Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 42 sur 71
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 71
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3363408
Oui c'est exactement ça.
D'ailleurs, ça m'a fait marrer, parce que finalement à 1 tour du but quand le suisse avait pris une belle petite avance, les mecs derrière étaient un peu tous sur la même ligne à se regarder pour savoir qui irait rouler. Là je me suis dit "ah ! ça c'est le cyclisme que je connais !". :tonton: :tonton:

Mais oui, d'un point de vue plus pragmatique, quelle fabuleuse débauche d'énergie chez certains. Sans parler de faire une Manolo ONCE/Rui Costa/David Gaudu ( :elephant: ), certains économiseraient quand même un paquet de force à faire un peu moins les foufous.

Autre point, le parcours vélo était vraiment pas top. Pas de difficulté, un max de relances, peu de possibilités d'envoyer du lourd. C'était du pain béni pour les meilleurs runners, non ?
Par _Rimini
#3363414
Pour tous les grands championnats j'ai l'impression que c'est des parcours urbains facile avec des relances parce que pas mal de courbes.
Ça donne vraiment pas envie entre la plongée dans la baie polluée et le long passage en vélo sous l'autoroute... :euh:
Le triathlon pour moi (je ne connais pas beaucoup) c'est des sites magnifiques avec des lacs entourés de montagnes. Le contraire de ce qu'on voit dans les grands championnats....
Par biquet
#3363420
J'ai trouvé Pidcock hyper-affuté, plus que pendant sa campagne de classiques. Ce n'est peut-être qu'une impression, ceci dit. Intéressant de voir son comportement dans les CC de la prochaine Vuelta. Vu son format poids plume et ses capacités (ancien Champion du Monde Junior de chrono), il doit pouvoir envoyer de sacrés Watts sur un Picon Blanco, un Véléfique ou un Gamoniteiro. Ce sera pour moi LA grande attraction de la prochaine Vuelta, course qui m'intéresse assez peu (de moins en moins, en fait) d'ordinaire. :niark:
Avatar de l’utilisateur
Par Delgato
#3363422
Des cols comme Velefique ou Gamoniteiro ça me parait trop long pour lui face à des A.Yates, Roglic, Lopez et surtout Bernal ou Landa ( Padun n'en parlons pas :elephant: )
Par contre sur des Muritos oui il devrait être dans son élément
Par stcyrr
#3363423
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 17:42

Autre point, le parcours vélo était vraiment pas top. Pas de difficulté, un max de relances, peu de possibilités d'envoyer du lourd. C'était du pain béni pour les meilleurs runners, non ?
Oui au vu de la configuration de course, c'est surtout le Norvégien qui a permis au groupe Blumenfeld/Yee de rentrer sur le groupe Luis.
A partir du moment où le regroupement était fait, c'était mort.

Niveau parcours oui un parcours où ça tournicote avec les demi tours, le groupe de derrière avait un visu sur le groupe de devant. Et vice versa. A partir de ce moment là c'est psychologique je pense et c'est plus facile de rentrer.
ça a commencé avec le groupe de 3 devant, ça roulait normal sauf le sudaf je crois et les 3-4 autres coureurs derrière ont fait le forcing pour rentrer sur eux.
Une fois cette première jonction faite, ceux qui viennent de rentrer prennent pas de relais car il sont bien contents d'avoir recollé à la tête (sauf Brownle). Et le fait qu'ils ne passent pas, ça n'incite pas les Luis et cie de rouler pour ceux là et du coup c'est désorganisé. Et regroupement général.

Oui un parcours plus sélectif permet de conserver/entretenir les écarts faits en Nat, car les coureurs sont plus concentrés sur leur effort que le fait de se relayer / observer qui roule pas / ne pas en faire plus qu'un autre : on en revient au fameux débat pour ou contre le drafting.
Par Quintala
#3363424
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 14:53
Dans ce cas là, compare l'effort à un chrono. :spamafote:
Et donc quoi ?
Et puisqu'a priori la difficulté d'un effort se jauge à la tête que fait le bonhomme, tu en verras du cycliste rouge/qui bave. :spamafote:
Évidemment que la difficulté d'un effort qui tape dans le bonhomme se retranscrit ainsi.

Et dans une classique, tu peux en voir aussi quelques uns qui vont chercher au delà de leurs limites. Et à quelques cas spéciaux près, ça se voit quand ils le font. Oui, un Van Aert qui passe une des côtes finales la bouche grande ouverte et le regard vitreux, puis qui reste bouche grande ouverte sur le plat qui suit, ça se voit qu'il a tapé dans la bête, qu'il ne s'en remet pas et qu'il sera prenable au sprint.
Maintenant, encore une fois : en course les cyclistes ne pédalent pas plus ou moins fort en fonction de ce que dit le capteur de puissance. C'est éventuellement vrai pour celui qui fait le train de son leader, mais on n'a encore jamais vu aucun concurrent lever le pied en fond de groupe parce qu'il avait peur des chiffres annoncés sur son capteur de puissance. :tonton:
Les types qui pendant la moitié d'une montée se suivent à 30 secondes d'écart sans que l'écart varie jamais de plus de 2 secondes, c'est quoi à ton avis ? Quand on voir les relevés de puissance de types genre Ganna qui roulent fixés sur exactement le même wattage à un pouillième près pendant 20 minutes d'affilée malgré les changements de pente, c'est quoi à ton avis ? Les mecs qui comme bilan de la journée se déclarent heureux d'avoir maintenu 500 W pendant plus de x minutes d'affilée, c'est quoi à ton avis ? Les mecs qui sont contents parce que pendant les montées de la journée ils avaient de bon chiffres affichés et qui jamais ne parlent de leurs sensations bien qu'ils aient été décrochés, c'est quoi à ton avis ?

Évidemment qu'ils ont le nez fixé sur leur capteur de puissance et leur fréquence cardiaque, et que quand ils disent qu'ils étaient à bloc sans en avoir montré le moindre signe c'est parce qu'ils atteignaient les valeurs max étalonnées un autre jour qui n'avait rien à voir, car s'ils ont bien peur d'une chose, c'est justement de taper dans la bête et d'avoir un retour de bâton s'ils dépassent la limite. Phénomène évidemment plus prégnant dans toutes les courses à étapes que dans les épreuves d'une journée, où là il y en a plus qui se permettent de taper dans la bête s'il sont encore bien placés dans le dernier quart de la course, puisque c'est ça ou rien.
Par ailleurs, les cyclistes qui "décrochent" ou "finissent sans avoir rien tenté" sur un col de 45' ça ne t'impressionne peut-être pas,
Peu importe que ça m'impressionne ou pas. Je ne m'impressionne pas en passant le pont pour ramener le pain.

Un Matthews qui lutte avec les grimpeurs dans une montée, lui on voit bien qu'il est dans le dépassement de fonction, qu'il tente d'outrepasser ses capacités usuelles, qu'il tape dans la bête : son corps l'exprime et si ça dure trop longtemps il en subit les séquelles. Par contre le grimpeur qui se laisse décrocher puis ne perd que 4 secondes par km, non, il n'est pas à bloc, il est dans la gestion en fonction de ses capteurs, juste à la limite ou très légèrement en dessous de celle-ci, et il ne la dépassera qu'à 500 m de l'arrivée, une fois la ligne en vue.

Je ne sais même plus où tu veux m'emmener. L'effort ne se voit pas sur le corps car il ne se voit pas sur la tête des gens, mais en fait si en chrono, mais en fait non ; les coureurs ne règlent pas leur effort sur les capteurs, mais vont au delà d'eux-mêmes, mais en fait non, etc.

Il y a plusieurs faits : dans les sports comme le cyclisme et le biathlon, beaucoup plus de coureurs arrivent beaucoup plus frais qu'il y a 20 ans et il y a moins d'explosions en route ; s'ils arrivent ainsi c'est qu'ils ne tapent pas dans la bête, qu'ils ne vont pas au delà de leurs capacités habituelles si ce n'est l'espace de quelques dizaines de secondes à la fin (d'ailleurs le scénario de course qui va avec cette gestion se répète jusqu'à plus soif ces dernières années sur les GT). Après on peut avancer plusieurs explications : la préparation et la «préparation» qui auraient remplacé un facteur limitant par un autre, ou la gestion permise par la technologie des divers capteurs et l'étalonnage dans les entraînement et les labos (labo au sens normal). Comme il reste des sous-disciplines du cyclisme (tu donnes toi-même le chrono, j'ajoute quelques fins de classiques, qui viennent s'ajouter aux disciplines de bourrins style cyclo-cross) où on peut quand même voir les gars taper dans la bête, c'est que l'hypothèse du changement de facteur limitant n'est peut-être pas la bonne ou pas suffisante.
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3363473
Nopik a écrit :
26 juil. 2021, 11:03
MVDP, peu au courant de ce qui se passe en VTT, dit qu'il ne savait pas que la planche serait enlevée pour la course.
Son compatriote Vader le lui avait pourtant signalé, mais il n'avait pas bien compris/percuté.
Il avait demandé pourquoi à l'entrainement les autres sautaient au lieu de passer sur la planche, et Vader lui avait dit que la planche avait été enlevée lors du test event. :study:

Ah merci, je comprends mieux. J’arretais pas de me demander comment il avait pu faire une telle erreur alors que c’est un monstre technique. Apres, une errzur peut arriver à tout le monde mais celle-là etait plus que grossiere, ça ne lui ressemblait pas.
Comment il va etre détestable dans les jours qui viennent……. :genance:
Avatar de l’utilisateur
Par dolipr4ne
#3363474
Delatour a écrit :
26 juil. 2021, 11:58
De la part de quelqu’un qui commence à travailler sa position de clm à minuit la veille du chrono, cela n’est guère étonnant :elephant:
:rieur:
Avatar de l’utilisateur
Par sutter7
#3363496
A noter que la triathlète suisse Nicola Spirig (déjà une des meilleures en cyclisme) s'est spécialement préparée avec Albasini pour la partie à vélo. A voir si ça se verra demain.

Elle a déjà deux médailles olympiques.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3363509
Ils ont encore réduit la taille des vélos de BMX ? C’est quand même ridicule un sport où des adultes montent sur des jouets pour des gosses de 5 ans :saoul: :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Dreki
#3363513
jimmy39 a écrit :
26 juil. 2021, 22:10
Ils ont encore réduit la taille des vélos de BMX ? C’est quand même ridicule un sport où des adultes montent sur des jouets pour des gosses de 5 ans :saoul: :elephant:
T'es de mauvaise foi, il manque les petites roues.
Dommage d'ailleurs, sinon Gesink pourrait se reconvertir.
Avatar de l’utilisateur
Par cytep33
#3363527
Pour mesurer à quel point la victoire de Kiesenhoffer était une surprise,sa fiche PCs a été consultée hier ...35871 fois :w00t:
Je crois que je n'avais jamais vu une fiche PCS consultée plus de 10 000 fois en une journée (par exemple pour aujourd'hui Ayuso est 3ème avec un peu plus de 2600 vues )
Avatar de l’utilisateur
Par cytep33
#3363528
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 17:42
Oui c'est exactement ça.
D'ailleurs, ça m'a fait marrer, parce que finalement à 1 tour du but quand le suisse avait pris une belle petite avance, les mecs derrière étaient un peu tous sur la même ligne à se regarder pour savoir qui irait rouler. Là je me suis dit "ah ! ça c'est le cyclisme que je connais !". :tonton: :tonton:

Mais oui, d'un point de vue plus pragmatique, quelle fabuleuse débauche d'énergie chez certains. Sans parler de faire une Manolo ONCE/Rui Costa/David Gaudu ( :elephant: ), certains économiseraient quand même un paquet de force à faire un peu moins les foufous.

Autre point, le parcours vélo était vraiment pas top. Pas de difficulté, un max de relances, peu de possibilités d'envoyer du lourd. C'était du pain béni pour les meilleurs runners, non ?
Non mais quand c'est plat avec drafting autorisé,le vélo ne sert quasiment à rien en triathlon. Et c'est effectivement le cas de quasiment tous les triathlons world series que j'ai regardés
Avatar de l’utilisateur
Par rbl85
#3363529
cytep33 a écrit :
26 juil. 2021, 22:40
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 17:42
Oui c'est exactement ça.
D'ailleurs, ça m'a fait marrer, parce que finalement à 1 tour du but quand le suisse avait pris une belle petite avance, les mecs derrière étaient un peu tous sur la même ligne à se regarder pour savoir qui irait rouler. Là je me suis dit "ah ! ça c'est le cyclisme que je connais !". :tonton: :tonton:

Mais oui, d'un point de vue plus pragmatique, quelle fabuleuse débauche d'énergie chez certains. Sans parler de faire une Manolo ONCE/Rui Costa/David Gaudu ( :elephant: ), certains économiseraient quand même un paquet de force à faire un peu moins les foufous.

Autre point, le parcours vélo était vraiment pas top. Pas de difficulté, un max de relances, peu de possibilités d'envoyer du lourd. C'était du pain béni pour les meilleurs runners, non ?
Non mais quand c'est plat avec drafting autorisé,le vélo ne sert quasiment à rien en triathlon. Et c'est effectivement le cas de quasiment tous les triathlons world series que j'ai regardés
il me semble que c'est le cas pour toutes les coupes du monde
Par stcyrr
#3363537
sutter7 a écrit :
26 juil. 2021, 21:58
A noter que la triathlète suisse Nicola Spirig (déjà une des meilleures en cyclisme) s'est spécialement préparée avec Albasini pour la partie à vélo. A voir si ça se verra demain.

Elle a déjà deux médailles olympiques.
Et elle emmène une braquasse de malade
  • 1
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 71

- coté Tchèque : pas grand chose &[…]

Oui mon classement peut-être plus ou moi[…]

Caja Rural-Seguros RGA 2021

Finalement : https://twitter.com/CajaRural_RGA/[…]

Classic Challenge 2021

Merci pour tout ce taf :super: Il y a juste une […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site