Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 35 sur 38
  • 1
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
#3694465
Delgato a écrit :
10 juil. 2024, 22:56
Ponpon80 a écrit :
10 juil. 2024, 22:34
Tiens c'est vrai cette année sur la rtbf il n'y a plus les radios d'équipes. C'est réservé pour France Tv ?
Je sais pas sur FTV
Mais sur Eurosport on les a tout le temps en live et c'est vraiment un plus, tout comme les infos via radio Tour etc...
Du coup on a pas mal d'infos en direct, comme un coureur qui chute ou a un incident ou est lâché, avant même qu'on le voit à l'image.
Sur la ETS aussi on les a. Mais non ce n’est pas du live puisque ça passe par un régulateur qui décide si c’est assez neutre pour ne influencer la course.

Et j’ai l’impression d’avoir un nombre limité d’équipes qui ont accepté, mais c’est peut-être parce que certaines équipes font un autre Tour, loin derrière :spamafote:

#3694468
Delgato a écrit :
10 juil. 2024, 20:41
Berti a écrit :
10 juil. 2024, 20:27
ce qui me surprend c'est que Remco est arrivé avec seulement 25" de retard
Remco arrive à seulement 25" car les 2 font une séance de surplace à la fin, Pogacar ne voulant relayer, sinon c'était plutôt 40"
Sans doute mais même 15" supplémentaires et le surplace était le bienvenu vu qu'ils étaient bien entamés surtout Pogi moralement, pour Remco faut admettre qu'il court intelligemment et qu'il ne panique pas.
#3694474
frikkadell a écrit :
10 juil. 2024, 23:29
Sinon il est vraiment en début de fringale, il n'arrête de demander a manger mais la moto fraîcheur ne lui propose que des bidons dans la montée du perthus. Une chose est sur, il ne fait que becter une fois la ligne passée.

Et il ne se fait pas decramponner dans le final parce que c'est très roulant? :spamafote:



Poga s'est mis un poil dans le rouge et n'a pas pu se ravitailler après le puy Mary avec début de fringale , alors que Vingegaard ne s'est pas cramé et a même pu récupérer un peu dans la descente.

Hummmm... Quand tu as une fringale ou que tu es cramé tout Pocagar que tu sois tu ne reprends pas du temps en montée à un type du calibre de Remco Evenepoel, à un Primoz Roglic et à tout le reste du peloton.

Pogacar a tout de même été très fort dans la montée du Pertus. Peut être un poil moins aérien qu'à son meilleur mais faut quand même se rendre compte de la perf physique qu'il y fait qui est impressionnante après le début de sa chevauché. Le fait est que ce bon Pogacar est tombé sur un Vinegaard stratosphérique dans cette montée.

Je pense que c'est tôt pour en tirer des conclusions sur la suite du tour et plus d'une minute (et la capacité de grapiller ces satanés bonif grâce à une pointe de vitesse plus acérée) constitue un matelas intéressant pour Pogacar.
#3694483
Le tournant c'est que maintenant Pogi va courir de manière défensive (en visant les bonifs avec des attaques au 700 mètres). Et Vingi offensive.

Au passage je note la bonne perf de Kelderman qui sera utile pour durcir lors de la grande offensive.

J'ai quand même du mal à ne pas voir Vingi broyer tout le monde à un moment. Son ascension du Perthus avec Roglic dans la roue montre une énorme confiance en lui. Le plateau de Beille sera long pour Pogacar mais Vingi ne voudra peut-être pas prendre le maillot jaune de suite.
#3694488
En termes de déroulement d'étape et de stratégie UAE, on voit je trouve un des effets un peu négatifs de la stratégie d'ASO de répartir les difficultés sur les 3 semaines de manière régulière, c'est que ça fait que les équipes de favoris peuvent les viser à chaque fois. Quand on alterne une étape de plat et une étape difficile pendant 10 jours, les équipes de favoris peuvent faire repos un jour sur deux et donc viser chaque étape difficile en gros. Alors que dans le format à l'ancienne où on se faisait chier une semaine de plat puis ensuite alternance de montagne et de transition, les équipes de favoris devaient obligatoirement refaire du jus pendant les transitions vallonnées. C'est un des aspects un peu dommage. L'étape d'hier en sandwich entre des étapes plates ou en tous cas pas sélectives pour les leaders ça permet à UAE d'en faire l'objectif des 5 jours, ils vont pas s'en priver. Bon après ça donne des supers batailles entre leaders pour la gagne et non des étapes à deux étages avec d'un côté les échappés et d'autres les boss, mais c'est intéressant comme évolution.

#3694489
_Rimini a écrit :
11 juil. 2024, 09:06
Le tournant c'est que maintenant Pogi va courir de manière défensive (en visant les bonifs avec des attaques au 700 mètres). Et Vingi offensive.

Au passage je note la bonne perf de Kelderman qui sera utile pour durcir lors de la grande offensive.

J'ai quand même du mal à ne pas voir Vingi broyer tout le monde à un moment. Son ascension du Perthus avec Roglic dans la roue montre une énorme confiance en lui. Le plateau de Beille sera long pour Pogacar mais Vingi ne voudra peut-être pas prendre le maillot jaune de suite.
Yes. Pogacar doit courir en mode Purito à partir de maintenant....
#3694491
La chance de Pogacar c'est qu'il n'y a pas de monstre en dernière ascension comme ont pu l'être le Granon ou La Loze.

Il y a des terrains très dur mais où il faudra, a priori, un travail de sape de la Visma pour permettre à l'endurance exceptionnel de Vingegaard de s'exprimer. Et ce point de vue là, l'équipe semble un peu short (même si avec la magie du pic de forme sur une ou deux étapes en troisième semaine, on peut clairement avoir avoir Benoot qui fait péter Yates).
#3694497
Tout le monde parle de l'exceptionnel endurance de vingegaard sur les tappone, de son incroyable niveau sur les ascensions longues etc mais pourtant j'ai plus l'impression que son vrai terrain, c'est les ascensions de 10 - 20 min , c'est la ou il a sorti ses plus grosses performances de mutants d'ailleurs et les exemples ne manquent pas : perthus hier, Marie blanque, domancy, l'étape de la vuelta dont j'ai oublié le nom , le tour du pays Basque, gran casino.
Et je pense que sont exceptionnelle niveau lui permet EGALEMENT d'être très fort sur les ascensions longues et non l'inverse , mais je ne le vois plus comme un grimpeur puncheur doté d'une énorme recup que d'un grimpeur long à la contador, et d'ailleurs pogi à réussi le suivre l'an dernier sur le tourmalet, jeu égale sur joux plane, et cette année être meilleur sur le galibier alors que sur les ascensions courtes j'ai l'impression que ça n'a jamais été le cas hormis au punch sur les 500 derniers mètres
#3694499
Pogacar n'a vraiment pas eu de fringale dans la seconde ascension... juste avant le retour de Vingegaard il grimpe 9 secondes plus vite que Roglic et 19 secondes plus vite que Remco. C'est le Danois qui fait une perf stratosphérique... (qui met d'ailleurs Roglic dans le rouge alors que Remco a été plus intelligent).

Sur la seconde ascension on a : 1. Vingegaard 2. Pogacar à 30 secondes. 3. Roglic à 39 et 4. Remco à 48-49 secondes.

Vingegaard reprend plus d'une minute à Rodriguez sur 2 km de montée (Rodriguez qui lâche Almeida et Yates).

En fait c'est totalement effrayant. Ça va être un massacre dimanche, le plateau de Beille en course de côte c'est vraiment pour lui. A moins que déjà la veille... dimanche soir Vingegaard est en jaune selon moi avec 1 ou 2 minutes d'avance sur Pogacar.
#3694500
veji2 a écrit :
11 juil. 2024, 09:29
_Rimini a écrit :
11 juil. 2024, 09:06
Le tournant c'est que maintenant Pogi va courir de manière défensive (en visant les bonifs avec des attaques au 700 mètres). Et Vingi offensive.

Au passage je note la bonne perf de Kelderman qui sera utile pour durcir lors de la grande offensive.

J'ai quand même du mal à ne pas voir Vingi broyer tout le monde à un moment. Son ascension du Perthus avec Roglic dans la roue montre une énorme confiance en lui. Le plateau de Beille sera long pour Pogacar mais Vingi ne voudra peut-être pas prendre le maillot jaune de suite.
Yes. Pogacar doit courir en mode Purito à partir de maintenant....
Son avance est insuffisante rien que pour le dernier chrono...
#3694501
Wombat a écrit :
11 juil. 2024, 09:40
La chance de Pogacar c'est qu'il n'y a pas de monstre en dernière ascension comme ont pu l'être le Granon ou La Loze.

Il y a des terrains très dur mais où il faudra, a priori, un travail de sape de la Visma pour permettre à l'endurance exceptionnel de Vingegaard de s'exprimer. Et ce point de vue là, l'équipe semble un peu short (même si avec la magie du pic de forme sur une ou deux étapes en troisième semaine, on peut clairement avoir avoir Benoot qui fait péter Yates).
Pogacar va perdre probablement une minute lors du dernier chrono sur Vingegaard... et y a encore Adet, Beille, La Couille-lol et Isola.... :siffle:

Il fallait mettre Vingegaard hors jeu à 7 minutes dans la première semaine au lieu de jouer avec... énorme fail tactique sur l'étape de Troyes où tu aurais dû mettre toute ton équipe à 100% à 90 km et partir dans un mano à mano avec lui où Vingegaard aurait pris cher...mais on a préféré préserver la 7e place du chouchou de Matxin...
#3694504
clash a écrit :
10 juil. 2024, 21:45
frikkadell a écrit :
10 juil. 2024, 16:12
Vingegaard semble plus fort sur cette fin d'étape, sans être intouchable, pk pogacar le relais ??
Après les déclarations de Pogacar sur Vingegaard à l'issue de l'étape de Troyes il s'est senti obligé de relayer. Je pense qu'il savait à ce moment là être moins fort, mais on le voyait presque à l'écran se dire "non non non, pas question qu'on dise que j'ai fait pareil que lui" (bon il a quand même moins roulé que Vingo).

Bon, voilà voilà... on n'est pas encore à mi-tour et les états de forme se sont à minima rejoints. La fin de ce TDF s'annonce idéale pour le Danois atomique.
Comme dit pendant l'étape, ne pas relayer aurait été un sacré aveu de faiblesse. Il a surtout donné le change histoire de ne pas se faire attaquer dans le dernier col ET afin d'envoyer le moins de signaux/idées possibles à Visma pour la suite.
#3694505
Alexstru a écrit :
11 juil. 2024, 04:21
Sinon, c'est amusant de vous lire dans votre débat entre Vingegaard et Pogacar. Comment peut on être dégouté par l'un, mais pas par l'autre. Je n'arrive pas à comprendre... Et comment peut on trouver que l'une des équipes se fou plus de notre gueule que l'autre. Ca non plus je n'arrive pas à comprendre...

Pour un tas de raisons objectives, ces deux coureurs et ces deux équipes n'ont aucune crédibilité. Donc voila, prenons ça pour ce que c'est et profitons de ce duel féroce entre la flamboyance ainsi que l'esprit latin d'un côté et la froideur nordique calculatrice de l'autre.
+1 évidemment. :jap:
#3694508
bambou a écrit :
10 juil. 2024, 22:42
Si on regarde les temps du Perthus;
Vingo 12min2s
Pogi 12min33s
Rogla-Remco 12min49s

Le niveau de Vingo est ouf, il monte 6.5% plus vite que vite Remco&Roglic pourtant normalement hyper fort sur ce terrain! Bref si il n'est pas à son top, il n'en ait pas loin, on a toujours l'impression avec ce coureur qu'il n'a pas de limites, il ne se met à fond que quand il en a vraiment besoin genre Combloux...

Cela dit on voit que Pogi ne gagne que 2% vs Remco/Rogla, donc je pense qu'il était un peu en-dedans sur cette montée, à voir si y a une vraie raison (fringale, mauvaise gestion, fatigue, déclin?), mais il doit avoir ses watts et connaitre la raison..
Sur les temps d'ascension du col de Pertus, il ne faut pas oublier que :
- Pogacar a attendu Vingegaard à partir du moment où celui-ci était revenu à moins de 15 secondes. On voit clairement que le Slovène se retourne constamment, baisse de rythme et préfère en garder sachant qu'il allait se faire reprendre.
- Pogacar et Vingegaard se sont regardés durant quelques centaines de mètres avant le sprint bonification au sommet.

Sans ces deux éléments, le temps de Pogacar (et, plus marginalement celui de Vingegaard) aurait été plus rapide. Pogacar a donc repris 16 secondes à Evenepoel et Roglic dans le col de Pertus tout en attendant Vingegaard, se regardant avec le Danois pour le sprint bonification et en ayant moins de récupération dans la descente que ses rivaux. On peut sans aucun doute en conclure qu'il n'a PAS connu de fringale pour faire une telle performance.

En revanche, on peut aussi se dire que c'est cet effort dans le col de Pertus qu'il a mis dans le rouge. S'il n'y avait pas eu Vingegaard à sa poursuite, Pogacar serait monté plus en "gestion" dans cette ascension et aurait moins creusé sur ses poursuivants. Le retour de Vingegaard l'a contraint à être en surrégime à ce moment de la course et il l'a payé plus tard mais je ne parlerais pas de fringale : Vingegaard a "simplement" fait craquer Pogacar.
#3694514
Je ne crois pas non plus à la fringale. Ce sont des professionnels, ils passent leur journée à bouffer, tout est millimétré.
Là, il sortirait tout le monde de la roue, et 20' plus tard il serait en fringale ? Il n'y a rien de crédible là-dedans.
#3694516
On3 a écrit :
11 juil. 2024, 10:10
clash a écrit :
10 juil. 2024, 21:45


Après les déclarations de Pogacar sur Vingegaard à l'issue de l'étape de Troyes il s'est senti obligé de relayer. Je pense qu'il savait à ce moment là être moins fort, mais on le voyait presque à l'écran se dire "non non non, pas question qu'on dise que j'ai fait pareil que lui" (bon il a quand même moins roulé que Vingo).

Bon, voilà voilà... on n'est pas encore à mi-tour et les états de forme se sont à minima rejoints. La fin de ce TDF s'annonce idéale pour le Danois atomique.
Comme dit pendant l'étape, ne pas relayer aurait été un sacré aveu de faiblesse. Il a surtout donné le change histoire de ne pas se faire attaquer dans le dernier col ET afin d'envoyer le moins de signaux/idées possibles à Visma pour la suite.
Clairement. Cela dit, on voyait bien sur les relais qu'il prenait que Pogacar arrivait à peine à passer. Il était clairement pendu et je suis surpris que Vingegaard n'ait pas tenté juste une petite accélération. Je pense que le Slovène aurait été incapable d'y répondre.
#3694519
levrai-dufaux a écrit :
11 juil. 2024, 10:26
On3 a écrit :
11 juil. 2024, 10:10


Comme dit pendant l'étape, ne pas relayer aurait été un sacré aveu de faiblesse. Il a surtout donné le change histoire de ne pas se faire attaquer dans le dernier col ET afin d'envoyer le moins de signaux/idées possibles à Visma pour la suite.
Clairement. Cela dit, on voyait bien sur les relais qu'il prenait que Pogacar arrivait à peine à passer. Il était clairement pendu et je suis surpris que Vingegaard n'ait pas tenté juste une petite accélération. Je pense que le Slovène aurait été incapable d'y répondre.
C'est aussi mon avis, mais on connait la tactique très conservatrice de Visma.
#3694520
levrai-dufaux a écrit :
11 juil. 2024, 10:16
bambou a écrit :
10 juil. 2024, 22:42
Si on regarde les temps du Perthus;
Vingo 12min2s
Pogi 12min33s
Rogla-Remco 12min49s

Le niveau de Vingo est ouf, il monte 6.5% plus vite que vite Remco&Roglic pourtant normalement hyper fort sur ce terrain! Bref si il n'est pas à son top, il n'en ait pas loin, on a toujours l'impression avec ce coureur qu'il n'a pas de limites, il ne se met à fond que quand il en a vraiment besoin genre Combloux...

Cela dit on voit que Pogi ne gagne que 2% vs Remco/Rogla, donc je pense qu'il était un peu en-dedans sur cette montée, à voir si y a une vraie raison (fringale, mauvaise gestion, fatigue, déclin?), mais il doit avoir ses watts et connaitre la raison..
Sur les temps d'ascension du col de Pertus, il ne faut pas oublier que :
- Pogacar a attendu Vingegaard à partir du moment où celui-ci était revenu à moins de 15 secondes. On voit clairement que le Slovène se retourne constamment, baisse de rythme et préfère en garder sachant qu'il allait se faire reprendre.
- Pogacar et Vingegaard se sont regardés durant quelques centaines de mètres avant le sprint bonification au sommet.

Sans ces deux éléments, le temps de Pogacar (et, plus marginalement celui de Vingegaard) aurait été plus rapide. Pogacar a donc repris 16 secondes à Evenepoel et Roglic dans le col de Pertus tout en attendant Vingegaard, se regardant avec le Danois pour le sprint bonification et en ayant moins de récupération dans la descente que ses rivaux. On peut sans aucun doute en conclure qu'il n'a PAS connu de fringale pour faire une telle performance.

En revanche, on peut aussi se dire que c'est cet effort dans le col de Pertus qu'il a mis dans le rouge. S'il n'y avait pas eu Vingegaard à sa poursuite, Pogacar serait monté plus en "gestion" dans cette ascension et aurait moins creusé sur ses poursuivants. Le retour de Vingegaard l'a contraint à être en surrégime à ce moment de la course et il l'a payé plus tard mais je ne parlerais pas de fringale : Vingegaard a "simplement" fait craquer Pogacar.
oui, fringale est excessif, on est plus dans le "retour de bâton" du mec qui se met dans le rouge en roulant trop fort. Un des question est de savoir si en haut de Puy Mary Vingegaard est en gestion contre Pogacar ou si vraiment Pogacar creuse mais cale ensuite là où Vingegaard réussi à envoyer la purée. En somme est ce que si Pogacar avait fait ça à 5 bornes de l'arrivée plutôt qu'à 30 ça aurait pu marcher pour lui ?

  • 1
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
Le Tour à l'envers revient!

17 secondes reprises seulement par Cavendish apr&e[…]

Dopage 2024

Je l'entends encore l'autre jour l'esspert sur R[…]

C'est par le prénom ou le nom...

jeu quelle sera ma place 2024

HOULE 62ème

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site