Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
Avatar de l’utilisateur
Par Rondeville
#3119223
luckywinner a écrit :
14 févr. 2020, 14:28
J'ai déjà écrit quelques messages sur le sujet mais si Bouhanni n'est pas exempt de tout reproche, Cofidis n'a rien fait pour l'aider en 2019. Tu peux pas juger vraiment ses résultats (sachant qu'il obtient malgré tout 2 top 5 en WT, pas forcément le cas du sprinteur chouchouter chez Cofidis en 2019).
À un moment donné, il faut reconnaître que les chiffres peuvent dire tout et son contraire et que les sortir sans le moindre effort analytique est au mieux inconséquent, au pire malhonnête. Bouhanni fait 4e de la 4e étape du Tour de Californie, devant RJVR, Ballerini et Bauhaus. Il fait également 4e de Bruges-La Panne, cette fois devant Jules, Halvorsen et Van Genechten. Aligné sur de telles courses, Laporte n'aurait pas eu grand mal à faire aussi bien.

Depuis deux saisons, Bouhanni et Laporte évoluent au même niveau, chose qui a poussé Vasseur à laisser un peu plus d'espace au Varois. Il a bousculé son ancien leader sur son terrain de prédilection, à savoir la régularité sur le circuit européen (principalement franco-belge). Désolé de le rappeler, mais Bouhanni n'a jamais dominé les sprints en World Tour et la majorité des points qu'il apportait à Cofidis venait d'épreuves .HC/.1, à l'instar de son ancien lanceur. Il n'y avait aucune raison de privilégier à nouveau Bouhanni en 2019 par rapport à Laporte alors qu'il l'avait clairement battu à son jeu. La suite le confirme : Laporte a une nouvelle fois été bien plus précieux que Bouhanni en termes de points UCI.

Bouhanni se retrouve, c'est une bonne chose. Mais Laporte ne lui a pas fait de l'ombre pour rien, et je ne pense pas que beaucoup de managers auraient remis Bouhanni sur le devant de la scène s'ils avaient eu Cofidis sous le coude.
Par albo
#3119240
Bouhanni a quand même un autre palmarès que Laporte non?

Et sur les deux dernières années il y en a un des deux qui a une victoire WT dans la besace, même si c'est en fin de saison et à l'arrachée.

Et dire que "Bouhanni n'a jamais dominé les sprint en world tour", c'est oublier que s'il n'a jamais fait figure d'épouvantail comme ont pu le faire Cavendish, Greipel ou Kittel, ils ne sont pas nombreux au top niveau du sprint mondial a pouvoir prétendre avoir un un jour la pancarte d'immense favori comme ces trois sprinteurs.

Nacer c'est quand même un maillot cyclamen, des victoires sur deux GT, des victoires en Catalogne, sur paris Nice, sur le Dauphiné... C'est quand même hyper solide.
Par luckywinner
#3119247
La 4eme place sur La Panne c'est derrière les 3 meilleurs sprinteurs de l'année 2019 aussi.
Laporte n'a pas été capable de faire un gros résultat en WT en 2019, et des fois la concurrence n'était pas plus forte qu'en Californie (il a fait bien mieux en 2018).

Après je n'ai rien contre Laporte, et il mérite le support qu'il peut avoir dans son équipe, mais Cofidis est aussi responsable de la saison sportive 2019 de Bouhanni, et que en tant que sprinteur pur sur ces deux dernières années je ne pense pas que Laporte puisse être considéré comme physiquement plus fort que Bouhanni.
Apres j'ai jamais présenté Bouhanni en sprinteur dominant en WT même si il y a gagné 8 succès avec le maillot Cofidis.
Bouhanni un peu plus soutenu en 2019 aurait fait au moins aussi bien que 2018 (ce qui n'aurait pas été suffisant par rapport au statut qu'il devait assumer chez Cofidis évidemment).
Avatar de l’utilisateur
Par Macro
#3119581
A voir si Bouhanni confirme au delà de cette bonne reprise...mais Arkea serait-elle la bonne surprise de cette année?

La question que je me pose, c'est comment l'équipe va s'articuler sur le Tour.
Si Bouhanni fait une bonne première partie de saison, il en sera surement, mais avec 1 ou 2 gars max.
Côté montagne, CG, je m'interroge sur l'objectif que doit avoir Arkea. Plutôt que de tenter de faire cohabiter deux leaders pour un CG (Quintana et Barguil), n'ont ils pas tout intérêt à ignorer le CG et faire de ces deux là des chasseurs d'étape voire du maillot à pois. Je pense qu'en s'articulant avec intelligence, ils peuvent faire sacrément mal.
Avatar de l’utilisateur
Par Le sucre sportif
#3119651
On a vu que Barguil savait se sacrifier pour Quintana, donc pour moi il n'y aura pas de soucis : Bouhanni avec deux coureurs pour le protéger/placer sachant qu'il n'aura pas à assumer de mettre en place un train ou de mettre un équipier à la planche, n'étant pas le grand favori des sprints. Et le reste de l'équipe autour de Barguil/Quintana. Priorité pour le colombien au CG qui n'aura plus à subir la tactique Movistar comme l'an passé et Barguil tentera de rester placer au cas où Quintana a un jour sans, pour prendre la relève pour un fond de top 10. Car Quintana vaut un top 5 si l'équipe est articulée autour de lui amha
Avatar de l’utilisateur
Par elway22
#3119915
Drôlement sympa ce petit train Arkea, Bouet, Winner, Wawa, Winner bis et Nairo pour finir, vamos :wink: . Il doit être satisfait le Manu.
Par Antho35
#3120815
Hâte de voir Quintana face à Roglic , Bernal , Pogacar voir Pinot sur Paris-Nice .

Un gros test pour Arkea aussi face à des armadas WT , pour juger de leur niveau .

J'ai comme l'impression que Fuglsang n'a rien fait[…]

Sports d'hiver

Une bien belle victoire. Il n'avait pas l'air hype[…]

Bardiani - CSF-Faizanè 2020

Ce n'est pas encore une grande #CiclaminoTeam, F. […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site