Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 8 sur 8
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
#3010753
Steph86 a écrit :
22 mai 2019, 18:53
Lotto940 a écrit :
22 mai 2019, 18:21
C'est aussi que la saison est encore longue après le Giro et que le Tour est important pour eux et pour leur équipe. Passer 1 semaine et demi dans la montagne avec quasi aucune occasion de gagner une étape n'est pas le meilleur moyen d'être en forme au mois de juillet.
Peut-être mais moi ça me choque. Je trouve que c'est une marque totale d'irrespect pour les organisateurs et l'épreuve. :carton:
Les organisateurs, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes cette année. Quand tu fais un parcours sans aucune difficulté pendant 10 étapes, et qu'en dernière semaine, les sprinteurs n'ont quasi aucune chance et n'ont aucune autre ambition que de se battre pour rentrer dans les délais, tu t'exposes forcément encore plus à ce phénomène.
#3010763
AlbatorConterdo a écrit :
22 mai 2019, 17:50
Faut dire que, contrairement aux autres, c'est probablement la porte s'il ne gagnait pas....donc, bye bye, Elia, bienvenue chez Katusha ! :hello: :elephant:
Non on n'en veut pas, on aura déjà Bennett. :elephant:
#3010768
Booze a écrit :
22 mai 2019, 18:06
Comme d'habitude, je trouve cela choquant.
Comme toi, je ne trouve pas ça correct d'abandonner juste pour éviter la montagne. Cependant ces deux coureurs vont doubler Giro-Tour, et je ne vois pas trop ce qu'ils auraient fait dans la montagne. Surtout qu'à la différence de Démarre ou d'Ackerman, il ne sont plus dans le jeu pour le maillot cyclamen.
#3010769
papou06 a écrit :
22 mai 2019, 19:15
Les organisateurs, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes cette année. Quand tu fais un parcours sans aucune difficulté pendant 10 étapes, et qu'en dernière semaine, les sprinteurs n'ont quasi aucune chance et n'ont aucune autre ambition que de se battre pour rentrer dans les délais, tu t'exposes forcément encore plus à ce phénomène.
Certes les organisateurs s'exposent à ce que tu dis, mais je pense que l'année dernière c'était un peu le même profil, et Viviani avait été au bout car il avait le maillot à points à défendre. Si les organisateurs veulent avoir aussi un plateau de sprinteur au départ, il faut bien leur laisser des étapes à gagner au départ sinon, ils n'auront plus personne l'année prochaine.
#3010782
Le sucre sportif a écrit :
22 mai 2019, 17:13
D'accord avec toi Albator, ce sont plus des exceptions qui confirment la règle, et j'ai conscience du ridicule (que je trouve bien de dénoncer comme le faisait Offredo) de cette situation de non-course.

Le crève-coeur étant de voir De Gendt se sacrifier pour Ewan, refusant de prendre les échappées car il faut bosser pour son sprinteur le lendemain ...
C'est à se demander si les baroudeurs ne sont pas les plus grandes victimes du passage des équipes de 9 à 8 coureurs. Ce ne sont pas les coéquipiers des sprinteurs ou des grimpeurs qui ont été sacrifiés dans les start-lists :spamafote:
#3010784
papou06 a écrit :
22 mai 2019, 20:24
L'an dernier il y avait 4 étapes qui pouvaient intéresser les sprinters sur les 11 premières et 4 sur les 10 dernières.
Cette année il y en avait 6 dans les 11 premières étapes et 1 ensuite.
Oui et Viviani savait très bien l'an dernier qu'il ne ferait pas le Tour, comme c'est le cas pour Démare et Ackermann cette année. Je trouve aussi que ces abandons programmés sont un manque de respect pour le Giro.
#3010794
Moi aussi.
Déjà que les petites courses amateurs sont un très grand bordel à organiser, j'imagine même pas pour un bousin comme un GT. Oui ce n'est pas respectueux pour les très, très nombreuses personnes mobilisées pour un tel événement.


Même si je peux quand même comprendre.
#3010832
C'est la faute aux organisateurs oui, quelle idée de mettre ces forçats de la route face à des montagnes aussi indigestes ? Si toutes les étapes qui arrivent avaient été plates, ils seraient restés, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs.

Bref, bon débarras, vivement la vraie course.
#3010847
papou06 a écrit :
22 mai 2019, 20:24
L'an dernier il y avait 4 étapes qui pouvaient intéresser les sprinters sur les 11 premières et 4 sur les 10 dernières.
Cette année il y en avait 6 dans les 11 premières étapes et 1 ensuite.
Je suis pourtant attaché au respect toussa, mais avec cet état de faits, je ne peux que comprendre les purs sprinteurs.
En tant que tels, les mecs ont tres tres peu à gagner à rester, alors qu’il y a plein d’inconvenients et de risques potentiels à le faire. Franchement, j’hésiterais pas une seconde à leur place. Le vélo, c’est aussi leur taf. :spamafote:
#3010853
Nopik a écrit :
22 mai 2019, 22:42
C'est la faute aux organisateurs oui, quelle idée de mettre ces forçats de la route face à des montagnes aussi indigestes ? Si toutes les étapes qui arrivent avaient été plates, ils seraient restés, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs.

Bref, bon débarras, vivement la vraie course.
Ben oui, avec tous ces vrais coureurs qui ont mis le feu à la première semaine, les Yates, Lopez, Majka, Nibali... :elephant: :jesors:
#3010894
blouss_ a écrit :
22 mai 2019, 20:36
C'est à se demander si les baroudeurs ne sont pas les plus grandes victimes du passage des équipes de 9 à 8 coureurs. Ce ne sont pas les coéquipiers des sprinteurs ou des grimpeurs qui ont été sacrifiés dans les start-lists :spamafote:
Pas faux ce que tu dis. Après tout dépend des équipes. Celles qui n'ont ni sprinteurs ni favoris au final, pourront éventuellement toujours tenter des échappées. Pour le cas De Gendt, je crois qu'il savait dès le départ les conditions de sa participation au Giro, voir savait peut être qu'il aurait les mains libres à partir d'aujourd'hui. Donc attendons de voir la suite.
#3010896
samu_64 a écrit :
22 mai 2019, 21:10
Après c’est la faute des organisateurs ils n’avaient qu’à mieux répartir les étapes de sprinteurs et notamment en 3ème semaine pour les pousser à rester.
Pas sur qu'avec un parcours comme tu le dis, les sprinteurs seraient restés. Surtout ceux qui doublent Giro-TDF. Pour Ewan son Giro est réussi. Mais cet état de fait n'est pas nouveau. souvenez vous de Cippolini qui venait rafler les étapes de début du Tour, puis s'en aller dès les premières étapes de montagne. Plus proche Kittel, et Greipel qui ont fait la même chose, car il doublait les deux GT. Donc ces abandons programmés ne sont pas nouveaux, et continueront j'en suis sûr.
#3010897
dolipr4ne a écrit :
22 mai 2019, 23:08
Le vélo, c’est aussi leur taf. :spamafote:
Oui, par passion certains l'oublient. Ils ont des comptes à rendre à leur employeurs comme chacun d'entre nous, et préfèrent garder leur énergie pour des étapes sur lesquelles ils auront une chance de gagner, ce pourquoi, au fond, ils sont payés. Je peux les comprendre.
  • 1
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

C'est pour Muñoz.

Bilan Vuelta 2019

Belle Vuelta, bien animée réguli&egr[…]

Sinon, bravo la tactique Jumbo qui sacrifie des De[…]

Pouah Roglic ! C'est vraiment pas le genre de cour[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site