Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 3 sur 16
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 16
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3067629
rbl85 a écrit :
05 sept. 2019, 13:48
Allobroges a écrit :
05 sept. 2019, 13:46


Y a débat en ce qui concerne leurs références respectives mais beaucoup moins en ce qui concerne leurs conditions: Voyons ce week end mais pour moi, oui, Laporte s'impose à ce stade...

Après, le _plan B est peut être aussi dans celui qui reste à sélectionner...
Pour moi Laporte et Demare n'avaient pas leur place dans cette sélection, c'est trop dur pour eux et Plouay nous la montré.
Je ne crois pas qu'on puisse mettre sur le même plan les profils de Plouay et d'Harrogate...

Encore une fois, le parcours du CDM ne me semble pas aussi difficile qu'on le dit (même si je n'exclue évidemment pas un sprint à 50...)
Par Quef
#3067630
Adryy8 a écrit :
05 sept. 2019, 13:50
Bradounet_ a écrit :
05 sept. 2019, 13:28
Voir la fin de mon commentaire précédent que j'ai édité.
Peut-être un rapport avec son refus d'aller à Tokyo faire les pré-olympiques et Voeckler lui fait comprendre qu'il doit aller chercher sa place désormais au Canada et que rien n'est assuré. Jeu psychologique. Enfin, le problème c'est que Cosnefroy n'a pas sa place assurée non plus. Donc, un des deux au moins ne sera pas de la partie.
Assez typique du jeune manager qui ferait le mec autoritaire pour ne pas se laisser dicter sa loi par les petits jeunes et qui préfèrent avoir à gérer des mecs avec qui il a déjà couru.
Je trouverais ça sacrément hypocrite de la part de Voeckler sachant que lui non plus n'était pas à Tokyo etant sur le Tour pour France TV...
J'ajoute que partant de ce critère, c'est dégueulasse pour Romain Combaud qui s'est tapé les 40 heures d'avion et qui n'est même pas sélectionné :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3067632
Allobroges a écrit :
05 sept. 2019, 13:54
rbl85 a écrit :
05 sept. 2019, 13:48


Pour moi Laporte et Demare n'avaient pas leur place dans cette sélection, c'est trop dur pour eux et Plouay nous la montré.
Je ne crois pas qu'on puisse mettre sur le même plan les profils de Plouay et d'Harrogate...

Encore une fois, le parcours du CDM ne me semble pas aussi difficile qu'on le dit (même si je n'exclue évidemment pas un sprint à 50...)
Sauf que je pense que des nations ne vont pas attendre le circuit pour bouger.
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3067633
rbl85 a écrit :
05 sept. 2019, 13:59
Allobroges a écrit :
05 sept. 2019, 13:54


Je ne crois pas qu'on puisse mettre sur le même plan les profils de Plouay et d'Harrogate...

Encore une fois, le parcours du CDM ne me semble pas aussi difficile qu'on le dit (même si je n'exclue évidemment pas un sprint à 50...)
Sauf que je pense que des nations ne vont pas attendre le circuit pour bouger.
et donc Laporte est sûr de ne pas en être?

Rappelons nous Doha, circuit ultra difficile... :siffle:
Par Quef
#3067636
Dans le discours de Voeckler, l'essentiel à comprendre est que "parmi les coureurs français, seul Julian Alaphilippe est en mesure d'être champion du monde sur ce parcours cet automne". Et en regardant un peu le palmarès des épreuves comparables, et malgré toutes les espérances qu'on peut avoir dans Cosnefroy et dans Madouas, on ne peut que le rejoindre.
Partant de là, il se dit que si Alaphilippe se loupe, cela ne change rien au résultat potentiel du reste de l'équipe, un podium d'un autre coureur restant miraculeux.
Sa recherche se tourne donc exclusivement sur des équipiers qui seront entièrement dévoués à Julian. À la rigueur un coureur qui peut accompagner un gros groupe dans le final, mais pas 2. C'est sans doute ce coureur qui sera désigné après les canadiennes.

Je n'aurais peut être pas choisi les mêmes coureurs, mais comme pour Guimard, il y a une ligne directrice qui se tient, une prise de risque assumée, et Voeckler dispose de plus d'informations que moi pour juger.
Donc bonne chance à cette équipe !

Par contre, la moitié de la sélection composée de coureurs courant pour des teams étrangères. Mais que fait la ligue ? :balloon:
Par LGDG
#3067638
Quef a écrit :
05 sept. 2019, 14:07
Dans le discours de Voeckler, l'essentiel à comprendre est que "parmi les coureurs français, seul Julian Alaphilippe est en mesure d'être champion du monde sur ce parcours cet automne". Et en regardant un peu le palmarès des épreuves comparables, et malgré toutes les espérances qu'on peut avoir dans Cosnefroy et dans Madouas, on ne peut que le rejoindre.
Partant de là, il se dit que si Alaphilippe se loupe, cela ne change rien au résultat potentiel du reste de l'équipe, un podium d'un autre coureur restant miraculeux.
Sa recherche se tourne donc exclusivement sur des équipiers qui seront entièrement dévoués à Julian. À la rigueur un coureur qui peut accompagner un gros groupe dans le final, mais pas 2. C'est sans doute ce coureur qui sera désigné après les canadiennes.

Je n'aurais peut être pas choisi les mêmes coureurs, mais comme pour Guimard, il y a une ligne directrice qui se tient, une prise de risque assumée, et Voeckler dispose de plus d'informations que moi pour juger.
Donc bonne chance à cette équipe !

Par contre, la moitié de la sélection composée de coureurs courant pour des teams étrangères. Mais que fait la ligue ? :balloon:
difficile de selectionner Viviani et Quintana en equipe de France.
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3067639
Louons au moins son objectivité (et probablement sa lucidité) : y a pas un coureur de la bande de copains...
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3067645
Bradounet_ a écrit :
05 sept. 2019, 13:21
Ne pas prendre Cosnefroy d'office. :ouch: :suspect:
Visiblement, Voeckler n'en a rien à secouer d'une cinquième place et il tente tout pour l'or.
Idem, je suis très déçu pour Cosnefroy : sa façon de courrir aurait pu permettre de durcir la course pour favoriser Alaphilippe mais je ne comprends pas pourquoi tu sous-entends que Cosnefroy ne jouerait que la 5ème place : avec lui c'est la gagne ou rien ! Ou plutôt la gagne ou Alaphilippe.

Peut-être que Voeckler (ou Alaphilippe) ne voulait pas être dérangé par une stratégie offensive et veut se la jouer top team, en faisant un train qui durcit la course pour Alaph', et que Madouas et Cosnefroy ne sont pas de supers rouleurs pour faire un train skyesque. Peut-être aussi que leur forme va décliner d'ici la fin du mois, car Cosnefroy n'a quasiment pas coupé :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3067649
Le sucre sportif a écrit :
05 sept. 2019, 14:16
Bradounet_ a écrit :
05 sept. 2019, 13:21
Ne pas prendre Cosnefroy d'office. :ouch: :suspect:
Visiblement, Voeckler n'en a rien à secouer d'une cinquième place et il tente tout pour l'or.
Idem, je suis très déçu pour Cosnefroy : sa façon de courrir aurait pu permettre de durcir la course pour favoriser Alaphilippe mais je ne comprends pas pourquoi tu sous-entends que Cosnefroy ne jouerait que la 5ème place : avec lui c'est la gagne ou rien ! Ou plutôt la gagne ou Alaphilippe.

Peut-être que Voeckler (ou Alaphilippe) ne voulait pas être dérangé par une stratégie offensive et veut se la jouer top team, en faisant un train qui durcit la course pour Alaph', et que Madouas et Cosnefroy ne sont pas de supers rouleurs pour faire un train skyesque. Peut-être aussi que leur forme va décliner d'ici la fin du mois, car Cosnefroy n'a quasiment pas coupé :reflexion:
Parce que ceux qui on été selectionné sont capable de faire un train Skyesque ? :rieur:

Madouas va aller jusqu'au Lombardie donc la forme ne va pas décliner, au contraire.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3067652
J'en sais rien, mais je me dis qu'eux ne vont pas rechigner à faire le boulot d'équipier, et puis il n'y aura pas que la France pour durcir la course j'imagine :reflexion:

En allant au bout de mon raisonnement, j'ai pensé à Elissonde, mais bon c'est peut-être pas le type de course où il sera à l'aise :balloon:
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3067657
CPTmatros a écrit :
05 sept. 2019, 14:30
Logique de tout miser sur Alaph' non? C'est le numéro 1 mondial et le plus à-même d'être champion du monde cette année?

Je suis d'accord, mais envoyer un dynamiteur à l'avant de la course dans les 50 derniers kms n'est pas incompatible avec les intérêts de durcir la course pour Alaphilippe, à mon avis :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3067658
Le sucre sportif a écrit :
05 sept. 2019, 14:27
J'en sais rien, mais je me dis qu'eux ne vont pas rechigner à faire le boulot d'équipier, et puis il n'y aura pas que la France pour durcir la course j'imagine :reflexion:

En allant au bout de mon raisonnement, j'ai pensé à Elissonde, mais bon c'est peut-être pas le type de course où il sera à l'aise :balloon:
Madouas ou Consefroy n'ont aucun problème a être équipiers.
Par Arthur66
#3067660
Le sucre sportif a écrit :
05 sept. 2019, 14:33
CPTmatros a écrit :
05 sept. 2019, 14:30
Logique de tout miser sur Alaph' non? C'est le numéro 1 mondial et le plus à-même d'être champion du monde cette année?

Je suis d'accord, mais envoyer un dynamiteur à l'avant de la course dans les 50 derniers kms n'est pas incompatible avec les intérêts de durcir la course pour Alaphilippe, à mon avis :reflexion:
Tout à fait. Certaines équipes, notamment la Belgique qui a pléthore de coureurs intéressants pour un tel parcours, auront envie de lancer la course loin de l'arrivée et accompagner un tel coup avec un Calmejane, Cosnefroy ou Madouas peut permettre de prendre un coup d'avance sur d'autres nations et d'éviter que l'équipe de France ne soit contrainte à boucher tous les trous
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3067678
Plutôt que d'aller à l'avant, Cosnefroy aurait surtout pu être un super lanceur pour une attaque de Alaphilippe dans la bosse de 1km à 5 bornes de l'arrivée. Le bon puncheur qui lance le super puncheur quoi.
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3067689
On le répète: Cosnefroy (23 ans) aura 75 jours de course minimum à Harrogate, il profite de sa surcompensation du Tour actuellement mais ca ne durera pas.
Pour envoyer le paté à l'attaque d'Alaf, faut un minimum de fraicheur...

Il faut regarder à 3 semaines pas les gars qui marchent aujourd'hui...
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3067691
Allobroges a écrit :
05 sept. 2019, 15:53
On le répète: Cosnefroy (23 ans) aura 75 jours de course minimum à Harrogate, il profite de sa surcompensation du Tour actuellement mais ca ne durera pas.
Pour envoyer le paté à l'attaque d'Alaf, faut un minimum de fraicheur...

Il faut regarder à 3 semaines pas les gars qui marchent aujourd'hui...
Certes. Mais on a pas plus de certitudes sur le fait que ceux qui sont un peu en dedans actuellement seront au top dans 3 semaines. Et ça vaut en premier lieu pour Alaf d'ailleurs :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3067694
On peut faire plus qu'imaginer qu'un Latour sera bien plus en cannes pour aider Alaf dans le final qu'un Cosnefroy en fin de course...
Avatar de l’utilisateur
Par Liam
#3067705
Babel_ a écrit :
05 sept. 2019, 13:28
dolipr4ne a écrit :
05 sept. 2019, 13:21


Bah, on peut causer quand meme, non? :wink:
Oui c'est vrai. Après poster 4 fois de suite pour dire qu'on est pas content, je pense qu'on a compris.
La France a le n1 mondial, encore heureux que l'équipe soit construite autour de lui.
S'il est pas en forme ou qu'il chute, et bien tant pis, c'est le jeu. Les armadas ça marche rarement dans ce genre de courses. Alaphilippe a largement montré toutes les garanties nécessaires pour avoir le rôle de leader unique.
Je ne pense pas que le problème de cette liste soit de faire Alaphilippe le leader unique. Tout le monde est à peu près d’accord sur le principe. Perso je n’aime pas les équipes avec des plans « au cas où ». J’aime que les tactiques soient claires et qu’on donne tout pour un mec et un objectif. Quitte à ne retrouver personne dans les 10/15.

Le problème vient plutôt de la façon dont est entouré Alaphilippe. Cosnefroy, Madouas ou Molard auraient donné pour leur leader sans arrière-pensée. Ce sont des mecs fiables et pas du tout individualistes. Roux, Laporte, Bernard ça fait pschit très tôt en WT (cf Plouay).

Et outre le niveau des mecs en question je cherche la cohérence des profils alignés.
Par jobijoba21
#3067711
Pas d'accord. Roux est en général très en forme en septembre, Bernard est un guerrier qui a prouvé son niveau en WT, après Laporte je suis plus circonspect mais j imagine qu il arrivera plus frais et avec moins de jours de course ?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 16
TRANSFERTS 2020 - 2021 (8E ÉDITION)

Clement Davy a un lien de famille avec l'ancien co[…]

JFK demande,le forum exécute :green:

Dopage 2020

Maintenir son hématocrite avec des micro-do[…]

Groupama-FDJ 2020

Sans surprise, Van den Berg et Davy passent da[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site