Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 9 sur 12
  • 1
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
#3061194
Nopik a écrit :
22 août 2019, 13:50
Avec la probable future victoire de Lebas en Indonésie, on peut confirmer que le cyclisme français commence à relever la tête après une longue période difficile.
#fêteduslip

Attention quand même, ils ont de vrais pratiquants en Asie qui connaissent bien les listes du pistolero et d'ailleurs un vieux proverbe local plein de sagesse rappelle de ne pas enfiler sa peau d'orang-outan avant d'avoir enlevé son slip.

:pt1cable:
#3076381
En ce qui concerne le cyclisme sur route masculin, on est pas loin de la pire année depuis très longtemps.
Mais on ne se rend pas vraiment compte car on a Alaf qui a sorti une saison exceptionnelle et qui est l'arbre qui cache la forêt. Par contre derrière c'est très très moyen.

Faudra vérifier en fin d'année, mais il ne devrait pas y avoir beaucoup de coureurs français avec +1000 points UCI. Le classement n'est pas parfait, mais c'est souvent révélateur de la saison des coureurs.

On est passer derrière les italiens, qui en plus sont en train de tout déchirer aux mondiaux, pendant que nos frenchies sont spectateurs :hate:
#3076452
Les cntre-perfs de ce CDM m'ont amenés à ce même type de réflexion...
Déjà, sur cette compétition, le bilan est indigent pour une nation de ce rang.
Certes les Français en général cartonnent moins que d' autres chez les jeunes par exemple, mais là, ça fait quand même un peu mal.
Pour ce qui concerne la saison pro, l'abandon de Pinot noircit le tableau aussi.
Je serai quand même pas trop pessimiste pour l'avenir car les bons coureurs Français sont encore jeunes ou dans leurs meilleures années, Madouas ou Gaudu seront là et sur les Flandriennes, on a vu que Sénéchal pouvait faire des places.
A voir comment Bardet et les sprinteurs pourront rebondir en 2020, mais la France est toujours numéro 1 à l'UCI. :jap:
#3076554
La France n’est déjà plus n°1 au classement mondial UCI, et pourrait même tomber du podium en fonction des résultats aux Mondiaux et en Lombardie pour lesquels elle a énormément de points à défendre (il me semble que c’est un classement roulant).
A l’inverse en cas de bonnes perfs d’Alaphilippe celui-ci pourrait retrouver son rang aux dépens de Roglic.
Ce qui rejoint le constat de Guesdon : à part Alaphilippe (voire Pinot c’est un peu fictionnel mais admettons), les performances 2019 sont très pauvres. Ce qui est savoureux c’est qu’Alaphilippe ne doit pas grand chose au cyclisme français.

Mais profitons quand même car depuis quelques temps les générations espoirs et juniors qui se succèdent apportent encore moins de perspectives.
#3076574
C'est assez paradoxal même si ça va mal pour les perfs individuelles (on espère des fonds de top 10 comme Burgaudeau hier et Léa Curinier ce matin), on reste l'une des meilleures nations mondiales avec le plus d'équipes en WT, en conti pro et un très bon calendrier chez les jeunes. On a le meilleur directeur sportif (Portal) qui fait gagner la plus belle course du monde organisée par nous :france:

Peu importe si on ne remporte pas de grandes victoires (et encore on a Alaphilippe), on a ce qu'il faut en quantité et on aide même les autres nations à progresser (je pense à la Groupama et son équipe conti et aux différents membres des staffs de toutes les équipes WT) un peu comme la situation en Italie :super:
#3076587
Nopik a écrit :
28 sept. 2019, 12:10
Il y a une grosse densité de bons coureurs, dans des positions de leader ou quasi-leader, qui marquent en plus plein de points grâce à un calendrier français particulièrement bien fourni. :study:

Sans organisateur, il n'y aurait pas de courses, et donc pas de cyclisme. Peu importe le niveau des cyclistes au final, la fédération turque l'a bien compris :siffle:
#3086402
Quef a écrit :
28 sept. 2019, 10:44
La France n’est déjà plus n°1 au classement mondial UCI, et pourrait même tomber du podium en fonction des résultats aux Mondiaux et en Lombardie pour lesquels elle a énormément de points à défendre (il me semble que c’est un classement roulant).
A l’inverse en cas de bonnes perfs d’Alaphilippe celui-ci pourrait retrouver son rang aux dépens de Roglic.
Ce qui rejoint le constat de Guesdon : à part Alaphilippe (voire Pinot c’est un peu fictionnel mais admettons), les performances 2019 sont très pauvres. Ce qui est savoureux c’est qu’Alaphilippe ne doit pas grand chose au cyclisme français.

Mais profitons quand même car depuis quelques temps les générations espoirs et juniors qui se succèdent apportent encore moins de perspectives.
Confirmation, la France ne finit pas sur le podium de la saison 2019.
Confirmation aussi de la Alaphilippe-dépendance : sur la première page du classement UCI, à savoir les 40 meilleurs cyclistes, il est tout seul.
Attention aussi à sa deuxième place : Roglic ayant fait le trou, il est plus proche de la 9ème place que de la première :spamafote:

Bref, pas de quoi fanfaronner (et c'est dommage parce qu'à mi Tour de France on aurait été tenté :green:)
#3086452
Je me faisais la réflexion en voyant le classement UCI sur l'absence de français (hors Alaphilippe) dans le top 40. Cela montre, malgré une belle génération, qu'il nous manque des résultats, en particulier sur les courses par étapes. Tout n'est pas négatif (il suffit d'une belle victoire sur une course par étapes l'année prochaine), mais ce classement reflète bien le niveau de notre cyclisme.
Quant à la relêve, il y a de quoi s'inquiéter, et je rejoins l'avis de Guimard.
#3086530
Je ne partage pas du tout le pessimisme ambiant sur ce topic. Même si le classement UCI de la France est décevant à l'issue de la saison, il y a des circonstances pour l'expliquer.

Certains leaders (Bardet et Démare) ont connu une mauvaise année. Ca arrive et nul doute qu'ils sauront rebondir l'an prochain. Pinot était sans doute le plus fort sur le Tour mais il n'a pas su concrétiser pour les raisons que l'on sait. Latour qui peut assurer une belle présence dans les top 10 des courses par étape WT d'une semaine a connu une saison compliqué avec toutes ces chutes. Gallopin a aussi pas mal chuté cette année alors que c'est habituellement une valeur sûre. Forcément toutes ces "défaillances" coûtent chères en termes de points UCI pour la France mais le potentiel pour faire mieux est bien là.

Et derrière ces coureurs (dont aucun n'a encore 30 ans à part Gallopin), on a quand même des jeunes prometteurs qui montrent de belles choses (Gaudu, Madouas, Cosnefroy, Peters, Martin pour ne citer qu'eux). Bref je ne suis pas inquiet pour le cyclisme français. Ca pourrait se gâter à l'horizon 2025 si on ne sort pas une nouvelle génération d'ici là mais il n'y a pas le feu pour le moment.
#3086782
marooned a écrit :
24 oct. 2019, 09:57
Je ne partage pas du tout le pessimisme ambiant sur ce topic. Même si le classement UCI de la France est décevant à l'issue de la saison, il y a des circonstances pour l'expliquer.

Certains leaders (Bardet et Démare) ont connu une mauvaise année. Ca arrive et nul doute qu'ils sauront rebondir l'an prochain. Pinot était sans doute le plus fort sur le Tour mais il n'a pas su concrétiser pour les raisons que l'on sait. Latour qui peut assurer une belle présence dans les top 10 des courses par étape WT d'une semaine a connu une saison compliqué avec toutes ces chutes. Gallopin a aussi pas mal chuté cette année alors que c'est habituellement une valeur sûre. Forcément toutes ces "défaillances" coûtent chères en termes de points UCI pour la France mais le potentiel pour faire mieux est bien là.

Et derrière ces coureurs (dont aucun n'a encore 30 ans à part Gallopin), on a quand même des jeunes prometteurs qui montrent de belles choses (Gaudu, Madouas, Cosnefroy, Peters, Martin pour ne citer qu'eux). Bref je ne suis pas inquiet pour le cyclisme français. Ca pourrait se gâter à l'horizon 2025 si on ne sort pas une nouvelle génération d'ici là mais il n'y a pas le feu pour le moment.
On a encore deux belles années sympa à vivre quoi. Bardet ne fera pas long feu (il parle déjà de retraite) et Pinot peut tout claquer lui aussi du jour au lendemain si ça tourne mal.
Ce que je vois, c'est qu'ensuite il y aura un énorme manque dans les domaines du sprint, des flandriennes (c'est déjà le cas mais rien ne semble émerger à part un Alaphilippe :elephant: ) et en chrono (à voir avec Cavagna cela dit).
En haute montagne, il n'y a que Gaudu comme cador.
Et ensuite, sur les terrains vallonnées/moyenne montagne, c'est le seul domaine où les Français pourront tenir la comparaison avec les meilleurs mondiaux avec Madouas, Cosnefroy, Champoupou, Alaphilippe.
#3108665
Entre le parcours des JO et celui des championnats du monde, il y a deux grosses opportunités pour cette génération dorée de rentrer dans l' histoire.

Au départ de ces deux courses on fera partie des 3 ou 4 nations favorites.
#3109443
Ca serait bien que cette génération laisse une trace un peu plus dans l'histoire que deux monuments et des podiums de GT. Un champion du monde, quelques monuments en plus pour Julian et PR pour Sénéchal, un Giro pour Bardet et le Tour à Pinot et ils seront définitivement dedans. :super:
  • 1
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
Préparation saison 2021

C'est bon pour moi avec Amady et Ptibut :wink: Le[…]

Astana Pro Team 2020

Interessant, merci pour le lien. Je me demande quo[…]

Sur son site Web, l'équipe Israel rend un h[…]

Je vois que ça commence déjà […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site