Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 161 sur 166
  • 1
  • 159
  • 160
  • 161
  • 162
  • 163
  • 166
Par Zach
#3073981
Sal.....rie de Kiplé qui n'a jamais de place pour parler des courses mais qui a fait une page hier sur Preidler et une demi-page aujourd'hui avec l'interview de Franck Alaphilippe sur l'affaire Sicot ... :colere:
Par Quef
#3073985
Zach a écrit :
21 sept. 2019, 10:43
Sal.....rie de Kiplé qui n'a jamais de place pour parler des courses mais qui a fait une page hier sur Preidler et une demi-page aujourd'hui avec l'interview de Franck Alaphilippe sur l'affaire Sicot ... :colere:
L'équipe fait son travail pour le coup.
Le jour où les coureurs arrêteront de faire des conneries la partie sportive pourra enfin reprendre le dessus.
Par jicébé
#3073989
Quef a écrit :
21 sept. 2019, 11:00
Zach a écrit :
21 sept. 2019, 10:43
Sal.....rie de Kiplé qui n'a jamais de place pour parler des courses mais qui a fait une page hier sur Preidler et une demi-page aujourd'hui avec l'interview de Franck Alaphilippe sur l'affaire Sicot ... :colere:
L'équipe fait son travail pour le coup.
Le jour où les coureurs arrêteront de faire des conneries la partie sportive pourra enfin reprendre le dessus.
Son travail, c'est aussi de présenter les courses.
Autrefois lecteur assidu, je n'achète plus l'Equipe depuis des lustres vu son désintérêt croissant pour le vélo, à part les tout grands événements: les épreuves de Coupe de France, notamment, n'ont en général plus droit qu'à un entrefilet, et même pas en rubrique cyclisme, mais dans les brèves.
Par zwhisop
#3073995
-
L événement du dopage de cette coureur est en soi mineur.
-Il s'agit de dopage, de transgression éthique et morale de la pratique sportive-
-Le dopage est d'abord un problème politique, judiciaire et médiatique,l'opinion suit.
-A la différence des grands sports économiquement porteurs, le cyclisme est devenu bouc émissaire et caisse de résonance
-Paradoxe puisque le seul sport à se préoccuper du problème
-Donc attaque et suspicion malvenue et dangereuse(Alaph est cité, à tort,amalgame malhonnête)
-Donc des conséquences désastreuses, sponsors, etc
L 'équipe en première ligne L information est organisée, orientée, filtrée ,ciblée
Incapacité des décideurs cyclistes de s'extirper du piégé ,incapacite de parler haut et fort de ce que la morale sportive est partout bafouée
-Ici, ailleurs, on s en fout, balayer devant sa porte, (la paille et la poutre)(balle dans le pied ,etc)
Par Quef
#3073997
jicébé a écrit :
21 sept. 2019, 11:11
Quef a écrit :
21 sept. 2019, 11:00


L'équipe fait son travail pour le coup.
Le jour où les coureurs arrêteront de faire des conneries la partie sportive pourra enfin reprendre le dessus.
Son travail, c'est aussi de présenter les courses.
Autrefois lecteur assidu, je n'achète plus l'Equipe depuis des lustres vu son désintérêt croissant pour le vélo, à part les tout grands événements: les épreuves de Coupe de France, notamment, n'ont en général plus droit qu'à un entrefilet, et même pas en rubrique cyclisme, mais dans les brèves.
Je ne suis pas choqué par la place du cyclisme dans l'Equipe au regard de son audience, et le comportement des coureurs y est pour beaucoup dans la désaffection.
Le journal étant multisport, je crains que si on consacrait un article au championnat des Flandres il faudrait en faire de même pour un paquet de compétitions diverses et le journal aurait l'epaisseur d'un bottin téléphonique...

Maintenant tu peux toujours créer ton journal, pourquoi pas hebdomadaire pour avoir plus de matière etbfaire de beaux articles de fond, et tu verras si tu as un lectorat suffisant.
Dernière édition par Quef le 21 sept. 2019, 12:17, édité 1 fois.
Par -Vélomen-
#3074001
jicébé a écrit :
21 sept. 2019, 11:11
Quef a écrit :
21 sept. 2019, 11:00


L'équipe fait son travail pour le coup.
Le jour où les coureurs arrêteront de faire des conneries la partie sportive pourra enfin reprendre le dessus.
Son travail, c'est aussi de présenter les courses.
Autrefois lecteur assidu, je n'achète plus l'Equipe depuis des lustres vu son désintérêt croissant pour le vélo, à part les tout grands événements: les épreuves de Coupe de France, notamment, n'ont en général plus droit qu'à un entrefilet, et même pas en rubrique cyclisme, mais dans les brèves.
Si tu n'achètes plus l'Equipe depuis des lustres, alors tu ne peux pas savoir que le journal a plutôt beaucoup augmenté sa couverture du cyclisme depuis quelques années (je dirais depuis le Giro 2017 et le fait que beaucoup de courses sont sur lequipe 21).

Il y avait une double page quotidienne sur la Vuelta, alors qu'il n'y avait aucun Français au top, Alaphilippe a souvent fait la une de l'Equipe cette année, sur les classiques puis sur le Tour.

Les coupes de France, honnêtement, même sur le forum elles sont suivies de loin.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3074094
zwhisop a écrit :
21 sept. 2019, 11:18
-
L événement du dopage de cette coureur est en soi mineur.
-Il s'agit de dopage, de transgression éthique et morale de la pratique sportive-
-Le dopage est d'abord un problème politique, judiciaire et médiatique,l'opinion suit.
-A la différence des grands sports économiquement porteurs, le cyclisme est devenu bouc émissaire et caisse de résonance
-Paradoxe puisque le seul sport à se préoccuper du problème
-Donc attaque et suspicion malvenue et dangereuse(Alaph est cité, à tort,amalgame malhonnête)
-Donc des conséquences désastreuses, sponsors, etc
L 'équipe en première ligne L information est organisée, orientée, filtrée ,ciblée
Incapacité des décideurs cyclistes de s'extirper du piégé ,incapacite de parler haut et fort de ce que la morale sportive est partout bafouée
-Ici, ailleurs, on s en fout, balayer devant sa porte, (la paille et la poutre)(balle dans le pied ,etc)
Blablabla, tout ce laïus pour dédouaner complètement le fautif, une fois de plus. C'est d'un pénible.
Avatar de l’utilisateur
Par Wald
#3074110
-Vélomen- a écrit :
21 sept. 2019, 11:27
jicébé a écrit :
21 sept. 2019, 11:11


Son travail, c'est aussi de présenter les courses.
Autrefois lecteur assidu, je n'achète plus l'Equipe depuis des lustres vu son désintérêt croissant pour le vélo, à part les tout grands événements: les épreuves de Coupe de France, notamment, n'ont en général plus droit qu'à un entrefilet, et même pas en rubrique cyclisme, mais dans les brèves.
Si tu n'achètes plus l'Equipe depuis des lustres, alors tu ne peux pas savoir que le journal a plutôt beaucoup augmenté sa couverture du cyclisme depuis quelques années (je dirais depuis le Giro 2017 et le fait que beaucoup de courses sont sur lequipe 21).

Il y avait une double page quotidienne sur la Vuelta, alors qu'il n'y avait aucun Français au top, Alaphilippe a souvent fait la une de l'Equipe cette année, sur les classiques puis sur le Tour.

Les coupes de France, honnêtement, même sur le forum elles sont suivies de loin.
C’est d’ailleurs bien dommage. C’est comme si en foot, les suiveurs se désintéressaient du championnat de France. Si l’Equipe ou d’autres journaux assuraient une couverture correcte de ces courses, cela favoriserait une augmentation de leur notoriété.
Par -Vélomen-
#3074140
Wald a écrit :
21 sept. 2019, 16:23
-Vélomen- a écrit :
21 sept. 2019, 11:27


Si tu n'achètes plus l'Equipe depuis des lustres, alors tu ne peux pas savoir que le journal a plutôt beaucoup augmenté sa couverture du cyclisme depuis quelques années (je dirais depuis le Giro 2017 et le fait que beaucoup de courses sont sur lequipe 21).

Il y avait une double page quotidienne sur la Vuelta, alors qu'il n'y avait aucun Français au top, Alaphilippe a souvent fait la une de l'Equipe cette année, sur les classiques puis sur le Tour.

Les coupes de France, honnêtement, même sur le forum elles sont suivies de loin.
C’est d’ailleurs bien dommage. C’est comme si en foot, les suiveurs se désintéressaient du championnat de France. Si l’Equipe ou d’autres journaux assuraient une couverture correcte de ces courses, cela favoriserait une augmentation de leur notoriété.
Au championnat de France (la Ligue 1), tu as les meilleurs équipes Françaises avec leurs meilleurs joueurs. En Coupe de France, ce n'est pas le cas, c'est souvent l'équipe B voire C au départ.

La Coupe de France de vélo, c'est un peu la coupe de la Ligue du foot.
Par biquet
#3074171
Perso, j'ai un gros problème avec le dopage: ayant atteint un certain âge et ayant connu tant et tant d'histoires sur ce sujet, je crois que j'ai quasiment épuisé mon réservoir d'indignation. :hehe: Sauf arrogance, sauf cynisme, sauf hypocrisie, sauf foutage de gueule éhonté (genre Armstrong, Sky, Froome ), j'ai de + en + de mal à rester scandalisé lorsqu'un nouveau cas apparait. Peut-être parce que je lis régulièrement que les athlètes positifs ne sont que la petite partie immergée d'un gigantesque iceberg. Peut-être que je me suis résigné au fait que tant qu'il y aura des compétitions, il y aura du dopage, beaucoup de dopage, et pas que du low cost. J'arrive plus à être en colère contre un athlète positif, car j'ai tendance à le prendre pour un "idiot". C'est le patron de l'AMA qui rappelait qu'il fallait être un imbécile pour se faire prendre aux contrôles antidopage, désormais. Sous-entendu: si c'est fait à peu prés correctement, y a aucun souci à avoir. :balloon:

Avant, le dopage m'emmerdait pour des raisons éthiques, voire morales: c pas bien de tricher, quoi. J'ai dépassé ce stade-là, et si le dopage continue à m'emmerder, c parce qu'il a tendance à rendre les compétitions sportives de + en + absurdes. On voit des trucs hyper bizzaroides, incohérents, et j'arrive plus à savoir si les sportifs carburent aux mêmes cocktails, si les valeurs sont à peu prés respectées. Quand j'étais gosse (années 80), il me semblait que ça tenait à peu prés la route, malgré les anabolisants et les amphétamines. :reflexion:

Faut que je me ressaisisse. Je dois me répéter 100 fois que le dopage est un scandale et que l'athlète dopé est une mauvaise personne. :reglement:
Avatar de l’utilisateur
Par isidrole
#3074216
La judokate brésilienne Rafaela Silva, championne olympique à Rio, vient d'être contrôlée positive au fénotérol, un médicament contre l'asthme.

Dans la catégorie meilleure excuse d'un sportif après un contrôle positif, je pense qu'elle entre directement dans le top 10 mondial aux côtés des bonbons au coca de Simoni, du chien asthmatique de VDB, ou du baiser à la cocaïne de Gasquet.

Jugez par vous-même :
« Je n’utilise pas cette substance, je n’ai pas d’asthme, je n’ai rien. Quand j’ai entendu cette nouvelle, je me demandais tous les jours ce que j’avais fait, ce qui aurait pu se passer. La seule personne autour de moi qui a utilisé cette substance était Lara [la fille asthmatique âgée de sept mois d’une de ses partenaires d’entraînement], qui venait à l’Institut Reaçao. Lorsque je prends les enfants sur mes genoux, j’ai l’habitude de donner mon nez à l’enfant à sucer. Ce pourrait être là que j’ai inhalé la substance en question. »
:agenou: :agenou: :agenou:
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3074258
J'ai du relire 3 fois la phrase pour être sur d'avoir bien lu.
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3074261
même si c'est chelou de faire ça moi j'ai compris direct (enfin je crois)

sinon faut vraiment avoir l'esprit mal tourné ou avoir vu un documentaire sur michael jackson juste avant :sylvain84:
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3074262
biquet a écrit :
21 sept. 2019, 18:16
Perso, j'ai un gros problème avec le dopage: ayant atteint un certain âge et ayant connu tant et tant d'histoires sur ce sujet, je crois que j'ai quasiment épuisé mon réservoir d'indignation. :hehe: Sauf arrogance, sauf cynisme, sauf hypocrisie, sauf foutage de gueule éhonté (genre Armstrong, Sky, Froome ), j'ai de + en + de mal à rester scandalisé lorsqu'un nouveau cas apparait. Peut-être parce que je lis régulièrement que les athlètes positifs ne sont que la petite partie immergée d'un gigantesque iceberg. Peut-être que je me suis résigné au fait que tant qu'il y aura des compétitions, il y aura du dopage, beaucoup de dopage, et pas que du low cost. J'arrive plus à être en colère contre un athlète positif, car j'ai tendance à le prendre pour un "idiot". C'est le patron de l'AMA qui rappelait qu'il fallait être un imbécile pour se faire prendre aux contrôles antidopage, désormais. Sous-entendu: si c'est fait à peu prés correctement, y a aucun souci à avoir. :balloon:

Avant, le dopage m'emmerdait pour des raisons éthiques, voire morales: c pas bien de tricher, quoi. J'ai dépassé ce stade-là, et si le dopage continue à m'emmerder, c parce qu'il a tendance à rendre les compétitions sportives de + en + absurdes. On voit des trucs hyper bizzaroides, incohérents, et j'arrive plus à savoir si les sportifs carburent aux mêmes cocktails, si les valeurs sont à peu prés respectées. Quand j'étais gosse (années 80), il me semblait que ça tenait à peu prés la route, malgré les anabolisants et les amphétamines. :reflexion:

Faut que je me ressaisisse. Je dois me répéter 100 fois que le dopage est un scandale et que l'athlète dopé est une mauvaise personne. :reglement:
ça c'est une sorte d'accoutumance à tout ce qui s'est passé
+ le fait qu'avec le temps on est de moins en moins idéaliste et qu'on peut devenir résigné face aux difficultés pour améliorer les choses
ceux qui s'occupent directement du dopage (les instances notamment) doivent passer par là aussi et donc je pense qu'il faut renouveler les rangs régulièrement pour insuffler un peu d'énergie et éviter l'acceptation de l'état de fait et le cynisme
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3074263
L'excuse la plus drôle pour moi reste celle d'Adri Van der Poel : la fameuse dégustation de la tourte au pigeon un dimanche midi au cours du repas de famille préparée par beau-papa Poulidor.
Pigeon qui avait fait carrière de son vivant dans les courses pour volatiles et manque de pot, celui-ci était une sacrée chaudière (ou plutôt était dopé à l'insu de son plein grain, forcément).
Adri ayant eu l'appétit vorace ce jour-là, il se retrouva lui-même positif à un stimulant quelques jours plus tard lors d'un contrôle.
Avatar de l’utilisateur
Par trevorphilips
#3074264
font-ils toujours des repas de famille avec toute la clique ?
Poupou a-t-il gardé la même recette ? (qu'on pourrait appeler "recette de grand père" pour soigner ses petits enfants )

recette gardée secrète j'imagine ou sinon uniquement transmise de génération en génération (la base étant un poulet aux hormones à mon avis)
Par zwhisop
#3074289
-Vélomen- a écrit :
21 sept. 2019, 11:27
jicébé a écrit :
21 sept. 2019, 11:11


Son travail, c'est aussi de présenter les courses.
Autrefois lecteur assidu, je n'achète plus l'Equipe depuis des lustres vu son désintérêt croissant pour le vélo, à part les tout grands événements: les épreuves de Coupe de France, notamment, n'ont en général plus droit qu'à un entrefilet, et même pas en rubrique cyclisme, mais dans les brèves.
Si tu n'achètes plus l'Equipe depuis des lustres, alors tu ne peux pas savoir que le journal a plutôt beaucoup augmenté sa couverture du cyclisme depuis quelques années (je dirais depuis le Giro 2017 et le fait que beaucoup de courses sont sur lequipe 21).

Il y avait une double page quotidienne sur la Vuelta, alors qu'il n'y avait aucun Français au top, Alaphilippe a souvent fait la une de l'Equipe cette année, sur les classiques puis sur le Tour.

Les coupes de France, honnêtement, même sur le forum elles sont suivies de loin.
Faux, l equipe ne traite plus que les grandes courses tour monuments courses ASo, tout le reste passe a la trappe, le traitement approfondi de la vuelta et giro fait illusion La rubrique s'appauvritt comme une peau de chagrin avec une equipe de + en + reduite.
Par zwhisop
#3074293
On3 a écrit :
21 sept. 2019, 15:45
zwhisop a écrit :
21 sept. 2019, 11:18
-
L événement du dopage de cette coureur est en soi mineur.
-Il s'agit de dopage, de transgression éthique et morale de la pratique sportive-
-Le dopage est d'abord un problème politique, judiciaire et médiatique,l'opinion suit.
-A la différence des grands sports économiquement porteurs, le cyclisme est devenu bouc émissaire et caisse de résonance
-Paradoxe puisque le seul sport à se préoccuper du problème
-Donc attaque et suspicion malvenue et dangereuse(Alaph est cité, à tort,amalgame malhonnête)
-Donc des conséquences désastreuses, sponsors, etc
L 'équipe en première ligne L information est organisée, orientée, filtrée ,ciblée
Incapacité des décideurs cyclistes de s'extirper du piégé ,incapacite de parler haut et fort de ce que la morale sportive est partout bafouée
-Ici, ailleurs, on s en fout, balayer devant sa porte, (la paille et la poutre)(balle dans le pied ,etc)
Blablabla, tout ce laïus pour dédouaner complètement le fautif, une fois de plus. C'est d'un pénible.
Je ne dedouane rien du tout. Je cherche à comprendre .Je deplore meme qu'au nom du politiquement correct et du business on ait passé sous silence,lors du tour, une rumeur de dopage aux microdoses de glucocorticoides concernant un coureur dont je tairai le nom.

Pour Marion , On en fait une tricheuse ehontée, opprobre, stigmatisation,une menteuse, quasi criminelle, ,etc alors que c'est une victime expiatoire d'un systeme ou le cyclisme paie au plus fort le prix d etre le seul sport traitant la question et sanctionnant le dopage. Le lynchage mediatique des cyclistes a encore des beaux jours devant lui,il contribue a la mort a petit feu de ce sport magnifique ;mais meprisé et vilipendé.
  • 1
  • 159
  • 160
  • 161
  • 162
  • 163
  • 166
Tour de France 2020

Demain ? Je croyais que c'était la semaine […]

Transfert 2020

[tweet]https://twitter.com/FDJ_NAqui_Fut/status/11[…]

Cyclocross 2019/2020

Kasseifretter aurais-tu la possibilité de n[…]

Cyclisme et TV 2019

À noter que Rod ze god porte ce qui ressemb[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site