Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 15 sur 16
  • 1
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
#3476547
baldussior a écrit :
25 mai 2022, 18:11
Le Giro d'Intermarché :jap:

06/05 - 2e
08/05 - 4e
10/05 - 3e
11/05 - 5e
12/05 - 4e
14/05 - 5e
17/05 - 1er
19/05 - 2e
21/05 - 5e
24/05 - 1er
25/05 - 3e
Ils font un Giro incroyable. Bon, une saison incroyable en fait.
Pas grand monde n'aurait parié sur autant de bonnes perfs avant le début de l'année.
#3476549
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:14
baldussior a écrit :
25 mai 2022, 18:11
Le Giro d'Intermarché :jap:

06/05 - 2e
08/05 - 4e
10/05 - 3e
11/05 - 5e
12/05 - 4e
14/05 - 5e
17/05 - 1er
19/05 - 2e
21/05 - 5e
24/05 - 1er
25/05 - 3e
Ils font un Giro incroyable. Bon, une saison incroyable en fait.
Pas grand monde n'aurait parié sur autant de bonnes perfs avant le début de l'année.
Je maintiens , envoyez Froomey là-bas en 2023 , et 10 ans après , il risquerait bien de nous ressortir quelque chose d'épique .
Et puis :froome: chez Intermarché , c'est le sens de l'histoire après tout .
#3476551
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:13
Quef a écrit :
25 mai 2022, 17:19
Pourquoi Guillaume Martin ne s'est pas totalement relevé en prévision du week end ? Il trouve qu'il a trop de fraîcheur ?
:paf-mur:
Je me suis dit la même chose en le voyant devant...
A ce niveau là, on ne parle même pas de courage. A croire qu'il ne se sert pas de sa tête quand il est sur son vélo. Une étape de plus à se cramer, alors qu'il était déjà pas très frais, pour rien au final. Qu'il ne s'étonne pas de trouver meilleur que lui dans une échappée, c'est même pas une question de ne pas savoir se surpasser là.
#3476552
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:14
baldussior a écrit :
25 mai 2022, 18:11
Le Giro d'Intermarché :jap:

06/05 - 2e
08/05 - 4e
10/05 - 3e
11/05 - 5e
12/05 - 4e
14/05 - 5e
17/05 - 1er
19/05 - 2e
21/05 - 5e
24/05 - 1er
25/05 - 3e
Ils font un Giro incroyable. Bon, une saison incroyable en fait.
Pas grand monde n'aurait parié sur autant de bonnes perfs avant le début de l'année.
Bah je sentais que la saison serait bonne dans la foulée de l'automne dernier mais faire ça sur un grand tour, c'est dingue.
La stat la plus folle c'est que depuis le début de la saison l'équipe a fait 59 courses et a marqué 58x des points!
#3476556
Parmi les coureurs qui étaient à la ramasse ces derniers jours, je note le léger regain de Cort ( 73ème :green: ) que l'on a même vu passer avec les favoris l'avant-dernier col. Attention à lui demain ou après-demain si il prend l'échappée, ou sur le dernier clm. Et Cepeda qui a péniblement essayé de prendre l'échappée ( sans y parvenir ), mais il y a du mieux car il finit 57ème : son meilleur résultat sur ce Giro. :elephant:
Attention à lui sur la Marmolada si les favoris continuent de se renifler le cuissard jusque dans les derniers km :genance:
#3476561
Je suis impressionné des écarts au CG; hormis les premiers;
alors qu'il reste 2 étapes très difficiles, le 24ème, Cherel est déjà à plus d'une heure de retard, Rui Costa 41ème à 2h; et Kluge à presque 6h :rieur:
Il va finir à 7h20; ce que je n'ai jamais vu depuis que je suis le cyclisme (1989).
Le record était de Ji, chinois de chez Giant, (6h30) sur le Tour 2015 (?).
#3476566
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:14
baldussior a écrit :
25 mai 2022, 18:11
Le Giro d'Intermarché :jap:

06/05 - 2e
08/05 - 4e
10/05 - 3e
11/05 - 5e
12/05 - 4e
14/05 - 5e
17/05 - 1er
19/05 - 2e
21/05 - 5e
24/05 - 1er
25/05 - 3e
Ils font un Giro incroyable. Bon, une saison incroyable en fait.
Pas grand monde n'aurait parié sur autant de bonnes perfs avant le début de l'année.
Perso je bouffe chez Intermarché, mais ça me fait pas performer pour autant.
C'est peut être leur matos wanty qui est très bon, j'vais essayer la prochaine fois que je devrai bricoler :elephant:
#3476570
SnakePlissken a écrit :
25 mai 2022, 18:22
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:13


Je me suis dit la même chose en le voyant devant...
A ce niveau là, on ne parle même pas de courage. A croire qu'il ne se sert pas de sa tête quand il est sur son vélo. Une étape de plus à se cramer, alors qu'il était déjà pas très frais, pour rien au final. Qu'il ne s'étonne pas de trouver meilleur que lui dans une échappée, c'est même pas une question de ne pas savoir se surpasser là.
comme quoi la philo, ça ne sert vraiment à rien, à part se faire des nœuds au cerveau pour des futilités :siffle:
#3476585
Nopik a écrit :
25 mai 2022, 19:37
g8velo a écrit :
25 mai 2022, 18:14


Ils font un Giro incroyable. Bon, une saison incroyable en fait.
Pas grand monde n'aurait parié sur autant de bonnes perfs avant le début de l'année.
Perso je bouffe chez Intermarché, mais ça me fait pas performer pour autant.
C'est peut être leur matos wanty qui est très bon, j'vais essayer la prochaine fois que je devrai bricoler :elephant:
Au moins avec la FDJ, y'a pas tromperie sur la marchandise, tu peux jouer, tu auras autant la loose que Pinot :jap:
#3476590
gradouble a écrit :
25 mai 2022, 19:05
Je suis impressionné des écarts au CG; hormis les premiers;
alors qu'il reste 2 étapes très difficiles, le 24ème, Cherel est déjà à plus d'une heure de retard, Rui Costa 41ème à 2h; et Kluge à presque 6h :rieur:
Il va finir à 7h20; ce que je n'ai jamais vu depuis que je suis le cyclisme (1989).
Le record était de Ji, chinois de chez Giant, (6h30) sur le Tour 2015 (?).
D'après mes souvenirs, le 16e du tour 1997 avait fini à plus d'une heure d'Ullrich ( Y avait eu de très gros écarts). Mais le dernier n'était pas à plus de 6h par contre.
Dernière édition par Kaou le 25 mai 2022, 22:53, édité 1 fois.
#3476592
Bradounet_ a écrit :
25 mai 2022, 17:21
Almeida ne pourra plus dumouliner dans les Dolomites, il va lui falloir passer à l'attaque.
Il comptait vraiment gagner le Giro en subissant à chaque étape en montagne en reprenant 1 minute le dernier jour sur un chrono de 18 km même pas plat ? C'est plus que ric rac comme stratégie. Si ça passait, c'était vraiment par le chas de l'aiguille. Dumoulin en 2017, il savait accélérer en montagne et y'avait bien plus de quoi faire sur chrono.
#3476605
Trinite a écrit :
25 mai 2022, 22:52
Bradounet_ a écrit :
25 mai 2022, 17:21
Almeida ne pourra plus dumouliner dans les Dolomites, il va lui falloir passer à l'attaque.
Il comptait vraiment gagner le Giro en subissant à chaque étape en montagne en reprenant 1 minute le dernier jour sur un chrono de 18 km même pas plat ? C'est plus que ric rac comme stratégie. Si ça passait, c'était vraiment par le chas de l'aiguille. Dumoulin en 2017, il savait accélérer en montagne et y'avait bien plus de quoi faire sur chrono.
On peut pas vraiment parler de stratégie ici, je pense surtout qu'il a tenté de s'accrocher un maximum avec les jambes qu'il a. Il n'y avait pas grand chose d'autre à faire :spamafote:
#3476607
gradouble a écrit :
25 mai 2022, 19:05
Je suis impressionné des écarts au CG; hormis les premiers;
alors qu'il reste 2 étapes très difficiles, le 24ème, Cherel est déjà à plus d'une heure de retard, Rui Costa 41ème à 2h; et Kluge à presque 6h :rieur:
Il va finir à 7h20; ce que je n'ai jamais vu depuis que je suis le cyclisme (1989).
Le record était de Ji, chinois de chez Giant, (6h30) sur le Tour 2015 (?).
Ah toi aussi tu es de la génération LeMond Fignon... J'ai l'impression que les coureurs ne luttent plus du tout une fois que l'étape ou le top 10 au général est perdu. Il suffit de voir les pilules que se prend Ciccone. Bon, il y a toujours quelques exceptions comme Cherel ou Martin. Concernant les plus gros écarts sur une étape, 1992 et l'incroyable étape de Sestriere me semble hors de portée.
#3476618
gradouble a écrit :
25 mai 2022, 19:05
...
Le record était de Ji, chinois de chez Giant, (6h30) sur le Tour 2015 (?).
Sur le Ruot, Ji Cheng avait mis 6h02'24" à Nibali en 2014. Mais le record de l'ère moderne apppartient déjà à Roger Kluge, avec 6h07'22" sur le Ruot 2020. :flags:
Pour trouver mieux sur le Ruot, il faut remonter à Marcel Dierkens en 1954 à 6h07'29", Henri Paret en 1952 à 7h15'09" et le suisse Pietro Tarchini en 1947 à 7h48'18".

Sur l'Orig, où les écarts sont en général plus importants que sur le Ruot, Marco Coledan avait mis la barre assez haut en 2015, avec 6h40'13". Mais pas assez haut pour Roger, qui devrait exploser ce record s'il voit Vérone.
On peut aussi citer Jonathan Dibben en 2020 à 6h13'59" et le grand Sho Hatsuyama en 2019 à 6h05'59".
Pour trouver mieux, il faut remonter à Sante Carollo sur l'Orig 1949 à 9h57'07".

Sur l'Atleuv, c'est Cerny en 2021 à 6h03'50". Avant lui c'était Gonzalo Fuertes en 1950 à 6h56'03", Jean Bogaerts en 1948 à 10h34'47" et Pascual Laza en 1947 à 11h01'13". Bogaerts et Fuertes avaient réussi l'exploit de terminer à plus de 4 heures de l'avant dernier (mais à l'époque il y avait moins de 50 coureurs au départ de l'Atleuv).

Tout ça pour dire que sur les grands ruots, ces dernières années il y a des performances qui interpellent un peu. Mais ce n'est sans doute pas le bon topic pour en parler.
#3476622
Ce qui est important pour un prétendant aux dernières places d'un GT. Etre un piètre grimpeur, avoir un sprinteur dans son équipe qui grimpe peut-être encore plus mal, parce qu'à notre époque les sprinteurs sont sujet à la solitude, et pour leur bien il est important de rester avec eux en équipe. Une maladie, et/ou une chute peuvent être importantes, mais pas trop handicapantes non plus, parce qu'il faut quand même finir le GT. Les plus audacieux peuvent aussi tenter de se faire exploser le caisson sur une ou deux étapes, en profitant des largesses des délais. Inspiré par son expérience de la course à pieds en col, un coureur a intégré le top 10 du Ruot l'année dernière, mais ce n'est pas encore une chose qui est rentrée dans les moeurs du cyclisme.
#3476626
Hurlevent a écrit :
25 mai 2022, 23:27
...
Concernant les plus gros écarts sur une étape, 1992 et l'incroyable étape de Sestriere me semble hors de portée.
A Sestriere, les écarts étaient importants entre les 10 premiers, comme pour d'autres étapes mythiques (un peu moins importants qu'à Bardonecchia pour prendre un exemple récent sans remonter jusqu'à Ocana ou Merckx). Mais, pour le reste, ils n'avaient rien de vraiment exceptionnel. Sans remonter bien loin, ils étaient du même niveau que ceux que l'étape de Turin sur ce Giro.
A Sestriere :
- Le 10e à 7'53"
- Le 20e à 10'27"
- Le gruppetto à 42'28"
A Turin :
- Le 12e à 8'04"
- Le 20e à 10'49"
- Le gruppetto à 39'43"
#3476630
twisty a écrit :
25 mai 2022, 19:41
SnakePlissken a écrit :
25 mai 2022, 18:22

A ce niveau là, on ne parle même pas de courage. A croire qu'il ne se sert pas de sa tête quand il est sur son vélo. Une étape de plus à se cramer, alors qu'il était déjà pas très frais, pour rien au final. Qu'il ne s'étonne pas de trouver meilleur que lui dans une échappée, c'est même pas une question de ne pas savoir se surpasser là.
comme quoi la philo, ça ne sert vraiment à rien, à part se faire des nœuds au cerveau pour des futilités :siffle:
Alors qu'il suffisait de rester chez Wanty et d'attendre 2022, c'est ça ?
  • 1
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
Tour de France 2022

Non c'est Daryl Impey qui est cas contact moindr[…]

1-Pogacar 2-Roglic 3-Vingegaard 4-Vlasov 5-Thomas […]

Je remonte ça pour signaler que &agr[…]

LA CAGNOTTE 2022

TDF Général : 30 Etapes : 250

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site