Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Comment juger la saison de la Groupama – FDJ ?

- Plutôt réussie, car elle a montré qu'elle peut jouer dans la cour des grands
10
16%
- Moyenne, avec un fort goût d'inachevé
41
64%
- Plutôt ratée, sans victoires probantes
13
20%
#3093814
Bilans 2019, des hauts et des bas pour la Groupama – FDJ
Difficile de juger la saison de la Groupama – FDJ, tant les performances de la formation française ont été irrégulières. Très forte en première partie d’année où elle a obtenu la plupart de ses 24 succès, l’équipe au trèfle a failli ensuite vivre un Tour de France parfait. Après juillet tout a été plus compliqué, et à part quelques belles perfs’ individuelles, le niveau affiché a été bien loin de ce qu’on peut attendre d’une structure du World-Tour.

Le coureur : Thibaut Pinot
Malgré la déception de la fin du Tour de France, Thibaut Pinot reste le grand coureur de la saison côté Groupama – FDJ, et ce pour une raison très simple, il a permis à tous les supporters tricolores d’espérer en juillet. Impressionnant physiquement jusqu’à son abandon, le français a longtemps fait croire qu’il pourrait succéder à Bernard Hinault au palmarès de la Grande Boucle, et si la fin de course a tourné à la tragédie, une chose est sûre désormais, Thibaut Pinot, si il affiche le même niveau en juillet prochain, sera l’un des principaux candidats à la victoire finale.

La confirmation : David Gaudu
Que ce soit au service de Thibaut Pinot pendant le Tour de France, ou pour son propre compte durant la saison, David Gaudu a réalisé une très belle année 2019. 3ème de l’UAE Tour en début d'année, il a ensuite enchaîné à Liège avec un top 10, le tout avant de signer une bonne cinquième place au général du Romandie, avec à la clé une victoire d’étape. Très présent également en fin de saison, il a accumulé les places d’honneur lors de la période des classiques italiennes. De très bon augure pour 2020 !

La déception : Anthony Roux
Malgré son maillot de champion de France, Anthony Roux a traversé la saison 2019 comme un fantôme. Jamais vraiment dans le coup, le français n’a pas signé le moindre succès et doit se contenter comme meilleure performance d’une bien maigre troisième place d’étape sur le Tour du Limousin.

Les perspectives 2020
Au vu du recrutement assez léger effectué par l’équipe française, les attentes pour 2020 seront plus ou moins identiques à celles de 2019. A une chose près, puisque désormais on sait que si il ne subit pas un nouveau coup du sort, Thibaut Pinot est en mesure de remporter le Tour de France.



Pour rappel, le bilan 2018 :
Spoiler : :
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3093826
Bilan plutôt très maigre lorsqu'on regarde uniquement les chiffres (3 top 10 de classiques, rien de fou sur les courses d'une semaine, aucun top 10 de GT...)
Heureusement Pinot et Gaudu sont là pour espérer.
#3093830
L'équipe est là pour offrir du rêve, saison réussie :metalhead:

Ceux qui ne m'intéressent guère dans l'équipe n'ont pas fait grand chose voire rien du tout (Démare, Delage, Roux, Hoelgaard)

Les coéquipiers ont été bons voire mieux (Bonnet, Lada, Guarnieri, Molard)

Les jeunes progressent (Gaudu, Madouas, Sarreau, Thomas, Armirail, Seigle aussi dans une moindre mesure). Ils le font à un rythme naturel, comparé à celui nettement plus stupéfiant de certains autres...

Les Suisses assurent (petit bémol pour Reichenbach qui nous avait habitué à plus de solidité)

Geniets a surpris à plus d'un titre

Seule déception pour moi, Léo Vincent :spamafote:

Je crois que j'ai oublié quelqu'un, mais je ne sais plus qui :reflexion: :saoul:
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3093831
jimmy39 a écrit :
20 nov. 2019, 13:51
L'équipe est là pour offrir du rêve, saison réussie :metalhead:

Ceux qui ne m'intéressent guère dans l'équipe n'ont pas fait grand chose voire rien du tout (Démare, Delage, Roux, Hoelgaard)

Les coéquipiers ont été bons voire mieux (Bonnet, Lada, Guarnieri, Molard)

Les jeunes progressent (Gaudu, Madouas, Sarreau, Thomas, Armirail, Seigle aussi dans une moindre mesure). Ils le font à un rythme naturel, comparé à celui nettement plus stupéfiant de certains autres...

Les Suisses assurent (petit bémol pour Reichenbach qui nous avait habitué à plus de solidité)

Geniets a surpris à plus d'un titre

Seule déception pour moi, Léo Vincent :spamafote:

Je crois que j'ai oublié quelqu'un, mais je ne sais plus qui :reflexion: :saoul:
King Kung
Par Quef
#3093838
Mitigée cette saison, au mieux.
Pinot enthousiasmant, mais très seul pour dominer en WT. Avec un Küng très intéressant quand même.

Je suis surtout inquiet pour la suite. Il faut absolument que les jeunes supers potentiels (Gaudu, Madouas, Thomas) aillent chercher plus de grosses victoires en WT.
Mais ils progressent assez lentement pour le moment. Gaudu en Confirmation ok, mais j'attendais encore mieux.

Pas de révélation en 2019, recrutement très modeste... La balle sera dans le camp de ces jeunes talents en 2020.
#3093851
Comme j'avais déjà fait un bilan sur le topic de l'équipe, je le reposte ici. Et j'ai donc voté "Moyenne avec un goût d'inachevé".

Pour ma part, j'ai envie de dire que c'est plutôt une bonne saison, avec pas mal de promesses pour l'avenir, mais il reste un peu un goût d'inachevé. Alors forcément, ce goût d'inachevé est essentiellement lié au Tour de France, où l'équipe et Pinot ont été à un niveau incroyable, mais avec un résultat décevant au bout du compte. Mais il y a aussi eu pas mal de courses où l'équipe n'a pas été compétitive, montrant pour moi un manque de densité dans l'effectif. Et c'est un peu un sentiment paradoxal que j'ai en ayant vu l'équipe à un niveau peut-être jamais atteint sur certaines courses (Tour, Romandie,...) et assez absentes sur d'autres.

Les satisfactions :
- Gaudu : il monte clairement en puissance. Il est déjà à un très haut niveau et je pense qu'il n'a pas fini sa progression.
- Küng : une recrue qui fait bcp de bien. Sa 2ème partie de saison fait du bien à l'équipe.
- Madouas : on sent un gros potentiel, un coureur sans doute capable de faire top15 sur quasi toutes les courses du calendrier. Mais il va falloir trouver le bon chemin à prendre pour aller chercher des résultats plus significatifs.
- Sarreau : il s'est fait sa place discrètement dans la hiérarchie du sprint français, mais il est aujourd'hui le plus rapide sur les courses franco-françaises. Il faudrait maintenant passer un cap en WT.
- le tour de France : même si la fin est cruelle, l'équipe a montré un niveau qu'on imaginait pas forcément ou du bout des neurones avant celui-ci.

Les déceptions :
- Démare : saison globalement décevante. La victoire d'étape sur le Giro ne sauve pas le bilan. Il va falloir retrouver la confiance.
- Pinot : je ne sais pas si on peut juger sa saison comme décevante avec ce qu'il a montré dans les Pyrénées, mais au bout du compte c'est une saison sans résultat significatif en WT. Et les années passent...
- trop de coureurs n'ont pas eu de performances individuelles marquantes : tout le groupe Démare (Sinkeldam, Guarnieri, Le Gac, Kono,...), Roux, Ladagnous, Hoelgaard, Duchesne, Delage, Vincent,... Alors on me dira sans doute que ce n'est pas ce qu'on leur demande. Mais j'estime que tous les coureurs devraient avoir un petit espace de liberté pour s'exprimer individuellement.
- Reichenbach : je l'ai gardé pour la fin, car c'est pour moi un symbole par rapport à ma remarque précédente. Un coureur qui n'a pas vraiment d'objectif individuel finit par régresser. On me dira qu'il refuse les responsabilités, qu'il ne veut pas faire 2 GTs, mais un coureur de son talent doit pouvoir accompagner le groupe Démare sur un GT ou un Tour de Suisse pour aller chercher un petit résultat. En plus, aujourd'hui il n'est même plus le premier lieutenant de Pinot.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3093856
blouss_ a écrit :
20 nov. 2019, 15:03
- Reichenbach : je l'ai gardé pour la fin, car c'est pour moi un symbole par rapport à ma remarque précédente. Un coureur qui n'a pas vraiment d'objectif individuel finit par régresser. On me dira qu'il refuse les responsabilités, qu'il ne veut pas faire 2 GTs, mais un coureur de son talent doit pouvoir accompagner le groupe Démare sur un GT ou un Tour de Suisse pour aller chercher un petit résultat. En plus, aujourd'hui il n'est même plus le premier lieutenant de Pinot.
Tout à fait d'accord, dès lors qu'un coureur a un bon niveau, il ne peut pas faire une saison sans objectif individuel. Oui il est là avant tout pour être un lieutenant en montagne de Pinot, mais il doit aussi avoir des objectifs à lui pour avoir des axes de travail.

Une saison frustrante avec un Démare dans le dur et un Pinot qui est passé pas loin d'un rêve qui est finalement devenu cauchemar. Mais avec Küng, Gaudu, Madouas qui ont tous montré de très belles choses, ça s'annonce intéressant pour 2020.
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3093888
A l’échelle de l’histoire de l’équipe c’est une très bonne saison. A l’échelle des dernières saisons et des espoirs placés dans les leaders/lieutenants c’est une saison mitigée.
#3093890
blouss_ a écrit :
20 nov. 2019, 15:03

- Pinot : je ne sais pas si on peut juger sa saison comme décevante avec ce qu'il a montré dans les Pyrénées, mais au bout du compte c'est une saison sans résultat significatif en WT. Et les années passent...
Une belle victoire wt quand meme...

Sinon belle analyse et je suis dans l'ensemble d'accord mais je trouve que beaucoup minimise le niveau de performance et de professionnalisme de l'équipe sur le tour. Pour moi un niveau jamais atteint par une équipe française dans le cyclisme moderne alors bon depuis qu'on attendait ça, ça mérite plus de considération.
Je trouve cette saison difficile à juger, certes au niveau comptable et sur l'ensemble de la saison c'est très moyen mais ce qu'ils ont fait sur le tour malheureusement sans la réussite au bout à cause d'un coup du sort moi je leur tire mon chapeau quand meme.
#3093998
Moyenne avec un gout d'inachevé. Il y a de belles choses, comme la confirmation du talent de Gaudu, ou l'éclosion de Madouas. J'ajouterai également Kung qui a pris une dimension importante dans l'équipe, et qui sera, je pense, un des piliers de l'équipe la saison prochaine.
Mais l'inachevé vient du TDF qui laisse ce gout amer dans la bouche. Je ne fais pas refaire l'histoire, donc....
#3094000
Moyenne avec un gout d'inachevé. Il y a de belles choses, comme la confirmation du talent de Gaudu, ou l'éclosion de Madouas. J'ajouterai également Kung qui a pris une dimension importante dans l'équipe, et qui sera, je pense, un des piliers de l'équipe la saison prochaine.
Mais l'inachevé vient du TDF qui laisse ce gout amer dans la bouche. Je ne fais pas refaire l'histoire, donc....
#3094003
pascal94100 a écrit :
20 nov. 2019, 20:00
Moyenne avec un gout d'inachevé. Il y a de belles choses, comme la confirmation du talent de Gaudu, ou l'éclosion de Madouas. J'ajouterai également Kung qui a pris une dimension importante dans l'équipe, et qui sera, je pense, un des piliers de l'équipe la saison prochaine.
Mais l'inachevé vient du TDF qui laisse ce gout amer dans la bouche. Je ne fais pas refaire l'histoire, donc....
Tu viens pourtant de le faire :rieur: :rieur:
#3094067
Je vous rejoins dans l’ensemble, on en a déjà pas mal parlé dans le topic de l’équipe.

J’ajouterais Sarreau aux satisfactions, qui n’a pas été mentionné je crois, mais qui a tenu son rang à un échelon inférieur moins mis en lumière, en confirmant la saison précédente. Ça mérite d’être souligné car c’est précieux pour l’équipe aussi. Encore un petit chouïa de progrès et de confiance (et mieux entouré avec l’arrivée d’un lanceur ?) et il aura peut-être les moyens de briller au niveau supérieur l’an prochain ?

Au-delà des résultats bruts effectivement mitigés, je retiens que la frustration (immense pour le Tour, et fréquente ailleurs) est à la mesure des espérances grandissantes et permet de souligner la lente mais forte progression de l’équipe dans tous les domaines, comme l’évoque Bonobo.
Tout n’a pas souri mais tout est en place pour de grandes choses : l’effectif est équilibré entre jeunes et anciens, leaders et équipiers, ne compte presque plus de maillons faibles...
Il est trop léger pour être au premier plan sur l’ensemble du calendrier mais c’est la rançon de limites budgétaires pour une part, et de la maturation « protégée » des jeunes d’autre part.
Sinon l’encadrement, les ambitions, la façon d’appréhender les courses, sont sur la lancée des dernières années en progrès et l’équipe n’a plus grand-chose à envier aux meilleurs sur ses grands objectifs. À part sur les flandriennes où ca reste un ton en-dessous mais ça va peut-être venir...

Il ne manque « plus qu’ » une grande victoire, ou plusieurs (une grande classique, un GT) pour valider ce nouveau cap.

Entre les prometteurs en bonne voie avec en figures de proue Gaudu et Madouas, les revanchards après une saison moyenne/médiocre/ratée (Démare, Roux, Vincent), Pinot qui a bien pris la nouvelle dimension annoncée par Madiot (et qui était questionnée ici même il y a un an), Küng qui est vraiment la bonne pioche et devrait monter en puissance en apprivoisant mieux son matériel de chrono notamment... 2020 peut être une très belle année !
#3094068
J'ai voté : "Moyenne, avec un fort goût d'inachevé".

Oui Pinot envoie du rêve ! :love:
Mais je me demande si ses problème de santé ne viennent pas du fait qu'il dépense trop d'énergie en Grand Tour ?
Quand je vois d'autres leaders se faire remonter par un coéquipier et Pinot remonter seul avec ses coéquipiers derrière lui en montagne, sauf s'il vise la victoire d'étape et quelques rares autres occasions, j'me dis que son équipe n'est pas à la hauteur de ses concurrents les + sérieux.
Comment gagner le Tour avec ça ? Même pas une nouvelle recrue pour la saison prochaine où le parcours lui correspond.
Si Pinot avait de super jambes pour prendre le maillot jaune trop tôt, son équipe ne pourrait pas le défendre. Y a qu'à voir dans quel état ont terminé le Tour ses grimpeurs... Et l'an prochain il faudrait pourtant bien qu'il ait de l'avance avant la 20ème étape qui sera un CLM individuel où les cadors rouleurs-grimpeurs auront l'avantage.

Un autre coureur qui envoie du rêve : Stefan Küng, notamment son podium sur la course en ligne des Mondiaux. :super:

Quant à Laurent Madouas, j'attends qu'il termine ses études d'ingénieur pour voir sa progression. :jap:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3094095
jimmy39 a écrit :
20 nov. 2019, 13:51
L'équipe est là pour offrir du rêve, saison réussie :metalhead:
Non maisvoilà quoi. J'ai ragequitté le tour après l'abandon de Pinot, que j'apprends en plus chez mon vélociste alors que je faisais un crochet avant de rentrer chez moi...Journée noire. Mais le principal est pas là, le principal c'est qu'on a été comme des fous devant le tour pendant deux semaines et demi. :banana: Le Tourmalet putain, le Tourmalet!!! :metalhead: :metalhead: :metalhead:

Tu peux enlever l'italien :wink:

A BICYCLETTE 2020

Tu vois un deal possible chez moi avec Froome ? […]

Cofidis (CaramelMou)

Du monde peut t’intéresser chez moi ?

MOLTENI (proba)

PEDERSEN vs Latour ou Oomen ?

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site