Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 147 sur 174
  • 1
  • 145
  • 146
  • 147
  • 148
  • 149
  • 174
Avatar de l’utilisateur
Par LeRaton
#3058510
Vous lui trouvez quoi d'incroyable à Jerman ?
Sa pointe de vitesse me paraît limitée pour en faire ne serait-ce qu'un Sarreau à terme.
Quid de ces capacités sur les bosses courtes ?
Stewart semble avoir le même profil, plus jeune et plus fort.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3058514
LeRaton a écrit :
13 août 2019, 23:29
Vous lui trouvez quoi d'incroyable à Jerman ?
Sa pointe de vitesse me paraît limitée pour en faire ne serait-ce qu'un Sarreau à terme.
Quid de ces capacités sur les bosses courtes ?
Stewart semble avoir le même profil, plus jeune et plus fort.
Jerman n'est pas un pur sprinteur, c'est plus un coureur de classiques flandriennes.
Avatar de l’utilisateur
Par LeRaton
#3058520
rbl85 a écrit :
13 août 2019, 23:47
Jerman n'est pas un pur sprinteur, c'est plus un coureur de classiques flandriennes.
Merci.
Tu le vois capable de faire combien à terme sur l'E3 ou le Ronde ?
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3058525
LeRaton a écrit :
14 août 2019, 00:17
rbl85 a écrit :
13 août 2019, 23:47
Jerman n'est pas un pur sprinteur, c'est plus un coureur de classiques flandriennes.
Merci.
Tu le vois capable de faire combien à terme sur l'E3 ou le Ronde ?
C'est dur a dire.
Par Richard
#3058553
jerem9 a écrit :
13 août 2019, 23:08
Le problème de Demare c’est Pinot vu la dimension qu’il a pris cet été et qui fait de lui un potentiel vainqueur de tour Demare ne peut plus rien exiger à mon sens à la Fdj et je pense que l’équipe va avoir des soucis car ça va être compliqué à gérer et le récente prolongation de son poisson pilote montre qu’il devrait rester alors qu’un changement d’air aurait peut être été bénéfique pour tout le monde ( s’il n’accepte pas ce statut )
On verra, Démare est au moins autant l'enfant de l'équipe que Pinot... Bien sûr qu'il peut encore exiger, l'équipe a beaucoup investi sur lui, lui est redevable autant qu'il l'est en retour, tout n'est pas non plus remis en cause par un seul Tour (aussi vibrant / tragique ait-il été). Ça se complique pour lui pour le Tour, il n'aura plus la priorité a priori, part de plus loin, mais ils peuvent trouver un terrain d'entente, il a aussi les classiques, il n'y a pas que les GT, et quoi qu'en ait dit Pinot à la fin du Tour, il ne va pas non plus se focaliser que sur le Tour à l'exclusion du reste pendant cinq ans : forcément ça devient son nouvel objectif de carrière numéro 1, et lui aussi a plein d'autres objectifs à cibler en-dehors, si besoin d'équilibrer les ambitions et de faire des concessions.

Le "changement d'air", on n'en est pas là, on verra en 2020. Même si c'est vrai que dès les discussions de cet automne, en fonction des décisions prises pour 2020, et des projections sur la suite, la tendance se dessinera.
Mais même en 2020, en l'état, je doute qu'il parte, on parle toujours d'un changement d'air comme d'une solution miracle, mais ce n'est pas si évident de quitter une équipe comme la GFDJ, surtout quand on est une clef de voûte de l'effectif comme Démare, que l'équipe a grandi, bâti autour de toi... Et en l'état actuel du peloton (même en projetant dans un an) je ne vois pas bien où il pourrait trouver mieux.
Avatar de l’utilisateur
Par Falco1997
#3058560
Démare doit aussi prendre conscience que sa durée de vie dans le peloton en tant que sprinteurs est de plus en plus courte. Il y a beaucoup de jeunes qui poussent et arrivent à un niveau équivalent voire déjà supérieur au sien. Il y a une certaine densité dans le sprint au niveau World Tour actuellement qui ne laisse pas beaucoup de marges à l'erreur. Ajouter à cela ses problèmes pour se placer, pour suivre ses poissons pilotes, et on obtient des résultats globalement décevants par rapport aux attentes. Si on prend pour exemple l'étape d'hier sur l'Eneco Tour, on a un placement hasardeux à 1.5 km, Sinkeldam remonte le plus haut possible mais on voit encore une fois qu'il ne le suit pas, préférant se ranger plus bas. C'est pas l'attitude d'un coureur envoyant des signaux positifs à la fois à son staff et à ses équipiers. On pourra toujours dire que sur cette épreuve, il ne dispose pas de son train habituel, etc. En attendant cette problématique s'est produite le week-end précédent à Londres, et à de nombreuses reprises par le passé.

Pour moi aujourd'hui, Démare ne mériterait pas une équipe à son service pour le prochain Tour. Il n'apporte pas assez de garantie dans son attitude et face à la concurrence actuelle pour atteindre les objectifs fixés. On ne peut pas oublier qu'il les a rempli dernièrement, mais on ne peut pas non plus nier que c'était dans certaines situations.

Selon le parcours 2020 proposé par ASO (favorable ou non à Pinot), amener une équipe dédiée à Démare pour les sprints serait un risque, voire une erreur.
Par Richard
#3058590
Effectivement, il lui manque Guarnieri + il doit se ressentir de sa chute et pas encore être en grande forme s’il Vise les Mondiaux. Faudra voir la suite et la fin de saison pour faire une vraie évaluation.

Après il ne réclame pas une équipe à son service, dédiée principalement à lui pour les sprints, il n’a formulé que le souhait d’une équipe mixte. Signe qu’il est bien conscient du « rapport de force ».

Les quelques indices qu’on a dessinent plutôt un parcours favorable à Pinot, en tout cas le fait d’avoir de la montagne assez tôt, mais il faudra voir ce que ça donne ensuite.
Avatar de l’utilisateur
Par doutey_fdjeux_fan
#3058599
Delage prolonge de 2 ans son rôle au plus près de Marc Sarreau.


22 coureurs sous contrat pour l'an prochain.
Avatar de l’utilisateur
Par doutey_fdjeux_fan
#3058603
Donc 22 coureurs sous contrat,

2 retraites : Morabito & Vaugrenard
4 coureurs non reconduits pour le moment : Hoelgaard, Konovalovas, Ludvigsson et Thomas
j'espère que les 2 derniers seront prolongés.

ce qui nous ferait 4 places disponibles (6 en allant à 30 coureurs). Peu d'espoirs de voir arriver un grand nom pour 2020...
Par ThomasBen
#3058608
Ce que doit désormais intégrer Démare c'est qu'être leader sur un Tour, c'est un privilège impliquant d'énormes responsabilités et un honneur qu'il faut aller chercher par l'exemple, les résultats. Sûrement pas un dû que l'on réclame dans la presse. Je pense que sur 2018-19 Pinot a offert des garantis, du spectacle, de la popularité et des résultats qui en font l'homme central de l'équipe. Quid de Nono ?
Qu'il fasse pencher, ne serait-ce qu'un peu, le rapport en sa faveur pour obtenir sa place puis des équipiers. La question se posera ensuite. S'il domine et se montre à son avantage pourquoi pas ouvrir le débat. Mais aujourd'hui, c'est clairement non. Il faut voir la vérité en face.
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3058609
Beaucoup de choses peuvent se passer d'ici l'année prochaine.

Si jamais Pinot veut faire les JO et le championnat du Monde….faire le Tour n'est pas une bonne idée.
Avatar de l’utilisateur
Par -Kasseifretter-
#3058618
Vous ne pensez pas que Démare se tire une balle dans le pied avec cette histoire de place sur le Tour?
Il a raison de revendiquer des choses mais je ne sais pas si c'est très judicieux de le faire comme çà.
Il avait plus ou moins abordé la question lors d'une émission de Patrick Chassé sur Europe 1 pendant le Tour.
Sur les GT, Arnaud a atteint les objectifs minimum qui lui étaient fixés (victoire d'étapes) mais Pinot fait au final mieux et se pose la question si le jeu en vaut financièrement la chandelle...
Ça m'avait fait sourire quand Madiot avait déclaré que des coureurs comme Wout van Aert ou Mathieu van der Poel étaient hors de portée niveau budget...
Sérieusement, j'aimerais bien savoir à combien s'élève le montant salarial du train d'un sprinteur de type Démare (hors de question de cibler spécialement Arnaud, je parle de tous les sprinteurs ayant besoin d'un train fourni)... Je ne suis pas sûr que ça ne soit pas aussi cher qu'un Wout van Aert.
En plus, et là, c'est perso comme avis, niveau classiques pavées, je pense qu'il y aurait eu plus d'espoirs de résultats que ceux d'Arnaud mais visiblement, Madiot croit en lui et c'est difficile de remettre en cause le jugement d'un mec comme Marc sur ce sujet...
Pour moi, comme l'a dit ThomasBen, il y a un genre de début de panique chez Nono et c'est pas vraiment bon signe.
Démare est en fin de contrat la saison prochaine... Ça peut le motiver comme jamais et la pression peut le sublimer (je lui souhaite) mais à l'inverse, chaque contre-performance risque de lui être plus reprochée et ça risque de coincer niveau prolongation si jamais il continue de revendiquer des trucs dans la presse...
:wink:
Par ThomasBen
#3058620
-Kasseifretter- - d'accord avec toi sur le fait de "se tirer une balle dans le pied" pour Nono !
Comme je l'ai dit, s'il veut postuler à une place sur le Tour, d'autant plus avec un train, c'est sur la route qu'il faut aller la chercher. Et là clairement il n'est pas tellement légitime pour cette demande. J'espère que ça changera, car je l'aime beaucoup, mais il faut raison garder, ça ne lui est pas dû. Il faut le mériter ; or cette année....
Avatar de l’utilisateur
Par -Kasseifretter-
#3058633
ThomasBen a écrit :
14 août 2019, 13:28
...
Perso, je suis opposé au principe de l'équipe mixte...
Ça marche encore dans des cas particuliers type Bora-Hansgrohe ou Jumbo-Visma mais je pense que ce genre d'équipes serait bien embêté si elles avaient à contrôler une course dans la montagne sur plusieurs étapes.
Là, sur le principe d'accompagner les meilleurs pour un Steven Kruijswijk ou un Emanuel Buchmann histoire de prendre des places d'honneur, ça passe mais hormis, un coup de bol monstre ou un parcours permettant de faire ce genre de course (avec un contre-la-montre en avant dernière étape par exemple), c'est quand-même risqué de présenter une équipe mixte pour viser la victoire finale à Paris.
Arnaud pourrait se débrouiller seul et filer un réel coup de main au cas où dans le genre van Aert, ça ne poserait aucun problème mais là, il lui faut un train même réduit et des mecs capables de lui éviter les hors-délais.
Même si c'est désormais chose rare (cf son Giro 2019), Arnaud est potentiellement encore concerné par ce genre d'aléas.
Pour moi, il faut vraiment faire une croix sur une éventuelle collaboration entre Pinot et Démare sur le Tour 2020 en espérant que le Tour sera hyper montagneux histoire qu'il n'y ait vraiment aucun regret pour Arnaud.
Après, il est en fin de contrat l'an prochain... À lui de voir...
:wink:
Par Richard
#3058635
-Kasseifretter- a écrit :
14 août 2019, 13:21
Vous ne pensez pas que Démare se tire une balle dans le pied avec cette histoire de place sur le Tour?
Il a raison de revendiquer des choses mais je ne sais pas si c'est très judicieux de le faire comme çà.
Il avait plus ou moins abordé la question lors d'une émission de Patrick Chassé sur Europe 1 pendant le Tour.
Sur les GT, Arnaud a atteint les objectifs minimum qui lui étaient fixés (victoire d'étapes) mais Pinot fait au final mieux et se pose la question si le jeu en vaut financièrement la chandelle...
Ça m'avait fait sourire quand Madiot avait déclaré que des coureurs comme Wout van Aert ou Mathieu van der Poel étaient hors de portée niveau budget...
Sérieusement, j'aimerais bien savoir à combien s'élève le montant salarial du train d'un sprinteur de type Démare (hors de question de cibler spécialement Arnaud, je parle de tous les sprinteurs ayant besoin d'un train fourni)... Je ne suis pas sûr que ça ne soit pas aussi cher qu'un Wout van Aert.
En plus, et là, c'est perso comme avis, niveau classiques pavées, je pense qu'il y aurait eu plus d'espoirs de résultats que ceux d'Arnaud mais visiblement, Madiot croit en lui et c'est difficile de remettre en cause le jugement d'un mec comme Marc sur ce sujet...
Pour moi, comme l'a dit ThomasBen, il y a un genre de début de panique chez Nono et c'est pas vraiment bon signe.
Démare est en fin de contrat la saison prochaine... Ça peut le motiver comme jamais et la pression peut le sublimer (je lui souhaite) mais à l'inverse, chaque contre-performance risque de lui être plus reprochée et ça risque de coincer niveau prolongation si jamais il continue de revendiquer des trucs dans la presse...
:wink:
WVA ou MVDP c'était pas qu'une question de salaire je pense.
Et il y a des équilibres à respecter, des choix à confirmer et de la continuité à trouver, tu ne peux pas d'un coup bazarder tout et tout le monde pour recruter un seul mec et l'entourer de coureurs "lambdas".
Mais forcément, à l'heure de la prolongation de Démare (et de Guarnieri, c'est cher un coureur de son calibre !) la question de la balance coûts/bénéfices se posera.
Madiot croit en lui comme tu dis, comme sprinteur et comme classicman, il est obligé d'y croire tu me diras, mais il ne faut pas oublier que Démare lui a apporté un Milan-San Remo, il faut mesurer ce que ça représentait quand même pour le cyclisme français après des années de disette... On relativise un peu maintenant qu'Alaphilippe fait une razzia de classiques, qu'il a gagné aussi son monument, que Pinot l'a fait aussi pour celui dont il rêvait... Mais c'était quand même incroyable ! Même si évidemment ça ne peut pas être une rente à vie. Et puis deux titres de champion aussi, qui doivent beaucoup au collectif mais il fallait quand même finir le boulot, titres qui comptent quand même particulièrement dans l'équipe. Et puis une belle série sur Paris-Nice jusqu'à cette année, et puis... On ne peut pas dire que Démare n'a pas honoré la confiance de Madiot, la classique flandrienne style Gand, ou Kuurne (voire le jour de grâce à Roubaix) tardent à venir, mais c'est un travail de longue haleine et il ne faut pas tout jeter pour une campagne ratée après quelques impasses pour raisons de santé, il faut persévérer et un bilan sera tiré en avril prochain à l'heure de re-signer (ou pas).

Pour l'heure, panique c'est un peu fort sinon, on lui pose une question, il répond, il s'affirme, c'est logique, il n'a pas non plus fait un communiqué spécial ou une conférence de presse... Il lui reste de belles choses à faire cette saison, il ne faut pas juger trop tôt. S'il est à la rue jusqu'à l'automne bien sûr il perdra en crédit... Mais il a quand même le temps encore d'appuyer ses prétentions par de beaux résultats !
Par ThomasBen
#3058641
-Kasseifretter- a écrit :
14 août 2019, 14:50
ThomasBen a écrit :
14 août 2019, 13:28
...
Perso, je suis opposé au principe de l'équipe mixte...
Ça marche encore dans des cas particuliers type Bora-Hansgrohe ou Jumbo-Visma mais je pense que ce genre d'équipes serait bien embêté si elles avaient à contrôler une course dans la montagne sur plusieurs étapes.
Là, sur le principe d'accompagner les meilleurs pour un Steven Kruijswijk ou un Emanuel Buchmann histoire de prendre des places d'honneur, ça passe mais hormis, un coup de bol monstre ou un parcours permettant de faire ce genre de course (avec un contre-la-montre en avant dernière étape par exemple), c'est quand-même risqué de présenter une équipe mixte pour viser la victoire finale à Paris.
Arnaud pourrait se débrouiller seul et filer un réel coup de main au cas où dans le genre van Aert, ça ne poserait aucun problème mais là, il lui faut un train même réduit et des mecs capables de lui éviter les hors-délais.
Même si c'est désormais chose rare (cf son Giro 2019), Arnaud est potentiellement encore concerné par ce genre d'aléas.
Pour moi, il faut vraiment faire une croix sur une éventuelle collaboration entre Pinot et Démare sur le Tour 2020 en espérant que le Tour sera hyper montagneux histoire qu'il n'y ait vraiment aucun regret pour Arnaud.
Après, il est en fin de contrat l'an prochain... À lui de voir...
:wink:
Ce n'est même pas la question de METTRE une équipe mixte, mais simplement d'en poser la question. Or, ce que je voulais dire, c'est qu'aujourd'hui la question ne se pose même pas. Malheureusement pour Nono.
Par Richard
#3058667
Disons que seul lui la pose à ce jour quoi :green:

Mais cela dit Bonnet, Roux, Tonton Yvon, n'ont pas embrayé autant que Pinot sur le Tour l'an prochain, un peu surpris de sa précipitation, c'est donc bien que des questions se poseront.

Pour revenir à du concret, Thibaut est remonté sur un vélo, ça y est la reprise :metalhead:
  • 1
  • 145
  • 146
  • 147
  • 148
  • 149
  • 174

Voici les coureurs qui peuvent partir : MOLLEMA B[…]

TEAM BIANCHI (lephilbd)

VANMARCKE contre BOASSON

Maillots 2020

Je n’ai pas de compte instagram, je vais don[…]

Anatoliy Budyak et Marceli Boguslowski prolonge av[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site