Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 27 sur 31
  • 1
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 31
Avatar de l’utilisateur
Par RemcoAlafpolak
#3380209
wallers a écrit :
07 sept. 2021, 01:58
Pour les GT, un indicateur intéressant est la place du premier coureur qui termine au-delà d'une heure au général.

J'ai regardé l'évolution depuis la création du ProTour en 2005. On observe une rupture vraiment très nette à partir de 2014, et sur les 3 GT en même temps.
De 2005 à 2013, la place moyenne du coureur concerné était 31e sur l'ensemble des 3 GT (28e sur le Giro, 30e sur le Tour, 35e sur la Vuelta). La moyenne annuelle la plus basse étant 28,7 (en 2006).
En 2014, ça chute brusquement : 24e sur le Giro et la Vuelta, 23e sur le Tour.
Depuis 2014, la moyenne générale est 22e (21,5 sur le Giro, 22 sur le Tour, 22,5 sur la Vuelta). La moyenne annuelle la plus haute étant 24,7 (en 2017).
Sur ces 2 dernières années, ça baisse encore, avec 19e comme moyenne sur les 3 GT.
Cette année, c'était 18e sur le Giro, 20e sur le Tour et 17e sur la Vuelta.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène général.
La tendance est à l'augmentation du nombre d'étapes qui peuvent créer des écarts, avec comme effet induit que c'est plus compliqué de s'accrocher tous les jours.
La stratégie des équipes et des coureurs a sans doute aussi changé, avec les équipiers des leaders qui se relèvent plus franchement qu'avant et moins de coureurs qui s'accrochent pour aller faire un fond de top 15 ou 20 (d'autant que c'est désormais possible en étant à une heure).
Peut-être aussi que le vent est dans le dos quand les premiers arrivent et tourne ensuite, mais je n'entrerai pas dans ce genre de débat _technique. :wink:
Je pense que c'est surtout lié à la multiplication "délicates" style étapes de pavés, arrivées en bosses, étape de moyenne montagne plus corsée, ce qui fait que tu as déjà des mecs qui prennent 20-25' une à deux fois sur la 1ère semaine.
Je pense aussi qu'il y a peut être une meilleure optimisation des équipiers comme ça se fait chez Sky/Ineos avec des Poels à l'époque qui faisait son taf puis terminait à 20-25' au petit trot puis 2-3 jours plus tard, tu avais dans le train Sky un Poels qui tirait jusqu'en haut avec Froome et 1 lieutenant dans sillage.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3380262
allezlasse a écrit :
08 sept. 2021, 08:03
Thrice a écrit :
07 sept. 2021, 08:27
En tout cas ça montre que les équipes ne chassent pas les points UCI autant qu'on le dit parfois.
C'est un mythe, ça en a toujours été un
Les points UCI c'était un truc très spécifique à une période donnée du début des années 2010 quand il y a eu des signatures d'irano-taiwanais bizarroïdes pour rester en WT... mais c'était très spécifique.

Non ce que chassent beaucoup d'équipes c'est une forme de "démonstration" qu'elles étaient là et qu'elles ont fait la course. vis à vis du sponsor et des médias, dans le CV des coureurs, etc.... un manager peut dire "on a fait le taf, notre leader était dans le groupe des meilleurs au pied de la dernière bosse, après ça se joue à peu de chose la bascule, etc..." pour expliquer que le fond de top 10 ou top 20 sur une classique ou une étape de course par étape est un bon résultat alors qu'il aurait mieux valu tenter autre chose pour avoir une vraie chance de succès.

C'est un grand classique, pour beaucoup de DS et d'équipes le but n'est plus tant d'essayer d'obtenir un vrai résultat, car il faut aussi être honnête face aux meilleures équipes c'est devenu très difficile, mais plutôt de démontrer que "jusqu'au bout on a été dans le jeu". D'où les stratégies collectives attentistes.

Par ailleurs les oreillettes jouent aussi, elles permettent de cornaquer aussi longtemps que possible les coureurs. Hors une fois que la course a explosé et que ça se joue à la pédale pure, il n'y a plus grand chose à cornaquer... la tendance quand il y a 20 ou 22 DS qui parlent dans les oreilles et cornaquent les coureurs c'est donc que ça repousse de plus en plus le moment de la décision, ça justifie aussi leur existence en somme.

Mais c'est pas tant en jouant sur les points UCI qu'on va changer ces attitudes je pense. Equipes plus faibles, pas d'oreillettes ni de SRM, etc sont tous susceptibles d'avoir plus d'impact amha.
Par Quintala
#3380269
veji2 a écrit :
08 sept. 2021, 08:58

Non ce que chassent beaucoup d'équipes c'est une forme de "démonstration" qu'elles étaient là et qu'elles ont fait la course. vis à vis du sponsor et des médias, dans le CV des coureurs, etc.... un manager peut dire "on a fait le taf, notre leader était dans le groupe des meilleurs au pied de la dernière bosse, après ça se joue à peu de chose la bascule, etc..." pour expliquer que le fond de top 10 ou top 20 sur une classique ou une étape de course par étape est un bon résultat alors qu'il aurait mieux valu tenter autre chose pour avoir une vraie chance de succès.

C'est un grand classique, pour beaucoup de DS et d'équipes le but n'est plus tant d'essayer d'obtenir un vrai résultat, car il faut aussi être honnête face aux meilleures équipes c'est devenu très difficile, mais plutôt de démontrer que "jusqu'au bout on a été dans le jeu". D'où les stratégies collectives attentistes.
Ah oui, en foot l'équivalent qui a fait florès à moment donné (typiquement il y a une quinzaine d'années) chez les équipes plus faibles, c'était « on va tenir le 0-0 jusqu'au dernier quart d'heure, et ensuite on poussera». Bon bizarrement, l'équipe la plus forte avait quand même souvent marqué un but avant le dernier quart d'heure, et surtout la plus faible n'avait plus les moyens physiques de faire quoi que ce soit sur la fin du match, a fortiori en devant remonter un but. Alors qu'en début de match, si elle avait tenté, elle aurait eu une petite chance sur l'engagement et la fraîcheur (tactique dite du Petit Poucet de CdF). Mais bon, ça donnait des commentaires satisfaits sur la performance d'une équipe «qui avait bien tenu», «conforme au plan de jeu», «qui avait fait jeu égal avec un adversaire plus fort sur le papier pendant X minutes», et un « dommage d'avoir un peu craqué sur la fin», «ce n'est pas passé loin».
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3380291
Voilà, A la limite avec les ovnis comme MVDP ou WVA ça a rebougé un peu sur les classique ces dernières années, mais une LBL était devenu le symbole absolu de ce type de raisonnement : "on était avec les meilleurs jusqu'à Ans, ça s'est joué à la pédale dans le dernier km...". Les sprints puritiens que l'ont retrouve sur beaucoup d'arrivées en montagne comme par exemple les premières arrivées du tour 2020 étaient aussi assez symptomatiques... "on était dans la roue de Roglic jusqu'auxs 500m..."

Mais clairement le coup des points UCI c'est un truc très partiel et surtout correspondant à une période très précises de compétition pour les dernières places WT.
Avatar de l’utilisateur
Par blouss_
#3380293
veji2 a écrit :
08 sept. 2021, 10:59
Voilà, A la limite avec les ovnis comme MVDP ou WVA ça a rebougé un peu sur les classique ces dernières années, mais une LBL était devenu le symbole absolu de ce type de raisonnement : "on était avec les meilleurs jusqu'à Ans, ça s'est joué à la pédale dans le dernier km...". Les sprints puritiens que l'ont retrouve sur beaucoup d'arrivées en montagne comme par exemple les premières arrivées du tour 2020 étaient aussi assez symptomatiques... "on était dans la roue de Roglic jusqu'auxs 500m..."

Mais clairement le coup des points UCI c'est un truc très partiel et surtout correspondant à une période très précises de compétition pour les dernières places WT.
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette conclusion. C'est sans doute vrai pour certaines équipes, car elles sont trop fortes ou pas assez. Mais on a vu ces dernières années, des équipes jouer la 1ère place des PCT. On voit régulièrement aussi des équipes préférer faire 3, 6 et 8 d'une course, plutôt que de tenter la gagne. C'était le cas d'ICA, il n'y a pas si longtemps. Arkea a aussi "assuré" les points sur certaines courses, cette année. Bref, la course aux points UCI, elle existe, même si je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas lui accorder plus d'importance qu'elle n'en a non plus.
Avatar de l’utilisateur
Par veji2
#3380297
blouss_ a écrit :
08 sept. 2021, 11:09
veji2 a écrit :
08 sept. 2021, 10:59
Voilà, A la limite avec les ovnis comme MVDP ou WVA ça a rebougé un peu sur les classique ces dernières années, mais une LBL était devenu le symbole absolu de ce type de raisonnement : "on était avec les meilleurs jusqu'à Ans, ça s'est joué à la pédale dans le dernier km...". Les sprints puritiens que l'ont retrouve sur beaucoup d'arrivées en montagne comme par exemple les premières arrivées du tour 2020 étaient aussi assez symptomatiques... "on était dans la roue de Roglic jusqu'auxs 500m..."

Mais clairement le coup des points UCI c'est un truc très partiel et surtout correspondant à une période très précises de compétition pour les dernières places WT.
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette conclusion. C'est sans doute vrai pour certaines équipes, car elles sont trop fortes ou pas assez. Mais on a vu ces dernières années, des équipes jouer la 1ère place des PCT. On voit régulièrement aussi des équipes préférer faire 3, 6 et 8 d'une course, plutôt que de tenter la gagne. C'était le cas d'ICA, il n'y a pas si longtemps. Arkea a aussi "assuré" les points sur certaines courses, cette année. Bref, la course aux points UCI, elle existe, même si je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas lui accorder plus d'importance qu'elle n'en a non plus.
Oui c'est vrai que pour le classement des CTP et donc l'accès aux invitations garanties on revoie ce genre de pratique. Mais disons que chez les WT qui n'ont plus aucune crainte de descendre ce ne sont pas les points UCI qui expliquent un certain conservatisme.
Avatar de l’utilisateur
Par Thrice
#3380388
oui, c'est l'une des causes de la suppression du classement en 2005, et du barème du protour 2005 qui valorisait les seuls top résultats
on accusait le classement de favoriser le dopage, en poussant tout le monde à marquer des points tout le temps
Avatar de l’utilisateur
Par Ulysse31
#3380427
Quintala a écrit :
08 sept. 2021, 09:22
veji2 a écrit :
08 sept. 2021, 08:58

Non ce que chassent beaucoup d'équipes c'est une forme de "démonstration" qu'elles étaient là et qu'elles ont fait la course. vis à vis du sponsor et des médias, dans le CV des coureurs, etc.... un manager peut dire "on a fait le taf, notre leader était dans le groupe des meilleurs au pied de la dernière bosse, après ça se joue à peu de chose la bascule, etc..." pour expliquer que le fond de top 10 ou top 20 sur une classique ou une étape de course par étape est un bon résultat alors qu'il aurait mieux valu tenter autre chose pour avoir une vraie chance de succès.

C'est un grand classique, pour beaucoup de DS et d'équipes le but n'est plus tant d'essayer d'obtenir un vrai résultat, car il faut aussi être honnête face aux meilleures équipes c'est devenu très difficile, mais plutôt de démontrer que "jusqu'au bout on a été dans le jeu". D'où les stratégies collectives attentistes.
Ah oui, en foot l'équivalent qui a fait florès à moment donné (typiquement il y a une quinzaine d'années) chez les équipes plus faibles, c'était « on va tenir le 0-0 jusqu'au dernier quart d'heure, et ensuite on poussera». Bon bizarrement, l'équipe la plus forte avait quand même souvent marqué un but avant le dernier quart d'heure, et surtout la plus faible n'avait plus les moyens physiques de faire quoi que ce soit sur la fin du match, a fortiori en devant remonter un but. Alors qu'en début de match, si elle avait tenté, elle aurait eu une petite chance sur l'engagement et la fraîcheur (tactique dite du Petit Poucet de CdF). Mais bon, ça donnait des commentaires satisfaits sur la performance d'une équipe «qui avait bien tenu», «conforme au plan de jeu», «qui avait fait jeu égal avec un adversaire plus fort sur le papier pendant X minutes», et un « dommage d'avoir un peu craqué sur la fin», «ce n'est pas passé loin».
Justement, j'ai une théorie avec le lien qu'on peut faire avec les réseaux sociaux (ça correspond bien en terme de temporalité). Je m'explique :

Les équipes sont sponsorisées par des marques, mais je ne pense pas que ces marques ciblent les fans de vélo. (On aimerait y croire, mais dans les faits, toute personne qui suit un peu le cyclisme connait le nom de chacune des équipes, on est un public déjà acquis, et sans trop d'efforts. Ça ne veut pas dire qu'on va consommer les produits des marques, mais le travail de communication est déjà fait).

Par contre, le grand public (et surtout le public qui n'en a strictement rien a carré) ne connait pas toujours les sponsors. Ma mère connait Alaphilippe, mais elle ne sait absolument pas dans quelle équipe il court. Et je pense que c'est ce public là qui est ciblé.
Un résultat restera toujours plus efficace en terme de communication qu'une action, surtout sur des réseaux sociaux où la mode est plus sur le spam régulier de contenu que sa qualité. (la pub/publication, elle va être vu pendant quelques secondes, y'a pas le temps d'expliquer toute une course)

C'est plus simple de faire un post sur la page de la marque :
Félicitation à XXX qui a terminé 5e du Tour de XXX + une photo qui le met en valeur
Que :
Félicitation à XXX qui a terminé 18e du Tour de XXX mais qui a tout essayé pour gagner + une photo où le mec est pas en train de baver à cause de l'effort (ça donne inconsciemment un aspect plus négatif que le message d'avant)

Entre avoir une pub 100% assuré (donc un retour sur investissement) et le risque de pas de pub, certains font le choix de ne pas prendre le paris de tout perdre

Pour un publicitaire, c'est plus simple de communiquer sur le podium de Haig, surtout si la cible ce sont des gens qui n'ont pas regardé la course, et qui n'en ont rien à faire. Que de communiquer sur le résultat de Bernal (pourtant, Bernal a fait une plus forte impression auprès des fan, et Haig a pas de charisme, mais en fait, on est les seuls à le savoir).

C'est un peu l'effet des swing states lors des élections présidentielles américaines. Ça ne sert à rien de cibler le public déjà acquis à la cause, il faut conquérir un nouveau public.
Et cette conquête ne passe même pas forcément par un résultat sportif. Froome a fait plus parler d'Israel Start Up Nation lors de sa signature, que l'ensemble de l'effectif depuis que l'équipe existe.
Le but est d'avoir de la matière pour faire du contenu. Et si possible, un contenu consommable rapidement.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3383908
LISTE DES DERNIÈRES VICTOIRES PAR EQUIPES (DATE)

DATE EQUIPE EPREUVE VAINQUEUR (VICTOIRES CETTE ANNEE)

16.09.21 DECEUNINCK (57) 1ª Eslovaquia Álvaro HODEG (3)
16.09.21 ALPECIN (28) 3ª Luxemburgo Sacha MODOLO (1)
16.09.21 EDUCATION FIRST (16) Copa Sabatini Michael VALGREN (2)
15.09.21 UAE (28) 2ª Luxemburgo Marc HIRSCHI (1)
15.09.21 COFIDIS (11) GP Valonia Christophe LAPORTE (4)
15.09.21 BIKEEXCHANGE (9) Prólogo Eslovaquia Kaden GROOVES (1)
12.09.21 JUMBO (38) General Gran Bretaña Wout VAN AERT (13)
12.09.21 GAZPROM (3) 4ª Sur Bohemia Damiano CIMA (1)
11.09.21 ISRAEL (16) Campeonato Canadá Guillaume BOIVIN (1)
10.09.21 ASTANA (11) Campeonato Canadá CRI Hugo HOULE (1)
09.09.21 INEOS (33) 5ª Britain Ethan HAYTER (8)
06.09.21 RALLY (7) 2ª Britain Robin CARPENTER (1)
05.09.21 BAHRAIN (25) General Benelux Sonny COLBRELLI (5)
05.09.21 AG2R (11) Tour Doubs Dorian GODON (1)
03.09.21 LOTTO (12) 5ª Benelux Caleb EWAN (6)
03.09.21 INTERMARCHÉ (7) Gran Besançon Biniam GHIRMAY (1)
02.09.21 MOVISTAR (14) 18ª Vuelta España Miguel Ángel LÓPEZ (4)
02.09.21 ANDRONI (11) 2ª Rumanía Daniel MUÑOZ (1)
29.08.21 BORA (27) General Alemania Nils POLITT (3)
28.08.21 DSM (8) 14ª Vuelta España Romain BARDET (2)
27.08.21 ARKÉA (8) General Poitou Charentes Connor SWIFT (2)
27.08.21 DELKO (5) 4ª Poitou-Charentes Clément CARISEY (1)
21.08.21 TREK (15) 3ª Noruega Mads PEDERSEN (3)
20.08.21 EOLO (5) 4ª Limousin Erik FETTER (2)
15.08.21 GROUPAMA (20) Polynormande Valentin MADOUAS (1)
15.08.21 TOTAL (6) GP Scherens Niccoló BONIFAZIO (1)
08.08.21 BARDIANI (7) General Sazka Filippo ZANA (1)
08.08.21 UNO-X (8) 4ª Sazka Tour Tobias JOHANNESSEN (2)
04.08.21 B&B HOTELS (5) Prólogo Saboya M. B. Maxime CHEVALIER (1)
01.08.21 QHUBEKA (5) Circuito Getxo Giacomo NIZZOLO (3)
25.07.21 KERN PHARMA (3) CGª Alsacia José Félix PARRA (2)
23.06.21 EUSKALTEL (2) 1ª Alentejo Juanjo LOBATO (1)
20.06.21 NOVO NORDISK (1) Cto. Finlandia Joonas HENTTALA (1)
11.06.21 CAJA RURAL (1) 3ª Eslovenia Jon ABERASTURI (1)
09.06.21 SPORT VLAANDEREN (1) 1ª Tour Bélgica Robbe GHYS (1)
23.03.21 VINI ZABÙ (2) 1ª A Coppi Bartali Jakub MARECZKO (1)
17.03.21 BINGOAL (2) Nokere Koerse Ludovic ROBEET (1)
2019
28.08.19 BURGOS (3) 5ª Vuelta España Ángel MADRAZO (1)
VOIR :
https://www.ciclo21.com/equipos-uci-las ... victorias/

ESPAÑA :sorry: :sorry: :sorry:
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3385824
Cela demontre bien que les champions du Monde sont abonnés aux autres monuments.
Alors une surprise cette année un colbrelli profitant de la rivalitle belge ?
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3386054
Image
J imagine qu ils comptent le GP des Nations comme l`actuel championnat du Monde :reflexion:
Eddy Merckx n`y allait normalement pas sauf en 1973 pour y battre Luis Ocaña (2e) et en 1966 (3e) loin d`anquetil.
Mais son record de l`heure á Mexico :love:
Avatar de l’utilisateur
Par Tosach
#3386119
Une petite stat sur les championnats du monde avant cette édition.
Sur les 4 derniers championnats du monde, on a vu que des coureurs différents sur le podium, donc 12 coureurs.
Ce n'est pas une première dans l'histoire des championnats du monde.
Par contre, si on passait à 5 (donc 15 coureurs différents) là, sauf erreur de ma part, ce serait une première
Pour rappel, les 4 podiums :
2020 ALAPHILIPPE Julian VAN AERT Wout HIRSCHI Marc
2019 PEDERSEN Mads TRENTIN Matteo KÜNG Stefan
2018 VALVERDE Alejandro BARDET Romain WOODS Michael
2017 SAGAN Peter KRISTOFF Alexander MATTHEWS Michael

Intéressant de voir, que les plus dangereux sont sûrement sur le podium 2020 puis sur le 2019 et enfin 2017. Par contre le podium 2018 est absent...
  • 1
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 31

Infiniment mieux que le Gaudu 2021 faut pas […]

Je dois avouer que je comprends pas comment on peu[…]

Movistar Team 2021

Velasco (ancien d'Euskaltel), Ibarguren et Piepoli[…]

Il y a des coups de Trafalgar et des renversement[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site