Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Par RemcoAlafpolak
#3120123
DECEUNINCK-QUICK STEP 2020

Image

L’équipe N°1 au classement UCI et au classement des victoires, connue également sous l’appellation de « Wolfpack » repart en chasse en 2020 avec un effectif remanié.
Le départ de plusieurs tauliers est compensé par l’arrivée principalement de jeunes rookies aux dents longues. L’effectif est remanié mais le Wolfpack a toujours faim de victoires !

Pourquoi je présente cette équipe :

Il s’agit d’une équipe a axée sur les classiques pavées, courses que j’apprécie énormément, une équipe qui collectivement n’a pas peur de faire la course (attaque de loin, bordures).
Un aspect non négligeable pour moi, l’équipe existe depuis très longtemps, depuis 1999 et l’appellation « mapei-Quick Step ».

Cette équipe s’est forgée au fil du temps une identité de flahutes, durs au mal, et quand pendant longtemps, les seules courses que vous regardiez étaient celles diffusées sur France TV, vous avez quoi ? Paris-Roubaix, Ronde van Vlaanderen, Amstel Gold Race, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège, le Dauphiné Libéré et le Tour de France. Sur les 5 premières citées, vous aviez toujours un membre de cette équipe dans le top 5, Museeuw, Knaven, Bettini, Boonen…..

L’effectif :

Le mercato est marqué par le départ de 8 coureurs (Gilbert, Viviani, Richeze, Capecchi, Mas, Vakoc, Sabatini et Martinelli. Ces départs sont compensés par 11 arrivées :
Bennett, Archbold, Cattaneo, Steels, Ballerini, Bagioli, Steimle, Van Lerberghe, Garrisson, Almeida et Vansevennant(à partir du mois d’août).
De ce fait, on se retrouve avec un total de 28 coureurs et une moyenne d’âge de 26,75 ans.

On a 7 coureurs de 30 ans ou plus et on compte 11 coureurs de moins de 25 ans. Il y a donc un renouvellement qui s’opère dans l’équipe.



Les partants :
Comme souvent, chez Deceuninck, les tauliers partent chercher de nouveaux challenges loin du Wolfpack.
Philippe Gilbert : vainqueur de Paris-Roubaix 2019, il ne lui reste plus qu’à aller gagner Milan-San Remo pour entrer encore plus loin dans la légende du cyclisme.

Elia Vivianni : chez Deceuninck, en plus des jeunes loups rapides, on recrute souvent un matamore plus âgé. A la suite de Kittel, on avait Vivianni qui a repris le flambeau, profitant du savoir-faire du « Wolfpack » pour empiler les gagnes. Au bout de deux ans, le salaire demandé est trop haut pour Tonton Pat’, donc départ pour Cofidis avec Fabio Sabatini en poisson pilote.

Enric Mas : chez Deceuninck, on n’aime pas les grands Tours, enfin si pour empiler les victoires au sprint et on préfère les rudes courses flahutes. Du coup, l’accompagnement des grimpeurs laisse à désirer, donc l’ami Mas se retrouvait vite seul quand la route s’élevait. Deuxième de la Vuelta 2018, l’espagnol pensait éditer la même performance sur les routes du Tour(échec), l’éclosion d’Evenepoel et les yeux doux de la Movistar l’ont poussé vers la sortie.
Départ aussi Richeze, le meilleur poisson pilote du monde qui retrouvera son ami Gaviria chez UAE Emirates, bon vent l’ami.
Davide Martinelli, coureur rapide, barré sans doute par les véloces Viviani, Hodeg et Jakobsen essayera de jouer sa carte personnelle du côté de Astana.

Eros Capecchi lui continuera sa carrière de gregario fidèle chez Barhein-Mc Laren.

Enfin, Petr Vakoc, part chez Alpecin-Phénix,ou plutôt l’équipe de MVDP. C’est un départ qui me chagrine, le coureur était attachant, fauché cependant dans son élan par une grave chute à l’entrainement en Afrique du Sud, sur la touche pendant une année complète, il n’a pas su retrouver ses capacités d’antan qui commençaient à en faire un coureur à suivre sur les ardenaises.



Ils arrivent !

Tout d’abord, je présente celui qui fait que Tonton Pat’ reste le roi du flair :

Image

Sam Bennett : Viviani part ? no problemo, je trouve Sam Bennett. L’irlandais 13 fois vainqueur cette année, débarque avec l’étiquette du sprinteur frisson. Barré chez Bora par Ackermann et l’indéboulonable Sagan, Bennett est allé au bras de fer avec son équipe pour se libérer de son contrat et filer chez Deceuninck-Quick Step. Si on se fie sur la jurisprudence en vigueur chez Lefevère au sujet du sprinteur phare, il devrait en claquer quelque unes. L’irlandais arrive avec son valet Shane Archbold, qui fera office de poisson pilote. Ci-dessous photo du kiwi :
Image

Mattia Cattaneo : italien de 29 ans, coureur qui a trainé dans les équipes italiennes style Lampre avant de se réfugier chez Mister Savio. Il sera a priori un équipier fidèle sur les Grands Tour.
Image

Stijn Steels/Bert Van Lerberghe : Deux belges qui risquent d’être cantonnés à des rôles d’équipiers sur les classiques et d’ailleurs en général. A noter, les deux ont l’habitude de rouler à l’entrainement avec Lampaert et Declercq.
Steels : Image
Van Lerberghe : Image

Davide Ballerini : je ne connais pas trop le gars, des informations que j’ai pu avoir, il s’agit d’un coureur doté d’une vitesse de pointe sympathique et de bonnes qualités dans les bosses. Comme résultat marquant cette année 4ème de la Brussels classic et un podium d’étape au Dauphiné Libéré, battu par Bennett et Van Aert.

Image

Jannik Steimle : Il était stagiaire dans l’équipe en fin de saison, et s’est mis en avant au point d’être embauché pour de deux ans à la suite d’une victoire lors du Championnat des Flandres, filant lors des derniers mètres avec Timo Roosen de Jumbo-Visma. Coureur rapide donc et à l’aise sur les parcours typé flandriens. Il faudra attendre avant de le voir en action, il récupère actuellement d’une opération au cœur.



Pour finir 4 néo-pros :
Andrea Bagioli : A priori bon grimpeur en témoigne sa victoire au général de la Ronde de L’isard et sur le Piccolo Giro di Lombardia. A suivre.
Image

Ian Garrisson : solide rouleur made in USA, vice-champion du monde U23 et champion des USA CLM. Il est attiré par les classiques du nord et rêve d’être le premier américain à triompher dans « l’enfer du nord ».
Image

Joao Almeida : coureur a priori complet. 4ème du Tour de l’Utah 2019.
Image

Mauri Vansevenant : grimpeur solide chez les U23 en témoigne sa victoire au général au Tour du Val d’Aoste, sa 5ème place sur la course de la Paix et sa 6ème au Tour de l’Avenir.
Il rejoindra l’équipe en Août.

Pour le reste, on retrouvera toujours sous la vareuse du Wolfpack :

Le cador :
Julian Alaphilippe(27 ans) : le vélo d’or 2019, le meilleur puncheur du monde en quête de nouvelles victoires après sa saison 2019 de folie, victoire sur les strade Bianche, top 10 à Tirreno( avec 2 gagnes), Milan-San Remo, la Flèche, deux étapes, un top 5 au général et 14 jours en jaune sur le Tour de France.
En 2020, il découvrira le Ronde mais ne devrait pas chercher à jouer le général du Tour,
Image

Les leaders :

Fabio Jakobsen(23 ans) : Golgoth batave qui continuera sa progression dans les sprints.
Image

Zdenek Stybar(34 ans) : vétéran tchèque qui tentera encore une fois de gagner soit le Ronde soit Roubaix.
Image

Bob Jungels(27 ans) : 4*4 luxembourgeois qui retentera sa chance sur les flandriennes et sur le Tour.
Image

Yves Lampaert(28 ans) : brutasse flammande qui tentera d’inscrire son nom au palmarès des plus grandes classiques pavées.
Image

Remco Evenepoel(19 ans) : jeune loup à la progression fulgurante. Rouleur patenté (champion d’Europe et vice-champion du monde), casseur de jambe auto-proclamé. Le jeune belge essaiera cette année les classiques ardenaises, le Giro et visera l’or olympique à Tokyo.
Image

Les équipiers :

Kasper Asgreen( 24 ans) : talentueux dannois, « breakaway killer »2019 version 4*4. A l’aise sur les flandriennes et redoutable rouleur.
Image

Rémi Cavagna (24 ans) surnommé « le TVG de Clermont-Ferrand ». Il sera toujours équipier et visera toujours le championnat de France clm en 2020.
Image

Tim Declercq (30 ans) : En cyclisme, vous avez des coureurs qui vont vite au sprint, des grimpeurs mais bien souvent pour faire triompher ses leaders, vous devez compter sur des coureurs qui abandonnent toute ambition personnelle au profit des autres, Tim Declercq aka « el tractor » est de ceux-là. Comptez sur lui pour tirer des bouts droit tout au long de la saison.
Image

Dries Devenyns(36 ans) : l’un des vétérans du « Wolfpack ». Homme de confiance d’Alaphilippe et garde du corps du français lors des ardenaises et sur le Tour. Coureur d’équipe, il peut sporadiquement jouer sa carte personnelle.
Image

Alvaro Hodeg(23 ans) : 3ème sprinteur de l’équipe. Il revient d’une lourde chute en fin de saison passée. Il devrait continuer sa progression et participer à la Vuelta.
Image

Mikel Frolich Honoré(23 ans) : équipier, il a monté de belles choses pour son 1er Giro (26ème au final). Il devrait continuer sa progression cette année. Son début de saison sera quelque peu différé suite à une chute provoquée par une voiture.
Image

Iljo Keisse(37 ans) : Comme Declercq il fait partie des coureurs qui font abstraction de leurs ambitions personnelles pour la réussite des autres.
Image

James Knox (24 ans) : le grimpeur britannique a réalisé une très belle Vuelta(12ème) malgré une grosse chute. Il peut être une des révélations de la saison, d’autant que le départ de Mas ouvre des perspectives au niveau des classements généraux sur 1 et 3 semaines.
Image

Michael Morkov (34 ans) : le vétéran danois est une référence en matière de poisson pilote. Il mettra cette année son talent au service de Bennett principalement.
Image

Florian Sénéchal (26 ans) : le nordiste progresse d’année en année. Le départ de Gilbert, couplé à ses belles prestations de l’an passée lui ouvre la voie à plus de responsabilité. Il visera un nouveau top 10 sur Paris-Roubaix et qui sait si la force de frappe du Wolfpack lui permettra de filer vers la victoire malgré Van Der Poel et consorts ?

Image

Pieter Serry (31 ans) : équipier fidéle et précieux, il continuera son travail cette année encore.

Image

Staff :

Manager : Patrick Lefevere
Staff :
Davide Bramati
Brian Holm
Klaas Lodewyck
Wilfried Peeters
Tom Steels
Ryck Van Slycke
Geert Van Bon

Bilan : Sans doute une saison de transition avec le départ d’un grand nombre de cadres et l’arrivée de jeunes néo-pros.
Une équipe qui se concentrera comme d’habitude sur les classiques et les sprints. Le pôle course par étapes autour de Evenepoel se construisant petit à petit.
Cependant le début de saison correct (7 victoires) laisse à penser que la Quick Step sera encore en tête du classement des victoires.

Pour suivre l’actualité de l’équipe :
Site internet : https://www.deceuninck-quickstep.com/en
Facebook : https://www.facebook.com/deceuninckquickstep/
Twitter : https://twitter.com/deceuninck_qst
Instagram : https://www.instagram.com/deceuninck_quickstepteam/
Avatar de l’utilisateur
Par DanielH
#3120741
Merci pour la présentation. Je pardonnerai les petites erreurs et manquements ainsi que l'orthographe mais je peux comprendre, présenter une équipe aussi prestigieuse est parfois émouvant. :wink:
:applaud:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3122651
Ah bieng et belles photos :super: keisse sur l'image il y a une raison particulière à son maillot sur sa photo ou c'était juste les maillots fournis pour l'américaine par un organisateur ?
Par jicébé
#3122697
Iguane a écrit :
21 févr. 2020, 23:38
Ah bieng et belles photos :super: keisse sur l'image il y a une raison particulière à son maillot sur sa photo ou c'était juste les maillots fournis pour l'américaine par un organisateur ?
C'est le maillot porté par Keisse lors des derniers 6-Jours de Gand
Par RemcoAlafpolak
#3123160
Iguane a écrit :
21 févr. 2020, 23:38
Ah bieng et belles photos :super: keisse sur l'image il y a une raison particulière à son maillot sur sa photo ou c'était juste les maillots fournis pour l'américaine par un organisateur ?
Hello, c'était lors des 6 jours de Gand 2019 comme le souligne bien Jicebé. Keisse faisait équipe avec Cavendish cette année. L'an passé, il faisait équipe avec Viviani sous vareuse Quick Step. Pour la petite histoire, Keisse a fait enregistré son duo avec Cavendish sous l'appelation: "Wolfpack-Maes Pils". Si j'ai mis en avant cette photo, c'est avant tout parce qu'elle me plaisait et que ça me faisait un peu de trop de photos d'équipier tractant un peloton groupé.
Par RemcoAlafpolak
#3123238
Amady21 a écrit :
23 févr. 2020, 00:45
Cattaneo je ne pense pas qu'il soit qu'un equipier de GT
J'admet sans honte que comme Ballerini, je ne connais pas trop ces deux là. J'ai deviné au vu d'une 28ème place pour Cattaneo su le Giro qu'on était sur un profil de baroudeur. Vu que Knox et Evenepoel sont prévus sur le Giro, je pense que Cattaneo ira là bas en soutien.
Avatar de l’utilisateur
Par DanielH
#3123243
RemcoAlafpolak a écrit :
23 févr. 2020, 10:47
Amady21 a écrit :
23 févr. 2020, 00:45
Cattaneo je ne pense pas qu'il soit qu'un equipier de GT
J'admet sans honte que comme Ballerini, je ne connais pas trop ces deux là. J'ai deviné au vu d'une 28ème place pour Cattaneo su le Giro qu'on était sur un profil de baroudeur. Vu que Knox et Evenepoel sont prévus sur le Giro, je pense que Cattaneo ira là bas en soutien.
Dans une équipe, tu ne peux pas avoir 28 top-talents, il faut aussi des porteurs d'eau, des équipiers modèles, des gregari. Ils sont plus que nécessaires.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3123341
DanielH a écrit :
23 févr. 2020, 10:51
RemcoAlafpolak a écrit :
23 févr. 2020, 10:47


J'admet sans honte que comme Ballerini, je ne connais pas trop ces deux là. J'ai deviné au vu d'une 28ème place pour Cattaneo su le Giro qu'on était sur un profil de baroudeur. Vu que Knox et Evenepoel sont prévus sur le Giro, je pense que Cattaneo ira là bas en soutien.
Dans une équipe, tu ne peux pas avoir 28 top-talents, il faut aussi des porteurs d'eau, des équipiers modèles, des gregari. Ils sont plus que nécessaires.
C'est le rôle dévolu aux Italiens de l' équipe. :jap:
(puisqu'ils sont incapables de viser mieux)
Avatar de l’utilisateur
Par DanielH
#3128608
L’équipe Deceuninck-Quick Step, malgré la méforme de Julian Alaphilippe, débute l’année en force. Au premier mars, l’équipe compte 14 victoires!
Nombre de victoires de l’équipe au 1er mars:
2020 : 14
2019 : 12
2018 : 12
2017 : 13
Par RemcoAlafpolak
#3129881
Demain début de Paris-Nice:
Grosse équipe de loups là bas: Alaf', Bennett, Morkov, Styby', Lampaert, Asgreen, Jungels et Declercq et le fan que je suis est déjà au taquet:

Image

Je vais participer. :smile:

Merci pour vos bons mots envers moi, je savais que[…]

[Rétro L'Equipe] Tour de France 2000

ça s'est arrêté quand les di[…]

[Rétro l'équipe 21] Tour 1997

l'étape d'hier était franchement[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site