Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

Quel est votre Tour de France préféré des 10 dernières années ?

Tour de France 2012
2
3%
Tour de France 2013
1
2%
Tour de France 2014
6
10%
Tour de France 2015
2
3%
Tour de France 2016
1
2%
Tour de France 2017
2
3%
Tour de France 2018
3
5%
Tour de France 2019
35
60%
Tour de France 2020
4
7%
Tour de France 2021
2
3%
#3361860
Wombat a écrit :
22 juil. 2021, 17:29
Le débat redevient intéressant maintenant que le TDF 2011 n'est plus dans la balance. :genance:

Je pense qu'une réponse "objective" oriente sur les TDF 2015 ou 2018. Les deux seul où tu as régulièrement eu pendant les 3 semaines des attaques lointaines de coureurs bien placés au CG.

Je pense que 2015 mérite de l'emporter parce que pour l'époque c'est le casting de rêve avec tous les gros coureurs annoncés plus ou moins au RDV (c'est rarissime sur un TDF) et a le renversement de tendance avec Quintana de plus en plus fort au fil des jours et Froome qui finit cramer sur la fin des Alpes.

2019 aurait pu en être mais il a été décapité dans l'Iseran.
Je suis entièrement d'accord avec toi je n'arrive pas à comprendre pourquoi le Tour 2018 est autant mesestimé.

Évidement il est pas parfait je peux comprendre que 2019 soit marquant par rapport au français, mais 2020 2021 c'est sûrement pas mieux que 2018.
La premier semaine était pas aussi top 2021 mais loin d'être inintéressante.
Les Alpes ont été top, le transfert vers les Pyrénées étaient réussi globalement. Après petite déception de Bagneres de Luchon mais le final était très bon mieux que 2019 (décapité) 2020 (qui se joue que sur le CLM) ou 2021.
#3361879
luckywinner a écrit :
22 juil. 2021, 21:00
Wombat a écrit :
22 juil. 2021, 17:29
Le débat redevient intéressant maintenant que le TDF 2011 n'est plus dans la balance. :genance:

Je pense qu'une réponse "objective" oriente sur les TDF 2015 ou 2018. Les deux seul où tu as régulièrement eu pendant les 3 semaines des attaques lointaines de coureurs bien placés au CG.

Je pense que 2015 mérite de l'emporter parce que pour l'époque c'est le casting de rêve avec tous les gros coureurs annoncés plus ou moins au RDV (c'est rarissime sur un TDF) et a le renversement de tendance avec Quintana de plus en plus fort au fil des jours et Froome qui finit cramer sur la fin des Alpes.

2019 aurait pu en être mais il a été décapité dans l'Iseran.
Je suis entièrement d'accord avec toi je n'arrive pas à comprendre pourquoi le Tour 2018 est autant mesestimé.

Évidement il est pas parfait je peux comprendre que 2019 soit marquant par rapport au français, mais 2020 2021 c'est sûrement pas mieux que 2018.
La premier semaine était pas aussi top 2021 mais loin d'être inintéressante.
Les Alpes ont été top, le transfert vers les Pyrénées étaient réussi globalement. Après petite déception de Bagneres de Luchon mais le final était très bon mieux que 2019 (décapité) 2020 (qui se joue que sur le CLM) ou 2021.
+1
2018: 4 etapes de montagne sur 6 assez bien ou il y a eu du mouvement
Froome laché,la derniere etape gagne par roglic ou ca n'a pas arretę,lalpe vraiment bien ...ca changeait de la purge 2016 ,2017.
Lutte pour podium dernier chrono et victoire detape
#3361883
2019, je n'ai jamais autant vibré sur un Tour, passer de l'hystérie d'un Alaphilippe en jaune, du coup de maître de De Gendt résistant à nos deux valeureux français, de l'admiration d'un Bernal jusqu'à l'annulation d'un étape déjà légendaire en passant par le plus légendairisse ''N'en attendez pas trop de...''.

Non y'a pas à dire, c'était un sacré truc 2019. :love:

Ensuite j'y mettrais effectivement 2020 pour son caractère complètement sorti des sentiers battus et exceptionnel de part tout ce qui a été énuméré au dessus.

Et enfin 2012... Non je déconne, quelle honte ce Tour de M.... :genance: :sylvain84:
#3361888
2019, pour moi, sans rival aucun depuis 2011.
De l'intensité, de belles victoires, le tour de pinot, un ascenseur émotionnel incroyable qui se termina dans une étape de légende ou tout est réuni le drame de la blessure et les larmes, les éléments qui s'emmêlent avec des l'images improbables, et la malchance qui selle le sort d'alaf.

J'ai rarement vibré pendant les années Armstrong. 2011, c'était beau, mais ça m'aura quand même laisser une drôle d'impression, les année froome, bon pas de charisme, même si j'aime bcp bardet. A la limite 97, mais bon c'est quand même une autre époque.

2019, c'est mon tour préféré all time, mais jai pas connu les hinault ou fignon. Bon j'ai pas connu non plus la periode indurain qui m'avait d'être bien merdique, j suis peut être chanceux...
#3361895
Noé a écrit :
22 juil. 2021, 15:50
2012, mais pour des raisons très personnelles et absolument pas objectives.
Les victoires de Rolland et Voeckler ont mis dans tous ses états le fanboy immature et juvénile que j'étais. Même en 2019, je n'ai pas ressenti à nouveau ces émotions par la suite.
2012 on retient que le resultat final mais certaines etapes etaient sympas quand meme.
Bon pas le meilleur tour on est daccord

Du moins on etait pas encore a la mode de lattaque au kms et tout le monde se renifle le derriere
#3361896
frikkadell a écrit :
22 juil. 2021, 23:50
2019, pour moi, sans rival aucun depuis 2011.
De l'intensité, de belles victoires, le tour de pinot, un ascenseur émotionnel incroyable qui se termina dans une étape de légende ou tout est réuni le drame de la blessure et les larmes, les éléments qui s'emmêlent avec des l'images improbables, et la malchance qui selle le sort d'alaf.

J'ai rarement vibré pendant les années Armstrong. 2011, c'était beau, mais ça m'aura quand même laisser une drôle d'impression, les année froome, bon pas de charisme, même si j'aime bcp bardet. A la limite 97, mais bon c'est quand même une autre époque.

2019, c'est mon tour préféré all time, mais jai pas connu les hinault ou fignon. Bon j'ai pas connu non plus la periode indurain qui m'avait d'être bien merdique, j suis peut être chanceux...
2011 les Pyrenees :sleep: :sleep: :sleep:
On a attendance a loublier
#3361919
Puisqu'on joue à ce petit jeu, vous pourriez aussi proposer un sondage sur les plus belles étapes de ces 10 dernières années.
Mon petit top 10 entre alpes 2011; exploits français, peur sur l'empire sky ou paris-roubaix

1-ARENBERG 2014 : boom et les 2 astana dans la tempête
2-ALPE D'HUEZ 2011 : le festival du télégraphe...
3-GALIBIER 2011 : Andy, Cadel et Ti Tom épiques ce jour là
4-TOURMALET 2019 : pinot et alaf :love:
4LA TOUSSUIRE 2015 : ah si nairo n'avait pas fait l'épicier
6-PLANCHE DES BELLES FILLES 2020 : pour le retournement de situation slovène
7-CHAMBERY 2017 : quel profil!
8-LOZE 2020 : pour ce final magique
9-BAGNERES DE BIGORRE 2013 : sky en danger le lendemain du coup de force
10-VENTOUX 2015 : just for u Chris, l'image des années 2010

sinon :
ISERAN 2019
ALPE D'HUEZ 2015
PEYRAGUDES 2017
LA TOUSSUIRE 2012
REVEL 2016
LARUNS 2020
GRAND-BO 2021
EPERNAY 2019
SEMNOZ 2013
...j'ai rien en 2018, c'est grave docteur? je ne l'avais peut-être pas très bien suivi celui-là...
#3361929
stereoking69 a écrit :
23 juil. 2021, 09:31
En 2018, tu as Larens et La Rosiere.

Revel 2016, il s'est passer quoi ?
Le Ventoux de Froome c'est 2016 pas 2015.
pardon en effet pour le ventoux !
2018, je crois que la guerre des 4X4, j'avais trop de mal...mais c'est subjectif
Revel 2016, c'est l'échappée de grosses cuisses avec Matthews, Sagan dans un Tour où Sagan avait été si exquis! Si on fait un retour sur les 10 dernières années, derrière la sky, c'est tout de même son nom qui me vient en premier à l'esprit, on a si souvent dit "heureusement qu'il est là!)
#3361942
2015
2019
2018
2020
2016
2013
2021
2017
2012
2014

Je réalise qu'il y a seulement deux tours que j'ai vraiment apprécié.

Le 2015 est de loin le meilleur Tour, avec un tracé superbe, un casting XXL, une Pierre St Martin mythique et ce TOP 5 final d'anthologie avec un vrai duel Froome-Quintana.

2019 était sympa à vivre en tant que français mais les Alpes avec les annulation et réduction d'étape furent archi frustrantes.

J'ai peu de souvenirs de 2018 en vrai. Thomas est peut être le vainqueur le moins marquant de cette décennie avec ses accélérations de pistards aux kms. J'ai bien aimé aussi le duel Froome vs Dumoulin v2. J'étais loin de m'imaginer que c'était le dernier.

2020 était un Tour assez particulier, fin août début septembre. Très joli parcours et le retournement de situation restera dans ma mémoire.

2016, j'ai bien aimé comment Froome l'a emporté, à savoir dans une descente et avec le coup de bordure magique avec Sagan. Par contre, c'est le premier tour où on voit cette mode de 10 coureurs qui ne se départagent pas...

2013 assez chiant.

2021 avec une très belle première semaine mais tout s'est joué à Tignes. Je crois que je me suis jamais autant ennuyé sur des étapes de montagne, mention spéciale aux Pyrénées qui furent soporifiques.

2017, en tant que français, on peut retenir Bardet et Barguil mais entre les 50 sprints de Kittel, Uran Aru Froome et Bardet qui n'arrivent pas à se lâcher d'un pouce et des écarts à coup de secondes, ce tour était naze.

2012, une plaie

2014 encore pire sauf les premiers jours. Un peu comme 2021 quoi...
#3361992
Calisto631 a écrit :
23 juil. 2021, 11:09
2015
2019
2018
2020
2016
2013
2021
2017
2012
2014

Je réalise qu'il y a seulement deux tours que j'ai vraiment apprécié.

Le 2015 est de loin le meilleur Tour, avec un tracé superbe, un casting XXL, une Pierre St Martin mythique et ce TOP 5 final d'anthologie avec un vrai duel Froome-Quintana.

2019 était sympa à vivre en tant que français mais les Alpes avec les annulation et réduction d'étape furent archi frustrantes.

J'ai peu de souvenirs de 2018 en vrai. Thomas est peut être le vainqueur le moins marquant de cette décennie avec ses accélérations de pistards aux kms. J'ai bien aimé aussi le duel Froome vs Dumoulin v2. J'étais loin de m'imaginer que c'était le dernier.

2020 était un Tour assez particulier, fin août début septembre. Très joli parcours et le retournement de situation restera dans ma mémoire.

2016, j'ai bien aimé comment Froome l'a emporté, à savoir dans une descente et avec le coup de bordure magique avec Sagan. Par contre, c'est le premier tour où on voit cette mode de 10 coureurs qui ne se départagent pas...

2013 assez chiant.

2021 avec une très belle première semaine mais tout s'est joué à Tignes. Je crois que je me suis jamais autant ennuyé sur des étapes de montagne, mention spéciale aux Pyrénées qui furent soporifiques.

2017, en tant que français, on peut retenir Bardet et Barguil mais entre les 50 sprints de Kittel, Uran Aru Froome et Bardet qui n'arrivent pas à se lâcher d'un pouce et des écarts à coup de secondes, ce tour était naze.

2012, une plaie

2014 encore pire sauf les premiers jours. Un peu comme 2021 quoi...
ah chui pas le seul à avoir pas aimé 2014.
Les votes c'est surement pour les pro nibali?
#3361997
iskinni a écrit :
23 juil. 2021, 13:35
Calisto631 a écrit :
23 juil. 2021, 11:09
2015
2019
2018
2020
2016
2013
2021
2017
2012
2014

Je réalise qu'il y a seulement deux tours que j'ai vraiment apprécié.

Le 2015 est de loin le meilleur Tour, avec un tracé superbe, un casting XXL, une Pierre St Martin mythique et ce TOP 5 final d'anthologie avec un vrai duel Froome-Quintana.

2019 était sympa à vivre en tant que français mais les Alpes avec les annulation et réduction d'étape furent archi frustrantes.

J'ai peu de souvenirs de 2018 en vrai. Thomas est peut être le vainqueur le moins marquant de cette décennie avec ses accélérations de pistards aux kms. J'ai bien aimé aussi le duel Froome vs Dumoulin v2. J'étais loin de m'imaginer que c'était le dernier.

2020 était un Tour assez particulier, fin août début septembre. Très joli parcours et le retournement de situation restera dans ma mémoire.

2016, j'ai bien aimé comment Froome l'a emporté, à savoir dans une descente et avec le coup de bordure magique avec Sagan. Par contre, c'est le premier tour où on voit cette mode de 10 coureurs qui ne se départagent pas...

2013 assez chiant.

2021 avec une très belle première semaine mais tout s'est joué à Tignes. Je crois que je me suis jamais autant ennuyé sur des étapes de montagne, mention spéciale aux Pyrénées qui furent soporifiques.

2017, en tant que français, on peut retenir Bardet et Barguil mais entre les 50 sprints de Kittel, Uran Aru Froome et Bardet qui n'arrivent pas à se lâcher d'un pouce et des écarts à coup de secondes, ce tour était naze.

2012, une plaie

2014 encore pire sauf les premiers jours. Un peu comme 2021 quoi...
ah chui pas le seul à avoir pas aimé 2014.
Les votes c'est surement pour les pro nibali?
ou des pro Tibo :smile:
#3362079
manu74annecy a écrit :
23 juil. 2021, 08:54
Puisqu'on joue à ce petit jeu, vous pourriez aussi proposer un sondage sur les plus belles étapes de ces 10 dernières années.
Mon petit top 10 entre alpes 2011; exploits français, peur sur l'empire sky ou paris-roubaix

1-ARENBERG 2014 : boom et les 2 astana dans la tempête
2-ALPE D'HUEZ 2011 : le festival du télégraphe...
3-GALIBIER 2011 : Andy, Cadel et Ti Tom épiques ce jour là
4-TOURMALET 2019 : pinot et alaf :love:
4LA TOUSSUIRE 2015 : ah si nairo n'avait pas fait l'épicier
6-PLANCHE DES BELLES FILLES 2020 : pour le retournement de situation slovène
7-CHAMBERY 2017 : quel profil!
8-LOZE 2020 : pour ce final magique
9-BAGNERES DE BIGORRE 2013 : sky en danger le lendemain du coup de force
10-VENTOUX 2015 : just for u Chris, l'image des années 2010

sinon :
ISERAN 2019
ALPE D'HUEZ 2015
PEYRAGUDES 2017
LA TOUSSUIRE 2012
REVEL 2016
LARUNS 2020
GRAND-BO 2021
EPERNAY 2019
SEMNOZ 2013
...j'ai rien en 2018, c'est grave docteur? je ne l'avais peut-être pas très bien suivi celui-là...
Je ne veux pas faire dévier ce topic dans une autre direction (d'ailleurs, j'irai voter et donner mes raisons juste après l'écriture de ce post) mais je suis curieux : qu'est-ce qui était si génial dans le Tourmalet 2019 ?
A part d'avoir deux français aux deux premières places, c'est pour moi tout ce que je déteste dans le cyclisme d'aujourd'hui.
Une montée légendaire de 21 bornes à 7.5 % (grosso modo), zéro action, élimination par l'arrière, et un vainqueur qui flingue à 300 m de l'arrivée. J'ai vu beaucoup de critiques (qui me paraissent légitimes) à l'égard de G.Thomas pour ses accélérations de pistard sur le Tour 2018. N'oublions pas que ce qu'a fait Pinot ce jour-là, c'est strictement la même chose.
La seule différence, c'est que l'écrémage n'a pas été fait par Porte ou Kwiatkowski mais un Gaudu "on fire" ce jour-là.

J'aime beaucoup Pinot, mais je l'aurais bouffé ce jour-là. C'était le plus fort, et de loin. Thomas était à l'agonie bien avant de lâcher, et il n'a rien fait de sa supériorité. Un peu en mode Roglic à Orcières-Merlette en 2020.
La différence quand même, c'est que dès le lendemain (ou surlendemain ?) il mettait le panache nécessaire pour rester dans les mémoires en plaçant des grosses sacoches sur les pentes de Prat d'Albis :love:
#3362089
J'ai voté 2019.
Pour moi il n'y a pas photo.
Bien sûr, on pourra dire que je suis chauvin. Mais ce n'est pas que pour les français que ce Tour m'a plu.
Voilà un rare tour de France où il y a eu du suspense. Un vrai suspense, hein ! Pas un pseudo suspense où 10 mecs se tiennent en 1'30, se reniflent le cuissard et où on fait semblant de croire que les grimpeurs (qui doivent encore prouver que ce sont de grands grimpeurs) pourront résister aux rouleurs lors du dernier chrono. Si vous voyez ce que je veux dire ...

2019, c'était un beau parcours, des vainqueurs de grande classe (regardez la liste des vainqueurs d'étapes, quel casting ! ) ,
c'est évidemment l'épopée d'Alaphilippe en jaune, mais aussi l'offensive à l'honneur. Epernay, Saint-Etienne avec De Gendt et Alaf / Pinot qui bougent sur un profil d'étape où depuis 25 ans environ, plus rien ne se passait entre cadors. C'est Prat d'Albis et le Tour qui semble basculer. C'est une bordure qui devait éliminer un prétendant et qui l'a peut-être poussé à être plus offensif. Encore, l'offensive ! C'est toujours l'offensive à l'honneur avec Ineos, enfin, auteur d'un gros coup de panache. Enfin, un Ineos qui fait un peu rêver ! Bernal dans l'Iseran ! Le numéro de Quintana dans l'étape du Galibier...
Il y avait de la tension dramatique : la blessure de Van Aert sur le chrono de Pau, l'abandon de Pinot qui doit se résigner.
Il y avait de l'incertitude, il y avait (pas sur chaque étape certes, ce n'était pas le retour aux années 50 non plus) de la bagarre entre les gros du général.
Il y avait de la variété dans les vainqueurs au sprint. Avec une domination de la bombe australienne Caleb Ewan, certes. Mais Viviani, Sagan, Groenewegen ont gagné.
De beaux vainqueurs en échappée comme Matteo Trentin. Et puis des moments WTF, comme quand Simon Yates s'impose à Bagnères de Bigorre, après avoir roulé sur son coéquipier Trentin dans la Hourquette d'Ancizan.

Mon seul gros regret de ce Tour aura été le Tourmalet. Pinot dominateur qui aurait pu faire des écarts monstrueux en partant à 5 bornes du sommet... regret éternel.
#3362104
Et sinon si on remonte plus loin :

2003 (GOAT)
2011 (le premier massif était naze, le second pas du tout !)
2000 (du super champion charismatique au mètre carré, de l'attaque de loin en mode epo, Armstrong en difficulté dans Joux-Plane, un vrai beau Tour)
2018 (Dumoulu qui met à mal l'empire, c'était beau. C'est moins le cas de la victoire galloise :elephant-mais-pas-trop:)
2019 (première semaine intense, idem premier massif, mais second massif carrément amputé, note de fin amère)
2007 (de l'attaque de mobylette en veux-tu en voilà ! c'était n'importe quoi, mais au moins on s'est amusé. Dommage cette pression populaire pour exclure Chicken qui ne méritait pas ça)
2020 (Trop de train Jumbo, une première semaine sympa, et ce chrono final complètement wtf)
2013 (pour l'Alpe, le Semnoz, pas pour le vomi sur Ax 3 Domaines)
2001 (2000 mais en juste moins bien malgré un Ullrich mieux préparé)
2009 (pour le drama Contador/Armstrong, pour voir Armstrong se faire "remettre à sa vraie place", pour l'explosion de watts dans Verbier et sur le chrono inaugural, mais clairement pas pour la stratégie Astana ou celles des frangins)
2014 (première semaine absolument fabuleuse, puis plus rien)
2008 (Le Tour du Lol. Les chaudières Saunier Duval qui se font tej après l'explosion de watts dans le premier massif, Bernard Kohl, les frangins qui se la font mettre par Carlos. Un grand moment de Tour)
2021 (un peu le même constat que pour 2014)
2010 (je l'ai mis là par défaut parce que j'arrive même pas à me souvenir ce qui s'est passé cette année là. C'est le drama dérailleur d'Andy ? Et Riis qui dit dans l'oreillette à Andy qu'il faut attaquer car Contador n'est pas bien mais Andy qui répond que le Tour est encore long ? Du coup ça doit aussi être celui où Cancellara fait la police parce qu'il pleut et qu'Andy ne sait pas descendre. Bref, pas ouf, c'est un euphémisme.)
2015 (Tour de la frustration avec l'attentisme de Nairo Quintana qui ne tente jamais sur l'étape de la Toussuire)
2016 (Quelques étapes sympas à suivre, zéro suspens au CG, à oublier)
2006 (Y'a plus le boss mais y'a rien qui va dans ce Tour. Le peloton décimé suite à Puerto et on arrive quand même à se taper une victoire en mode pire chaudière de l'histoire. Ca pue le charimse au mètre carré dans le Top 10 aussi)
2017 (j'arrive même pas à savoir si j'ai ressenti une quelconque émotion lors de ce Tour)
2004 (la même qu'en 2005 mais bonus Klöden)
2005 (Procession chiante de bout en bout, Basso en mode bon toutou du maître, content de gratter une place sur le podium par rapport à l'année précédente)
2012 (Chrissou qui tracte Bradley, les autres font de la figuration, zéro attaque, zéro moment intense)
2002 (pire bouse, Beloki attaque 20m dans le Ventoux et prend un contre de l'hyper-espace, rien eu d'autre si ce n'est Rumsas qui attaque sur les Champs)
#3362200
On3 a écrit :
23 juil. 2021, 16:55
Et sinon si on remonte plus loin :

2003 (GOAT)
2011 (le premier massif était naze, le second pas du tout !)
2000 (du super champion charismatique au mètre carré, de l'attaque de loin en mode epo, Armstrong en difficulté dans Joux-Plane, un vrai beau Tour)
2018 (Dumoulu qui met à mal l'empire, c'était beau. C'est moins le cas de la victoire galloise :elephant-mais-pas-trop:)
2019 (première semaine intense, idem premier massif, mais second massif carrément amputé, note de fin amère)
2007 (de l'attaque de mobylette en veux-tu en voilà ! c'était n'importe quoi, mais au moins on s'est amusé. Dommage cette pression populaire pour exclure Chicken qui ne méritait pas ça)
2020 (Trop de train Jumbo, une première semaine sympa, et ce chrono final complètement wtf)
2013 (pour l'Alpe, le Semnoz, pas pour le vomi sur Ax 3 Domaines)
2001 (2000 mais en juste moins bien malgré un Ullrich mieux préparé)
2009 (pour le drama Contador/Armstrong, pour voir Armstrong se faire "remettre à sa vraie place", pour l'explosion de watts dans Verbier et sur le chrono inaugural, mais clairement pas pour la stratégie Astana ou celles des frangins)
2014 (première semaine absolument fabuleuse, puis plus rien)
2008 (Le Tour du Lol. Les chaudières Saunier Duval qui se font tej après l'explosion de watts dans le premier massif, Bernard Kohl, les frangins qui se la font mettre par Carlos. Un grand moment de Tour)
2021 (un peu le même constat que pour 2014)
2010 (je l'ai mis là par défaut parce que j'arrive même pas à me souvenir ce qui s'est passé cette année là. C'est le drama dérailleur d'Andy ? Et Riis qui dit dans l'oreillette à Andy qu'il faut attaquer car Contador n'est pas bien mais Andy qui répond que le Tour est encore long ? Du coup ça doit aussi être celui où Cancellara fait la police parce qu'il pleut et qu'Andy ne sait pas descendre. Bref, pas ouf, c'est un euphémisme.)
2015 (Tour de la frustration avec l'attentisme de Nairo Quintana qui ne tente jamais sur l'étape de la Toussuire)
2016 (Quelques étapes sympas à suivre, zéro suspens au CG, à oublier)
2006 (Y'a plus le boss mais y'a rien qui va dans ce Tour. Le peloton décimé suite à Puerto et on arrive quand même à se taper une victoire en mode pire chaudière de l'histoire. Ca pue le charimse au mètre carré dans le Top 10 aussi)
2017 (j'arrive même pas à savoir si j'ai ressenti une quelconque émotion lors de ce Tour)
2004 (la même qu'en 2005 mais bonus Klöden)
2005 (Procession chiante de bout en bout, Basso en mode bon toutou du maître, content de gratter une place sur le podium par rapport à l'année précédente)
2012 (Chrissou qui tracte Bradley, les autres font de la figuration, zéro attaque, zéro moment intense)
2002 (pire bouse, Beloki attaque 20m dans le Ventoux et prend un contre de l'hyper-espace, rien eu d'autre si ce n'est Rumsas qui attaque sur les Champs)
2002 y a eu us postal dominée dans chrono par equipe
Botero bat armstrong clm et galdeano garde son maillot.
Contrairement à 99 ,2000 2001 beloki suit armstrong a la mongie armstrong finit pas seul.
Dernier chrono rumsas 1er devant lance avant de casser son guidon...la victoire de boogerd et Sastre qui suit armstrong quand il est repris...la craquante des kelme au ventoux et la renaissance de botero aux 2 alpes.victoire de virenque au ventoux.
heras qui lache beloki et veut faire 2 au plateau de beille mais beloki le reprend.des coureurs qui arrivent egreunes pas en paquet comme annees 2010.
Beloki avait aussi tenté à la fin des 2 alpes une petite attaque.
1 er tour que j'ai suivi vraiment à fond donc j'en garde un bon souvenir
#3362242
Il n'est pas cité dedans, mais je m'en fous, je vais le cite : le Tour 2011.
Ensuite vient le Tour 2019.

Pourtant je ne suis pas Français (j'ai des origines françaises comme pas mal de Belges, et l'un de mes grands-pères a été essentiellement élevé en France, du coup je n'ai jamais caché que je vois la France comme ma seconde patrie ; je suis content quand un Belge l'emporte mais aussi quand un Français gagne :belgique: :france: ). Mais la résistance de Voeckler, c'était quelque chose. Les mecs l'avaient sous-estimé, alors que c'était un baroudeur très bon en montagne et il s'est battu jusqu'au bout avec ses qualités. Même Julian Alaphilippe que j'adore aussi, ne m'a pas autant fait vibrer.
Mais Julian Alaphilippe aussi a été pas mal sous-estimé, outre qu'ils soient français tous les deux, c'est le point commun qu'on peut trouver entre-eux. Je pense que Julian était moins solide en montagne que Tiblanc, mais en revanche beaucoup plus polyvalents. C'est peut-être pour ça que j'ai été moins impressionné par son épopée (je veux dire si un jour on me dit qu'Alaphilippe remporte le Tour, ça me surprendrait moins en comparaison que Thomas Voeckler).

Mais 2019 n'a pas été seulement bon pour ça, on a eu aussi quelques belles découvertes comme celle de Ciccone, ou encore le beau baroud de D. Theuns, bien sûr la belle victoire de De Gendt, la victoire de Van Aert, Nibali qui sauve son Tour, Alaphilippe qui éclate tout le monde en CLM (ça j'en ai eu la chair de poule). Seul bémol : un vainqueur un peu par défaut à cause des aléas de fin de course (ce qui n'enlève rien au mérite du vainqueur, c'est justement dommage pour lui car on a ce goût de trop peu).

J'ai adoré le Tour 2020, car déjà c'était très particulier de le voir placé à l'entré de l'automne (avec des conditions climatiques moins chaude ça lui donnait un certain charme je trouve, il faisait juste bon). Le fait que c'était une des premières courses d'entrée de la seconde partie de la saison. Puis le déroulé en lui-même de la course était bien sympa, avec Hirshi qui fait le spectacle, Pogaçar qui fait tout pour rattraper son retard (la bordure l'a obligée à aller au-delà de ses capacités), les belles échappées de Nans Peters ou encore Kämna... et puis le retournement final !!!
Non franchement, comme pour 2019, autant la course pour le maillot jaune que les échappées de seconds couteaux, étaient vraiment cool à regarder (là où en 2021 c'était soporifique même pour les échappées des baroudeurs je trouve).

Bref, je suis assidûment le cyclisme depuis 2002, et je peux dire que j'ai réellement aimé que ces trois Tours (apparemment je ne suis pas le seul). A contrario le Giro m'a souvent semblé plus intéressant, et je pense que ça s'explique par la pression énorme qu'il y a sur le Tour, qui fait que les coureurs ont plus peur de se planter, et finalement ils tentent moins de trucs audacieux. Puis ils sont à 110% de leur forme (mais tous, même le dernier du classement) ce qui donne une certaine homogénéité au peloton et donc moins de possibilités de mouvement que sur le Giro ou la Vuelta.
Dernière édition par PuncheurFou le 23 juil. 2021, 21:38, édité 1 fois.
#3362248
iskinni a écrit :
23 juil. 2021, 20:27
On3 a écrit :
23 juil. 2021, 16:55
Et sinon si on remonte plus loin :

2003 (GOAT)
2011 (le premier massif était naze, le second pas du tout !)
2000 (du super champion charismatique au mètre carré, de l'attaque de loin en mode epo, Armstrong en difficulté dans Joux-Plane, un vrai beau Tour)
2018 (Dumoulu qui met à mal l'empire, c'était beau. C'est moins le cas de la victoire galloise :elephant-mais-pas-trop:)
2019 (première semaine intense, idem premier massif, mais second massif carrément amputé, note de fin amère)
2007 (de l'attaque de mobylette en veux-tu en voilà ! c'était n'importe quoi, mais au moins on s'est amusé. Dommage cette pression populaire pour exclure Chicken qui ne méritait pas ça)
2020 (Trop de train Jumbo, une première semaine sympa, et ce chrono final complètement wtf)
2013 (pour l'Alpe, le Semnoz, pas pour le vomi sur Ax 3 Domaines)
2001 (2000 mais en juste moins bien malgré un Ullrich mieux préparé)
2009 (pour le drama Contador/Armstrong, pour voir Armstrong se faire "remettre à sa vraie place", pour l'explosion de watts dans Verbier et sur le chrono inaugural, mais clairement pas pour la stratégie Astana ou celles des frangins)
2014 (première semaine absolument fabuleuse, puis plus rien)
2008 (Le Tour du Lol. Les chaudières Saunier Duval qui se font tej après l'explosion de watts dans le premier massif, Bernard Kohl, les frangins qui se la font mettre par Carlos. Un grand moment de Tour)
2021 (un peu le même constat que pour 2014)
2010 (je l'ai mis là par défaut parce que j'arrive même pas à me souvenir ce qui s'est passé cette année là. C'est le drama dérailleur d'Andy ? Et Riis qui dit dans l'oreillette à Andy qu'il faut attaquer car Contador n'est pas bien mais Andy qui répond que le Tour est encore long ? Du coup ça doit aussi être celui où Cancellara fait la police parce qu'il pleut et qu'Andy ne sait pas descendre. Bref, pas ouf, c'est un euphémisme.)
2015 (Tour de la frustration avec l'attentisme de Nairo Quintana qui ne tente jamais sur l'étape de la Toussuire)
2016 (Quelques étapes sympas à suivre, zéro suspens au CG, à oublier)
2006 (Y'a plus le boss mais y'a rien qui va dans ce Tour. Le peloton décimé suite à Puerto et on arrive quand même à se taper une victoire en mode pire chaudière de l'histoire. Ca pue le charimse au mètre carré dans le Top 10 aussi)
2017 (j'arrive même pas à savoir si j'ai ressenti une quelconque émotion lors de ce Tour)
2004 (la même qu'en 2005 mais bonus Klöden)
2005 (Procession chiante de bout en bout, Basso en mode bon toutou du maître, content de gratter une place sur le podium par rapport à l'année précédente)
2012 (Chrissou qui tracte Bradley, les autres font de la figuration, zéro attaque, zéro moment intense)
2002 (pire bouse, Beloki attaque 20m dans le Ventoux et prend un contre de l'hyper-espace, rien eu d'autre si ce n'est Rumsas qui attaque sur les Champs)
2002 y a eu us postal dominée dans chrono par equipe
Botero bat armstrong clm et galdeano garde son maillot.
Contrairement à 99 ,2000 2001 beloki suit armstrong a la mongie armstrong finit pas seul.
Dernier chrono rumsas 1er devant lance avant de casser son guidon...la victoire de boogerd et Sastre qui suit armstrong quand il est repris...la craquante des kelme au ventoux et la renaissance de botero aux 2 alpes.victoire de virenque au ventoux.
heras qui lache beloki et veut faire 2 au plateau de beille mais beloki le reprend.des coureurs qui arrivent egreunes pas en paquet comme annees 2010.
Beloki avait aussi tenté à la fin des 2 alpes une petite attaque.
1 er tour que j'ai suivi vraiment à fond donc j'en garde un bon souvenir
Virenque au Mont-Ventoux. :love:

J'ai un agréable souvenir du Tour 2002, peut-être parce que c'était le premier que je suivais à fond mais j'avais suivis les précédents Tours (je regarde le Tour depuis 1997 et le premier champion que j'ai eu la joie de suivre c'était tout simplement Jan Ullrich :love: ). Je connaissais donc bien le passif de Richard, et j'ai vraiment aimé cette renaissance (bien plus forte que sa victoire sur Paris-Tours). Là il était sur son terrain et il donnait une impression d'être le petit français seul contre tous.
Alors la course au maillot jaune a été vite pliée (même si finalement personne n'a gagné cette édition :elephant: ) mais là aussi les a cotés étaient sympa à suivre. Botero avait remporté une belle étape de montagne (et un CLM ! ), les échappées de Jaja, Axel Merckx et Mario Aert qui ont fait pas mal d'échappées aussi. J'ai aussi en tête la victoire de Boogerd et celle de Dario Frigo (un de mes coureurs favoris l'air de rien ; assez polyvalent comme gars).
#3362251
manu74annecy a écrit :
23 juil. 2021, 13:49
iskinni a écrit :
23 juil. 2021, 13:35


ah chui pas le seul à avoir pas aimé 2014.
Les votes c'est surement pour les pro nibali?
ou des pro Tibo :smile:
J suis les 2 :519463336:
Mais 2014... Un peu triste les abandons de froome et conta, ça aurait pu faire une grosse bagarre. C'était surtout frustrant. Même si le podium de tibo c'était cool
CRO RACE 2.1

Phonak : ABERASTURI Jon

GIRO DI SICILIA 2.1

Phonak : GARCÍA Jhojan

Cyclisme espagnol

https://pbs.twimg.com/media/E_LMGffX0AwG1yx?for[…]

En ce qui me concerne je ne veux pas assister &agr[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site