Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 121 sur 125
  • 1
  • 119
  • 120
  • 121
  • 122
  • 123
  • 125
Avatar de l’utilisateur
Par matthmic
#3110642
Pour revenir au sujet, je rejoins les points de vue exprimés par Rondeville et Adryy8 et pour essayer de compléter, je dirai que le cyclisme progresse dans de nombreux pays :
- en Australie où le Down Under est maintenant bien ancré. de plus les coureurs australiens sont maintenant très présents dans les pelotons et remportent des courses historiques et de haut niveau (quelques exemples : Hayman et O'Grady sur Paris Roubaix, Gerans sur LBL, Evans sur le Tour...)
- en Colombie où le calendrier international commence à peine à poser les roues mais où l'engouement est très important, les coureurs colombiens sont également de plus en plus présents, ce n'est même pas la peine que je donne un exemple.

Le cas américain est une exception notable, effectivement le cyclisme intéresse peu de monde là-bas, mais le "modèle sportif" américain est de toute façon complétement atypique puisque même des sports comme le football y sont relativement marginaux.

Ce sont les deux exemples les plus marquants et il nous montre bien que faire rentrer un pays dans le plus haut niveau cycliste prend énormément de temps. De nombreuses autres nations où le cyclisme est déjà très populaire rejoindront dans l'avenir ce cyclisme de haut niveau car les bases sont solides : le Japon (qui a un calendrier national fourni, beaucoup d'équipes au niveau continental), la Chine (où le cyclisme est populaire lorsque les courses incluent des coureurs et des équipes locales) et puis ensuite la Malaisie, les Philippines, l'Indonésie, l’Érythrée (ce dernier pays est déjà très avancé mais les moyens sont très faibles et ça n'aide pas d'être une des pires dictatures du monde). Je me répète mais cela va prendre beaucoup de temps, mais dans 40 ans je pense que les Monuments auront été gagnés par des coureurs originaires de ces différents pays.
Je rappelle juste (et je ne pense pas me tromper) que dans les années 50 ou 60, il était particulièrement exotique de voir dans le peloton (et encore plus remporter des victoires) des coureurs britanniques, danois... Donc oui le cyclisme évolue bien, et nous ne sommes plus dans les années 60 même si je peux tout à fait comprendre que l'on soit nostalgique de cette époque.
Par zwhisop
#3110874
Les grands espoirs de mondialisation se sont malheureusement fortement appauvris Le calendrier en témoigne et il y a très peu de courses de haut niveau hors d’Europe. L Afrique ne décolle pas ,L Australie reste limitée au début janvier , l Asie une activité notable mais toujours de petit niveau Déception aux USA ,avec recul .Le visionnaire Goddet n a jamais eu d’héritier Pire les bastions Espagne et Italie sont fragilisés. L idée reste d'un tour du monde avec une course par continent et un classement global au temps On pourrait s'appuyer sur Japon Cup, une course sud africaine, la cadel evans, la nouvelle course américaine et un monument. Sélections nationales éventuellement 200 coureurs
#3110893
zwhisop a écrit :
26 janv. 2020, 09:52
Les grands espoirs de mondialisation se sont malheureusement fortement appauvris Le calendrier en témoigne et il y a très peu de courses de haut niveau hors d’Europe. L Afrique ne décolle pas ,L Australie reste limitée au début janvier , l Asie une activité notable mais toujours de petit niveau Déception aux USA ,avec recul .Le visionnaire Goddet n a jamais eu d’héritier Pire les bastions Espagne et Italie sont fragilisés. L idée reste d'un tour du monde avec une course par continent et un classement global au temps On pourrait s'appuyer sur Japon Cup, une course sud africaine, la cadel evans, la nouvelle course américaine et un monument. Sélections nationales éventuellement 200 coureurs
On va peut-être éviter aux coureurs de faire trop de transports ils ont déjà un boulot assez pénible comme ça. Le fait de faire une tournée AmSud, MoyenOrient, Australie, Canada est une bonne chose, je trouve le calendrier très bien fait ta proposition détruirait le cyclisme européen en obligeant les coureurs à faire toutes les tournées (ou à minima les déplacements, mais faut rentabiliser derrière on ne fait pas 10000 kms pour un jour de course) pour jouer ton classement mondial.

Le fonctionnement actuel, même s'il a ses défauts, à un très bon équilibre pour les coureurs, je pense et tes propositions tueraient le cyclisme professionnel, tu obtiendrais l'inverse de ce que tu souhaites en faisant ça :study:
#3110915
slava.borodin a écrit :
25 janv. 2020, 15:51
Le cyclisme de papa où le brasseur, le boulanger et le boucher du coin suffisaient à sponsoriser une équipe est révolu et affirmer le contraire est aller à contre-courant.
Eh bien oui il est révolu, mais les courses que tous les coureurs veulent gagner restent les courses du temps où le cyclisme fleurait bon le houblon, le pain et la paupiette de papa ! Voilà le paradoxe !
Là dessus, je plussoie et cette histoire de gravel, c'est plus ou moins un retour aux sources du "vélo de route" à l'époque où il n'y avait pas ou peu de routes asphaltées.
Le cyclisme cultive vraiment une part de nostalgie et de tradition... Il n'y a qu'à voir les références perpétuelles au cyclisme à l'ancienne dans tout ce qui tourne autour du vélo.
Perso, je l'ai déjà dit, je suis favorable à la proposition de Charlix qui souhaitait une période de "Classiques" supplémentaire.
Idéalement, à la suite du Lombardie avec pourquoi pas des parcours tracés sur les chemins de vignes (du gravel de course quoi!).
La trêve hivernale avec la mondialisation et les effectifs des équipes WT, on s'en moque complètement.
Pareil, si on raccourcit la période de la saison de cross, ça serait pas forcément une infamie...
De mi-novembre à la mi-février avec une période Boxing Day comme maintenant et une ou deux épreuves en Espagne histoire que les coureurs qui veulent pouvoir préparer leurs saisons de route en parallèle puissent courir le week-end, ça serait à mon sens top.
:wink:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3110926
C'est plutôt normal de limiter les endroits lointains comme l'Australie à 1 mois, avec toutes les courses (de niveau international) courues en une fois. Ca évite les déplacements perpétuels.
Quand on regarde bien, on voit qu'il y a souvent des tournées / des séries / des blocs suivant une logique géographique:
- tournée australienne
- tournée proche orient (qatar/oman/uae/arabie)
- début de saison francais (marseille, provence, besseges, haut var)
- les classiques belges évidemment
- strade-tirreno-msr
- la tournée en amérique (utah-maryland-canadiennes)
- les classiques du nord de l'automne (nord de la france, belgique, pays bas)
- les courses scandinaves

Bref, c'est mieux ainsi, et ça annule l'argument "il n'y a que 1 mois de courses dans la zone X ou Y"
#3110927
Si ça se fait dans ce cadre là Kaisseiffretter, j'approuve à 100%, mais il n'y a pas besoin de rajouter une discipline aux mondiaux pour autant, comme tu l'as très bien dit, ça serait comme des classiques flandriennes, mais orientées gravel, et ça serait très bien :super:

Après ça dépend de quoi on parle quand on parle d'ancien cyclisme. Vous semblez parler du cyclisme des années 60 à 80, quand je parle de celui d'avant la première guerre mondiale, sans assistance, sur de longues distances ... et celui est en train de se redévelopper et n'a pas besoin de l'UCI pour exister :smile:

Bref, je pense que quand Slava râle à propos des changements du cyclisme, il ne se rend peut-être pas compte que quand il était jeune, c'est une autre forme de cyclisme qui avait disparu, et d'autres devaient râler et pleurer la fin des vrais forçats de la route :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Steph86
#3110969
Je suis le cyclisme depuis les années 80 (je suis né en 66). La bascule vers la mondialisation est vraiment récente (je la situerai à environ 15 ans) et même si je suis plus fan du cyclisme d'antan, il faut bien s'adapter. Pour autant, je n'arrive toujours pas à me passionner pour les courses exotiques : TDU, les courses africaines, asiatiques, sud-américaines et je doute d'y parvenir un jour...
Pour moi, la saison cycliste démarre toujours au week-end Het-KBK. Mais je jetterai quand même un œil sur des courses comme Bessèges ou le Tour de Provence.
Pour terminer sur le cyclisme des années 80-90 que j'ai connu, il n'était fondamentalement guère différent de celui des années 60-70 (exceptions faites des techniques de dope).
Je trouve que certains grands connaisseurs du cyclisme n'ont jamais pu s'adapter à ce nouveau cyclisme : Hinault, Thévenet, JPO et tant d'autres, d'où leurs analyses complètement ringardes et dépassées sur le cyclisme d'aujourd'hui...
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3110997
loloherrera a écrit :
25 janv. 2020, 17:20

Et au final, quelque soit le nom que l'on attribue maintenant (World Tour) ou auparavant (pro tour, ou telle épreuves pour une coupe du monde qui aura été assez éphémère), le principal demeure; les GTs, les Monuments, le championnat du monde, Paris-Nice, les semis classiques...tout ce qui fait l'Histoire du cyclisme, cela reste le gotta de ce sport, c'est là où vont les champions, ce sont ces évènements qui passionnent le public. Et tant que cela ne bougera pas, le cyclisme perdurera.
Alors certes, je fais partie des vieux cons nostalgiques des années 80, où l'argent n'était pas encore totalement roi. Mais on est rentré dans une ère marketing, et tout est passé à la loupe (matériel, marginal gain :tdf: , srm que sais-je encore). Et j'essaie de vivre avec mon temps.
Une réponse qui peut aussi aller derrière le post de Steph.

Nous sommes de la même génération Lolo, Steph, mais je n'ai peut être pas le même ressenti sur ce point (et on sait que nous sommes pourtant généralement très souvent du même point de vue). "années 80, où l'argent n'était pas encore totalement roi", c'est tout de même la décennie qui a fait émerger un Tapie et où je trouve la superficialité était encore plus grande qu'aujourd'hui.

Perso, je considère justement que les années 80 sont celles de la mondialisation du cyclisme, les colombiens (je crois que tu connais :wink: ), australien (P.Anderson), américains (Lemond) ou autre anglo-saxon dominant le peloton (Roche), c'est durant cette décennie qu'ils sont arrivés. Pourquoi les coureurs de ces pays ne pourraient jamais avoir l'opportunité de pouvoir courir chez eux, pourquoi leur public ne pourrait pas voir une course pros sans faire 12000km ?

Et je suis d'accord avec matthmic, la greffe prend parfois bien bien : Le Tour Down Under est pour moi une belle course (qui souffre du fait que le peloton est très inégalement en forme en Janvier) et j'aimerais bien voir plus de courses en Colombie avec des pros d'autres continents. Ce sont de vraies terres de cyclisme, même si elles sont plus récentes. Je rajouterais les classiques québécoises qui ont trouvé une belle spécificité à un moment de la saison de plus où le calendrier est un peu creux. Bref, je ne pense pas que ce soit qu'une question de marketing.

La greffe ne prend pas toujours, mais ce n'est pas grave, il faut tester et il restera ce qui a du sens.

Il faut juste savoir doser entre courses plus anciennes qui ont une tradition et courses récentes qui amènent du sang neuf. Je crois que c'est un équilibre entre les deux qui fait le succès. Et pour l'instant cela ne me paraît pas si mal que ça.
#3111014
Evidemment que les années 80 constitue le premier tournant. Tapie-Lemond, premier salaire à 6 chiffres...
Je crois aussi que cette vision "romantique" vient du fait de notre âge à cette époque. De plus, les retransmissions télés n'avaient rien à voir avec celles d'aujourd'hui, l'imaginaire jouait également un rôle.
C'est ainsi pour chaque génération...celle de maintenant trouvera ces années 2010-2020 sans doute géniales comparativement à 2030 :neutral:
Par jicébé
#3111057
Je rebondis sur la proposition de @Zhwisop d'un "tour du monde avec une course par continent et un classement global" suivie des interventions suivantes: "Le fait de faire une tournée AmSud, MoyenOrient, Australie, Canada est une bonne chose", "des tournées ... suivant une logique géographique", "... doser entre courses plus anciennes qui ont une tradition et courses récentes qui amènent du sang neuf. ...c'est un équilibre entre les deux qui fait le succès".

Comme je l'ai déjà exposé, l'idée d'un feuilleton que l'on peut suivre tout au long de l'année me paraît être une bonne solution pour capter l'attention de non-initiés, un "tour du monde" ou une "coupe du monde" autre que cet infâme World Tour actuel, tellement pléthorique et avec tant d'épreuves qui se chevauchent - j'en reviens à mon dada, c'est le cas de le dire -, qu'un chat n'y retrouve pas ses jeunes.

Donc simplifions, réduisons drastiquement le nombre d'épreuves, "dosons entre courses plus anciennes de tradition et courses récentes ... suivant une logique géographique".
Si j'étais Président de l'UCI, je prônerais un World Tour revisité comme suit:
- le maintien des épreuves européennes incontournables: les 3 GT et les 5 Monuments
- l'ajout d'1 épreuve d'1 jour par continent hors-Europe, soit 4
- l'égalité barémique entre GT et courses d'1 jour: total des points GT = total des points 1J
- l'égalité barémique par catégories de course d'1J

Ca donnerait ceci:
- 3 GT
- 1 Monument pour sprinteurs/puncheurs: Milan-Sanremo
- 2 Monuments pour "Flandriens": Tour des Flandres et Paris-Roubaix
- 2 Monuments pour puncheurs/grimpeurs: Liège-Bastogne-Liège et Tour de Lombardie
- 4 courses d'1J hors-Europe (1 Amérique, 1 Asie, 1 Afrique, 1 Océanie) choisies de façon à garantir l'équilibre par catégorie de courses d'1J, soit 2 pour sprinteurs/puncheurs, 1 pour "Flandriens", 1 pour puncheurs/grimpeurs:
x les 2 sprinteurs/puncheurs: la Cadel Evans ... pour l'Océanie, la Maryland Classic ou Québec (voire Montréal), pour l'Amérique
x la puncheurs/grimpeurs: soit la l'épreuve en ligne des JO pérennisée, soit la Japan Cup un peu durcie, pour l'Asie
x la Flandrienne: ne reste que l'Afrique comme continent non encore desservi: à défaut d'épreuve d'1J déjà au calendrier, pourquoi pas l'étape du Tour du Rwanda passant par le "Mur de Kigali" qu'on transformerait en course d'1J, ou, dans l'attente des Championnats du Monde 2025 en Afrique et le circuit qui y sera proposé, pourquoi pas le circuit du Championnat du Monde au Qatar (et ses bordures) pérennisé - ça ferait 2 épreuves en Asie, mais l'une au Proche-Orient et l'autre en Extrême-Orient (Japon).

Donc 12 épreuves "Coupe du Monde" réparties comme suit
- janvier: Australie
- février: Rwanda ou Qatar
- mars: MSR
- avril: Flandres, Roubaix, LBL
- mai: Giro
- juin-juillet: Tour
- mi-août: USA ou Canada
- fin août-mi-septembre: Vuelta
- octobre: Lombardie, Japon
Toutes les autres épreuves actuelles du calendrier gardent leur place et font éventuellement l'objet d'un classement distinct (continental, Pro-Series, classe 1 et 2) à définir

Barème:
- 3 GT et 9 épreuves d'1J, soit chaque GT = chaque 1J X 3
- victoire favorisée et seules les premières places récompensées
Exemple:
- 1J: 400, 160, 110, 70, 40, 20
- GT: 1200, 480, 330, 210, 120, 60
#3111106
TheChosenOne6 a écrit :
26 janv. 2020, 16:01
Est-ce que le fait d'avoir un classement général sur la saison s'impose en cyclisme?
Non, puisqu'il existe déjà et que tout le monde s'en fiche ou fait comme si il n'existait pas :green:
On a déjà un classement roulant façon ATP :reglement:
Par jicébé
#3111113
Puisque soi-disant tout le monde s'en fiche, ne faudrait-il pas se poser la question du pourquoi?
Parce qu'il est mal f..., et dans ce cas-là peut-être faut-il se poser la question d'en pondre un meilleur.
Ou bien l'amateur de vélo est-il à ce point différent des autres amateurs de sport où il existe une hiérarchie individuelle claire et reconnue (tennis, F1, moto, rallyes, ...) qu'il n'en a tout simplement rien à cirer de savoir quel est le meilleur de sa discipline?
Avatar de l’utilisateur
Par Steph86
#3111116
Autrefois, (bon je sais ça fait vieux schnock), le super prestige Pernod servait de classement officieux sur toute la saison et il n'était pas du tout méprisé par les coureurs, bien au contraire !
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3111117
Steph86 a écrit :
26 janv. 2020, 17:07
Autrefois, (bon je sais ça fait vieux schnock), le super prestige Pernod servait de classement officieux sur toute la saison et il n'était pas du tout méprisé par les coureurs, bien au contraire !
Pas du tout, cela fait "personne d'expérience". :siffle:
#3111118
Teteoo a écrit :
26 janv. 2020, 17:02
Le cyclisme est un sport tellement divers que je ne vois pas l'intérêt de consacrer, via un classement, un seul coureur.
Exactement ! Et puis on a déjà réglé un partie du "problème" sur VCN avec le classement des sprinteurs et celui des baroudeurs. Libres aux motivés de faire des classements pour les autres types de coureurs :study:

Et puis c'est quoi le meilleur coureur ? Rien que de base, on va tous avoir une définition différente. Donc comment faire un classement pour pondéré tout cela ? Je ne vois pas en quoi le classement fait par l'UCI est mauvais. Il y a ceux de PCS ou d'autres sites à la rigueur. Bref, je ne vois pas le problème :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3111123
jicébé a écrit :
26 janv. 2020, 16:59
Puisque soi-disant tout le monde s'en fiche, ne faudrait-il pas se poser la question du pourquoi?
Parce qu'il est mal f..., et dans ce cas-là peut-être faut-il se poser la question d'en pondre un meilleur.
Ou bien l'amateur de vélo est-il à ce point différent des autres amateurs de sport où il existe une hiérarchie individuelle claire et reconnue (tennis, F1, moto, rallyes, ...) qu'il n'en a tout simplement rien à cirer de savoir quel est le meilleur de sa discipline?
Comment veux-tu classer Ewan, Viviani, Bennett, Sagan, Froome, Bernal, Dumoulin, Nibali, Alaphilippe, Roglic... dans une hiérarchie claire et reconnue ? Le cyclisme n'a rien à voir avec les sports que tu cites. L'amateur de vélo le sait.
  • 1
  • 119
  • 120
  • 121
  • 122
  • 123
  • 125
[Rétro l'équipe 21] Tour 1997

J' ai toujours du plaisir à revoir cette fa[…]

Je ne fais rien de spécial, je reste dans l[…]

[Retro l'équipe21] Tour 1989

Vous avez d' autres exemple de champion qui ont ga[…]

Dream Team VCN : le classicman

J'ai voté Gilbert, car réussir le 4/[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site