Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 125 sur 125
  • 1
  • 121
  • 122
  • 123
  • 124
  • 125
Par jicébé
#3131190
Adryy8 a écrit :
09 mars 2020, 22:03
Selon toute vraisemblance, la Sunweb sera la 4ème équipe à utiliser la nouvelle règle UCI, ayant Jarno Mobach et Tim Naberman de sa conti dans l'équipe pour Nokere, Groupama aurait quand à elle Jerman et Nonnez
Sunweb va aussi l'utiliser à plein pour le tour de Drenthe (1.1) de ce we, avec le max admis, soit 4 coureurs du Dvt Team: Leijnse, Naberman, Stokke et Van Uden.
Avatar de l’utilisateur
Par Blondin
#3136669
UCI Team Ranking au 17/03/2020 (et donc 31/03...30/04...31/05 ?) :

1 - DECEUNINCK - QUICK - STEP 2485
2 - TREK - SEGAFREDO 2298
3 - BORA - HANSGROHE 2212
4 - MITCHELTON - SCOTT 2094
5 - EF PRO CYCLING 2036.99
6 - UAE TEAM EMIRATES 1983
7 - TEAM ARKEA - SAMSIC 1704
8 - TEAM SUNWEB 1631
9 - TEAM INEOS 1623.5
10 - ASTANA PRO TEAM 1355
11 - COFIDIS 1222
12 - GROUPAMA - FDJ 1187
13 - AG2R LA MONDIALE 1175
14 - BAHRAIN - MCLAREN 1161
15 - CCC TEAM 1024
16 - TEAM SAPURA CYCLING 1009
17 - CIRCUS - WANTY GOBERT 990
18 - NTT PRO CYCLING TEAM 912
19 - LOTTO SOUDAL 894
20 - MOVISTAR TEAM 746
21 - ISRAEL START - UP NATION 671
22 - TERENGGANU INC. TSG CYCLING TEAM 660
23 - TEAM JUMBO - VISMA 655
24 - NIPPO DELKO PROVENCE 638
25 - TOTAL DIRECT ENERGIE 550
26 - ANDRONI GIOCATTOLI - SIDERMEC 534
27 - ST GEORGE CONTINENTAL CYCLING TEAM 466
28 - SPORT VLAANDEREN - BALOISE 463
29 - NTT CONTINENTAL CYCLING TEAM 395
30 - B&B HOTELS - VITAL CONCEPT P / B KTM 370
Avatar de l’utilisateur
Par Blondin
#3136672
UCI French Team Ranking au 17/03/2020 (et donc 31/03...30/04...31/05 ?) :

7 - TEAM ARKEA - SAMSIC 1704
11 - COFIDIS 1222
12 - GROUPAMA - FDJ 1187
13 - AG2R LA MONDIALE 1175
24 - NIPPO DELKO PROVENCE 638
25 - TOTAL DIRECT ENERGIE 550
30 - B&B HOTELS - VITAL CONCEPT P / B KTM 370
49 - NATURA4EVER - ROUBAIX - LILLE METROPOLE 155
115 - ST MICHEL - AUBER 93 20
126 - GROUPAMA - FDJ (CGF) 9
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3137103
La Jumbo fait sans doute partie des équipes, qui regrettent d'avoir fait "l'impasse" sur le début de saison. Et outre le fait, que le timing n'était vraiment pas bon pour faire quelques résultats, je me demande quel impact cette stratégie peut avoir sur la suite de la saison. Est-ce que les coureurs, qui avaient prévu d'arriver en forme plus tard, vont être désavantagés, à cause de cette coupure imposée, par rapport à ceux qui ont déjà fait quelques courses ?
Avatar de l’utilisateur
Par Adryy8
#3137106
blouss_ a écrit :
23 mars 2020, 09:38
La Jumbo fait sans doute partie des équipes, qui regrettent d'avoir fait "l'impasse" sur le début de saison. Et outre le fait, que le timing n'était vraiment pas bon pour faire quelques résultats, je me demande quel impact cette stratégie peut avoir sur la suite de la saison. Est-ce que les coureurs, qui avaient prévu d'arriver en forme plus tard, vont être désavantagés, à cause de cette coupure imposée, par rapport à ceux qui ont déjà fait quelques courses ?
Au vu de la longueur de la pause je ne pense pas, on sera essentiellement sur une nouvelle saison, les désavantagés seront peut être les bléssés sans préparation optimale (et encore je considère ça une chance pour les bléssés de longue date cette pause)
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3137115
En imaginant une reprise en juin (très hypothétique, mais là n'est pas le sujet), certains coureurs n'auront pas couru depuis de nombreux mois (par exemple 8 pour Roglic et même 12 pour Dumoulin). Je vois bien que maintenant il ne semble plus nécessaire de reprendre du rythme par de la compétition. Mais ça, c'est aussi si tu peux t'entrainer correctement. Du coup, est-ce que ça ne va pas être plus compliqué pour ces coureurs ?
En fait, un Quintana ou un Pinot doivent actuellement faire une pause, plus longue et plus tôt que prévue, mais à priori, ils ont déjà une bonne base. Pour d'autres, qui devaient monter en puissance dans les prochaines semaines, vont-ils pouvoir le faire comme c'était initialement planifié ?
Avatar de l’utilisateur
Par Adryy8
#3137138
blouss_ a écrit :
23 mars 2020, 09:52
En imaginant une reprise en juin (très hypothétique, mais là n'est pas le sujet), certains coureurs n'auront pas couru depuis de nombreux mois (par exemple 8 pour Roglic et même 12 pour Dumoulin). Je vois bien que maintenant il ne semble plus nécessaire de reprendre du rythme par de la compétition. Mais ça, c'est aussi si tu peux t'entrainer correctement. Du coup, est-ce que ça ne va pas être plus compliqué pour ces coureurs ?
En fait, un Quintana ou un Pinot doivent actuellement faire une pause, plus longue et plus tôt que prévue, mais à priori, ils ont déjà une bonne base. Pour d'autres, qui devaient monter en puissance dans les prochaines semaines, vont-ils pouvoir le faire comme c'était initialement planifié ?
Je pense que le travail des mois de Janvier à Mars seront à oublier, mais que effectivement tout le monde aura besoin d'une montée en puissance.

J'emet une très grande valeur au fait de courir en compet, mais au final, que le creux soit de 3, 6 ou 9 mois sans compet je pense pas que ça change grand chose si tu part du principe que par exemple Dumoulin et Pinot reprennent en même temps et courrent les mêmes course, je pense pas que Dumoulin sera + à court de rythme que Pinot au point que ça en soit une difference importante
Avatar de l’utilisateur
Par Ancelin
#3181779
Tiens. :tonton:

L'UCI a confirmé qu'elle avait donné à Gurbanguly Berdimuhamedov, président du Turkménistan - un pays avec un bilan en matière de droits de l'homme qualifié de "terrible" - "la plus haute distinction décernée par l'UCI", malgré le fait que les anciens présidents de l'UCI aient peu de connaissances sur une telle récompense.

Le prix, tenu secret par l'UCI, met en évidence un réseau complexe de structures de pouvoir, au cœur duquel se trouve Igor Makarov, membre du conseil d'administration de l'UCI né au Turkmène, qui a emmené les trois derniers présidents de l'UCI en visite d'État dans le pays, où son pétrole et la compagnie gazière détient des contrats lucratifs.

En 2018, la capitale turkmène d'Ashgabat a été annoncée comme hôte des championnats du monde sur piste UCI 2021, et de récents rapports dans les médias d'État turkmènes suggèrent que les championnats du monde sur route 2026 y auront également lieu.

Le Turkménistan est décrit par Human Rights Watch comme un régime autoritaire avec de sévères restrictions à la liberté d'expression, de religion, de circulation, d'information et de sexualité.

Jeudi, Cyclingtips a publié un rapport détaillant comment l'UCI avait décerné à Gurbanguly Berdimuhamedov, président depuis 2006, un «Ordre UCI» la semaine dernière pour des services rendus au cyclisme. Dans un bulletin d'information télévisé turkmène, Lappartient peut être vu «virtuellement» présenter le certificat encadré par appel vidéo.

Jeudi, l'UCI a confirmé à Cyclingnews qu'elle avait décerné un prix à Berdimuhamedov. Lorsqu'on lui a demandé quel était le prix, un porte-parole a répondu: "L'Ordre UCI est la plus haute distinction décernée par l'UCI. Il est en principe réservé aux personnalités politiques qui ont montré un engagement particulier envers le cyclisme. Plusieurs dirigeants ont reçu l'Ordre UCI depuis sa création"


L'UCI n'a pas répondu à la question de savoir quand elle a été créée ou qui l'avait précédemment reçue. Il a précisé par la suite que le prix avait été créé en 2004, sous la présidence de Hein Verbruggen, mais n’a toujours pas précisé qui l’avait reçu.

Bien qu'il s'agisse de "la plus haute distinction" que l'instance dirigeante puisse accorder, il n'y a eu aucune annonce du prix de Berdimuhamedov, ni aucune mention sur le site Internet de l'UCI ou les réseaux sociaux.

Contacté par Cyclingnews, Brian Cookson, qui a été président de l'UCI de 2013 à 2017, a déclaré qu'il n'était pas au courant d'un ordre UCI.

En effet, il n’en est pas fait mention dans la Constitution de l’UCI, bien que l’article 82 stipule: Le Comité Directeur peut créer et attribuer d’autres distinctions pour une contribution méritoire au sport cycliste.

"Je suppose que c'est ce qui s'est passé ici", a déclaré Cookson. "Je suppose qu'au fond de mon esprit, je savais que donner un prix spécial de temps à autre, si nous le voulions, était quelque chose que nous pouvions faire, mais ce n'est pas quelque chose que nous avons fait pendant mon mandat de président de l'UCI."

Selon Cyclingtips, l'Ordre UCI n'a pas été décerné depuis 13 ans. Contacté par Cyclingnews, Pat McQuaid, président de l'UCI de 2005 à 2013, a déclaré qu'il était au courant d'une distinction pour les dignitaires, et vaguement conscient qu'elle s'appelait l'Ordre UCI, mais ne se souvenait pas en avoir jamais donné un lui-même.

Traiter avec le Turkménistan
L’attribution d’un championnat du monde et d’un ordre UCI au Turkménistan a suscité des critiques en raison du bilan du pays en matière de droits de l’homme.

Human Rights Watch décrit le régime de Berdimukhamedov comme "autoritaire", notant que le gouvernement "punit brutalement toutes les formes non autorisées d'expression religieuse et politique". Les relations homosexuelles entre hommes sont criminalisées et les homosexuels peuvent donc se retrouver dans un système carcéral où «la torture et les mauvais traitements restent partie intégrante». Le Turkménistan occupe le deuxième rang depuis le bas de l'indice de liberté de la presse de Reporters sans frontières, derrière la Corée du Nord uniquement.

L'accueil par le pays des Jeux asiatiques et d'arts martiaux 2017 a attiré des accusations de lavage de sport, la pratique par laquelle les nations `` blanchissent '' leur image en accueillant des événements sportifs internationaux ou des équipes de parrainage. En 2008, les travaux ont commencé sur la construction d'installations pour 28 sports olympiques, ce qui équivaut en fait à un parc olympique dans la capitale et suggère une future candidature olympique. Un grand nombre de ces installations, dont le vélodrome de pointe, seraient désormais en train de recueillir de la poussière.


Dans une déclaration envoyée à Cyclingnews, l'UCI a expliqué que l'attribution des Mondiaux de piste 2021 au Turkménistan "fait partie de la longue tradition des Mondiaux organisés en dehors de l'Europe" et fait partie d'un effort "pour s'assurer que nos événements reflètent la diversité géographique de nos 196 fédérations nationales. "

L'UCI soutiendra les cyclistes turkmènes via son World Cycling Center et utilisera son programme de solidarité pour développer l'utilisation des vélos dans le pays.

Il recevra également une belle rémunération qui est vitale pour sa viabilité financière, les frais d'hébergement pour ses différents championnats du monde représentant sa principale source de revenus, près de 11 millions de francs suisses (9,1 millions de livres sterling) en 2017 et 2018.

La décision d'octroyer à Berdimukhamedov l'Ordre UCI n'a fait qu'intensifier le contrôle des relations de l'UCI avec le Turkménistan.

L'UCI a déclaré à Cyclingnews que le prix était "en reconnaissance de l'engagement de son pays envers notre sport à travers des compétitions de classe mondiale, des événements de participation de masse et la promotion du cyclisme pour tous". L'UCI a noté que le président, passionné de vélo, était "derrière la création par les Nations Unies de la Journée mondiale du vélo".

Cependant, le prix a conduit à de nouvelles allégations selon lesquelles l'UCI permet au Turkménistan de se légitimer sur une plate-forme mondiale.

"C'est compliqué lorsque vous traitez avec des régimes internationaux de différents types, mais tout ce que je dirais, c'est quand ces régimes sont en place et font des affaires dans le monde, alors il est très difficile pour un organisme sportif de porter des jugements à leur sujet", a déclaré Cookson.

"Dans une phrase qui est bien utilisée par les motocyclistes du monde entier, c'est ce que c'est. Ce sont des décisions difficiles que l'on doit prendre et j'ai une compréhension et un certain degré de sympathie avec David et ses collègues à ce sujet."

Rôle d'Igor Makarov

Si Lappartient est celui qui a remis le prix à Berdimukhamedov, le personnage clé semble être Igor Makarov, membre du comité directeur de l'UCI. Il était le propriétaire de l'équipe Katusha qui s'est repliée l'année dernière et est président d'honneur de la Fédération de cyclisme russe.

Makarov est un citoyen russe mais est né au Turkménistan et entretient de solides relations dans le pays. C'est un homme d'affaires milliardaire qui dirige la société d'énergie Areti qui a été rebaptisée Itera et a précédemment parrainé Katusha et ses équipes de développement.

Areti a un bureau au Turkménistan et a d'importants contrats pour exploiter les vastes ressources de gaz naturel et de pétrole de la mer Caspienne, qui se trouve à l'ouest du pays. L'année dernière, Makarov a été nommé par Berdimukhamedov comme «expert-spécialiste» attaché au conseiller du président sur les questions pétrolières et gazières.


En février, l'agence de presse officielle du Turkménistan a publié un rapport sur une réunion entre Makarov et Berdimukhamedov, soulignant à quel point les deux parties étaient satisfaites de leur collaboration.

"Exprimant sa satisfaction du fait que notre pays était l'un des partenaires importants d'ARETI, Igor Makarov a exprimé sa gratitude au président du Turkménistan pour le soutien apporté au renforcement de la coopération commerciale", indique le rapport. "Remerciant la confiance placée dans l'entreprise , l'homme d'affaires s'est dit convaincu que la mise en œuvre de projets communs garantirait la prospérité du Turkménistan. "

Le rapport a ensuite précisé que le sport d'élite faisait partie de cette collaboration et a même suggéré que, tout comme les championnats du monde sur piste 2021, les championnats du monde sur route 2026 auraient lieu au Turkménistan. Les Mondiaux de la Route 2026 n'ont pas encore été officiellement attribués, Portland, Oregon étant le seul candidat à ce jour à publier une offre.

"Une attention particulière a été accordée à la coopération dans le domaine du sport, y compris l'organisation du Championnat du monde de cyclisme sur piste 2021 et du Championnat du monde de cyclisme sur route 2026 dans notre pays", indique le rapport.

«Lappartient est dans la paume de Makarov»
S'adressant anonymement à Cyclingnews, une source connaissant le fonctionnement de l'UCI a expliqué comment Makarov tirait les ficelles de l'organisation. La source a affirmé que Makarov avait jeté son poids derrière Lappartient lors des élections présidentielles de l'Union européenne de cyclisme (UEC) en 2013 afin de vaincre l'ancien directeur de Katusha Andrei Tchmil, et que le parrainage d'Itera de l'UEC avait par la suite été multiplié par cinq.

"Makarov investissait de l’argent pour avoir de l’influence dans la fédération européenne, donc s’il avait besoin de quelque chose, il aurait juste besoin de quelques faveurs", a expliqué la source.

Plus tard cette année-là, Makarov a ouvertement soutenu Cookson alors qu'il a évincé McQuaid de la présidence de l'UCI, sa relation avec McQuaid s'étant apparemment détériorée lorsque Katusha s'est vu refuser une licence WorldTour 2013 pour des infractions de dopage. En 2017, Makarov s'est retourné contre Cookson et a soutenu son vieil ami Lappartient dans une victoire écrasante.

"Lappartient est tout d'abord élu président de la Fédération Europe avec une aide énorme de Makarov, puis élu président de l'UCI avec encore une fois une aide énorme de Makarov. Lappartient est donc dans la paume de Makarov", a indiqué la source.

"Dans ce cas, Makarov s'assure qu'il garde le président du Turkménistan de côté, et il utilise Lappartient pour le faire. Ce président particulier aime apparemment faire du vélo, fait du vélo, veut des gens à vélo, et c'est très bien mais il y a une situation éthique dans laquelle se trouve l'UCI, dans laquelle Lappartient est en quelque sorte tombé entre les mailles du filet.

"En tant que politicien, il s'est laissé dicter un peu par Makarov. Makarov a dit à Lappartient" Je veux que vous fassiez ceci, ceci et cela ". Je sais comment il fonctionne et c'est exactement dans mon esprit ce qui a arrivé."


Lappartient est le troisième président que Makarov a emmené au Turkménistan, après Cookson en 2014 et McQuaid en 2008. En 2015, McQuaid a révélé qu'il avait signé un accord avec Makarov en 2012 sur le développement du cyclisme au Turkménistan, y compris une offre pour la route 2017 Mondiaux, mais, quand il a abandonné son intention de se retirer en tant que président de l’UCI, il s’est retiré en invoquant un conflit d’intérêts, insistant sur le fait qu’il n’avait effectué aucun travail ni reçu aucun paiement.

Des rapports de l'agence de presse nationale du Turkménistan suggéreraient qu'un Mondial de la Route au Turkménistan a maintenant été conçu pour 2026. Cependant, l'UCI a nié que ce soit le cas, déclarant à Cyclingnews: "L'attribution des Championnats du Monde Route 2026 de l'UCI devrait être faite en septembre 2021. Selon la procédure d'appel d'offres, l'UCI a reçu les lettres d'intention requises en septembre 2019 et le Turkménistan ne faisait pas partie des candidats. "

Interrogé pour savoir si les activités commerciales de Makarov représentaient un conflit d'intérêts, l'UCI a répondu: "L'UCI comprend que M. Makarov, originaire d'Ashgabat, et l'État du Turkménistan entretiennent une relation de longue date. Bien que M. Makarov facilite régulièrement les communications entre l'UCI et l'État du Turkménistan, l'attribution des Championnats du Monde Piste UCI 2021 a été traitée conformément aux conditions et au barème applicables (et publiés) à l'époque.

"Concernant les différents engagements de M. Makarov, l'UCI n'a pas connaissance d'actions ou de comportements susceptibles de constituer un conflit d'intérêts au sens de l'art. 7.4 du Code de déontologie et M. Makarov a toujours accepté de s'abstenir de participer à tout Comité Directeur de l'UCI. décision relative au Turkménistan. "

Cyclingnews a également demandé à parler directement à Makarov, mais cela n'a pas été facilité.
#3181787
Merci!

Bon ça pue la corruption et les dessous de tables, c’est juste gerbant.
Ca me rappelle ce match de gala organisé en Tchétchénie en 2011, où d’anciennes stars du foot, dont pas mal de Français, s’etaient vus remettre une montre sertie de diamants par le chef de la police. Il fallait voir Boghossian parader, et le sourire (tres) gêné d’Amoros... :euh:

https://www.lemonde.fr/blog/latta/2011/ ... nt-grozny/
#3181958
Je ne lui pardonnerai jamais ses paroles pendant et apres l’affaire salbutamol où il avait dit que plus jamais une situation comme celle-là ne devait arriver, qu’il fallait absolument changer/adapter le reglement. Resultat? Zero action!
Et pas un journaliste pour venir remettre le couvert, ça ça me depasse aussi. Le mec s’est engagé et personne ne lui demande des comptes? :mouchoir:
  • 1
  • 121
  • 122
  • 123
  • 124
  • 125

J'ai fais la sieste devant, pour moi format trop c[…]

Covid-19 versus Cyclisme 2020

Le problème c'est que ton copain il e[…]

Les grimpeurs français

:green: :green:

Team Cofidis 2020

Perez est un très bon coureur, ce serait un[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site