Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 139 sur 146
  • 1
  • 137
  • 138
  • 139
  • 140
  • 141
  • 146
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3045364
jimmy39 a écrit :
22 juil. 2019, 09:29
blouss_ a écrit :
21 juil. 2019, 13:28
Bon l'équipe Ineos confirme un début de saison en demi-teinte. Ce n'est pas l'équipe dominante des années précédentes. Ceci dit Thomas et Bernal sont toujours là et peuvent toujours remporter le Tour. Mais les problèmes de préparation de Thomas semblent se ressentir et Bernal est peut-être encore un peu tendre.
Fuglsang est rentré dans le rang. Porte, Quintana, Yates ne sont pas dans le coup. Uran est là, mais semble un peu en retrait quand même.
Reste Buchmann, dont on ne connait pas trop les limites. Un podium serait déjà un résultat assez incroyable pour lui.
SK est clairement candidat au podium et peut-être mieux. Son équipe survole le Tour. Il est toujours fort en 3ème semaine. Je n'y croyais pas trop, mais il est bien là et en très bonne position.
Et les deux français. Alaphilippe est plus que surprenant. Je le vois toujours se garer sur une étape et perdre bcp de temps, mais bon, s'il ne craque pas...
Et Pinot me paraît presque celui qui a les meilleures jambes sur ce Tour. Mais il me fait peur avec son objectif de podium. Il y a peut-être une occase unique cette année.
Tu crois toujours que son objectif cest le podium après hier :reflexion:

Moi pas, je pense que dès le début il a tout fait pour gagner.
Je ne sais pas. Pour l'instant, il cherche à remonter au classement. Au Tourmalet, il avait sans doute les moyens de faire plus d'écarts, mais il a assuré la victoire d'étape, qui était l'objectif minimal. Depuis, lui et ses coéquipiers parlent de l'autre objectif, qui est de monter sur le podium final. De ce que j'ai entendu, ils ne parlent pas de victoire finale.
S'il se retrouve dans une position où il peut assurer le podium ou aller chercher la victoire, j'ai bien peur qu'il choisisse d'abord d'assurer son podium. Mais les écarts sont tellement serrés derrière Alaphilippe, que si ce dernier craque, aller chercher le podium ou la victoire reviendra peut-être au même.
Par mazinho93
#3045365
El_Pistolero_07 a écrit :
22 juil. 2019, 07:49
dolipr4ne a écrit :
22 juil. 2019, 06:19
La Sky dépassée, surpassée, sur le Tour! Vraiment je n’y croyais pas. Pas à la pedale. Je ne me l’explique pas, je savoure pour l’instant.
C’est un bonheur de voir un cyclisme tellement plus débridé que sur les dernieres editions (encore que celle de l’année derniere n’etait pas la plus moche). Tellement d’années qu’on attendait ça.

Peu importe ce qui se passe maintenant, ce qui s’est passé est deja énorme! Bon, si ça continue une semaine, je ne suis pas contre hein.
En tout cas, un Tour genial à suivre depuis le canapé! Bon kiff à tous! :chimay:
L'absence de Froome leur a fait du mal.... Il serait sûrement en jaune à l'heure actuelle.
Beaucoup ici surestiment l équipe ineos, ce qui l étonné car on voit qu ils n ont pas le niveau pour perser sur la course en haute montagne....

Van barle, Rowe, moscon c est très utile pour les bordures mais ils sont complètement inutile en haute montagne, Castroviekjo est inutile tout court sur ce tour !
C est déjà la moitié de l équipe ! Unr équipe à 2 leaders !

Il ne reste que 2 coureurs un minimum capable en montagne, sauf que l un kwiatko n est pas un pur grimpeur, on ne l à pas vu dans les Pyrénées !

Wout poels à lui tout seul ne va pas contrôler la course, jumbo et Movistar sont beaucoup plus fort en haute montagne....

Ils ne vont pas ressuscité dans les Alpes, C est pas une question de formes, ils n ont pas d équipier grimpeur dans l équipe à part poels !
Avatar de l’utilisateur
Par mc-enroe31
#3045367
jimmy39 a écrit :
22 juil. 2019, 09:32
mc-enroe31 a écrit :
22 juil. 2019, 08:41

.
Ce TDF est beau et à suspens car il n'y a aucun patron.

C'est une année creuse où les seconds couteaux ont la chance de leur vie pour gagner un TDF.

Et je considère un Pinot comme un second couteau. Certes un des meilleurs seconds couteaux sur les Grand Tours (un peu comme un Tsonga en tennis) mais cela reste derrière les ténors habituels.

On a connu dans le passé ces années creuses où c'était l'année ou jamais pour d'anciens top 3 à 5 du TDF.

Et profitons bien de ce TDF 2019, si Bernal ne se foire pas en terme de progression, il risque de nous dégoûter pendant quelques années.
La comparaison qui tue :rieur: :rieur:
.
Et pourtant, une comparaison qui se tient.

Tsonga c'est une finale de Grand chelem en 2007 + 5 demi-finale de Grand Chelem.

Mais jamais il n'a eu la chance de voir les grands favoris se perdre en cours de route.

Pinot est donc dans une situation que Tsonga n'a jamais connu.

J'espère qu'il ne laissera pas cette chance passer car elle risque de ne pas se reproduire.

Et franchement cela serait mérité pour Tibaut, j'ai toujours vu en lui un plus grand potentiel que Bardet.
Dernière édition par mc-enroe31 le 22 juil. 2019, 09:46, édité 2 fois.
Par mazinho93
#3045368
blouss_ a écrit :
22 juil. 2019, 09:40
jimmy39 a écrit :
22 juil. 2019, 09:29


Tu crois toujours que son objectif cest le podium après hier :reflexion:

Moi pas, je pense que dès le début il a tout fait pour gagner.
Je ne sais pas. Pour l'instant, il cherche à remonter au classement. Au Tourmalet, il avait sans doute les moyens de faire plus d'écarts, mais il a assuré la victoire d'étape, qui était l'objectif minimal. Depuis, lui et ses coéquipiers parlent de l'autre objectif, qui est de monter sur le podium final. De ce que j'ai entendu, ils ne parlent pas de victoire finale.
S'il se retrouve dans une position où il peut assurer le podium ou aller chercher la victoire, j'ai bien peur qu'il choisisse d'abord d'assurer son podium. Mais les écarts sont tellement serrés derrière Alaphilippe, que si ce dernier craque, aller chercher le podium ou la victoire reviendra peut-être au même.
Le problème de kruswikjk c est qu il n a aucun jump en montagne, c est vraiment u' diesel, je ne vois pas trop comment il peut faire des écarts... Avec les bonifs, Pinot peut lui passer devant en faisant juste un sprintt à la fin...
Par mazinho93
#3045370
mc-enroe31 a écrit :
22 juil. 2019, 09:45
jimmy39 a écrit :
22 juil. 2019, 09:32

La comparaison qui tue :rieur: :rieur:
.
Et pourtant, une comparaison qui se tient.

Tsonga c'est une finale de Grand chelem en 2007 + 5 demi-finale de Grand Chelem et à chaque fois qu'il a perdu, c'est contre un ténor.

Mais jamais il n'a eu la chance de voir les grands favoris se perdre en cours de route, sinon il aurait pu en remporter un de GC.

Pinot est donc dans une situation que Tsonga n'a jamais connu.

J'espère qu'il ne laissera pas cette chance passer car elle risque de ne pas se reproduire.

Et franchement cela serait mérité pour Tibaut, j'ai toujours vu en lui un plus grand potentiel que Bardet.
Le plus dur en tennis ce sont les balles de match, Pinot aura 3 balles de matchs à partir de jeudi..

Vu son profil psychologique, C est mieux qu il ne soit pas en tête.,C est alaphillipe qui capte la pression..

J ai un bémol, plus que la canicule, c est. La descente du galibier,.... C est une occasion rêvée pour ineos d attaquer sans prendre de gros risques, bernal descend très bien....
Il y a moyen de mettre une grosse pression. À Pinot pour pourquoi pas le pousser à la chute....

C est le seul endroit où bernal peut attaquer, à la place de la fdj je ferai attaquer Pinot à 2 km du sommet galibier pout qu il prenne un peu d avance...
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3045372
Quelle incertitude tout de même...

A titre personnel si je devais raisonner en terme de probabilités je dirais qu'Ineos garde les cartes en main : ses deux leaders ont eu des jours moins bien et restent dans le coup, ils ont une équipe qui ne semble pas au top mais qui garde un énorme pédigré avec des coureurs expérimentés et qui connaissent leur boulot, ET ils n'ont pas à renverser la course, Thomas a beau se faire remonter par SK, Pinot et les autres, il reste le premier des favoris hors Alaphilippe. Ineos pourrait mettre le gros train faisant craquer un Alaphilippe usé, contrôler même péniblement les attaques des rivaux et permettre des arrivées au sprint à 5 et si Thomas fait de bonnes places, il gagne le tour. Tant que Thomas n'a pas été dépassé au CG par d'autres rivaux et vu que Bernal est près aussi, ben il a pas été dépassé, donc il est devant !!!

Bien sûr je rêve d'une victoire de Pinot (ce qui confirmerait mille fois ma prédiction/analyse qui était que Pinot était comme Cadel Evans, un gros talent mais fragile mentalement et qui avait besoin d'un gros succès pour faire péter ses complexes, comme les mondiaux 2009 avait enfin décomplexé Evans) ou d'Alaphilippe, mais si on me demandait de parier, je dirais qu'on aura un Français sur le podium mais pas la plus haute marche.

N'oublions pas qu'avec les cols à 2000 + la canicule à venir on peut avoir des explosions monstrueuses aussi... Je peux parfaitement imaginer des mecs du top 6 actuel finir le TDF à 40mn, et un des mecs actuellement à 5/7 minutes qui monterait sur le podium.
Avatar de l’utilisateur
Par damienleflahute
#3045374
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 09:41
El_Pistolero_07 a écrit :
22 juil. 2019, 07:49
L'absence de Froome leur a fait du mal.... Il serait sûrement en jaune à l'heure actuelle.
Beaucoup ici surestiment l équipe ineos, ce qui l étonné car on voit qu ils n ont pas le niveau pour perser sur la course en haute montagne....

Van barle, Rowe, moscon c est très utile pour les bordures mais ils sont complètement inutile en haute montagne, Castroviekjo est inutile tout court sur ce tour !
C est déjà la moitié de l équipe ! Unr équipe à 2 leaders !

Il ne reste que 2 coureurs un minimum capable en montagne, sauf que l un kwiatko n est pas un pur grimpeur, on ne l à pas vu dans les Pyrénées !

Wout poels à lui tout seul ne va pas contrôler la course, jumbo et Movistar sont beaucoup plus fort en haute montagne....

Ils ne vont pas ressuscité dans les Alpes, C est pas une question de formes, ils n ont pas d équipier grimpeur dans l équipe à part poels !
C'est facile à dire aujourd'hui, mais depuis des années cette équipe arrive sur le Tour avec tous leurs coureurs qui sont dans un niveau de forme optimal, et à niveau souvent supérieur à ce que l'on pouvait imaginer d'eux.
Dans un Tour normal de la bonne époque, aprés que Rowe et Castroviejo eurent maintenu un tempo rapide toute l'étape, Van Baarle aurait mené jusqu'à 5 bornes du sommet, laissant sa place à Kwiat pour un petit relai appuyé de 2 km. Là, à 3 km du but, on aurait eu un groupe Poels/Thomas/Bernal/SK/Pinot/Alaph/Landa/Buchmann, victoire au sprint du G qui prend 5 secondes plus la bonif, forum dégouté. Normal.

Je ne sais pas trop expliquer ce qui a changé cette année, les cartes sont rebattues c'est génial, mais c'était quand même difficilement prévisible.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3045379
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 09:52
mc-enroe31 a écrit :
22 juil. 2019, 09:45

.
Et pourtant, une comparaison qui se tient.

Tsonga c'est une finale de Grand chelem en 2007 + 5 demi-finale de Grand Chelem et à chaque fois qu'il a perdu, c'est contre un ténor.

Mais jamais il n'a eu la chance de voir les grands favoris se perdre en cours de route, sinon il aurait pu en remporter un de GC.

Pinot est donc dans une situation que Tsonga n'a jamais connu.

J'espère qu'il ne laissera pas cette chance passer car elle risque de ne pas se reproduire.

Et franchement cela serait mérité pour Tibaut, j'ai toujours vu en lui un plus grand potentiel que Bardet.
Le plus dur en tennis ce sont les balles de match, Pinot aura 3 balles de matchs à partir de jeudi..

Vu son profil psychologique, C est mieux qu il ne soit pas en tête.,C est alaphillipe qui capte la pression..

J ai un bémol, plus que la canicule, c est. La descente du galibier,.... C est une occasion rêvée pour ineos d attaquer sans prendre de gros risques, bernal descend très bien....

Il y a moyen de mettre une grosse pression. À Pinot pour pourquoi pas le pousser à la chute....

C est le seul endroit où bernal peut attaquer, à la place de la fdj je ferai attaquer Pinot à 2 km du sommet galibier pout qu il prenne un peu d avance...
Mouais Thomas et Bernal ont une fâcheuse tendance à ne pas rester sur leurs vélos tout de même...

Dans le lot des mecs devant le meilleur descendeur est Alaphilippe. On pourrait imaginer des scenarii à la Giro de Savoldelli d'ailleurs avec dans l'étape de Valloire un Alaphilippe décroché mais sauvant sa tête grâce à la descente.
Par Quef
#3045393
damienleflahute a écrit :
22 juil. 2019, 09:55
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 09:41


Beaucoup ici surestiment l équipe ineos, ce qui l étonné car on voit qu ils n ont pas le niveau pour perser sur la course en haute montagne....

Van barle, Rowe, moscon c est très utile pour les bordures mais ils sont complètement inutile en haute montagne, Castroviekjo est inutile tout court sur ce tour !
C est déjà la moitié de l équipe ! Unr équipe à 2 leaders !

Il ne reste que 2 coureurs un minimum capable en montagne, sauf que l un kwiatko n est pas un pur grimpeur, on ne l à pas vu dans les Pyrénées !

Wout poels à lui tout seul ne va pas contrôler la course, jumbo et Movistar sont beaucoup plus fort en haute montagne....

Ils ne vont pas ressuscité dans les Alpes, C est pas une question de formes, ils n ont pas d équipier grimpeur dans l équipe à part poels !
C'est facile à dire aujourd'hui, mais depuis des années cette équipe arrive sur le Tour avec tous leurs coureurs qui sont dans un niveau de forme optimal, et à niveau souvent supérieur à ce que l'on pouvait imaginer d'eux.
Dans un Tour normal de la bonne époque, aprés que Rowe et Castroviejo eurent maintenu un tempo rapide toute l'étape, Van Baarle aurait mené jusqu'à 5 bornes du sommet, laissant sa place à Kwiat pour un petit relai appuyé de 2 km. Là, à 3 km du but, on aurait eu un groupe Poels/Thomas/Bernal/SK/Pinot/Alaph/Landa/Buchmann, victoire au sprint du G qui prend 5 secondes plus la bonif, forum dégouté. Normal.

Je ne sais pas trop expliquer ce qui a changé cette année, les cartes sont rebattues c'est génial, mais c'était quand même difficilement prévisible.
Il y a une chose qui a changé : c'est que certaines équipes se sont relayées pour monter à un train plus soutenu, et notamment Movistar, puis alternativement Groupama et Jumbo.
Je note aussi que de nombreuses ascensions finales se sont montées vent de dos, permettant de grimper plus vite. L'orientation du vent pourrait aussi être un facteur déterminant le vainqueur final.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3045411
Quef a écrit :
22 juil. 2019, 10:19

Il y a une chose qui a changé : c'est que certaines équipes se sont relayées pour monter à un train plus soutenu, et notamment Movistar, puis alternativement Groupama et Jumbo.
Je note aussi que de nombreuses ascensions finales se sont montées vent de dos, permettant de grimper plus vite. L'orientation du vent pourrait aussi être un facteur déterminant le vainqueur final.
Je pense que si certaines équipes se sont relayées pour monter à un train plus soutenu, c'est aussi parce que le train d'Ineos est bcp moins étouffant que les années précédentes.
Par Quef
#3045414
blouss_ a écrit :
22 juil. 2019, 10:53
Quef a écrit :
22 juil. 2019, 10:19

Il y a une chose qui a changé : c'est que certaines équipes se sont relayées pour monter à un train plus soutenu, et notamment Movistar, puis alternativement Groupama et Jumbo.
Je note aussi que de nombreuses ascensions finales se sont montées vent de dos, permettant de grimper plus vite. L'orientation du vent pourrait aussi être un facteur déterminant le vainqueur final.
Je pense que si certaines équipes se sont relayées pour monter à un train plus soutenu, c'est aussi parce que le train d'Ineos est bcp moins étouffant que les années précédentes.
C'est même certain. L'emprise psychologique d'Ineos est plus faible également.
L'oeuf ou la poule encore une fois, mais tout cela va plutôt de pair.
Par Quef
#3045428
Entre le climat, l'évolution des états de forme et les formats d'étapes, la semaine prochaine pourrait être très favorable à un Warren Barguil également.
Par jujub380
#3045432
Jean-René_Godart a écrit :
22 juil. 2019, 10:12
Et l'étape de Gap, c'est comment exactement? Peut-on imaginer Alaphilippe y regagner du temps?
J'ai monté le col de la sentinelle par ce côté il y a 2/3 ans. C'est pas très pentu et la descente n'est pas spécialement technique. J'imagine bien Alaphilippe tenter un truc mais je ne pense pas que ça puisse faire des écarts conséquents.
Par BennyFDJ
#3045436
La forme de TOUS les Ineos est un point qui me fait douter de la possible progression en 3ème semaine de G. et Bernal (déjà très fort mais sortant du Tour de Suisse...). Il y a comme quelque chose qui cloche cette année chez Ineos, comme si ils avaient perdu le mojo en changeant de nom... Après ça reste cette équipe Britannique qui nous a dégoûté depuis sa création donc méfiance...

La canicule (qui ne durera qu'une étape de montagne) ou le mental ne me font pas particulièrement peur pour Pinot... seul le jour sans qui peut arriver à n'importe qui et n'importe quand m'inquiète...
Hormis celà, je ne vois pas les courbes de forme s'inverser suffisamment pour qu'un des adversaires décolle Thibaut de sa roue, le suive oui mais lui prendre du temps j'en doute...

Je rêve d'un Thibaut qui irait chercher le maillot jaune aidé de Barguil un jour, Bardet le lendemain. Leurs laissant les étapes voir se sacrifiant jusqu'au bout ne se sachant pas capable de tenir... Avec même un Alaphilippe plus en jaune vers Val Thorens lui filant un coup de main !!! :love: :love: :love:
I have a dream...
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3045438
Attention à nouveau sur le climat dans les Alpes.

Seul la première étape des Alpes est pour l'instant prévue à 100%de certitude sous la canicule (quoi qu'une averse orageuse est possible en fin d'étape).

L'étape de Samedi se fera sous une température très agréable et peu être sous la pluie.

Vendredi c'est l'incertitude selon les modèles, des orages forts vont arriver mais pas encore certain s'ils arrivent dans l'après midi durant l'étape ou le soir après l'étape. Donc une étape qui hésite entre canicule ou orage...
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3045450
Le col de la Sentinelle a l'air irrégulier, avec une fin vraiment facile, mais à part Alaph, je vois personne d'assez fort pour sortir tout le monde de la roue, et même pour lui ça va être compliqué

Image
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3045451
BennyFDJ a écrit :
22 juil. 2019, 11:36
La forme de TOUS les Ineos est un point qui me fait douter de la possible progression en 3ème semaine de G. et Bernal (déjà très fort mais sortant du Tour de Suisse...). Il y a comme quelque chose qui cloche cette année chez Ineos, comme si ils avaient perdu le mojo en changeant de nom... Après ça reste cette équipe Britannique qui nous a dégoûté depuis sa création donc méfiance...
Il faut se rappeler que le Tour l'an dernier a connu des audiences assez catastrophiques. Je ne sais pas si vous avez participé au questionnaire de l'UCI, mais il y avait pas mal de questions un peu orientées sur les équipes trop dominantes. Je ne serais pas surpris qu'en coulisse, on ait dit à l'équipe Ineos : "bon, vous vous êtes sacrément fait plaisir jusqu'à présent. Mais le public est lassé. Et on a besoin du public. Cette année, allez-y mollo pour le bien de tous."
Par mazinho93
#3045465
damienleflahute a écrit :
22 juil. 2019, 09:55
mazinho93 a écrit :
22 juil. 2019, 09:41


Beaucoup ici surestiment l équipe ineos, ce qui l étonné car on voit qu ils n ont pas le niveau pour perser sur la course en haute montagne....

Van barle, Rowe, moscon c est très utile pour les bordures mais ils sont complètement inutile en haute montagne, Castroviekjo est inutile tout court sur ce tour !
C est déjà la moitié de l équipe ! Unr équipe à 2 leaders !

Il ne reste que 2 coureurs un minimum capable en montagne, sauf que l un kwiatko n est pas un pur grimpeur, on ne l à pas vu dans les Pyrénées !

Wout poels à lui tout seul ne va pas contrôler la course, jumbo et Movistar sont beaucoup plus fort en haute montagne....

Ils ne vont pas ressuscité dans les Alpes, C est pas une question de formes, ils n ont pas d équipier grimpeur dans l équipe à part poels !
C'est facile à dire aujourd'hui, mais depuis des années cette équipe arrive sur le Tour avec tous leurs coureurs qui sont dans un niveau de forme optimal, et à niveau souvent supérieur à ce que l'on pouvait imaginer d'eux.
Dans un Tour normal de la bonne époque, aprés que Rowe et Castroviejo eurent maintenu un tempo rapide toute l'étape, Van Baarle aurait mené jusqu'à 5 bornes du sommet, laissant sa place à Kwiat pour un petit relai appuyé de 2 km. Là, à 3 km du but, on aurait eu un groupe Poels/Thomas/Bernal/SK/Pinot/Alaph/Landa/Buchmann, victoire au sprint du G qui prend 5 secondes plus la bonif, forum dégouté. Normal.

Je ne sais pas trop expliquer ce qui a changé cette année, les cartes sont rebattues c'est génial, mais c'était quand même difficilement prévisible.
Je ne le dis pas aujourd'hui, depuis le début du tour et même avant l etape de la planche des belles filles. J ai dit qu on les surcotait grave....

Sans froome, avec bernal leader, il n y a plus de grimpeur à part poels, c est là réalité de cette équipe, un van barle qui explose vite c est normal et encore c est pas le pire....

Trop de fans se sont bases sur le tour de l an dernier alors que la configuration de l équipe ineos n a rien à voir.... C est une équipe pour les bordures et pas pour la haute montagne !
  • 1
  • 137
  • 138
  • 139
  • 140
  • 141
  • 146
Foot 2019-2020

Avec leur capitaine (Henderson) qui a avoué[…]

Si personne d'autre va a l'avant nous on est pr&[…]

Pour le moment , mais avec la puissance financi&[…]

Infirmerie - Saison 2020

Joaquim Rodriguez chute lourdement en VTT 9 juil[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site