Le forum cyclisme des pratiquants et cyclosportifs. Pour tout savoir sur le matériel vélo, l'entraînement, la préparation des courses, les récits de vos exploits, ou encore ce qui concerne des outils comme Zwift ou Strava.
  • Page 51 sur 54
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
#3111099
Teteoo a écrit :
25 janv. 2020, 16:45
Je me demandais si la batterie de mon Garmin se vidait simplement parce qu'il fait froid, (2-4°) ou parce qu'il est vieux ?
J'utilise mon Garmin en ski de fond (un Edge 520). Il est dans la pochette sur la ceinture qui porte aussi la gourde, pas proche du corps et donc soumis au froid. Les températures sont souvent inférieur à 0 (bon, pas trop cette année), et je n'ai pas observé une différence notable sur sa décharge par rapport aux sorties de vélos par des températures plus chaudes.
#3117439
Salut à tous.

Je suis ce que l’on appelle communément un cycliste du dimanche. Je n’ai que 27 ans, mais mes longues années de rugby et les blessures successives font que je dois à regret envisager une reconversion sportive.
Passionné de vélo depuis toujours je me suis acheté il y a 1 an, un petit Triban RC120 de chez Décathlon pour tester ma motivation à la pratique du cyclisme sans trop dépenser.
Il s’avère que le test est concluant et que tous les dimanches j’enfourche ma machine avec plaisir et envie. Mais je devrais plutôt dire j’enfourchais…. Car je me suis fait voler mon vélo voila une dizaine de jour…
La question se pose donc du prochain achat (toujours à petit budget hélas) et 3 choix stratégique s’offre à moi.
- Acheter un vélo neuf à petit budget (650€) à l’image de ce Trek Domane Al 2 https://www.materiel-velo.com/1861309-v ... O-UL-RMd7Y

- Acheter une occasion récente ayant peu roulé et permettant d’avoir un vélo que je n’aurais pas pu m’offrir neuf. Exemple avec ce Lapierre Audacio 400 de 2015 (650€) https://www.leboncoin.fr/velos/1717952073.htm/

- Acheter une occasion plus ancienne, mais avec un vélo de grande qualité que je n’aurais encore moins pu m’offrir ! Exemple avec ce Willier Izoard XP full Carbon de 2007 (650€)
https://www.troc-velo.com/velo-route-co ... 528464.htm

3 modèles de vélos donc et surtout 3 stratégies différentes. Du neuf sur et sécurisant mais en entrée de gamme, de l’occasion récente sur du milieu de gamme mais avec les risques de l’occasion, de l’occasion plus ancienne mais portant sur un vélo haut de gamme (et qui à ce prix-là, on l’espère, a été bien entretenu mais a aussi beaucoup roulé)

Au-delà des modèles en exemple c’est surtout sur la stratégie à adopter que j’ai besoin de vos éclairages.
Sachant qu’aujourd’hui ma vie personnelle et professionnelle me permet d’envisager comme objectif facilement atteignable 2500 km sur l’année et une augmentation de cet objectif sur les années suivantes.

Merci d’avance.
#3117440
Qu'un carbone ait beaucoup roulé ou pas ne change rien, le carbone ne perd pas ses qualités dans le temps (contrairement à l'alu qui a tendance à devenir plus "mou"). Maintenant, reste à voir si la fabrication des cadres carbone en 2007 était identique à ce qui se fait maintenant (du monocoque, etc). Le risque c'est plutôt qu'il y ait des points "fragiles" sur un cadre pas monocoque par exemple.
Et évidemment, plus il a fait de km, plus il y a des risques qu'il ait connu quelques chutes aussi (mais ça peut aussi arriver à l'arrêt mal posé dans un garage).
#3117748
Tient moi aussi je suis tombé sur cette annonce de Willier et j'hésite entre un vélo à ce prix mais en Carbone, ou du neuf avec un Cube qui tape dans les 2100€ et qui est lui aussi full carbone. La dernière option m'empêchant du coup divers distractions comme un petit voyage que j'aimerais m'offrir au États-unis. D'un autre côté le neuf... bah c'est neuf quoi et on risque d'avoir quasi aucunes mauvaises surprises.

Voila si vous avez des conseils la aussi je suis preneur.
#3118479
bonjour,
je viens sur cette page pour vous demander votre avis.
j aimerai acheter un nouveau vélo(vtt), j'ai déjà fais plusieurs magasins et il y a 2 vélos qui me plaisent mais je ne sais pas dutout lequel choisir ( je ne suis pas un grand connaisseur).
il y a dabord un lapierre prorace 4.9 puis un specialized chisel comp.
j'attends vos avis...
merci d'avance
#3119943
J’ai encore des rayons qui casse sur ma roue giant que je vais brûler.

Du coup je vais investir dans d’autres roues qui seront carbones.

J’ai toujours eu des roues alu plutôt entrée de gamme. Je cherche des avis et retours d'utilisation concernant l'usage de roues en carbone de 40 mm de hauteur en utilisation montagne. Est ce que c’est bien quand la route s’élève?

J’habite vers Chambéry donc la Montagne il y en aura dans mes sorties
#3121087
Hello,

je suis de retour en France pour quelques semaines et j'aimerai aller rouler avec mon frère qui est en 3e caté.
Cela fait des années que je ne fais plus aucun sport et que j'ai une hygiène de vie douteuse donc impossible de le suivre au delà d'une sortie de décontraction d'1h30.

J'aimerai donc louer voire acheter un vélo électrique version course. Le problème est que les VAE assistent jusqu'à 25km/h, et donc ne sont utiles que pour la montagne. J'ai mieux fait de rouler avec mon Kuota de 8 kilos qu'avec un VAE à 14 kilos qui ne m'assistera que dans les quelques bosses mais me fera 2 fois plus galérer le reste du temps.

L'idéal serait donc de trouver un vélo qui assiste au moins jusqu'à 35 km/h. En cherchant sur google, je trouve très peu de modèles et il est très dur de trouver des revendeurs.
Idéalement j'aimerai louer un vélo plutôt que d'en acheter un mais vu la rareté de l'offre ça me semble largement compromis.

Auriez-vous des modèles à recommander, des revendeurs ou par miracle des loueurs?
#3121127
Bonjour
Je cherche à remplacer mon antique lapierre de 2003.
Je cherche un vélo confortable, je suis plus cyclotouriste de 200 km que course/vitesse. J'habite en haute savoie donc principalement de la montagne au programme.
Aux alentour de 1000 euros je suis tenté par le triban RC 520 disque (à 850 euros).
Mais quelqu'un à un avis sur les disques "hydromécanique", ce genre d'innovation me fait un peu peur ? J'ai aussi entendu que les roues étaient catastrophique. Est ce que il existe beaucoup de roue compatible avec les disques ou ce seras galère à changer ?
Bref j'aimerai votre avis éclairé et si vous pensez qu'il existe des alternatives mieux et si éventuellement à ce tarif vous me conseilleriez de l'occasion.
D'avance merci pour vos avis éclairée
#3121148
Bah prends directement le Van Rysel en Shimano 105 dans ce cas et dans ce budget.

Il est vachement mieux fini, pas moins confortable, tu peux monter des pneus de 28 dessus si tu veux plus de souplesse, et il est monté intégralement en Shimano 105, y compris les freins, ce qui te garanti de ne jamais etre emmerdé avec la transmission ou les périphériques.

Les roues dont d’honnêtes Mavic d'entrée de gamme qui font parfaitement leur travail à défaut d’être brillantes.

Et honnêtement le freinage shimano en direct mount, à moins de peser 150 kg et de ne sortie que par temps de pluie, je ne vois pas ou tu seras limité.

Tu peux aisément demander une potence plus courte et plus haute si tu veux une position plus relax, et tu partiras à mon sens sur un vélo bien plus qualitatif que le Triban.
#3121430
SchleckRivals a écrit :
15 févr. 2020, 19:24
J’ai encore des rayons qui casse sur ma roue giant que je vais brûler.

Du coup je vais investir dans d’autres roues qui seront carbones.

J’ai toujours eu des roues alu plutôt entrée de gamme. Je cherche des avis et retours d'utilisation concernant l'usage de roues en carbone de 40 mm de hauteur en utilisation montagne. Est ce que c’est bien quand la route s’élève?

J’habite vers Chambéry donc la Montagne il y en aura dans mes sorties
J'ai envie de dire que ça dépend du modèle que tu vas choisir.
En 40mm t'as des modèles très bien pour passer la montagne tant que tu ne les prends pas trop lourd.

Le freinage sera moins bon que sur tes alus par contre, ce qui peut être handicapant en montagne.

Selon ton poids, on évitera peut-être les modèles à pneus sur lesquels tu peux exploser la CAA dans une longue descente de col si t'as tendance à allumer les freins.
Plutôt privilégier le tubeless.
#3121455
C'est que je peux récuperer des fulcrum Wind40c (anciennement racing quattro).

Donc c'est des pneu avec chambre,j'ai connaissance des problèmes de surchauffe mais suivant les retours de certains collegues qui ont des pneux avec chambre (sur des roues giant et mavic) avec ça passe en montagne, ils sont encore vivant. Après en saison je suis sous les 80kgs et je freine juste dans les virages.

De base j'avais des roues de 2kg la paire, je vais gagner 500g tout de même. Et je pense que je vais en profiter pour changer ma cassette cassette actuellement je grimpe avec du 36 devant et 11x28 derrière. Je vais mettre au moins un 11x30 car en fin de grosses sorties montagne je ne mouline pas assez et ça me permettra peut être d'être mieux sur les % à plus de 9% où je trouves que je ralentis pas mal.
#3121465
SchleckRivals a écrit :
19 févr. 2020, 10:52
C'est que je peux récuperer des fulcrum Wind40c (anciennement racing quattro).

Donc c'est des pneu avec chambre,j'ai connaissance des problèmes de surchauffe mais suivant les retours de certains collegues qui ont des pneux avec chambre (sur des roues giant et mavic) avec ça passe en montagne, ils sont encore vivant. Après en saison je suis sous les 80kgs et je freine juste dans les virages.

De base j'avais des roues de 2kg la paire, je vais gagner 500g tout de même. Et je pense que je vais en profiter pour changer ma cassette cassette actuellement je grimpe avec du 36 devant et 11x28 derrière. Je vais mettre au moins un 11x30 car en fin de grosses sorties montagne je ne mouline pas assez et ça me permettra peut être d'être mieux sur les % à plus de 9% où je trouves que je ralentis pas mal.
en même temps c'est ompliqué d'avoir des retours de gars morts :elephant:
#3121554
Nonoms a écrit :
18 févr. 2020, 09:41
Hello,

je suis de retour en France pour quelques semaines et j'aimerai aller rouler avec mon frère qui est en 3e caté.
Cela fait des années que je ne fais plus aucun sport et que j'ai une hygiène de vie douteuse donc impossible de le suivre au delà d'une sortie de décontraction d'1h30.

J'aimerai donc louer voire acheter un vélo électrique version course. Le problème est que les VAE assistent jusqu'à 25km/h, et donc ne sont utiles que pour la montagne. J'ai mieux fait de rouler avec mon Kuota de 8 kilos qu'avec un VAE à 14 kilos qui ne m'assistera que dans les quelques bosses mais me fera 2 fois plus galérer le reste du temps.

L'idéal serait donc de trouver un vélo qui assiste au moins jusqu'à 35 km/h. En cherchant sur google, je trouve très peu de modèles et il est très dur de trouver des revendeurs.
Idéalement j'aimerai louer un vélo plutôt que d'en acheter un mais vu la rareté de l'offre ça me semble largement compromis.

Auriez-vous des modèles à recommander, des revendeurs ou par miracle des loueurs?
Sans être un quelconque connaisseur, t'as essayé de te renseigner sur la possibilité de débrider un vélo limité à 25km/h ? (Attention au-dessus de 45km/h, il doit être immatriculé, il te faut une assurance, etc.)
#3121556
SchleckRivals a écrit :
19 févr. 2020, 10:52
C'est que je peux récuperer des fulcrum Wind40c (anciennement racing quattro).

Donc c'est des pneu avec chambre,j'ai connaissance des problèmes de surchauffe mais suivant les retours de certains collegues qui ont des pneux avec chambre (sur des roues giant et mavic) avec ça passe en montagne, ils sont encore vivant. Après en saison je suis sous les 80kgs et je freine juste dans les virages.

De base j'avais des roues de 2kg la paire, je vais gagner 500g tout de même. Et je pense que je vais en profiter pour changer ma cassette cassette actuellement je grimpe avec du 36 devant et 11x28 derrière. Je vais mettre au moins un 11x30 car en fin de grosses sorties montagne je ne mouline pas assez et ça me permettra peut être d'être mieux sur les % à plus de 9% où je trouves que je ralentis pas mal.
80kg avec des carbones à pneus en montagne, perso je le ferais pas.
Après si t'es du genre à descendre sans allumer les patins à chaque virage (ça vaut donc dans un sens comme dans l'autre : celui qui descend très mal et toujours sur les freins, et celui qui descend très bien tout en mettant de gros coups de frein avant d'entrer dans les courbes un peu serrées), tu peux toujours prendre le risque.

T'as réfléchis à partir sur de l'alu avec traitement type "céramique" ? T'as pas mal de paires orientées principalement montagne justement. Tu t'affranchis des problèmes au freinage et t'as le style. Bon par contre ce sont des jantes basses, donc partout ailleurs que quand ça grimpe t'es pénalisé.
#3121819
On3 a écrit :
20 févr. 2020, 07:55
xacasar a écrit :
19 févr. 2020, 01:13


Qu'il y ait 5 ou 11 vitesses ce n'est pas ça qui va réellement changer le gain final, les vitesses ça va plus agir sur le "confort" que la performance.
Par contre en effet, les pédales automatiques on peut imaginer que c'est un gros gain mais pas quantifiable (quoi que ? https://www.youtube.com/watch?v=CNedIJBZpgM ) , c'est pour ça que je dis que cette vidéo n'est pas une étude scientifique et est loin d'étre parfaite, mais donne tout de méme une bonne indication.
10% (admettons) c'est 5min d'écart sur le Tourmalet, soit prés de 40 watts en se basant sur les calculs de "chronoswatts", un gouffre.
Ce qui me fait dire qu'1 watt des années 80 ne peut pas réellement être comparé à 1 watt de nos jours. Sinon, avec des pincettes, sinon avec un coefficient multiplicateur estimant la perte de "puissance" induit par un vélo vintage vs un vélo moderne.
https://twitter.com/cyclesetforme/statu ... 04224?s=19

Sur une ascension, on aurait une différence qui tournerait autour de 6-7w (grand max, avec tout optimisé d'un côté et de l'autre) en 2020 vs 1995.

Ce sont surtout à des vitesses élevées que les gains (aéro) ont été faits depuis.
Le plus gros déterminant de la performance dans des pentes à 20km/h, ça reste le poids.
Je remets içi un sujet qui me semble plutôt intéressant (qui était dans "pendant ce temps la en 2020").

Les gains aéro (surtout seul, lorsque à 40km/h 90% de la force à vaincre sur le vélo est le vent) on est sur la méme longueur d'onde, les roues + cadre aéro c'est un gain énorme.

Pour une montée à 20km/h, Lorenzini nous donne un maximum de 6/7 watts de différence (soit 50" sur 1h de montée à 7%, pas énorme), je n'arrive pas forcement à le réaliser.
Comme montré plus haut il y a cette vidéo de GCN qui dit le contraire (https://www.youtube.com/watch?v=V4JAvQCp8ww , 11% de gain avec le vélo moderne vs vélo des 80's) mais cette vidéo n'est certainement pas scientifique, ça veut dire que le gus aurait (inconsciemment) plus poussé sur les pédales automatiques avec l'Orbea Orca ?
Aussi, mais ce sont juste mes sensations, ma sortie effectuée avec un Pinarello F10 qui m'a bluffé:
Le 02/09/2017 j'effectuais une montée (8km à 5,5%) en 24'27", 1 mois plus tard le 04/09 avec le F10 en 22'41", dans les 2 cas c'était le premier (et seul) col du jour. Selon Strava c'est une différence de 22 watts (7,9% de gain), ça me semble assez énorme. (bien que je ne me rappelle pas dans quelle "philosophie" j'étais pour faire la 1ere montée, mais en général je les fais au seuil ou pas loin...)

Je reviens à ma question de départ, il serait réellement intéressant d'avoir une étude scientifique chiffrée (avec capteur de puissance sur piste pour les gains aéro, et sur une montée test de 7%, idéalement à l'abri du vent et d'environ 20min...) pour comparer les 2 époques avec 2 vélos considérés comme "tops" à leur époque.
#3121837
Et tu referas du beton à l'ancienne pour comparer aussi ? Ca me parait chimérique, tu auras du mal à prendre en compte tout les facteurs (lubrifiant, tenues, pneus...).
pour se rapprocher du sujet du topic la question pourrait se poser de comparer plusieurs velo actuel pour comparer les gains (uniquementdd'efficacité) entre du haut de gamme et xu moins haut de gamme. M'est avis qu'on serait surpris
#3121902
xacasar a écrit :
20 févr. 2020, 12:10
On3 a écrit :
20 févr. 2020, 07:55


https://twitter.com/cyclesetforme/statu ... 04224?s=19

Sur une ascension, on aurait une différence qui tournerait autour de 6-7w (grand max, avec tout optimisé d'un côté et de l'autre) en 2020 vs 1995.

Ce sont surtout à des vitesses élevées que les gains (aéro) ont été faits depuis.
Le plus gros déterminant de la performance dans des pentes à 20km/h, ça reste le poids.
Je remets içi un sujet qui me semble plutôt intéressant (qui était dans "pendant ce temps la en 2020").

Les gains aéro (surtout seul, lorsque à 40km/h 90% de la force à vaincre sur le vélo est le vent) on est sur la méme longueur d'onde, les roues + cadre aéro c'est un gain énorme.

Pour une montée à 20km/h, Lorenzini nous donne un maximum de 6/7 watts de différence (soit 50" sur 1h de montée à 7%, pas énorme), je n'arrive pas forcement à le réaliser.
Comme montré plus haut il y a cette vidéo de GCN qui dit le contraire (https://www.youtube.com/watch?v=V4JAvQCp8ww , 11% de gain avec le vélo moderne vs vélo des 80's) mais cette vidéo n'est certainement pas scientifique, ça veut dire que le gus aurait (inconsciemment) plus poussé sur les pédales automatiques avec l'Orbea Orca ?
Aussi, mais ce sont juste mes sensations, ma sortie effectuée avec un Pinarello F10 qui m'a bluffé:
Le 02/09/2017 j'effectuais une montée (8km à 5,5%) en 24'27", 1 mois plus tard le 04/09 avec le F10 en 22'41", dans les 2 cas c'était le premier (et seul) col du jour. Selon Strava c'est une différence de 22 watts (7,9% de gain), ça me semble assez énorme. (bien que je ne me rappelle pas dans quelle "philosophie" j'étais pour faire la 1ere montée, mais en général je les fais au seuil ou pas loin...)

Je reviens à ma question de départ, il serait réellement intéressant d'avoir une étude scientifique chiffrée (avec capteur de puissance sur piste pour les gains aéro, et sur une montée test de 7%, idéalement à l'abri du vent et d'environ 20min...) pour comparer les 2 époques avec 2 vélos considérés comme "tops" à leur époque.

Je vais pas réecrire mon post mais deux trois remarques...

Tu écris "Les gains aéro (surtout seul, lorsque à 40km/h 90% de la force à vaincre sur le vélo est le vent) on est sur la même longueur d'onde, les roues + cadre aéro c'est un gain énorme. "
alors même que tu me reproches d'utiliser l'exemple de Naesen lors de la dernière étape du Tour 2019 sur son cadre acier.

Tu continues à parler d'un vélo des années 80, alors qu'On3 et moi parlons de vélo de 1995...

Il y a deux grandes ruptures dans l'ère moderne du vélo;

les années 70 et les cadreurs "top" (Colnago, De Rosa...) qui ont complètement "crée" la géométrie moderne du vélo de route, ce qui conincide avec les premières roues aluminium de qualité et les premiers groupes fiables 2x6 ou 2x7 vitesses...

Le milieu des années 90 avec les pédales auto (depuis 1985), les cadres alu et les vitesses au cadre.

Très objectivement, tu prends un cadre route des années 90, il y a très peu de différences avec un cadre moderne.

Quand à ton expérience personnelle, sans vouloir aucunement te manquer de respect, elle n'a aucune valeur, surtout à un mois d'intervalle.
Entre les différences de poids, de forme, le sentiment d’être sur un beau vélo, de peut etre vouloir prouver quelque chose... Tu as très facilement tes différences de watt.

Mon expérience personnelle à moi c'est d'avoir été plus à l'aide dans les cotes toscane avec mon Gitane de 1978 qu'avec mon Time de 2008.

Pour un essai valable, tu prends plusieurs cyclistes de différents niveaux, tu leur fais monter des cotes identiques dans des conditions identiques, tu relèves les données (watts, fréquence cardiaque, vitesses d'ascension...) et tu compiles tout ca avec un logiciel statistique fiable :smile:

(Pour ce qui est de l'aéro je le redis ici, je ne nie absolument pas l'apport du modernisme, des tunnels de soufflerie, et les progrès monstrueux sur les vélos de chrono observés depuis quelques années et qui peuvent expliquer pour le coup qu'on prefère rouler en pro chez Specialized ou Trek que chez Factor ou Eddy Merckx... exemples purement fortuits bien sur...)
#3121915
albo a écrit :
20 févr. 2020, 15:21
xacasar a écrit :
20 févr. 2020, 12:10


Je remets içi un sujet qui me semble plutôt intéressant (qui était dans "pendant ce temps la en 2020").

Les gains aéro (surtout seul, lorsque à 40km/h 90% de la force à vaincre sur le vélo est le vent) on est sur la méme longueur d'onde, les roues + cadre aéro c'est un gain énorme.

Pour une montée à 20km/h, Lorenzini nous donne un maximum de 6/7 watts de différence (soit 50" sur 1h de montée à 7%, pas énorme), je n'arrive pas forcement à le réaliser.
Comme montré plus haut il y a cette vidéo de GCN qui dit le contraire (https://www.youtube.com/watch?v=V4JAvQCp8ww , 11% de gain avec le vélo moderne vs vélo des 80's) mais cette vidéo n'est certainement pas scientifique, ça veut dire que le gus aurait (inconsciemment) plus poussé sur les pédales automatiques avec l'Orbea Orca ?
Aussi, mais ce sont juste mes sensations, ma sortie effectuée avec un Pinarello F10 qui m'a bluffé:
Le 02/09/2017 j'effectuais une montée (8km à 5,5%) en 24'27", 1 mois plus tard le 04/09 avec le F10 en 22'41", dans les 2 cas c'était le premier (et seul) col du jour. Selon Strava c'est une différence de 22 watts (7,9% de gain), ça me semble assez énorme. (bien que je ne me rappelle pas dans quelle "philosophie" j'étais pour faire la 1ere montée, mais en général je les fais au seuil ou pas loin...)

Je reviens à ma question de départ, il serait réellement intéressant d'avoir une étude scientifique chiffrée (avec capteur de puissance sur piste pour les gains aéro, et sur une montée test de 7%, idéalement à l'abri du vent et d'environ 20min...) pour comparer les 2 époques avec 2 vélos considérés comme "tops" à leur époque.

Je vais pas réecrire mon post mais deux trois remarques...

Tu écris "Les gains aéro (surtout seul, lorsque à 40km/h 90% de la force à vaincre sur le vélo est le vent) on est sur la même longueur d'onde, les roues + cadre aéro c'est un gain énorme. "
alors même que tu me reproches d'utiliser l'exemple de Naesen lors de la dernière étape du Tour 2019 sur son cadre acier.

Tu continues à parler d'un vélo des années 80, alors qu'On3 et moi parlons de vélo de 1995...

Il y a deux grandes ruptures dans l'ère moderne du vélo;

les années 70 et les cadreurs "top" (Colnago, De Rosa...) qui ont complètement "crée" la géométrie moderne du vélo de route, ce qui conincide avec les premières roues aluminium de qualité et les premiers groupes fiables 2x6 ou 2x7 vitesses...

Le milieu des années 90 avec les pédales auto (depuis 1985), les cadres alu et les vitesses au cadre.

Très objectivement, tu prends un cadre route des années 90, il y a très peu de différences avec un cadre moderne.

Quand à ton expérience personnelle, sans vouloir aucunement te manquer de respect, elle n'a aucune valeur, surtout à un mois d'intervalle.
Entre les différences de poids, de forme, le sentiment d’être sur un beau vélo, de peut etre vouloir prouver quelque chose... Tu as très facilement tes différences de watt.

Mon expérience personnelle à moi c'est d'avoir été plus à l'aide dans les cotes toscane avec mon Gitane de 1978 qu'avec mon Time de 2008.

Pour un essai valable, tu prends plusieurs cyclistes de différents niveaux, tu leur fais monter des cotes identiques dans des conditions identiques, tu relèves les données (watts, fréquence cardiaque, vitesses d'ascension...) et tu compiles tout ca avec un logiciel statistique fiable :smile:

(Pour ce qui est de l'aéro je le redis ici, je ne nie absolument pas l'apport du modernisme, des tunnels de soufflerie, et les progrès monstrueux sur les vélos de chrono observés depuis quelques années et qui peuvent expliquer pour le coup qu'on prefère rouler en pro chez Specialized ou Trek que chez Factor ou Eddy Merckx... exemples purement fortuits bien sur...)

Albo, concernant le cas Naesen, je crois que tu te méprends.
Je dis qu'il y a un gain énorme d'aéro lorsqu'un cycliste est seul sur la route et que la force du vent représente prés de 90% de l'énérgie à combattre par le cycliste (à 40km/h).
Lorsque notre ami Naesen lors de cette étape des Champs-Elysées est dans un peloton fourni, il économise de 50 à 90% selon sa position et la vitesse du paquet. ( https://ars.els-cdn.com/content/image/1 ... 1-gr20.jpg ), autrement dit il combat très peu le vent. Par contre le frottement du pneu sur la route et les frictions de la chaine restent, l'effet peloton ne change rien sur ça.
Les gains aéros sont surtout pour des cyclistes seuls et/ou dans un trés petit groupe, dans un peloton lancé à toute allure qui t'aspire, l'effet est moindre.

Pour le reste Albo, moi je donne simplement mes relevés strava (objectifs) et mes sensations (subjectives), je dis bien que ça n'a rien de scientifique, aprés tu prends ou tu ne prends pas...
Mais je n'ai pas l'impression de trouver d'étude scientifique me prouvant le contraire non plus (et je serai particulièrement intéressé d'en voir une...).
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
  • 54
Sports mécaniques 2020

Mazepin va déjà falloir qu'il obti[…]

Cyclisme à la télévision 2020

Froome moi je le trouve très él&eacu[…]

Calendrier 2020

j'ai vu que Dwars door het Hageland avait &ea[…]

Gerard Rué - mon fovorite personnel

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site