Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 51 sur 53
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
#3663816
Débriefing de Paris-Roubaix



On connait nos classiques : Mathieu Van der Poel, encore seul au monde | Épisode 8

Dans ce huitième épisode de l'année, nous débriefons Paris-Roubaix mais aussi le Tour du Pays Basque sur lequel sont notamment tombés Evenepoel, Vingegaard, Roglic, Vine et Landa. Nous préfaçons également la Flèche Brabançonne. Notre invité de la semaine: Jean-François Bourlart.

#3663840
Intéressant mais un peu déçu que Jérôme Helguers, qui s'y connait pourtant très bien, tombe dans le piège grossier du "Monk a donc été plus vite que Cancellara en 2010, gnagnagna, ça voudrait donc dire qu'il est plus fort ?" alors que l'on a déjà bien expliqué ici qu'on ne peut comparer des éditions aux conditions si différentes (vent 3/4 face et vent 3/4 dos).
#3676986
La rubrique de P. Lefevere de ce we est en partie non négligeable consacrée aux 4-J de Dunkerque et c'est uniquement à ce titre que je souhaitais la retranscrire ici, en forme d'hommage amical à mes copains orga de la course, auxquels je la destinerai par ailleurs.

"Les Quatre-Jours de Dunkerque ne sont pas le Giro, mais croyez-moi quand je dis que la victoire de Warren Vangheluwe m’a fait autant plaisir que celle de Julian Alaphilippe la veille. Pour nous, Dunkerque est presque une course à la maison. Les coureurs dorment ce weekend à Watou, à moins de quarante kilomètres de notre service course.

Je me suis décidé tardivement à me rendre sur place. A moitié comme un acte de présence vis-à-vis de la nouvelle organisation, qui est venue il y a deux ans dans mon bureau me demander, peut-être même comme une supplique, si nous voulions « s’il vous plaît » une nouvelle fois participer. C’est bizarre que les Quatre-Jours de Dunkerque soient une course qui dure six jours, mais ça a en tout cas tout à fait son charme. J’étais le long du parcours dans les passages sur les trois secteurs pavés du circuit local. Ensuite j’ai sauté dans le bus de l’équipe pour suivre le dénouement sur Corsaire TV, l’émetteur local à Dunkerque. Le co-commentateur était à ma grande satisfaction Nico Mattan, qui semble parler aussi bien Français que Néerlandais. Nico peut tout, pour qui en douterait.

Pour faire court : une visite de courtoisie a trouvé son point culminant dans un thriller que j’ai suivi le cœur battant. Notre Warre Vangheluwe est resté le dernier d’un groupe de tête de quatre, mais a fait alors la faute que des grands comme Tom Boonen et Julian Alaphilippe ont fait avant lui : il a célébré trop tôt. Il a fallu une photo-finish pour prouver qu’il avait encore un millimètre de marge sur Sam Bennett, le plus rapide d’un peloton sur ses talons. J’étais près de l’attaque cardiaque, et le nom du numéro deux n’avait rien à y voir.

Il y a de grandes et de petites raisons pour lesquelles une victoire fait parfois un bien fou. Pour Julian Alaphilippe, ça va de soi. Ce n’est un secret pour personne qu’il revient de loin. J’ai dit ce que j’ai dit à ce sujet, et je n’y reviendrai pas. Mais ce qui a aussi joué : en fait, Julian aurait dû déjà gagner plus tôt sur ce Giro. Dans l’étape de gravel vers Rapolano Terme il a roulé volontairement avec un 56-dents. Le but était de changer de vélo avant la finale, mais ça allait si vite qu’il n’y a pas eu de temps pour ça. Dans le sprint contre Pelayo Sanchez le poids léger Julian n’a naturellement pas tiré avantage d’un tel développement.

La petite histoire de Warre est tout à fait différente de celle de Julian, mais lui aussi revient de loin. A neuf ans, il a été impliqué dans un grave accident de circulation. Il est resté une semaine et demie dans le coma et n’a plus pu rouler à vélo durant trois ans. Quand il a recommencé de nouveau, il souffrait de maux de tête permanents et aujourd’hui encore les conséquences de son accident se manifestent encore de temps à autre. Warre a parfois des problèmes à pouvoir se concentrer intensément. Comme si le transfert d’informations de son cerveau à ses jambes prenait plus de temps que la normale. Aussi en descente, il peut s’emmêler les pinceaux. C’est un problème que nous avons pris à bras le corps et que nous avons entretemps pu traiter.

Comme coureur Warre est un vrai talent. Quand il est arrivé dans l’équipe l’année passée, il a presque dans la foulée remporté la Gullegem Koerse. On pourrait rétorquer « que » Gullegem, mais il faut le faire, avec deux cents coureurs au départ qui veulent tous gagner. Warre n’est pas un grimpeur, mais à part cela il peut se débrouiller un peu partout et on peut tout lui demander. Et il peut donc aussi conclure lui-même."

#3677457
Wouarf, la première partie, Lefevere fait du Lefevere, ça va plaire ici-même. :genance:

La seconde partie est bien plus humble/intéressante. L'anecdote sur Vangheluwe (b*rdel, c'est chaud à écrire sans faute) est très "sympa"/intéressante. Ca fait d'autant plus plaisir pour lui cette victoire. :super:
#3694466
Edito de S. Thirion dans "Le Soir":

"C’est Jonas qui a avalé le poisson Pogacar et non l’inverse, mercredi, dans une étape que le suiveur avait sous-estimée dans sa portée décisive. Et donc le même suiveur a été confronté au désagréable sentiment de devoir avaler, lui, une couleuvre. Personne ne souhaite à un sportif de haut niveau de laisser dans un fossé basque l’illusion d’ambitions démesurées. La chute, l’infortune numéro un du sport cycliste est une réalité quotidienne, qui a amputé plusieurs courses, cette année, de duels tellement attendus, comme celui entre Pogacar et Evenepoel à Liège-Bastogne-Liège.

Ce qui nous perturbe par rapport à Vingegaard, c’est cette résurrection que son équipe refusait d’imaginer à coups d’une communication détestable, derrière des larmes de crocodile. Rien n’a filtré concernant la convalescence du double vainqueur du Tour, sans compétition depuis le Tour du Pays basque. Et donc, l’observateur lambda ou le plus fin limier en matière de cyclisme se pose cette unique question depuis mercredi soir : comment un coureur relégué aux soins intensifs, puis retenu à l’hôpital de Bilbao pendant deux semaines, sans selle au menu, peut-il déjà battre le prétendu inaccessible Pogacar ?

Le talent, très certainement. L’appétit démesuré du Slovène qui a pensé qu’il s’enquillerait tranquillement le doublé Giro-Tour peut aussi être une explication. Nous ne verserons pas dans l’habile suspicion de dopage qui risque d’enflammer les podcasts dans les prochaines heures. En revanche, la communication du Danois, qui ignore ses concurrents, qui nous répète cent fois en une phrase son « plan », à la tête d’une équipe Visma tout de même bien moins forte est inacceptable pour les adversaires, même si ceux-ci disent officiellement le contraire devant le micro.

On aimerait simplement qu’il nous dise la vérité : pas qu’il se dope, ne vous pressez pas pour une punchline à diffuser sur un réseau social, mais qu’il explique sa convalescence, ce qu’il a fait pour revenir aussi rapidement à ce niveau. Plutôt que répondre, Vingegaard dit : « Je me sens toujours bien en troisième semaine ». Genre : je vais tous les massacrer dans le massif du Mercantour et à Monaco. Un art de la provocation que n’aurait pas renié Lance Armstrong."


Si même S. Thirion se met à douter ...
#3694470
Concernant l'article qui précède, on ne voit pas pourquoi il faudrait absolument tous les 'détails', même médicaux, des phases de rétablissement d'un coureur cycliste :reflexion:

Aussi, cela fait quelque part partie du jeu de ne pas révéler son véritable état de forme, surtout que souvent le coureur ne sait pas lui même comment il va encaisser les efforts...

Pour dire on peut voir du mystère partout pourtant on en sait souvent beaucoup plus sur les coureurs que sur n'importe quel autre sportif....

Faut-il parler des 'rageux' qui ne trouvent là qu'une occasion de plus de verser dans la diffamation, oui oui c'est bien de cela qu'il s'agit quand on accuse sans preuve et c'est, faut-il le rappeler, condamnable aux yeux de la loi !
#3694475
Article complètement nul, voir pire (je suis abonné au journal que j'estime de grande qualité, je précise).

Cette charge est totalement à côté de la plaque. D'abord parce qu'elle ne vise que le seul Vingegaard alors qu'il y a au moins autant de question à se poser sur Pogacar (il suffit d'interroger chatgpt sur son entourrage depuis qu'il est jeune pour se rendre compte qu'il devrait rendre des comptes). Ensuite parce que je n'ai jamais vu S Thirion s'interroger publiquement sur les récupérations miraculeuses des footballeur ou des tennismen (que du contraire). Enfin, parce que Vingegaard n'a aucune raison de devoir justifier quoi que ce soit sur sa santé.

Plus globalement, on commence à sentir de plus en plus le malaise des journalistes et consultants sur le spectacle auquel on assiste. Et on les comprends (enfin en ce qui me concerne, la phase du malaise est passée depuis bien longtemps). Mais quand on sait que les mêmes s'extasient sur les perfs de Pogacar sans rien remettre en question et pire encore, qu'ils reprennent le narratif du "Giro qui ne serait qu'un entrainement" ou du "il est si fort parce qu'il s'amuse sur le vélo", cela me fait gerber...
#3694484
jimmy39 a écrit :
11 juil. 2024, 08:53
Pas d'accord, je trouve qu'on ne peut pas cracher sur le message juste parce qu'on ne parle pas des autres. Il faut un début, c'est bien, il semble ouvrir les yeux, peut-être qu'il verra que rien ne va, pas juste le robot danois :spamafote:
Ouvrir les yeux sur quoi? Sur le fait que cela semble impossible d'avoir un gros accident et d'étre en forme trois mois plus tard?

Qui sommes nous pour juger cela? On ne connaît même pas la nature exacte de ses blessures... On ne sait pas comment il était lorsqu'il était aux soins intensifs. Pire, la plupart des gens ignorent tout de ce que sont les soins intensifs et n'ont aucune compétence médicale. Être aux soins intensifs avec un drain pleural, ça ne veut pas dire qu'il est a moitié mort tu sais.

Jusqu'à preuve du contraire, Cras a subit des blessures encore bien pire. Et pourtant, il est loin d'être à la rue sur ce tour.

Alors si l'on veut se poser des questions, que l'on se pose les bonnes questions et que l'on remue la merdre qui entoure Visma et UEA ainsi que les performances de Vingo et Pogi. Il y a tellement de la matière... Mais non, au lieu de ça, on a des journalistes ou des consultants qui font des articles ou qui disent des choses que l'on pourrait lire dans les commentaires Facebook ou sur le journal l'équipe. Je le redis, ce qui est suspect, c'est pas qu'il fasse de telles erformances après avoir passé 10 jours aux soins intensifs. Non, ce qui est suspect, ce sont les perfs, qu'il sorte de réa ou pas...

Ps: je n'ai pas le moindre doute sur sa probité et celle de son équipe. Ils se foutent de nous depuis un bon moment. Mais critiquons les avec de vrais arguments objectifs.
#3694485
Alexstru a écrit :
11 juil. 2024, 09:14
jimmy39 a écrit :
11 juil. 2024, 08:53
Pas d'accord, je trouve qu'on ne peut pas cracher sur le message juste parce qu'on ne parle pas des autres. Il faut un début, c'est bien, il semble ouvrir les yeux, peut-être qu'il verra que rien ne va, pas juste le robot danois :spamafote:
Ouvrir les yeux sur quoi? Sur le fait que cela semble impossible d'avoir un gros accident et d'étre en forme trois mois plus tard?

Qui sommes nous pour juger cela? On ne connaît même pas la nature exacte de ses blessures... On ne sait pas comment il était lorsqu'il était aux soins intensifs. Pire, la plupart des gens ignorent tout de ce que sont les soins intensifs et n'ont aucune compétence médicale. Être aux soins intensifs avec un drain pleural, ça ne veut pas dire qu'il est a moitié mort tu sais.

Jusqu'à preuve du contraire, Cras a subit des blessures encore bien pire. Et pourtant, il est loin d'être à la rue sur ce tour.

Alors si l'on veut se poser des questions, que l'on se pose les bonnes questions et que l'on remue la merdre qui entoure Visma et UEA ainsi que les performances de Vingo et Pogi. Il y a tellement de la matière... Mais non, au lieu de ça, on a des journalistes ou des consultants qui font des articles ou qui disent des choses que l'on pourrait lire dans les commentaires Facebook ou sur le journal l'équipe. Je le redis, ce qui est suspect, c'est pas qu'il fasse de telles erformances après avoir passé 10 jours aux soins intensifs. Non, ce qui est suspect, ce sont les perfs, qu'il sorte de réa ou pas...

Ps: je n'ai pas le moindre doute sur sa probité et celle de son équipe. Ils se foutent de nous depuis un bon moment. Mais critiquons les avec de vrais arguments objectifs.
Sur le fait qu'ils disent qu'il était à l'article de la mort et qu'il est resté des semaines sans pouvoir s'entraîner ? Sur le fait qu'ils expliquaient justement les victoires passées par un entaînement et une vie millimètrée toute l'année ?
#3694510
jimmy39 a écrit :
11 juil. 2024, 09:19
Sur le fait qu'ils disent qu'il était à l'article de la mort et qu'il est resté des semaines sans pouvoir s'entraîner ? Sur le fait qu'ils expliquaient justement les victoires passées par un entaînement et une vie millimètrée toute l'année ?
C'est un peu la le problème. Car si ils ont joué avec cela en "noircissant" le tableau, c'est d'un cynisme sans borne. Or l'attitude du tout pour Jonas dès la première étape... elle laisse peu de doute sur leurs certitudes.
Quand tu est cynique et méprisant avec les autres,on à le droit en face aussi de dire qu'on les aime pas. Droit de souhaiter leur défaite ou la victoire des autres. Droit de préférer les autres, qui ne donnent pas de leçons publique aux petits camarade.
Après y mettre des accusations de dopages... Si ils ont des trucs miracle je ne vois pas pourquoi ils les utiliseraient uniquement quand les mecs sortent de l'hôpital.
#3694513
GracchusBabeuf a écrit :
11 juil. 2024, 10:18
jimmy39 a écrit :
11 juil. 2024, 09:19
Sur le fait qu'ils disent qu'il était à l'article de la mort et qu'il est resté des semaines sans pouvoir s'entraîner ? Sur le fait qu'ils expliquaient justement les victoires passées par un entaînement et une vie millimètrée toute l'année ?
C'est un peu la le problème. Car si ils ont joué avec cela en "noircissant" le tableau, c'est d'un cynisme sans borne. Or l'attitude du tout pour Jonas dès la première étape... elle laisse peu de doute sur leurs certitudes.
Quand tu est cynique et méprisant avec les autres,on à le droit en face aussi de dire qu'on les aime pas. Droit de souhaiter leur défaite ou la victoire des autres. Droit de préférer les autres, qui ne donnent pas de leçons publique aux petits camarade.
Après y mettre des accusations de dopages... Si ils ont des trucs miracle je ne vois pas pourquoi ils les utiliseraient uniquement quand les mecs sortent de l'hôpital.
Mais UAE a fait exactement pareil avec Pogacar avant ce Tour ?

Toute sa communication était basée sur le fait qu'il n'était pas sûr d'être plus fort que Yates et Almeida et qu'il se mettrait peut-être à leur service. :spamafote:

Edit : Et l'an dernier, UAE avait également tenu le même genre de discours avec Pogi revenant de blessure.
C'est juste normal de profiter de la situation pour noyer le poisson.

Déjà à son époque Contador et ses vacances au bord de la mer avant d'être rappelé sur la plage pour disputer le Giro. Ca a toujours existé.
#3694522
On3 a écrit :
11 juil. 2024, 10:22
GracchusBabeuf a écrit :
11 juil. 2024, 10:18


C'est un peu la le problème. Car si ils ont joué avec cela en "noircissant" le tableau, c'est d'un cynisme sans borne. Or l'attitude du tout pour Jonas dès la première étape... elle laisse peu de doute sur leurs certitudes.
Quand tu est cynique et méprisant avec les autres,on à le droit en face aussi de dire qu'on les aime pas. Droit de souhaiter leur défaite ou la victoire des autres. Droit de préférer les autres, qui ne donnent pas de leçons publique aux petits camarade.
Après y mettre des accusations de dopages... Si ils ont des trucs miracle je ne vois pas pourquoi ils les utiliseraient uniquement quand les mecs sortent de l'hôpital.
Mais UAE a fait exactement pareil avec Pogacar avant ce Tour ?

Toute sa communication était basée sur le fait qu'il n'était pas sûr d'être plus fort que Yates et Almeida et qu'il se mettrait peut-être à leur service. :spamafote:

Edit : Et l'an dernier, UAE avait également tenu le même genre de discours avec Pogi revenant de blessure.
C'est juste normal de profiter de la situation pour noyer le poisson.

Déjà à son époque Contador et ses vacances au bord de la mer avant d'être rappelé sur la plage pour disputer le Giro. Ca a toujours existé.
On avait un peu moins de sensibilité humaine ou humaniste pour le poignet de Pogi ou les vacances de Contador.
La on parle d'avoir potentiellement noirci le tableau, suite à un grave accident, qui nous interroge tous sur la dangerosité du vélo. Combien de message ont été émis par les fans de vélo pour s'attrister sur ses blessures ? Pour moi si ils en ont rajouté c'est juste cynique. Mais je les en crois capable !
#3694523
Mais pourquoi voulez-vous qu'ils en aient rajouté ?

Vous êtes si étonnés que ça de voir Vingegaard voler malgré son grave accident ? C'est pas comme si le cyclisme pro était la cours des miracles depuis quelques années hein. :rieur:
#3694538
Alexstru a écrit :
11 juil. 2024, 09:14

Alors si l'on veut se poser des questions, que l'on se pose les bonnes questions et que l'on remue la merdre qui entoure Visma et UEA ainsi que les performances de Vingo et Pogi.
Et sur celles de Remco aussi alors car lui aussi revient "de loin" après ses blessures et au final il fait quasi jeu égal sur les étapes difficiles en plus de leur être toujours supérieur en CLM.

  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53
Saison 2024 U23/Espoirs

Je trouve le fait que Lotto veuille retardé[…]

Ah van der poel en vélo classique.

Dopage 2024

Guimard ça fait longtemps que l'heure de la[…]

Mazowsze Serce Polski 2024

Visegrad polonaise : Marcin Budzinski Norbert Ban[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site