Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#3637764
Je suis pas contre le fait de remanier le calendrier, et l'inversion Vuelta/Giro semble tellement rationnelle que c'est bizarre qu'elle n'ait pas eu lieu. Mais sinon je rejoins certains en disant qu'une priorité de remaniement de calendrier serait aussi je pense de réfléchir à la compatibilité de notre sport avec les grandes chaleurs notamment en faisant démarrer les courses estivales plus tôt.
#3637771
Xav_38 a écrit :
07 déc. 2023, 14:15
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 13:50
Désolé la flemme de refaire différemment, mais voici un copier coller d'une propo faite sur le site :

Depuis quelques temps déjà, nombreux sont les acteurs du monde du cyclisme qui réfléchissent à une solution viable pour les coureurs suite aux conséquences du changement climatique. Et si pour tout le monde, il apparaît malheureusement acquis qu'il deviendra dans les années à venir assez compliqué et déraisonnable de courir en Europe au mois d'août, et ce à de rares exceptions près, des solutions existent, comme celle de l'idée d'une pause dans la saison sur route, qui serait par conséquent plus étendu dans le temps.


Une pause qui engendrerait des changements dans le calendrier européen, comme nous vous l'expliquions récemment, avec notamment une inversion Giro - Vuelta, ou encore le déplacement de certaines épreuves, mais qui n'empêche pas une certaine activité dans des régions où le mois d'août est plus favorable.

Hello, à nouveau il y a deux points que je ne comprends pas. Pourquoi on ne pourrait pas courir en aout mais on pourrait courir en juillet ? juillet est statistiquement plus chaud que aout, ou en tout cas nous sommes dans les mêmes type de température.

Et je ne comprends pas non plus pourquoi une pause en aout implique un échange Giro-Vuelta ? Et pas juste démarrer la Vuelta en septembre. En quoi cet échange a quoi que ce soit à voir avec une pause en aout ?
Parce que si je dis dans un papier qu'il faut dégager le Tdf du mois de juillet, je vais me faire un paquet de copains :genance:

Mais dans l'idée oui il faudra bouger le Tour de France un jour de toute façon, ou alors courir le matin.

La pause c'est pour faire le lien avec l'article précédent pour le site et ceux qui ne l'auraient pas lu, et là où il fait 32 à Seville en septembre, c'est 27 à Rome.
#3637774
en ce qui concerne la refonte & des courses en Australie (ou NZ), il ne faut pas oublier qu'inscrire une course pour être UCI, c'est un coût qui me semble important (à confirmer ?) pour obtenir une licence UCI.

mais c'est vrai que la réapparition de l'Herald Sun Tour (avec un nouveau nom, le journal qui sponsorisait existe-t-il toujours?)
par contre d'anciennes courses UCI existent toujours : Tour Tasmanie, Tour Southland (NZ), Melbourne Warnambool.
voir de nouvelles : tour Gippsland (qui existe depuis 15 ans environ), Grafton-Inverell, voir le tour de Bright.
sans oublier celles disparues : Tour Queensland, Summer Tour, Melbourne to Sorento
& en Nlle-Zelande : Gravel & Tar Classic, The REV Classic
#3637775
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 15:32

Mais dans l'idée oui il faudra bouger le Tour de France un jour de toute façon, ou alors courir le matin.
Alors là, je parie un dîner aux chandelles à mes frais avec jicébé (avec DanielH et Alafpolak pour le café, si vous le souhaitez) que meme d’ici 50 ans, le Tour sera toujours en juillet! :study:

….ce qui me permet de reposer ma question qui a fait un gros pschitt: est-ce que vous pensez vraiment que la chaleur soit un réel souci pour nos bulldozers actuels?
Je suis tres serieux: les mecs développent des puissances quasi jamais vues dans la fournaise de juillet, il ne me semble pas en entendre beaucoup qui s’en plaignent aux micros, et vous en faites un sujet presque central de votre débat :confused:

A ce compte-là, on interdit la pratique des trails et ultra trails qui me semblent 10 fois plus « inhumaine », non? (Allobroges patapé: d’un côté, j’ai beaucoup d’admiration/fascination pour ce genre de pratiques sportives extremes, dans lesquelles je fais entrer aussi certaines sports de combat où les mecs s’en mettent plein la tronche, et d’un autre coté je ne peux m’empêcher de me dire que c’est un poil déraisonnable et parfois meme une vraie folie que de s’infliger de telles souffrances :spamafote: )

Alors c’est sûr que j’ai la chance de tres bien supporter la chaleur, je ne suis donc sans doute pas super objectif, mais j’ai dans l’idée que les fortes chaleurs sont plutot un détail pour les pros actuels, non?
#3637777
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 15:32

Parce que si je dis dans un papier qu'il faut dégager le Tdf du mois de juillet, je vais me faire un paquet de copains :genance:

Mais dans l'idée oui il faudra bouger le Tour de France un jour de toute façon, ou alors courir le matin.

La pause c'est pour faire le lien avec l'article précédent pour le site et ceux qui ne l'auraient pas lu, et là où il fait 32 à Seville en septembre, c'est 27 à Rome.
Oui mais dans ce cas en proposant une coupure en aout, tu fais une proposition qui n'est pas basé sur le fait. Tu as d'abord une idée, et tu tords la réalité pour faire accepter ton idée. Comment faire reposer une proposition aussi extrême si elle n'est pas complètement étayée par les faits ?

Un exemple ici, la courbe des températures pour Annecy (la forme sera a peu près similaire pour d'autres villes). Le plateau des températures les plus élevé démarre vers le 20 juillet et se prolonge jusque début aout, ensuite elles décroissent. Mi aout il fait à peine plus chaud que début juillet. Bien sur c'est une moyenne, d'une année sur l'autre cela va varier un peu.



Aout est l'un des mois où il y a le plus de jours de courses. En plus des courses qui peuvent donner leur chance à des coureurs un peu moins capés que ceux que l'on verra sur le Tour. Des courses qui de plus peuvent bénéficier de spectateurs en vacances. Je ne vois pas comment on pourrait trouver de la place pour ces courses ailleurs.

Ce que tu proposes aurait un impact majeur sur l'économie du cyclisme, je ne vois donc pas comment cela pourrait être discuté sur des faits qui ne sont pas solides.

Et comme dit par plusieurs ici, ce serait tellement plus simple et finalement plus efficace de partir 2h plus tôt le matin.
#3637821
Xav_38 a écrit :
07 déc. 2023, 16:14
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 15:32

Parce que si je dis dans un papier qu'il faut dégager le Tdf du mois de juillet, je vais me faire un paquet de copains :genance:

Mais dans l'idée oui il faudra bouger le Tour de France un jour de toute façon, ou alors courir le matin.

La pause c'est pour faire le lien avec l'article précédent pour le site et ceux qui ne l'auraient pas lu, et là où il fait 32 à Seville en septembre, c'est 27 à Rome.
Oui mais dans ce cas en proposant une coupure en aout, tu fais une proposition qui n'est pas basé sur le fait. Tu as d'abord une idée, et tu tords la réalité pour faire accepter ton idée. Comment faire reposer une proposition aussi extrême si elle n'est pas complètement étayée par les faits ?

Un exemple ici, la courbe des températures pour Annecy (la forme sera a peu près similaire pour d'autres villes). Le plateau des températures les plus élevé démarre vers le 20 juillet et se prolonge jusque début aout, ensuite elles décroissent. Mi aout il fait à peine plus chaud que début juillet. Bien sur c'est une moyenne, d'une année sur l'autre cela va varier un peu.



Aout est l'un des mois où il y a le plus de jours de courses. En plus des courses qui peuvent donner leur chance à des coureurs un peu moins capés que ceux que l'on verra sur le Tour. Des courses qui de plus peuvent bénéficier de spectateurs en vacances. Je ne vois pas comment on pourrait trouver de la place pour ces courses ailleurs.

Ce que tu proposes aurait un impact majeur sur l'économie du cyclisme, je ne vois donc pas comment cela pourrait être discuté sur des faits qui ne sont pas solides.

Et comme dit par plusieurs ici, ce serait tellement plus simple et finalement plus efficace de partir 2h plus tôt le matin.

Puisque l'on parle de faits :

Il y a 38 courses chez les hommes en août prochain au calendrier. 41 en avril, 46 en mars, 66 en mai, 59 en septembre, donc non août n'est pas l'un des mois avec le plus de jours de courses désolé.

Même constat chez les femmes.

Sur quels faits par ailleurs t'appuies-tu pour dire que couper en août aurait un impact majeur sur l'économie du vélo, parce que là je ne vois pas désolé. :reflexion:

Pour parler à quelques organisateurs, ce qu'ils veulent maintenant c'est la TV, pas les mecs au bord des routes, et en août en France hors week-end tu as le Limousin et le Poitou-Charentes à l'intérieur des terres, qui ne sont pas les régions les plus touristiques de France.

Pour regarder Burgos, je n'ai pas l'impression de voir foule au bord des routes, tout comme en Pologne, ou en Allemagne.

Pour le reste, on a le Tour du Danemark, l'Arctic pas vraiment concernés, + 3 courses en Belgique.
#3637851
L'idée pour moi ce serait juste de décaler la vuelta pour qu'elle démarre le denier week-end d'aout en effet à cause de la chaleur dans le sud de l'Espagne
La vuelta me semble être clairement le 3ème grand tour dans l'esprit des coureurs (il n'y a qu'à regarder les objectifs annoncés par les top coureurs en début de saison) mais bon an mal an finit toujours par avoir un plateau correct avec les malades/blessés/déçus de leur tour de France
La mettre en 1ère position chronologique des grands tours c'est se priver de tous ces coureurs là
Et c'est donc se retrouver avec un flamboyant combat Marc soler vs Louis Meintjes vs Eddie Dunbar pour la gagne
#3637863
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 18:25

Puisque l'on parle de faits :

Il y a 38 courses chez les hommes en août prochain au calendrier. 41 en avril, 46 en mars, 66 en mai, 59 en septembre, donc non août n'est pas l'un des mois avec le plus de jours de courses désolé.
Peut être que la différence vient que tu parles de courses et que je parle de jours de courses. En aout ce sont surtout des courses à étapes, donc beaucoup de jours de courses. En regardant les WT + ProSeries + .1 en Europe Tour, j'arrive (on va dire avec un erreur possible de +-2, j'ai calculé rapidement) :

2022 : 68j de courses
2023 : 61j de courses
2024 : 58j de courses
(ça baisse, ça baisse)

Il faudrait comparer avec les mois proche (Juin, Juillet, Septembre), je le ferais peut être ce week end, mais j'ai vraiment l'impression que c'est plus en aout. Ma référence n'est pas parfaite, c'est le site sur lequel je fais des pronostiques, et Aout est toujours un des deux mois de l'année avec les plus grand nombre de pronos :green: Et les critères pour le choix des courses à pronostiquer est toujours le même.
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 18:25
Sur quels faits par ailleurs t'appuies-tu pour dire que couper en août aurait un impact majeur sur l'économie du vélo, parce que là je ne vois pas désolé. :reflexion:
Ben juste que ce sont des belles courses que tu aurais du mal à replacer ailleurs. Je ne vois pas comment tu replaces Tour de Pologne, Tour du Bénélux, Classique de Hambourg, Tour du Danemark, Tour de Burgos, Arctic race, Tour d'Allemagne, Poitou, Limousin (et soyons fous pour les aficionados, Tour du Portugal) ailleurs. Ces courses risques de disparaître et ce serait bien triste. Personnellement je trouve que ce sont de belles courses, qui en plus donnent leur chance à des second couteaux.

J'ai connu les année 1980 :gafauvel: , après le Tour tout s'arrêtait, il n'y avait quasiment rien en aout, saison des critériums (essentiel pour l'économie de l'époque, les coureurs se faisant une part non négligeable de leur revenu, et cela attirait pas mal de monde). C'était d'une tristesse pour les suiveurs, en tout cas je le ressentais comme telle, une chute brutale. Le Tour était le summum... puis plus rien du tout. Franchement la saison avait du mal à repartir en septembre. Pas très envie de revivre la même choses.

Surtout que , à nouveau, il y a des solutions moins radicale à mettre en place si le problème est la chaleur... comme dit souvent ici : départ à 9-10h des courses, finir vers 14h, tu évites les grosses chaleurs.
#3637865
cytep33 a écrit :
07 déc. 2023, 22:17
L'idée pour moi ce serait juste de décaler la vuelta pour qu'elle démarre le denier week-end d'aout en effet à cause de la chaleur dans le sud de l'Espagne
Ça me parait aussi la première chose à faire. Cela aurait d'ailleurs pu être fait depuis longtemps, voir des coureurs par 40deg dans le sud de l'Espagne en aout c'est un non-sens.

Et comme en 2024 l'UCI a tout compris... la Vuelta part plus tôt, le 17 aout...
#3637880
Xav_38 a écrit :
07 déc. 2023, 23:24
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 18:25

Puisque l'on parle de faits :

Il y a 38 courses chez les hommes en août prochain au calendrier. 41 en avril, 46 en mars, 66 en mai, 59 en septembre, donc non août n'est pas l'un des mois avec le plus de jours de courses désolé.
Peut être que la différence vient que tu parles de courses et que je parle de jours de courses. En aout ce sont surtout des courses à étapes, donc beaucoup de jours de courses. En regardant les WT + ProSeries + .1 en Europe Tour, j'arrive (on va dire avec un erreur possible de +-2, j'ai calculé rapidement) :

2022 : 68j de courses
2023 : 61j de courses
2024 : 58j de courses
(ça baisse, ça baisse)

Il faudrait comparer avec les mois proche (Juin, Juillet, Septembre), je le ferais peut être ce week end, mais j'ai vraiment l'impression que c'est plus en aout. Ma référence n'est pas parfaite, c'est le site sur lequel je fais des pronostiques, et Aout est toujours un des deux mois de l'année avec les plus grand nombre de pronos :green: Et les critères pour le choix des courses à pronostiquer est toujours le même.
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 18:25
Sur quels faits par ailleurs t'appuies-tu pour dire que couper en août aurait un impact majeur sur l'économie du vélo, parce que là je ne vois pas désolé. :reflexion:
Ben juste que ce sont des belles courses que tu aurais du mal à replacer ailleurs. Je ne vois pas comment tu replaces Tour de Pologne, Tour du Bénélux, Classique de Hambourg, Tour du Danemark, Tour de Burgos, Arctic race, Tour d'Allemagne, Poitou, Limousin (et soyons fous pour les aficionados, Tour du Portugal) ailleurs. Ces courses risques de disparaître et ce serait bien triste. Personnellement je trouve que ce sont de belles courses, qui en plus donnent leur chance à des second couteaux.

J'ai connu les année 1980 :gafauvel: , après le Tour tout s'arrêtait, il n'y avait quasiment rien en aout, saison des critériums (essentiel pour l'économie de l'époque, les coureurs se faisant une part non négligeable de leur revenu, et cela attirait pas mal de monde). C'était d'une tristesse pour les suiveurs, en tout cas je le ressentais comme telle, une chute brutale. Le Tour était le summum... puis plus rien du tout. Franchement la saison avait du mal à repartir en septembre. Pas très envie de revivre la même choses.

Surtout que , à nouveau, il y a des solutions moins radicale à mettre en place si le problème est la chaleur... comme dit souvent ici : départ à 9-10h des courses, finir vers 14h, tu évites les grosses chaleurs.
Je n'étais pas né, ou trop petit dans les années 80, mais peut-être que cette baisse vient d'autres facteurs que du calendrier de courses non ?

J'ai pris 1985, au milieu de la décennie, et je vois sur First Cycling qu'il y avait quand même un beau calendrier au mois d'août , d'autant plus que les critériums ne sont pas listés ci-dessous.

https://firstcycling.com/race.php?y=1985&t=2&m=08

Pour moi cette chute vient peut-être plus du fait que seul le Tour de France était télévisé, et qu'internet n'existait pas, tout le sport non plus, qui mine de rien dans les années 90 permettait le soir de voir quelques images. Sans oublier Eurosport qui est apparu dans les années 90.

Est-ce que cette tristesse ne venait pas donc du fait qu'il n'y avait aucun moyen de suivre ces épreuves ou même de connaître les résultats avant la fin du mois via Vélo Magazine ou autre ?
#3637885
charlix a écrit :
08 déc. 2023, 07:52

Je n'étais pas né, ou trop petit dans les années 80, mais peut-être que cette baisse vient d'autres facteurs que du calendrier de courses non ?

J'ai pris 1985, au milieu de la décennie, et je vois sur First Cycling qu'il y avait quand même un beau calendrier au mois d'août , d'autant plus que les critériums ne sont pas listés ci-dessous.

https://firstcycling.com/race.php?y=1985&t=2&m=08

Pour moi cette chute vient peut-être plus du fait que seul le Tour de France était télévisé, et qu'internet n'existait pas, tout le sport non plus, qui mine de rien dans les années 90 permettait le soir de voir quelques images. Sans oublier Eurosport qui est apparu dans les années 90.

Est-ce que cette tristesse ne venait pas donc du fait qu'il n'y avait aucun moyen de suivre ces épreuves ou même de connaître les résultats avant la fin du mois via Vélo Magazine ou autre ?
Oui c'est vrai que vu comme cela, ça a l'air pas si mal, mais je crois ça manquait d'épreuves un peu phares et assez internationales (les pelotons étaient très espagnols en Espagne, italiens en Italie, français en France), surtout avant le 15 aout. Après ça redémarrait avec quelques belles épreuves comme le tour de Hollande (par exemple). Mais comme tu dis c'est vieux et la mémoire peut déformer les perceptions du moment.

Pour le suivi, il y avait tout de même l'équipe, qui était un grand journal à l'époque. Beaucoup de page, de compte rendu des courses, et de résultats. Je me rappelle attendre souvent avec impatience la visite au bureau de presse le matin pour connaître les résultats de la veille.

Et puis il y avait beaucoup plus de sports à la télé public que maintenant, même s'il y avait peu de chaines. Emissions sportives avec des directs tout les week end. Et en été, je me rappelle bien vers la mi-aout que tu avais systématiques toutes les après midi 2-3 de sport. Le championnat de monde de piste fin aout était particulièrement bien traité à l'époque, plusieurs heures de direct tout les après midi sur une chaine nationale (alors qu'il n'y en avait que 3; arrivée de Canal en 1984 et de la 5 en 1986)... Bien sur ce n'est pas la couverture des chaines de sport actuel, mais ce n'était pas non plus le désert complet.
#3637912
Y a-t-il vraiment beaucoup de coureurs qui se plaignent de la chaleur?

Est-ce une réalité ou faites-vous de cet élément un sujet central alors que ce ne serait qu’un détail pour eux? Je ne fais que poser la question, et j’avoue que ce serait appréciable d’avoir votre regard là-dessus.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les plus sincères.

:jap:
#3637929
dolipr4ne a écrit :
08 déc. 2023, 13:28
Y a-t-il vraiment beaucoup de coureurs qui se plaignent de la chaleur?

Est-ce une réalité ou faites-vous de cet élément un sujet central alors que ce ne serait qu’un détail pour eux? Je ne fais que poser la question, et j’avoue que ce serait appréciable d’avoir votre regard là-dessus.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments les plus sincères.

:jap:
Je dirais oui, mais les jours de canicule où le thermomètre s'approche des 40 deg un exemple ici :

https://www.leparisien.fr/sports/cyclis ... Y3E2KU.php

"Comme un peu partout dans l’Hexagone, les fortes chaleurs se sont invitées sur le Tour. Ce dimanche, les coureurs ont souffert entre Rodez (Aveyron) et Carcassonne (Aude), où le mercure est monté jusqu’à 38°C à l’ombre. « Horrible… a lâché Romain Bardet (DSM). C’était à la limite. J’avais l’impression d’avoir de la fièvre. » Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) a, lui, déclaré dans les colonnes de L’Équipe : « Je n’aurais pas aimé être à la place de l’organisateur (ASO) si un coureur avait fait un arrêt cardiaque. »"


Ou encore sur le Down Under,

https://cyclingpro.net/velopro/course/t ... -3e-etape/
« La sécurité est le bien être des coureurs, spectateurs et toute personne impliquée dans la course sera toujours notre principale priorité, déclarait Mike Turtur dans un communiqué. Nous avons consulté le représentant des coureurs, Adam Hansen (Lotto – Soudal) et le Président du Jury de l’Union Cycliste Internationale et nous sommes tombés d’accord sur le fait qu’il était plus raisonnable de diminuer la distance de l’étape » .


Après c'est inégal, d'autres coureurs supportent mieux la chaleur, et les jours de grandes chaleur sont peut être une chance pour eux d'être devant. Cependant au dessus de 38-40 deg, il est souvent évoqué (je ne suis pas médecin pour pouvoir juger de ces propos) des possibilités de véritable problème de santé avec le corps qui n'arrivent pas à se refroidir.
#3638061
Dans quelle mesure pensez-vous qu'un décalage de l'arrivée vers 14h00 impacterait les audiences en juillet ? Perso je préférerais, quand je suis en vacances les activités m'empêchent de regarder la course, ce serait plus simple en décalant l'horaire. Et quand je travaille de toutes façons je regarde la course enregistrée le soir.
Donc pensez vous que les audiences en seraient vraiment impactées ?
Ce serait moins bien pour l'Amérique du Nord, mais mieux pour le marché asiatique, non ?
:study:
#3638112
Quef a écrit :
09 déc. 2023, 17:57
Dans quelle mesure pensez-vous qu'un décalage de l'arrivée vers 14h00 impacterait les audiences en juillet ? Perso je préférerais, quand je suis en vacances les activités m'empêchent de regarder la course, ce serait plus simple en décalant l'horaire. Et quand je travaille de toutes façons je regarde la course enregistrée le soir.
Donc pensez vous que les audiences en seraient vraiment impactées ?
Ce serait moins bien pour l'Amérique du Nord, mais mieux pour le marché asiatique, non ?
:study:
J'avoue que d'un point de vue purement égoïste, j'aimerais bien, les journées de travail seraient terminées plus tôt.

C'est un truc que je kiffais aux US, tu te lèves, tu mates direct les courses sans attendre et l'après-midi tu es peinard. :love:
#3638124
Je crois, mais je ne sais pas si c'est encore vrai, que la majorité des français est en vacances en août et pas en juillet. A partir de là, que la course se fasse plus tôt ne serait pas gênant. Limite, pour ceux qui bossent, ils pourraient presque décaler la pause déj' pour voir l'arrivée :love:

Mais ça, c'est à supposer que l'on ne pense qu'à l'intérêt des spectateurs français, or le Tour est une machine qui fait vendre et rêver à travers le monde.

On se lève bien pour voir des gros matchs NBA au milieu de la nuit, pourquoi les autres ne s'organiseraient-ils pas pour voir une belle étape de montagne du Tour ?
#3638130
dolipr4ne a écrit :
27 nov. 2023, 17:42
Ca me parait quand meme plus que probable qu’une grosse partie des coureurs soient bien plus motivés pour aller chercher un PR, un LBL, un GW, ou je ne sais quoi d’autre de cette valeur, que n’importe quelle course actuelle de l’apres-Tour (Lombardie et ChdM exceptés).

@Albator: vas-y, continue d’égratigner le plus dur des 3 GT, et tu vas avoir ton gourbi cramé au lance-flammes, un de ces quatre…. :metalhead:
Coucou.

En vrai, je ne sais pas si c'est bon pour les affaires des organisateurs, mais ce n'est pas parce qu'il y a des "stars" du cyclisme actuelle que ça va forcément rendre la course intéressante. La dernière édition (2023) a vu des soi-disants cadors s'affronter, et pourtant qu'est-ce qu'on a dormi (peut-être si Remco était resté ça aurait beaucoup changé les choses, et encore...).

Je préférais encore les éditions des années 2000 où c'était un championnat d'italiens (qui avait de la gueule vu que c'était la meilleure nation du moment) avec des équipes B qui amenaient beaucoup de jeunes se faire les crocs sur un GT.

Je ne pense pas du tout que le mettre en septembre relancerait son intérêt.

Après la blessure de Ciccone qui comprome[…]

Il y avait tout simplement trop d'équipes f[…]

course souvent sympa à suivre Merci Zach po[…]

C'est assez fort de le programmer sur toutes les c[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site