Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 8 sur 21
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 21
#3319668
C'est quoi ce classement ? :sylvain84:
Sinon je me pose une question d'un coup
On sait que Yates devrait être hyper costaud mais au fait qu'en sera-t-il sur l'étape des Strade Bianche ?? Peut-il perdre gros à votre avis sur Bernal par exemple ?
Idem pour d'autre d'ailleurs comme Remco , Bilbao , Carthy ... :reflexion:
Et à votre avis les quelques classicmen comme Sagan ou même Vermeersch ont -il une chance face aux favoris sur cette étape ?? Merci :wink:
#3319688
Le final de l'étape de Montalcino semble plus âpre encore que celui de 2010, mais en 2010, il y avait eu le facteur déluge et la chute de Scarponi entrainant au sol Nibali+Basso et ça avait fait embrayer ces vautours de la BMC pour un final des plus dantesques, la distance sera aussi plus courte cette année : 163 km contre 220 km :

2010/2021 :


En 2010, on n'avait pas attendu sur chute, au contraire, là je me demande ce qu'il se passera si un leader crève dans le premier secteur en calcaire à 70 km de l'arrivée, je pense qu'on aura quelques coureurs qui pourraient perdre le Giro sur incident mécanique. S'il y a vraiment une étape où je vois Nibali faire perdre la course à quelques mecs, c'est celle là.
C'est le seul terrain où il pensera pouvoir être encore acteur majeur de la course et faire un gros coup en faisant exploser la course de très loin (il ne s'est jamais illustré sur l'Eroica/Strade Bianche mais la course a toujours eu lieu trop tot dans la saison pour lui et après 10 jours de course, ce n'est plus la même chose). Malheureusement, je crains que ça n'arrive un peu trop tot dans la course pour lui qui sort de convalescence.

Evenepoel avait perdu l'Olivia Adriaco Ionica Race sur les routes blanches lors d'une étape où son équipe ne l'avait pas attendu, préférant favoriser les desseins de victoire d'étape pour Gilboule et non le général pour le jeune Bruxellois.
Il n'y était pas très à l'aise, néanmoins, si l'on met de coté le revêtement de la route, ce tracé d'étape de moyenne montagne proche d'une classique lui va comme un gant, il pourrait y être terriblement redoutable.

Yates, on ne l'a vu qu'une seule fois sur les Strade Bianche, c'était pour sa reprise cette année juste avant Tirreno où il montrait une excellente forme (63e - connais pas les circonstances - peut-être a-t-il eu des pépins ?)
C'est un coureur dont la principale force est son accélération létale en danseuse, et sur du gravier, il va perdre son principal atout.

Vlasov s'était particulièrement illustré lors de la Toscana Terra di Ciclismo Eroica en 2018 sur l'étape sur routes blanches.
#3319690
Ouais merci ! :smile:
C'est ce que je me disais aussi pour Yates, même pour l'arrivée de l'étape 9 en sterrato il ne pourra pas faire la spéciale danseuse des familles sur la plaque :rieur: Pareil pour Nibali je me disais que cette étape pouvait lui convenir , comme pour Bernal, Formolo, Bardet , Bettiol ou Moscon
A voir aussi Landa qui était à l'aise sur le Finestre
#3319740
Calisto631 a écrit :
05 mai 2021, 19:42
biquet a écrit :
05 mai 2021, 19:35


Schultz est trés solide en ce moment. Nieve n'est plus ce qu'il était, mais ça reste un bon équipier en montagne, tout comme Kangert. Je me répète, mais moi, c'est surtout sa capacité à maintenir un trés haut niveau de forme pendant 3 semaines qui m'inquiète (parce que plus ça va, plus j'apprécie de coureur). Les gros écarts, on sait qu'ils se creuseront en 3è semaine, avec la Taponne de Cortina et 4 dernières journées décisives. Si Yates est déjà au top de sa forme et qu'il la maintient sans vraiment faiblir durant les 3 semaines, ça lui ouvrira d'autres grandes perspectives, notamment pour le Tour de France. Parce que dans ses grands moments, il est dans le top 3 des grimpeurs, avec les 2 slovènes (mais avec le style en plus, je trouve :siffle: ). C'est un des rares coureurs capables de vraiment sortir du lot en une période ou les valeurs sont trés proches et les écarts si difficiles à réaliser, dans les ascensions.
+1. Schultz et Nieve seront en théorie là au pied du dernier col. Puis comme tu dis, je suis pas sur qu'il a besoin de beaucoup plus. C'est un coureur qui est suffisamment tranchant pour décoller de sa roue quasiment tout le peloton.
Le train, j'ai le sentiment qu'il sert + a des coureurs qui n'ont pas forcément l'explosivité pour se débarrasser de ses adversaires ou alors ceux qui ont un tempérament défensif.
Il n'a pas besoin de bcp plus... en théorie.
Ok Schultz sera très précieux, même dans le top12 en montagne. Mais c'est le seul si le groupe emmené par Ineos se réduit à 25-30 coureurs.
On ne sait pas ce que vaut Schultz sur 3 semaines, surtout qu'il sera sollicité. Vont ils le préserver sur certaines étapes plus type 4x4 où Kangert sera utile? Au risque de laisser tomber le général pour lui au cas où Yates ne serait plus en course.
#3319743
stcyrr a écrit :
05 mai 2021, 23:29
Calisto631 a écrit :
05 mai 2021, 19:42


+1. Schultz et Nieve seront en théorie là au pied du dernier col. Puis comme tu dis, je suis pas sur qu'il a besoin de beaucoup plus. C'est un coureur qui est suffisamment tranchant pour décoller de sa roue quasiment tout le peloton.
Le train, j'ai le sentiment qu'il sert + a des coureurs qui n'ont pas forcément l'explosivité pour se débarrasser de ses adversaires ou alors ceux qui ont un tempérament défensif.
Il n'a pas besoin de bcp plus... en théorie.
Ok Schultz sera très précieux, même dans le top12 en montagne. Mais c'est le seul si le groupe emmené par Ineos se réduit à 25-30 coureurs.
On ne sait pas ce que vaut Schultz sur 3 semaines, surtout qu'il sera sollicité. Vont ils le préserver sur certaines étapes plus type 4x4 où Kangert sera utile? Au risque de laisser tomber le général pour lui au cas où Yates ne serait plus en course.
Si Ineos mène le train, Yates n'aura pas besoin de coéquipier. Il a juste à rester dans les roues du train et prendre la roue de leader qui attaque.
#3319763
On verra l'équipe de Yates ce qu'elle vaudra dans les faits, reste que comme souvent sur le Giro, on anticipe qu'il n'y aura pas d'équipe capable de faire ce que les SKy ou Jumbo font sur le tour, et ça c'est un tel bonheur... Le retournement du giro de 2016 n'aurait pas eu lieu si SK avait eu un lieutenant presque aussi fort que lui capable d'être avec lui en haut de l'Agnel, le retournenemnt du Giro 2018 n'aurai pas eu lieu si Dumoulin avait eu un lieutenant avec lui en haut du Finestre plutôt que d'avoir à attendre Reichenbach en descente (rien que d'y penser j'en rigole encore), etc...

C'est la faiblesse relative des équipes des top leaders qui a fait les giro des dernières années, rien d'autre. Donnez leur des équipes top niveau avec chacun un lieutenant qui vaut top 10 et vous avez une course totalement bloquée...
#3319775
On spécule beaucoup sur Yates ! Encore faudrait il qu’il maintienne sa forme entrevue sur le Tour des Alpes ! J’espère pour lui et pour le spectacle mais connaissant sa gestion de pic de forme je mettrais pas de billets dessus !
#3319776
Bradounet_ a écrit :
05 mai 2021, 21:31
Le final de l'étape de Montalcino semble plus âpre encore que celui de 2010, mais en 2010, il y avait eu le facteur déluge et la chute de Scarponi entrainant au sol Nibali+Basso et ça avait fait embrayer ces vautours de la BMC pour un final des plus dantesques, la distance sera aussi plus courte cette année : 163 km contre 220 km :

2010/2021 :


En 2010, on n'avait pas attendu sur chute, au contraire, là je me demande ce qu'il se passera si un leader crève dans le premier secteur en calcaire à 70 km de l'arrivée, je pense qu'on aura quelques coureurs qui pourraient perdre le Giro sur incident mécanique. S'il y a vraiment une étape où je vois Nibali faire perdre la course à quelques mecs, c'est celle là.
C'est le seul terrain où il pensera pouvoir être encore acteur majeur de la course et faire un gros coup en faisant exploser la course de très loin (il ne s'est jamais illustré sur l'Eroica/Strade Bianche mais la course a toujours eu lieu trop tot dans la saison pour lui et après 10 jours de course, ce n'est plus la même chose). Malheureusement, je crains que ça n'arrive un peu trop tot dans la course pour lui qui sort de convalescence.

Evenepoel avait perdu l'Olivia Adriaco Ionica Race sur les routes blanches lors d'une étape où son équipe ne l'avait pas attendu, préférant favoriser les desseins de victoire d'étape pour Gilboule et non le général pour le jeune Bruxellois.
Il n'y était pas très à l'aise, néanmoins, si l'on met de coté le revêtement de la route, ce tracé d'étape de moyenne montagne proche d'une classique lui va comme un gant, il pourrait y être terriblement redoutable.

Yates, on ne l'a vu qu'une seule fois sur les Strade Bianche, c'était pour sa reprise cette année juste avant Tirreno où il montrait une excellente forme (63e - connais pas les circonstances - peut-être a-t-il eu des pépins ?)
C'est un coureur dont la principale force est son accélération létale en danseuse, et sur du gravier, il va perdre son principal atout.

Vlasov s'était particulièrement illustré lors de la Toscana Terra di Ciclismo Eroica en 2018 sur l'étape sur routes blanches.
Sur cette étape, ya toutes les chances pour que ça se lance assez vite après le début des chemins blancs, donc assez loin de l'arrivée !
Évidemment on attend que les grands coureurs prennent leurs responsabilités, on pense forcément à nibali :love:.

Mais je vois bien un Bilbao très offensif et tenté sur cette étape, joué peut être en stratégie d'équipe avec Landa. L'année dernière sur le giro il tente bien sur l'étape que gagne sagan, sur profil d'étape de moyenne montagne assez dure et technique.
#3319780
samu_64 a écrit :
06 mai 2021, 09:37
On spécule beaucoup sur Yates ! Encore faudrait il qu’il maintienne sa forme entrevue sur le Tour des Alpes ! J’espère pour lui et pour le spectacle mais connaissant sa gestion de pic de forme je mettrais pas de billets dessus !
Ce sont en effet les grandes questions: tiendra, tiendra pas, pic de forme trop précoce ou pas?? La réponse donnera beaucoup d'indications sur le futur de Simon Yates. Lors de sa Vuelta victorieuse, il n'était pas franchement transcendant en 1ère semaine, légèrement dominé par Quintana sur La Covatilla et La Camperona et moyen sur Caminito del Rey. Mais il est monté en puissance dans les Asturies pour finir par dominer l'épreuve. Certes, ce n'était pas le même profil général (quasiment uniquement des CC en espagne), mais il n'empêche que Yates n'avait pas abordé la Vuelta dans la forme étincelante qui était la sienne au départ du Giro. On peut même dire que les courbes de forme étaient quasiment inverses :au top au départ du Giro mais complètement rôti dans les derniers jours, en forme montante à l'amorce de la Vuelta mais au top dans le décisif secteur final (Andorre).
#3319787
Nopik a écrit :
06 mai 2021, 09:23
Deceunink, Ineos et Bahrein ont largement de quoi faire, suffit qu'ils soient en rose :genance:
Sivakov, Martinez et Sosa, c'est pas Thomas/Poels/Port 2015 non plus.... Encore une fois mettons à Froome sur le tour 2015 l'équipe Sky du Giro cette année là avec König et Nieve comme lieutenants, c'est pas la même musique, que se passe-t-il alors sur l'étape de la Toussuire et celle de l'Alpe dans le Glandon ou la Croix de fer ?

C'est quand même ce qui dans l'ensemble a rendu le Giro souvent plus sympa à suivre, c'est que c'est une course moins maitrisée par les top teams, elle est souvent aussi chiante que le tour pendant 2 semaines, mais en 3ème semaine il y a bien plus de possibilités de retournement de situation, d'explosion de la course, là où le TDF reste maitrisé jusqu'au bout.
#3319788
veji2 a écrit :
06 mai 2021, 10:40
Nopik a écrit :
06 mai 2021, 09:23
Deceunink, Ineos et Bahrein ont largement de quoi faire, suffit qu'ils soient en rose :genance:
Sivakov, Martinez et Sosa, c'est pas Thomas/Poels/Port 2015 non plus.... Encore une fois mettons à Froome sur le tour 2015 l'équipe Sky du Giro cette année là avec König et Nieve comme lieutenants, c'est pas la même musique, que se passe-t-il alors sur l'étape de la Toussuire et celle de l'Alpe dans le Glandon ou la Croix de fer ?

C'est quand même ce qui dans l'ensemble a rendu le Giro souvent plus sympa à suivre, c'est que c'est une course moins maitrisée par les top teams, elle est souvent aussi chiante que le tour pendant 2 semaines, mais en 3ème semaine il y a bien plus de possibilités de retournement de situation, d'explosion de la course, là où le TDF reste maitrisé jusqu'au bout.
Sosa est en Algarve, remplacé au Giro par Narvaez.
#3319795
CE qui change tout ! :elephant:

Disons que ce que je veux dire c'est que comme sur toutes les courses de vélo, on se fait avant tout chier aussi sur le giro, il y a aussi de la procession, des étapes contrôlées, des attaques sous la banderole, etc.. mais les effectifs plus faibles donnent une plus grande chance de réussite à un renversement de situation que sur le tour. Froome aurait à coup sûr ou presque gagné ses TDFS 2013 et 2016 avec une équipe plus molle du genou, mais en 2015 ou en 2017... sans des mecs du niveau de Poels/Porte ou de Landa... c'est pas la même histoire. Or sur le Giro il est bien plus rare que les tops leaders aient des lieutenants de cet acabit, et c'est tant mieux pour al course.
#3319805
Calisto631 a écrit :
06 mai 2021, 11:39
L'année dernière les 4 plus forts en montagne, c'était deux sunweb et deux ineos.
ça arrive, après on a eu un drôle de Giro tout de même l'an dernier, je ne dis pas que sur le Giro la course est toujours ouverte, mais enfin faut bien constater que depuis disons 2014 le vainqueur ne s'est jamais appuyé sur une énorme équipe à la Sky/Jumbo... ça donne une course qui peut être plus ouverte.
#3319810
luckywinner a écrit :
05 mai 2021, 16:20

*
Joao ALMEIDA, Romain BARDET, George BENNETT, Vincenzo NIBALI, Dan MARTIN, Geoffrey BOUCHARD, Pavel SIVAKOV, Fausto MASNADA, Tobias FOSS, Nick SCHULTZ, David

par contre Foss pourrait être la course de sa révélation, il a le talent, et je pense qu’il aura la liberté à voir son niveau de préparation, mais 15eme de TA en larbinant c’est pas trop mal, il pourrait faire une Almeida 2020.







---------------
En effet, il pourrait être la ou l'une des révélations avec Jefferson Cepeda (le nouveau José Rujano ?).
Déjà l'an passé, lui et Lucas Hamilton auraient pu briguer le top5 voire podium sans leur abandon.

Et il était encore sur le 🌋volcano Teide il y a encore quelques jours, étant resté plus longtemps que les autres...
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 21
flop trios Tor 2021 (oirt)

le 34 pour moi

top trios Tour 2021

équipe 15

Tour de France 2021

J'ai écouté ce matin la pré[…]

Votre Top 10 tour de france

pareil. Je te laisse faire le classement a[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site