Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 40 sur 41
  • 1
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41
Avatar de l’utilisateur
Par twisty
#3526352
jimmy39 a écrit :
23 sept. 2022, 14:21
Allobroges a écrit :
23 sept. 2022, 14:17
Les Mondiaux auront lieu en aout désormais (ou c'est exceptionnel)?
1 fois tous les 4 ans (1 an avant les JO), lorsque tous les championnats du monde de cyclisme seront réunis dans un même lieu.
L'an prochain à Glasgow, en 2027 en Hte Savoie, en 2031 à ??.
#3526762
Si Loulou gagne tout à l'heure (Inch'Alaph), ça va etre tendax pour lui d'aller faire un 4 à la suite vu qu'on sait déjà qu'on part sur du 60% de chances de courir sous la flotte. Pourquoi faire ça à Glasgow qui est plutôt moche et pas ça à Edimbourg ?

Quant au profil, il n'a pas l'air bien différent des championnats d'Europe de 2018, ils semblent avoir juste musclé les derniers km du circuit en ajoutant deux coups de cul de 200 m à 7% (Montrose Street et W George Street)

Image
Avatar de l’utilisateur
Par Quef
#3527075
Quef a écrit :
13 sept. 2022, 12:42
Non mais Alaphilippe il faut l'oublier. Il n'a pas assez couru depuis mai, et ne s'est pas assez entraîné cet été, pour jouer un quelconque rôle sur les 270 bornes du Championnat du Monde.
Il est là pour trois raisons :
- il ne sera pas plus au point au Lombardie, donc son déplacement australien n'est plus un problème pour Lefevere
- il est le champion en titre, sur le principe il doit faire acte de présence. Et l'Australie est un voyage sympa
- il est invité d'office, et ne prend la place d'aucun coureur français. S'il ne performe pas, ce n'est pas un problème

Pour le reste, vu le parcours il est normal que Gaudu ne soit pas de la partie. Cosnefroy malheureusement avait d'autres plans, c'est bien dommage.

Ceux qui sont là constitue une équipe solide, mais la France ne part pas du tout en favorite.
La meilleure carte est Laporte, qui peut sortir dans le final comme il l'a fait sur le Tour. Ou avec un Sénéchal pour l'emmener mais c'est moins certain.
Madouas pourquoi pas. Physiquement il est fort. Mais il convient quand même de rappeler qu'il n'a jamais gagné en WT. Alors le ChDM...
Les autres sont là en équipiers. Je me demande quand même ce que vient faire Bardet. Peut être en cas de scénario improbable où une équipe durcisse très tôt. Ce serait bien pour un Pogacar par exemple, mais comme la Slovénie en est incapable...
C'était écrit...
#3527108
Oui le parcours n'était pas aussi dur qu'annoncé.

Mais on est habitué à force.

Le parcours de l'an prochain parait horrible. Encore un truc pour sprinteurs mais où on va nous vendre qu'il y a des bosses, que c'est usant, et que les puncheurs peuvent s'en sortir.
Avatar de l’utilisateur
Par g8velo
#3527113
-Vélomen- a écrit :
25 sept. 2022, 09:06
Oui le parcours n'était pas aussi dur qu'annoncé.

Mais on est habitué à force.

Le parcours de l'an prochain parait horrible. Encore un truc pour sprinteurs mais où on va nous vendre qu'il y a des bosses, que c'est usant, et que les puncheurs peuvent s'en sortir.
Le parcours était aussi dur qu'annoncé en début de saison.
Ce sont les gens (notamment ici) qui se sont montés le bourrichon^^ C'était pas "dur", mais bien usant.
Avatar de l’utilisateur
Par Quef
#3527173
Pour l'an prochain, étant entendu que ce n'est pas pour un profil grimpeur, je pense que ce sera au moins aussi usant qu'en Australie.
Il y a encore plus de virages, à partir du moment où les rues seraient moins larges, cela pourrait être sélectif au fil des tours. Tout dépend du tempo, comme d'hab, mais un Turgis par exemple pourrait être un profil intéressant.
Par contre je ne compte pas trop sur la pluie. Ok on sera en Ecosse, mais début août les probabilités restent faibles.
#3527178
Je n'avais pas vu les championnats d'Europe 2018, sur un parcours quasiment similaire.

Les rues sont étroites ? Il y a beaucoup de virages ?

Quand on regarde le classement, on voit qu'il y a eu de gros écarts (et une victoire de Trentin devant MVDP et WVA dans un sprint à 5).
#3527182
-Vélomen- a écrit :
25 sept. 2022, 10:08
Je n'avais pas vu les championnats d'Europe 2018, sur un parcours quasiment similaire.

Les rues sont étroites ? Il y a beaucoup de virages ?

Quand on regarde le classement, on voit qu'il y a eu de gros écarts (et une victoire de Trentin devant MVDP et WVA dans un sprint à 5).
j'ai compté le nombre de virage à angle droit ou épingles (sur le profil dans un com plut haut) il y en a 32 en 14 km
Avatar de l’utilisateur
Par Boris
#3527445
Ouais bon gros sprint l’an prochain à Glasgow.
Remarquez, avec toutes ces relances, on peut peut-être faire sauter les purs sprinteurs et Laporte serait pas mal placé avec les WVA, Kristoff et autres Pedersen.
Avatar de l’utilisateur
Par Quef
#3527450
Boris a écrit :
25 sept. 2022, 21:19
Ouais bon gros sprint l’an prochain à Glasgow.
Remarquez, avec toutes ces relances, on peut peut-être faire sauter les purs sprinteurs et Laporte serait pas mal placé avec les WVA, Kristoff et autres Pedersen.
Avec autant de virages WvA et MVdP sont mes favoris à ce stade.
#3527453
Quef a écrit :
25 sept. 2022, 10:02
Pour l'an prochain, étant entendu que ce n'est pas pour un profil grimpeur, je pense que ce sera au moins aussi usant qu'en Australie.
Il y a encore plus de virages, à partir du moment où les rues seraient moins larges, cela pourrait être sélectif au fil des tours. Tout dépend du tempo, comme d'hab, mais un Turgis par exemple pourrait être un profil intéressant.
Par contre je ne compte pas trop sur la pluie. Ok on sera en Ecosse, mais début août les probabilités restent faibles.
Il ne pleuvait pas lors des Europe en 2018 ? J'ai souvenir d'une course rendue usante par la météo sur un circuit pourtant loin d'être difficile, mais ma mémoire me joue peut-être des tours :scratch:
Et c'était au mois d'Août également .
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3527461
Quef a écrit :
25 sept. 2022, 08:48
Quef a écrit :
13 sept. 2022, 12:42
Non mais Alaphilippe il faut l'oublier. Il n'a pas assez couru depuis mai, et ne s'est pas assez entraîné cet été, pour jouer un quelconque rôle sur les 270 bornes du Championnat du Monde.
Il est là pour trois raisons :
- il ne sera pas plus au point au Lombardie, donc son déplacement australien n'est plus un problème pour Lefevere
- il est le champion en titre, sur le principe il doit faire acte de présence. Et l'Australie est un voyage sympa
- il est invité d'office, et ne prend la place d'aucun coureur français. S'il ne performe pas, ce n'est pas un problème

Pour le reste, vu le parcours il est normal que Gaudu ne soit pas de la partie. Cosnefroy malheureusement avait d'autres plans, c'est bien dommage.

Ceux qui sont là constitue une équipe solide, mais la France ne part pas du tout en favorite.
La meilleure carte est Laporte, qui peut sortir dans le final comme il l'a fait sur le Tour. Ou avec un Sénéchal pour l'emmener mais c'est moins certain.
Madouas pourquoi pas. Physiquement il est fort. Mais il convient quand même de rappeler qu'il n'a jamais gagné en WT. Alors le ChDM...
Les autres sont là en équipiers. Je me demande quand même ce que vient faire Bardet. Peut être en cas de scénario improbable où une équipe durcisse très tôt. Ce serait bien pour un Pogacar par exemple, mais comme la Slovénie en est incapable...
C'était écrit...
L'expert. :elephant:

Bardet est le dernier français à avoir vu le vainqueur, que Laporte n'a même pas entrapercu des 50 derniers kilomètres :rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3527463
MajorK03 a écrit :
24 sept. 2022, 21:07
Delgato a écrit :
24 sept. 2022, 20:57
Le profil du circuit des mondiaux de 2023 :

Image
Après l'Australie, c'est donc l'Asie qui nous attend pour 2023 . Sérieusement v'là le profil . :tonton:
Ca rigole mais le profil des France 2019 à la Haye Fouassiere montait pas beaucoup plus haut et descendait pas beaucoup plus bas.

Circuit pour relanceur. J'attendrais de voir la vidéo du parcours pour voir si ils ont réussi à dénicher une ou deux avenues sans nids de poules à Glasgow, ce genre de détail aura toute son importance l'an prochain, contrairement à cette année où si tu t'ennuyais, tu pouvais t'amuser au fur à mesure des tours à prendre 11 trajectoires différentes dans chacun des virages du circuit. :tonton:
Avatar de l’utilisateur
Par Quef
#3527468
Iguane a écrit :
25 sept. 2022, 21:50
Quef a écrit :
25 sept. 2022, 08:48


C'était écrit...
L'expert. :elephant:

Bardet est le dernier français à avoir vu le vainqueur, que Laporte n'a même pas entrapercu des 50 derniers kilomètres :rieur:
Oui, Bardet l'a vu partir en même temps qu'un Scott McGill, qu'on n'a jamais considéré médaillable :rabbit:
Et Laporte a fini sur le podium. C'est la ligne d'arrivée qui compte il me semble :wink:
  • 1
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41

Allez le gruppetto, on lache rien, on s’ente[…]

Juraj Sagan va devenir DS de la nouvelle Conti slo[…]

BB HOTELS-KTM 2022

1/ oui il a touché sa prime, je ne dis pas […]

Cyclisme espagnol

Longue interview de Juan Ayuso https://as.com/cic[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site