Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Peut on attaquer un leader sur chute ? (Si la course n’est pas encore lancée)

Non, c’est immoral
13
17%
Non, ça ne reflète pas les forces en présence
4
5%
Oui, c’est moche, mais c’est un fait de course
28
36%
Oui, si c’était prévu, que la portion s’y prête
14
18%
Oui, sans condition, pas d’état d’âme
13
17%
Je ne sais pas, je suis indécis, je soutiens Mathias Frank
5
6%
#3071431
Oui, même si c'est loin d'être sympathique. Mais, si c'est lorsque la course est lancée, il me parait compliqué d'attendre un leader qui a chuté. J'ai lu dans un post précédent quelqu'un qui soulignait que certains coureurs prenaient le temps de repartir après une chute. Dans ce cas, ils ne doivent s'en prendre qu'à eux mêmes s'ils perdent du temps. Cela me fait d'ailleurs penser à Ineos lors du TDF qui avait chuté en groupe, et qui s'était relevé rapidement.
Par JP67
#3071509
j'ai eu l'info que grace au gendre du grand-père à une cousine de la meilleure copine de ma belle-soeur qui était opportunément sur sur place, que 9 kms avant la chute, Roglic c'est permit de tirer la langue pour narguer Imanol Erviti, d'ou la vengeance totalement justifiée de l'équipe Movistar envers l'arrogant pitre slovéne
#3071515
Oui on peut, à condition de prendre sa retraite l'année suivante, histoire de ne pas être pourri par tout le peloton.

On peut aussi à condition d'avoir de bons talents d'acteurs, car l'une des méthodes consistes à feindre qu'on ne savait pas que le leader était à terre, l'oreillette ne fonctionnait pas bien, puis avec tout ce vent je n'ai compris qu'une fois la ligne d'arrivée franchie, que le leader était à terre.
#3071517
Il fut un temps où l'équipe BMC* s'était taillé une solide réputation en la matière.
Avec Evans en leader, elle prenait souvent les courses à son compte et roulait pour protéger sa 8ème place à venir au Giro.
Après, si tu commences à faire le bâton, faut pas t'étonner du retour de bâtard...





* équipe dans laquelle Bettiol avait signé.
#3071531
Quef a écrit :
13 sept. 2019, 23:00
La Movistar s’excuse sur son twitter, avec un explication vaseuse (attaque prévue, il faudrait revoir le réglement, etc).
Pff, c'est nul, ils pourraient assumer un minimum.
Maintenant, MAL leur passera un savon à chaque fois qu'il ne sera pas content. :genance:
#3071550
AlbatorConterdo a écrit :
13 sept. 2019, 22:42
Il fut un temps où l'équipe BMC* s'était taillé une solide réputation en la matière.
Avec Evans en leader, elle prenait souvent les courses à son compte et roulait pour protéger sa 8ème place à venir au Giro.
Après, si tu commences à faire le bâton, faut pas t'étonner du retour de bâtard...
La BMC qui se justifiait toujours en disant que s'ils se postaient tout à coup à l'avant après une chute impliquant un leader, c'était pour protéger Evans par la suite et éviter qu'il soit pris dans une nouvelle chute et qu'en étirant le peloton, le risque de chute future était moindre. :non:
Par Wombat
#3071552
C'est doublement vaseux la Movistar que Arrieta affirme qu'il n'a voulu arrêter la chasse que quand l'UCI(enfin je pense qu'il parle des organisateurs) aurait donné l'ordre d'autoriser le draft pour que les coureurs attardés reviennent .

Si l'UCI a vraiment fait ça c'est scandaleux parce que ce n'est absolument pas leur rôle de se mêler de la guéguerre entre coureur a ce moment là. Mais je suis un peu dubitatif de la véracité de l'info quand même. Je trouve que ça fait un peu politicien qui essaye de créer une affaire dans l'affaire pour noyer le poisson.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3071586
Certains coureurs(dont jose herrada) avancent que :
Quand Tony Martin lance la course en descente provoquant tension et chutes (allusion aussi a celle de debut de vuelta voir abandon de uran)
C est pas scandaleux mais si les jumbo tombent il faut les attendre ...

Dans ce cas la UCI a facilite la chose
Les commissaires ont facilite le reagroupement en laissant les jumbo et autres faire du derriere voiture.
Le ds sportif de movistar furieux : si maintenant la uci decide qui gagne les courses
Il se rappelle une chute de valverde au tour de france et la personne n a arrete la course.
Mais certains directeurs comme matxin voient la decisión de la UCI etrange.
Les movistar avaient prevu attaque et n ont pas voulu renoncer.
Luile est d accord sur le fond de l histoire arreter lors de grosse chute mais pas sur les insultes de son leader.
Il y en a pour tous les gouts ...
#3071621
JP67 a écrit :
13 sept. 2019, 22:23
j'ai eu l'info que grace au gendre du grand-père à une cousine de la meilleure copine de ma belle-soeur qui était opportunément sur sur place, que 9 kms avant la chute, Roglic c'est permit de tirer la langue pour narguer Imanol Erviti, d'ou la vengeance totalement justifiée de l'équipe Movistar envers l'arrogant pitre slovéne
Serieux ? :rieur:
#3071623
D'après moi il est impossible d'apporter une réponse claire à cette question.
Trop de facteurs peuvent rentrer en compte, type de courses, nom du ou des coureurs au sol, nombre de km avant l'arrivée, antécédents avec l'équipe du leader ( lotto ex belkin qui a plusieurs fois roulé contre Valverde et pas tout le temps dans les règles).

Pour cette situation je trouve le geste pas classe mais c'est la course, c'est la dernière occasion où presque de tester Roglic et la chute annihile les ambitions de l'équipe Movistar.
Les avis sont aussi motivés par nos ressentis vis à vis des équipes. Movistar est l'équipe sur laquelle on aime taper depuis qq temps, donc là ça donne de l'eau au moulin..

Dernier point, si hier c'est DQS qui embraye pour emmener Alaph à la victoire les commentateurs d'eurosport aurait taxé l'équipe belge de machine à gagner, de culture de la gagne et aurait dit que vu les circonstances ( vent, terrain) c'était un coup prémédité et tant pis pour Roglic.
#3071624
pascal94100 a écrit :
13 sept. 2019, 20:31
Oui, même si c'est loin d'être sympathique. Mais, si c'est lorsque la course est lancée, il me parait compliqué d'attendre un leader qui a chuté. J'ai lu dans un post précédent quelqu'un qui soulignait que certains coureurs prenaient le temps de repartir après une chute. Dans ce cas, ils ne doivent s'en prendre qu'à eux mêmes s'ils perdent du temps. Cela me fait d'ailleurs penser à Ineos lors du TDF qui avait chuté en groupe, et qui s'était relevé rapidement.
D'ailleurs ce jour là ça avait continué de rouler (il restait bcp moins de km) mais comme c'était Ineos c'était moins grave)
#3071637
loloherrera a écrit :
14 sept. 2019, 08:58
Par contre, j'ai vu la chute (j'sais plus trop où :scratch: mais quelqu'un ici l'a peut-être posté), c'est carrément le 2ème coureur du peloton qui chute!
Si Roglic tombe en étant 3ème du peloton, le temps qu'il se relève, il est encore dans le peloton, le temps qu'il retrouve sa vitesse, il est dans les voitures. Il est où le problème du coup ? :elephant:

Bon en tout cas très déçu que Movistar n'assume pas, on voit qu'ils subissent des pression de la part du reste du peloton, c'est pénible ce cyclisme aseptisé, dès qu'un truc un peu croustillant arrive, faut s'excuser ...
#3071640
Le sucre sportif a écrit :
14 sept. 2019, 10:14
loloherrera a écrit :
14 sept. 2019, 08:58
Par contre, j'ai vu la chute (j'sais plus trop où :scratch: mais quelqu'un ici l'a peut-être posté), c'est carrément le 2ème coureur du peloton qui chute!
Si Roglic tombe en étant 3ème du peloton, le temps qu'il se relève, il est encore dans le peloton, le temps qu'il retrouve sa vitesse, il est dans les voitures. Il est où le problème du coup ? :elephant:

Bon en tout cas très déçu que Movistar n'assume pas, on voit qu'ils subissent des pression de la part du reste du peloton, c'est pénible ce cyclisme aseptisé, dès qu'un truc un peu croustillant arrive, faut s'excuser ...
Lorsque des coureurs font barrage sur le tdf, quitte à mettre d'autres coureurs sur le bas côté, par contre cela ne semble pas gener le peloton plus que ca, alors que c'est pour le coup répréhensible...
#3071646
fougasse03 a écrit :
14 sept. 2019, 10:19
Le sucre sportif a écrit :
14 sept. 2019, 10:14


Si Roglic tombe en étant 3ème du peloton, le temps qu'il se relève, il est encore dans le peloton, le temps qu'il retrouve sa vitesse, il est dans les voitures. Il est où le problème du coup ? :elephant:

Bon en tout cas très déçu que Movistar n'assume pas, on voit qu'ils subissent des pression de la part du reste du peloton, c'est pénible ce cyclisme aseptisé, dès qu'un truc un peu croustillant arrive, faut s'excuser ...
Lorsque des coureurs font barrage sur le tdf, quitte à mettre d'autres coureurs sur le bas côté, par contre cela ne semble pas gener le peloton plus que ca, alors que c'est pour le coup répréhensible...
J'étais contre les barrages (et je le suis toujours) : ça participe à cette absence de course en empêchant une échappée trop forte de se constituer obligeant les équipes de sprinteurs à se cramer. J'ai l'impression que le peloton est avec tout ce qui peut rendre la course moins dure (comme les délais, le fait d'attendre dès qu'un leader à un pépin, le fait de mettre personne dans les échappées, le fait de ne lancer la course qu'à 30' de l'arrivée). Et après on s'étonne que des néo pro sont au niveau sans avoir besoin d'avoir l'expérience et l'endurance nécessaire pour faire un bon cycliste :spamafote:
#3071698
On3 a écrit :
13 sept. 2019, 18:58
Non ferme, en ce qui me concerne.
Tout le contraire pour moi.

Il me semble que personne ne s'offusque quand des Neymar, Gérard Piqué, Léo Messi et surtout Dani Alvès simulent à n'en plus finir histoire de chopper des pénos ou des jaunes pour leurs adversaires….

Ici même tarif, le cyclisme est déjà assez chiant que pour se permettre de faire la fine bouche sur des faits de course anodins. Et en l'occurrence, je dirais plus que mérité pour Jumbo, UAE et surtout Astana, les "nouveaux copains qui défendent comme une seule et même équipe " plutôt que d'attaquer et d'essayer de mettre au point des stratégies.


Sur le topic de l'étape des bordures j'ai lu que quelqu'un défendait l'attitude des Astana qui ont roulé à bloc pendant plus d'1heure pour sauver la 5eme place de Lopez, que blabla le mec en avait chié, qu'il avait bien bossé, qu'il fallait pas foutre aux oubliettes tout le boulot abattu par lui et son équipe....

Heuuu Astana 2019, on parle bien des mecs qui depuis le début de l'année ont humilié tout le peloton pro sur le WT.
Donc oui tu me diras, autant balancer une 2eme place à l'Amstel qui ramène autant de points que la 5eme place de MAL sur la Vuelta. LOGIQUE!!!
Par Wombat
#3071701
Pourquoi parler d'une protection de 5ème place alors que Lopez est quatrième à une trentaine de secondes de Quintana (et qu'il est en ce moment même en train d'essayer de lui reprendre la 3ème place) ?

Le propos serait moins percutant ?
#3071712
Oui, sans condition, ni état d'âme.

Une chute est un fait de course, comme l'est une crevaison, ou un arrêt pipi (ou autre).
Il peut (et doit) donc être exploité, quelle qu’en soit la victime.
Je dirais même plus, surtout s'il s'agit d'un leader: le but premier d'une compétition sportive est la victoire, et l'obtenir justifie à mes yeux tous les moyens mis à disposition, à la seule condition qu'ils ne soient pas illicites en vertu des règlements existants. Et, que je sache, aucun règlement de l'UCI ne stipule l'attitude à observer en cas de chute.

Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Movistar a cru bon de présenter ses excuses pour l'attitude de ses coureurs hier; ou plutôt, je ne le comprends que trop bien: l'équipe a cédé au règne de la bien-pensance et du politiquement correct qui tend à aseptiser toute la vie en société.
En somme, "le petit doigt sur la couture du pantalon, que pas une tête ne dépasse, et les vaches seront bien gardées".
Tour de France 2020

D'après TV de velowire, il y aurait des r&e[…]

Assez d'accord avec Vélomen pour le coup. L[…]

En 1980, à Sallanches, si Hinault n'avait p[…]

Dopage 2019

Fred la défense de Marion Sicot est balay&e[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site