Pour suivre l'actu cyclisme d'un pays en particulier, rendez-vous sur cette partie du forum des fans de la petite reine (Russie, Italie, France, USA, Mongolie,etc...)

Modérateur : Modos VCN

  • Page 15 sur 17
  • 1
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
#3626259
Nopik a écrit :
02 août 2023, 10:19
Bof le souci c'est toujours que les "espoirs" des dernières années ne confirment pas vraiment et/ou sont irréguliers et/ou ne sont pas des gagneurs. Suffit de reprendre ce qu'on a vu ces dernières années.De tête je pense à:
- Turgis et Senechal qui promettent beaucoup sur les flandriennes... Et maintenant ?
- Cosnefroy qui montre un gros potentiel sur certaines courses... Mais elles semblent peu nombreuses
- Godon qui était pas mal sur des coupes de france... Et maintenant ?
- Thomas avait un bon profil de rouleur / puncheur... Même s'il sort ses perfs "locales"ça reste limité
- Paret Peintre a deja 27 ans et fait quelques coups par ci par là
- Gesbert a sorti quelques trucs sporadiques et improbables mais difficile de miser là dessus
- Pacher a fait quelques perfs prometteuses en puncheur... puis il est rentré dans le rang ? A moins qu'il retrouve de l'allant ces prochains mois ?
- Vauquelin pour le moment ça progresse tranquillement. Mais qui le voit gagner au plus haut niveau ?
- Louvel et Burgaudeau ils se cherchent encore, pourquoi pas. Mais des gagneurs internationaux? Improbable
- Il reste Axel Zingle :hehe:
- et Axel Laurance qui gagne péniblement une étape sur des 2.2 maintenant :elephant:

Bref, les anciens espoirs qui ont déjà 24-28 ans ne sont guère convaincants / réguliers au niveau international. Et au mieux, même s'ils confirment, ce sont trop rarement des gagneurs. Dommage.
Ce post a mal vieilli :elephant:

#3626455
Quef a écrit :
19 sept. 2023, 22:47
Bon il va falloir rechanger le titre du topic :spamafote:

Alaf' nous avait effectivement permis de rebondir, avec le pic en 2020 où la France finissait n°1 au classement UCI. Mais depuis le recul a été progressif, avant de s'accélérer cette année.
Nous glissons maintenant au cinquième rang des nations. Les GT ont été miséreux, et notre meilleur classement a été pour Pinot, qui ne sera plus là l'an prochain. Le recul annoncé :manolo: est maintenant là.

En revanche, si les perspectives à court terme sont moroses, avec sans doute une saison 2024 très difficile, à moyen terme elles s'améliore nettement, et dans 3-4 ans on devrait à nouveau tutoyer les sommets :metalhead:
Je complète la dernière phrase vu les résultats du jour : pas en CLM :sylvain84:
#3626712
Et s'il n'y avait tout simplement pas de successeur à Hinault ? :spamafote: que Hinault restera le dernier vainqueur français avant un ou deux siècles. Ce qui semble totalement fou est pourtant une possibilité...
Les dernières personnes qui ont le souvenir d'avoir vu un Français en jaune sont nées en 1977-1978... elles sont 45-46 ans aujourd'hui... 60 % de la population française n'a pas le souvenir d'avoir connu un Français en jaune à Paris. :spamafote:

Note que c'est la même chose pour RG et l'eurovision. :elephant:

#3649786
Ponpon80 a écrit :
23 sept. 2023, 00:02
Et s'il n'y avait tout simplement pas de successeur à Hinault ? :spamafote: que Hinault restera le dernier vainqueur français avant un ou deux siècles. Ce qui semble totalement fou est pourtant une possibilité...
Les dernières personnes qui ont le souvenir d'avoir vu un Français en jaune sont nées en 1977-1978... elles sont 45-46 ans aujourd'hui... 60 % de la population française n'a pas le souvenir d'avoir connu un Français en jaune à Paris. :spamafote:

Note que c'est la même chose pour RG et l'eurovision. :elephant:
Pardon Mary. Bon après c'est une victoire d'un autre siècle

Au delà de l’absence de victoire sur le tour, ou sur un grand tour, l’absence de victoire sur des CPE de 1er niveau est désespérant.
Mais appartenant à une génération qui avait un peu moins de 10 ans en 98, j'ai quand même commencé ma passion du vélo par une période ou on ne voyais jamais un Francais s'imposer à la pédale sur les courses de 1er niveau. Jamais !
Il faut se rentre compte que quand je vois Pierre Roland dans l'Alpes d'huez en 2011, ma génération on a 20 berges et on a plus connus ca depuis nos 8 ans... Un francais gagne une étape majeur en larguant des favoris à la pédale. Pas juste en s’échappant 150 bornes ! Ca paraissait normale à des mecs comme mon père qui on connu des Hinault et cie, pas à moi.
Ensuite on as eu des Demarre, Alaph et Pinot qui ont gagné des monuments et des titres de champion du monde. Des fois ils étaient même favoris :glasses: . Ce n'était pas un hasard ou un accident ! On a même commencé des tour d'Italie avec l'espoir que Pinot puisse les gagner et un jour (bon moi j’étais trop pessimiste donc j'ai admis seulement bien après que cela aurait été possible) on a même eu un espoir que Pinot gagne le tour à la pédale.
Alors je ne sais pas si on connaitra de notre vivant un successeur à Hinault, j'ai quand même envie de l'espérer. Mais en vrai le niveau du cyclisme francais est tout autre que sa décennie noire 2000-2010 ou on était des cadets au milieux des séniors ! A l'époque un Laporte mais on aurait parlé que de lui.
#3650016
Il y avait tout simplement trop d'équipes françaises dans les années 2000. Trop d'équipes et très peu avec un niveau correct. Certaines auraient dû fusionner.
Fedrigo aurait dû plus faire les classiques, idem pour Casar. Moreau aurait dû se rendre sur un giro ou une vuelta à 100%, il aurait pu viser la gagne ou le podium entre 2000 et 2005, au lieu de viser la place de premier Français sur le tour et d'être invité sur stade 2. Il savait qu'il était totalement incapable de gagner le tour, pourquoi s'entêter à finir 8e ? Moreau à 100% face à Casero ou face à Savoldelli, honnêtement ça aurait pu remporter un gt.

Idem pour des Moncoutie, Chavanel,... qui sont passés à côté de beaux palmarès. Chavanel sur les Flandriennes...
#3650022
Pour Moreau, tu vois ça avec un regard de 2024 après 20 ans de pro tour/ World tour

mais entre 2000 et 2005 le giro ou la vuelta tout le monde s'en tapait ... sauf en Italie et en Espagne.
Regarde les startlists : les italiens couraient ente eux avec quelques assimilés genre Tonkov ou Honchar avec une douzaine d'équipes pro italiennes , idem en Espagne (même si c'était moins marqué car il n'y avait que 6 ou 7 équipes espagnoles mais les locaux trustaient les places du CG )
On peut râler contre plein des effets de ce changement impulsé par l'UCI en 2005 mais la réalité c'est que même le giro était difficile à voir dès que Roland Garros se dressait face aux dolomites... combien d'étapes de montagnes à la diffusion rabotées par un match du premier tour avec un petit français?
Donc entre 2000 et 2005 ni Moreau ni son employeur ne voyait l'intérêt d'aller faire une course qui allait à peine être évoquée ( l'honnêteté m'oblige à dire qu'au bout d'une dizaine de jours de festival Jalabert sur la vuelta 1995 , on avait pu voir quelques arrivées d'étapes sur France télévisions )
C'est vraiment un des bons côtés du WT : mois d'équipes mais beaucoup plus puissantes et un niveau du peloton bien plus homogènes sur les grosses courses
Par exemple en 2002 il n'y a que 7 équipes qui font les 3 grands tours:alessio, fassa bortolo , kelme,lampre, Mapei, tacconi et telekom
les équipes françaises et espagnoles ne vont pas au giro (aucune équipe française et seule Kelme pour les équipes espagnoles)
7 équipes françaises mais seulement 2 qui font plusieurs grands tours en allant aussi à a vuelta(ag2R et Cofidis)
37 équipes différentes font un grand tour cette année là (pour 66 places en tout). Quand on sait l'importance de faire un grand tour pour un jeune coureur pour progresser ensuite ça paraît fou
#3650048
Pas d'accord.

Tu dois élargir à une vision plus historique. Dans les années 80 et 90, tous les leaders étrangers se rendaient sur le giro pour le gagner... Hinault, Fignon, Hampsten, Indurain, Rominger, Zulle, Roche, Bernard, même Delgado a renoncé à la vuelta plusieurs fois.

Je n'ai pas cité les leaders italiens exprès : Bugno, Chiappucci et Pantani. Mais jusque 2000, beaucoup de leaders étrangers venaient sur le giro, un peu comme maintenant (même si le tour restait la priorité totale). L'exception c'est justement ces années 2000 pourries où tout le monde imitait Non attribué et Ullrich.

La situation actuelle est fort semblable aux années 80 : moins d'équipes, des leaders qui courrent de mars à octobre et des leaders étrangers qui visent le giro et la vuelta. Voir un Pogacar au top sur les Ardennaises ça parait incroyable mais Bugno, Rominger et même Indurain le faisaient.... le changement c'est non attribué qui le fait à l'aube du millénaire.
#3650089
Tu as raison pour le giro dans la période Hinault à Indurain ( à l'exception notable de lemond qui y allait pour s'entraîner) mais je pense quand même que c'est ce changement en 2005 qui a rendu leur lustre à ces courses (et pour la vuelta le décalage post tour de France)
Et on a tendance à oublier qu'il y a 20 ans toutes les étapes de courses comme Paris Nice ou le Dauphiné n'étaient pas télévisées (en gros il n'y avait que le week-end)
#3653638
Comme dit par ailleurs, y'avait aucun cador français pour le CG cette année au départ, à part Gaudu qui s'est viandé et APP qui a joué de malchance (percuté par un autre coureur + crevaison). Par contre si on regarde du côté de Tirreno c'est largement plus encourageant !!
Et FDJ a quand même porté le maillot de leader une journée :smile:
#3653683
Mais y a-t-il seulement des "cadors" français en 2024 pour le CG ?
On attend Martinez, qui j'espère rentrera dans cette catégorie en Catalogne, mais à date il a 0 top 10 en WT.
Bardet, Barguil, il faut se faire une raison, il sont en fin de carrière.
Gaudu ne présentait aucune garantie au début de Paris Nice, et il aurait certainement eu du mal. Au mieux il stagne depuis quelques temps, voire il régresse malgré son beau podium l'an passé.
APP pareil. Il était à la lutte toute la semaine et il aurait fallu voir sans chute.

Si les cadors n'étaient pas sur Paris Nice, alors peut-être étaient-ils sur Tirreno ? Pas vraiment, pourtant on a certes un top 10, mais vraiment à l'arrache, avec un Vauquelin qui passe de 3ème à 10ème en deux jours...

Non nous sommes en plein dans la transition creuse entre la génération Bardet/Pinot et celle de Martinez/Vauquelin?/Bisiaux? voire d'autres. Mais quelle est leur marge de progression quand on voit les perfs des coureurs de leur âge ?
Idem en sprint, où entre la génération Bouhanni/Démare et celle de Magnier (?), il n'y a personne pour chatouiller les meilleurs.
#3655316
Le cyclisme est cyclique.. tout simplement. La Belgique en 2015-2016 était pas terrible : Gva = arbre, forêt toussa... sinon Gilbert était en fin de carrière (on pouvait pas savoir qu'il allait ressortir avec son ex José en 2017), Boonen porté disparu, Vanmarcke décevant et c'était le néant total en montagne et au sprint... 8 ans plus tard....

Donc ça peut aller très vite.

  • 1
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
DECATHLON AG2R LA MONDIALE TEAM 2024

Fabuleux doublé sur la première &eac[…]

COURSES 2024

Calendrier principaux cyclistes TOP CORREDORES 202[…]

On attend toujours Langelotti ici. Il ne fait que […]

Pi aujourd'hui il faisait froid, c'est un peuncheu[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site