Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 41 sur 71
  • 1
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 71
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3363289
Attitude globalement présomptueuse de MVDP: tout ceci s'ajoute au fait qu'il n'arrive que jeudi dans des conditions peu courantes pour un européen...

Il semble que le parcours sera plus humide, voire glissant demain; c'est pas la meilleure nouvelle pour nos françaises, même si c'est probablement nos meilleures chances de médailles...
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3363292
Allobroges a écrit :
26 juil. 2021, 11:27
Attitude globalement présomptueuse de MVDP: tout ceci s'ajoute au fait qu'il n'arrive que jeudi dans des conditions peu courantes pour un européen...

Il semble que le parcours sera plus humide, voire glissant demain; c'est pas la meilleure nouvelle pour nos françaises, même si c'est probablement nos meilleures chances de médailles...
Par chance ils vont remettre la planche :wink: :elephant:
Par Delatour
#3363311
De la part de quelqu’un qui commence à travailler sa position de clm à minuit la veille du chrono, cela n’est guère étonnant :elephant:
Par albo
#3363317
J'aime beaucoup MVDP et sa manière de courir.

Ceci étant posé, j'ai peu apprécié son attitude au TDF, à venir pour prendre le maillot en donnant tout et en abandonnant ensuite après avoir bouleversé le fonctionnement "normal" d'un peloton et probablement renversé la hiérarchie, tout ca pour quitter la course avant les échéances montagneuses et partir concourir pour une autre course.

Comme si Hamilton venait faire les premiers tours aux 24h du Mans à donf en battant les records du tour à chaque fois et en obligeant tout le monde à se battre pour finalement partir le samedi soir courir son grand prix standard le lendemain.

Manque de respect pour la course, les organisateurs, et surtout pour ses collègues qui se sont bouffés les étapes ou ca avoinait devant pour simplement rester dans le coup, alors que ces étapes étaient le fait pour beaucoup d'un coureur qui savait qu'il allait bacher le lendemain.

Je déplore bien entendu sa chute et j'espère qu'il n'en gardera aucune séquelle.
Mais je suis bien content qu'il n'empoche aucune médaille, même si j'aurais préféré qu'il "perde" à la pédale.

Une petite leçon d'humilité qui ne fait après tout jamais bien mal.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3363320
Quintala a écrit :
26 juil. 2021, 01:35
trevorphilips a écrit :
26 juil. 2021, 01:23
le norvégien vainqueur qui est en train de dégueulasser l'arrivée
faites gaffe où vous vous couchez les autres :rabbit:
Avec un commentaire du genre "il en vomit de joie" :green:
possible que ce soit l'émotion et le relâchement qui le fasse vomir ?
Oui, c'est relativement fréquent quand tu as vraiment été au bout du bout et que ton corps que tu as contraint jusqu'à la ligne te dit eh non mais là oh hein !

Mais maintenant que "à fond" et "dans le rouge" sont décrétés par les SRM et autres capteurs/ordinateurs à la con, on ne le voit plus en cyclisme (ou en biathlon :sarcastic: ) et il suffit de 5 secondes après l'arrivée aux mecs pour reprendre leur souffle et répondre à une interview en déclarant qu'ils étaient à bloc.
Ca n'a rien à voir, aucun pro ne mate son compteur quand il tape un sprint ou quand il doit tout donner sur une arrivée en côte par exemple.

Faut surtout voir que la CAP n'est pas de tout repos pour l'appareil digestif, contrairement au vélo où tout ça n'est pas ballotté dans tous les sens.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3363323
Aussi, juste sur la partie matos du tri, c'était vraiment funky.

Il y avait bien 20% des mecs dans le gros peloton de tête qui roulaient avec un casque absolument pas aéro (selon les modèles 10-15w d'économisés à 40km/h pour les références du marché vs certains modèles vus).

Je ne comprends pas trop certains choix de cadres également. Genre chez Spé ils étaient plus ou moins tous avec le SL7. OK l'aéro n'est pas dégueu, mais pourquoi pas directement un Venge sur ce type d'épreuve ?
Il y en avait même un qui roulait avec cables pas intégrés. :genance:
Idem, vu le parcours je ne comprends pas pourquoi on n'a pas vu des roues plus hautes ? (certes, circuit assez sinueux, mais les relances étaient pas ouf, et les mecs ce sont des masses, il y en a plus d'un qui aurait très bien emmené des 80mm).


Côté tactique, c'était propre aussi. Entre celui qui passe son temps à rouler devant sans demander de relais à personne, ou celui qui fera X tours échappé à 30m devant le peloton. :tonton:
On peut également parler de ceux qui restent constamment 3m derrière le peloton entrain de mourir à petit feu à moitié dans le vent/pas vraiment dans l'aspi.
Par SW3
#3363328
En même temps, le triathlon est au cyclisme ce qu'est la téléralité a la vie normale : il faut être beau avant d'être performant / intéressant
Avatar de l’utilisateur
Par CopeauDeFausti
#3363332
SW3 a écrit :
26 juil. 2021, 13:25
En même temps, le triathlon est au cyclisme ce qu'est la téléralité a la vie normale : il faut être beau avant d'être performant / intéressant
J'imagine que tu sors ce genre de commentaires très étroit d'esprit parce que pour toi le triathlon ne se résume qu'à Beaugrand et Luis :wink:
Avatar de l’utilisateur
Par twisty
#3363334
albo a écrit :
26 juil. 2021, 12:11
J'aime beaucoup MVDP et sa manière de courir.

Ceci étant posé, j'ai peu apprécié son attitude au TDF, à venir pour prendre le maillot en donnant tout et en abandonnant ensuite après avoir bouleversé le fonctionnement "normal" d'un peloton et probablement renversé la hiérarchie, tout ca pour quitter la course avant les échéances montagneuses et partir concourir pour une autre course.

Comme si Hamilton venait faire les premiers tours aux 24h du Mans à donf en battant les records du tour à chaque fois et en obligeant tout le monde à se battre pour finalement partir le samedi soir courir son grand prix standard le lendemain.

Manque de respect pour la course, les organisateurs, et surtout pour ses collègues qui se sont bouffés les étapes ou ca avoinait devant pour simplement rester dans le coup, alors que ces étapes étaient le fait pour beaucoup d'un coureur qui savait qu'il allait bacher le lendemain.

Je déplore bien entendu sa chute et j'espère qu'il n'en gardera aucune séquelle.
Mais je suis bien content qu'il n'empoche aucune médaille, même si j'aurais préféré qu'il "perde" à la pédale.

Une petite leçon d'humilité qui ne fait après tout jamais bien mal.
je ne vois pas en quoi MVDP a bouleversé le fonctionnement normal du Tour ??

il a fait quoi sur la 1ere étape ???? rien
il a fait quoi sur la 2nde ? il a attaqué sur le 1er passage de Mûr de Bretagne, mais derrière personne n'a suivi, et il s'est relevé ensuite, il a ensuite mis une 2nde mine dans le dernier passage, comme Vuillermoz a pu le faire il y a quelques années.
3e étape, il a mené très vite dans les rues de Pontivy, comme le font les équipes de sprinteurs
4e étape, RAS
5e étape chrono, sa façon de rouler à modifier celle des autres :scratch:
6e étape RAS
7e étape, il a participé à l'échappée du jour, je ne pense pas que sa présence ait modifié la le déroulement de cette étape,
8e étape, il essaye de résister, mais ne peut fini par craquer.

Pour moi, il n'a strictement rien modifié au déroulé de la course.
S'il n'avait pas été là, tout se serait déroulé de la même manière, sauf peut être que personne n'aurait attaqué au premier passage de M2B
Par SW3
#3363339
CopeauDeFausti a écrit :
26 juil. 2021, 13:40
SW3 a écrit :
26 juil. 2021, 13:25
En même temps, le triathlon est au cyclisme ce qu'est la téléralité a la vie normale : il faut être beau avant d'être performant / intéressant
J'imagine que tu sors ce genre de commentaires très étroit d'esprit parce que pour toi le triathlon ne se résume qu'à Beaugrand et Luis :wink:
En fait le triathlon ne m'intéresse absolument pas.

J'ironise sur les auto proclamés triathlètes que je cotoie et qui sont souvent habillés/ équipés au top avant même d'avoir eu un résultat correct.
Par Quintala
#3363342
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 12:23
Quintala a écrit :
26 juil. 2021, 01:35
Avec un commentaire du genre "il en vomit de joie" :green:

Oui, c'est relativement fréquent quand tu as vraiment été au bout du bout et que ton corps que tu as contraint jusqu'à la ligne te dit eh non mais là oh hein !

Mais maintenant que "à fond" et "dans le rouge" sont décrétés par les SRM et autres capteurs/ordinateurs à la con, on ne le voit plus en cyclisme (ou en biathlon :sarcastic: ) et il suffit de 5 secondes après l'arrivée aux mecs pour reprendre leur souffle et répondre à une interview en déclarant qu'ils étaient à bloc.
Ca n'a rien à voir, aucun pro ne mate son compteur quand il tape un sprint ou quand il doit tout donner sur une arrivée en côte par exemple.
Bien sûr que si, ça a voir ! C'est toi qui ramène ici des efforts de 20 secondes, alors que ce n'est pas le sujet. Sur le triathlon, on est sur des effort de 1h45-2h00 en rythme soutenu et quasi-continu. C'est ce genre d'effort qui tape ou ne tape pas dans le bonhomme.

Ce dont je parle, c'est les mecs en cyclisme pur qui décrochent (ou qui se contentent de suivre sans essayer une seule fois de tenter mieux) dans une montée de 30-40 minutes (ce qui se rapproche le plus d'un effort long et intense) sans avoir transpiré une goutte, sans avoir grimacé en se crispant pour mobiliser la moindre force restante, sans avoir la bouche grande ouverte à la recherche d'air, sans avoir bavé de l'écume, sans avoir les veines qui ressortent, sans avoir rougi, sans avoir de début de spasmes et qui te disent qu'ils étaient dans le rouge parce que leur machin leur a dit. Bah non, je suis plus dans le rouge qu'eux quand je reviens d'aller chercher le pain au bled d'à côté.

En cyclo-cross, on est entre les deux niveau durée d'effort soutenu : là on a encore des gars qui eux tapent vraiment dans la bête et par conséquent sont mal à l'arrivée.

L'autre élément qui conduit à cela, c'est la préparation (et la "préparation") qui font qu'ils ne semblent plus jamais être en déficit d'oxygène et que le facteur limitant se trouve désormais ailleurs (force et réserves d'énergie, notamment, puisque ce sont des aspects laissés de côté, voire contrariés, dans la recherche de perte de poids).
Faut surtout voir que la CAP n'est pas de tout repos pour l'appareil digestif, contrairement au vélo où tout ça n'est pas ballotté dans tous les sens.
Certes ça n'aide pas, mais avoir des spasmes à l'arrivée et rendre ce qu'on vient de prendre, ça arrive dans des sports plus doux (réguliers). Du moment que tu te dépasses et force ton corps au-delà de ce qu'il tolère, ça arrive.
Par albo
#3363345
twisty a écrit :
26 juil. 2021, 13:44
albo a écrit :
26 juil. 2021, 12:11
J'aime beaucoup MVDP et sa manière de courir.

Ceci étant posé, j'ai peu apprécié son attitude au TDF, à venir pour prendre le maillot en donnant tout et en abandonnant ensuite après avoir bouleversé le fonctionnement "normal" d'un peloton et probablement renversé la hiérarchie, tout ca pour quitter la course avant les échéances montagneuses et partir concourir pour une autre course.

Comme si Hamilton venait faire les premiers tours aux 24h du Mans à donf en battant les records du tour à chaque fois et en obligeant tout le monde à se battre pour finalement partir le samedi soir courir son grand prix standard le lendemain.

Manque de respect pour la course, les organisateurs, et surtout pour ses collègues qui se sont bouffés les étapes ou ca avoinait devant pour simplement rester dans le coup, alors que ces étapes étaient le fait pour beaucoup d'un coureur qui savait qu'il allait bacher le lendemain.

Je déplore bien entendu sa chute et j'espère qu'il n'en gardera aucune séquelle.
Mais je suis bien content qu'il n'empoche aucune médaille, même si j'aurais préféré qu'il "perde" à la pédale.

Une petite leçon d'humilité qui ne fait après tout jamais bien mal.
je ne vois pas en quoi MVDP a bouleversé le fonctionnement normal du Tour ??

il a fait quoi sur la 1ere étape ???? rien
il a fait quoi sur la 2nde ? il a attaqué sur le 1er passage de Mûr de Bretagne, mais derrière personne n'a suivi, et il s'est relevé ensuite, il a ensuite mis une 2nde mine dans le dernier passage, comme Vuillermoz a pu le faire il y a quelques années.
3e étape, il a mené très vite dans les rues de Pontivy, comme le font les équipes de sprinteurs
4e étape, RAS
5e étape chrono, sa façon de rouler à modifier celle des autres :scratch:
6e étape RAS
7e étape, il a participé à l'échappée du jour, je ne pense pas que sa présence ait modifié la le déroulement de cette étape,
8e étape, il essaye de résister, mais ne peut fini par craquer.

Pour moi, il n'a strictement rien modifié au déroulé de la course.
S'il n'avait pas été là, tout se serait déroulé de la même manière, sauf peut être que personne n'aurait attaqué au premier passage de M2B
Si tu le dis.
Avatar de l’utilisateur
Par On3
#3363352
Quintala a écrit :
26 juil. 2021, 14:02
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 12:23


Ca n'a rien à voir, aucun pro ne mate son compteur quand il tape un sprint ou quand il doit tout donner sur une arrivée en côte par exemple.
Bien sûr que si, ça a voir ! C'est toi qui ramène ici des efforts de 20 secondes, alors que ce n'est pas le sujet. Sur le triathlon, on est sur des effort de 1h45-2h00 en rythme soutenu et quasi-continu. C'est ce genre d'effort qui tape ou ne tape pas dans le bonhomme.

Ce dont je parle, c'est les mecs en cyclisme pur qui décrochent (ou qui se contentent de suivre sans essayer une seule fois de tenter mieux) dans une montée de 30-40 minutes (ce qui se rapproche le plus d'un effort long et intense) sans avoir transpiré une goutte, sans avoir grimacé en se crispant pour mobiliser la moindre force restante, sans avoir la bouche grande ouverte à la recherche d'air, sans avoir bavé de l'écume, sans avoir les veines qui ressortent, sans avoir rougi, sans avoir de début de spasmes et qui te disent qu'ils étaient dans le rouge parce que leur machin leur a dit. Bah non, je suis plus dans le rouge qu'eux quand je reviens d'aller chercher le pain au bled d'à côté.

En cyclo-cross, on est entre les deux niveau durée d'effort soutenu : là on a encore des gars qui eux tapent vraiment dans la bête et par conséquent sont mal à l'arrivée.

L'autre élément qui conduit à cela, c'est la préparation (et la "préparation") qui font qu'ils ne semblent plus jamais être en déficit d'oxygène et que le facteur limitant se trouve désormais ailleurs (force et réserves d'énergie, notamment, puisque ce sont des aspects laissés de côté, voire contrariés, dans la recherche de perte de poids).
Faut surtout voir que la CAP n'est pas de tout repos pour l'appareil digestif, contrairement au vélo où tout ça n'est pas ballotté dans tous les sens.
Certes ça n'aide pas, mais avoir des spasmes à l'arrivée et rendre ce qu'on vient de prendre, ça arrive dans des sports plus doux (réguliers). Du moment que tu te dépasses et force ton corps au-delà de ce qu'il tolère, ça arrive.
Dans ce cas là, compare l'effort à un chrono. :spamafote:
Et puisqu'a priori la difficulté d'un effort se jauge à la tête que fait le bonhomme, tu en verras du cycliste rouge/qui bave. :spamafote:

Maintenant, encore une fois : en course les cyclistes ne pédalent pas plus ou moins fort en fonction de ce que dit le capteur de puissance. C'est éventuellement vrai pour celui qui fait le train de son leader, mais on n'a encore jamais vu aucun concurrent lever le pied en fond de groupe parce qu'il avait peur des chiffres annoncés sur son capteur de puissance. :tonton:

Par ailleurs, les cyclistes qui "décrochent" ou "finissent sans avoir rien tenté" sur un col de 45' ça ne t'impressionne peut-être pas, mais c'est aussi parce le train du leader est parfaitement calibré pour empêcher ça (physiquement parlant).
Avatar de l’utilisateur
Par Dreki
#3363357
albo a écrit :
26 juil. 2021, 14:33
twisty a écrit :
26 juil. 2021, 13:44


je ne vois pas en quoi MVDP a bouleversé le fonctionnement normal du Tour ??

il a fait quoi sur la 1ere étape ???? rien
il a fait quoi sur la 2nde ? il a attaqué sur le 1er passage de Mûr de Bretagne, mais derrière personne n'a suivi, et il s'est relevé ensuite, il a ensuite mis une 2nde mine dans le dernier passage, comme Vuillermoz a pu le faire il y a quelques années.
3e étape, il a mené très vite dans les rues de Pontivy, comme le font les équipes de sprinteurs
4e étape, RAS
5e étape chrono, sa façon de rouler à modifier celle des autres :scratch:
6e étape RAS
7e étape, il a participé à l'échappée du jour, je ne pense pas que sa présence ait modifié la le déroulement de cette étape,
8e étape, il essaye de résister, mais ne peut fini par craquer.

Pour moi, il n'a strictement rien modifié au déroulé de la course.
S'il n'avait pas été là, tout se serait déroulé de la même manière, sauf peut être que personne n'aurait attaqué au premier passage de M2B
Si tu le dis.
Parce que tu pensais vraiment que porter la maillot jaune une semaine, gagner une étape, faire tout exploser avec ton compère cyclo crossman qui veut récupérer le jaune sur une étape de 250 bornes la veille des Alpes a une influence sur le déroulé du Tour ???!!!
Mais quel naïf tu fais...

:elephant:

Plus sérieusement, sans VdP, (déjà même pas sur que son équipe soit invité...) Alaph' avait le jaune jusqu'au chrono, Van Aert le récupère au chrono, n'attaque pas dans l'étape de 250km, pas de course d'usure avec les UAE qui roule toute la journée pour maintenir l'écart, au contraire la Jumbo qui contrôle pour tenter de faire illusion avec Roglic. Qui sait ce qui se serait passé alors ? Bon est-ce que VdP aurait pu et voulu courir de la même manière en étant obliger de finir le Tour. Mais clairement sa présence a rythmé la première semaine, c'est évident.
Avatar de l’utilisateur
Par Xav_38
#3363362
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 14:53

Maintenant, encore une fois : en course les cyclistes ne pédalent pas plus ou moins fort en fonction de ce que dit le capteur de puissance. C'est éventuellement vrai pour celui qui fait le train de son leader, mais on n'a encore jamais vu aucun concurrent lever le pied en fond de groupe parce qu'il avait peur des chiffres annoncés sur son capteur de puissance. :tonton:
Il y en a au moins un j'ai l'impression non ? Froome sur la Vuelta a plus d'une fois fait cela. Quand cela partait très vite sur la bas de la montée finale, il laissait partir un groupe de plusieurs dizaines de coureurs, pour ensuite ramasser les morts les uns après les autres et être parfois capable de gagner.

Etait-ce au capteur de puissance, ou à la sensation... ou peut être des deux à la fois.
Avatar de l’utilisateur
Par twisty
#3363376
Dreki a écrit :
26 juil. 2021, 15:12
albo a écrit :
26 juil. 2021, 14:33


Si tu le dis.
Parce que tu pensais vraiment que porter la maillot jaune une semaine, gagner une étape, faire tout exploser avec ton compère cyclo crossman qui veut récupérer le jaune sur une étape de 250 bornes la veille des Alpes a une influence sur le déroulé du Tour ???!!!
Mais quel naïf tu fais...

:elephant:

Plus sérieusement, sans VdP, (déjà même pas sur que son équipe soit invité...) Alaph' avait le jaune jusqu'au chrono, Van Aert le récupère au chrono, n'attaque pas dans l'étape de 250km, pas de course d'usure avec les UAE qui roule toute la journée pour maintenir l'écart, au contraire la Jumbo qui contrôle pour tenter de faire illusion avec Roglic. Qui sait ce qui se serait passé alors ? Bon est-ce que VdP aurait pu et voulu courir de la même manière en étant obliger de finir le Tour. Mais clairement sa présence a rythmé la première semaine, c'est évident.
on ne s'est pas compris, bien sûr que s'il n'avait pas été là, il n'aurait pas gagné à M2B :pt1cable: et n'aurait pas porté le maillot jaune.

Van Aert aurait lui aussi voulu prendre le jeune à Pogacar, il aurait probablement tenté de se glisser dans un coup vers Le Creuzot, et même s'il était resté sage, il y aurait forcément eu des coureurs comme Nibali ou d'autres pas trop loin au général à qui on ne laisse pas 15 minutes.

L'an dernier vers Sarran, sur une étape au profil un peu similaire, il n'y avait personne de dangereux à l'avant, et pourtant ça à bien roulé toute la journée, comme c'est une étape pour baroudeur, il y a énormément de coureurs qui veulent être présent à l'avant, avec ou sans MVDP, cela aurait été la même chose et l'équipe du leader aurait très probablement roulé assez vite, surtout si un carapaz attaque dans le final (sans doute à cause de la présence de MVDP :pt1cable: ).

Je persiste à croire qu'on en a fait tout un foin avec le petit fils de Poupou, mais au final, qu'elle étape aurait radicalement changé de physionomie, aucune,
ça va devenir une légende qu'on raconte à ses petits enfant dans 50 ans, le petit fils de poupou, il disputait son 1er Tour, il attaquait tous les jours, dès le km 0, on avait jamais vu ça, c'était incroyable, bim bam boum, il y en avait de partout
Avatar de l’utilisateur
Par Dreki
#3363383
twisty a écrit :
26 juil. 2021, 16:35
Dreki a écrit :
26 juil. 2021, 15:12


Parce que tu pensais vraiment que porter la maillot jaune une semaine, gagner une étape, faire tout exploser avec ton compère cyclo crossman qui veut récupérer le jaune sur une étape de 250 bornes la veille des Alpes a une influence sur le déroulé du Tour ???!!!
Mais quel naïf tu fais...

:elephant:

Plus sérieusement, sans VdP, (déjà même pas sur que son équipe soit invité...) Alaph' avait le jaune jusqu'au chrono, Van Aert le récupère au chrono, n'attaque pas dans l'étape de 250km, pas de course d'usure avec les UAE qui roule toute la journée pour maintenir l'écart, au contraire la Jumbo qui contrôle pour tenter de faire illusion avec Roglic. Qui sait ce qui se serait passé alors ? Bon est-ce que VdP aurait pu et voulu courir de la même manière en étant obliger de finir le Tour. Mais clairement sa présence a rythmé la première semaine, c'est évident.
on ne s'est pas compris, bien sûr que s'il n'avait pas été là, il n'aurait pas gagné à M2B :pt1cable: et n'aurait pas porté le maillot jaune.

Van Aert aurait lui aussi voulu prendre le jeune à Pogacar, il aurait probablement tenté de se glisser dans un coup vers Le Creuzot, et même s'il était resté sage, il y aurait forcément eu des coureurs comme Nibali ou d'autres pas trop loin au général à qui on ne laisse pas 15 minutes.

L'an dernier vers Sarran, sur une étape au profil un peu similaire, il n'y avait personne de dangereux à l'avant, et pourtant ça à bien roulé toute la journée, comme c'est une étape pour baroudeur, il y a énormément de coureurs qui veulent être présent à l'avant, avec ou sans MVDP, cela aurait été la même chose et l'équipe du leader aurait très probablement roulé assez vite, surtout si un carapaz attaque dans le final (sans doute à cause de la présence de MVDP :pt1cable: ).

Je persiste à croire qu'on en a fait tout un foin avec le petit fils de Poupou, mais au final, qu'elle étape aurait radicalement changé de physionomie, aucune,
ça va devenir une légende qu'on raconte à ses petits enfant dans 50 ans, le petit fils de poupou, il disputait son 1er Tour, il attaquait tous les jours, dès le km 0, on avait jamais vu ça, c'était incroyable, bim bam boum, il y en avait de partout
Si tu le dis...
J'avais écris une réponse argumentée, mais la réaction d'albo me semble plus appropriée, et puis c'est hors sujet.
Par Wombat
#3363390
On3 a écrit :
26 juil. 2021, 12:33
Aussi, juste sur la partie matos du tri, c'était vraiment funky.

Il y avait bien 20% des mecs dans le gros peloton de tête qui roulaient avec un casque absolument pas aéro (selon les modèles 10-15w d'économisés à 40km/h pour les références du marché vs certains modèles vus).

Je ne comprends pas trop certains choix de cadres également. Genre chez Spé ils étaient plus ou moins tous avec le SL7. OK l'aéro n'est pas dégueu, mais pourquoi pas directement un Venge sur ce type d'épreuve ?
Il y en avait même un qui roulait avec cables pas intégrés. :genance:
Idem, vu le parcours je ne comprends pas pourquoi on n'a pas vu des roues plus hautes ? (certes, circuit assez sinueux, mais les relances étaient pas ouf, et les mecs ce sont des masses, il y en a plus d'un qui aurait très bien emmené des 80mm).


Côté tactique, c'était propre aussi. Entre celui qui passe son temps à rouler devant sans demander de relais à personne, ou celui qui fera X tours échappé à 30m devant le peloton. :tonton:
On peut également parler de ceux qui restent constamment 3m derrière le peloton entrain de mourir à petit feu à moitié dans le vent/pas vraiment dans l'aspi.
Ça tactiquement la partie vélo du triathlon c'est super dur a comprendre quand on a l'habitude du cyclisme. La plupart des triathletes semblent avoir une culture tactique a la Nils Politt ou Zakarin, des roule toujours qui se mettent en tête et envoient comme des boeufs.

Et c'est fou pour nous de voir un peloton groupe de 40 gugusse encore 20 bornes à courir, aucune équipe organisé et quasiment aucun coureur qui ne tente de faire un break en créant une échappée pour prendre 30"/1' (ça peut aller vite sans équipier).

En fait on ne retrouve pas vraiment la culture du vice et du moindre effort qu'on a en route.
  • 1
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 71

De mémoire, Vino, Landis et Leipheimer &eac[…]

Sur les podiums mondiaux juniors du chrono, il y a[…]

the race man 2021

PARIS ROUBAIX est maintenu dans le groupe C the ra[…]

Pendant ce temps là en 2021

Ce mardi sur la kermesse "Textielprijs Vichte[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site