Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 68 sur 82
  • 1
  • 66
  • 67
  • 68
  • 69
  • 70
  • 82
#3111384
Akaion a écrit :
27 janv. 2020, 09:19
Pour le Tour de l'Ain, une reprise de la compet' sans pression et pour engranger de la confiance, moi je comprends, d'autant que ça aide l'organisateur d'avoir une telle tête d'affiche.
+1
Et puis il faut s'habituer à lever les bras.
Par contre cette année j'espère que le staff ne demandera pas à Gaudu d'emmener le peloton sur le Tour de Provence. Je préférerais une tactique à deux flèches, le parcours et la liste de départ s'y prêtent.
#3111414
Je ne m'imagine pas Pinot en manque de confiance avant le Dauphiné, il fait une fin de saison 2018 énorme, gagne en début de saison,
au Haut-Var.
Je ne vois pas en quoi une victoire contre personne sur le tour de l'Ain lui aurait donné un surplus de confiance.

Maintenant vu le niveau montré en juillet on ne peut pas avancer un quelconque impact négatif pour Pinot de sa présence sur cette course, mais j'ai du mal à croire que ça l'a aidé dans sa préparation au Tour 2019.
#3111422
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 09:13
J'ai pas tout compris sur son calendrier post Pays-Basque, j'espère que c'est pour préparer en bonnes conditions les ardennaises.
Sinon, pour moi il devrait mieux s'aligner sur un Romandie qu'il aurait les moyens de gagner (en plus d'une course qui semble lui tenir à coeur).

Puis après Dauphiné Tour classiquement.
Disputer le Romandie, c'est quasiment faire une croix sur le Tour. Il se termine début mai alors que le Dauphiné va commencer fin mai. C'est trop rapproché. A priori, Pinot cherche à reproduire son schéma de 2019 en se laissant quasiment 2 mois entre la fin de son premier bloc de course (Catalogne l'année dernière, Pays basque cette année) et sa course de reprise en vue du Tour (Tour de l'Ain l'an dernière, Dauphiné cette année).
#3111444
marooned a écrit :
27 janv. 2020, 10:44
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 09:13
J'ai pas tout compris sur son calendrier post Pays-Basque, j'espère que c'est pour préparer en bonnes conditions les ardennaises.
Sinon, pour moi il devrait mieux s'aligner sur un Romandie qu'il aurait les moyens de gagner (en plus d'une course qui semble lui tenir à coeur).

Puis après Dauphiné Tour classiquement.
Disputer le Romandie, c'est quasiment faire une croix sur le Tour. Il se termine début mai alors que le Dauphiné va commencer fin mai. C'est trop rapproché. A priori, Pinot cherche à reproduire son schéma de 2019 en se laissant quasiment 2 mois entre la fin de son premier bloc de course (Catalogne l'année dernière, Pays basque cette année) et sa course de reprise en vue du Tour (Tour de l'Ain l'an dernière, Dauphiné cette année).
Tu as raison j'avais pas fais gaffe à ce calendrier exceptionnel cette saison d'habitude il y a 2 semaines de temps en plus entre Romandie et Dauphiné.
La Romandie est vraiment trop tardif.
#3111447
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 09:13

Objectivement le problème de Pinot ne sont pas ses résultats mais le fait que depuis 2018, il ne fait pas de résultats sur ses objectifs prioritaires, Giro 2018 (ou pour moi on ne peut pas se satisfaire du niveau montré car il était loin du podium à la pédale (Froome Dumoulin Yates étaient clairement supérieur)), et le TdF 2018, où il n'était même pas au départ.
Oui pour Froome et Dumoulin mais Yates a perdu tout espoir au général un jour avant Pinot, certes avant ça il était supérieur à tout le monde "à la pédale" mais a explosé en vol et sombré sur l'étape-reine, au soir de laquelle Pinot était sur le podium et lui relégué en fond de top 20. Ça me paraît un peu déséquilibré de juger qu'il lui était "clairement supérieur" à la pédale.

Après, avoir raté le TdF 2018 - objectif auquel il ne croyait pas plus que ça, mais un peu contraint par l'équipe, et sur lequel il aurait sûrement eu du mal à briller - est probablement la meilleure chose qui lui soit arrivée dans sa carrière.

Et il y a quand même la Lombardie comme résultat sur un grand objectif.

Sur le Tour 2019, il gagne quand même, ça compte un peu, après l'objectif prioritaire = le général, bien sûr le résultat n'est pas là, même s'il a été dans le match.
PS: ta première phrase fait sourire pr rapport un dernier post que j'ai cité venant de toi. :wink: :wink:
pas compris l'allusion ?

Sinon il ne disputera pas les ardennaises cette année, et son calendrier est une adaptation de 2019 où il avait trouvé la recette, il, avec un besoin de varier + saison post-Tour bien chargée cette année, ça donne ce programme plutôt bien fichu.

Je ne comprends pas trop les reproches sur les choix passés de la Catalogne ou du Tour de l'Ain mais bon...
#3111473
Pour le Tour de l'Ain, j'ai précisé les choses, je pense que j'ai été clair.

Pour la saison 2018, Catalogne est très mal situé dans le calendrier pour préparer le Giro, à part Contador je ne me souviens pas un grimpeur à être performant sur les 2 courses la même année. C'est même le moment où tout le monde est en stage en altitude pre-giro.


Tu ne peux pas dire qu'il ne croyait pas être performant au TdF, vu qu'il choisit de zapper complètement le début de saison, en ne faisant ni PN TA, pour être frais au TdF. (Ce qui loin d'être une obligation pour doubler Giro Tour).

Pour Lombardie on a eu une discussion sur le topic ag2r sur la construction du calendrier de fin de saison où on était d'accord, la fin de saison n'est pas un objectif prioritaire en début de saison pour des coureurs comme Pinot (encore plus si tu as décidé d'être en forme sur le Tour ce qui était le cas pour Pinot en 2018).
Ça n'enlève rien aux résultats de Pinot sur la Vuelta et les classiques italiennes en 2018 évidemment, juste que dans tous les cas pour ce type de coureur ce sont des objectifs secondaires qui dépendent avant tout des résultats des 6 premiers mois de la saison.

PS: Yates explose puis Pinot explose, Yates gagne 3 étapes finit 21eme du CG, Pinot?

PPS: ta dernière remarque sur Bardet ( c'est juste pour souligner si tu veux chambrer pas de souci, mais ne rebondit pas sur ton chambrage pour argumenter derrière ça ne rime à rien, car tu vas très vite tomber dans de l'incohérence). :wink:
#3111474
Pour 2020, le calendrier est logique, c'est quasi le même qu'en 2019, mais je trouverais plus logique de rester sur Catalogne où il a une fenêtre pour performer, car aller faire le Pays-Basques sans faire les ardennaises j'ai du mal à voir l'intérêt, je pense que le parcours Catalogne lui convient mieux en terme de profil coureur.
Après si il arrive à performer sur PB il aura eu raison.

Je ne vois pas bien en quoi la fin de saison 2020 a un impact sur le calendrier de Pinot au passage (ça rejoint la réponse précédente). Il avait prévu de courir la fin de saison 2019 initialement aussi.
#3111483
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 13:06
Pour 2020, le calendrier est logique, c'est quasi le même qu'en 2019, mais je trouverais plus logique de rester sur Catalogne où il a une fenêtre pour performer, car aller faire le Pays-Basques sans faire les ardennaises j'ai du mal à voir l'intérêt, je pense que le parcours Catalogne lui convient mieux en terme de profil coureur.
Après si il arrive à performer sur PB il aura eu raison.
Il y a plusieurs manières de voir les choses.

1) Soit il va au Pays basque plutôt qu'en Catalogne pour éviter de rester plus de 2 mois sans courir. Lui et son frère pensent peut être que c'est un délai trop important.

2) Soit il va sur le Pays basque car il juge que c'est une course qui lui sera plus utile en vue du Tour (où il y aura beaucoup de montées avec des forts pourcentages cette année).

3) Soit il va sur le Pays basque car il juge que c'est une course où il a de meilleures chances de performer qu'en Catalogne. Il a déjà fait 4ème là-bas (en 2016) et depuis il a encore amélioré ses qualités de puncheur. Par ailleurs, Paris-Nice est une course usante donc il estime peut être que c'est peut être trop difficile d'enchainer correctement Paris-Nice et la Catalogne avec seulement une semaine de repos. Là il aura 3 semaines entre la fin de Paris-Nice et le début du Pays basque. Ca laisse le temps de récupérer et de refaire un entrainement spécifique.

C'est peut être bien un mélange de tout ça qui l'a conduit à ce calendrier.
#3111491
marooned a écrit :
27 janv. 2020, 13:30
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 13:06
Pour 2020, le calendrier est logique, c'est quasi le même qu'en 2019, mais je trouverais plus logique de rester sur Catalogne où il a une fenêtre pour performer, car aller faire le Pays-Basques sans faire les ardennaises j'ai du mal à voir l'intérêt, je pense que le parcours Catalogne lui convient mieux en terme de profil coureur.
Après si il arrive à performer sur PB il aura eu raison.
Il y a plusieurs manières de voir les choses.

1) Soit il va au Pays basque plutôt qu'en Catalogne pour éviter de rester plus de 2 mois sans courir. Lui et son frère pensent peut être que c'est un délai trop important.

2) Soit il va sur le Pays basque car il juge que c'est une course qui lui sera plus utile en vue du Tour (où il y aura beaucoup de montées avec des forts pourcentages cette année).

3) Soit il va sur le Pays basque car il juge que c'est une course où il a de meilleures chances de performer qu'en Catalogne. Il a déjà fait 4ème là-bas (en 2016) et depuis il a encore amélioré ses qualités de puncheur. Par ailleurs, Paris-Nice est une course usante donc il estime peut être que c'est peut être trop difficile d'enchainer correctement Paris-Nice et la Catalogne avec seulement une semaine de repos. Là il aura 3 semaines entre la fin de Paris-Nice et le début du Pays basque. Ca laisse le temps de récupérer et de refaire un entrainement spécifique.

C'est peut être bien un mélange de tout ça qui l'a conduit à ce calendrier.
Les deux autres sont intéressants, mais le premier point me semble vraiment important. Surtout parce qu'il ne semble pas vouloir revenir en course avant le Dauphiné.
S'il va au Pays Basque après avoir été performant sur Paris Nice, j'espère qu'il ne demandera pas à Gaudu de se mettre à son service car les profils correspondent bien au breton, qui montera en puissance à ce moment là.
#3112644
luckywinner a écrit :
27 janv. 2020, 12:56
(...)
Tu ne peux pas dire qu'il ne croyait pas être performant au TdF, vu qu'il choisit de zapper complètement le début de saison, en ne faisant ni PN TA, pour être frais au TdF. (Ce qui loin d'être une obligation pour doubler Giro Tour).
Il n’y a qu’à lire ses itws + voir son Tour 2017 pour comprendre que ce n’était pas vraiment son choix mais celui de l’équipe, et que ses chances de briller au Tour 2018 dans la foulée du Giro étaient assez faibles. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il n’y croyait pas du tout, il avait fait son programme pour maximiser ses chances, mais j’ai dit « pas plus que ça » = je pense qu’il espérait y briller et avoir fait le nécessaire pour, mais qu’il n’était pas pleinement convaincu/emballé.

Pour le Tour de l’Ain ca restait un bon choix de reprise, il l’a pris comme un entraînement +poussé, rien de +. Ça fait du bien de gagner aussi même sans grosse concurrence, sur une ascension qu’il apprécie... Pour la Catalogne 2018, tu as peut-être raison, je ne me souviens plus des raisons avancées, sans doute varier un peu + courir quand même en mars ? À l’époque il n’était pas encore disposé à faire des stages longs en altitude de toute façon. Bon il y avait peut-être mieux à faire ok, j’imagine que s’il refait le Giro un jour il fera d’autres choix.
Pour Lombardie on a eu une discussion sur le topic ag2r sur la construction du calendrier de fin de saison où on était d'accord, la fin de saison n'est pas un objectif prioritaire en début de saison pour des coureurs comme Pinot (encore plus si tu as décidé d'être en forme sur le Tour ce qui était le cas pour Pinot en 2018).
Ça n'enlève rien aux résultats de Pinot sur la Vuelta et les classiques italiennes en 2018 évidemment, juste que dans tous les cas pour ce type de coureur ce sont des objectifs secondaires qui dépendent avant tout des résultats des 6 premiers mois de la saison.
C’est vrai, mais c’est bien moins vrai pour lui que pour d’autres, il ne les a ratées que quand il avait mis un terme prématurément à sa saison après le Tour (2016, 2019) et il est un des rares coureurs à les mentionner comme un objectif à part entière de sa saison dès le départ, même si évidemment du fait de leur place dans le calendrier c’est en fonction de ce qui précède.
Bon maintenant qu’il l’a gagnée, ce n’est plus un objectif de carrière et ça redevient sans doute à peu près comme les autres dans sa programmation.

Pour la fin de saison 2020, disons que s’il n’y avait pas les Mondiaux, l’automne était un bloc moins important, et qu’il pouvait peut-être muscler un peu le début de saison. Mais de toute façon l’objectif fraîcheur maximale au Tour aurait limité cette perspective donc ça ne change pas foncièrement la donne.
PS: Yates explose puis Pinot explose, Yates gagne 3 étapes finit 21eme du CG, Pinot?
Je sais bien mais dans ce cas applique la même analyse au Tour 2019 de Pinot : une victoire d’étape, ce n’est pas « pas de résultat » du tout.

Je me souviens d’ailleurs avoir lu pendant le Tour et même pendant le Giro 2018 des critiques sur la focalisation de Pinot sur le gain d’une étape au détriment peut-être d’un meilleur CG, malheureusement compte tenu de sa fragilité ce choix était pourtant légitime...

Pour finir sur le Giro 2018, le « podium à la pédale » pour reprendre ton expression, il y était quand il abandonne, pas Yates... Et finalement MAL sur la troisième marche, dont on ne peut pas dire qu’il ait dominé Pinot à la pédale avant cette dernière étape.

Bien sûr le bilan comptable de Yates reste bien meilleur, Pinot repart bredouille et avec une énorme désillusion. Mais la formulation me gênait un peu, elle me paraissait exagérerement flatteuse pour Yates qui s’est bien couché sur la fin quand même.
PPS: ta dernière remarque sur Bardet ( c'est juste pour souligner si tu veux chambrer pas de souci, mais ne rebondit pas sur ton chambrage pour argumenter derrière ça ne rime à rien, car tu vas très vite tomber dans de l'incohérence). :wink:
Ah oui je comprends mieux !
Mais ma remarque sur Bardet n’était qu’un raisonnement par l’absurde hein > au fond elle allait justement dans le même sens de la perception d’un coureur au-delà de ses victoires brutes.
Mais pas de mal :wink:


Pour le Pays-Basque, je pense que marooned voit juste.
@Quef j’espère aussi voir Gaudu jouer sa chance à fond. Mais je pense que si Pinot est au top il ne laissera pas passer sa chance de faire un gros résultat sur une désormais rare course de 8 jours WT. Ça dépendra de ce qu’il a fait à Paris-Nice, de la forme de Gaudu aussi. Si ce dernier est au top et que Pinot ne l’est pas pour x ou y raison (ou qu’il a été comblé par Paris-Nice déjà - rêvons un peu), là on peut même imaginer que le grand se mette même au service du petit !
Mais par défaut et à bonne forme équivalente je suppose que Pinot sera leader et Gaudu lieutenant/leader bis, quand même.
#3112682
Le Tour du Pays basque ne dure que 6 jours (du lundi au samedi) :wink:

Et comme je le disais sur un autre topic, il devrait commencer par une grosse étape autour d'Arrate. A voir comment Pinot et Gaudu seront capable de l'encaisser après une coupure. Si les jambes ne répondent pas, il y a moyen de perdre toute chance de faire un bon classement général dès cette première étape. J'aurai bien aimé que les deux soient au départ du GP Miguel Indurain le samedi pour remettre en route avant cette première étape du Tour du Pays basque.
#3112899
Pour le choix du Pays-Basques, j'ai du mal à penser que c'est lié à une coupure trop longue avec Catalogne (il a déjà fait ce genre de coupure précédemment sans l'handicaper), pour le parcours du Pays-Basques plus proche de celui du Tour, c'est peut-être un argument pour le staff Pinot mais personnellement je le trouve pas pertinent. Le mieux était de s'entraîner sur les cols du Tour avant tout. (Un entraînement peut être a forte intensité :wink: ) .

Par contre pour performer il est vrai que le bloc Tour de Provence à Catalogne est très long, donc la pause jusqu'au Pays-Basques est intéressante.
Ce que je regrette le plus c'est que Pinot n'en profite pas pour faire les ardennaises, alors que le Pays-Basques est vraiment l'approche la plus favorable pour un grimpeur. Personnellement j'ai du mal à voir Pinot jouer le podium au Pays-Basques.
#3112937
J'avais envie de redire comme dans un précédent post "Surtout, Thibaut, ne cours pas trop, et continue d'éviter soigneusement de participer aux classiques Ardennaises: l'Histoire du vélo t'en saura gré", mais je ne le ferai pas, car ce serait me répéter et prendre le risque d'une réponse du style "On a compris je crois." :tonton:
#3112940
Et crois moi que s'il gagne le Tour, je serai le premier à l'applaudir!
C'est tout ce que j'attends de lui: qu'il se fasse un palmarès à la mesure de l'intérêt qu'il suscite.
Et se faire un palmarès, ça passe aussi par s'aligner et essayer de gagner (ne fût-ce qu'une fois) un Monument taillé pour lui.
#3112953
Ce n’est pas l’envie qui manque - même si elle est apparue tardivement - une fois qu’il a conquis le Monument taillé pour lui cher à son cœur en fait.

Il évoquait déjà l’envie de s’y aligner l’an dernier. Seulement tant qu’il met tout pour le Tour (a fortiori une année à grosses échéances JO+CdM) c’est compliqué d’être au top partout.

Mais pas d’inquiétude, il ira d’ici la fin de sa carrière je pense, il se garde cette nouveauté sous le coude, ça lui fera du bien de s’attaquer aux ardennaises un jour, et il compte durer encore quelques années. Il a les moyens de la gagner une fois je pense, même s’il n’aura pas dix chances - le risque est le regret de ne pas s’y être mis plus tôt, mais c’est un risque calculé au profit d’autres objectifs.

Je reprends toujours cette comparaison désolé mais Nibali n’a gagné son premier monument qu’à 30 ans, presque 31. Et il en a ajouté deux depuis... Bon Liège manque toujours à son palmarès, pas faute d’avoir essayé.
Évidemment la comparaison a ses limites, Nibali à côté de ça est chaque année sur le podium sur un ou deux GT depuis dix ans, ou quasi...
#3112957
jicébé a écrit :
31 janv. 2020, 11:34
Et crois moi que s'il gagne le Tour, je serai le premier à l'applaudir!
C'est tout ce que j'attends de lui: qu'il se fasse un palmarès à la mesure de l'intérêt qu'il suscite.
Et se faire un palmarès, ça passe aussi par s'aligner et essayer de gagner (ne fût-ce qu'une fois) un Monument taillé pour lui.
Qu'il ait envie de s'y frotter un jour ne fait aucun doute.
Mais jusqu'à quel point ce Monument est-il taillé pour lui ? Le profil ne correspond pas vraiment au TdL. A-t-il déjà gagné une course avec des côtes façon ardennaises ?
  • 1
  • 66
  • 67
  • 68
  • 69
  • 70
  • 82

Allure modérée pour Teteoo.

Avant, Vegni était un con, mais ça[…]

Infirmerie - Saison 2020

Le diagnostic est le même pour Edoardo Zardi[…]

Cyclisme juniors saison 2020

Brenner remporte le chrono en Allemagne et Christe[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site