Le forum pour discuter du cyclisme et du cyclisme uniquement, entre passionnés . Actualité, transferts, débats, analyses et courses de vélo en direct. Toute les infos sur le forum des fans de la petite reine.

Modérateur : Modos VCN

  • Page 18 sur 22
  • 1
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 22
Avatar de l’utilisateur
Par Bonobo07
#3009810
veji2 a écrit :
20 mai 2019, 14:44
Non seulement ce début de Giro est longuet, mais avec un peu de chance si on a des chutes de neige ou un coup de froid en fin de semaine, on pourrait avoir un Giro rabotté de ses difficultés montagneuses, ce serait caustique...
Si tu rajoute à ça qu'en plus qu'il ne s'est rien passé, le suspense en a quand meme pris un bon coup derriere la nuque. D'un Giro qui s'annonçait palpitant pour la course au général on se retrouve avec comme seul intéret le fait de savoir combien de temps conti et peters vont garder leur maillot :green:

Je plaisante le requin de messine va enflammer tout ça... et Roglic va se manger dans une descente façon kruijswijk 2016 :elephant: Vous imaginez Nibali qui gagne sur chute de roglic ça serait le mec le plus chanceux de l'histoire du cyclisme.
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3009824
C'est vrai : quelle chance il a eu l'année dernière déjà sur l'Alpe d'Huez, ou de tomber sur Horner sur la Vuelta 2013, ou encore lors des J.O à Rio...trop chanceux, le Squale. :siffle:
Avatar de l’utilisateur
Par Racemousse
#3009838
AlbatorConterdo a écrit :
20 mai 2019, 20:26
C'est vrai : quelle chance il a eu l'année dernière déjà sur l'Alpe d'Huez, ou de tomber sur Horner sur la Vuelta 2013, ou encore lors des J.O à Rio...trop chanceux, le Squale. :siffle:
Et tu oublies la chance qu'il a eu de tomber sur Max Iglinskiy lors de LBL 2012 !
Avatar de l’utilisateur
Par AlbatorConterdo
#3009870
Racemousse a écrit :
20 mai 2019, 21:19
AlbatorConterdo a écrit :
20 mai 2019, 20:26
C'est vrai : quelle chance il a eu l'année dernière déjà sur l'Alpe d'Huez, ou de tomber sur Horner sur la Vuelta 2013, ou encore lors des J.O à Rio...trop chanceux, le Squale. :siffle:
Et tu oublies la chance qu'il a eu de tomber sur Max Iglinskiy lors de LBL 2012 !
J'aimerais pouvoir. :sweat:
#3009891
rbl85 a écrit :
20 mai 2019, 21:20
De toute façon le Gavia c'est encore un peu loin pour être sûr de quoi que ce soit.

Le Gavia c' est le 28 Mai, d' ici trois ou quatre jours on devrait savoir. La météo risque d' etre le sujet le plus débattu de ce Giro jusqu' à Jeudi.

Quand je vois les prévisions je suis quand meme pas trop inquiet, on a pas de vague de froid de prévu sur l' europe, c' est vraiment les chutes de neige en très haute altitude qui pourrait etre génante. Il y a suffisement de beaux cols dans la région pour que la physionomie de ce Giro soit respecté.

Le Gavia c' est mythique, mais au niveau de la diffuculté de l' étape et du spectacle sa suppression ne serait pas génante. Les moyens logistiques s' améliorent sans cesse, tout comme les prévisions météo, et on est pas du tout dans le contexte d' une année extremement froide comme en 2013.

La décision se fera dans l' intéret des coureurs et de la télevision donc du spectateur.

Les prévisions météo concernant Milan sur les 10 prochains jours tournent autour de 25 degrés l' après midi avec une journée la plus froide à 21. On reste sur des températures de saison.
Avatar de l’utilisateur
Par jimmy39
#3010346
Allez, pour faire plaisir à Doli:

Ils doivent travailler de nuit car les températures la journée sont trop douces et le risque d'avalanche trop élevé, mais ils feront tout pour que la route soit ouverte à temps :wink:
Par Quef
#3010392
jimmy39 a écrit :
21 mai 2019, 22:04
Ils doivent travailler de nuit car les températures la journée sont trop douces et le risque d'avalanche trop élevé, mais ils feront tout pour que la route soit ouverte à temps :wink:
Quid du risque d’avalanche le jour de la course, surtout avec un hélicoptère dans le coin ? :reflexion:
Avatar de l’utilisateur
Par runnz
#3010427
Peu importe, pourvu que le Gavia ne soit pas escamoté car comme j'ai déjà dit: ce qui est irremplaçable, c'est le travail au-dessus de 2000m. où plusieurs coureurs même grimpeur ne supportent pas trop, on enlève donc un avantage certain aux petits grimpeurs à l'aise en très haute altitude, type Colombien entre autres.
Par Fusagasuga2
#3010484
Quef a écrit :
22 mai 2019, 00:01
jimmy39 a écrit :
21 mai 2019, 22:04
Ils doivent travailler de nuit car les températures la journée sont trop douces et le risque d'avalanche trop élevé, mais ils feront tout pour que la route soit ouverte à temps :wink:
Quid du risque d’avalanche le jour de la course, surtout avec un hélicoptère dans le coin ? :reflexion:
Je suis pas immense spécialiste mais normalement on sait "purger" des pentes en mettant des petites charges explosives qui déclenchent préventivement les avalanches. Ils le font d'ailleurs en ce moment pour déneiger le galibier pour éviter que les engins soient écrasés. Evidemment tu dois recommencer après toute chute de neige un peu conséquente.
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#3010514
Je viens de rejeter un oeil aux différents profils, ça permet de patienter.
les 10 premiers jours sont effectivement très longs, mais à partir de vendredi, sur 3 jours c'est très très très dur!
le point d'orgue, cette étape du val d'aoste. A moins d'ajouter 40 bornes et un col supplémentaire, est-il possible de mieux dessiner une étape que ça!

un premier col qui arrive très vite,
une succession sans plaine,
du % toute la journée
et un final qui oblige les meilleurs à ne pas se découvrir que dans les ultimes kilomètres.

ça promet du grand spectacle si vendredi donne de l'espoir à Lopez ou Yates
Avatar de l’utilisateur
Par marooned
#3010567
manu74annecy a écrit :
22 mai 2019, 13:44
Je viens de rejeter un oeil aux différents profils, ça permet de patienter.
les 10 premiers jours sont effectivement très longs, mais à partir de vendredi, sur 3 jours c'est très très très dur!
le point d'orgue, cette étape du val d'aoste. A moins d'ajouter 40 bornes et un col supplémentaire, est-il possible de mieux dessiner une étape que ça!

un premier col qui arrive très vite,
une succession sans plaine,
du % toute la journée
et un final qui oblige les meilleurs à ne pas se découvrir que dans les ultimes kilomètres.

ça promet du grand spectacle si vendredi donne de l'espoir à Lopez ou Yates
Personnellement je préfère l'étape de Ponte di Legno car elle va combiner un grand col en altitude qui va user les organismes (le Gavia) avec un col avec des gros pourcentages (le Mortirolo). La distance devrait aussi jouer son rôle et on devrait voir les plus forts se dégager dans le final. Et comme le début d'étape n'est pas tout plat, il devrait aussi y avoir une échappée de costaud.
Avatar de l’utilisateur
Par tony43
#3010572
marooned a écrit :
22 mai 2019, 15:44
manu74annecy a écrit :
22 mai 2019, 13:44
Je viens de rejeter un oeil aux différents profils, ça permet de patienter.
les 10 premiers jours sont effectivement très longs, mais à partir de vendredi, sur 3 jours c'est très très très dur!
le point d'orgue, cette étape du val d'aoste. A moins d'ajouter 40 bornes et un col supplémentaire, est-il possible de mieux dessiner une étape que ça!

un premier col qui arrive très vite,
une succession sans plaine,
du % toute la journée
et un final qui oblige les meilleurs à ne pas se découvrir que dans les ultimes kilomètres.

ça promet du grand spectacle si vendredi donne de l'espoir à Lopez ou Yates
Personnellement je préfère l'étape de Ponte di Legno car elle va combiner un grand col en altitude qui va user les organismes (le Gavia) avec un col avec des gros pourcentages (le Mortirolo). La distance devrait aussi jouer son rôle et on devrait voir les plus forts se dégager dans le final. Et comme le début d'étape n'est pas tout plat, il devrait aussi y avoir une échappée de costaud.
Ça fait envie tout ça :niark:
Avatar de l’utilisateur
Par manu74annecy
#3010609
marooned a écrit :
22 mai 2019, 15:44
manu74annecy a écrit :
22 mai 2019, 13:44
Je viens de rejeter un oeil aux différents profils, ça permet de patienter.
les 10 premiers jours sont effectivement très longs, mais à partir de vendredi, sur 3 jours c'est très très très dur!
le point d'orgue, cette étape du val d'aoste. A moins d'ajouter 40 bornes et un col supplémentaire, est-il possible de mieux dessiner une étape que ça!

un premier col qui arrive très vite,
une succession sans plaine,
du % toute la journée
et un final qui oblige les meilleurs à ne pas se découvrir que dans les ultimes kilomètres.

ça promet du grand spectacle si vendredi donne de l'espoir à Lopez ou Yates
Personnellement je préfère l'étape de Ponte di Legno car elle va combiner un grand col en altitude qui va user les organismes (le Gavia) avec un col avec des gros pourcentages (le Mortirolo). La distance devrait aussi jouer son rôle et on devrait voir les plus forts se dégager dans le final. Et comme le début d'étape n'est pas tout plat, il devrait aussi y avoir une échappée de costaud.
En effet, c'est l'étape la plus difficile. Et puis au milieu des murs de neige, ça va vendre du rêve.
Une étape qui use les organismes et qui peut faire des écarts sur la fin mais je trouve que le genre de profil de samedi, avec certes bien moins de kilomètres, est souvent davantage exploité, notamment dans le jeu d'équipe.
Des étapes comme mardi, ya que des gars comme Chiappucci, Landis ou Froome pour y aller franco aussi loin (gavia) sans équipiers placés au préalable..
  • 1
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 22
Team Cofidis 2019

Pareil Comme le staff joue le jeu, j'imagine la pr[…]

Giro d'Italia U23 2019

Je n'y crois pas du coup à cette miraculeus[…]

Tour de France 2019

Il ne se passera rien avant la dernière[…]

Team Katusha Alpecin 2019

Demol parle de l’avenir de Katusha : http:/[…]

Toute l'actualité cycliste sur notre site   Accéder au site