Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 132 sur 141
  • 1
  • 130
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 141
Avatar de l’utilisateur
Par g8velo
#3514992
Kivolanov_Volabov a écrit :
18 août 2022, 21:52
Tiens petite question à la communauté , il est positif au tramadol sur l'étape du Granon où il fait 2e.

Scénario fiction , au lieu de finir 2e , il est à la rue, fini dans le gruppetto et positif au tramadol . Est ce que cela change quelque chose pour vous ?
Aucune différence pour moi.

Tu prends un truc interdit, que ça te soit utile ou pas, que ça améliore tes perfs directement (comme l'EPO), indirectement (par ex. parce qu'on sent moins la douleur, comme avec le Tramadol), ou pas du tout (si les bonbons au miel étaient interdits), que ça crée ou non un pb d'équité avec les autres coureurs ou non, que ça crée un pb pour ta santé ou non, tu dois être sanctionné. C'est bien ce qu'il s'est passé, même si l'UCI a été gentille. Ainsi que toute les personnes impliquées qui étaient en connaissance de cause : ceux qui t'ont conseillé, fourni, suivi, etc. Ce qui ne s'est malheureusement pas passé, et ne se passera pas si personne ne vient creuser. Ensuite, on discute de si la règle est bonne ou pas. En l'occurrence je trouve que la règle n'est pas satisfaisante, elle n'est pas assez dure pour que "le cyclisme soit crédible", comme l'aime à répéter Roger Legeay.
Oui, je ne me suis pas limité à répondre à la question, pardon ! :genance:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3515014
sutter7 a écrit :
18 août 2022, 23:06
Mathias Flückiger testé positif au Zenadol, un anabolisant.

Pour rappel il est vainqueur sortant de la CDM de VTT et vice-champion olympique. On l'a récemmemt vu sur route aussi avec l'équipe de Suisse.

Visiblement, ce n'est pas exclu que ce soit une contamination alimentaire:
https://www.usada.org/spirit-of-sport/e ... ranol-faq/

Mais ça reste très rare.

Source:
Le nom exact du produit est zeranol.

Proche du clenbuterol selon le vidal, Wikipedia m'indique que le produit est utilisé aux États-Unis pour faire grossir les animaux de boucherie destinés à la consommation humaine.

Après Aerts et Quintana, un troisième gros poisson épinglé cette année, qui ne manque pas de demander l'analyse de l'échantillon B, et en cas de confirmation du résultat de l'échantillon À, ne manquera sans doute pas de transmettre un rapport documenté à l'UCI expliquant pourquoi il est totalement innocent. :study:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3515017
Kivolanov_Volabov a écrit :
18 août 2022, 21:52
Tiens petite question à la communauté , il est positif au tramadol sur l'étape du Granon où il fait 2e.

Scénario fiction , au lieu de finir 2e , il est à la rue, fini dans le gruppetto et positif au tramadol . Est ce que cela change quelque chose pour vous ?
Ca fait longtemps que je suis convaincu que ce mec est une chaudière régulière, qui s'est dopé, se dope, et se dopera tant qu'il se trouvera des équipes prêtes à payer pour qu'il fasse des résultats sans contrôler strictement sa façon de faire.
Qu'il se fasse chopper un jour de grâce ou de souffrance (enfin, souffrance, façon de parler... Vous comprenez l'idée :tonton:) ne changerait strictement rien à l'affaire pour moi.
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3515019
Il a des chances de s'en tirer Flueckiger.

Depuis plus de 15 ans, le zeranol est recherché dans les tests urinaires de routine, et sur un million d'échantillons, ils ont eu affaire à 6 cas.

Donc faut travailler sur les failles du tests et l'affaire est dans le sac pour Flueckiger, pas trop d'inquiétude à se faire. :tonton:
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3515030
Kivolanov_Volabov a écrit :
18 août 2022, 21:52
Tiens petite question à la communauté , il est positif au tramadol sur l'étape du Granon où il fait 2e.

Scénario fiction , au lieu de finir 2e , il est à la rue, fini dans le gruppetto et positif au tramadol . Est ce que cela change quelque chose pour vous ?
Oui. De mon côté, j'arrêterais tout de suite de prendre du tramadol. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par wallers
#3515031
Iguane a écrit :
19 août 2022, 00:29
Il a des chances de s'en tirer Flueckiger.
Depuis plus de 15 ans, le zeranol est recherché dans les tests urinaires de routine, et sur un million d'échantillons, ils ont eu affaire à 6 cas.
Donc faut travailler sur les failles du tests et l'affaire est dans le sac pour Flueckiger, pas trop d'inquiétude à se faire. :tonton:
Des cas de positifs au zeranol :

L'athlète américaine Ajee Wilson avait été acquittée, après avoir expliqué qu'elle avait mangé des queues de boeuf dans un restaurant jamaïcain la veille de la compétition où elle avait été contrôlée et qu'elle avait même terminé les restes du plat au déjeuner le jour de la course (ça devait être super bon ce restau :super: ).

A l'inverse, en 2019 le rugbyman sud-africain Chiliboy Ralepelle a pris 8 ans de suspension. Mais il avait déjà été suspendu 2 ans en 2015 pour un stéroïde anabolisant, après avoir été innocenté en 2011 suite à un autre contrôle positif. Ca faisait un peu beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
Par JFKs
#3515046
Mais comment peut on être bête au point de manger de la viande gonflée au zeranol, ça m'échappe totalement :scratch:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3515047
Encore faut il qu'il ait mangé de la viande "americaine" (ou assimilé). C'était où les compétitions en question ?

Et puis même si c'est le cas, et sauf erreur de ma part, ça allège seulement la sanction, mais le sportif reste responsable de se qu'il bouffe.
Avatar de l’utilisateur
Par MajorK03
#3515053
Nopik a écrit :
19 août 2022, 09:13
Encore faut il qu'il ait mangé de la viande "americaine" (ou assimilé). C'était où les compétitions en question ?

Et puis même si c'est le cas, et sauf erreur de ma part, ça allège seulement la sanction, mais le sportif reste responsable de se qu'il bouffe.
Championnat de Suisse VTT, le 5 juin dernier . Mais la viande contaminée c'est l'excuse classique du mec qui se fait prendre aux anabolisants/hormones de croissances . Il serait bête de ne pas tenter, et puis il y a de bons avocats en Suisse . :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3515055
Il y a moyen d'avoir un communiqué officiel ? Dans les articles je ne vois pas de quel type de positif on parle (AAF ou atypical ?)

J'ai trouvé des règlements spécifiques :nuts:

Edit: le communiqué de swiss cycling est minimal et n'utilise aucun des termes juridiques. Les sites d'infos parlent tous de "cas positif" mais sans autre source il me semble :reflexion:
Dernière édition par Nopik le 19 août 2022, 09:37, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3515057
https://www.wada-ama.org/fr/nouvelles/l ... ion-par-de
Le 20 mai 2021, le Comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a approuvé à l’unanimité les recommandations du groupe de travail sur les contaminants de l’AMA concernant les niveaux minimaux de rapport pour les stimulateurs de croissance et les diurétiques. Ces recommandations ont été formulées afin d’aider la communauté antidopage face à la question complexe de la contamination par des substances figurant dans la Liste des interdictions de l’AMA, notamment en ce qui concerne la viande et les médicaments.
Pour les cas de clenbutérol, de ractopamine, de zilpatérol et de zéranol ou de leurs métabolites à une concentration inférieure ou égale à (≤) 5 ng/mL, les laboratoires accrédités par l’AMA doivent déclarer un résultat atypique, et l’autorité de gestion des résultats doit mener une enquête, conformément à l’article 5.2 du Standard international pour la gestion des résultats (SIGR), afin de déterminer si ce résultat peut être dû à l’ingestion de viande contaminée.

Si, après avoir suivi les instructions et la démarche d’enquête contenues dans l’Avis applicable, une OAD détermine que la détection de la substance dans un échantillon est compatible avec une contamination par de la viande, elle pourra clore le dossier et permettre au sportif de conserver ses résultats (pour les échantillons prélevés en compétition). Cependant, si, à la suite de l’enquête, l’autorité de gestion des résultats n’est pas convaincue que le résultat atypique s’explique par une contamination accidentelle découlant de la viande consommée par le sportif avant le prélèvement de l’échantillon, elle devra considérer le résultat atypique comme un résultat d’analyse anormal, conformément à l’article 5.1 du SIGR.
(ça rejoint bien ce que je montrais l'autre jour sur résultat atypique / anormal)

Et ils n'évoquent pas ici le cas où c'est supérieur à 5 ng/mL, ce qui me laisse penser que si c'est le cas c'est un résultat anormal (AAF) directement (ce qui veut dire "cas positif"). Et dans ce cas la défense de l'ingestion involontaire a sans doute moins de chances de fonctionner.
Avatar de l’utilisateur
Par Kivolanov_Volabov
#3515068
g8velo a écrit :
18 août 2022, 23:28
Kivolanov_Volabov a écrit :
18 août 2022, 21:52
Tiens petite question à la communauté , il est positif au tramadol sur l'étape du Granon où il fait 2e.

Scénario fiction , au lieu de finir 2e , il est à la rue, fini dans le gruppetto et positif au tramadol . Est ce que cela change quelque chose pour vous ?
Aucune différence pour moi.

Tu prends un truc interdit, que ça te soit utile ou pas, que ça améliore tes perfs directement (comme l'EPO), indirectement (par ex. parce qu'on sent moins la douleur, comme avec le Tramadol), ou pas du tout (si les bonbons au miel étaient interdits), que ça crée ou non un pb d'équité avec les autres coureurs ou non, que ça crée un pb pour ta santé ou non, tu dois être sanctionné. C'est bien ce qu'il s'est passé, même si l'UCI a été gentille. Ainsi que toute les personnes impliquées qui étaient en connaissance de cause : ceux qui t'ont conseillé, fourni, suivi, etc. Ce qui ne s'est malheureusement pas passé, et ne se passera pas si personne ne vient creuser. Ensuite, on discute de si la règle est bonne ou pas. En l'occurrence je trouve que la règle n'est pas satisfaisante, elle n'est pas assez dure pour que "le cyclisme soit crédible", comme l'aime à répéter Roger Legeay.
Oui, je ne me suis pas limité à répondre à la question, pardon ! :genance:
Ah mais je pensais plus à des "circonstances aggravantes " dans le fait de finir deuxième du Granon :

1) Il prend un produit interdit et a une influence sur la course .
2) On peut émettre quelques doutes sur la réalité de ses problèmes de santé. Quintana allait très bien.
Par AdriM
#3515075
Kivolanov_Volabov a écrit :
19 août 2022, 10:03
g8velo a écrit :
18 août 2022, 23:28


Aucune différence pour moi.

Tu prends un truc interdit, que ça te soit utile ou pas, que ça améliore tes perfs directement (comme l'EPO), indirectement (par ex. parce qu'on sent moins la douleur, comme avec le Tramadol), ou pas du tout (si les bonbons au miel étaient interdits), que ça crée ou non un pb d'équité avec les autres coureurs ou non, que ça crée un pb pour ta santé ou non, tu dois être sanctionné. C'est bien ce qu'il s'est passé, même si l'UCI a été gentille. Ainsi que toute les personnes impliquées qui étaient en connaissance de cause : ceux qui t'ont conseillé, fourni, suivi, etc. Ce qui ne s'est malheureusement pas passé, et ne se passera pas si personne ne vient creuser. Ensuite, on discute de si la règle est bonne ou pas. En l'occurrence je trouve que la règle n'est pas satisfaisante, elle n'est pas assez dure pour que "le cyclisme soit crédible", comme l'aime à répéter Roger Legeay.
Oui, je ne me suis pas limité à répondre à la question, pardon ! :genance:
Ah mais je pensais plus à des "circonstances aggravantes " dans le fait de finir deuxième du Granon :

1) Il prend un produit interdit et a une influence sur la course .
2) On peut émettre quelques doutes sur la réalité de ses problèmes de santé. Quintana allait très bien.
De toute façon, Nairo nie la prise du produit, donc le cas de "mauvaise prescription" ne s'applique pas, car il ne peut pas dire qu'il avait besoin de ce produit sur les étapes concernées pour un quelconque souci de santé.
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3515094
g8velo a écrit :
18 août 2022, 16:13
Historiquement dans le vélo, la lutte contre le dopage n'est PAS pour l'équité sportive, ça les instances dirigeantes s'en foutent. C'est pour la protection de la santé des coureurs.
Peut être historiquement, mais depuis que l'AMA existe l'équité sportive (ou plutôt le respect de l'esprit sportif) fait partie des piliers de la lutte antidopage
Avatar de l’utilisateur
Par Teteoo
#3515096
MajorK03 a écrit :
19 août 2022, 09:21
Nopik a écrit :
19 août 2022, 09:13
Encore faut il qu'il ait mangé de la viande "americaine" (ou assimilé). C'était où les compétitions en question ?

Et puis même si c'est le cas, et sauf erreur de ma part, ça allège seulement la sanction, mais le sportif reste responsable de se qu'il bouffe.
Championnat de Suisse VTT, le 5 juin dernier . Mais la viande contaminée c'est l'excuse classique du mec qui se fait prendre aux anabolisants/hormones de croissances . Il serait bête de ne pas tenter, et puis il y a de bons avocats en Suisse . :spamafote:
Après je crois que c'est un vrai danger pour les athlètes. Gaviria expliquait que quand il rentrait au pays il ne bouffait pas de viande, que du poisson, parce qu'il avait peur de finir positif à cause de viande contaminée
Avatar de l’utilisateur
Par MajorK03
#3515100
Teteoo a écrit :
19 août 2022, 11:47
MajorK03 a écrit :
19 août 2022, 09:21

Championnat de Suisse VTT, le 5 juin dernier . Mais la viande contaminée c'est l'excuse classique du mec qui se fait prendre aux anabolisants/hormones de croissances . Il serait bête de ne pas tenter, et puis il y a de bons avocats en Suisse . :spamafote:
Après je crois que c'est un vrai danger pour les athlètes. Gaviria expliquait que quand il rentrait au pays il ne bouffait pas de viande, que du poisson, parce qu'il avait peur de finir positif à cause de viande contaminée
C'est effectivement un vrai sujet (et d'ailleurs le texte de l'AMA sur le sujet posté par Nopik le montre bien), cependant tu me pardonneras de ne pas classer sur le même plan sanitaire de la viande colombienne et de la viande suisse . En Colombie et en Amérique du sud plus généralement, c'est limite normal de gaver en "stimulateur de croissance" le bétail pour en tirer de meilleurs bénéfices . Je dis pas qu'en Europe on est tout propre, loin de là même, mais il y a un suivi et une traçabilité beaucoup plus pointue sanitairement parlant . Après viande européenne ou non, le risque zéro de contamination indirecte n'existe pas.
Avatar de l’utilisateur
Par sutter7
#3515144
Marhias Flückiger en ce moment sur google:

où manger boeuf américain restaurant Suisse
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3515146
Teteoo a écrit :
19 août 2022, 11:47
MajorK03 a écrit :
19 août 2022, 09:21

Championnat de Suisse VTT, le 5 juin dernier . Mais la viande contaminée c'est l'excuse classique du mec qui se fait prendre aux anabolisants/hormones de croissances . Il serait bête de ne pas tenter, et puis il y a de bons avocats en Suisse . :spamafote:
Après je crois que c'est un vrai danger pour les athlètes. Gaviria expliquait que quand il rentrait au pays il ne bouffait pas de viande, que du poisson, parce qu'il avait peur de finir positif à cause de viande contaminée
lol
Rien qu'en serrant la main à son beau-frère, il a infiniment plus de chances d'être un jour positif.
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3515203
sutter7 a écrit :
19 août 2022, 14:46
Marhias Flückiger en ce moment sur google:

où manger boeuf américain restaurant Suisse
C'est tellement ça :rieur:
  • 1
  • 130
  • 131
  • 132
  • 133
  • 134
  • 141

... Concernant les horaires, il faut retirer 6 h[…]

INSCRIPTIONS 2023

La BROOKLYN sera là :super:

C'est bien ce que je craignais pour lui : son &a[…]

ELIMINATION 2022

Giro dell'Emilia atchoum 210 Clement 207 guegoeth[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site