Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#3637549
Déjà proposé dans un autre topic où j'avais fait un planning annuel vite fait.

1. Il faut être un dingue furieux pour faire courir des sportifs en plein midi au sud de la France avec des températures de 40 degrés en juillet mais ça les pépés s'en moquent, le tour c'est après l'apéritif de 13h30 ! -> décaler le départ des étapes du tour de France : départ vers 15h30 et arrivée vers 20h. Meilleures audiences tv, plus de publicité, plus d'argent, plus de jeunes devant tv.

2. Ne plus courir en août, il y va de la santé des coureurs. Faire un mois sans course après le tour.

3. Rallonger la saison jusqu'en novembre. "Oui mais non en novembre hein c'est la cueillette aux champignons et puis y a les gold masters des chiffres et des lettres à ce moment là " et bien non mon vieux, le cyclisme c'est avant tout un sport pour les jeunes, il faut donner envie aux jeunes de s'intéresser à ce sport, en avril mai les jeunes font du sport le dimanche ou des excursions avec leurs parents, alors arrête avec ta cueillette de champignons et ta 78e rediffusion de la série Friends et mettons des courses à la tv en octobre jusqu'à la Toussaint ".

4. Scinder la saison des flandriennes en deux et mettre Roubaix, Wevelgem et Strade en fin de saison.

5.Remettre les championnats du monde en octobre.

6. Remettre le giro fin mai début juin.

7. Le plus important : ne pas croire que l'on est le centre du monde, ouvrir son esprit, bien se dire que le cyclisme existait déjà avant sa naissance et continuera après sa mort, que rien n'est figé, que ce n'est pas parce qu'on a découvert le cyclisme un jour de juillet 2012 avec tonton Roger et son caleçon bleu blanc rouge devant l'échappée de Pinot qu'il faut à tout prix que tout reste figé en l'état pour les 80 prochaines années.

8. Un peu de piste ? :elephant:

Sortir de sa zone de confort et briser ses certitudes...

9. Remettre des demi étapes.

10. Décaler la vuelta de 3 semainess et la mettre du 15 septembre au 5 octobre.
#3637555
On est d'accord ou pas, mais tes points 2 à 10 méritent d'être discutés. Pourquoi pas.

En revanche, sur le point 1, ça me semble très incohérent avec le reste de ton message. Tu dis vouloir te préoccuper de la santé des coureurs, notamment en ne les faisant pas courir en août. Ok. Et en parallèle, tu veux décaler le départ des étapes du Tour à 15h30 ! Ce qui est à peu près l'heure la plus chaude de la journée ... :siffle: Et pour finir à 20h, soit en ayant pédalé au coeur de la fournaise la plus intense. La chaleur de l'après-midi ET du soir étant la plus dure à supporter pour l'organisme, a fortiori quand on fait un effort physique.
Je ne pige pas la logique. Pour quelqu'un qui veut privilégier la santé des coureurs, tu évoques quand même très (trop ?) souvent les droits TV, et l'image que ce sport dégage ou devrait dégager.

Si on veut préserver les coureurs, on fait les départs à 9h-9h30 et à 14h-15h, tout le monde à la douche et en mode récup' pour le lendemain. :reglement:
#3637584
Oui l'idéal serait le matin mais là on le sait également que financièrement ce serait une catastrophe.

Je pense que les heures les plus chaudes en été sont tout de même lorsque le soleil est à son zénith, donc de 12h à 16h et qu'il fait (un peu moins chaud) à 19h30 qu'à 14h00....
#3637594
levrai-dufaux a écrit :
01 déc. 2023, 15:30
Inverser le Giro et la Vuelta dans le calendrier serait une bien mauvaise nouvelle pour le Tour d'Italie : ce serait inverser la hiérarchie entre les 2 GT et faire du Giro le "GT de rattrapage" de fin de saison, bien loin de ses lettres de noblesse.
Pas forcément car l'inversion s'accompagnerait aussi d'un décalage des dates par rapport aux dates actuelles de la Vuelta. Si tu fais commencer le Giro aux alentour du 20 septembre, ça laisserait 2 mois entre la fin du Tour et le départ du Giro et ça pourrait motiver certains grands leaders à doubler Tour/Giro (ce qu'ils ne font pas dans le sens Giro/Tour avec la configuration actuelle).
#3637622
Vous pensez vraiment que les sportifs de haut niveau actuels, qui plus est nos super mutants pédalants, ont un réel souci avec la chaleur?
Quand on voit comment Vingo et Pogi ont fait fumer le bitume en juillet, ça me parait etre presque un détail, non?
#3637624
Ponpon80 a écrit :
06 déc. 2023, 09:15

Je pense que les heures les plus chaudes en été sont tout de même lorsque le soleil est à son zénith, donc de 12h à 16h et qu'il fait (un peu moins chaud) à 19h30 qu'à 14h00....
Ben non, regarde les données plutôt que de "supposer". Par exemple : https://www.infoclimat.fr/observations- ... 07486.html

Il y a de l'inertie, ce n'est pas au moment où le Soleil est le plus haut qu'il fait le plus chaud, le sol et l'air vont mettre du temps à chauffer par rapport au moment où l'énergie reçue du Soleil est la maximale.

En été, le jours de canicule, l'heure la plus chaude est souvent vers 16-17h; et il fait plus chaud à 19h voire à 20h que à 12h. Ta proposition revient bien à les faire courir à l'heure la plus chaude possible sur l'intégralité de la course. Une course de 10 à 14h serait effectivement plus idéale.
#3637625
Ponpon80 a écrit :
05 déc. 2023, 23:12

2. Ne plus courir en août, il y va de la santé des coureurs. Faire un mois sans course après le tour.
Août est en moyenne plutôt moins chaud que juillet (ça dépend bien sur des années, cette année le pic de canicule a été décalé dans la seconde quinzaine de aout, mais c'est une caractéristique statistique plutôt rare); et la seconde quinzaine de juin est actuellement aussi chaude que la seconde de aout par exemple. Donc pourquoi aout et pas mi juin et tout juillet ?
#3637627
Ponpon80 a écrit :
05 déc. 2023, 23:12

3. Rallonger la saison jusqu'en novembre. "Oui mais non en novembre hein c'est la cueillette aux champignons et puis y a les gold masters des chiffres et des lettres à ce moment là " et bien non mon vieux, le cyclisme c'est avant tout un sport pour les jeunes, il faut donner envie aux jeunes de s'intéresser à ce sport, en avril mai les jeunes font du sport le dimanche ou des excursions avec leurs parents, alors arrête avec ta cueillette de champignons et ta 78e rediffusion de la série Friends et mettons des courses à la tv en octobre jusqu'à la Toussaint ".
C'est génial et très honnête comme réthorique d'inventer les arguments de ceux qui ne sont pas de ton point de vue pour essayer de les tourner en ridicule. Bon tu as déjà fait la même chose il n'y a pas longtemps avec Jimmy :

viewtopic.php?f=3&t=74354&start=280#p3636891

Bon tu n'es pas le premier à avoir fait cela et même les meilleurs ont pu tenter cette approche, Galilée dans le "dialogue sur les deux grands systèmes du monde par exemple", mais cela n'a pas été la chose la plus intelligente qu'il a faite...

Ah, et créer un soit-disante opposition entre les jeunes et les vieux, où tu fantasmes les vieux comme de vieux cons sans intérêt, ce n'est pas très malin... ça a aussi un nom, cela s'appelle de l'âgisme et ce n'est pas glorieux.
#3637629
Xav_38 a écrit :
06 déc. 2023, 14:14
Ponpon80 a écrit :
05 déc. 2023, 23:12

2. Ne plus courir en août, il y va de la santé des coureurs. Faire un mois sans course après le tour.
Août est en moyenne plutôt moins chaud que juillet (ça dépend bien sur des années, cette année le pic de canicule a été décalé dans la seconde quinzaine de aout, mais c'est une caractéristique statistique plutôt rare); et la seconde quinzaine de juin est actuellement aussi chaude que la seconde de aout par exemple. Donc pourquoi aout et pas mi juin et tout juillet ?
Vraiment pas une bonne idée. Il n'y a pas 200 coureurs qui font le Tour et les autres coureurs, ils ne pourront courir ni en Juillet ni en août. Les grandes vacances comme à l'école... :rieur:
Quand il fait trop chaud, l'déal serait de démarrer vers 9h30-10h, quand il fait encore un peu frais.
#3637630
ZZstop a écrit :
06 déc. 2023, 14:22
Xav_38 a écrit :
06 déc. 2023, 14:14


Août est en moyenne plutôt moins chaud que juillet (ça dépend bien sur des années, cette année le pic de canicule a été décalé dans la seconde quinzaine de aout, mais c'est une caractéristique statistique plutôt rare); et la seconde quinzaine de juin est actuellement aussi chaude que la seconde de aout par exemple. Donc pourquoi aout et pas mi juin et tout juillet ?
Vraiment pas une bonne idée. Il n'y a pas 200 coureurs qui font le Tour et les autres coureurs, ils ne pourront courir ni en Juillet ni en août. Les grandes vacances comme à l'école... :rieur:
Quand il fait trop chaud, l'déal serait de démarrer vers 9h30-10h, quand il fait encore un peu frais.
Oui c'était un raisonnement par l'absurde de mon côté. Si tu coupes en aout parce qu'il fait trop chaud, tu dois aussi couper en juin-juillet... et effectivement c'est juste impossible. Donc l'argument de la chaleur pour couper en aout n'est pas très facile à recevoir.
#3637707
Perso je ne vois pas d'intérêt à un grand chamboulement, à une grande révolution du calendrier. Le calendrier actuel s'est effectivement (comme le dit Berti) mis en place petit à petit via des recherches naturels d'équilibres, et il faut tenir compte que c'est déjà le résultat de beaucoup de travail pour faire au mieux.

En particulier je ne vois pas l'intérêt d'échanger Giro et Vuelta, peut être effectivement retarder la Vuelta de 1-2 semaines pour éviter les plus gros chaleur au Sud de l'Espagne et repeupler la fin de saison. Mais séparer le Tour des Flandres et Paris Roubaix ne me parait pas une bonne idée (tout comme celle aussi proposé de séparer Flèche Wallonne et Liège Bastogne Liège). C'est bien d'avoir une sorte de revanche pour la dramaturgie, de donner une chance à ce que la lutte vu sur le Tour des Flandres puisse se continuer le week end prochain. Et ce serait dommage d'affaiblir la série de courses flandrienne du printemps, on a cette montée en puissance du Het Volk jusqu'au deux dernier week end finaux entre Tour des Flandre et PR.

Il y a peut être quelques aménagements à faire, mais à la marge :
- le doublon Tirreno/Paris-Nice ; effectivement il est discuter depuis longtemps d'en décoller un des deux. Maintenant attention, c'est souvent le premier rendez vous importants pour les coureurs par étape, et vu le nombre de coureur concerné il n'y aura pas assez de place pour tous s'il n'y a qu'une seule course.
- retarder un peu la Vuelta.

Concernant la fin de saison, si on veut la muscler et ajouter un second temps flandriens, pourquoi pas. Cela aurait le mérite de ré-enrichir Paris-Tours en la mettant au sein d'une séquence, cela attirerait surement plus de coureurs. Mais à mon sens ce n'est pas une bonne idée d'affadir la campagne du printemps pour cela, il faut inventer de nouvelles courses qui, si elles ont une âme, deviendront en quelques années de vraies enjeux. On peut aussi y placer au milieu le Tour du Benelux (Renewi Tour, Eneco Tour, BinckBank Tour, Benelux Tour); il a quelques belles étapes flandriennes dans cette course qui peuvent devenir plus difficile en octobre avec la météo que au mois d'aout. Ce Tour de Benelux peut aussi devenir plus intéressant s'il attire le gratin des flandriens en forme.

GP de Montréal et GP de Québec sont devenus de vrais enjeu en quelques années, je sais qu'elles ne sont pas forcément bien appréciées ici, perso je trouve que ce sont de belles courses. Si de nouvelles courses flandriennes bien tracées sont inventées en octobre, cela peut aussi devenir des enjeux en quelques années.

Attention cependant, on risque de couper le peloton en deux. Les coureurs plutôt typé grimpeurs sur Vuelta puis sur les courses italiennes (tiens d'ailleurs, on pourrait aussi monter en WT une autre semi-classique italienne, puis ré-enrichir l'intérêt pour les coureurs de cette session italiennes) et les flandriens sur un autre set de courses dans le nord du continent. Mais pourquoi pas.
#3637708
Berti a écrit :
06 déc. 2023, 18:15
Je continue :

Faut pas réinventer la roue à chaque fois et il y a déjà eu un calendrier remanié, il s'agit de regarder ce qui a bien marché l'année du covid et repartir là-dessus, construire sur de bonnes fondations :reglement:
Juste sur ce point Berti, cette année a été très particulière. Les coureurs étaient mort de soif après presque 6 mois sans courir. Il n'était pas non plus fatigués par une longue saison de course derrière eux. L'état (mental et physique) du peloton en octobre n'était pas le même que celui d'une année classique. La saturation du public n'était pas non plus la même, il y avait un gros manque également. Je ne suis donc pas certain que ce soit une saison test, et que ce qui s'y est passé en automne soit un présage de ce qu'il peut se passer pour une année normale.
#3637720
Xav_38 a écrit :
07 déc. 2023, 10:29
Berti a écrit :
06 déc. 2023, 18:15
Je continue :

Faut pas réinventer la roue à chaque fois et il y a déjà eu un calendrier remanié, il s'agit de regarder ce qui a bien marché l'année du covid et repartir là-dessus, construire sur de bonnes fondations :reglement:
Juste sur ce point Berti, cette année a été très particulière. Les coureurs étaient mort de soif après presque 6 mois sans courir. Il n'était pas non plus fatigués par une longue saison de course derrière eux. L'état (mental et physique) du peloton en octobre n'était pas le même que celui d'une année classique. La saturation du public n'était pas non plus la même, il y avait un gros manque également. Je ne suis donc pas certain que ce soit une saison test, et que ce qui s'y est passé en automne soit un présage de ce qu'il peut se passer pour une année normale.
Justement, c'est un enseignement, il faut tenir de ce paramètre à savoir l'état de fraîcheur des coureurs pour doser, aménager le calendrier. Je dis pas que c'est facile, et pour le public une large enquête d'opinion serait souhaitable sur quelques propositions concrètes.
Dernière édition par Berti le 07 déc. 2023, 10:56, édité 1 fois.
#3637722
Ok avec Xav sur la fausse bonne idée de séparer le Ronde et Roubaix, ainsi que la Flèche et LBL.
En revanche, pourquoi pas l'Amstel en automne. Ce n'est pas un monument mais c'est devenu une course extrêmement prisée et elle pourrait s'inscrire dans une densification de la saison post Vuelta ?
#3637753
Désolé la flemme de refaire différemment, mais voici un copier coller d'une propo faite sur le site :

Depuis quelques temps déjà, nombreux sont les acteurs du monde du cyclisme qui réfléchissent à une solution viable pour les coureurs suite aux conséquences du changement climatique. Et si pour tout le monde, il apparaît malheureusement acquis qu'il deviendra dans les années à venir assez compliqué et déraisonnable de courir en Europe au mois d'août, et ce à de rares exceptions près, des solutions existent, comme celle de l'idée d'une pause dans la saison sur route, qui serait par conséquent plus étendu dans le temps.


Une pause qui engendrerait des changements dans le calendrier européen, comme nous vous l'expliquions récemment, avec notamment une inversion Giro - Vuelta, ou encore le déplacement de certaines épreuves, mais qui n'empêche pas une certaine activité dans des régions où le mois d'août est plus favorable.

On pense à la Norvège notamment et à l'Europe du Nord principalement, mais pas que, car la tournée australienne pourrait avoir la bonne idée de décaler ses dates. On le sait, les saisons sont inversées dans l'hémisphère sud par rapport à l'hémisphère nord, et la canicule frappe souvent très fort les coureurs à Adélaïde au mois de janvier.

Un déplacement en plein coeur de l'été pourrait donc prendre tout son sens pour une partie du peloton qui affronterait alors des températures assez douces, d'une bonne quinzaine de degrés. Idéal donc pour rouler en compétition, et pourquoi pas l'occasion de tenter de dynamiser cette séquence, avec la mise en place d'un long déplacement qui pourrait inclure entraînement et compétition sous des températures moins caniculaires.

Et qui sait, en créant ce cercle vertueux, peut-être que d'autres épreuves pourraient revoir le jour, comme le regretté Herald Sun Tour, qui pourrait servir de préparation au Santos Tour Down Under et à la Cadel Evans Race.
#3637759
charlix a écrit :
07 déc. 2023, 13:50
Désolé la flemme de refaire différemment, mais voici un copier coller d'une propo faite sur le site :

Depuis quelques temps déjà, nombreux sont les acteurs du monde du cyclisme qui réfléchissent à une solution viable pour les coureurs suite aux conséquences du changement climatique. Et si pour tout le monde, il apparaît malheureusement acquis qu'il deviendra dans les années à venir assez compliqué et déraisonnable de courir en Europe au mois d'août, et ce à de rares exceptions près, des solutions existent, comme celle de l'idée d'une pause dans la saison sur route, qui serait par conséquent plus étendu dans le temps.


Une pause qui engendrerait des changements dans le calendrier européen, comme nous vous l'expliquions récemment, avec notamment une inversion Giro - Vuelta, ou encore le déplacement de certaines épreuves, mais qui n'empêche pas une certaine activité dans des régions où le mois d'août est plus favorable.

Hello, à nouveau il y a deux points que je ne comprends pas. Pourquoi on ne pourrait pas courir en aout mais on pourrait courir en juillet ? juillet est statistiquement plus chaud que aout, ou en tout cas nous sommes dans les mêmes type de température.

Et je ne comprends pas non plus pourquoi une pause en aout implique un échange Giro-Vuelta ? Et pas juste démarrer la Vuelta en septembre. En quoi cet échange a quoi que ce soit à voir avec une pause en aout ?

Je m'inscris.

Infirmerie 2024

Sagan. Tachycardie. Il va être opé[…]

O GRAN CAMINO 2.1

2e étape 1 https://i.goopics.net/800/k[…]

Omloop Het Nieuwsblad 2024

Zut , je suis déçu :mouchoir:[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site