Le topics dédié aux différentes formation du peloton international. Pour venir échanger au sujet des équipes World-Tour (FDJ, Ag2r-la mondiale, etc...), Conti-Pro (Cofidis, Fortuneo, Delko-Marseille, Direct Energie) et continentales (Armée de Terre, Axeon, Euskadi), c'est ici que ça se passe
  • Page 1 sur 10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10
Avatar de l’utilisateur
Par baldussior
#3421142
Image
Introduction:
En 2021, l'équipe Intermarché Wanty Gobert matériaux a découvert pour la première fois le circuit WorldTour et si les débuts furent très compliqué avec l'absence de succès et un printemps plutôt discret, l'équipe s'était magnifiquement reprise avec des succès sur le Giro, la Vuelta et une fin de saison en boulet de canon.
Si l'équipe possédait le plus petit budget du WT, celui-ci sera revu à la hausse à 11 millions pour cette saison 2022 grâce à l'arrivée de nouveaux sponsors et au soutien d'Intermarché France. Avec une équipe féminine et de développement dans les cartons, l'ambition et les projets ne manque pas pour l'équipe wallonne qui souhaite à terme s'installer entre le 5e et le 12e rang du WT. Mais avant cela il faut confirmer la bonne saison 2021 et même faire mieux: "gagner entre 10 et 15 courses, lever les bras sur le tour de France et réussir un meilleur printemps", tels sont les objectifs annoncés par le boss Jean-François Bourlart pour cette saison 2022.

Le vélo: CUBE LITENING C:68X

Image

Le maillot

Le nouveau maillot est présenté cette saison par l’équipementier italien Nalini.
Nalini est un équipementier italien fondé au début des années 60. Toujours avec le soin du détail, Nalini a traversé l’histoire du cyclisme en parrainant les plus grands champions comme Fignon, Bugno, Chiappucci, Indurain ou encore Pantani.

Image


Passage en revue de l'effectif:

Les départs:

Danny van Poppel: Bora-Hansgrohe 2022-2023
Odd Christian Eiking: EF Education-Nippo 2022-2023
Jonas Koch: Bora-Hansgrohe 2022-2023
Wesley Kreder: Cofidis 2022-2023
Stijn Daemen: BEAT 2022
Maxime Jarnet: Go Sport-Roubaix Lille Métropole
Jérémy Bellicaud: Amateurs (Océane Top 16)
Pieter Vanspeybrouck: Retraite (Il intègre le staff de l'équipe avec pour mission de mettre sur pied le train de sprinteurs)
Maurits Lammertink: Revalidation après son grave accident (heurté par une moto lors d'une balade en famille).
Riccardo Minali: Retraite (représentant pour la marque de vêtements Alé)
Ludwig De Winter: Retraite
Jasper De Plus: Retraite
Alexander Evans: ?

Les nouveaux: :love:

Domenico Pozzovivo (39) qui était sans contrat après la fin malheureuse du team Qhubeka-NextHash a rejoint officiellement l'équipe ce 14 février. On ne présente plus le grimpeur italien, petit gabarit de 1m65 pour 53 kilos, il fut notamment vainqueur d'étape sur le Tour d'Italie en 2012 et sur le Tour de Suisse en 2017. Mais c'est surtout un spécialiste des classements sur les courses par étape, Tour du Trentin en 2012, 2x5e du tour d'Italie en 2014 et 2018, 6e de la Vuelta en 2013, 6e du Giro en 2017 ou encore 4e du Tour de Suisse en 17. Il viendra apporter toute cette expérience des grands Tours aux autres spécialistes de l'équipe et certainement jouer un rôle important lors du prochain Giro qu'il a déjà disputé à 15 reprises.
Image

Gerben Thijssen (23) a accumulé les victoires chez les jeunes (champion de Belgique U23 et 6e de l’Euro U23 notamment), mais son développement chez les pros a été freiné par une lourde chute aux Six Jours de Gand fin 2019. Lors de son premier Grand Tour, onze mois après ce crash dans lequel il a subi trois hémorragies cérébrales, le Limbourgeois a notamment décroché une 2e place au sprint massif. Juste avant cette performance au Tour d’Espagne, il avait déjà terminé 2e de la Gooikse Pijl derrière Danny van Poppel. Formé sur la piste, Thijssen fut notamment médaillé aux Mondiaux chez les jeunes et champion d’Europe de l’élimination. Le Coutraisien d’adoption s’est engagé jusque fin 2023.

Kobe Goossens (25) est un grimpeur offensif et combatif, comme le démontre son maillot de la montagne glané au Tour de Romandie. Ses nombreux kilomètres dans les échappées ont aussi été récompensés au Giro par une 6e place à Guardia Sanframondi. Le coureur de 25 ans a aussi démontré ses capacités de grimpeur en terminant 24e du dernier Tour d’Espagne. Chez les espoirs, Goossens a gagné une étape et le général du Tour du Jura et a brillé sur des classiques difficiles. L’ancien crossman, originaire du Brabant Flamand, prolongera son développement chez Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux jusque fin 2023.

Laurens Huys (22) s’exprime également sur les parcours vallonnés et les courses par étapes. Très en jambes sur le dernier Liège-Bastogne-Liège, où il fut un des rescapés de l’échappée matinale avec Rota et Vliegen, Huys s’illustre lorsque la route s’élève. L’année passée, le jeune grimpeur s’est déjà fait remarquer parmi les meilleurs du monde au Tour des Alpes Maritimes et du Var en terminant 10 au sommet du Col d’Eze. Ce printemps, il s’est classé 5e du général de l’Alpes Isère Tour et 6e du Tour de Hongrie. L’esprit offensif du coureur de Buggenhout sera apprécié chez Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux pendant les deux prochaines saisons.

Barnabas Peak (23) est le grand espoir du cyclisme hongrois, il réalise l’exploit lors de la saison 2018 en devenant champion national sur route et contre-la-montre en catégorie Élites, à seulement 20 ans. L’année suivante, il remporte une étape sur le Tour de Normandie en résistant au retour du peloton, et obtient la quinzième place au classement final du Tour de l’Avenir. Il signe un contrat de deux ans avec la formation BikeExchange en 2020 et décroche un deuxième titre de champion national au chrono. En 2021, le Hongrois a démontré sa vélocité en obtenant la deuxième place d’étape sur la Semaine Coppi et Bartali en juillet dernier, devancé au sprint par le seul Pascal Ackermann.
En mai prochain, tous les regards du monde du cyclisme seront portés vers Budapest, ville natale du jeune hongrois, qui accueillera le départ du Tour d’Italie sur la place des Héros. Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux entamera le deuxième Giro de son histoire par trois étapes dans le pays magyar.
Image

Adrien Petit (31) évolue au sein d’une équipe étrangère pour la première fois de sa carrière. Coureur puissant, il s’est forgé de solides lettres de noblesse sur les classiques difficiles, en témoignent sa victoire sur le Tro-bro Léon (2014), sa sixième place sur Gand-Wevelgem (2019) et ses deux top 10 sur Paris-Roubaix (10ème en 2016 et 9ème en 2017).
Le Nordiste est en outre doté d’une solide pointe de vitesse qui lui a permis d’acquérir des victoires sur les Quatre Jours de Dunkerque, la Tropicale Amissa Bongo, le GP de la Somme et Paris-Troyes ou encore le prologue du Tour du Luxembourg. Le natif d’Arras est également reconnu pour son précieux dévouement auprès de ses leaders, contribuant aux victoires de Nacer Bouhanni et Bryan Coquard dans le rôle de poisson-pilote. C’est d’ailleurs ainsi qu’il est entré dans le monde professionnel par la grande porte, devenant vice-champion du monde U23 (2011) derrière Arnaud Démare qu’il avait emmené.
Image
Image

Sven Erik Bystrom (29) apprécie les classiques. Lors du dernier printemps, l’ancien champion du monde U23 à Ponferrada s’est classé 13e de Gand-Wevelgem. Quelques mois auparavant il a terminé 11e de l’édition venteuse de Bruges-La Panne. Le Champion de Norvège 2020 est également un attaquant, comme il l’a démontré en jouant des victoires d’étape à la Vuelta (2018) ou en passant à de nombreuses reprises à l’offensive en début de saison 2021 avant d'être stoppé par une blessure.

Dimitri Claeys (34) est un visage connu de l’équipe Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux pour y avoir transité lors de la saison 2016. Cette année-là, le Gantois a impressionné sur les routes du Tour des Flandres en décrochant la neuvième place. Plus tard dans la saison, il avait décroché une victoire sur le Tour de Wallonie et le GP Jef Scherens. Puissant flandrien, Claeys a ajouté le classement général des Quatre jours de Dunkerque (2018) et la Famenne Ardenne Classic (2019) à son palmarès, avant d’améliorer sa performance de référence sur le Tour des Flandres en terminant sixième de l’édition 2020. Le double champion de Belgique chez les espoirs s’est aussi distingué par son tempérament offensif sur les deux Tour de France et le Tour d’Espagne qu’il a bouclé.

Julius Johansen (22) fut sacré champion du monde sur route chez les juniors en 2017 à Bergen (Norvège). Ce titre mondial a couronné une saison 2017 où Julius Johansen a également remporté le titre de champion du Danemark, aussi bien sur la course en ligne que dans le contre-la-montre, un exploit qu’il a réitéré en 2020 dans la catégorie Espoirs.
Mais en parallèle de ses prouesses sur la route, Johansen s’est grandement distingué sur la piste. Champion d’Europe de poursuite par équipes en 2019, il est devenu champion du monde l’année suivante, un titre qui lui a valu la distinction de « Performance sportive de l’année » dans son pays. Plus récemment, et à seulement 21 ans, il faisait partie de la sélection danoise médaillée d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo en poursuite par équipes.

Hugo Page (20) est une valeur sûre de l’équipe de France depuis plusieurs années dans les catégories d’âge. Il a ainsi reçu la confiance du sélectionneur national pour représenter son pays aux prochains Championnats d’Europe Espoirs, à la fois sur l’épreuve en ligne et le contre-la-montre. À son palmarès, le natif de Chartres compte trois épreuves UCI : La Bernaudeau, le Tour des Portes du Pays d’Othe ainsi qu’une étape du Tour du Pays de Vaud. Longiligne, Hugo Page détient des qualités dans l’épreuve chronométrée, en attestent son titre de champion de France juniors contre-la-montre et le Chrono des nations, remportés l’an dernier.

Alexander Kristoff (34): Parmi les 79 :ouch: victoires professionnelles de sa carrière, Alexander Kristoff a remporté deux monuments : Milan-San Remo et le Tour des Flandres ainsi qu’un titre de Champion d’Europe et quatre étapes au Tour de France. Sa dernière victoire d’étape à Nice, en 2020, lui a même permis de s’emparer du maillot jaune. Sa longue carrière ne lui a pas seulement apporté des victoires sur les classiques comme Gand-Wevelgem ou Francfort, mais aussi sur des courses par étapes comme le Tour de Norvège ou les 3 Jours de La Panne. L’ancien sprinter de la BMC ou du Team Katusha intègre pour la première fois de sa carrière une équipe belge, avec laquelle il veut encore briller sur les classiques et compléter son palmarès avec Paris-Roubaix et le Championnat du Monde.
Image
Image

Le reste de l'effectif:

Jan Bakelants (35) apporte une expérience inestimable à l'équipe, ayant remporté une étape du Tour de France en 2013 et porté le maillot jaune lors de cette même 100e édition. Avec 13 Grands Tours à son actif et plus de 10 ans à travailler aux côtés des meilleurs coureurs du monde, Jan est le capitaine de route, mais il savoure également l'opportunité d'obtenir un résultat lui-même.

Aimé De Gendt (27) s’est illustré en tant que solide élément dans la campagne des classiques en 2021 avec une 2e place sur la Brussels Cycling Classic derrière Remco Evenepoel.
Le natif d’Erembodegem avait auparavant notamment remporté sa première victoire professionnelle lors de l’Antwerp Port Epic (2019), obtenu des podiums sur Le Samyn (2019 et 2020) ou encore récemment à l’occasion de la Brussels Cycling Classic (2ème) et la Course des raisins de Overijse (3ème). Il s’est aussi distingué par sa combativité dans les échappées du Tour de France 2019, le premier Grand Tour de sa carrière, et faisait partie des huit coureurs à avoir rallié Paris.

Théo Delacroix (22) est devenu champion de France U23 en 2019. Après 2 saisons compliquées, il semble enfin prêt à saisir sa chance en 2022.

Tom Devriendt (30) a rejoint l'équipe en 2015. Fidèle équipier, il sait aussi se distinguer comme en 2017 ou il s'était imposé à l'Omloop van het Houtland et lors de la 2e étape du Tour d'Autriche en 2019. Tom est un coureur rapide désireux de tenter sa chance de temps en temps mais qui n'hésite pas à travailler pour les autres.
Image

Biniam Girmay Hailu (21) est devenu le premier Africain noir à remporter une médaille dans des championnats du monde, en terminant deuxième des Mondiaux de cyclisme espoirs. Avant cela, il avait débuté l'été sur le Tour de Pologne où il réalise trois tops 15 d'étape. Le 26 août, il termine 7e de la Course des raisins avant de s'imposer sur la première édition de la Classic Grand Besançon Doubs la semaine suivante. Il brille sur les trois jours de course proposés dans le Grand Est, 7e du Tour du Jura puis il est seulement devancé par Dorian Godon sur le Tour du Doubs.

Image

Image

Quinten Hermans (26) a débuté sa saison 2021-2022 avec sa toute première victoire en Coupe du Monde Elite de Cyclo-Cross à Fayetteville et cinq podiums le premier mois, dans la continuité de sa première campagne World Tour au cours de laquelle il a pris la 14e place à La Flèche Wallonne et a terminé un impressionnant Giro d'Italia. Le double champion d'Europe U23 de cyclo-cross âgé de 26 ans découvre encore ses limites dans les deux disciplines.
Image

Jan Hirt (30) a notamment remporté le Tour d'Autriche en 2016. Le Tchèque compte sept Grands Tours à son actif et est un atout important pour les courses par étapes. Il a particulièrement excellé dans le Giro d'Italia, terminant 12e au général en 2017 et prenant la 2e place de l'étape de Mortirolo en 2019. En 2021, il a terminé 26e du Giro et réalisé sa meilleure performance sur la Vuelta avec une 28e place finale.
Image

Louis Meintjes (29) a pris la 14ème place à Paris et ce faisant, il a obtenu son meilleur résultat sur un Grand Tour en quatre ans. Toujours présent parmi les meilleurs lorsque la route s’élève, il avait terminé neuvième de l’étape menant à Quillan, au prix d’une initiative en échappée. Le grimpeur avait décroché un top 20 au classement général de l’UAE Tour, du Tour de Romandie et du Critérium du Dauphiné avant de se rendre sur la Grande Boucle. Meintjes a aussi contribué à la formidable prestation collective sur le Tour d’Espagne, et seule une chute à deux jours de l’arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle l’a écarté du top 10 final :(
Image

Baptiste Planckaert (33) a remporté le classement individuel de l'UCI Europe Tour en 2016, faisant de lui le coureur le plus régulier du continent. Cette année-là, il remporte la Polynormande, le Tour du Finistère, le Tour de Normandie, et cumule pas moins de onze podiums. Très expérimenté, il est capable de disputer des courses d'une journée, des sprints ou de longues échappées. en 2021, il a terminé 3e du Tro-Bro Léon en mai avant d'enchainer avec une 5e place lors du tour du Finistère quelques jour plus tard. En septembre, il a terminé dans les 10 premiers à Denain et Fourmies (2x10e).

Simone Petilli (28) entame sa troisième saison avec l’équipe, combatif, Petilli s’est distingué dans un précieux rôle de soutien lorsque la route s’élève, mais aussi à de multiples reprises dans les échappées. C’est ainsi qu’il a animé l’étape reine du Tour de Romandie 2021 menant à Thyon 2000, et même terminé 18ème du classement général final.
Plus tard dans la saison, il a pris part aux premiers Tour d’Italie et Tour d’Espagne de l’histoire de l’équipe. Sur le Giro, Petilli a décroché une huitième place à Bagno di Romagna, seulement quelques jours après avoir été victime de chutes.
Au mois d’août, il a contribué à la formidable épopée collective sur la Vuelta, obtenant même la 29ème place du classement final.

Lorenzo Rota (26) s’est révélé au plus haut niveau sous les couleurs de la formation belge cette saison, notamment sur les courses d’un jour dont il est spécialiste. Il a notamment brillé dans son pays, sur le Trofeo Laigueglia (10ème), le Tour de Toscane (4ème), la Coppa Sabatini (5ème), aux Trois Vallées Varésines (7ème) et il s’est même illustré dans des épreuves par étapes World Tour d’une semaine en étant le meilleur coureur de l’équipe au classement général de Tirreno-Adriatico (22ème) et du Tour de Pologne (12ème). Au mois d’août, Lorenzo Rota était parmi les meilleurs sur la Clasica San Sebastian (4ème) bien que jouant de malchance, victime d’une chute dans les derniers kilomètres alors qu’il était sur le point de disputer le sprint pour la victoire. Pour la première fois de sa carrière, l’Italien a découvert le Tour de France, et il a rallié Paris avec une dixième place d’étape acquise à Saint-Gaudens.

Andrea Pasqualon (33) entame sa sixième année avec l’équipe pour laquelle il a décroché six victoires.
Sprinteur résistant bien aux parcours accidentés, Pasqualon s’est imposé sur les difficiles Coppa Sabatini (2017), Grand Prix Plumelec (2018) et le Tour du Luxembourg (2018), où il a enlevé deux étapes en plus du classement général.
À 33 ans, il a réalisé son rêve en participant au premier Tour d’Italie de sa carrière en 2021, après avoir bouclé trois Tour de France. Confronté aux meilleurs sprinteurs du monde, Pasqualon compte dix top 10 d’étape sur les Grands Tours dans les arrivées massives, dont trois sur le dernier Giro. Il a terminé 4e du dernier GP de Francfort.
Image

Rein Taaramäe (34) s'est imposé en août à la Vuelta au sommet du Picon Blanco, dix ans après sa première victoire à La Farrapona. L'Estonien a de surcroît endossé le maillot rouge de leader du classement général de la Vuelta. Il avait aussi enlevé une étape sur le Giro en 2016.
Image

Taco van der Hoorn (28) a remporté la troisième étape du Tour d’Italie en mai dernier au prix d’un effort solitaire.
Son tempérament offensif, allié à son sourire, a gagné l’admiration de nombreux suiveurs du cyclisme cette saison.
Outre sa fabuleuse épopée sur le Giro, il s’est notamment distingué sur le Benelux Tour, où il a remporté un sprint à cinq à l’issue d’une échappée de 160 kilomètres. Il a marqué les esprits sur presque chacune des épreuves auxquelles il a pris part, par exemple en se livrant corps et âme durant 270 kilomètres sur Milan – San Remo ou en remportant le maillot des sprints intermédiaires sur le Tour de Pologne.
Image
Image

Corné van Kessel (30) partage son métier sur terre avec Tormans CX et sur route avec IWG. Il a terminé 2e du championnat des Pays-Bas de cyclocross en janvier 2022. Véritable stakhanoviste de la terre, il a terminé 21 courses dans le top10 cette saison. Sur route, Corné a obtenu une belle 15e place au Dwars door het Hageland en juin dernier.

Kévin Van Melsen (34) s’engage dans sa quatorzième année :exclaim: avec Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. Le Verviétois a accompagné la progression de la structure, évoluant en Continental en 2009, Pro Continental en 2011, jusqu’à faire le saut dans le World Tour dix années plus tard, il est considéré comme un équipier modèle.

Boy van Poppel (33) s’est révélé être un atout de grande valeur à la fois dans le rôle de poisson pilote et sur les classiques. En plus de son expérience au plus haut niveau qui fait de lui un capitaine de route exemplaire, il dispose d’une pointe de vitesse qui lui a permis de décrocher le premier top 10 de sa carrière dans un sprint massif du Tour de France. Il a en plus terminé 12ème de À travers la Flandre, 5e du championnat des Pays-bas, 7e sur ​​À travers le Hageland, 8e à la Flèche de Heist et au Tour du Limbourg.

Georg Zimmerman (24) a fait ses débuts professionnels en 2020. Il boucle son premier Grand Tour sur la Vuelta aux portes du top 20, faisant preuve d'un caractère offensif et combatif. Il a été le maillot à pois du Tour d'Autriche en 2019 et a failli être récompensé par une victoire d'étape à l'Etoile de Bessèges (2e) en 2020. Sa saison 2021 fut bien réussie également avec une victoire d'étape sur le tour de l'Ain, une 3e place aux championnats d'Allemagne et le maillot du meilleur jeune du Tour d'Allemagne.
Image

Loic Vliegen (28) a suivi les traces de Philippe Gilbert, faisant ses débuts professionnels en 2015 à ses côtés. Comme le champion de Belgique, Vliegen est un puncheur et aspire à briller dans les courses vallonnées. Sa victoire au Tour de Wallonie en 2019 puis au Tour du Doubs l'année suivante ont été acquises grâce à une course agressive qui est désormais sa marque de fabrique. Il a déjà terminé dans le top dix de l'Amstel Gold Race en 2016, et après une saison 2021 en demi-teinte, il compte bien briller à nouveau dans les classiques ardennaises qui font partie de ses parcours d'entraînement.
Image

Les jeunes Dries De Pooter (19) et Madis Mihkels (18) ont lié leur avenir avec l'équipe pour les saisons 2023 et 2024. Avant d’effectuer leurs débuts professionnels, les deux jeunes talents évolueront respectivement sous les couleurs de Hagens Berman Axeon et Team Ampler–Tartu2024 en 2022 et passeront stagiaires avec la World Team au mois d’août prochain, après avoir entamé leur saison dans deux équipes Continentales de formation.

Comment suivre l'actualité de l'équipe?

https://intermarche-wantygobert.eu/fr/
https://twitter.com/IntermarcheWG
https://www.instagram.com/intermarchewg/
https://www.youtube.com/c/Intermarch%C3 ... tWorldTeam

Image

Les résultats

Janvier:

26/01 - Trofeo Calvia: Goossens 7e (35), Huys 16e (3)
27/01 - Trofeo Alcudia - Port D' Alcudia: 1er Girmay Hailu (125) :applaud:
28/01 - Trofeo Serra de Tramuntana: Goossens 5e (50), Bakelants 16e (3)
29/01 - Trofeo Pollença - Port d' Andratx: Goossens 9e (25), Girmay Hailu 19e (3)
30/01 - Trofeo Playa de Palma: Kristoff 14e (5), Girmay Hailu 17e (3)
30/01 - Grand Prix Cycliste de La Marseillaise: Zimmermann 7e (35)

Février:

02/02-06/02 - Etoile de Bessèges: :spamafote:
02/02-06/02 - Volta a la Comunitat Valenciana:
- 05/02 - Kristoff 3e (5)
- 06/02 - Kristoff 3e (5)
- GC - Vliegen 38e (3), Bystrøm 39e (3)
10/02-15/02 - Tour d'Oman:
- 12/02 - Hirt 2e (10)
- 14/02 - Hirt 1er (20) (+5 leader GC) :applaud:
- GC - Hirt 1er (200) :applaud: Taaramäe 8e (50), Page 18e (5)
12/02 - Tour de Murcie: Vliegen 5e (50) Goossens 12e (10) Bakelants 25e (3)
13/02 - Clasica de Almeria: Kristoff 1er (200) :applaud: Petit 25e (5)
14/02 - Clásica Jaén Paraiso Interior: Vliegen 3e (70), Goossens 12e (10), Bakelants 19e (3)
16/02-20/02 - Tour d'Algarve:
- 16/02 - Kristoff 3e (5)
- GC - Bystrom 9e (40), Zimmermann 18e (5)
16/02-20/02 - Ruta Del Sol:
- GC - Pozzovivo 21e (5)
20/02-26/02 - UAE Tour:
- GC - Meintjes 17e (20), Hirt 24e (12), Taaramäe 27e (12)
26/02 - Het Nieuwsblad: Pasqualon 8e (75), Vliegen 51e (2), Kristoff 60e (1)
26/02 - Faun-Ardèche Classic: Zimmermann 11e (30), Rota 15e (10)
27/02 - Kuurne - Bruxelles - Kuurne: Van Der Hoorn 10e (35), Kristoff 11e (30)
27/02 - Drome Classic: Girmay 7e (60) , Rota 18e (5)

Mars:

01/03 - Le Samyn: 5e Vliegen (50), Pasqualon 11e (15)
02/03 - Trofeo Laigueglia: 4e Rota (100), 11e Pozzovivo (30), 28e Bakelants (5)
05/03 - Stade Bianche: 9e Petilli (60), 13e Rota (30), 52e Hermans (2)
06/03 - GP Monsere: Thijssen 4e (60)
06/03-13/03 - Paris-Nice:
- GC - 23e Zimmermann (20)
07/03-13/03 - Tirreno-Adriatico
- GC - 13e Pozzovivo (50), 24e Rota (20), 60e Bystrom (3)
13/03 - Ronde Van Drenthe: 2e Paek (85), 15e Thijssen (5) 20e Van Poppel (3)
16/03 - Nokere Koerse: 14e Van Poppel (15), 21e Thijssen (5), 25e Peak (5)
16/03 - Milan-Turin: 3e Kristoff (125), 10e Biniam Girmay (35)
17/03 - Grand Prix de Denain: 3e Petit (125), 16e Page (5)
18/03 - Bredene Koksijde Classic: Thijssen 5e (85), Peak 17e (5), Petit 38e (3)
19/03 - Milano-Sanremo: 12e Biniam Girmay (60), 19e Rota (30), 26e Kristoff (20)
19/03 - Classique Loire Atlantique: 5e Hugo Page (50)
20/03 - Cholet - Pays de la Loire: 24e Hugo Page (3)
21/03-27/03 - Tour de Catalogne:
- GC - 19e Bakelants (24), 31e Petilli (8), 35e Huys (8), 46e Meintjes (8)
23/03 - Bruges-La Panne: 21e Biniam Ghirmay (12), 29e Thijssen (12)
25/03 - E3 Classic: 5e Biniam Ghirmay (180), 31e Pasqualon (8), 33e Peak (8)
27/03 - Gand-Wevelgem: 1er Biniam Ghirmay (500) :applaud: , 11e Kristoff (70), 14e Pasqualon (40), 38e Petit (10), 52e De Gendt (5)
27/03 - La Roue Tourangelle: 11e Page (15), 12e Peak (10), 14e Thijssen (5)
30/03 - A travers la Flandre: Pasqualon 12e (35), Kristoff 31e (5), De Gendt 58e (1)

Avril:

01/04 - La Route Adélie de Vitré: 9e Hermans (25), 12e Page (10), 22e Delacroix (3)
02/04 - Volta Limburg Classic: 3e Vliegen (70) 15e Planckaert (5)
03/04 - Tour des Flandres: 10e Kristoff (85) 27e De Gendt (20) 44e Pasqualon (10)
06/04 - Grand Prix de l'Escaut: 1er Kristoff (200) :applaud:
04/04 - Tour du Pays Basque:
- 05/04 - 2e Hermans (8)
10/04 - Amstel Gold Race: 27e Pasqualon (20), 36e Bakelants (10), 52e Devriendt (5)
12/04-15/04 - Tour de Sicile:
- 13/04 - 3e Pozzovivo (3)
- 15/04 - 2e Meintjes (5)
- GC - 3e Meintjes (70), 17e Zimmermann (3)
13/04 - La flèche brabançonne: 27e Devriendt (5), 33e Bakelants (3),
17/04 - Paris - Roubaix: 4e Devriendt (275), 6e Petit (175), 12e Kristoff (60), 16e Van Der Hoorn (30), 19e Pasqualon (30), 23e Planckaert (20), 56e Van Melsen (3)
20.04 - La Flèche Wallonne: 15e (28), 50e Petilli (8), 60e Zimmermann (2)
23/04 - Liège-Bastogne-Liège: 2e Hermans (400) , 26e Pozzovivo (20)
26/04 - Tour de Romandie: 32e Meintjes (10), 33e Taaramäe (10)

Mai:

01/05 - Eschborn-Frankfurt: 3e Kristoff 215, 37e Girmay (5), 41e Zimmermann (5)
03/05 - 08/05 4 Jours de Dunkerque:
- 04/05 - 2e Thijssen (10)
- 06/05 - 3e Thijssen (5)
- 08/05 - 1er Thijssen (20) :applaud:
- GC - 5e Planckaert (85), 14e Page (15), 33e Claeys (3)
06/05 - 29/05 Tour d'Italie:
- 06/05 - 2e Girmay (40)
- 08/05 - 4e Girmay (12)
- 10/05 - 3e Taaramäe (20)
- 11/05 - 5e Girmay (4)
- 12/05 - 4e Girmay (12)
- 14/05 - 5e Girmay (4)
- 17/05 - 1er Girmay (100) :applaud:
- 19/05 - 2e Rota (40)
- 21/05 - 5e Pozzovivo (4)
- 24/05 - 1er Jan Hirt (100)
- 25/05 - 3e Jan Hirt (20)
- GC -
14/05 - Grand Prix du Morbihan: 2e Kristoff (150)
15/05 - Tro-Bro Léon: Planckaert 15e (10), Claeys 16e (5)
21/05 - Veenendaal-Veenendaal: 2e Thijssen (85)
21/05 - Tour du Finistère: 12e Planckaert (10), 13e Bakelants (5)
22/05 - Boucles de l'Aulne - Châteaulin: 19e Bakelants (3)
22/05 - Antwerp Port Epic: 5e Petit (50), 7e Thijssen (35), 10e Pasqualon (20)
24/05 - 29.05 - Tour de Norvège:
- GC -
26/05 - Circuit de Wallonie: Devriendt
29/05 - Grote Prijs Marcel Kint: CLAEYS, DEVRIENDT, PLANCKAERT, THIJSSEN, VAN KESSEL, VAN MELSEN, VAN POPPEL
31/05 - Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes Goossens

Juin:
02/06 - Giro dell'Appennino: Hermans
04/06 - Heylen Vastgoed Heistse Pijl:
05/06 - Brussels Cycling Classic: Petit, Vliegen,
05/06 - 12/05 - Critérium du Dauphiné: Goossens, Hirt, Page
- GC -
06/06 - Ronde van Limburg: Hermans
11/06 - Dwars door het Hageland: Vliegen
12/06 - Elfstedenronde Brugge:
12/06 - Tour de Suisse: Kristoff, Petilli, Pozzovivo,
- GC -
15/06 - 19/06 - Baloise Belgium Tour: Hermans, Thijssen, van Kessel, Vliegen
- GC -

NB: Seuls les coureurs marquants des points au classement UCI sont mentionnés ici.

Points UCI:
1 Kristoff 1156*
2 Biniam Ghirmay 1130*
3 Hermans 435
4 Hirt 367
5 Petit 343*
6 Thijssen 327
7 Devriendt 260*
8 Pasqualon 253
9 Vliegen 245
10 Rota 235

Total = 4751

---
11 Pozzovivo 140
12 Planckaert 132
13 Goossens 130
14 Peak 113
14 Meintjes 113
16 Page 103
17 Zimmermann 100
18 Taaramäe 92
19 Petilli 76
20 Van Der Hoorn 65
21 Bakelants 59
22 Bystrøm 46
23 De Gendt 26
24 Van Poppel 18
25 Huys 11
26 Delacroix 3
26 Van Melsen 3
26 Claeys 3
29 Van Kessel 0
29 Johansen 0

*le coureur a reçu une pénalité de points par l'UCI
Dernière édition par baldussior le 25 mai 2022, 18:30, édité 174 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par baldussior
#3421177
Mon avis sur l'équipe (je le met à part car c'est totalement subjectif):

les +
L'équipe a misé à la fois sur la jeunesse et l'expérience dans son recrutement, avec Claeys, Bystrom, Petit (et Kristoff) l'équipe s'est renforcée en profondeur pour les classiques. Cet apport de coureurs expérimentés et travailleurs devrait aider l'équipe a passer le printemps plus serein et surtout moins discret que la saison dernière.
Avec Kristoff, Wanty possède une star, une machine de guerre qui pourrait faire très mal et rapporter gros. A 34 ans, le norvégien vient dans une équipe qui pourra mieux l'encadrer que chez UAE et semble plus motivé que jamais.
Rota, Ghirmay, Zimmermann, Van Der Hoorn: Très doués et brillants en 2021, ces gars là devraient à nouveau nous montrer de belles choses cette saison.
Avec Goossens et Huys, l'équipe tient 2 profils offensifs de plus qui devraient convenir au style de l'équipe et aider les Bakelandts Taaramäe & Petilli à animer les courses par étapes.

Les-
Hermans est talentueux mais sur quelques mois par an seulement à cause du Cyclo-Cross. Kristoff a promit de se battre pour chaque place. On peut quand même craindre de ses capacités à égaler la régularité de Danny Van Poppel la saison dernière. Petit et Claeys seront-ils au niveau attendu? Vliegen sort d'une saison blanche. Planckaert et De Gendt n'ont pas non plus été flamboyant en 2021. Meintjes risque d'être encore plus isolé en montagne. Qu'attendre de Johansen, Page, Peak et surtout Delacroix?
Avatar de l’utilisateur
Par judimi2
#3421219
Très curieux/anxieux :elephant: de voir ce que l'équipe va réussir cette saison. Très belle présentation pour un débutant :elephant: .
Avatar de l’utilisateur
Par judimi2
#3421986
Toujours sans contrat pour 2022 alors que la saison a d'ores et déjà commencé, le grimpeur italien de 38 ans Domenico Pozzovivo - qui évoluait jusqu'en 2021 au sein du Team Qhubeka NextHash - pourrait atterir au sein de l'équipe Intermarché-Wanty-Gobert. C'est ce qu'annonce Ciro Scognamiglio, journaliste spécialisé en cyclisme au sein de La Gazzetta dello Sport. Renforçant considérablement la formation belge pour les courses à étapes, le Transalpin négocierait un contrat pour une saison.
Avatar de l’utilisateur
Par baldussior
#3423120
Dimanche en demi-teinte: à Palma, Kristoff et Girmay ont évité une chute dans le dernier km mais n'ont pas pu lancer leur sprint. A la marseillaise, belle 7e place de Zimmermann qui a cependant du couper son effort à 30m de la ligne.
Bilan cependant très positif pour cette première semaine.
Avatar de l’utilisateur
Par stephwabo
#3423492
Surprise : Tormans pourtant encore sur le maillot de l'équipe World Tour a décidé de rompre avec l'équipe de Jean-François Bourlart!

Joran Wyseure, Zoe Backstedt , Emiel Verstryng et d'autres encore dont ...Quinten Hermans (le contrat avec l'équipe route se termine fin de saison et qui était -du moins en partie- payé par Toremans) ne devraient plus être en lien avec l'équipe World Tour.

Seulement Tormans CX cherche un nouveau partenaire et le patron-sponsor a pris langue avec ...Patrick Lefevere et Quick Step et des négociations ont commencé!


Coup dur pour Bourlart qui projetais de monter une équipe réserve style Alpecin-Fenix devlopment (principalement des cyclo-crossmen et quelques espoirs routiers), avec la structure actuel Tormans CX.
Avatar de l’utilisateur
Par loulou30
#3423528
Rolala je trouve ça assez scandaleux quand même. Donc on ne verra plus Hermans sous les couleurs de Wanty?
Avatar de l’utilisateur
Par stephwabo
#3423661
Quef a écrit :
01 févr. 2022, 12:57
Lefevere en aura fait casser, des contrats :genance:
C'est pas Lefevere, c'est mr Toremans et le contrat n'est pas cassé : il ne sera pas prolonger.

Plus de détails :
Il y a un petit glissement de terrain dans le cyclocross qui est sur le point de se produire. L'équipe de cyclo-cross Tormans CX veut travailler avec Patrick Lefevere. L'équipe de cyclocross a été fondée il y a deux ans et a depuis réuni de nombreux talents de haut niveau. Les noms les plus célèbres sont Quinten Hermans et Corné van Kessel chez les pros, Emiel Verstrynge et Joran Wyseure – les médaillés d'or et d'argent aux récents Championnats du monde U23 – et la prodige britannique du cyclisme féminin Zoe Backstedt.

Depuis son existence, l'équipe de CX opère sous l'égide de l'équipe World Tour Intermarché-Wanty-Gobert. Une construction qui a permis à Quinten Hermans, entre autres, de réaliser un programme routier complet en été. Mais cette relation a maintenant été interrompue et le contrat ne sera pas renouvelé après cette année. Selon le patron Jan Tormans : « Je n'ai rien contre les gens d'Intermarché, mais le cyclocross n'est qu'un appendice. Par exemple, il n'y avait personne à la Coupe du monde à Fayetteville. Cela en dit assez. Ce que nous faisons ici est incroyable. Alors autant nous féliciter.

Tormans recherche un nouveau partenaire à partir de 2023 pour continuer à donner à ses coureurs toutes les opportunités sur la route. Il reconnaît que les négociations battent leur plein et confirme qu'il s'agit d'une équipe du World Tour. Vu l'ancrage belge de son équipe, le nouveau candidat n'est pas loin à chercher.
D'autant plus en raison de l'excellente relation entre Jan Tormans et Vic Swerts, le top man de Soudal qui quittera l'année prochaine l'équipe du Lotto pour celle de Lefevere en tant que sponsor cycliste. Tormans et Swerts ont même la société HITA ensemble. "Je connais un certain nombre de personnes qui sont impliquées dans ce qui arrivera à cette équipe à l'avenir", a déclaré Tormans. Comprenez : Tormans et son équipe de cross veulent suivre Swerts jusqu'à Quick-Step.

Décision à court terme
Ce à quoi ressembleront les détails concrets de la nouvelle construction n'est pas encore clair, mais l'intention est de finaliser l'accord à court terme. Quinten Hermans serait transféré dans l'équipe World Tour de Quick-Step, tandis que Backstedt, champion du monde sur route et sur le terrain avec les juniors, est lié à NXTG, une équipe Espoir du peloton féminin que Lefevere a rejoint en décembre. Lefevere a déclaré à l'époque qu'il voulait cibler les meilleurs talents absolus parmi les jeunes. Backstedt correspond parfaitement à ce profil. Aujourd'hui, Lefevere ne veut pas répondre aux rumeurs de pourparlers avec Tormans.
Avatar de l’utilisateur
Par baldussior
#3423813
Réaction de Maxime Segers (COO IWG):

Nous avons créé une équipe de cyclocross en janvier 2020, avec Tormans comme sponsor, Nous continuerons ce projet dans tous les cas. Un certain nombre de coureurs sont encore sous contrat jusqu'à fin 2022, d'autres jusqu'à fin février 2023. L'intention est de discuter avec eux d'une éventuelle prolongation dans la période à venir

Nous pensons que Quinten Hermans, par exemple, peut se développer davantage avec nous, il en va de même pour les autres, comme Jonas Wyseure ou Emiel Verstrynge. De plus, des négociations sont en cours avec des sponsors - actuels et nouveaux potentiels pour voir à quoi ressemblera l'avenir sur le plan commercial également pour la mise sur pied d'une équipe de développement et d'une équipe féminine.

Nous avons maintenant compris que Tormans partait, Mais ce départ d'un sponsor n'affecte pas notre structure existante. Nous n'avons peut-être pas les budgets des grandes équipes du WorldTour, mais nous réalisons déjà quelque chose de très bien, qui aurait cru en septembre que nous aurions désormais à la fois le champion du monde belge et le champion du monde U23 dans nos rangs ?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 10

La Norvège c'est :"Allez-y, vous n'e[…]

J'aime bien regarder le Giro, mais à la l[…]

Dopage 2022

Mon intervention sourd d'un étonnement vrai[…]

Van der Poel, vu comment il s'est donné hie[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site