Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 13 sur 14
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
#3471408
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 18:33
baldussior a écrit :
13 mai 2022, 17:22

+56:15
C'est quoi ces délai pour cyclos? Les gros culs ne vont pas trop puiser dans leurs réserves et les équipes de sprinters vont encore tout cadenasser pépére à la prochaine étape pour eux!
Oui sérieusement, moi aussi je commence à trouver ça nettement exagéré.

A part Froome en Romandie c'est qui le dernier mec à s'être fait sortir sur un hors-délais en GT ?

(Oui le Tour de romandie vaut un GT :elephant: )
#3471442
MonteGelbison a écrit :
13 mai 2022, 20:37
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 18:33

C'est quoi ces délai pour cyclos? Les gros culs ne vont pas trop puiser dans leurs réserves et les équipes de sprinters vont encore tout cadenasser pépére à la prochaine étape pour eux!
Oui sérieusement, moi aussi je commence à trouver ça nettement exagéré.

A part Froome en Romandie c'est qui le dernier mec à s'être fait sortir sur un hors-délais en GT ?

(Oui le Tour de romandie vaut un GT :elephant: )
Démare sur le Tour 2021 :elephant:
#3471448
Excess a écrit :
13 mai 2022, 21:33
MonteGelbison a écrit :
13 mai 2022, 20:37


Oui sérieusement, moi aussi je commence à trouver ça nettement exagéré.

A part Froome en Romandie c'est qui le dernier mec à s'être fait sortir sur un hors-délais en GT ?

(Oui le Tour de romandie vaut un GT :elephant: )
Démare sur le Tour 2021 :elephant:
Bien vu. 14% les délais ce jour-là sur l'étape de Tignes.
#3471483
MajorK03 a écrit :
13 mai 2022, 17:01
CPTmatros a écrit :
13 mai 2022, 16:58
Je vois Formolo meilleur puncheur perso.

Dumoulin qui s'écarte après avoir bossé pour Bouwman...
Je demande une analyse approfondie de la chose par Punchy Professeur Ilnur :gafauvel:
:green:
Entre Mollema et Formolo il peut y avoir match surtout dans le tiré de langue. Chacun sa filière d'excellence : pour Formolo c'est le clignement oculaire et Mollema la distribution automatique de baves .
Formolo il a tellement punchy patiné ces derniers temps qu'il a perdu en finish et Mollema c'est plus un renard puncheur que quelqu'un fait réellement des différences sur l'hypoténuse des ruelles

Aujourd'hui on peut découvrir qu' après avoir vu ses chances de victoires broyées par El Tattore lors de l'arrivée punchy de Campe Felice en 2021 (victoire de Bernal alors qu'il avait 30 s d'avance à 1 km de la ligne avec Bouchard)Bouwman a retrouvé son finish du faux plat de Tullins sur le Dauphiné 2017 après sa première semaine Coppi et Bartali depuis 4 ans :genance:
#3471490
C'est là qu'on voit qu'un simple équipier dans une grosse équipe, certes un super équipier, pourrait avoir un palmarès bien plus riche s'il avait sa chance, sa capacité de grimpeur et sa belle pointe de vitesse étant de beaux atouts. Pour dire les choses, depuis sa victoire au Dauphiné et cette victoire aujourd'hui, il n'a pas dû être souvent dans une échappée à part cette étape du Giro l'an dernier.
#3471491
Ilnur majka a écrit :
13 mai 2022, 22:08
MajorK03 a écrit :
13 mai 2022, 17:01

Je demande une analyse approfondie de la chose par Punchy Professeur Ilnur :gafauvel:
:green:
Entre Mollema et Formolo il peut y avoir match surtout dans le tiré de langue. Chacun sa filière d'excellence : pour Formolo c'est le clignement oculaire et Mollema la distribution automatique de baves .
Formolo il a tellement punchy patiné ces derniers temps qu'il a perdu en finish et Mollema c'est plus un renard puncheur que quelqu'un fait réellement des différences sur l'hypoténuse des ruelles

Aujourd'hui on peut découvrir qu' après avoir vu ses chances de victoires broyées par El Tattore lors de l'arrivée punchy de Campe Felice en 2021 (victoire de Bernal alors qu'il avait 30 s d'avance à 1 km de la ligne avec Bouchard)Bouwman a retrouvé son finish du faux plat de Tullins sur le Dauphiné 2017 après sa première semaine Coppi et Bartali depuis 4 ans :genance:
Oh putain , t'es un génie Ilnur :rieur:
#3471513
Je viens de voir le résumé, alors comme ça un noname se permet de faire stopper la grosse baston qui battait son plein sous prétexte qu'il a usurpé le rose et que midi, c'est l'heure de la pause pipi?

J'te l'aurais laissé reclipser fébrilement ses pédales avec le zguegue encore dégoulinant et le cuissard mal réajusté, moi, à ce pisseux sans grade. Attaque à gauche ! :metalhead:
#3471515
Iguane a écrit :
13 mai 2022, 23:17
Je viens de voir le résumé, alors comme ça un noname se permet de faire stopper la grosse baston qui battait son plein sous prétexte qu'il a usurpé le rose et que midi, c'est l'heure de la pause pipi?

J'te l'aurais laissé reclipser fébrilement ses pédales avec le zguegue encore dégoulinant et le cuissard mal réajusté, moi, à ce pisseux sans grade. Attaque à gauche ! :metalhead:
D'après les angliches d'Eurosport, il osait pas vraiment et a timidement demandé à plusieurs cadors que ça a fait marrer.
#3471516
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 20:07
baldussior a écrit :
13 mai 2022, 18:53

18% :spamafote:

Le gruppetto est arrivé à +42
Justement, comment sont déterminés ces coefficients? Je sais qu'ils ne sont pas les mêmes selon qu'on est dans une étape de plat, de montagne ou de haute montagne mais je trouve qu'un délai de presque 1 heure sur une étape comme celle d'aujourd'hui, c'est beaucoup trop. Ce sont tous des pros affutés, pas des cyclistes du dimanche comme moi qui vont grimper à 10-12 km/h! Depuis quelques années déjà, fini le sauve-qui-peut, on fait grupetto le plus tôt possible, on monte peinard et on se relaie en nombre dans les vallées en mettant un peu de rythme, les DS ayant déjà calculé la bonne allure à tenir pour rentrer dans les temps. Et même, au pire, les organisateurs ne mettrons pas les 3/4 du peloton hors course. Je serais partisan de mettre des pénalités au classement par point au delà d'un certain délai et plus on le dépasse, plus la pénalité s'accroit (par paliers).
Un coefficient est appliqué en fonction de la difficulté de l'étape. Ici les délais peut sembler long parce que l'étape est relativement longue (196km) mais c'est le même coefficient que pour l'étape de l'Etna ou les délais étaient de 49 minutes. Il faut penser à l'étape du jour mais aussi à l'usure qu'une course de 3 semaines peut avoir sur les organismes.

Repêcher des coureurs ça n'arrive pas souvent et seulement quand il y a des conditions exceptionnelles il me semble?

Est-ce que c'est mieux d'être plus sévère comme sur le Tour de France et avoir la moitié des spinteurs ou les mecs malades hors course sur une étape de montagne, à chacun de se faire son avis.

Mon avis de gentil c'est que ça n'affecte pas le déroulement de la course que le gruppetto arrive après 35 ou 45 minutes et que c'est toujours terrible de voir des mecs arriver hors délais après s'être tapé 6h de cols :cry: mais je comprends aussi qu'il faille faire parfois une sélection et comme ça Girmay pourrait avoir le maillot Cyclamen :elephant:
#3471518
MonteGelbison a écrit :
13 mai 2022, 20:37
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 18:33

C'est quoi ces délai pour cyclos? Les gros culs ne vont pas trop puiser dans leurs réserves et les équipes de sprinters vont encore tout cadenasser pépére à la prochaine étape pour eux!
Oui sérieusement, moi aussi je commence à trouver ça nettement exagéré.

A part Froome en Romandie c'est qui le dernier mec à s'être fait sortir sur un hors-délais en GT ?

(Oui le Tour de romandie vaut un GT :elephant: )
Dernière étape du Tour du Pays Basque: étape très courte avec plein de cols et 18 minutes de délais :green:
https://www.procyclingstats.com/race/it ... ult/result
#3471530
Très belle lutte pour l'étape. Ça arrive régulièrement de reprocher des choses aux battus mais pour le coup, les 4 coureurs n'ont absolument pas démérité.
Entre la guerre psychologique entre Formolo qui reste avec 15 mètres d'avance sur ses poursuivants, Mollema qui envoie des vrais attaques et qui ne coupe pas son effort 4 secondes après, Dumoulin qui, une fois compris que Bouwman représentait une meilleure chance, a couru très intelligemment en gardant un effort rectiligne mais suffisant pour diminuer l'efficacité des attaques de ses adversaires.
Je dois avouer que parmi les 4, c'était en Bouwman en qui je croyais le moins malgré sa pointe de vitesse, j'étais persuadé qu'il allait se faire avoir par inexpérience mais il a parfaitement assuré son statut de coureur le plus rapide en allant systématiquement chercher les attaques de ses adversaires et en temporisant ensuite pour permettre le retour de Dumoulin.
Chapeau aux 4 en tout cas, ça fait plaisir de voir une réelle belle lutte avec des coureurs ne refusant pas le combat.
#3471537
baldussior a écrit :
13 mai 2022, 23:35
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 20:07


Justement, comment sont déterminés ces coefficients? Je sais qu'ils ne sont pas les mêmes selon qu'on est dans une étape de plat, de montagne ou de haute montagne mais je trouve qu'un délai de presque 1 heure sur une étape comme celle d'aujourd'hui, c'est beaucoup trop. Ce sont tous des pros affutés, pas des cyclistes du dimanche comme moi qui vont grimper à 10-12 km/h! Depuis quelques années déjà, fini le sauve-qui-peut, on fait grupetto le plus tôt possible, on monte peinard et on se relaie en nombre dans les vallées en mettant un peu de rythme, les DS ayant déjà calculé la bonne allure à tenir pour rentrer dans les temps. Et même, au pire, les organisateurs ne mettrons pas les 3/4 du peloton hors course. Je serais partisan de mettre des pénalités au classement par point au delà d'un certain délai et plus on le dépasse, plus la pénalité s'accroit (par paliers).
Un coefficient est appliqué en fonction de la difficulté de l'étape. Ici les délais peut sembler long parce que l'étape est relativement longue (196km) mais c'est le même coefficient que pour l'étape de l'Etna ou les délais étaient de 49 minutes. Il faut penser à l'étape du jour mais aussi à l'usure qu'une course de 3 semaines peut avoir sur les organismes.

Repêcher des coureurs ça n'arrive pas souvent et seulement quand il y a des conditions exceptionnelles il me semble?

Est-ce que c'est mieux d'être plus sévère comme sur le Tour de France et avoir la moitié des spinteurs ou les mecs malades hors course sur une étape de montagne, à chacun de se faire son avis.

Mon avis de gentil c'est que ça n'affecte pas le déroulement de la course que le gruppetto arrive après 35 ou 45 minutes et que c'est toujours terrible de voir des mecs arriver hors délais après s'être tapé 6h de cols :cry: mais je comprends aussi qu'il faille faire parfois une sélection et comme ça Girmay pourrait avoir le maillot Cyclamen :elephant:
Le problème c'est qu'au Giro c'est 18% pour l'étape d'hier, mais 14% sur le Tour pour l'étape de Tignes (pluvieuse qui plus est, mais on s'en fout). Avec 14% l'étape d'hier c'est 43 minutes les délais : une autre paire de manches (ou en tout cas un peu plus de stress) pour nos cyclotouristes très nombreux apparemment sur ce Giro.

Attention je fais pas partie des "méchants" non plus, mais je considère qu'en première semaine 56 minutes ça ne va pas.
#3471544
baldussior a écrit :
13 mai 2022, 23:35
Mengin88 a écrit :
13 mai 2022, 20:07


Justement, comment sont déterminés ces coefficients? Je sais qu'ils ne sont pas les mêmes selon qu'on est dans une étape de plat, de montagne ou de haute montagne mais je trouve qu'un délai de presque 1 heure sur une étape comme celle d'aujourd'hui, c'est beaucoup trop. Ce sont tous des pros affutés, pas des cyclistes du dimanche comme moi qui vont grimper à 10-12 km/h! Depuis quelques années déjà, fini le sauve-qui-peut, on fait grupetto le plus tôt possible, on monte peinard et on se relaie en nombre dans les vallées en mettant un peu de rythme, les DS ayant déjà calculé la bonne allure à tenir pour rentrer dans les temps. Et même, au pire, les organisateurs ne mettrons pas les 3/4 du peloton hors course. Je serais partisan de mettre des pénalités au classement par point au delà d'un certain délai et plus on le dépasse, plus la pénalité s'accroit (par paliers).
Un coefficient est appliqué en fonction de la difficulté de l'étape. Ici les délais peut sembler long parce que l'étape est relativement longue (196km) mais c'est le même coefficient que pour l'étape de l'Etna ou les délais étaient de 49 minutes. Il faut penser à l'étape du jour mais aussi à l'usure qu'une course de 3 semaines peut avoir sur les organismes.

Repêcher des coureurs ça n'arrive pas souvent et seulement quand il y a des conditions exceptionnelles il me semble?

Est-ce que c'est mieux d'être plus sévère comme sur le Tour de France et avoir la moitié des spinteurs ou les mecs malades hors course sur une étape de montagne, à chacun de se faire son avis.

Mon avis de gentil c'est que ça n'affecte pas le déroulement de la course que le gruppetto arrive après 35 ou 45 minutes et que c'est toujours terrible de voir des mecs arriver hors délais après s'être tapé 6h de cols :cry: mais je comprends aussi qu'il faille faire parfois une sélection et comme ça Girmay pourrait avoir le maillot Cyclamen :elephant:
Oui ça n'affecte pas le déroulement de la course sur l'étape du jour mais ça a un impact sur la fatigue les jours suivants avec des équipiers plus efficaces pour chasser les échappés, des sprinters mieux emmenés, un Wout Poels (au hasard!!) qui peut accompagner son leader en montagne.... Et en troisième semaine, avec des équipes dont quelques équipiers ou sprinters plus usés/fatigués ou mis hors course qui changent de tactique et prennent les échappées au lieu de laisser ça aux toujours 3/4 mêmes équipes conti invitées qu'on moque gentiment la première semaine. Les équipes sont aujourd'hui trop structurées autour d'un sprinter ou un leader du CG, nombre d'équipiers n'ont pas possibilité de jouer leur chance tant que leur leader est là (dans le coup).
Je suis nostalgique de ces étapes de montagne où on avait une dizaine d'abandons ( :hello: Cippo et Kirsipuu) de types lâchés les uns après les autres. De nos jours, j'ai l'impression qu'il a un chef de grupetto qui siffle pour dire: "stop les gars, on coupe l'effort, regroupement général à l'arrière!"
#3471552
C'est relativement bien organisé dans le gruppetto oui.
L'an dernier sur le TDF on voyait parfois un gruppetto DQS/Cavendish aussi.

Mais au fond je reste relativement convaincu que les "bidons collés" pour le dire en mode cycliste - ou la triche pour le dire avec des vrais mots - sont relativement répandus.
On a vu D.Navarro (?) il y a peu, visiblement ça passe crème.
Sur le TDF il y avait des petites vidéos avec notamment Bouhanni il me semble.
Il y a quand même 90% de chances que ce soit quasi généralisé.
Tout simplement, parce que si ça ne l'était pas, ça ferait plus jaser. Et les coureurs et les gars dans les voitures n'y arriveraient pas aussi facilement, il faut maitriser la technique, ce qui demande beaucoup d'entrainement :tonton:

Je propose qu'on aille mesurer la circonférence des biceps de tous les DS et mécanos. S'il y a fréquemment un écart entre bras gauche et bras droit, on aura la preuve. Ah non, ce sont peut être tous des joueurs de tennis régulier :study:
  • 1
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14

... j'adore les GT et je regarde toujours les […]

BB HOTELS-KTM 2022

Ce samedi, AG2R, Alpecin, Arkéa, Bahrain, B[…]

Par contre c'est moi où les deux descentes […]

Une course souvent très agréable &ag[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site