pour supporter 8000 gars au départ. Bien dommage...
#3145494
:popcorn:

Je n'ai pas trouvé le topic de résumé des courses, alors -à contre-coeur-, je vais romancer ma course Zwift ici. :elephant:

Ainsi ce matin à 9h je m'alignais sur l'étape 3 de la Haute Route. Je n'ai pas participé aux 2 premières étapes, c'est une petite ruse de coyote que j'ai mise au point pour arriver en forme par rapport à la concurrence. :elephant: :elephant: :elephant:

Non plus sérieusement, ça ne s'intégrait pas spécialement dans mon planning/calendrier, par contre faire péter les watts et profiter d'une concurrence émoussée dimanche matin collait parfaitement avec mon planning. :rieur:
D'ailleurs, vous vous doutez bien que si je peux m'aligner sur la troisième étape sans avoir fait les deux premières, je ne suis pas le seul dans ce cas. :popcorn:

Je suis sur la ligne une dizaine de minutes avant le départ, pas d'enjeu particulier pour moi, donc pas de nécessité d'être là 30' avant (coucou Mancebo82 :elephant: ).
Je fais pas de la merde en mode Akaïon, et donc j'ai tout le temps de tourner les jambes tranquillement avant le départ sans stress aucun.

Une fois n'est pas coutume, le départ est mené tambour battant. Je ne suis juste pas hyper serein "techniquement" après tout ce que j'ai lu ici ou ailleurs, les nombreux plantages, etc. Je suis sur une très vieille bécane qui commence à tirer un peu la tronche, alors je ne vois pas d'un mauvais oeil d'être dans la première session qui n'affiche "que" 2000 mecs au départ.
Au final, tout se passe bien. Peu après l'arche de départ, et après un petit temps de latence pour afficher le classement en direct, je suis autour de la 500ème place. Sur les 3-4 premières minutes, je suis à PMA pour remonter, et je constate allègrement qu'autour de moi ce n'est pas forcément le cas. La fatigue des deux derniers jours aidant (les autres seulement :elephant: ), le départ est finalement plutôt tranquille pour eux.
Je remonte assez rapidement aux portes du top 200, je me prends à rêver à figurer rapidement en tête de peloton mais non ... Devant ça roule fort, et pas tellement moyen de remonter plus pour le moment.

Après seulement quelques kilomètres on va rentrer dans la grosse difficulté du jour, "l'Epic KOM" et au sommet on ira même jusqu'à Radio Tower (un petit raidard de quelques hectomètres histoire de se faire péter les varices).
J'avoue ne pas trop me souvenir de ma place au moment de rentrer dans le vif du sujet, mais je pense que j'ai gratté une 50aine de places et figure donc autour du top 150.

Erreur typique de débutant fougueux, je sens que je suis parti vite, mais "hey! qu'importe ! si ça se trouve je suis dans la forme de ma vie et je ne baisserai pas pavillon dans la seconde partie de course" (vous la connaissez tous cette vieille rengaine hein ? :elephant: ).
Du coup, je me fais plaisir dans ce premier col. Je vois quelques fusées me déposer, mais je reprends globalement pas mal de mecs.
Ça pique au sommet mais le moral est bon, sans trop me souvenir de ma place il me semble que je ne figure pas loin du top 100. Une bonne ascension donc !

Par contre, mauvaise gestion dans l'enchaînement légère redescente puis ascension du raidard, et je lâche une quarantaine de places. Ainsi, je débute la longue descente autour du top 140.

Là je remercie Akaion pour ses conseils récents sur la manière de gérer les descentes dans Zwift, ça m'a permis de m'interroger à ce sujet et de lire quelques articles sur la vitesse/pourcentage à laquelle je peux arrêter de pédaler, et sur la gestion de l'aspiration du groupe également.
Et on est plutôt chanceux parce qu'on entame la descente avec un bon groupe qui va grossir au fur et à mesure de coureurs un peu esseulés repris. C'est nickel pour profiter d'un bel effet de groupe et d'une belle aspiration donc.

On entame alors la phase de transition de quelques dizaines de km. Pas mal de plat, mais aussi des petites cotes qui cassent les jambes ... et les groupes !
Une fois encore, je fais ce qu'il faut pour rester placé, et profiter un maximum de l'effet peloton. Ça se passe tellement bien qu'on ira jusqu'à reprendre des mecs pour figurer autour du top 90.

Petite particularité assez pénible, on a 2 ou 3 mecs mal équipés (sans capteur de puissance donc) qui tournent sans cesse à 4,5w/kg (avec une puissance estimée par Zwift donc) en tête de peloton. Ces idiots nous mettent pas mal à la rupture alors qu'on est sans doute une majorité à vouloir souffler un peu dans ces moments de transition.
Ça veut également dire qu'il faut se mettre minable en haut de certains coups de cul pour rester dans les roues. :paf-mur: :carton:

Les kilomètres défilent, et on arrive dans le pied du second et dernier col de la journée. C'est l'Epic KOM de nouveau, mais par l'autre versant. J'ai l'occasion de constater que dans mon petit groupe (notre gros peloton a finalement éclaté dans une énième bosse), il y a un coureur signalé en tant "pro". En fait, c'est d'un ancien pro qu'il s'agit, puisque c'est Rolf Aldag. :super:

L'ascension commence, ça joue le top 105 dans notre groupe, et Aldag est parmi les premiers lâchés. Rolf n'est pas devenu grimpeur depuis sa fin de carrière a priori. :wink:
Je ne rayonne pas non plus, on est autour de l'heure et demi de course, et ça commence à piquer. Je commence à lâcher des places dans ce col, mais je contrôle pas trop mal l'hémorragie.

J'ai l'occasion de voir un espagnol sans capteur me doubler à 6,5w/kg dans le col, Alberto a repris du service a priori. :siffle:

Finalement le sommet arrive plus vite que prévu (enfin si on veut) et j'ai l'occasion de constater qu'on ne fera pas de nouveau Radio Tower (le raidard) sur cette ascension. Ouf !
Le français avec qui j'ai fait toute l'ascension sprinte sur le sommet pour recoller sur les quelques gus qu'on voit un peu plus loin (histoire de bien négocier la descente) et je fais pareil. Malheureusement on est 5-6 seulement dans ce groupe, et en plus il y a pas mal de coups de cul dans le début de descente et 2 mecs nous mettent à l'amende sur une petite remontée (pourtant on n'amuse pas la galerie, ça balance régulièrement autour de 400-500w pour recoller).

On négocie alors la descente à 3, donc clairement on sait qu'on n'est pas entrain de faire une descente de fou.
Finalement au 2/3 de celle-ci, un petit peloton rentre sur nous, et avec la différence de vitesse on sprinte pour recoller/se replacer à l'arrière du groupe.

Dans de ce petit peloton on va reprendre de nouveau des éléments sur les derniers km plats avant l'arrivée. Je note que ça va jouer un top 130.
Sur le sprint final, il me reste un peu de jus et ça me permet de rentrer tout juste dans le top 130. :super:
Au tableau final qui s'affiche quand on coupe la ligne, j'apparais 107ème, j'avoue ne pas comprendre la différence.

Sur les conseils de Mancebo82, j'ai regardé le résultat sur zpower et ... je fais 400 et quelques, wtf ?
Alors je me dis que c'est peut-être tous les classés des deux sessions du matin (2000 sur la première mais 4000 sur celle qui partait quelques minutes après), mais je note que 2700 classés sur zpower ?

Enfin bref, au-delà du résultat, une belle partie de manivelle bouclée en 2h à 3,8w/kg moyen. :super:
#3145566
Beau résumé et belle performance :super:
J'ai participé cet après midi mais on l'a fait en mode endurance avec 2 potes, c'était dur quand même mais j'ai moins souffert que dans l'alpe hier que j'avais fait à un bon rythme.

Je note que tu parles des coureurs qui n'ont pas de capteur de puissance, c'est vrai que ça fausse tout, souvent en faisant des petites courses les premiers sont souvent avec une puissance estimée et que je soupçonne surévaluée. De la même manière j'ai des amis avec qui je roule qui sont sans capteur de puissance sur Zwift et qui sortent des perfs de dingue en comparaison de leur niveau sur route...
#3145667
Bravo, On3, pour ta perf tout d'abord (t'as bien compris que je te charriais sur mon commentaire Strava :green: ) mais également pour la prose toujours agréable à lire. :wink:

De mon côté je boucle le triptyque des 3 étapes, mal aux cannes ce soir j'ai trouvé la fin longue les 10 derniers kms de plat après la descente mais j'ai trouvé ces 3 étapes très sympa, beaucoup de monde je pense que c'est un succès cette organisation.

Pour ma part ça fait partie d'une remise en condition physique 2 semaine après être remonté sur le vélo et après 1 mois d'inactivité totale suite à entorse de la cheville en CAP donc plutôt satisfait de ce que j'ai réussi à sortir, j'avais pas mieux en boutique de toute façon et ça permet de voir la marge de progression pour retrouver le "niveau" d'antan. :elephant:
#3145669
Pour ta question sur le classement On3 je pense que c'est logique, t'étais aligné sur le groupe (D) donc sur ton écran une autre course par rapport à la (E) vu qu'il y avait un départ différé de 5 min mais vous étiez les 2 groupes sur la même session horaire au final.
Et vu qu'il y avait beaucoup plus de monde sur la (E) que sur la (D) cela explique l'écart de places conséquent.
#3147093
damienleflahute a écrit :
07 avr. 2020, 15:41
Je sais pas si vous avez parler quelque part ici de cette vidéo de Romain Feillu, mais n'y connaissant rien, je ne pensais pas que c’était aussi facile de tricher sur Zwift. :genance:
"C'est le vélo mon gars, c'est la triche..." :rieur:

Bon si je comprends bien, il ne le fait pas avec un capteur de puissance mais avec un capteur de vitesse (il simule des tours de roues de vélo) ? C'est n'importe quoi de la part de Zwift d'accepter au départ des courses des personnes sans capteurs de puissance.
#3147095
metatron a écrit :
05 avr. 2020, 20:33
Je note que tu parles des coureurs qui n'ont pas de capteur de puissance, c'est vrai que ça fausse tout, souvent en faisant des petites courses les premiers sont souvent avec une puissance estimée et que je soupçonne surévaluée. De la même manière j'ai des amis avec qui je roule qui sont sans capteur de puissance sur Zwift et qui sortent des perfs de dingue en comparaison de leur niveau sur route...
Ça marche comment si tu n'as pas de capteurs de puissance ?

Je vois que Zwift accepte de passer sur un capteur de vitesse. Mais certain home trainer ne simulant pas les cotes au delà de 5-7%, la force de freinage du HT est énormément sous-évalué dans les bosses les plus pentues.
#3147110
Pour rouler uniquement avec un capteur de vitesse il me semble que tu dois donner à Zwift ton modèle de home trainer, et l'application te dit à quelle résistance tu dois te mettre. De cette manière Zwift calcule la puissance uniquement en fonction de la vitesse de ta roue et de la résistance supposée fixe. Evidemment tu mets moins de résistance que ce qu'ils demandent et te voila devenu un cador...
Le top du top c'est le home trainer connecté qui t'augmente la résistance dans les montées.
La configuration intermédiaire c'est ce que j'ai : un capteur de puissance dans la roue mais un home trainer classique. Sauf que tu peux pas tricher ! Il n'y a effectivement pas de force de freinage supplémentaire dans les bosses, c'est à moi de compenser en mettant davantage de braquet. Je mets un max de braquet dans les montées, l'inverse de la route en quelque sorte. :genance:
#3147141
metatron a écrit :
07 avr. 2020, 17:06

Le top du top c'est le home trainer connecté qui t'augmente la résistance dans les montées.
C'est ce que j'ai, et oui c'est top. Mon modèle ne modélise cependant la résistance de manière réaliste que jusqu'à 7%, donc ensuite je reste sur le même braquet et ma vitesse Zwift devient moins grande que la vitesse que j'amène réellement. C'est juste un peut troublant sur les routes où cela n'arrête pas de monter/descendre (dans le coin où il y a les dinosaures par exemple), avec la résistance qui change sans arrêt.
#3147145
Xav_38 a écrit :
07 avr. 2020, 17:58
metatron a écrit :
07 avr. 2020, 17:06

Le top du top c'est le home trainer connecté qui t'augmente la résistance dans les montées.
C'est ce que j'ai, et oui c'est top. Mon modèle ne modélise cependant la résistance de manière réaliste que jusqu'à 7%, donc ensuite je reste sur le même braquet et ma vitesse Zwift devient moins grande que la vitesse que j'amène réellement. C'est juste un peut troublant sur les routes où cela n'arrête pas de monter/descendre (dans le coin où il y a les dinosaures par exemple), avec la résistance qui change sans arrêt.
Sachant que dans Zwift il existe également un paramètre pour contrôler le niveau de résistance que Zwift va appliquer quand ça grimpe. Ce niveau de résistance sera inversement proportionnel quand ça descend. Si tu n'y touches pas dans tes paramètres, il est réglé par défaut comme "neutre".

En d'autres termes, et si j'ai bien compris le truc, si tu règles à "facile" dans les montées, tu auras probablement la sensation d'être dans de faibles pourcentages même quand ça grimpe fort (et peu importe ton trainer). Par contre, quand ça descend, tu n'auras justement pas l'impression que ça descend et tu continueras de pédaler avec pas mal de résistance.
Si tu cherches du réalisme, ça n'a pas vraiment d'intérêt de toucher à ce paramètre (sauf éventuellement si ton trainer ne simule pas au-dessus de 7% et que tu souhaites donc augmenter la résistance quand ça grimpe ? et encore, tu vas surtout te retrouver avec de faibles pourcentages qui te paraîtront plus ...), par contre ça a son intérêt en course (notamment si tu tentes de lâcher tes adversaires en descente, ça peut être pas mal d'avoir plus de résistance en descente).

Voilà, sans jamais l'avoir testé, c'est ce que j'ai compris de ce paramétrage. Maintenant si un expert qui passe par là veut compléter/corriger.
#3147163
Pour avoir testé plusieurs résistances, sur mon Bkool smart pro, je trouve que le mettre à la moitié est le plus "réaliste" parce qu'à fond c'était horrible; ce n'était que de la force au dessus de 6%, d'ailleurs en 2017 je me blesse (déchirure) dans un col sur zwift à cause de cette résistance à la con.
#3147576
metatron a écrit :
07 avr. 2020, 17:06
Pour rouler uniquement avec un capteur de vitesse il me semble que tu dois donner à Zwift ton modèle de home trainer, et l'application te dit à quelle résistance tu dois te mettre. De cette manière Zwift calcule la puissance uniquement en fonction de la vitesse de ta roue et de la résistance supposée fixe. Evidemment tu mets moins de résistance que ce qu'ils demandent et te voila devenu un cador...
Le top du top c'est le home trainer connecté qui t'augmente la résistance dans les montées.
La configuration intermédiaire c'est ce que j'ai : un capteur de puissance dans la roue mais un home trainer classique. Sauf que tu peux pas tricher ! Il n'y a effectivement pas de force de freinage supplémentaire dans les bosses, c'est à moi de compenser en mettant davantage de braquet. Je mets un max de braquet dans les montées, l'inverse de la route en quelque sorte. :genance:
Pareil... Pour la résistance, zwift ne m'indique rien, je l'augmente manuellement en fonction des % affichés. Mais globalement je suis à la ramasse dans les bosses, car si je garde le même développement je tombe à 6km/h ;)
#3148165
Je découvre ce topic
J’utilise à fond Zwift depuis quelques temps forcément ...
Je suis équipé d’un direto x vraiment un super produit
On a créé une équipe avec des gars du coin on participe à la french fusion course vraiment sympa bien organisé avec des speakers qui nous tiennent en haleine
On passe par Zwift power pour pouvoir zapper les tricheurs

Pour les courses on commence à comprendre le fonctionnement il faut vraiment partir à bloc pour choper le bon truc sinon ça devient compliqué et on perd beaucoup de temps.

Niveau entraînement des programmes sympa même si j’ai un peu de mal avec l’ERG qui me donne des cadences assez faible

Aujourd’hui j’ai le SST long une bonne boucherie de 2h10 avec 10 enchaînement 5’ 285w 5’ 255w
The wringer est vraiment dur dur également

A voir ce que ça va donner sur route mais perso sur le plat pour l’instant plus facile de tenir 300w sur HT que sur route de mon côté
#3148308
On3 a écrit :
Xav_38 a écrit :
07 avr. 2020, 17:58
C'est ce que j'ai, et oui c'est top. Mon modèle ne modélise cependant la résistance de manière réaliste que jusqu'à 7%, donc ensuite je reste sur le même braquet et ma vitesse Zwift devient moins grande que la vitesse que j'amène réellement. C'est juste un peut troublant sur les routes où cela n'arrête pas de monter/descendre (dans le coin où il y a les dinosaures par exemple), avec la résistance qui change sans arrêt.
Sachant que dans Zwift il existe également un paramètre pour contrôler le niveau de résistance que Zwift va appliquer quand ça grimpe. Ce niveau de résistance sera inversement proportionnel quand ça descend. Si tu n'y touches pas dans tes paramètres, il est réglé par défaut comme "neutre".

En d'autres termes, et si j'ai bien compris le truc, si tu règles à "facile" dans les montées, tu auras probablement la sensation d'être dans de faibles pourcentages même quand ça grimpe fort (et peu importe ton trainer). Par contre, quand ça descend, tu n'auras justement pas l'impression que ça descend et tu continueras de pédaler avec pas mal de résistance.
Si tu cherches du réalisme, ça n'a pas vraiment d'intérêt de toucher à ce paramètre (sauf éventuellement si ton trainer ne simule pas au-dessus de 7% et que tu souhaites donc augmenter la résistance quand ça grimpe ? et encore, tu vas surtout te retrouver avec de faibles pourcentages qui te paraîtront plus ...), par contre ça a son intérêt en course (notamment si tu tentes de lâcher tes adversaires en descente, ça peut être pas mal d'avoir plus de résistance en descente).

Voilà, sans jamais l'avoir testé, c'est ce que j'ai compris de ce paramétrage. Maintenant si un expert qui passe par là veut compléter/corriger.
Seule la résistance réglée au max simule la pente réelle. Si tu conserves le réglage par défaut (à 50%) tu auras la sensation de pédaler sur du 5% quand tu seras sur du 10% par exemple mais l'algorithme fera diminuer ta vitesse de sorte que tu n'ailles pas spécialement plus vite que le gars réglé au max ou celui réglé au minimum. Ce réglage par défaut implique que tu ne joues pas trop du dérailleur (tu restes sur la plaque à 5 ou 6%). Essaye la résistance max sur la montée de l'Alpe et tu verras que tu seras plus ou moins sur le 34x28 comme en réel. Alors qu'avec le réglage par défaut tu seras sur le 3e ou 4e pignon.
Je trouve que Zwift devrait imposer le réglage au max sur les courses pour plus d'équité car le gars réglé à 50% au final sera moins fatigué par les changements de pentes et de braquets même si l'algorithme est censé égaliser tout cela.
#3148378
metatron a écrit :Je viens de lier mon compte sur Zwift power, vous savez si on peut importer les activités passées ? Elles apparaissent bien dans ma liste d'activités zwift power mais sans possibilité d'avoir le détail (et ne sont donc pas prises en compte dans le profil de puissance par exemple).
Pour moi cela l’a fait automatiquement
#3148390
scatch a écrit :
08 avr. 2020, 19:42
On3 a écrit :
Sachant que dans Zwift il existe également un paramètre pour contrôler le niveau de résistance que Zwift va appliquer quand ça grimpe. Ce niveau de résistance sera inversement proportionnel quand ça descend. Si tu n'y touches pas dans tes paramètres, il est réglé par défaut comme "neutre".

En d'autres termes, et si j'ai bien compris le truc, si tu règles à "facile" dans les montées, tu auras probablement la sensation d'être dans de faibles pourcentages même quand ça grimpe fort (et peu importe ton trainer). Par contre, quand ça descend, tu n'auras justement pas l'impression que ça descend et tu continueras de pédaler avec pas mal de résistance.
Si tu cherches du réalisme, ça n'a pas vraiment d'intérêt de toucher à ce paramètre (sauf éventuellement si ton trainer ne simule pas au-dessus de 7% et que tu souhaites donc augmenter la résistance quand ça grimpe ? et encore, tu vas surtout te retrouver avec de faibles pourcentages qui te paraîtront plus ...), par contre ça a son intérêt en course (notamment si tu tentes de lâcher tes adversaires en descente, ça peut être pas mal d'avoir plus de résistance en descente).

Voilà, sans jamais l'avoir testé, c'est ce que j'ai compris de ce paramétrage. Maintenant si un expert qui passe par là veut compléter/corriger.
Seule la résistance réglée au max simule la pente réelle. Si tu conserves le réglage par défaut (à 50%) tu auras la sensation de pédaler sur du 5% quand tu seras sur du 10% par exemple mais l'algorithme fera diminuer ta vitesse de sorte que tu n'ailles pas spécialement plus vite que le gars réglé au max ou celui réglé au minimum. Ce réglage par défaut implique que tu ne joues pas trop du dérailleur (tu restes sur la plaque à 5 ou 6%). Essaye la résistance max sur la montée de l'Alpe et tu verras que tu seras plus ou moins sur le 34x28 comme en réel. Alors qu'avec le réglage par défaut tu seras sur le 3e ou 4e pignon.
Je trouve que Zwift devrait imposer le réglage au max sur les courses pour plus d'équité car le gars réglé à 50% au final sera moins fatigué par les changements de pentes et de braquets même si l'algorithme est censé égaliser tout cela.
Pas du tout d'accord avec ce que tu dis. Pour moi la difficulté à 100% n'a absolument rien de réaliste.
#3148402
jerem9 a écrit :
08 avr. 2020, 21:53
metatron a écrit :Je viens de lier mon compte sur Zwift power, vous savez si on peut importer les activités passées ? Elles apparaissent bien dans ma liste d'activités zwift power mais sans possibilité d'avoir le détail (et ne sont donc pas prises en compte dans le profil de puissance par exemple).
Pour moi cela l’a fait automatiquement
Merci de ton retour :wink:
Je vais patienter un peu en espérant que ça se mette à jour.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

3 ! avec Bergen en Norvège en 2017. P[…]

Il devrait rejoindre ICA mon bon ami. tu […]

Les Grands Tours de jadis

A propos de la « faiblesse »[…]

La Science de la Course 4.0 : Etape 2

tremblez les nazes :tonton: https://nsa40.cas[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site