Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 5 sur 7
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Quelle équipe de France pour le Mondial ?

Bardet
19
9%
Cavagna
38
18%
Cosnefroy
42
20%
Démare
15
7%
Le Gac
18
8%
Godon
33
15%
Madouas
34
16%
Russo
14
7%
Zingle
Aucun vote
0%
#3385665
-Vélomen- a écrit :
21 sept. 2021, 22:33
Quef a écrit :
21 sept. 2021, 22:00


Bof. Comme "coureurs capables de l'emporter en fonction des évènements", ces temps-ci je miserais plus sur Godon que sur Madouas ou même Démare. Au moins on sait qu'il peut suivre un coup, alors que les 2 coureurs qui lui ont été préférés n'ont ni la jambe ni la capacité à rester placés sur un tel parcours.
Bref. Alea jacta est...
Godon n'a jamais rien montré sur les classiques Flandriennes, et encore moins sur courses de 250 bornes.

Godon, son absence est due à son profil : ce n'est pas du tout un Flandrien.

Démare et Madouas ont des références sur ces courses, même si je pense que le parcours est trop simple pour Madouas et que tout parait un peu trop dur pour Démare actuellement.
A ce rythme là pourquoi on sélectionne Cavagna qui n'a jamais mis les pieds sur une vraie flandrienne?

Cette volonté de caser des coureurs dans des cases est ridicule. Évidemment Godon n'est pas un potentiel vainqueur de ce CdM, mais la question de cette sélection aussi c'est est-ce que Démare l'est ?

Godon n'a rien montré sur une course de 250 bornes, mais de un on s'en fout car on le sélectionnerait pas pour jouer un rôle dans les 20 derniers kms, et Démare a-t-il fait un top 20 sur une course de 250kms cette saison ?
Car au moins Godon en en 1 sans en plus être leader de son équipe.

Pour moi un Godon dans la Team c'est avec certitude un coureur utile pour tous jusqu'à au moins 200kms de course, et il est pas impossible qu'il soit encore dans les 40 meilleurs dans les 40 derniers kms.
Démare sur sa forme du moment, sur le fait qu'il n'a pas l'habitude d'être équipier, qu'elle sera son utilité pour l'équipe ?
Et quand on évoque sa capacité de sprinteurs que je ne nie pas, loin de là, mais avec des Laporte ou Sénéchal, en excellente forme, est-ce que c'est un profil qui nous manquait, dans cette sélection ?
#3385668
#JeSuisCycliste a écrit :
21 sept. 2021, 21:21
Thomas Voeckler est le cycliste français le plus intelligent du 21ème siècle (concernant le cyclisme). Il a les idées claires et je crois que je les partage. Laissons faire les autres, et profitons. Sincèrement : est-ce-qu'un Français est favori ? Non ! Donc aucun poids, on gère et on voit, avec des mecs qui savent gagner. Vous le voyez venir Rémi Cavagna champion du Monde ?!?
Si Voeckler c'est Einstein, ça en dit long sur le quotient intellectuel moyen du peloton. :elephant: :elephant: :elephant: :elephant: :elephant:

Pour Cavagna, je suis d'accord que sur ce parcours, il pourrait avoir sa carte à jouer en anticipant.
Il sera même moins surveillé de près qu'un Sénéchal qui aura lui aussi une petite pancarte dimanche et peut-être encore plus dangereux dans un rôle de baroudeur sur terrain accidenté.
Le problème étant qu'avec la sélection de Démare à la place d'un Ducroq/Bonnamour/Le Gac, Voeckler se prive d'un porteur d'eau/garde du corps (car oui même si ce n'est pas à la France de rouler, il en faut bien, a fortiori sur une course aussi longue que 265 km où tous les efforts inutiles vont se payer à la fin, sur les routes belges, on a bien souvent plusieurs incidents qui émaillent la course avec des coureurs retardés par une chute, une cassure et il faut toujours compter sur un peu de personnel à ce moment là).
Et là où Cavagna aurait pu être relativement préservé pour les 80 derniers km, il risque de devoir mettre la main à la patte bien avant désormais. Si on a Démare lâché après un mont à 20 sec, on fait relever Cavagna/Madouas par exemple pour le faire rentrer ? :reflexion:

En plus, la France va se retrouver le cul entre deux chaises si jamais Démare annonce qu'il a la jambe pendant la course, qu'est-ce que tu fais ? Tu joues à l'artificier comme aux championnats d'Europe pour rendre la course usante pour la Belgique/Danemark/Italie qui devront assumer le poids de la course ou tu fais en sorte que Démare soit encore là pour le final en évitant quand même de trop secouer le cocotier.
J'espère que Démare est pris vraiment comme électron libre et que la France gèrera sa course jusqu'à 8 km de l'arrivée comme s'il n'était pas là. S'il est encore là dans le money time, très bien, on le prend en compte.

Cette sélection de Démare montre en réalité que Voeckler a beaucoup de difficultés à analyser le tracé et ne sait pas du tout à quoi s'attendre : il a essayé de s'assurer une carte pour tous les scénarios possibles :
si ça ressemble à du Zolder 2002/Copenhague : on a la carte Démare
si ça ressemble à du Richmond 2015 : on a la carte Laporte
si ça ressemble à une Flèche Brabançonne : on a la carte Alaphilippe/Cosnefroy
si c'est un chantier pas possible entre flahutes et qu'Alaf n'a qu'une cartouche : on a la carte Sénéchal/Turgis

Je penche pour un mix entre le troisième et quatrième scénario et là Démare même à son pic en carrière n'y aurait absolument aucune chance d'y faire quoique ce soit.

Sur le papier, c'est séduisant et ça parait bien pensé mais l'histoire nous enseigne que bien souvent, c'est quand les sélections mettent tous leurs œufs dans le même panier qu'elles triomphent.
L'Italie qui avait 36 leaders pendant les années 90/2000, ça a souvent floppé.
Dernière édition par Bradounet_ le 22 sept. 2021, 00:26, édité 2 fois.
#3385680
Je pense aussi que c'est une erreur d'avoir sélectionné Démare vu sa forme avec déjà la présence de Sénéchal et Laporte dans un registre assez identique et qu'il aurait mieux valu prendre un autre équipier
#3385683
Ah mais si Démare l'emporte, Voeckler peut garder son poste à vie. Ce serait un véritable coup de maitre et assurément la plus grosse surprise d'un mondial depuis 1999.
Car jamais un coureur n'affichant si peu de résultats le mois précédent un mondial ou n'ayant pas dans l'année prouver sa valeur au plus haut niveau de l'élite mondiale n'a réussi à remporter les mondiaux depuis le premier sacre de Freire. Ce n'est peut-être donc pas qu'une coïncidence.

Si on passe outre le fait que le tracé ne semble de premier abord adapté à ses caractéristiques, le mondial couronne toujours un coureur en forme ou ayant été en forme dans l'année :
- en 2019, Alaphilippe, malgré un TdF moyen couru dans l'optique du mondial, s'était montré le plus fort de tous les puncheurs lors de leurs derniers affrontements lors du final de la deuxième étape du TdF.
- en 2018, Pedersen n'était pas tant une surprise que ça, il venait de remporter en solitaire le GP D'Isbergues la semaine précédant le mondial (un peu comme Valgren ces derniers jours d'ailleurs).
- en 2017, Sagan remportait deux semaines auparavant le GP de Québec.
- en 2016, Sagan, le mois précédent, avait remporté les CDE, le GP de Québec, 2e à Montreal, 3e de l'Eneco Tour avec deux victoires d'étapes.
- en 2015, Sagan avait remporté une victoire sur la Vuelta avant de se faire harponner par un motard.
- en 2014, la "surprise" Kwiatkowski venait de terminer la semaine précédente 2e du Tour de GB en y gagnant une étape.
- en 2013, Rui Costa, 5e et 6e des deux classiques québécoises et avait remporté deux étapes en fin de TdF après avoir remporté le Tour de Suisse et 3e du Tour de Romandie.
- en 2012, Gilbert avait remis le pied à l'étrier sur la Vuelta avec deux victoires d'étapes en puncheur.
- en 2011, Cavendish avait remporté 5 étapes sur le TdF et venait de triompher deux fois en GB.
- en 2010, Hushovd avait remporté une étape sur la Vuelta et une sur le TdF.
- en 2009, Evans sortait d'une troisième place sur la Vuelta qui aurait été une deuxième place sans une incompatibilité de système de transmission lors de son dépannage par l'assistance neutre sur l'Alto de Monachil.
- en 2008, Ballan arrive sur le mondial dans une forme éclatante après avoir gagné une étape de montagne sur la Vuelta (en échappée certes), et fait 2e de Plouay.
- en 2007, Bettini avait remporté une étape sur la Vuelta et 5 autres podiums d'étapes.
- en 2006, Bettini avait remporté une étape sur la Vuelta.
- en 2005, l'approche de Boonen n'avait pas été bien fameuse mais il avait remporté deux étapes sur le TdF après un doublé Tour des Flandres/Paris Roubaix.
- en 2004, Freire gagne une étape sur la Vuelta et 4 autres podiums d'étape. Victoire sur MSR en début d'année.
- en 2003, Astarloa, approche médiocre malgré une 4e place à Hambourg en aout mais c'était le vainqueur de la Flèche Wallonne cette année là.
- en 2002, Cipollini avait remporté 3 étapes sur la Vuelta en 7 jours avant de plier bagages.
- en 2001, Freire terminait 2e de Paris-Tours juste derrière l'opportuniste Virenque la semaine précédente.
- en 2000, la "surprise" Vainsteins montait clairement en puissance : déjà 3e du Tour des Flandres au printemps (2e du sprint semi-massif pour la deuxième place derrière Tchmil), il s'offrait le scalp deux jours de suite sur le modeste Tour de Rhénanie-Palatinat de Zabel, Zberg, Hamburger le mois précédent avant de terminer deuxième du GP Beghelli.
- il faut donc remonter à 1999 et l'ovni Oscar Freire qui n'avait pas couru de l'année suite à une tendinite et qui avait été sélectionné par défaut pour voir la dernière grosse surprise d'un mondial. Mais le cas Freire est particulier, c'était un très jeune coureur prometteur et qui est arrivé sur le mondial avec énormément de fraicheur, qui était connu pour arriver très rapidement en forme (il ne dépassait jamais les 4 heures à l'entrainement, ça lui suffisait).

En analysant donc le pedigree des coureurs ayant remporté les mondiaux, je trouve que ça resserre la liste des potentiels vainqueurs, j'en voyais quarante crédibles, jugement basé sur les profils, mais en réalité, il ne reste plus que :

les coureurs en forme :
vainqueurs d'étape sur la Vuelta :
Cort Nielsen
Roglic
Sénéchal
vainqueur sur des WT/1.Pro le mois précédent :
Ewan
Colbrelli
Mohoric
Cosnefroy
vainqueur de SSR les quinze jours précédents :
Trentin
Valgren
van der Poel
Laporte
Almeida
van Aert
Hayter

montées en puissance :
Evenepoel
Hirschi
Kristoff

vainqueur de grosses courses cette saison :
Stuyven
Asgreen
Alaphilippe
Pogacar
Pidcock (vainqueur de la Brabançonne, course au format le plus proche de celui de dimanche, profil faisant penser à celui de Freire en 99 toutes proportions gardées).

Sagan me semble même trop limite pour rentrer véritablement dans une case (je ne compte pas la victoire au CG), sa montée en puissance ne semble pas flagrante.
Politt et Ackermann, ce n'est pas très net non plus, ils paraissent encore moins crédibles niveaux résultats qu'un Vainsteins à Plouay.
Honoré , des bons résultats, un mec en forme, mais ne rentre pas vraiment dans une case. Pas un hasard, il ne sait pas gagner de grosses courses et pourrait encore avoir à faire l'équipier pour Asgreen.

22 possibles vainqueurs.
#3385702
Non mais ceux qui trouvent que la sélection de Demare est ok, ils se basent sur son nom, mais ils ont pas regardé sa forme / sa saison :tonton:
Le mec ne sait pas se placer.
Il ne sait pas faire 35 relances.
Il n'arrive pas à sprinter.
Et quand il y arrive il galère pour battre par VanRooyke et Lecroqke :pt1cable:

Si la course se termine au sprint dans un groupe de costauds, il y a déjà Laporte et Turgis.
Et avant cela il faut lancer/participer aux attaques avec les Alaf/Cosnefroy et encore avant avec Cavagna, Senechal voire Madouas.
Comme le souligne Bradounet, si c'est pour se retrouver le cul entre 2 chaises en mode "on ne veut pas faire sauter notre sprinteur"... bof bof. Et puis ça fait moins de main d'oeuvre, ou un bon outsider de sacrifié, durant les premiers 180km.

Et voire Demare dans un autre rôle que "j'essaie de m'accrocher", je n'y crois pas trop
#3385703
La sélection de Démare sur son profil c'est un peu comme si Merlier ou Philipsen seraient la pour la Belgique, en supposant en sprint à large Comité.
Pourtant ils ont jamais été envisagé dans la sélection, alors qu'ils sont dans une forme largement supérieur au sprinteur de la FDJ.
Dernière édition par luckywinner le 22 sept. 2021, 10:07, édité 1 fois.
#3385706
luckywinner a écrit :
22 sept. 2021, 08:34
La sélection de Démare sur son profil c'est un peu comme si Merlier ou Philipsen seraient la pour la Belgique, en supposant en sprint à large Comité.
Pourtant ils ont jamais été envisagé bons la sélection, alors qu'ils sont dans une forme largement supérieur au sprinteur de la FDJ.
N'importe quoi. La seule raison pour laquelle Merlier n'est pas pris c'est qu'ils ont une équipe de ouf. S'il avait une autre nationalité (bon, ok, il n'aurait pas ce niveau :rabbit: ) n'importe quel sélectionneur l'aurait pris.
#3385710
Je vais couper court à vos fantasmes ou à votre conversation, car ni Arnaud Démare ni Rémi Cavagna ne l'emporteront dimanche.
Arrêtons 2 minutes les bêtises.

Le Picard possède beaucoup de qualités, mais il ne semble pas dans la forme de sa vie, et paiera la répétition des efforts * sur ce circuit (même P.Roglic/T.Pogacar seront là et secoueront le cocotier).
En cas de sprint semi-massif , il sera battu par plus frais et plus fort actuellement. Rappelons que l'arrivée est au terme d'un faux-plat montant (voire d'une bosse), et après 260km, ce sera une autre paire de manches (à cou*****).
Dans l'équipe de France, il y a déjà Florian Sénéchal du même profil, et qui sort en grande condition de la Vuelta. A-t-on besoin d'empiler des co-leaders du même profil ?
Car derrière J.Alaphillpe leader présumé, avec F.Sénéchal, C.Laporte voire A.Turgis peuvent jouer un rôle d'outsiders, de co-leader pour l'EDF pouvant suppléer Allah Philippe.
A-t-on déjà vu Nono Démare à son avantage sur l'Amstel ou dans le final du Ronde (où il n'a jamais fait mieux que 15ème, 23/24ème)?

Personnellement, je n'aurai peut-être même pas mis Benoit Cosnefroy au sein de celle-ci, il a déjà bien donné dernièrement, et pas certain qu'il soit à l'aise si le parcours est humide comme il le pourrait dimanche.
Il faut aussi des mecs qui peuvent se glisser dans une échappée, ou rouler derrière celle-ci, pas que des leaders qui vont attendre patiemment le final, où ils ne seront peut-être plus présents, ayant coincés plus tôt.
Dorion Godon aurait mérité une sélection, dans le but de partir dans un coup ou une échappée au long cours.
Rémi Cavagna ne semble pas aussi fort actuellement qu'un Kung/Ganna, ce n'est pas un parcours adapté à ses qualités; lui va préférer des petits cols roulants, ou circuit vallonné, que des côtes abruptes à répéter, il n'est pas suffisament explosif, Il peut avoir un rôle d'équipier modéle, mais guère plus.


* plus de 30 côtes avant d'en enchaîner 9 supplémentaires lors des 35-40 derniers kilomètres.
Un mini Amstel ?
Dernière édition par ***Milanello*** le 22 sept. 2021, 09:54, édité 2 fois.
#3385712
Nopik a écrit :
22 sept. 2021, 08:33
Non mais ceux qui trouvent que la sélection de Demare est ok, ils se basent sur son nom, mais ils ont pas regardé sa forme / sa saison :tonton:
Alors je suis pas d'accord : il a signé le meilleur résultat de sa carrière en grand Tour sur cette Vuelta (96ème au CG, première fois qu'il intégre le top 100 !) :metalhead:
#3385721
Voeckler fait le choix d'emmener les meilleurs. Il a fait la même chose aux Europe. Pinot, Bardet, Barguil se sont sacrifiés pour l'équipe de France et c'était une très belle course. Sur le papier, cette équipe de France est très solide. Maintenant il reste à voir ce que ça va donner dimanche sur la route. Je pense qu'avec ce parcours, plein de virages et de coups de cul, ce sera très tactique. Il faudra être en nombre dans le final et avoir toujours quelqu'un à l'avant.
#3385726
Pas pour jouer les premiers rôles mais pour tenir un rôle d’équipier. « Arnaud m’a dit « Je préfère venir pour ça que pour jouer ma carte ». Je sais qu’il marche », a confié le sélectionneur tricolore.

Mais cet ajout dernière minute a fait un malheureux: Olivier Le Gac à qui Thomas Voeckler avait assuré qu’il en serait. « J’ai un peu modifié mon plan de course, on a eu une discussion et il a compris. J’avais dit à Olivier qu’il serait dans mes neuf et je l’ai enlevé. Je n’ai pas tenu ma promesse et ça me fait très mal pour lui », a-t-il confié, visiblement gêné aux entournures.
#3385729
blouss_ a écrit :
22 sept. 2021, 09:57
Voeckler fait le choix d'emmener les meilleurs. Il a fait la même chose aux Europe. Pinot, Bardet, Barguil se sont sacrifiés pour l'équipe de France et c'était une très belle course. Sur le papier, cette équipe de France est très solide. Maintenant il reste à voir ce que ça va donner dimanche sur la route. Je pense qu'avec ce parcours, plein de virages et de coups de cul, ce sera très tactique. Il faudra être en nombre dans le final et avoir toujours quelqu'un à l'avant.
Déjà je suis pas d'accord sur les meilleurs emmenés (qui ce soit pour les Europe ou CdM), mais c'est pas un problème en soit.

La question est de savoir si l'équipe est cohérente avec un rôle utile pour chacun.
Pinot était pas à son top, mais on était sur qu'il entrait dans le schéma de l'équipe même à 90%, avec 3 cartes principales dont Cosnefroy en leader, et le reste des équipiers pour durcir la course.

Là Démare ne rentre que dans un seul scénario de course où il apporte une plus value, c'est celle d'un sprint en gros comité (et encore avec ce profil final en bosse je pense que Laporte apporte plus de garanti en ce moment).
Du coup si il est là c'est pour prendre l'une des cartes principales.
Après si il est là pour se glisser dans les coups en 2eme partie de course, je pense qu'on aurait pu trouver mieux.

Après je suis d'accord avec la remarque de Millanello sur la présence de Cosnefroy.
Elle est logique sur sa forme et ses capacités mais en terme de structure d'équipe c'est un peu plus flou.
Dernière édition par luckywinner le 22 sept. 2021, 10:33, édité 1 fois.
#3385733
Il faut voir le rôle, qui sera attribué à Démare. Entre lui et Le Gac, il n'y a quand même pas photo sur les qualités physiques. Après on peut toujours se dire que Le Gac a une meilleure expérience du rôle de coéquipier. Mais si Démare joue pleinement le jeu de l'équipe, il n'y a pas de raison qu'il ne soit pas très utile à celle-ci.
#3385749
franck56 a écrit :
22 sept. 2021, 10:10
Pas pour jouer les premiers rôles mais pour tenir un rôle d’équipier. « Arnaud m’a dit « Je préfère venir pour ça que pour jouer ma carte ». Je sais qu’il marche », a confié le sélectionneur tricolore.
Eh bé, ça va être une première, une découverte, parce qu'en tant que sprinteur, il ne prend jamais de vent sauf dans les 50 derniers mètres dans le meilleur des cas. Même les entrainements, il doit les faire derrière un pot d'échappement.

Allez, je suis mauvaise langue, on l'a vu rouler sur la dernière étape de Paris-Nice en tête d'un groupe largué qui tentait de revenir sur le peloton (sans que personne ne comprenne pourquoi vu qu'il n'avait aucune chance sur cette étape) ; pour ressauter à la montée suivante dès le peloton rejoint (ou presque rejoint ?), puis recommencer une poursuite qui a échoué. On a aussi dû le voir dans une de ces poursuites qu'affectionne la FDJ : pour ramener le peloton sur une échappée de costaud qu'on a laissé partir alors qu'on avait coché l'étape pour le sprint et qu'on n'a mis personne dans l'échappée, lutter vainement 10-20-30 km sans parvenir à reprendre le groupe avant de lâcher l'affaire. Bon, pas très concluant, on va dire...
#3385753
A lire les dernières pages de ce topic, on a l'impression que Démare est incapable de faire quoi que ce soit sur un vélo ou au sein d'un peloton. C'est incroyable comme il est dénigré sur ce forum. Je pense que si Démare se met à la planche, il fera mal aux jambes à bcp de coureurs.
#3385755
blouss_ a écrit :
22 sept. 2021, 11:19
A lire les dernières pages de ce topic, on a l'impression que Démare est incapable de faire quoi que ce soit sur un vélo ou au sein d'un peloton. C'est incroyable comme il est dénigré sur ce forum. Je pense que si Démare se met à la planche, il fera mal aux jambes à bcp de coureurs.
Honnêtement à l'instant t sur une course assez difficile de 270 kms tu penses que le plus fort, c'est Démare Barguil Godon, Hofstetter....
Il faut quand même bien comprendre que Démare est leader absolu systématiquement au départ d'une course sur toutel'année 2021 (certes un peu moins sur le Tour quand même) avec les résultats qu'il a eu.
Tu penses que le plus utile dans la construction de l'équipe c'est aussi Démare ?
Je pense que personne n'a prétendu que Démare était fini, où qu'il est incapable de faire quoique ce soit, juste qu'il fait une année 2021 plus que moyenne, (moins bonne saison depuis 2015).


Pour rappel avec le super Démare lors de la reprise de l'année post Covid 2020,j'étais celui qui évoquait un intérêt possible de sa présence sur les championnat du Monde en Italie, comme quoi je juge la situation surtout en fonction des évolutions de forme.

En plus de la forme moyenne de Démare tu as dans le même temps Laporte en grande condition.

Enfin si tu penses que c'est bien de prendre un Démare pour faire l'équipier qui bâchera autour des 200kms, ben je n'envisage pas le cycliste de haut niveau de la même manière.
Dernière édition par luckywinner le 22 sept. 2021, 15:16, édité 2 fois.
#3385758
blouss_ a écrit :
22 sept. 2021, 11:19
A lire les dernières pages de ce topic, on a l'impression que Démare est incapable de faire quoi que ce soit sur un vélo ou au sein d'un peloton. C'est incroyable comme il est dénigré sur ce forum. Je pense que si Démare se met à la planche, il fera mal aux jambes à bcp de coureurs.
Il y a un an d'ici, Démare n'aurait pas été loin d'avoir un statut à la Colbrelli avant ces championnats. Je pense que les commentaires actuels sont dus à une déception à la hauteur des attentes qu'avaient suscité sa saisons 2020.
Et c'est clair aussi que ce coureur souffre d'une réputation de pleureuse qui amplifie la dureté des jugements lorsqu'il déçoit. Qu'il soit effectivement friable mentalement et qu'il ait une faculté à se trouver des excuses, au fond je n'en sais rien. Mais j'ai toujours trouvé que la communication de la FDJ, qui se veut ultra-protectrice de ses coureurs, les desservait parfois du point de vue de l'image renvoyée au public. A la FDJ, il est le cul dans l'ouate. Alors que dans beaucoup d'autres équipes, avec son irrégularité, il serait depuis longtemps dans une position compliquée.
Lors du déconfinement l'an dernier (surtout sur les Championnats de France), Démare a enfin laissé entrevoir autre chose qu'un "scoreur" occasionnel sur des courses aux plateaux assez relevés. Il pesait sur les courses difficiles, et semblait même souvent pouvoir les orienter. C'était quelque chose de nouveau et ça a suscité beaucoup d'attentes. Malheureusement pour lui, c'est actuellement resté à un l'état de grâce qu'il ne confirme pas sur la longueur.


Au vu de ses dernières prestations, j'ai de gros doutes qu'il soit ce weekend capable d'autre chose que de porter des bidons avant de lâcher sans avoir pesé à l'approche de la finale. Mais l'équipe de France est très costaude et dispose de trois coureurs en grande forme, dont un crack, avec Alaphilippe, Sénéchal et Cosnefroy. C'est déjà très fort et elle fait partie des gros morceaux.
Dernière édition par JohanMusée le 22 sept. 2021, 11:46, édité 2 fois.
  • 1
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Pendant ce temps là en 2021

Ma sélection : BAX Sjoerd D'HEYGERE Gil ERI[…]

Le Giro Ciclistico c'est le U23: https://www.les[…]

J'ai édité les classements en retira[…]

Victoire de Mickaël Guichard (Pro Immo) devan[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site