Rendez-vous sur ce forum pour discuter d'autres sports que le cyclisme, comme le football, le tennis, le rugby, le basket, le biathlon, NBA, NFL, NHL, handball, volley, voile, athlétisme, golf, F1, jeux olympiques...

Modérateur : Modos VCN

  • Page 77 sur 78
  • 1
  • 74
  • 75
  • 76
  • 77
  • 78
Avatar de l’utilisateur
Par MickaelKael11
#3145751
1ère semaine sans running où presque, juste 20min dans le jardin pour 2.5 km ... :mouchoir:
Je fais 3 séances de renforcement mais sinon c'est calme plat et comme on est pas prêt de remettre un dossard encore ...

En parallèle, j'organise un Décathlon du confinement sur Instagram avec des épreuves que tout le monde peux faire même dans son 20m carré .

Après le 100m en faisant 12.5 tours autours de 2 chaises, on en ai au saut en longueur sans élan :green:

Il est encore possible d'être de la fête, nous sommes 30 :wink:

Mikarunnerdu79 mon pseudo Insta
Avatar de l’utilisateur
Par Falco1997
#3145929
Et bien sans vouloir faire des envieux ici, je compense l'arrêt de la course à pied par du home trainer. Je l'avais acheté l'automne dernier suite à mes problème de genou, du coup m'en voilà ravi. :green:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3146234
Falco1997 a écrit :
06 avr. 2020, 13:22
Et bien sans vouloir faire des envieux ici, je compense l'arrêt de la course à pied par du home trainer. Je l'avais acheté l'automne dernier suite à mes problème de genou, du coup m'en voilà ravi. :green:
Ah cool ça!
Chez moi renfo, gainage. :spamafote:
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3146700
Finalement, j'ai fait mon heure réglementaire ce week end après 20 jours d'inactivités. (je m'inquiète d'ailleurs davantage pour mon rugbyman de fils qui, hormis un petit bad de temps en temps, n'en branle pas une... :popcorn: )
Bon, c'est pas la gloire mais je me suis rassuré; j'ai même plutôt bien fini

je garde dans un coin de ma tête que mon triathlon m'avait fait gagner quelques paliers...Je vais tenter d'être plus régulier maintenant (1 sortie par semaine) même si ça m'emmerde par rapport aux circonstances actuelles...
Avatar de l’utilisateur
Par Thejul
#3147097
J'alterne PPG/PPS, HT et surtout ponçage de chemin dans la limite autorisée. C'est assez monotone...sinon le jardin se porte très bien.
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3168300
Question stupide: est ce qu'une paire de chaussures en fin de vie peut influer sur votre FC?
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3168302
Thejul a écrit :
07 avr. 2020, 16:23
J'alterne PPG/PPS, HT et surtout ponçage de chemin dans la limite autorisée. C'est assez monotone...sinon le jardin se porte très bien.
Ce n'est plus ce que dit ton Strava :elephant:
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3168315
J'ai refais une grosse sortie de 8 km trankilou (beaucoup en marchant) avec mon fils, ca m'a fait du bien. J'aimerai reprendre plus sérieusement ce week end avant que le temps se dégrade...
Avatar de l’utilisateur
Par Thejul
#3169761
jimmy39 a écrit :
08 mai 2020, 13:19
Thejul a écrit :
07 avr. 2020, 16:23
J'alterne PPG/PPS, HT et surtout ponçage de chemin dans la limite autorisée. C'est assez monotone...sinon le jardin se porte très bien.
Ce n'est plus ce que dit ton Strava :elephant:
Oui, j'ai craqué sur les derniers jours, allant dans un rayon de 4kms. En campagne, quand tu croises personnes, tu comprends que la loi est faîtes pour la majorité, à savoir les citadins.
Avatar de l’utilisateur
Par davi
#3169849
Coucou tout le monde
Je ne fréquentais pas ces parties du forum mais le confinement m'y a amené. J'ai lu les 78 pages du topic avec beaucoup d'intérêt ! Je pratique moi-même la course à pieds avec beaucoup de plaisir depuis environ 1 an et demi, et j'y progresse beaucoup à ma grande surprise :green:

Je pense, si cela intéresse, me replonger dans mon année et demi grâce à strava et faire un résumé de mes débuts jusqu'à aujourd'hui, histoire de partager et recevoir je l'espère quelques conseils.
Avatar de l’utilisateur
Par davi
#3169867
Merci !

D'ailleurs CPTmatros, c'était assez marrant de bien lire tout le topic, car je me retrouve assez dans ton expérience du running : la progression, les temps de passage, les objectifs de distance par exemple... Mais avec 1 an de retard donc :green:
Avatar de l’utilisateur
Par CPTmatros
#3169876
davi a écrit :
10 mai 2020, 14:12
Merci !

D'ailleurs CPTmatros, c'était assez marrant de bien lire tout le topic, car je me retrouve assez dans ton expérience du running : la progression, les temps de passage, les objectifs de distance par exemple... Mais avec 1 an de retard donc :green:
:super:
Hâte de lire ton histoire du coup!

Bon le confinement m'a fait un peu perdre mais espérons que ca revienne vite et qu'on puisse se refixer des objectifs.
Avatar de l’utilisateur
Par davi
#3170414
Bon, et bien je me suis lancé dans mon petit récit, qui est en fait devenu très gros... Il risque de me faire passer un peu pour le gars qui raconte sa vie, mais bon, libre à vous de sauter les passages chiants :green: . Je vais devoir le poster en plusieurs fois je pense.

Pour planter le décor, je pratique le tennis de table (enfin ping-pong quoi) depuis une vingtaine d'année. J'ai fait du vélo quand j'avais 11-12 ans, et mes tentatives pour pratiquer régulièrement le footing ont toujours échoué ou très peu duré, pour cause de genou droit extrêmement douloureux, et d'un manque évident de volonté^^. A côté de ça je pratique l'hygiène de vie dégueulasse assidûment depuis mes études : apéros, restos, pubs etc… Mais bon, je ne suis pas alcolo non plus loin de là, et aime faire du sport dès que possible, quel qu'il soit.

Je déménage récemment dans un coin sympa et paumé de campagne comme on l'a toujours voulu, l'appel du sport et de la nature se fait de plus en plus grand et j'achète un VTT, sous l'insistance aussi de mon voisin, qui veut absolument m'emmener courir également (ce que je refuse à cause de mon fameux genou). Je fais 2-3 sorties avec mon beau vélo, qui me permettent de m'apercevoir que je suis à la rue physiquement, et encore plus techniquement. Il faut dire que le terrain par chez moi est très compliqué : très vallonné, avec des côtes courtes mais très raides et beaucoup de sentiers caillouteux, boueux ou autres… C'est pas un cadeau pour une reprise ! Je découvre également Strava à cette occasion, et c'est immédiatement l'histoire d'amour ^^. Mais voilà, je sors également de divers problèmes de santé assez graves (enfin chacun sa définition de "grave", mes jours n'ont jamais été en danger non plus), et le dernier en date est relativement bénin mais nécessite une opération chirurgicale et une longue immobilisation douloureuse. Je reste en gros 3 mois dans mon canapé, je peux marcher un peu et j'ai pu aussi tester le fameux tramadol -cher à certaines armadas cyclistes que je ne citerais pas- jusqu'au dosage maximal.

Après tout ça je rends visite au doc : pas de sport avec contact/frottement jusqu'au printemps, et on est en juillet 2018… J'avais déjà décidé d'arrêter le ping-pong en compétition, et je décide de me mettre au footing, pour retrouvrer une certaine forme physique. Je me dis que je peux me fixer comme objectif de courir 2 fois 30 minutes par semaine. Il faut savoir que je n'avais jamais couru plus de 5-6 km, et encore, très peu de fois… Là, vous allez me dire : "et ton genou !!??". Mais voilà : l'industrie automobile a eu entre temps la bonne idée de démocratiser le régulateur de vitesse et la boîte auto : et là, magie, plus de douleurs au genou !

Mes 1ères sorties sont catastrophiques, j'arrive à courir 3 bornes (sûrement trop vite en plus), et puis je marche : bref, départ de zéro ou presque, et en plus sur terrain bien vallonné, ce qui n'aide pas. Mais très vite, mon voisin vient courir avec moi, et franchement il ne me ménage pas… Sorties de 7, 8 puis 10 bornes, avec de bons raidards au milieu, je termine chaque fois au bout de ma vie mais très surpris et heureux d'y arriver, et tout ça en 2 semaines ! Je me prends donc vite au jeu, je m'amuse avec strava qui satisfait ma passion pour les stats et la géographie. Je cours environ 2 fois par semaine je dirais, avec mes pompes pourries complètement limées. Je suis très heureux de pouvoir pratiquer ce sport peu chronophage par tous les temps, à n'importe quelle heure, au départ de chez moi, et surtout sans dépendre de personne d'autre que moi. J'emmène mes baskets partout, surtout en déplacement professionnel, ça occupe plutôt que de glander à l'hôtel. Puis arrive l'hiver, je découvre les joies de la boue, de la frontale. J'achète mes 1ères chaussures en novembre : des Kalenji pas chères pour terrain gras. Début décembre, j'ai ma montre Garmin en guise de cadeau de Noël avancé, et je m'inscris à mon 1er trail avec pour objectif simple de le terminer, tout en me faisant mal quand même. J'ajoute que je suis une véritable quiche en montée, mais que j'essaye de progresser.
Avatar de l’utilisateur
Par davi
#3170415
- Trail nocturne de Châtillon s/ Seine 14/12/18 : 14 km avec 300m de D+, rien d'inabordable. La température est en-dessous de 0. Mes parents viennent m'encourager, je suis comme un gosse ^^. Le trail est sympa, avec une partie très technique en dévers entre autres, et se termine en trail urbain avec pavés, escaliers etc.. Je suis arrivé à la bourre, je pars très tranquillement et suis pris dans les bouchons au 1er single, un classique ! Mais bon je m'en fous, c'est journée découverte, et je peux me donner à fond ensuite. Je finis rincé mais content, et j'ai hâte de recommencer.
- Semi-marathon de Nuits St-Georges 09/03/19 : toujours objectif finisher, mais en donnant tout quand même ^^. Pas du tout d'entraînement spécifique, et j'ai toujours mes vieilles pompes pour la route. Il pleut des cordes, je me sens moyen, et le parcours au milieu du vignoble n'est pas évident avec beaucoup de faux plats. Evidemment je suis arrivé en retard, je suis tout au fond de la file, à tel point que je franchis la ligne de départ 2 minutes après le go… Passage aux 10 km en 1h04 (même pour moi c'est mauvais^^). Mais vers le km11-12, je parviens à accélérer et à conserver cette bonne allure (pour moi) jusqu'au bout. Je double énormément de monde, c'est grisant. Je boucle le semi en 2h02, très content, et cuit !
- Trail du Tacot à Gevrey, 04/2019, 14 km 460m D+ : rendu très difficile par la pluie, extrêmement boueux avec des raidards à + de 30%. J'arrive encore comme une fleur en fond de paquet pile au moment du départ, en courant depuis ma bagnole… Et là ça ne rate pas : 1er single=gros bouchon, puis un peu plus loin, une concurrente est bloquée par un passage technique (pourtant c'est pas les Alpes le coin non plus^^), ce qui oblige beaucoup de coureurs à attendre plusieurs minutes. Je fais le trail à fond comme d'habitude et je finis rincé, vers la 120ème place sur 250 je crois, de mémoire. Ce qui me satisfait, même si je me jure d'arriver en avance la prochaine fois.
- 2 jours plus tard, mon voisin me signale une bonne affaire au magasin de vélo/running : je m'achète un vélo route tout beau tout carbone. Ce qui va me conduire à faire surtout du vélo jusqu'à fin septembre, entrecoupé de quelques sorties running régulièrement (je n'étais pas remonté sur un vélo route depuis 22 ans, ça fait bizarre !)
- Trail de Gergueil 11/05/19, 12 km 360m D+ : j'arrive à l'heure, je m'échauffe et je pars devant, incroyable ! Je pars vite, et je ne fais que me battre pour ne pas ralentir trop, c'était très dur ! Je termine en courant dans la dernière bosse alors que les autres autour de moi marchent, donc je suis heureux et finis 45ème sur 120 environ je crois. Je rentre, je prends ma douche et je pars dépanner les copains sur une compèt de ping. Un genre de week-end choc donc^^ (terme que j'ai découvert il y a 1 mois^^)
- 10 km de Longvic (plat) 06/2019 : au milieu de ça, je m'inscris sur cette course avec une copine. Je me dis que c'est l'occasion de me faire un temps référence sur la distance : objectif moins de 50 minutes. Toujours pas de prépa spécifique, et mes chaussures pourries. L'objectif est réalisé, je suis super content de finir la course en 48 minutes. Oui mais voilà, elle ne fait que 9km700, et ça ne valide pas mon RP sur strava.
- Course du Bien Public à Dijon, 20 km route plat, 09-2019 : je m'inscris pour accompagner un voisin, avec 10km/h comme objectif. Tout se passe impec, le copain se sent bien et on finit les derniers 5km à bonne allure. Je peux mesurer mes progrès ici, et mon pote est super content !
- Alésia Trail, 26 km 650m D+, 09/2019 : on arrive à mon objectif. Journée cata : déjà j'ai fait le con je pense dans ma prépa car j'ai couru un peu trop au début du mois je pense, sur route avec mes chaussures pourries en plus.. Je ressens des douleurs aux mollets surtout. Et pour couronner le tout, j'ai sauté et dansé comme un con toute la nuit au mariage d'un pote la semaine précédente, avec la consommation abusive d'alcool qui va avec… J'ai de grosses douleurs aux mollets la semaine avant la course. Malgré ça, j'arrive tôt, je me prépare correctement, je pars tranquillement pour ma 1ère fois sur une telle distance. J'ai de mauvaises sensations, pourtant je gère bien mon tempo et je marche dans les côtes. Au km5, je sens une vive douleur dans le mollet droit, qui m'accompagnera à chaque pas ensuite, une belle galère… Ma famille est là au 1er ravito au km10, ils viennent me voir pour la 1ère fois ! Et là je leur dis que je vais arrêter, que j'ai trop mal… Bouhh le naze !!.. Mais bon je repars quand même.. Les km défilent lentement, je suis même pris de maux de ventre qui m'obligent à faire un détour dans les bois près d'un arbre aux feuilles douces.. J'arrive péniblement au ravito du km20, je repars dans un état miteux, j'ai les mollets durs, et je finis par ne plus pouvoir courir, et même à peine à marcher… Je vais au bout seulement parce que je me dis que ma famille m'attend. Je termine en 3h30, affreux ! Mais bon, en octobre, j'ai une sorte de déclic involontaire en rangeant mon vélo pour l'hiver. Je commence à pas mal courir (3 fois par semaine quand le boulot le permet), je pars seul la nuit etc.. bref je suis motivé et je lis pour la 1ère fois 2-3 trucs sur l'entraînement en fractionné. Fin octobre je m'achète enfin des chaussures neuves pour la route dans un magasin de running, qui me fait essayer diverses paires et avec qui j'accroche bien. Je choisis les Brooks Ghost 12.
- Trail de la Madone, 14 km 320m D+, 11/19 : course limpide, on monte 7 km par palliers, puis on les redescend. J'arrive à la bourre, ça faisait longtemps. Fond de paquet et embouteillages plus tard, je prends mon allure et descends le plus vite possible. Je fais un temps et une place honorables, je suis super content de mes progrès. Je fais ma 1ère séance de fractionné quelques temps après, 6x800m, au pif un peu ^^, puis d'autres séances où je monte une côte de 3 minutes à fond puis la redescend 5-6 fois, au pif aussi.
Avatar de l’utilisateur
Par davi
#3170416
- Trail de Châtillon s/ Seine, 16 km 310m D+ : me revoilà un an après sur les chemins de mon 1er trail, avec cette fois l'intention de faire la meilleure place possible. Le parcours a été rallongé mais reste globalement le même. Je suis à l'heure puisque j'ai presque le temps de m'échauffer^^. Je pars vite, mais pas encore assez, puisque je suis un peu ralenti dans le 1er single, que je passerai à renifler les fesses de la concurrente qui me précède^^. Ensuite je prends mon allure et double pas mal de monde jusqu'au bout, je termine 29ème sur une petite centaine, très content ! Je mesure le chemin parcouru, et à Noël je jette mes Kalenji en fin de vie, pour une paire d'Asics essayées au magasin.
- Trail nocturne du Vieux Semur, 19 km 510m D+, 01/20 : j'arrive à la bourre encore une fois, mais face à la ligne de départ, ce qui me permet de m'incruster dans les 1ères lignes ^^. La boue est au rendez-vous, et pas qu'un peu. Le parcours commence par une bonne bosse, puis une succession de montées/descentes jusqu'au retour à la ville où le parcours se transforme en trail urbain très difficile avec des escaliers glissants, des singles boueux, des pavés… Un vrai parcours de trail très technique, dangereux par endroits même. Je me fais violence tout le long, les sensations ne sont pas bonnes mais je garde une bonne allure pour moi. Je termine en 1h55, 75eme sur 250, ce qui valide mes efforts !
- Trail de Pommard, 14 km 330m D+, 02/20 : j'arrive à l'heure et m'échauffe correctement, je me place bien sur la ligne de départ car je trouve qu'il y a beaucoup de monde. Oui mais voilà, il y a justement trop de monde, et la ligne de départ est déplacée à l'arrache, et devinez quoi ? Je me retrouve au fond du paquet… Je dois donc tenter de slalomer pour doubler un max de concurrents. On commence par une côte en plusieurs paliers au milieu du vignoble, ou je dois doubler encore et encore, et où je pense que je perds pas mal de jus. J'arrive en haut déjà bien essoufflé, et je vais passer tout le reste de la course à le payer, et donc à m'accrocher dans la souffrance. J'y arrive finalement, je passe le dernier raidard tant bien que mal, et je termine la dernière descente assez vite en doublant pas mal de monde. Je termine 181eme/562 en 1h18 environ. Je suis déçu de ce départ mais je relativise vite en me disant que j'ai vraiment bien progressé. Je pars en me disant que pour mes prochains trails, je chercherai à allonger les distances, ce qui est mon objectif à ce jour. Mais pour l'instant, ce sera 3 semaines de route pour préparer le prochain semi-marathon. Cette fois je décide de faire une préparation sur route et sur du plat (bon, rien de scientifique, juste un truc inventé de toutes pièces).
- Semi-marathon de Nuits St-Georges, 07/03/20 : 1 an après mon 1er semi en mode découverte, je reviens sur le même parcours avec pour objectif moins de 1h50. Bon, ça c'est l'objectif vraiment minimum car j'espère faire mieux (1h45 secrètement), mais je suis dans le flou total, car pas du tout habitué à courir à ces allures rapides et régulières dans mes chemins escarpés… J'ai reconnu le parcours à allure course, j'ai fait une bonne sortie rassurante (bien que trop longue) la semaine précédente, mais je souffre malheureusement des mollets dès que je cours. J'imagine que c'est dû au changement de chaussures, de terrain.. et aussi peut-être à une trop grosse charge d'entraînement. Je mets de la glace sur mes mollets tous les soirs en espérant que ça passe. Je me prépare aussi à la possible annulation de la course, car je lis que le covid-19 est arrivé en France,et je me dis que le confinement va vite être instauré. Finalement, un peu contre toute attente, la course est maintenue, et je décide d'y aller en prenant beaucoup de précautions. Je m'échauffe bien, je suis bien placé au départ et je n'ai miraculeusement pas mal aux mollets. La course est lancée et je ne m'emballe pas, je suis attentif à mon allure cible, je cours léger sans eau avec dans l'idée de boire 2 gorgées à chaque ravito. Franchement, je me sens super bien, aucune souffrance, je pense seulement à mon allure et je me demande si ça tiendra. Comme je le pensais, aux 10 bornes, je commence à remonter pas mal de concurrents qui ralentissent un peu, et cela va durer jusqu'au bout. J'arrive à accélérer dans les 2 derniers km en faux plat montant, mais c'est vraiment dur depuis le km18, il faut dire que ce seront mes km les plus rapides. Je termine lessivé en 1h43, avec un temps au semi légèrement inférieur (de l'ordre de 1h42). Je termine 240eme sur 1000 et quelques, et je ne boude pas mon plaisir d'avoir dépassé mon objectif !

Après cela, je continue de courir, avec dans un coin de la tête l'intention de m'inscrire à un trail de 30 km, pour commencer à allonger les distances, ce qui sera je pense mon objectif principal à l'avenir (avec un travail nécessaire pour progresser en côtes, où je sens que je suis vraiment moyen…). Mais voilà, le confinement arrive inéluctablement et je décide évidemment de respecter scrupuleusement les règles. Tout d'abord les 20 minutes, puis l'heure réglementaire, dans un rayon de 1 km autour de la maison. Avec mon activité professionnelle bien ralentie, je sors courir tous les 2 jours et je fais du dénivelé, car autour de chez moi il n'y a que ça ! J'ai passé beaucoup de temps le soir à regarder des vidéos de champions comme François D'Haene ou d'autres, puis d'ultra-trailers plus modestes, et enfin j'ai pris beaucoup d'infos sur le trail-running en général. J'en ai profité pour vérifier que ma foulée était bien en médio-pied, ce que je pense être le cas. Je me suis aussi renseigné sérieusement sur des séances de fractionné bien cadrées, que j'ai commencé à pratiquer en cette dernière semaine de confinement. J'ai également passé du temps à chercher des itinéraires, au départ de la maison ou non, avec des projets de faire des GR en plusieurs sorties, ce genre de choses.

J'ajoute également que je cours sans cardio (enfin j'ai celui de la montre mais il est vraiment farfelu j'ai l'impression). Je ne fais pas spécialement attention à mon alimentation : j'écoute mon corps on va dire, j'ai réduit naturellement la consommation d'alcool, je mange plus sainement je pense, et aussi : en 1 an et demi de pratique, j'ai perdu 10 kg (sachant que je n'étais pas du tout en surpoids avant). Alors je ne voudrais pas non plus être trop maigre. Enfin, je ne fais aucun exercice de renforcement musculaire, je n'aime vraiment pas ça. J'ai conscience que le gainage est capital, aussi il faudra que je trouve un moyen de le bosser j'imagine.
Et voilà, bonne lecture, en espérant que ça intéresse ! Je pourrais également ajouter mon compte strava.
Avatar de l’utilisateur
Par Allobroges
#3170441
Bienvenu Davi,
Merci pour ces écrits qui nous rappellent immanquablement nos progressions et nos challenges.
Tu as encore une belle progression devant toi... :applaud:
  • 1
  • 74
  • 75
  • 76
  • 77
  • 78

Je trouve que le jeu est déjà tr[…]

Dopage 2020

Netflix coproduisait The last dance il me semble, […]

Ils ont faim de victoire https://www.youtube.com/w[…]

Chez CCC, j'irai chercher N. Van Hooydonck J[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site