Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

#2086842
Bradounet_ a écrit :
Babel_ a écrit :
Bradounet_ a écrit :A propos, j'avais lu dans mon enfance un livre de Enid Blyton, ça devait être soit un Clan des Sept ou un Club des Cinq.
Et je souviens qu'il était à un moment question d'une enquête sur un coureur d'une course cycliste dopé [i:2bbgnohn]à l'insu de son plein gré [/i:2bbgnohn]par un adversaire qui avait versé un produit dans un bidon.
Quelqu'un a le titre en tête ?
Sur le coup, j'avais trouvé l'histoire tirée par les cheveux, mais, avec du recul, l'histoire était en fait très réaliste ( :moqueur: ) pour l'époque (1950) et pour une histoire destinée à un lectorat très jeune.

J'ai pensé envoyer un tweet à Thierry Adam mais il n'a plus de compte, il aurait sûrement su lui.
Je pense que c'est plutôt un Paul-Jacques Bonzon, Les 6 compagnons au Tour de France.
Une de mes premières lectures gamin. Un grand moment avec le fils du boulanger de Reilhanette qui sort un numéro sur les pentes du Ventoux où il a grandi. :winner:
Dans mes souvenirs, c'est un soigneur véreux qui lui donne une musette piégée, sachant que 2-3 jours avant c'est un de ses coéquipiers qui prend sa musette et se fait choper sa place.
Ah, merci beaucoup, c'est bien ce livre. :coeur:

[img:2bbgnohn]http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/15 ... FRANCE.jpg[/img:2bbgnohn]
C'est bien un des rares "Six Compagnons" que je n'ai pas lu, cette série c'est toute ma jeunesse. :gafauvel:
#2086945
jujub380 a écrit :
Bradounet_ a écrit :
Babel_ a écrit :
Bradounet_ a écrit :A propos, j'avais lu dans mon enfance un livre de Enid Blyton, ça devait être soit un Clan des Sept ou un Club des Cinq.
Et je souviens qu'il était à un moment question d'une enquête sur un coureur d'une course cycliste dopé [i:2vdgqxre]à l'insu de son plein gré [/i:2vdgqxre]par un adversaire qui avait versé un produit dans un bidon.
Quelqu'un a le titre en tête ?
Sur le coup, j'avais trouvé l'histoire tirée par les cheveux, mais, avec du recul, l'histoire était en fait très réaliste ( :moqueur: ) pour l'époque (1950) et pour une histoire destinée à un lectorat très jeune.

J'ai pensé envoyer un tweet à Thierry Adam mais il n'a plus de compte, il aurait sûrement su lui.
Je pense que c'est plutôt un Paul-Jacques Bonzon, Les 6 compagnons au Tour de France.
Une de mes premières lectures gamin. Un grand moment avec le fils du boulanger de Reilhanette qui sort un numéro sur les pentes du Ventoux où il a grandi. :winner:
Dans mes souvenirs, c'est un soigneur véreux qui lui donne une musette piégée, sachant que 2-3 jours avant c'est un de ses coéquipiers qui prend sa musette et se fait choper sa place.
Ah, merci beaucoup, c'est bien ce livre. :coeur:

[img:2vdgqxre]http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/15 ... FRANCE.jpg[/img:2vdgqxre]
C'est bien un des rares "Six Compagnons" que je n'ai pas lu, cette série c'est toute ma jeunesse. :gafauvel:
Tout pareil, j'en ai lu un paquet dans ma jeunesse, mais je ne connaissais pas celui-là. J'ai presque envie de l'acheter pour replonger dans mon enfance le temps d'un bouquin.
#2086949
Macro a écrit :Même si le personnage m'agace parfois, j'ai beaucoup aimé le bouquin de Guimard.
Oui, très intéressant effectivement. J'ai aimé le passage où il explique qu'il s'est explosé les genoux à vouloir suivre les meilleurs en montagne. C'est très révélateur. Courir au-dessus de ses limites peut fracasser une carrière. Je l'ai déjà dit, mais je crois que c'est ce qui arrivé à Meija et Delion. Delion a enchainé les pépins physiques en fin de carrière et je suis persuadé que ces soucis sont liés à un affaiblissement général de son état à force de courir après des lapins gavés jusqu'aux oreilles.
#2086954
La Merveilleuse Histoire du Tour des Flandres (asbl Coup de Pédales)

Le RVV de 1913 à 2003, avec toute les listes de départ, un résumé de la course et les classements complets. Richement illustré, une vraie bible!

Image

Image

NB, l'éditeur a aussi publié le même livre sur Paris-Roubaix, de 1896 à 2009, je l'ai également...
#2253813
Je viens d'acheter Etapes de Richard Moore;
Je l'ai commencé et ça ne s'annonce pas mal du tout, bien écrit, documenté, précis, bourré à craquer d'anecdotes et de petites histoires.
Des trucs bien différents de d'habitude.
#2253847
Booze a écrit :
Macro a écrit :Même si le personnage m'agace parfois, j'ai beaucoup aimé le bouquin de Guimard.
Oui, très intéressant effectivement. J'ai aimé le passage où il explique qu'il s'est explosé les genoux à vouloir suivre les meilleurs en montagne. C'est très révélateur. Courir au-dessus de ses limites peut fracasser une carrière. Je l'ai déjà dit, mais je crois que c'est ce qui arrivé à Meija et Delion. Delion a enchainé les pépins physiques en fin de carrière et je suis persuadé que ces soucis sont liés à un affaiblissement général de son état à force de courir après des lapins gavés jusqu'aux oreilles.
C'est vrai concernant Delion. Par contre, je crois pas qu'Alvaro Mejia soit tombé malade, mais il a du se décourager. Sa 4è place du Tour 93 était extraordinaire, mais malheureusement pour lui, le pire était devant. L'année suivante, il se faisait ridiculiser par des non-grimpeurs sur le Giro, et bon, en 95 et 96, les doses allaient continuer à augmenter, jusqu'au sacre de Monsieur 64°/°.. Le coureur qui ne touchait pas à l'EPO pouvait encore exister dans les classements jusqu'en 1993, dans les courses par étapes . A partir de 94, c'était terminé.
#2253866
Daniel_H a écrit :La Merveilleuse Histoire du Tour des Flandres (asbl Coup de Pédales)

Le RVV de 1913 à 2003, avec toute les listes de départ, un résumé de la course et les classements complets. Richement illustré, une vraie bible!

[url=http://www.servimg.com/view/18013854/912:1a8t4rj7][img:1a8t4rj7]http://i38.servimg.com/u/f38/18/01/38/54/wp_20139.jpg[/img:1a8t4rj7][/url:1a8t4rj7]

[url=http://www.servimg.com/view/18013854/913:1a8t4rj7][img:1a8t4rj7]http://i38.servimg.com/u/f38/18/01/38/54/wp_20140.jpg[/img:1a8t4rj7][/url:1a8t4rj7]

NB, l'éditeur a aussi publié le même livre sur Paris-Roubaix, de 1896 à 2009, je l'ai également...
Comme il existe les mêmes sur Milan-Sanremo et le Tour de Lombardie. Il y a aussi le même genre d'ouvrages sur Gand-Wevelgem, la Flèche et Liège mais en moins détaillé.
Dans la même série de HS de Coups de Pédales toujours à signaler encore l'histoire du Critérium national et celle du Championnat de France. Ce dernier est une vraie merveille que je ne me lasse pas de feuilleter.
#2253896
biquet a écrit :
Booze a écrit :
Oui, très intéressant effectivement. J'ai aimé le passage où il explique qu'il s'est explosé les genoux à vouloir suivre les meilleurs en montagne. C'est très révélateur. Courir au-dessus de ses limites peut fracasser une carrière. Je l'ai déjà dit, mais je crois que c'est ce qui arrivé à Meija et Delion. Delion a enchainé les pépins physiques en fin de carrière et je suis persuadé que ces soucis sont liés à un affaiblissement général de son état à force de courir après des lapins gavés jusqu'aux oreilles.
C'est vrai concernant Delion. Par contre, je crois pas qu'Alvaro Mejia soit tombé malade, mais il a du se décourager. Sa 4è place du Tour 93 était extraordinaire, mais malheureusement pour lui, le pire était devant. L'année suivante, il se faisait ridiculiser par des non-grimpeurs sur le Giro, et bon, en 95 et 96, les doses allaient continuer à augmenter, jusqu'au sacre de Monsieur 64°/°.. Le coureur qui ne touchait pas à l'EPO pouvait encore exister dans les classements jusqu'en 1993, dans les courses par étapes . A partir de 94, c'était terminé.
Oui, mais il me semblait que c'était la version d'Andy Hampsten. J'ai le souvenir de l'avoir lu déclarer que Mejia s'est tué à s'accrocher à sa quatrième place. Après, mes souvenirs peuvent me jouer des tours. Toi qui suit le cyclisme colombien de près, Mejia n'a-t-il pas connu des problèmes aux genoux les années suivantes ?
#2254451
Booze a écrit :
biquet a écrit :
Booze a écrit :
Oui, très intéressant effectivement. J'ai aimé le passage où il explique qu'il s'est explosé les genoux à vouloir suivre les meilleurs en montagne. C'est très révélateur. Courir au-dessus de ses limites peut fracasser une carrière. Je l'ai déjà dit, mais je crois que c'est ce qui arrivé à Meija et Delion. Delion a enchainé les pépins physiques en fin de carrière et je suis persuadé que ces soucis sont liés à un affaiblissement général de son état à force de courir après des lapins gavés jusqu'aux oreilles.
C'est vrai concernant Delion. Par contre, je crois pas qu'Alvaro Mejia soit tombé malade, mais il a du se décourager. Sa 4è place du Tour 93 était extraordinaire, mais malheureusement pour lui, le pire était devant. L'année suivante, il se faisait ridiculiser par des non-grimpeurs sur le Giro, et bon, en 95 et 96, les doses allaient continuer à augmenter, jusqu'au sacre de Monsieur 64°/°.. Le coureur qui ne touchait pas à l'EPO pouvait encore exister dans les classements jusqu'en 1993, dans les courses par étapes . A partir de 94, c'était terminé.
Oui, mais il me semblait que c'était la version d'Andy Hampsten. J'ai le souvenir de l'avoir lu déclarer que Mejia s'est tué à s'accrocher à sa quatrième place. Après, mes souvenirs peuvent me jouer des tours. Toi qui suit le cyclisme colombien de près, Mejia n'a-t-il pas connu des problèmes aux genoux les années suivantes ?
Oui, Hampsten, a bien déclaré que Mejia avait abrégé sa carrière en rivalisant, proprement, avec des coureurs qui tournaient à l'EPO. Il insiste sur sa perf du Tour 93, qui lui aurait coûté très cher physiquement, mais il explique aussi que comme beaucoup de colombiens, Mejia souffrait du mal du pays. Par contre, je ne me souviens pas de problèmes de genoux, mais à l'époque, je ne suivais pas autant le cyclisme colombien. (J'étais ado, et je supportais des coureurs comme Mottet, Kelly et Delgado, qui étaient en fin de carrière )
#3308179
Bien sur CHAMPION CYCLISTE de LOUISON BOBET dans la bibliothèque verte.
Puis Mes 400 coups de gueule et de fusil de GEMINIANI , Les rendez vous du cyclisme de CHANY , tous les deux à la table ronde.

Forcenés de Phillipe BORDAS , on est quasiment dans la littérature mais son analyse est brillante.
Comme celle de L'Honneur des champions par olivier DAZAT aux editions Hoebeke, superbe.

Par le même Dazat, Seigneurs et Forçats du velo (Calmann Levy) avec une belle iconograohie puisée dans les archives du Miroir du cyclisme

les HS de coups de pédales en effet
Les 51 livres de Pascal SERGENT
Tous les livres de Jean BOBET

Un livre anglais sur l'histoire de la machine , dont je ne me souviens plus le nom
#3308183
Le livre de Pryer Dodge sur le velo machine, superbe

Les numeros speciaux de So Foot en avant Tour, Pedale , interviews geniaux

cocasse: le Breviaire du champion cycliste par José Meiffret

et sur le dopage des années Hinault Guimard , sulfur 4 CH
#3308391
J'aime bien aussi les bouquins de Fournel, de Fottorino, auxquels j'ajoute Bernard Chambaz. Dans le genre de la chronique, Antoine Blondin, Albert Londres, Dino Buzzati (Ah, le duel Coppi / Bartali !), Tristan Bernard. Un roman policier léger et divertissant : "Mort contre la montre", de Jorge Zepeda. Dans le genre de l'essai, il y a Marc Augé et la chapitre écrit par Barthes sur le Tour dans "Mythologies". En BD, il y a les magnifiques albums de Christian Lax et puis quelques courtes histoires réalisées par Jean Graton, le créateur de Michel Vaillant.
J'ai bien noté les références des bouquins de Paul-Jacques Bonzon et Philippe Bordas, merci pour les recommandations !
Et puis, sur mon étagère, m'attendent des bouquins d'Haralambon, de Curzio Malaparte (encore sur le duel Coppi / Bartali), de Louis Nucéra. Jean-Bernard Pouy aurait aussi écrit sur les courses cyclistes. Et j'aimerais bien découvrir un livre de Jean Bobet, mais ne sais pas par quel titre commencer.
#3309192
Un petite sélection de mes livres préférés :

A la recherche du temps perdu sur le chrono, par Romain Bardet
A l’ouest rien de nouveau, par Jérôme Pineau
Autant en emporte le vent, par Quick Step (aux éditions La Bordure)
De sang froid, par Riccardo Ricco
En attendant Nairo, par Marc Soler
Extension du domaine de la chute, par Robert Gesink
Guère épais, par Michael Rasmussen
J'irai cracher sur vos tombes, par Albator Conterdo
L'histoire sans fin, par l'AMA
La bête humaine, par Jens Voigt
La gloire de mon père, par Mauri Vansevenant
La nausée, par Lance Armstrong
La peste, par Gianni Moscon
La promesse de l'autre, par Alexandr Kolobnev
Le dernier des mohicans, par Davide Rebellin
Le diable au corps, par Nacer Bouhanni
Le grand sommeil, par Pascal Eenkhoorn
Le général de l'armée morte, par Anthony Turgis
Le meilleur des mondes, par Dave Brailsford
Le seigneur des panneaux, par Yoann Offredo
Le vieil homme et la der, par Alejandro Valverde
Les misérables, par Samy Aurignac
Les raisons de la colère, par Michael Schär
L’insoutenable légèreté de l’être, par Carlos Betancur
Premier de corvée, par Tim Declercq
Sous le soleil de Sagan, par Juraj
Sur la route du madison, par Morgan Kneisky et Benjamin Thomas
Grandeur et décadence, oeuvre collective italienne
Crime et châtiment, oeuvre collective portugaise
#3309202
:green:
Je pense que certains coureurs n'ont pas écrit ça tous seuls, mais pour la Peste, ça c'est sur, c'est Moscon qui a tout rédigé de A À Z, les nègres, pas de ça chez lui !

Un coureur TERNE ?? :pt1cable: Sans &e[…]

Pendant ce temps là en 2021

Dumoulin pourrait revenir à la compé[…]

Astana-Premier Tech 2021

Après le clan :vermin10: , viva :spain: […]

Je comprends à moitié en fait. Faut […]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site