Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 114 sur 124
  • 1
  • 112
  • 113
  • 114
  • 115
  • 116
  • 124
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3383034
LIEN23 a écrit :
15 sept. 2021, 11:05
Les cyclistes me font penser aux toxicomanes ,les stars shooteur,dans la manière de fuir la réalité(mensonge,deni,difficulté d en parler quand on arrête)les virenques ulrich,(post carriere)j 'en ai croisé des milles chez les toxs.
et si quelque un l ouvre (chez les belges notamment )on pourrait le retrouver dans un canal .
la lâcheté humaine dans toute sa splendeur .
y a pas de place dans ce monde fric pour l intégrité et l honneur. dans la société elles disparaissent également à grand coup de ceinturons. Tous à la piquouses.
on est mieux avec ses chèvres.
Après le dos, tu nous ferais pas une petite dépression Tibo ? :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par LIEN23
#3383048
La dépression c est quand tu tourne en boucle,
non je suis parti dans de grande chevauché solitaire, et je ne me retourne plus!
Je Ne Suis Pas TIbo meme si ça fait plaise de le voir en Patron sur le tour des petits ducs
Par -Vélomen-
#3383049
On sait ce qu'il se passe avec les Bahrein ?

Y'a un nouveau truc ou des nouvelles préparations médicales borderline qui sont apparus ?

Je ne serais pas étonné de les voir rentrer dans le rang l'an prochain, un peu comme les DSM cette année. :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3383112
Ils ont fait un stage en Afrique du sud où ils ont pu bosser sur 27' à PMA, et depuis ils sont tous une bande de copains. Aussi, les nouveaux vélos Merida vont très vite, et avant l'an dernier ils ne s'intéressaient pas aux cétones.
Avatar de l’utilisateur
Par damienleflahute
#3383145
Autant en début d'année c'était louche, autant depuis la descente de police j'ai l'impression qu'ils ont encore franchi un palier. On est sûr que c'était des vrais flics et pas des livreurs déguisés en policiers?
Avatar de l’utilisateur
Par Nopik
#3383157
Ca serait drôle que Colbrelli gagne le mondial ou la Lombardie ( :elephant: ) en faisant un chut sur la ligne, comme Mohoric :love:
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3383358
C'est sur la filière endurance qu'il m'étonnent surtout parce qu'on les a pas encore vu faire tout exploser dans un col collectivement comme les US Postal/Sky/Jumbo ou progresser en chrono. :reflexion:
L'impression qu'il auraient trouvé le bon protocole pour les cétones ou un autre truc encore moins acceptable qui fonctionnent à merveille pour les efforts au long cours à intensité moyenne/élevée.
Le premier Bahrain qui m'avait fait tilter cette année, c'était Marco Haller sur les flandriennes.
Attention à lui à Roubaix, ptit top5 en perspective.
Dernière édition par Bradounet_ le 15 sept. 2021, 18:11, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3383359
Pardon d’insister mais pourquoi a-t-il pris 6 ans le mec de horstruc?

Enfin, 6 ans, c’est enorme, non? J’ai pas souvenir d’un sportif de haut niveau ayant pris une telle sanction sans etre au moins récidiviste. :scratch:
Avatar de l’utilisateur
Par Bradounet_
#3383367
T'as bien lu l'article Doli ?
Il a produit un document falsifié en plus d'avoir commandé des produits dopants.
Limite, s'il s'en sort très bien avec six ans de suspension sportive sans poursuite pénale derrière.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3383375
Bradounet_ a écrit :
15 sept. 2021, 18:17
T'as bien lu l'article Doli ?
Il a produit un document falsifié en plus d'avoir commandé des produits dopants.
Limite, s'il s'en sort très bien avec six ans de suspension sportive sans poursuite pénale derrière.
Ah ok, je n’avais pas fait le rapprochement, mais je ne connais pas bien la legislation.
Bon c’est vrai que le mec cumule. :genance:
Par frikkadell
#3383449
SnakePlissken a écrit :
13 sept. 2021, 23:49
Dans le même genre j'ai parfois été interloqué par Moncoutié que j'aime beaucoup, et qui a la réputation d'avoir été un coureur propre. Bien souvent on sent du respect pour les coureurs, même pour ceux dont on sait qu'ils ont franchi la limite, comme Valverde. Je me suis dit qu'à sa place certains auraient pu se sentir lésé de courir contre des gens qui ne respectaient pas les règles. Mais d'un autre côté je me dis que pour accepter ça, accepter de perdre bien souvent, je me dis que ces gars là font avec, et le but premier est sans doute de faire au mieux, dans la mesure de leur moyen, et compte tenu de la situation, et du coup peu importe les résultats ensuite. Si on n'avait pas cette façon de penser, je me dis que ce serait facile de devenir dingue sinon. Je précise que je n'ai pas lu son livre, donc je ne sais pas s'il en parle en détail, je parle surtout du respect qu'il a pour les coureurs, chose que j'ai souvent ressenti.
Le cyclisme, c'est pas sport qui date d'hier, plus de 100 ans...

100 ans d'évolution, maturation d'un état d'esprit, d'un langage vernaculaire, de héros, de légendes, de drames, de rapport à la douleur, de dopage, de beaucoup beaucoup de choses qui font qu'on en arrive au cyclisme d'aujourd'hui !
On peut parler de communauté cycliste. Une communauté avec des liens forts.

Ce que certains appelle vaguement "le système", c'est à dire la loi du silence à propos du dopage entre autre, est issu de cette histoire.

Lorsque mohoric gagne le soir d'une perquise de l'hôtel de son equipe, il l'a signe d'un geste qui appartient à celui reconnu comme le plus grand tricheur de ce sport qui vient d'une époque qui le précède de 20ans.

A propos de la loi du silence, il y a fort à parier que l'époque Armstrong est importante, mais elle même est l'héritière de la première grande époque EPO, et avant je connais moins, mais il est sûr que cette règle qui vise à garder secret aux yeux du public et des autorités les pratiques dopantes date de bien plus tôt.


Le dopage et le silence qui s'y associe s'insinue depuis les jeunes génération jusqu'à ce que le coureur devienne pro.

Ce n'est pas comme chez le suiveur, qui lui prend conscience de ça bien plus tard, à un âge adulte, et n'y est pas confronté depuis les jeunes catégories.

Tout ça pour dire que si moncout' ne balance pas ou n'a pas balancé, c'est aussi et surtout parce que ce depuis qu'il se construit en tant que coureur et homme, la règle de lomerta est la. De manière implicite ou explicite, elle est la. Au début c'est normal de ne rien dire.
Avatar de l’utilisateur
Par JohanMusée
#3383484
frikkadell a écrit :
15 sept. 2021, 23:23

A propos de la loi du silence, il y a fort à parier que l'époque Armstrong est importante, mais elle même est l'héritière de la première grande époque EPO, et avant je connais moins, mais il est sûr que cette règle qui vise à garder secret aux yeux du public et des autorités les pratiques dopantes date de bien plus tôt.


Le dopage et le silence qui s'y associe s'insinue depuis les jeunes génération jusqu'à ce que le coureur devienne pro.

Ce n'est pas comme chez le suiveur, qui lui prend conscience de ça bien plus tard, à un âge adulte, et n'y est pas confronté depuis les jeunes catégories.

Tout ça pour dire que si moncout' ne balance pas ou n'a pas balancé, c'est aussi et surtout parce que ce depuis qu'il se construit en tant que coureur et homme, la règle de lomerta est la. De manière implicite ou explicite, elle est la. Au début c'est normal de ne rien dire.
A vrai dire, cette loi du silence est essentiellement apparue avec les contrôles antidopage.
Il faut bien se figurer que, jusqu'à la mort de Simpson en 1967, le dopage n'est pas réellement perçu comme une tricherie ou comme quelque chose de foncièrement mal. On ne s'en vante pas particulièrement, mais on ne s'en cache pas non plus. On parle de "saler la soupe", et surtout de "faire le métier". C'est surtout cette dernière manière de considérer la chose qui est longtemps restée en interne en même temps que l'image de probité devenait importante d'un point de vue du public qui a créé cette loi du silence. Et ce réel sentiment d'injustice chez les coureurs et les équipes lorsqu'ils se font prendre.
Selon moi, c'est la superposition de ces deux lois, celle du milieu et celle du monde extérieur, qui crée cette perception complexe des actes et des champions chez les membres du dit milieu, aussi probes soient-ils
Par JoeSaginowski
#3383511
Bradounet_ a écrit :
15 sept. 2021, 18:07
C'est sur la filière endurance qu'il m'étonnent surtout parce qu'on les a pas encore vu faire tout exploser dans un col collectivement comme les US Postal/Sky/Jumbo ou progresser en chrono. :reflexion:
L'impression qu'il auraient trouvé le bon protocole pour les cétones ou un autre truc encore moins acceptable qui fonctionnent à merveille pour les efforts au long cours à intensité moyenne/élevée.
Le premier Bahrain qui m'avait fait tilter cette année, c'était Marco Haller sur les flandriennes.
Attention à lui à Roubaix, ptit top5 en perspective.
D'ailleurs Haller ne va être dépaysé en allant chez bora.....il va prendre une autre dimension, comme les Politt et surtout Schachaman.....

J'ose imaginer une victoire de Haller ou Haussler à Paris Roubaix.... :rieur: :rieur: , c'est l'explosion sur les forums, twitter :w00t:
Par _Rimini
#3383514
Bradounet_ a écrit :
15 sept. 2021, 18:07
C'est sur la filière endurance qu'il m'étonnent surtout parce qu'on les a pas encore vu faire tout exploser dans un col collectivement comme les US Postal/Sky/Jumbo ou progresser en chrono. :reflexion:
L'impression qu'il auraient trouvé le bon protocole pour les cétones ou un autre truc encore moins acceptable qui fonctionnent à merveille pour les efforts au long cours à intensité moyenne/élevée.
Le premier Bahrain qui m'avait fait tilter cette année, c'était Marco Haller sur les flandriennes.
Attention à lui à Roubaix, ptit top5 en perspective.
Ils ont oublié de donner la notice à Poels. Lui cette année il ne sentait plus ses jambes durant les 80 premiers km des courses (Suisse, TDF) où il fait exploser tous ses compagnons d'échappées, passe en solo en tête de tous les GPM. Puis disparait au milieu de la course. :sylvain84:
Caruso a mieux compris. Lui il fait les 80 derniers km en solo. :tonton:
Avatar de l’utilisateur
Par damienleflahute
#3383517
Bradounet_ a écrit :
15 sept. 2021, 18:07
C'est sur la filière endurance qu'il m'étonnent surtout parce qu'on les a pas encore vu faire tout exploser dans un col collectivement comme les US Postal/Sky/Jumbo ou progresser en chrono. :reflexion:
L'impression qu'il auraient trouvé le bon protocole pour les cétones ou un autre truc encore moins acceptable qui fonctionnent à merveille pour les efforts au long cours à intensité moyenne/élevée.
Le premier Bahrain qui m'avait fait tilter cette année, c'était Marco Haller sur les flandriennes.
Attention à lui à Roubaix, ptit top5 en perspective.
Facile vu que tous leurs adversaires sont des cyclo-crossmen qui ne maîtrisent que l'effort d'une heure au seuil. Ils sont les premiers à avoir compris que le cyclisme pouvait aussi être un sport d'endurance et ont donc allongé leurs sorties. :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Iguane
#3383522
JohanMusée a écrit :
16 sept. 2021, 09:07
frikkadell a écrit :
15 sept. 2021, 23:23

A propos de la loi du silence, il y a fort à parier que l'époque Armstrong est importante, mais elle même est l'héritière de la première grande époque EPO, et avant je connais moins, mais il est sûr que cette règle qui vise à garder secret aux yeux du public et des autorités les pratiques dopantes date de bien plus tôt.


Le dopage et le silence qui s'y associe s'insinue depuis les jeunes génération jusqu'à ce que le coureur devienne pro.

Ce n'est pas comme chez le suiveur, qui lui prend conscience de ça bien plus tard, à un âge adulte, et n'y est pas confronté depuis les jeunes catégories.

Tout ça pour dire que si moncout' ne balance pas ou n'a pas balancé, c'est aussi et surtout parce que ce depuis qu'il se construit en tant que coureur et homme, la règle de lomerta est la. De manière implicite ou explicite, elle est la. Au début c'est normal de ne rien dire.
A vrai dire, cette loi du silence est essentiellement apparue avec les contrôles antidopage.
Il faut bien se figurer que, jusqu'à la mort de Simpson en 1967, le dopage n'est pas réellement perçu comme une tricherie ou comme quelque chose de foncièrement mal. On ne s'en vante pas particulièrement, mais on ne s'en cache pas non plus. On parle de "saler la soupe", et surtout de "faire le métier". C'est surtout cette dernière manière de considérer la chose qui est longtemps restée en interne en même temps que l'image de probité devenait importante d'un point de vue du public qui a créé cette loi du silence. Et ce réel sentiment d'injustice chez les coureurs et les équipes lorsqu'ils se font prendre.
Selon moi, c'est la superposition de ces deux lois, celle du milieu et celle du monde extérieur, qui crée cette perception complexe des actes et des champions chez les membres du dit milieu, aussi probes soient-ils
Pour préciser sur la partie historique, c'est effectivement dans les années 60 que se produit le premier tournant. Il y a plusieurs éléments déclencheurs mais pour la partie CIO c'est le décès d'un cycliste, Knut Jensen, aux JO de 1960 (donc avant Simpson. Affaire très similaire, mélange de chaleur extrême et d'usage de dopants...)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Knud_Enemark_Jensen

Le CIO réagit dès 63 et mets en place les tests aux JO de 1968. Je cite toujours wiki "quotidiennement, dans cinq compétitions, cinquante tests sont effectués, notamment des prélèvements urinaires des six premiers de chaque épreuve individuelle. Au total, 667 athlètes seront contrôlés et un seul cas de dopage sera avéré, celui du pentathlonien suédois Hans-Gunnar Liljenwall pour lequel des traces d'alcool furent découvertes dans son sang". :genance:

Sur le Tour de France, les premiers contrôles ont lieu en 1965 (donc avant le décès de Simpson), mais bon clairement il y a une opposition à ce truc, opposition qui va s'intensifier avec des grèves de coureurs, des refus de se soumettre aux contrôles, voir notamment l'affaire Hinault à je ne sais plus quel critérium... Je pense que la perception va vraiment changer avec Festina et l'évolution des lois antidopage dans certains pays à compter de cette date. On a quand même eu des coureurs français qui ont fait grève au début des années 2000 contre le cyclisme à deux vitesses. 5 ans avant les mecs dans le peloton faisaient grève contre les contrôles et les descentes de police.

(voir le site de Vayer qui vulgarise assez bien cette partie historique)
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3383682
veji2 a écrit :
16 sept. 2021, 14:57
Je me suis mal exprimé, pour moi Alpecin sur les sprints me fait une impression similaire à celle de la DQS, c'est hyper bien huilé, ça étire très très fort et donc ça emmène le sprinteur dans un fauteuil absolu.
Y en a qui pensent que c’est du bon huilage, d’autres du bon salage.
Avatar de l’utilisateur
Par GATO
#3385464
Image
C est pas nouveau mais il y en a qques unes qui font toujours :rieur:
par contre Contador est innocent :elephant:
Dernière édition par GATO le 21 sept. 2021, 14:41, édité 1 fois.
  • 1
  • 112
  • 113
  • 114
  • 115
  • 116
  • 124

tout ça me rappelle cette édition my[…]

Sports d'hiver

Très belle première course avec un[…]

Justifier l'abréviation officielle d'un[…]

Challenge 2021 - La saison !

Est-ce que Nopik va gagner les 5 prochains Challen[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site