Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 4 sur 35
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 35
#3311033
Thor8_one a écrit :
19 avr. 2021, 12:45
C est un adjectif qualificatif non ?

On dit bien en bleu, en grand...
On doit pouvoir dire en gratuit.
En disant ca est ce que je dirai en beau ? Je ne sais pas lol
Pas vraiment.
Quand tu utilises "en" avant l'adjectif, c'est parce que tu supprimes volontairement un mot ou parce que l'adjectif prend un autre sens.
Par un exemple, on dit "un homme en bleu" pour signifier "un homme habillé en bleu". Alors que "un homme bleu" signifie "un homme qui est bleu".
De même, quand tu dis "je vois les choses en grand", tu ne dis pas la même chose que quand tu dis "je vois les choses grandes". Dans le premier cas, "en grand" signifie "avec ambition", alors que dans le deuxième, ça signifie juste que tu vois grand les truc, plus grand que normalement.

Alors qu'il n'y a pas de différence entre "regarder la course gratuitement" et "regarder la course en gratuit". Alors pour quelle raison dire "en gratuit" ?
#3311035
Teteoo a écrit :
19 avr. 2021, 11:02
Alors pour le Tour du Trentin, on est sur une configuration particulière. La langue est un enjeu presque politique, vu qu'il y a des tensions linguistiques dans le coin. Est ce qu'il faut lui donner un nom allemand ? Un nom italien ? Je crois que le choix de l'anglais, c'était une sorte de compromis (sans compter que l'équipe de marketeux derrière a du pousser dans ce sens, bien entendu.) On peut le regretter mais c'est plus complexe qu'une "américanisation"
Ce n'est pas beaucoup plus complexe.

D'une, tu lui donnes une appellation bilingue/trilingue et tu as résolu le «problème» (que ce soit Giro del Trentino / Trentino-Rundfahrt ou Giro delle Alpi / Rundfahrt der Alpen ou tout autre paire/trio de noms plus appropriés qui évoquent le parcours du Tyrol au Trentin). Et en France on dira en pratique le Tour du Trentin ou le Tour des Alpes ou la Course du Tyrol au Trentin (si un nom intelligent avait été retenu), et les espagnols diront comme ils veulent et les anglais de même, à part éventuellement quelque matériel officiel de diffuseur on n'a pas d'obligation contractuelle :smile:

De deux, l'appellation «Alpes» a un but commercial. Ce n'est pas du tout un tour des Alpes, c'est un tour du Tyrol, ou une course du Tyrol au Trentin. Le nom Tour des Alpes, dénomination abêtissante qui abolit à la fois le caractère descriptif et toute originalité, est un choix à courte vue fait au nom d'une «notoriété» internationale sensée apporter la fameuse «visibilité», comme d'habitude; et qui comme d'habitude a l'effet inverse, puisque que quand on entend Alpes, ce n'est vraiment pas à ce coin là que l'on pense en premier, et que le Tyrol et le Trentin (et le Haut-Adige si on veut) en ressortent complètement invisibilisés.

De trois, quitte à choisir une langue qui n'a strictement aucun lien avec le lieu, pourquoi systématiquement l'anglais et pas l'autre langue du sport et particulièrement du cyclisme, le français; ou le wolof ? On est bien dans un choix qui favorise comme toujours le plus gros du moment, c'est-à-dire en ce moment la domination culturelle hégémonique anglophone (donc américaine).

_Migou_ a écrit : Tout à fait. ici dans le haut-Adige, ça rigole pas avec les langues. Pour certains groupes de population ou politiques, l'anglais passe mieux que l'italien, et moi qui suis étranger, je parle mieux italien que 90% des gens du coin :genance:
Mais je pense que le nom anglais vient du fait que l'on est à cheval sur deux pays maintenant, par rapport à l'ancienne compétition.
Bah j'ai assisté au même truc en Laponie norvégienne, dans une réunion culturelle où ils étaient fiers de ne pas parler norvégien, et du coup ils parlaient lapon (OK) et anglais (???). J'avais trouvé ça affligeant. Les gusses étaient déjà très américanisés dans leur culture et leur vie quotidienne (derrière la façade touristique, quand tu es dans les familles, ils ont au moins autant de points communs avec des hillbillies du Midwest qu'avec le reste des cultures européennes ). En plus ce sont les norvégiens qui les arrosent de pognon (issu du pétrole, pèche et tout ce qui génère de la monnaie... dans le sud) pour leur permettre de demeurer sur place et d'y conduire leur activité (bien plus que des côtés suédois et finlandais laissés à eux-mêmes et donc désertés, parce que la fierté locale/ethnique/culturelle ça ne pèse visiblement pas lourd en face d'un taf dans le sud), et qui donc financent leur «autonomie». Donc ils n'avaient même pas la reconnaissance du ventre, et ils combattaient une oppression culturelle sans voir qu'ils étaient contaminés et qu'ils propageaient par une autre plus dangereuse.

Allez, j'ai encore fait une tartine de hors-sujet, place à la course :smile:
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 35

@Delgato Regardes bien les pourcentages pour l And[…]

J'ai un peu la flemme d'aller déterrer le t[…]

Oops désolé mon petit lamantin... […]

Madan dernier, tout seul et loin derrière t[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site